La langue française

Aliment

Définitions du mot « aliment »

Trésor de la Langue Française informatisé

ALIMENT, subst. masc.

A.− Toute substance susceptible de fournir aux êtres vivants les éléments nécessaires à leur croissance ou à leur conservation :
1. Sous les zones glaciales, il faut des alimens qui reproduisent beaucoup de chaleur, qui, par une digestion plus difficile et plus lente, entretiennent l'action vigoureuse de l'estomac, nécessaire pour élever le ton de tous les organes, au degré qu'exige la température et le ressort de l'air. P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, p. 48.
2. Si chez l'adulte, les aliments peuvent borner leur rôle à réparer les pertes incessantes de matières et d'énergie, chez les êtres jeunes, ils doivent en outre servir à l'édification, au développement de chaque partie du corps, permettant ainsi les changements de forme qui correspondent à la croissance. (Randoin). Information sociale, 1erjuin 1951, no11, p. 101.
P. ext.
1. DR. au plur. Tout ce qui est nécessaire à la vie d'une personne :
3. 762. Les dispositions des articles 757 et 758 ne sont pas applicables aux enfants adultérins ou incestueux. La loi ne leur accorde que des alimens. 763. Ces alimens sont réglés, eu égard aux facultés du père ou de la mère, au nombre et à la qualité des héritiers légitimes. Code civil,1804, p. 140.
4. La loi veut que les créanciers donnent, pendant la durée de ce drame, des aliments au failli et à sa famille. H. de Balzac, César Birotteau,1837, p. 370.
5. La loi impose à certaines personnes l'obligation, en principe réciproque, de se fournir des aliments en cas de besoin. Par aliments, il faut entendre tout ce qui est nécessaire à la vie : nourriture, logement, vêtements, frais de maladie ... (...). Elle [cette obligation] n'existe pas entre frères et sœurs. Réau-Rond.1951.
2. P. anal. Tout ce qui favorise l'activité vitale d'une chose concrète :
6. Dans un état scientifique bien ordonné, il serait à souhaiter que le nombre des travailleurs fût encore bien plus considérable. Alors le travail ne s'enfouirait pas et ne s'étoufferait pas lui-même, comme un feu où l'aliment est trop pressé. E. Renan, L'Avenir de la science,1890, p. 249.
7. − (...) Six chargeurs en haut, huit fondeurs en bas, et des chefs (...) sont sans cesse là, jour et nuit, en deux équipes, à s'occuper des aliments qu'on lui fournit [haut fourneau], des matières qu'il rend, pris de crainte à ses moindres dérangements de corps ... É. Zola, Travail,t. 1, 1901, p. 156.
B.− Au fig. [Qqf. sans article] Ce qui est capable de soutenir un sentiment, une activité morale, intellectuelle ou spirituelle :
8. Pour cette famine d'infini, il n'y a qu'un seul aliment, c'est Dieu. H.-F. Amiel, Journal intime,29 mars 1866, p. 201.
9. Je reconnais que Monsieur le préfet Pélisson a donné aliment à la chronique scandaleuse de Nantes, et qu'on a tenu sur son compte des propos sévères dans les cercles bourgeois du chef-lieu, notamment dans les salons fréquentés par la magistrature. A. France, L'Orme du mail,1897, p. 166.
10. Ne pas posséder ce que l'on désire, tu ne vois rien au delà, et ton enfer se borne à ceci, dont certains font l'aliment de toute leur vie ... Colette, La Vagabonde,1910, p. 277.
11. La jalousie finit ainsi faute d'aliments et n'a tant duré qu'à cause d'en avoir réclamé sans cesse. M. Proust, À la recherche du temps perdu,La Prisonnière, 1922, p. 105.
Prononc. : [alimɑ ̃].
Étymol. ET HIST. − 1. Fin xiies.-début xiiies. « ce qui entretient une idée, une opinion, un sentiment » emploi fig. (Fragment de moralités sur Job, Livre des Rois, éd. Leroux de Lincy, p. 510 ds Littré : Ils [les élus] tendent pur alemenz de cuer el faiteor de bealteit [Dieu]); 2. a) fin xives. « ce qui nourrit le corps » (Eustache Deschamps, VIII, 10 ds Gdf. Compl. : Par deffaut de leur aliment); b) p. ext. « tout ce qui est nécessaire pour vivre normalement » (O. de Serres, Théâtre d'Abric., V, 16 ds Hug. : Par ce moien, tirant de chés lui ceste belle commodité de linge, se trouvera-t-il d'autant mieux accommodé, que moins sera contraint à desbourcer argent à l'achapt de tant necessaires alimens); 1690 empl. plus gén. au plur. comme un terme jur. (Fur. : Au plur. se dit en Jurisprudence non seulement de la nourriture, mais encore de l'entretien ou des habits, & du logement, comme étant des choses nécessaires à la vie). Empr. au lat. alimentum, attesté à l'emploi 2 a dep. Cicéron (Timaeus, 18 ds TLL, I, 1583 : nec... mundus desiderabat... alimenta corporis), à l'emploi 1 dep. Ovide (Amores, 2, 10, 25, ibid., 1587 : lateri dabit in vires alimenta voluptas) et à l'emploi 2 b, jur. au Iers. (Iavolenus, Digestorum libro, 34, 1, 6, ibid., 1584 : legatis alimentis cibaria et vestitus et habitatio debeditur, quia sine his alis corpus non potest, cetera quae ad disciplinem pertinent legato non continentur). Contrairement aux indications de Dauzat et du DG, alement ds Ps. d'Oxford, éd. Michel, XXXVI, 24 et XXXIX, 3, ne représente pas le lat. alimentum, mais est un dér. de aller au sens de « marche, allure, pas ».
STAT. − Fréq. abs. litt. : 1 566. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 3 872, b) 1 619; xxes. : a) 1 385, b) 1 654.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Bar 1960. − Barr. 1967. − Bél. 1957. − Bénac 1956. − Bible 1912. − Boiss.8. − Bonnaire 1835. − Brard 1838. − Bruant 1901. − Cap. 1936. − Comm. t. 1 1837. − Daire 1759. − Dumas 1965 [1873]. − Dup. 1961. − Fér. 1768. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Guizot 1864. − Kold. 1902. − Lacr. 1963. − Laf. 1878. − Lar. comm. 1930. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Mont. 1967. − Nysten 1814-20. − Réau-Rond. 1951. − Réau-Rond. Suppl. 1962. − Sardou 1877. − St-Edme t. 1 1824. − Synon. 1818. − Uv.-Chapman 1956.

Wiktionnaire

Nom commun

aliment \a.li.mɑ̃\ masculin

  1. Ce qui se mange et sert à entretenir la vie.
    • Les pois mûrs & secs sont un des légumes qui fournissent la purée la plus délicate, & l’aliment le moins grossier. — (Denis Diderot & Jean Le Rond d’Alembert, Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers, p.884)
    • Le fruit nommé cul-de-chien, nèfle d’Allemagne, est astringent avant sa maturité ; lorsqu’il a molli sur la paille c’est un aliment fort agréable ; […]. — (Édouard Adolphe Duchesne, Répertoire des plantes utiles et des plantes vénéneuses du globe, Paris, Jules Renouard, 1836, page 249)
    • Dans l'état de vacuité, la membrane muqueuse de l'estomac est d'une couleur grisâtre. Au moment où les aliments s'accumulent dans le réservoir gastrique, cette membrane devient rose, […]. — (Jules Béclard, Traité élémentaire de physiologie humaine, livre 1 : Fonctions de nutrition 4e éd., Paris : chez P. Asselin, 1862, p. 92)
    • Dans Mythologiques , Claude Lévi-Strauss écrit que cuire un aliment, c’est couper court au processus naturel qui fait qu’à terme un aliment cru (un légume, un fruit, un morceau de viande) devient une chose pourrie. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
    • L’être humain, quel que soit l’âge, est méfiant en face d’un aliment qu’il consomme pour la première fois. — (Jacques Médart, Manuel pratique de nutrition: L’alimentation préventive et curative, 2009)
  2. (Rare) Action de nourrir.
    • Des biens destinés pour l’aliment des pauvres.
  3. (Figuré) Ce qui entretient quelque chose.
    • Le bois est l’aliment du feu.
    • Les sciences sont l’aliment de l’esprit.
    • C’est un esprit vif, il faut lui donner de l’aliment.
    • L’aliment des passions.
    • L’aliment des factions.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALIMENT. n. m.
Ce qui se mange et sert à entretenir la vie. Le pain est un bon aliment. Les aliments les plus simples sont les plus sains. Des aliments légers, substantiels, lourds. Il signifie aussi Action de nourrir. Des biens destinés pour l'aliment des pauvres. Ce sens est peu usité.

ALIMENTS, au pluriel, s'emploie en termes de Droit pour exprimer Tout ce qu'il faut pour nourrir et entretenir une personne. Les enfants doivent des aliments à leurs père et mère et autres ascendants qui sont dans le besoin. On lui adjugea une pension pour ses aliments.

ALIMENT se dit souvent au figuré de Ce qui entretient quelque chose. Le bois est l'aliment du feu. Les sciences sont l'aliment de l'esprit. C'est un esprit vif, il faut lui donner de l'aliment. L'aliment des passions. L'aliment des factions.

Littré (1872-1877)

ALIMENT (a-li-man) s. m.
  • 1Ce qui nourrit. Dans le langage de la physiologie, aliment est un terme générique qui sert à désigner toutes les matières, quelle qu'en soit la nature, qui servent habituellement ou peuvent servir à la nutrition. Au point de vue des besoins qu'ils satisfont, les aliments sont divisés en boissons, condiments ou assaisonnements, et aliments proprement dits, composés surtout de principes d'origine végétale ou animale. L'intempérance des hommes change en poisons mortels les aliments destinés à conserver la vie, Fénelon, Tél. XVII. Si l'on considère combien est lente et insensible l'insinuation de l'aliment dans les parties qui le reçoivent…, Bossuet, Conn. III, 6.
  • 2 Au plur. Terme de jurisprudence. Les frais de nourriture et d'entretien d'une personne. Il fallait prendre une autre femme pourvu qu'on fournît les aliments à la première, Bossuet, Déf.
  • 3Action de nourrir. Des biens destinés à l'aliment des pauvres.

    Peu usité en ce sens.

  • 4 Fig. Le bois est l'aliment du feu. Les sciences sont l'aliment de l'esprit. Je trouverai partout l'aliment de ma haine, Voltaire, Triumv. II, 1.
  • 5 En termes de dévotion. Divin et salutaire aliment [l'eucharistie], où nous participons par la communion, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 313. L'aliment de votre âme le plus salutaire, c'est le sacrement de Jésus-Christ, Bourdaloue, ib. p. 319.

SYNONYME

ALIMENT, NOURRITURE. Ce qui distingue ces deux mots, c'est que aliment désigne un objet, et nourriture, une action. L'aliment est la matière qu'on introduit dans le corps pour le nourrir ; la nourriture est l'action de nourrir. A ce point de vue, l'aliment sert à la nourriture ou, comme on dit en langage physiologique, à la nutrition. Mais quand ensuite le langage dépouille nourriture de son sens propre, il devient synonyme d'aliment : les aliments du paysan ou la nourriture du paysan ; on lui donne des aliments abondants ou une nourriture abondante ; le bœuf est une nourriture substantielle ou un aliment substantiel.

HISTORIQUE

XVIe s. Les poursuites de l'esprit humain sont sans terme ; son aliment est doubte, ambiguité, Charron, Sagesse, I, 15.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ALIMENT. Ajoutez :

6 En termes d'assurances, estimation des marchandises ou objets qu'on fait assurer. Autre chose est la somme assurée, laquelle doit être exprimée dans la police, autre chose l'aliment de la police, c'est-à-dire la nature et la valeur ou l'estimation des marchandises ou objets que l'on fait assurer, Gaz. des Trib. 15 sept. 1875, p. 890, 2e col. … que les 408 balles ne formaient qu'une seule nature d'aliment, qu'il n'en a point été perdu les 3/4 ; que, par conséquent, le délaissement ne peut être opéré, ib. 8 déc. 1874, p. 1173, 3e col.

HISTORIQUE

Ajoutez : XIIe s. Il [les élus] tendent pur alemenz de cuer el faiteor de bealteit [Dieu], Job, p. 510.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ALIMENT, s. m. (Physiolog.) est tout ce qui peut se dissoudre & se changer en chyle par le moyen de la liqueur stomachale & de la chaleur naturelle, pour être ensuite converti en sang, & servir à l’augmentation du corps ou à en réparer les pertes continuelles. Voyez Nourriture, Chyle, Sang, Nutrition, &c. Ce mot est Latin, & vient du verbe alere, nourrir.

Les premiers hommes ignoroient les vertus des viandes, des fruits, des plantes, des bêtes sauvages, de l’eau froide, &c. ils ont par conséquent dû faire bien des tentatives à leurs dépens. Tel aliment qui convient à un corps robuste, dérange, détruit un sujet foible & délicat : ce qui est sain dans un climat froid, ne l’est pas dans un pays chaud. Savoit-on tout cela autrefois ? On usoit de choses dangereuses parce qu’elles étoient inconnues, & cela arrive encore aux navigateurs dans les pays lointains. On sait que les soldats d’Antoine furent obligés en Assyrie de manger les racines qui se rencontroient ; il s’en trouva de venimeuses qui les firent tomber dans le délire, au rapport de Plutarque ; & Diodore de Sicile raconte que les Grecs à leur retour de l’expédition de Cyrus, se nourrirent pendant 24 heures du miel de la Colchide. Boerh. comment. (L)

Aliment du feu, pabulum ignis, signifie tout ce qui sert à nourrir le feu, comme le bois, les huiles, & en général toutes les matieres grasses & sulphureuses. Voyez Feu & Chaleur. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « aliment »

(1120) Du latin alimentum, de alere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin alimentum, de alere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Alimentum, de alere, nourrir. Mots congénères, ἄλθειν, faire croître ; gothique, alds, qui a crû, âgé ; celtique, alt, nourriture, altruim, nourrir. Aliment est un mot nouveau ; dans les hauts siècles, au lieu d'aliment, on disait viande, qui signifiait tout ce qui sert à entretenir la vie, à nourrir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « aliment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aliment alimɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « aliment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aliment »

  • Une cravate propre attire inévitablement les aliments. De Loi de Murphy
  • Plus un régime est restrictif et plus il alimente la conversation. De Anonyme
  • La musique est l'aliment de l'amour. De William Shakespeare / La Nuit des rois
  • Dieu a fait l'aliment ; le diable, l'assaisonnement. De James Joyce / Ulysse
  • L'espérance est un aliment de notre âme, toujours mêlé du poison de la crainte. De Voltaire / Le sottisier
  • La difficulté de trouver l'aliment grandit en fonction de la pureté de la faim. De Gustave Thibon / L'Ignorance étoilée
  • Oter l'illusion à l'amour, c'est lui ôter l'aliment. De Victor Hugo / L'Homme qui rit
  • Le doute est un poison pour la conviction et un aliment pour la foi. De Gustave Thibon / L'ignorance étoilée
  • La connaissance de l'histoire est le premier aliment de la vertu de piété. De Félix-Antoine Savard / Le Barachois
  • La jalousie est de toutes les maladies de l'esprit celle à qui le plus de choses servent d'aliment et le moins de choses de remède. De Michel de Montaigne / Essais
  • Garde-toi de donner par force aux enfants l'aliment des études, mais que se soit en le mêlant à leur jeux, afin d'être encore plus capable d'apercevoir quelles sont les inclinations naturelles de chacun. De Platon
  • La volonté de renoncer à son indépendance, de troquer le témoignage de ses sens contre le sentiment confortable mais déformant la réalité, d'être en harmonie avec un groupe, est l'aliment dont se nourrissent les démagogues. De Paul Watzlawick / La Réalité de la réalité
  • Que ton aliment soit ta seule médecine ! De Hippocrate
  • Le travail est l'aliment des âmes nobles. De Sénèque
  • La ville est l’aliment préféré des chiens. De Daniel Pennac / Le fée carabine
  • Aujourd’hui, les aliments ultra-transformés (AUT), ces aliments fabriqués de toutes pièces par les manipulations de l’industrie agro-alimentaire pour être plus attractifs, sont bien trop importants dans notre alimentation (Ils participeraient à hauteur de plus de 36%[1] de nos apports caloriques). En effet, les preuves scientifiques s’accumulent pour dire combien ils sont délétères pour la santé et combien il devient impératif d’en limiter la consommation pour préserver notre santé… Le public reste pourtant sous-informé sur cet enjeu de santé publique (70% des Français ne connaitraient pas les effets délétères des AUT sur la santé[2]). Pire encore, au-delà de cette méconnaissance des risques induits par l’ultra-transformation, ce sont les clés de lecture que l’on nous donne pour reconnaitre la qualité d’un aliment qui sont faussées. Nous avons non seulement perdu le goût des aliments vrais mais aussi les repères pour les reconnaitre ! Et chacun des acteurs de l’alimentation a sa part de responsabilité dans cet état de fait. Atlantico.fr, De l’urgence sanitaire de (re)trouver la vraie qualité des aliments | Atlantico.fr
  • Dans la publication, l'équilibre nutritionnel d'un aliment a été quantifié et appelé "aptitude nutritionnelle ». Par exemple, les viandes sont riches en protéines. Certaines viandes sont riches en fer, d’autres pas. Celles qui ont donc la double compétence « protéines + fer » sont très bien notées quand celles qui ne sont que riches en protéines le sont moins. Atlantico.fr, Qualité nutritionnelle : et voilà la liste des 100 meilleurs aliments au monde | Atlantico.fr
  • Dans plusieurs pays du monde, on assiste à un retour en grâce du Spam – non pas à une vague de courriels indésirables, mais à un record de ventes de cette marque, et des autres enseignes de viande en conserve. Cette denrée de crise, qui a donné son nom au pourriel, se révèle un aliment de réconfort. Courrier international, Le Spam, aliment superstar de la crise du Covid
  • Les techniques pour bien dormir quand il fait chaud sont nombreuses. Pourtant, parmi elles, on songe rarement à se concentrer sur son régime alimentaire. Le DailyMail Australia a interviewé la diététicienne Sharon Natoli, et il semblerait que l’astuce pour bien dormir puisse en fait se trouver dans notre assiette. parismatch.be, Astuce : Voici l’aliment à consommer pour bien dormir quand il fait chaud
  • “Il y a un énorme potentiel pour l’élevage de grillons en Thaïlande” explique d’emblée Nicolas Bery, directeur général de Cricket Lab à Chiang Mai. “Le monde est avide de sources de protéines durables, en particulier depuis la pandémie de Covid-19 et notre poudre de grillon offre une excellente opportunité pour se lancer dans l’alimentation durable”, ajoute-t-il.  , CricketLab: Depuis Chiang Mai, un Français cultive un aliment d’avenir | lepetitjournal.com
  • Aliment pour porc Analyse de marché 2020 L’alimentation pour porc est l’aliment destiné au porc. L’industrie de l’alimentation du porc est très décentralisée, la production de dix-huit fabricants ne compte que pour 31% environ Instant Interview, Impact de covid-19 sur Aliment pour porc Étude de marché: un nouvel indice d’opportunité en 2020-2025 avec le profilage des acteurs clés – Twins Group, CP Group, New Hope, Cargill, Zhengbang Group – Instant Interview
  • De plus en plus, nos aliments sont "transformés". C'est-à-dire qu'on leur a ajouté des substances pour améliorer leur aspect et leurs qualités nutritives. Voici 7 façons de les repérer. Topsante.com, 7 moyens de repérer les aliments "transformés" et de les éviter - Top Santé
  • Le printemps et l’été sont les bonnes saisons pour ‘faire le ménage’ dans notre organisme et le nettoyer des toxines accumulées. Et pour cela, pas besoin de médicaments ! Certains aliments et boissons favorisent la diurèse au naturel. Aurore Lavergnat, diététicienne-nutritionniste, nous dit lesquels choisir et comment bien les consommer. Santé Magazine, Quels sont les aliments les plus diurétiques ? | Santé Magazine
  • Compte tenu de sa place éminente parmi les aliments les plus complets, l’ail au quotidien est excellent pour la santé. Pas toujours digeste, il est toutefois conseillé de diminuer sa consommation en cas de diarrhées et autres effets secondaires troublants le transit. Le principal effet de l’ail est de protéger le métabolisme et le bon fonctionnement du corps et des organes. L’ail intervient comme bouclier à l’extérieur, empêchant le passage de certains agents infectieux dans l’organisme. En outre, à l’intérieur, on le compare parfois à une tornade qui nettoie tout sur son passage et qui favorise une bonne circulation sans détruire les bonnes bactéries de l’organisme. Actualités Santé, L'ail : les pouvoirs ignorés d'un aliment olympique ! - Actualités Santé
  • Une vigilance toute particulière est de mise au rayon petit déjeuner. En effet, qu’il s’agisse des viennoiseries, des céréales ou de la pâte à tartiner, environ 90% des aliments vendus pour préparer le premier repas de la journée sont des produits ultra-transformés. Et pour en être sûr, il suffit de lire la liste des ingrédients. Si vous y trouvez des composés qui n'existent pas dans les placards de votre cuisine, comme de la graisse hydrogénée ou de l’amidon modifié, par exemple, vous avez entre les mains un aliment ultra-modifié. Europe 1, Comment repérer les aliments ultra-transformés ?

Images d'illustration du mot « aliment »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « aliment »

Langue Traduction
Anglais food
Espagnol alimento
Italien alimento
Allemand nahrungsmittel
Portugais alimento
Source : Google Translate API

Synonymes de « aliment »

Source : synonymes de aliment sur lebonsynonyme.fr

Aliment

Retour au sommaire ➦

Partager