La langue française

Plat

Sommaire

  • Définitions du mot plat
  • Étymologie de « plat »
  • Phonétique de « plat »
  • Citations contenant le mot « plat »
  • Images d'illustration du mot « plat »
  • Traductions du mot « plat »
  • Synonymes de « plat »
  • Antonymes de « plat »

Définitions du mot plat

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAT2, subst. masc.

A. −
1. Pièce de vaisselle plus ou moins creuse dans laquelle on sert les mets et où on peut quelquefois les faire cuire. Une forte fille aux joues rebondies (...) portait au bout de ses poings rouges les larges plats chargés de nourritures (Maupass., Contes et nouv.,t.2, Hist. vraie, 1882, p.335).Je songe (...) à Palissy misérable brûlant ses parquets, ses meubles pour faire cuire ses plats (Faure, Espr. formes,1927, p.128).Dans le même service impérial figuraient, en abondance, des plats d'entrées, d'entremets, de relevée (...), ainsi que des plats de rôts, à turbots et à brochets (Grandjean, Orfèvr. XIXes.,1962, p.53):
1. ... la soupière leur inspira le goût des faïences: nouveau sujet d'études et d'explorations dans la campagne. C'était l'époque où les gens distingués recherchaient les vieux plats de Rouen. Flaub., Bouvard,t.1, 1880, p.117.
SYNT. Plat creux, plat, large, long, ovale, rond; grand, petit plat; plat ébréché, fêlé; plat ciselé; plat de/en bois, céramique, faïence, porcelaine, terre, argent, cuivre, étain, or; plat à cake, à escargots, à oeufs, à poisson, à tarte; plat à gratin; plat à rôtir; plat de Chine, de Delft, Renaissance; essuyer, laver, récurer les plats; lécher, nettoyer, racler, torcher le plat; ne rien laisser dans le plat; manger à même le plat; oeuf au plat/sur le plat.
Plat couvert. Plat muni d'un couvercle pour en protéger le contenu. Chaque jour, une procession de serviteurs m'apportait en des plats couverts une portion de chaque mets du repas royal (Maupass., Contes et nouv.,Châli, 1884, p.449).P. ext. Au xixes., plat surprise ne figurant pas au menu. V. couvert ex. 3.P. métaph. «Fixe!» commande le capitaine de toute la force de son enrouement incurable. Car c'est son triomphe, son «plat couvert», la parade des petits forçats (Coppée, Coupable,1897, p.179).
P. métaph. La baronne ne pouvait pas, ne savait pas servir sa blanche poitrine dans un magnifique plat de guipure (Balzac, Cous. Bette,1846, p.279).Les morceaux [de musique] découpés et servis sur le plat d'un concert, perdaient toute signification, demeuraient privés de sens (Huysmans, À rebours,1884, p.272).
2. P. méton.
a) Ce récipient et son contenu; chacun des mets servis au cours d'un repas. Les deux femmes les servaient, remplissant les assiettes vides, apportant le grand plat de lard et de pommes de terre bouillies (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p.61).Courtial il était porté sur les plats en «sauce» (Céline, Mort à crédit,1936, p.471):
2. ... le dîner fut patriarcal. L'architecte (...) s'appesantissait sur les plats, des plats de ménage, abondants et sains, comme il les qualifiait. Il y avait, ce soir-là, une poule au riz, une pièce de boeuf et des pommes de terre sautées. Zola, Pot-Bouille,1882, p.273.
SYNT. Plat appétissant, délectable, délicat, fin, friand, lourd, médiocre, bien présenté, raffiné, raté, réussi, savoureux, soigné, succulent; plat simple, compliqué, savant; plat chaud, froid, fumant; plat doux, épicé, salé, sucré; plat de crème, de fruits, de légumes, de riz, de viande; plat d'entrée, d'entremets, de relevé; plat exotique, local, national, régional, typique; assaisonner, cuisiner, mitonner un plat; servir plusieurs plats; se jeter sur les plats; reprendre d'un plat; faire honneur aux plats; toucher à peine aux plats.
P. métaph. Je ne puis plus prétendre à l'amour des jeunes pucelles. Hélas! à moins de devenir évêque, c'est un plat dont je ne goûterai plus jamais (A. France, Rôtisserie,1893, p.185).L'Évangile, sans l'antidote de l'Ancien Testament, est un plat fade et malsain (Rolland, J.-Chr.,Maison, 1909, p.998).
En partic. Plat cuisiné*, garni*.
Plat monté. Synon. plus cour. pièce montée*.J'ai vu une chose gigantesque, à savoir deux plats montés (...). Ces deux pâtisseries, hautes d'un pied et demi, étaient terminées par une sylphide ou ange portant des couronnes (Flaub., Corresp.,1869, p.37).
Plat unique. Mets où la viande et les légumes sont mélangés et souvent cuits ensemble et que l'on sert souvent sans entrée. Riz aux noix. Un plat unique amusant pour un dîner entre amis (La Table et ma cuisine,nov. 1981, no44, p.34).
Petit plat. Mets fin, demandant une certaine préparation. Elle triomphait dans les petits plats, car elle avait grandi au presbytère, avec sa marraine, la servante du curé (Zola, Page amour,1878, p.822).Thomas expédiait la nourriture, mais la Karabassen s'arrangeait pour prolonger la fête en cuisinant de petits plats, en préparant tout à coup de petits suppléments qui demandaient à mijoter et que l'autre avalait enfin (...), abasourdi de tant d'histoires pour la nourriture, et une nourriture féminine qui ne bouchait pas les dents et ne calait pas l'intérieur (Queffélec, Recteur,1944, p.82).
Loc. Mettre les petits plats dans les grands. Préparer un repas très raffiné, faire beaucoup de frais pour recevoir quelqu'un. Elle avait mis les petits plats dans les grands, disait-elle (...). Mais elle n'était pas très sûre de son cordon bleu, et elle avait tout fait venir de chez Potel et Chabot. Elle mentait un peu, prétendant que le turbot sauce mousseline lui avait causé du tintouin (Aragon, Beaux quart.,1936, p.410).
Plat de résistance. Mets principal, le plus nourrissant du repas. Il fut entendu qu'on dînerait tous ensemble (...). Gaspard se chargeait du plat de résistance. Et de la poche ménagée dans le dos de sa veste, il tira un maître lièvre (Pourrat, Gaspard,1925, p.236).V. jarret B 3 ex. de Gide.Plat de fondation. Même sens. V. gigot A 1 ex. de Goncourt.
Plat du jour. Mets proposé par un restaurateur en dehors de la carte, ou par un traiteur, et qui varie chaque jour. Quelqu'un qui ne peut jamais prendre le «plat du jour»; ou bien il fait changer la «garniture» (Gide, Journal,1928, p.885).
Au fig., vieilli. Ce qui est au goût du jour, ce dont on parle beaucoup; appelé aussi plat à la mode. Il paraît qu'en ce moment, l'écrivain qui se vend le plus est le Droz de la Vie parisienne. C'est le plat du jour, que ce mélange de patchouli (Goncourt, Journal,1868, p.413).Rappelez-vous la critique de ces dernières années. Quelle différence faisait-elle entre le sublime et le ridicule? Quel irrespect! Quelle ignorance! (...) Et en même temps quelle servilité envers l'opinion du jour, le plat à la mode! (Flaub., Corresp.,1871, p.229).Oh! (...) leur désespérant désert d'idées [aux gens du monde], et là-dessus l'éternel plat du jour des clichés trop connus sur les écuries de courses et les alcôves des filles (Lorrain, Phocas,1901, p.31).
Loc. et expr. fig.
Plat d'épinards. V. épinard.
Plat de nouilles (fam.). Personne molle, sans volonté; chose sans intérêt. J'ai connu, à la Chambre de 1919, dont je faisais partie, le centre, collection de gnolles, plat de nouilles, comme on en voit peu (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p.57).Charruel, tu vas manquer ton entrée. Descends au galop. Ah! pour aller mal, ça va mal. Quelle idée a eue le patron de monter ce plat de nouilles? (Duhamel, Suzanne,1941, p.68).
[P. allus. à Ésope qui, chargé d'acheter au marché ce qu'il y avait de meilleur et de pire, ne rapporta que de la langue] Plat d'Ésope. Ce qui peut être la meilleure ou la pire des choses. Et comme, en ce temps-ci, la politique est le plat d'Ésope, qu'on en met partout, Pichery, très impérialiste, apostrophe la République (A. Daudet, Rois en exil,1879, p.343).
Mettre les pieds dans le plat (fam.). Aborder sans ménagements une question délicate que les autres cherchent à éviter. J'ai dit que j'ai horreur des grands dîners: c'est pourquoi l'on ne m'y invite pas. On m'invite à part, pour être poli. On a peur de ma franchise. Je mettrais les pieds dans le plat (Renard, Journal,1898, p.465).Si votre journal plaît à tout le monde, c'est qu'il ne gêne personne. Il n'attaque rien, il ne défend rien, il élude tous les vrais problèmes (...). −Où voulez-vous en venir? (...) −Mettez donc carrément les pieds dans le plat (...) et situez-vous par rapport au P.C. (Beauvoir, Mandarins,1954, p.113).V. metteur A 2 ex. de Colette.Piétiner le plat. Même sens. Un Russe ou un Allemand n'aurait pas raté une occasion si belle de piétiner un peu le plat. Mais les Turcs sont des gens d'Asie, et leur politesse de bois dur en remontrerait à la correction anglaise (Farrère, Homme qui assass.,1907, p.8).
Servir un plat de son métier/de sa façon (vieilli)
Faire profiter quelqu'un, une compagnie d'un talent particulier. En un mot Bussy a donné dans l'Histoire amoureuse des Gaules une sorte de plat de son métier, une rabutinade qui a un ragoût particulier pour les palais qui n'en sont pas restés aux mets de l'âge d'or (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t.13, 1857, p.180).Quand on le priait à dîner, Schwob apportait toujours quelque chose. C'était son plat à lui: un volume de Rabelais ou de Pascal. Il lisait admirablement (Renard, Journal,1894, p.238).
Jouer un mauvais tour. Ah! vieil hypocrite de Président, tu joues au plus fin avec nous, tu t'en souviendras! Tu veux nous servir un plat de ton métier, tu en auras deux apprêtés par la main de ta servante (Balzac, Cabinet ant.,1839, p.151).Hélène (...) a fui devant les rancunes de Madame Grandfief; mais je suis resté sur la brèche, et je mitonne à cette détestable prude un plat de ma façon (...). Je couve ma vengeance et ne veux pas la laisser perdre (Theuriet, Mariage Gérard,1875, p.185).
Faire un plat de qqc., en faire (tout) un plat (fam.). Donner une importance exagérée à quelque chose; faire toute une affaire de quelque chose. Faut pas nous en faire un plat avec ton chemin de fer à roulettes, qui met douze heures pour s'amener d'Pantruche (Benjamin, Gaspard,1915, p.10).Même la mort, ça ne méritait pas tout le plat qu'on faisait autour (Beauvoir, Invitée,1943, p.270).Il n'avait pas envie de discuter. −Écoute, dit-il, tu as tort de faire un plat de cette histoire (Sartre, Âge de raison,1945, p.16).
Donner, vendre qqc. pour un plat de lentilles. V. lentille.
La vengeance est un plat qui se mange froid*.
b) MAR. Équipe de matelots désignés pour prendre leur repas ensemble. Vous savez bien qu'à présent, le vin et moi... Oh! mais ça ne fait rien, il faut me la faire donner [la double ration de vin], les gabiers de mon plat la boiront toujours (Loti, Mon frère Yves,1883, p.332).
B. − Ustensile, récipient à fond plat servant à divers usages. Il n'avait plus que l'intelligence de cracher dans un plat rempli de cendre, qu'on mettait à côté de lui, par propreté (Zola, Germinal,1885, p.1516).Discrètement, j'irai me confier au plat de sciure (Colette, Dialog. bêtes,1905, p.106).
En partic.
1. Plat à barbe. Récipient creux, ovale, dont le bord est échancré d'un côté, que les barbiers plaçaient sous le menton de leurs clients pendant qu'ils leur savonnaient la barbe; enseigne de même forme des barbiers et des chirurgiens. Magdelinat (...) s'occupa de faire mousser son savon dans le plat à barbe de faïence (Theuriet, Mariage Gérard,1875p.22).Quant au chirurgien Coquebert, ajouta-t-il, vous le voyez là-bas, sous le plat à barbe qui lui sert d'enseigne (A. France, Rôtisserie,1893, p.338).
P. anal. (de forme), fam.
Chapeau. Les moines pansus et téteurs de cigares, coiffés de leurs petits plats à barbe pelucheux (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p.623).
Grande oreille. Je t'ai vu, je t'ai vu, Poil de Carotte, dis voir un peu que je ne t'ai pas vu. Ah! tu vas bien pour ton âge. Mais tes plats à barbe s'élargiront ce soir! (Renard, Poil Carotte,1894, p.217).
Arg. des forgerons. Cavité dans une soudure. Je m'aperçois que la soudure ne prenait pas en bas: Oh! donc, vivement, retournons ça, du nerf, refoulez donc, n... de D..., nous allons avoir un plat à barbe dans le milieu (Poulot, Sublime,1870, p.171).
2. Vieilli. Synon. de plateau2.
Loc. fig. Apporter, offrir qqc. sur un plat (d'argent) (v. plateau2A). [Boulanger] aurait bien voulu du pouvoir, mais à la condition que ce pouvoir lui aurait été offert sur un plat d'argent, sans le plus petit allongement de la main pour le prendre (Goncourt, Journal,1892, p.232).
Plat de balance. Plateau de balance. Tes paroles sont d'or, autant que ton silence, Et tiennent de niveau les plats de la balance (Leconte de Lisle, Poèmes barb.,1878, p.158).
REM.
-plat, élém. de compos.V. chauffe-plat, dessous de plat (s.v. dessous2), monte-plats, passe-plat.
Prononc. et Orth.: [pla]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. 1119 «nom donné à divers ustensiles à fond plat» ici désigne une écuelle (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 2676); d'où a) 1588 «plateau» ici «plateau d'une balance» (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, III, VIII, p.923: où l'un plat est vuide du tout en la balance); b) 1762 plat à barbe (Ac.); 2. 1328 «vaisselle à fond plat destinée à contenir les mets qu'on sert sur la table» plaz à fruict (Inventaire de Clémence de Hongrie ds Havard 1890); 1808 fam. mettre les petits plats dans les grands (Hautel); 3. 1530 «chacun des mets servis dans un repas» (Palsgr., p.244, s.v. messe of meat); d'où expr. a) 1605 donner un plat de son metier «offrir quelque chose en rapport avec sa profession» (Le Lunaticque à M. Guillaume, 4 ds Quem. DDL t.19, s.v. plat et coeur); b) 1631 faire un plat de qqc. «rapporter quelque chose pour desservir quelqu'un» (Bassompierre, Journal de ma vie, Mémoires publ. par M. de Chantérac, t.3, p.76); 1914 id. «exagérer l'importance de quelque chose» faut pas nous faire un plat (Benjamin, loc. cit.) c) 1808 mettre les pieds dans le plat (Hautel); d) 1871 le plat à la mode «ce qui a cours» (Flaub., loc. cit.). Empl. subst. de plat1*.
STAT.Plat1 et 2. Fréq. abs. littér.: 3693. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3328, b) 7398; xxes.: a) 6113, b) 5224.
DÉR.
Platerie, subst. fém.,technol. Ensemble des pièces plates de céramique et, p.ext., d'autres matières. Il est d'observation générale que, dans toutes les espèces de poteries, ce que l'on appelle la platerie (assiettes, plats, plaques, etc.) demande plus de feu que ce que l'on nomme le creux (tasses, jattes, pots, vases, etc.) (Al. Brongniart, Arts céram.,t.1, 1844, p.205).En 1963, le développement du département acier inoxydable, complété par la fabrication de platerie, n'a que partiellement compensé la baisse des commandes d'articles émaillés (Le Monde,29 déc. 1965, p.14, col. 6). [platʀi]. 1reattest. 1802 (Fourmy, Mém. sur les ouvrages de terres cuites..., Paris, seconde part., p.82: le prix en est très-modique, au moins pour ce qui s'appelle «platerie»); de plat2, suff. -erie*.
BBG.Lemieux (C.). Convenience food. Meta. 1980, t.25, no3, pp.356-358.

Wiktionnaire

Adjectif

plat \pla\

  1. Sans relief.
    • Avec le vent du nord écoutez-le craquer / Le plat pays qui est le mien — (Jacques Brel, Le Plat Pays, 1962)
  2. (Par extension) Sans intérêt, quelconque.
    • Ah oui ! J’y ai vu tes fesses, une fois… Comme quoi y a pas que ton style qui est plat — (Maëster, Sœur Marie-Thérèse des Batignolles, La Guère Sainte, Drugstore, 2008, ISBN 978-2226175601)
  3. (Géométrie) Se dit d'un angle dont la mesure vaut exactement π (pi) radians (180 degrés).
  4. (Géométrie) Se dit d'une variété riemannienne dont la courbure est nulle.
  5. (Transport) Se dit d'un pneu qui n'a plus assez d'air pour rester gonflé.
  6. Qualifie la vaisselle d'orfèvrerie ou d'argenterie.
    • La venaison, produit d’exploits cynégétiques qui alimentent la conversation, est servie chez Monsieur dans des plats d’argent ; vaisselle plate à part, on s’en goberge de même dans les maisons au bord de l’eau où elle provient du braconnage et fait aussi le sujet de vanteries et de bonnes histoires. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 89)

Nom commun 1

plat \pla\ masculin

  1. Pièce de vaisselle, à fond plat destinée à contenir les mets qu’on sert sur la table.
    • À un appel de sonnette on plaçait les plats et tout ce qui était nécessaire sur un monte-charge qui s’élevait jusqu’à la salle à manger et redescendait aussitôt. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
    • Mettez les filets de haddock dans un plat creux, versez le lait par-dessus et laissez tremper pendant 30 minutes. — (Le Cookbook Masterchef, Solar Éditions, 2010, page 56)
    • Plat d’argent, d’étain, de faïence, de porcelaine.
  2. (Par métonymie) (Cuisine) Ce qui y est contenu, mets.
    • Le fruit de l’épine-vinette est utile pour conserver et confire et pour garnir les plats. — (Th. W. Forsyth, Traité de la culture des arbres fruitiers, 1803, page 197)
    • Si monotone qu’en soit la rusticité, le plat ne manque pas de saveur, parfumé d’un lard si épais, si tendre qu’il ne laisse guère de cretons. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Un plat de viande, de légumes, de poisson, de gibier.
    • Plat d’entrée, plat de rôti, plat d’entremets : Entrée, rôti, entremets servi dans un plat.
  3. (par métaphore) Activité ou bien.
    • Je ne mange pas de ce plat-là.
  4. Zone de voie horizontale.
  5. Objet de forme plus ou moins aplatie.
    1. (Archaïsme) Grande pièce de verre, plate et ronde, telle qu’elle sortait des verreries, et que les vitriers coupaient en plusieurs morceaux, pour en faire des carreaux.
    2. (Vieilli) Chacun des deux bassins d’une balance.
  6. (Métallurgie) (Mécanique) Barre laminée de section rectangulaire.
  7. (Maçonnerie) (Menuiserie) Plus grande face d’une tôle, d’une plaque, d’une planche, et plus généralement d’un objet parallélépipédique ; par opposition au chant et au bout.
  8. (Natation) Plongeon sur la longueur du corps à plat, généralement douloureux.
  9. (Sports hippiques) Discipline hippique regroupant les courses de galop sur terrain plat, sans obstacle.
  10. (Sports hippiques) Course de plat.
  11. (Reliure) Cartons recouvrant un livre
    • Il n’y avait à cet endroit qu’un assez gros volume allemand, relié en peau de truie, avec des clous de cuivre aux plats et d’épaisses nervures sur le dos. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, page 94)
    • Sur un des plus hauts rayons de la bibliothèque, je revois encore une série de tomes cartonnés, à dos de toile noire. Les plats de papier jaspé, bien collés, et la rigidité du cartonnage attestaient l’adresse manuelle de mon père. — (Colette, Sido, 1930, Fayard, pages 79-80)
    • C’était même à cause de cela qu’il avait jeté sa grammaire grecque sur le plancher et qu’il la piétinait à présent, mais au bout d’une minute il la ramassa, honteux, et l’essuya du revers de sa manche, puis il passa la main sur les plats du livre, comme pour le consoler des mauvais traitements qu’il venait de subir. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 181)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAT, ATE. adj.
Qui a une surface unie, dont les parties ne sont pas ou ne sont guère plus élevées les unes que les autres. Plat comme une planche. Il ne faut pas une assiette creuse, il en faut une plate. Avoir le dos plat. Cette femme a la poitrine plate. Un terrain plat. Pays plat, Pays de plaines, par opposition aux pays de montagnes. Les habitants des montagnes et ceux du pays plat. Plat pays. On l'emploie quelquefois dans le sens de Pays plat; mais ordinairement il désigne la Campagne, les villages, les bourgades; par opposition aux villes, aux places fortes. Les habitants du plat pays. Les soldats de la garnison vivaient aux dépens du plat pays. Vaisseau plat, bâtiment plat, bateau plat, Vaisseau, navire, bateau dont le fond est plus ou moins plat. Souliers plats, Souliers qui n'ont pas de talons. Visage plat, Visage dont la forme est moins accentuée qu'il ne faut, visage un peu écrasé. On dit de même Nez plat, bouche plate, joue plate. Cheveux plats, Cheveux qui ne sont ni frisés ni bouclés. Pied plat ou Plat pied. Voyez PIED. Fam., Avoir le ventre plat, N'avoir pas mangé depuis longtemps. Se mettre, se coucher à plat ventre, Se mettre, se coucher sur le ventre. Fig. et fam., Être à plat ventre devant quelqu'un, Lui faire bassement la cour. Fam., Sa bourse est bien plate, se dit en parlant d'un Homme qui n'a guère d'argent. Plate peinture, Les ouvrages de peinture qui se font sur des surfaces plates; par opposition aux figures de relief. Broderie plate, Broderie qui n'a pas de relief. Vaisselle plate, Vaisselle qui est d'une seule pièce, sans soudure; par opposition à Vaisselle montée. Les cuillers, les fourchettes sont de la vaisselle plate. Il se dit particulièrement des Plats et des assiettes d'argent, d'or ou de vermeil. On nous servit dans de la vaisselle plate. Manger dans la vaisselle plate. Course plate, Course sur un terrain plat, par opposition à Course d'obstacles. Fig., À plate couture. Voyez COUTURE. Fig., Vers à rimes plates, Les vers dont les rimes se suivent deux à deux, sans être entremêlées. Les élégies, les tragédies, les comédies, les poèmes épiques sont ordinairement en vers à rimes plates. Calme plat, État de la mer, lorsqu'il ne souffle pas le moindre vent et que rien n'agite sa surface. Il se dit figurément en parlant des Affaires qui ne font aucun progrès, qui n'avancent ni ne reculent. Nous sommes dans un calme plat.

PLAT se dit figurément de Ce qui est, au goût, dénué de saveur et de force. Un vin plat. Du vinaigre plat. Il se dit aussi des Pensées, des productions de l'esprit et signifie Qui n'est ni élégant, ni élevé, ni vif, ni piquant. Un style plat. Tout ce qu'il écrit est froid et plat. Physionomie plate, Physionomie sans caractère et qui n'exprime rien. C'est un plat personnage se dit d'une Personne d'un caractère vil, bas, complaisant, qui s'aplatit devant quelqu'un.

PLAT s'emploie aussi substantivement et se dit de la Partie plate de certaines choses. Il lui donna des coups de plat de sabre. Il lui a donné un coup du plat de la main. En termes de Boucherie, Plat de côtes, Région des côtes et des muscles voisins, dans le bœuf. J'ai demandé du plat de côtes. On dit aussi Plates côtes. En termes de Reliure, Le plat d'un livre, Chacune des deux parties plates et mobiles qui recouvrent un livre au début et à la fin, par opposition au Dos et aux Tranches. On appelle Plat supérieur le Plat qui recouvre le début, et Plat inférieur le Plat qui se trouve après la fin du livre.

À PLAT, TOUT À PLAT, loc. adv. Sur sa surface plate, horizontalement. Poser un livre à plat. Il signifie aussi, figurément, Entièrement, tout à fait. La pièce est tombée à plat.

Littré (1872-1877)

PLAT (pla, pla-t') adj.
  • 1Dont la superficie est unie et sans inégalités. Ils campèrent dans les lieux les plus plats du pays des Moabites, Sacy, Bible, Nomb. XXXIII, 49. Les cassinistes s'élèvent contre Maupertuis, et ne veulent pas que la terre soit plate aux pôles ; il faudrait les y envoyer pour leur peine, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 53.

    Pays plat, plat pays, voy. PAYS, n° 1.

    En termes de sport, courses plates, courses qui se font sur un terrain plat, par opposition à steeple-chase ou courses à obstacles,

    Vue plate, vue qui s'étend sur un terrain plat. Un beau pays… une vue agréable, quoique plate, Sévigné, 17 avril 1689.

    Terme de féodalité. Maison plate, maison de campagne sans fossés ni ceinture.

    Souliers plats, souliers qui n'ont point de talon. Perrette… Ayant mis ce jour-là, pour être plus agile, Cotillon simple et souliers plats, La Fontaine, Fabl. VII, 10.

    À plate couture, voy. COUTURE. Soit qu'ils réussissent à l'envelopper [Bagration], à le prendre ou à le battre à plate couture, Thiers, Histoire de l'Empire, l. XXVI.

    Voltaire a blâmé, avec trop de sévérité, dans le style historique, battre à plate couture : On trouve trop souvent dans Mézeray et même dans Daniel : qu'un général le battit [l'ennemi] à plate couture ; on ne voit point de pareille bassesse de style dans Tite-Live, dans Tacite, dans Guichardin, Dict. philosoph. Genres de style.

    Familièrement. Avoir le ventre plat, n'avoir pas mangé depuis longtemps.

    Avoir la bourse plate, n'avoir guère d'argent en sa bourse. Je vous offre ma bourse, elle est un peu plate à la vérité ; mais vous savez qu'un chantre n'est pas un évêque, Lesage, Gil Blas, I, 13.

  • 2 Terme d'hydraulique. Bassin plat, bassin qui a peu de profondeur.

    Eaux plates, se dit par opposition à eaux jaillissantes. Ici sont des compartiments mêlés d'eaux plates et d'eaux jaillissantes, La Bruyère, XVI. Si ce sont des eaux plates et qui se soutiennent à la même hauteur comme dans un lac, ils [les castors] se dispensent d'y construire une digue, Buffon, Quadrup. t. III, p. 49.

  • 3Vaisselle plate, vaisselle qui est d'une seule pièce, sans soudure, par opposition à vaisselle montée. Les cuillers, les fourchettes sont de la vaisselle plate.

    Vaisselle plate, se dit particulièrement de la vaisselle d'argent et de la vaisselle d'or.

    On a dit que vaisselle plate signifiait proprement vaisselle d'argent (voy. PLATE 2) ; cela est une erreur ; vaisselle en plate (voy. l'hist. de PLATE 1) se disait bien longtemps avant que plate, au sens d'argent, eût été introduit en français.

  • 4Qui n'a pas de relief, en parlant des parties du corps. Cette femme a la poitrine plate. Avoir le dos plat.

    Visage plat, visage qui n'a pas des formes assez en relief. C'était un grand fade blondin, assez bien fait, le visage plat, l'esprit de même, parlant comme le beau Liandre, Rousseau, Conf. VI.

    Dans le même sens, nez plat, joues plates.

    Pied plat, ou plat pied, voy. PIED.

    Cheveux plats, cheveux qui ne sont ni frisés ni bouclés. Ô Corse à cheveux plats, que ta France était belle Au grand soleil de messidor ! Barbier, Iambes. l'Idole.

  • 5Chevaux plats, chevaux dont les côtes sont serrées, plates et avalées.

    Terme de boucherie. Plates joues, partie de la tête du bœuf entre le collier, l'oreille, l'œil et le nez.

  • 6Plate peinture, ouvrages de peinture qui ne sont pas faits en relief.

    Broderie plate, broderie qui n'est pas relevée.

  • 7Rimes plates, voy. RIME.
  • 8 Terme de marine. Nœud plat, nœud formé de deux bouts de cordages croisés et revenant sur eux-mêmes en se croisant de nouveau.

    Vaisseau plat, bâtiment plat, bateau plat, celui dont le fond est plus ou moins plat.

    Cartes plates, cartes de géographie ne pouvant servir que pour des espaces très limités.

  • 9Calme plat, état de la mer lorsque rien n'en agite la surface.

    Fig. Stagnation des affaires.

  • 10 Terme de pêche. Morue plate, celle qu'on a tranchée dans toute sa longueur.
  • 11 Fig. Dénué de saveur. Un vin… qui, rouge et vermeil, mais fade et doucereux, N'avait rien qu'un goût plat et qu'un déboire affreux, Boileau, Sat. III. Je ne recueillais de ma vigne Qu'un peu de vin grossier et plat, Voltaire, Lett. en vers et en prose, 148.
  • 12 Fig. Qui n'est ni élégant, ni élevé, ni vif, ni piquant. La fin des Oies de frère Philippe, les Rémois, le petit Chien [titres de contes de la Fontaine], tout cela est très joli ; il n'y a que ce qui n'est point de ce style qui est plat, Sévigné, 50. Coulanges nous joua cela [une scène entre M. de Solre et M. de Chauvry, pour des titres de noblesse] si follement et si plaisamment, qu'autant que cette scène est plate sur le papier, elle était jolie à la voir représenter, Sévigné, 7 janv. 1689. Il en a fait une autre [lettre]… qui, en vérité, est plus plate que la feuille de papier sur quoi elle est écrite, Sévigné, 16 oct. 1676. Il [Luther] devenait tous les jours plus furieux… tantôt il fait le bouffon, mais de la manière du monde la plus plate…, Bossuet, Var. 6. L'ouvrage le plus plat a chez les courtisans De tout temps rencontré de zélés partisans, Boileau, Art p. I. Son esprit uniquement porté aux affaires rendait sa conversation froide et plate, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 86, dans POUGENS. Savez-vous que l'imbécile Néaulme et l'infatigable Formey travaillent à mutiler mon Émile, auquel ils auront l'audace de laisser mon nom, après l'avoir rendu aussi plat qu'eux ? Rousseau, Lett. à M. Moultou, Corresp. t. V, p. 281. dans POUGENS. Cette idée me fit faire le plus plat personnage, Rousseau, Conf. VI.

    Terme de musique. Se dit d'un thème vulgaire, d'une exécution sans nuances.

    Physionomie plate, physionomie basse et qui ne signifie rien. Je vis des figures aussi plates que mal vêtues, Lesage, Gil Blas, X, 5. Envisagez la mine plate qui est derrière vous, Lesage, Diable boit. 18.

    Il se dit des personnes qui n'ont ni élégance ni élévation. Je sais bien respecter Godeau comme prélat ; Mais Godeau comme auteur, je le trouve fort plat, Saint-Évremond, Comédie de l'Académie, dans RICHELET. C'était un animal si plat [Pelletier, supérieur de Saint-Sulpice] et si glorieux, qu'il disait quelquefois à ses jeunes séminaristes : Savez-vous que je suis fils d'un ministre d'État ? Saint-Simon, 50, 91. La nation a été souvent plus malheureuse qu'elle ne l'est ; mais elle n'a jamais été si plate, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 6 août 1760. Un plat bourgeois, le coq de ce canton, Voltaire, Enfant prod. III, 2. …Notre Ariste m'assomme : C'est, je vous l'avouerai, le plus plat honnête homme, Gresset, Méch. I, 4.

    Un plat personnage, un plat sujet, une personne sans aucune espèce de mérite.

  • 13 S. m. La partie plate d'une chose. Vous ne m'avez point dit que votre premier président [M. Marin] a battu sa femme ; j'aime les coups de plat d'épée, cela est brave et nouveau, Sévigné, 226. Une règle plate qu'on fait mouvoir dans l'air y éprouve une moindre résistance par son tranchant que par son plat, Brisson, Traité de phys. t. I, p. 80. Une chenille… les transportait [de petits morceaux de papier] au lieu où elle s'était établie… les liait avec des fils, posait les uns sur la tranche et les autres sur le plat…, Bonnet, Contempl. nat. XII, 16. Le roi les créait chevaliers, en leur frappant sur l'épaule du plat de son épée, Chateaubriand, Génie, IV, V, 1. Ce bon temps-là [l'ancien régime]… c'était le temps des coups de plat de sabre [pour les soldats], Courier, Lett. particulière.

    Fig. Le plat de la langue, le bavardage, les belles paroles. Ce n'est que du babil de moine qui donne du plat de la langue, Patin, Nouv. lett. t. I, p. 198, dans POUGENS. Villars ne s'était pas contraint de dire, en parlant des puissances, que, s'il ne leur fallait que du plat de la langue, il leur en donnerait tout leur soûl, Saint-Simon, 201, 181.

    Fig. Faire merveille du plat de la langue, faire de grandes phrases, faire des récits extraordinaires.

    Terme de marine. Le plat d'une varangue, la partie plate qui repose par son milieu sur la quille.

    Terme de boucherie. Plats de côtes couverts, la partie inférieure de l'entre-côte et des côtes, près de la poitrine.

    Plats de joues et tête, la partie des joues de laquelle on a retiré le crâne et la mâchoire, et contenant un os plat.

  • 14 Fig. Ce qui est plat, sans élégance ni élévation. La cour désabusée… Distingua le naïf du plat et du bouffon, Boileau, Art p. I.
  • 15Tout plat, loc. adv. De manière à être étendu sur le sol. L'élevant un peu haut, puis le laissant descendre tout plat, Descartes, Météor. 7. …Casse-lui la mâchoire [au loup] ; On t'a ferré de neuf ; et, si tu me veux croire, Tu l'étendras tout plat, La Fontaine, Fabl. VIII, 17.

    On le dit aussi quelquefois non en adverbe, mais en adjectif. Pour moi, ma chère enfant, je tombe toute plate [sans argent], et, quand je n'ai rien, je n'ai rien, Sévigné, 6 juill. 1689.

    Fig. Voyant qu'il est tout plat déchu de ses prétentions, Patin, Nouv. lett. t. I, p. 66, dans POUGENS.

    Fig. Sans déguisement. [L'ours compagnon d'Ulysse] Je vis libre, content, sans nul soin qui me presse ; Et te dis tout net et tout plat : Je ne veux point changer d'état, La Fontaine, Fabl. XII, 1. Les menées de Vendôme pour aller en Espagne lui rompirent aux mains, le roi le refusa tout plat, Saint-Simon, 228, 66.

    Terme de marine. Arriver tout plat, en mettant la barre toute au vent, et en y aidant, autant que possible, par l'effet des voiles.

  • 16À plat, tout à plat, loc. adv. Sur la terre même, sur le sol même. Linnaeus… dit que le lumme niche à plat sur le rivage au bord même de l'eau, Buffon, Ois. t. XV, p. 411.

    Fig. Entièrement, tout à fait. On lui demande [à une main malade] encore d'autres certaines choses, elle refuse tout à plat, et croit que je lui suis encore trop obligée, Sévigné, 17 avr. 1676. [La pièce est tombée] Tout à plat. - Damis : Tout à plat ? - Baliveau à Damis : Oh ! tout à plat, Piron, Métrom. V, 2.

  • 17À plate terre, voy. TERRE.

    À plat ventre, voy. VENTRE.

HISTORIQUE

XIe s. [Le cheval] les jambes a plates, Ch. de Rol. CXIII.

XIIe s. Et cil fiert lui [le frappe] si qu'il l'envoie Au gué tout plat desouz le flot, Si que l'eve sor lui reclot, la Charrette, 850.

XIIIe s. Nus boutonier ne puet ne ne doit faire boutons plas qui ne soient de droite roondece selonc la grandeur qu'il sont, Liv. des mét. 187.

XIVe s. Tant sont alé François qu'à Angle sont venu ; Bon chastel y avoit et très bien pourveü ; Plate ville y avoit, ains fermée ne fu, Guesclin. 2068. Dou plat de son espée, Bauduins le frapoit, Baud. de Seb. XI, 470. Que la sayette soit mise en telle maniere que les pennons de la sayette queurent [courent] de plat contre l'arc, Modus, f. LIII. Les villes fermées devoient fournir de 65 feux un homme armé ou 10 sols par jour, et le plat païs de 100 feux ung homme d'armes, Chron. de St-Denys, t. II, f° 243, dans LACURNE.

XVe s. Le comte de Canterbruge se frappa en l'eau [marée] qui estoit au plat, Froissart, II, II, 32. La quelle maison est sans forteresse et plate maison sans deffense, Du Cange, planus. À briefs motz, mon fait va de plat, Et pour ce ne m'en blasmez mie, Orléans, Rondeau. Mais amours fiert [frappe] et d'estoc et de plat Maint dolent cuer [cœur] qui pleure à chaudes larmes, Deschamps, Poésies mss. f° 142. Car par tel tribulacion Vont toutes les choses de plat, Deschamps, ib. f° 386. Les deux seigneurs Croy et Longueval reffuserent tout plat l'envoy, Chastelain, Chr. du d. Phil. ch. 25. N'est de merveilles que le roy, qui avoit beaucop langage de sa nature costumierement, jouoit du plat, Chastelain, Chr. des ducs de Bourg. II, 47. Le povre homme estoit couché tout plat contre terre et faisoit le mort, Commines, IV, 3.

XVIe s. Le surplus desdites terres de la dite cense, ledit prendeur les trouvera wides et plates [en friche], Du Cange, platea. Il vaut mieux plat et court nier Dieu, que forger des dieux incertains, Calvin, Instit, 23. Il afferme à pur et à plat, que…, Calvin, ib. 91. Au dedans de ceste poincte, quand on a doublé le bout, la mer est toujours platte, Amyot, Thém. 58. Il nia le faict tout à plat, Amyot, Marcel. 2. Force vaisseaux plats, force galeres, Amyot, Pyrrh. 31. Valemont, qui commandoit aux Espagnols, attire Jean Ribaut par les plus douces paroles du monde à traitter ; le bat si bien du plat de la langue, que sur la foi jurée de la vie sauve…, D'Aubigné, Hist. I, 249. Les ventouses sont appliquées aux plats des cuisses, quand les mois ne coulent pas assez, Paré, XV, 68. Vous me cognoissez mal ; si ma chair sçavoit où mon courage la portera tantost, elle s'en transiroit tout à plat, Montaigne, I, 388. Les plus plattes raisons sont peult-estre les mieulx assises, Montaigne, IV, 51. Si l'on remarquoit que vous eussiez fait le contraire de ce que vous dites, vostre creance se perdroit plat et court parmy le peuple, Pasquier, Lett. t. III, p. 593. Je ne trouveray jamais bon, qu'un officier qui à plate cousture a quitté son office, vive seulement pour soy, sans s'entremesler du soin de la chose publique, ib. p. 242.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. PLAT. Ajoutez :
18Être à plat de lit, être alité, malade. Je vis bien qu'il n'y avait que l'excuse d'être à plat de lit, qui pût me dispenser de courir à son premier mot, Rousseau, Confess. IX, 1re part.
19 Terme d'horlogerie. Variation du plat au pendu, différence de marche d'un chronomètre, lorsqu'on le place horizontalement, ou lorsqu'on le suspend verticalement, ce qui rend ses conditions d'équilibre moins satisfaisantes.
20 Terme de lapidaire. Plats ou losanges, facettes qui viennent à la suite des dentelles et qui s'y trouvent conjointes dans la taille des pierres fines, Chriten, Art du lapidaire, p. 28.
21 S. m. L'à-plat, sorte de tissure des tapis. Ce genre de fabrication [les tapis de la Savonnerie] qui réclame l'à-plat comme dans les tapis d'Orient, Journ. offic. 1er avril 1877, p. 2603, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLAT, voyez Palette.

Plat, adj. (Gramm.) uni, sans inégalité ; c’est l’opposé de creux & de raboteux.

Il se dit au simple & au figuré. La Beausse est un pays plat ; un plat homme ; un plat ouvrage ; il est tombé plat ; un style plat ; des rimes plates où deux vers masculins succedent à deux vers féminins, & ainsi de suite ; le plat d’une épée, &c.

Plat, (Cuisine.) ustensile de ménage, sur lequel on sert les mets ; on dit un plat de soupe, des plats d’entre-mets, &c.

Il y a les plats de la balance, ce sont les deux écuelles où l’on met les choses à peser.

Des plats de verre, ce sont ces grands morceaux ronds qu’on coupe pour les distribuer en panneaux.

Plat de l’équipage ou un Plat des matelots, (Marine.) c’est un nombre de sept rations ou portions, soit de chair, soit de poissons ou de légumes, pour nourrir sept hommes qui mangent ensemble ; chaque plat de l’équipage étant pour sept hommes.

Six, sept ou huit hommes à chaque plat, chez les Hollandois. Les Anglois ne sont que quatre à chaque plat, voyez Gamelle. Ceux qui mangent à même plat.

Plats de bois, voyez Gamelle.

Plat des malades ; être mis au plat des malades par le chirurgien du vaisseau, c’est être rangé au nombre des malades, pour avoir la subsistance qui leur est ordonnée.

Les malades sont soignés par ceux qui mangent ordinairement à même plat qu’eux.

Plat ; le plat de la maîtresse varangue ; c’est la partie de la varangue qui est le plus en ligne droite.

Plat a vanner, est parmi les Cloutiers d’épingles un ustensile de bois rond, peu profond, & ainsi appellé, parce qu’il ressemble assez à un grand plat, & sert à vanner les cloux d’épingle. Voyez Vanner, & les Planches du Cloutier d’épingles.

Plat, (Maréchal.) un cheval plat est celui qui a les côtes serrés.

Plat d’argent, rhombus patina, (Hist. rom.) le luxe des Romains pour la grandeur de ces sortes de plats, étoit si excessif, que Sylla en avoit qui pesoient deux cens marcs ; & Pline observe qu’on en auroit trouvé pour-lors à Rome plus de cinq cens de ce poids-là. Cette fureur ne fit qu’augmenter dans la suite, puisque du tems de l’empereur Claudius un de ses esclaves, appellé Drusillanus Rotundus, avoit un plat, appellé promulsis, de mille marcs pesant, qu’on servoit au milieu de huit petits plats de cent marcs chacun. Ces neuf plats étoient rangés à table sur une machine qui les soutenoit, & qui du nom du grand plat s’appelle promulsidarium. On connoît le plat de Vitellius qui, à cause de sa grandeur énorme, fut nommé le bouclier de Minerve. Cent boucliers de Minerve portés à l’hôtel des monnoies de Paris en 1759 auroient fait un beau produit en especes ; mais le plat de Vitellius n’a pas passé jusqu’à nous. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plat »

Du latin populaire *plattus, issu du grec ancien πλατύς, platus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. tôt ai plai, tout à plat ; genev. être à plat de lit, au plat du lit : Il n'y avait que l'excuse d'être à plat de lit qui pût me dispenser de courir à son premier mot, Rousseau, dans HUMBERT, Glossaire.  ; provenç. plat ; espagn. et portug. chato ; ital. piatto ; mot dont le radical est commun à plusieurs langues aryennes : allem. platt ; angl. flat ; island. flatr ; grec, πλατὺς ; persan, parthu ; zend, peretha ; sanscr. prĭthu, prath, être étendu.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plat »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plat pla

Citations contenant le mot « plat »

  • La crainte et l'amour ne mangent pas au même plat. De Proverbe espagnol
  • Un baiser ne dure pas autant qu'un bon plat. De George Meredith
  • Quand la Caponata rencontre la Chakchouka ça donne LE nouveau plat star de l’été… Daroco, le restaurant italien le plus branché de la capitale, nous présente sa nouvelle recette originale : la Caponakchouka ! Femme Actuelle, La recette de la Caponakchouka : le plat tendance de l’été : Femme Actuelle Le MAG
  • Le bon accueil est le meilleur plat. De Proverbe anglais
  • La vengeance est un plat qui se mange froid. De Proverbe français
  • L'argent est plat pour être empilé. De Proverbe écossais
  • La solitude est un plat qui se mange seul. De Achille Chavée / Décoctions
  • Un second mariage est comme un plat réchauffé. De Proverbe roumain
  • Sur terrain plat, de simples buttes font effet de collines. De Karl Marx / Le capital
  • Une femme sans pudeur est comme un plat sans sel. De Proverbe arabe
  • La vengeance est un plat qui se mange chaud ! De Michel Folco / Dieu et nous seuls pouvons
  • Le bonheur c’est un plat de frites supplémentaire. De Charles Monroe Schulz / Snoopy
  • La même femme est presque toujours la même femme ; le même plat n'est jamais le même plat. De Alain Laubreaux
  • L'Amérique du Nord... Plat, plat comme une tarte aux prunes sur qui un éléphant a mis le pied. De Paul Claudel / Journal
  • La vengeance est un plat qui gagne à être mangé froid. De Wilhelm Wander
  • Le désespoir est un plat qui, invariablement, revient sur notre table. De Adolf Rudnicki / Baguette
  • Le maire veut tout remettre à plat. Il souhaite favoriser les associations ayant des salariés, des projets et celles qui animent la vie locale. « Nous tenons à toutes ces associations ». Il a donc lancé une grille d'attribution, avec des critères précis : un dossier de demande en bonne et due forme, un bilan de l'année passée, une présentation du projet pour l'année à venir… leparisien.fr, Villeneuve-Saint-Georges : le nouveau maire de droite remet à plat la gestion financière des communistes - Le Parisien
  • Les contribuables qui sont non-résidents en France, mais imposables sur leurs revenus de source française, vont-ils voir leur fiscalité remise à plat dans les prochains mois ? C'est probable... Un rapport, visant à simplifier et à améliorer leur régime d'imposition a été remis, ce mardi 28 juillet, aux députés des Français de l'étranger. "Nous remettons ce rapport du gouvernement aux parlementaires avec l’objectif de trouver une solution conciliant simplification, soutenabilité et justice fiscale", ont déclaré Olivier Dussopt, le ministre délégué des Comptes publics, et Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat chargé notamment des Français de l'étranger. Capital.fr, Les pistes pour remettre à plat la fiscalité des non-résidents - Capital.fr
  • Le rapport d’étude intègre également les initiatives menées par différentes entreprises opérant sur le marché Tissu en polyamide à airbag plat ainsi qu’une brève évaluation des lancements de produits, de l’innovation produit, de l’amélioration technologique, du coût de production, de la marge brute, de l’analyse de la chaîne de valeur, du volume et de la part des revenus. En outre, il traite de différents événements commerciaux, tels que les promotions de marques, les associations, les coentreprises, les acquisitions, les accords au niveau de l’entreprise et les fusions. Journal l'Action Régionale, Recherche sur le marché du tissu polyamide pour airbag plat (impact du COVID-19) 2020-2026: Hyosung, Toyobo, Toray, Kolon – Journal l'Action Régionale
  • Composé de frites, bœuf, oignon..., ce goûteux plat roboratif, né à Valparaiso dans les années 1970, fait la joie des petites bourses et des gros appétits. Un classique autour duquel les exilés chiliens aiment à se retrouver, le partage dans l’assiette.  L'Humanité, La chorrillana, un plat de ralliement | L'Humanité
  • La théorie des Big Five de Robert R. McCrae et Paul T. Costa proposée dans les années 1980 est une taxonomie des traits psychologiques, l’une des plus partagées et testées. Selon cette approche, basée sur une plate-forme d’analyse psycholessicale, la personnalité est constituée de cinq dimensions principales, ou plutôt de couples d’inclinaisons : celle de l’extraversion et de l’introversion, de l’agréable et du désagréable, de la conscience et de la négligence, de la stabilité émotionnelle et de son contraire, et de l’ouverture et de la fermeture infinies, pour ainsi dire. Selon l’enquête de Princeton, l’utilisation du smartphone est une dynamique révélatrice claire, curieuse (et parfois dérangeante, mais aussi dangereuse). Pour au moins quatre de ces cinq caractéristiques : ouverture d’esprit, conscience, extraversion et, dans une moindre mesure, stabilité émotionnelle. Il est cependant beaucoup plus compliqué d’en déduire des informations utiles pour la dimension de l’agrément et son contraire. MLActu, Smartphone, batterie jamais à plat ? Vous êtes une personne responsable - MLActu
  • Sortir de chez soi pour commander du poulet ou un plat de pâtes à la table d'un restaurant, est-ce vraiment une bonne idée ? Quels sont les plats à éviter ? Pour quelles raisons ? Les chefs vous révèlent ce qu'il est préférable de ne pas commander lorsque vous allez au restaurant. Femme Actuelle, Les 10 plats à ne jamais commander au restaurant selon les chefs : Femme Actuelle Le MAG

Images d'illustration du mot « plat »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plat »

Langue Traduction
Corse piattu
Anglais dish
Espagnol plato
Italien piano
Allemand gericht
Chinois
Arabe طبق
Portugais prato
Russe блюдо
Japonais
Basque plater
Source : Google Translate API

Synonymes de « plat »

Source : synonymes de plat sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « plat »

Partager