La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mets »

Mets

Définitions de « mets »

Trésor de la Langue Française informatisé

METS, subst. masc.

A. − Aliment élaboré entrant dans la composition d'un repas et qui est souvent préparé selon une recette particulière. Synon. plat.Mets délicat, exquis, insipide, raffiné. Un très beau et très fin dîner, au milieu duquel est servi un plat exquis: des bécasses au vin de Champagne, − un mets dont la recette a été rapportée par MmeZola de Belgique (Goncourt, Journal, 1894, p.531):
−. Un peu de temps, de réflexion et d'expérience apprirent bientôt à M. de Borose que, le nombre des mets étant à peu près fixé par l'usage, un bon dîner n'est pas de beaucoup plus cher qu'un mauvais... Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p.296.
B. − P. ext. Nourriture. C'étaient du kouskoussou d'orge et des mets de la dernière qualité (Fromentin, Été Sahara, 1857, p.262).On comprend qu'à cet état les nymphes de fourmis, laiteuses, succulentes, soient un mets fort appétissant pour l'oiseau et pour une infinité d'êtres qui les recherchent avidement (Michelet, Insecte, 1857, p.284).Sur la côte pullulaient par milliers ces précieuses salanganes dont les nids comestibles forment un mets recherché dans le céleste empire (Verne, Tour monde, 1873, p.84).Cette masse gluante, tachetée d'orange, ce sont des carrelets, mets national, cher à toutes les pensions de famille (Morand, Londres, 1933, p.304).
Prononc. et Orth.: [mε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1140 mes (Geoffroy Gaimar, Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 5987). Du lat. missum (de mittere, missus «envoyer») acc. de missus, subst. de la 4edéclinaison à l'époque class., passé aux thèmes en -o- (2edéclinaison) à basse époque (TLL s.v.), proprement «action d'envoyer, de lancer» (d'où l'a. fr. mes «action de lancer [une arme de jet]» ca 1140 Gaimar, op. cit., 6317), «ce qui est envoyé» spéc. «service à table; plat dont se compose ce service» (ives. Lampride ds TTL, s.v., 1142, 70 sqq.). La forme mets, par attraction de mettre*. Fréq. abs. littér.: 545. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 797, b)984; xxes.: a) 742, b) 667.

Wiktionnaire

Nom commun - français

mets \mɛ\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Cuisine) Chacun des aliments apprêtés qu’on sert pour les repas.
    • Les convives étaient placés à une table qui pliait sous le poids des mets. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les grenouilles sont un mets exquis quant aux cuisses, on le dit toutefois, car pour ma part je n’en ai jamais gouté ; ce batracien ne m’a jamais tenté en tant que victuailles, […]. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd. 1923)
    • […] : ce sont des sauterelles (jerâd). […]. Le soir, Mohammed m’en sert un plat en guise de hors-d’œuvre. On mange surtout l’abdomen des femelles, gonflé d’œufs avant la ponte. Et réellement, bouillies dans l’eau salée, puis frites, elles constituent un mets qui n’est pas à dédaigner. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 152)
    • […], je fus amené à goûter tous les mets étranges qui constituaient le repas. Il y avait […] du kaku, un mets délicieux qui est fait de la pâte de fruit à pain cuite dans du lait de coco, […]. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Elle ne salait les mets qu’après la cuisson, bien qu’elle sût à quel point la fadeur lui en était désagréable. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 23)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

METS. n. m.
Chacun des aliments apprêtés qu'on sert pour les repas. Un mets délicat, simple, recherché, bien apprêté, mal apprêté. Un mets savoureux, un mets insipide. La variété des mets.

Littré (1872-1877)

METS (mê ; l's se lie : un mê-z exquis) s. m.
  • Part, portion d'une substance alimentaire destinée à un repas. Qu'ils s'envoyassent les uns aux autres des mets de leur table, Sacy, Bible, Esther, IX, 22. Qu'aperçois-je ? dit-il, c'est quelque victuaille ; Et, si je ne me trompe à la couleur du mets, Je dois faire aujourd'hui bonne chère ou jamais, La Fontaine, Fabl. VIII, 9. Le renard dit au loup : notre cher, pour tout mets J'ai souvent un vieux coq, ou de maigres poulets, La Fontaine, ib. XII, 9. Le linge orné de fleurs fut couvert, pour tout mets, D'un peu de lait, de fruits et des dons de Cérès, La Fontaine, Phil. et Bauc. Ces mets, nous l'avouons, sont peu délicieux, La Fontaine, ib. Le mets [tanches] ne lui plut pas [au héron] ; il s'attendait à mieux, La Fontaine, Fabl. VII, 3.

    Fig. Quel mets à ce cruel, quel vin préparez-vous ? - Le sang de l'orphelin, les pleurs des misérables Sont ses mets les plus agréables, Racine, Esth. III, 3.

    Terme de féodalité. Mets de mariage, droit que certains seigneurs avaient de se faire donner un plat de chaque mets servi au repas de noce de leurs vassaux.

HISTORIQUE

XIIe s. Et les bons mes fist il privéement embler, E sis [et les siens] faiseit as povres en la vile porter, Th. le mart. 93.

XIIIe s. Floires, à cel mès vous tenés ; Bien vous fera, se vous l'amés, Fl. et Bl. 3173. Que ne dus [duc] ne bers [baron] ne cuens [comte] ne prelaz ne clers ne autres dou reaume, en quel estat que il soit, ne puisse doner à mengier for trois mes touz simples, Ordonn. sompt. de Philippe le Hardi.

XIVe s. Et chascune acouchiée du dit hostel Dieu doit avoir un mez entier [un couvert], Du Cange, missorium. À la quelle solennité [de la nouvelle messe] icellui Henri pria et requit plusieurs de ses amis et voisins au disner et soupper… après lequel soupper le dit Jaquet demanda le mes, c'est assavoir un pot plain de vin, un pain et une piece de char ; au quel le dit Henri respondit qu'il s'en alast, car à tele feste n'en devoit on rien payer, Du Cange, ib.

XVe s. Si s'assit à table [le roi] et les fit seoir [les chevaliers] de lez lui moult honorablement ; et les servirent des premiers mets le gentil prince de Galles et les chevaliers d'Angleterre ; et au second mets ils allerent seoir à une autre table ; si furent servis bien et à paix et à grand loisir, Froissart, I, I, 329. Gaston son fils avoit d'usage qu'il le servoit de tous ses mets, et faisoit essai de ses viandes, Froissart, II, III, 13. Les quelz compaignons se associerent et prindrent metz [mangèrent ensemble] pour soier [scier] et labourer ensemble en la presente messon, Du Cange, missorium. Si le nourrissoit amour de ses doux mets, tandis qu'il avoit temps et aise de veoir si douce dame, Bouciq. I, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mets »

(c. 1140) Attesté sous la forme mes ; du latin missum (« action d’envoyer, de lancer »), dérivé de mittere (« envoyer » → voir messe et mess) : « ce qui est envoyé » spécialement « service à table, plat dont se compose ce service ». La forme avec un t muet, mets, s’explique par l’attraction de mettre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ital. messo ; bas-lat. missorium, un plat ; angl. mess ; du lat. missus, proprement chose envoyée, de mittere (voy. METTRE). On a parlé de l'anc. haut allemand mats, mais l'italien messo ne permet pas cette étymologie ; dans le français, l'ancienne forme est mes au singulier ; ce qui écarte également l'allemand Mats ; le t, qui est survenu ensuite, est donc une faute d'orthographe.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mets »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mets

Fréquence d'apparition du mot « mets » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « mets »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « mets »

  • Quand je n'ai pas de bleu, je mets du rouge.
    Pablo Picasso
  • Je mets en scène des gens ordinaires, pas des héros.
    Franck Thilliez
  • Les deux amis s’assirent en riant. D’abord et par un regard plus rapide que la parole, chaque convive paya son tribut d’admiration au somptueux coup d’œil qu’offrait une longue table, blanche comme une couche de neige fraîchement tombée, et sur laquelle s’élevaient symétriquement les couverts couronnés de petits pains blonds. Les cristaux répétaient les couleurs de l’iris dans leurs reflets étoilés, les bougies traçaient des feux croisés à l’infini, les mets placés sous des dômes d’argent aiguisaient l’appétit et la curiosité. Les paroles furent assez rares. Les voisins se regardèrent. Le vin de Madère circula.
    Honoré de Balzac — La peau de chagrin 
  • Ne mets jamais la clôture avant de planter les piquets.
    Proverbe québécois
  • Moi aussi je mets de l’argent de coté, mais pas du bon coté.
    Jules Renard
  • Avant de négocier avec le loup, mets- lui une muselière.
    Valeriu Butulescu — Aphorismes
  • Ne mets pas plusieurs tisons dans le feu, concentre-toi sur une chose à la fois.
    Hazrat Ali
  • Si tu ne mets raison en toi, Elle s'y mettra malgré toi.
    Proverbe français
  • Labeur, pour la jeunesse, assaisonne à souhait Tous les mets.
    Publius Syrus — Sentences
  • Menu, musique, décor, ambiance : chaque petit détail rend un souper entre amis encore plus mémorable. « Une sélection de bières choisies avec soin fait partie de ça », estime Sylvain Bouchard, sommelier en bière et employé d'Unibroue depuis près de 20 ans. Voici ses conseils d'accords mets et bières pour immortaliser les beaux moments passés en agréable compagnie.
    La Presse — Accords mets et bières : trucs de sommelier pour savourer le moment | XTRA
Voir toutes les citations du mot « mets » →

Traductions du mot « mets »

Langue Traduction
Anglais put
Espagnol poner
Italien mettere
Allemand stellen
Chinois
Arabe وضع
Portugais colocar
Russe ставить
Japonais 置く
Basque jarri
Corse mette
Source : Google Translate API

Synonymes de « mets »

Source : synonymes de mets sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mets »

Combien de points fait le mot mets au Scrabble ?

Nombre de points du mot mets au scrabble : 6 points

Mets

Retour au sommaire ➦