La langue française

Desservir

Sommaire

  • Définitions du mot desservir
  • Étymologie de « desservir »
  • Phonétique de « desservir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « desservir »
  • Citations contenant le mot « desservir »
  • Images d'illustration du mot « desservir »
  • Traductions du mot « desservir »
  • Synonymes de « desservir »
  • Antonymes de « desservir »

Définitions du mot desservir

Trésor de la Langue Française informatisé

DESSERVIR1, verbe trans.

A.− [Le suj. désigne une pers.]
1. Vieilli. Assurer un service en un lieu fixe. Les saintes filles qui desservoient cet hospice (Nodier, J. Sbogar,1818, p. 217).La plupart des cuisiniers furent massacrés dans les palais qu'ils desservaient (Brillat-Sav., Physiol. goût,1825, p. 272).
2. En partic., usuel. Assurer le service religieux d'un lieu. Neuf vierges qui desservoient votre sanctuaire! (Chateaubr., Martyrs,1810, p. 74).La paroisse de Fairières était desservie par trois prêtres (Billy, Introïbo,1939, p. 22):
J'étais prêtre à Rome, sous le principat de l'empereur Gordien. Sans me recommander comme vous par des mérites singuliers, j'exerçais le sacerdoce avec piété. J'ai desservi pendant quarante ans l'église de Sainte-Modeste-hors-les-Murs. France, L'Île des pingouins,1908, p. 45.
B.− [Le suj. désigne une voie de communication, un dégagement, un moyen de transport] Assurer un service de communication, servir de dégagement. La route desservait uniquement les carrières de Bécourt (Zola, Bête hum.,1890, p. 35).Trois ascenseurs desservent les étages (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 232).Le petit couloir qui desservait la salle de douches, les toilettes et la cuisine (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1648).La ligne de chemin de fer qui desservait Uzerche (Beauvoir, Mém. jeune fille,1958, p. 130).
P. ext. [Le suj. désigne un inanimé concr. ou une pers.] Assurer un service de distribution. Ce bureau de poste dessert plusieurs communes (Ac.1932).Le puits commun (...) desservant quatre ménages (Zola, Germinal,1885, p. 1217).Le facteur Eusèbe qui ne desservait plus notre endroit (Céline, Mort à crédit,1936, p. 589).
Au part. passé avec valeur d'adj. Accessible par des moyens de communication; équipé en moyens de communication. Ce quartier [le Jardin des Plantes] mal desservi, souvent désert (Arland, Ordre,1929, p. 316).
Prononc. et Orth. : [desε ʀvi:ʀ], (je) dessers [desε:ʀ]. Var. [dεs-] ds Land. 1834 et Littré (cf. dé-). Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Conjug. cf. servir. Homon. : formes du verbe desserrer; dessert (subst. masc.). Étymol. et Hist. 1. [xiies. ms. Ashburnham « mériter » (Alexis, 35bds Foerster-Koschwitz)]; 2. a) 1155 « servir, accomplir un service » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 6212); b) 1250 « assurer le service de (une église, une chapelle) » (Donation ds Tailliar, Recueil d'actes des XIIeet XIIIes. en langue romane et wallonne, no113, p. 177); d'où 1752 subst. desservant (Trév.); 3. 1832 « faire accéder à (ici en parlant d'un escalier) » (Balzac, Curé Tours, p. 173); 1839 « assurer le service de communication de » (Id., Béatrix, p. 7). Du lat. deservire « servir avec zèle, se consacrer à », dér. de servire (v. servir). Bbg. Pamart (P.). Attention! route glissante. Vie Lang. 1968, p. 291. − Thomas (A.) Nouv. Essais 1904, p. 227.

DESSERVIR2, verbe trans.

Débarrasser une table des restes du repas et de la vaisselle. La table que les boys ont oublié de desservir (Malraux, Conquér.,1928, p. 118).
Emploi abs. Deux ou trois garçons se levèrent de table à ce moment et il [Joseph] avança pour desservir. Sans trop de maladresse, il empila les assiettes sales sur un plateau, rassembla les verres, les couteaux et les fourchettes (Green, Moïra,1950, p. 200).
Au part. passé avec valeur d'adj. Sur la table desservie, un vieux tapis rouge (Zola, Joie de vivre,1884, p. 820).
Prononc. et Orth. Cf. desservir1. Étymol. et Hist. Ca 1393 (Ménagier, II, 117 ds T.-L.). Dér. de servir*; préf. dé-* (lat. dis-).

DESSERVIR3, verbe trans.

Rendre un mauvais service à quelqu'un; nuire à quelqu'un en le calomniant. Anton. aider, soutenir :
1. − Hé! Bien, vous avez été desservi dès votre début par Monsieur de Rastignac. Le jeune dandy, questionné sur vous, a purement et simplement dit que vous vous nommiez Monsieur Chardon et non Monsieur de Rubempré; que votre mère gardait les femmes en couches, que votre père était en son vivant apothicaire à l'Houmeau, faubourg d'Angoulême;... Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 198.
P. ext. Nuire à une cause, à un projet. Anton. favoriser.Desservir la cause de la paix (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 217):
2. Le pèlerinage de la Salette est desservi par des pratiques missionnaires qui ne s'égarent pas dans les sentiers du sublime, je vous en réponds. Bloy, La Femme pauvre,1897, p. 80.
Prononc. et Orth. Cf. desservir1. Étymol. et Hist. Ca 1450 (Mystère du Vieil Testament, éd. J. de Rothschild, II, 91, 10871). Dér. de servir*; préf. dé-* (lat. dis-). Fréq. abs. littér. : 213. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 159, b) 341; xxes. : a) 417, b) 336.

Wiktionnaire

Verbe

desservir \de.sɛʁ.viʁ\ ou \dɛ.sɛʁ.viʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser une table des plats, assiettes, etc.
    • Desservir la table.
    • Deux ou trois garçons se levèrent de table à ce moment, et il avança pour desservir. — (Julien Green, Moïra, 1950, réédition Le Livre de Poche, page 195)
  2. (Par extension) Nuire à quelqu’un, lui rendre de mauvais offices.
    • Il a fait tout ce qu’il a pu pour me desservir.
    • Il vous a desservi auprès d’un tel.
  3. (Religion) Faire le service d’une église, d’une chapelle, etc.
    • Un prêtre catholique, desservant l’église d’un petit village des environs, nous accompagnait et occupait la quatrième place dans la voiture. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
  4. (Transport) Faire un service de voirie, mettre plusieurs endroits en communication l’un avec l’autre.
    • Un seul escalier à vis dessert les quatre étages et toutes les issues étaient garnies de portes fortement ferrées. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • Cet autobus dessert les boulevards, les Champs-Élysées.
    • Ce bureau de poste dessert plusieurs communes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESSERVIR. v. tr.
Débarrasser une table des plats, assiettes, etc. Desservir la table, ou absolument Desservir. Il signifie, par extension, Nuire à quelqu'un, lui rendre de mauvais offices. Il a fait tout ce qu'il a pu pour me desservir. Il vous a desservis auprès d'un tel.

Littré (1872-1877)

DESSERVIR (dè-sèr-vir), je dessers, tu dessers, il dessert, nous desservons, vous desservez, ils desservent ; je desservais ; je desservis ; je desservirai ; je desservirais ; dessers, qu'il desserve ; que je desserve, que nous desservions ; que je desservisse ; desservant ; desservi v. a.
  • 1Avec le sens négatif du préfixe des. Enlever les plats de dessus la table. Desservez la table.

    Absolument. Lui hors de table, on dessert au plus vite, La Fontaine, Orais. Si tôt que du nectar la troupe est abreuvée, On dessert…, Boileau, Lutrin, I.

  • 2Avec le même sens du préfixe des. Rendre un mauvais office à quelqu'un. Il vous a desservi auprès d'un tel. Un homme tel que moi, Quand il est mécontent, peut desservir le roi, Corneille, Agésil. III, 1. [Il] Met à me desservir ses plaisirs les plus doux, Rotrou, Vencesl. I, 1. Le fourbe trop longtemps a gouverné mon père Et desservi mes feux avec ceux de Valère, Molière, Tart. III, 4. C'est ainsi que le zèle indiscret du peuple a, dans tous les temps, desservi le mérite et perdu l'innocence, Diderot, Règne de Claude et Néron, I, § 85. Lépine a cru que je le desservais auprès de vous, Marivaux, le Legs, sc. 23.

    Absolument. Ils ne desservent point, mais ils veulent servir à leur mode, Guez de Balzac, 6e disc. s. la cour.

  • 3Avec le sens de continuité du préfixe des. Faire le service d'une cure, d'une chapelle. Si j'avais quelque pauvre cure de bonnes gens à desservir, Rousseau, Ém. IV.

    Par extension. Ô île de Sayne, je suis demeurée seule des neuf vierges qui desservaient votre sanctuaire, Chateaubriand, Mart. 306.

    Dans un sens tout à fait général, faire un service. Cette diligence dessert tous les lieux situés dans les environs.

  • 4Se desservir, v. réfl. Se rendre de mauvais offices l'un à l'autre. Ces deux hommes qui se font des semblants d'amitié se desservent sous main.

HISTORIQUE

XIe s. [Il] N'a deservit [mérité] que altre bien il ait, Ch. de Rol. CCLXXII.

XIIe s. Dist Olivers : Bien l'avez deservie [ma colère], Ronc. p. 82. S'onques grans biens dut estre desservis Pour mal avoir, bien doi [je] merci atendre, Couci, V. Sire, fait-il, le pape qui m'a enveié ça, Cum avez deservi, par mei vus salua ; Tenez, lisiez les letres k'enveiées vus a, Th. le mart. 124.

XIIIe s. Et nonporquant, vos avés servi tant moi et lui que, se l'en vos donoit tout l'empire, si l'avés vos plus que deservi, Villehardouin, LXXXVII. Ce que n'ai deservi convient que je compere [paye], Berte, XVIII. Bien avez deservi que vous soiez mes drus [mon ami], ib. XXIV. Car qui ainsi le fait, paradis en desert [mérite], ib. XXXIV. Car bien [il] a deservi que pas [nous] ne lui faillons, ib. Ele eüst deservi destruire et lapider [mérité d'être lapidée], ib. XCVII. Or n'i a fors de bien servir, Se ge voil son gré deservir, la Rose, 4200. Et quant il faillent lor segneur en tel besoin, il deservent à perdre lor fief, Beaumanoir, 49. Comment que uns autres enport les fruis d'un fief duquel je suis hoirs, je suis tenus à obeir et à deservir [faire le service] le fief pour reson de l'hommage que j'ai fet, Beaumanoir, XII, 12. Une capelerie [chapelle] à deservir perpetuelment, Tailliar, Recueil, p. 177.

XIVe s. Et c'est la derniere et souveraine fin, excepté paradis et la grace, par quoy l'en le desert [mérite], Oresme, Eth. 11. Deux serviteurs pour chascune table, qui serviront et desserviront, Ménagier, II, 4.

XVe s. Sire de Herbannes, retournez à l'Escluse et ne les gardez point longuement ; faites les tous mourir, ils ont bien desservi mort, Froissart, II, II, 231. Il ne les peut avoir de droit, mais il les a bien desservies [gagnées] en autre maniere, Louis XI, Nouv. XXVII. Et le fait de sa coustrerie [custode, office de sacristain] recommanda à un jeune et gentil clerc, pour la desservir jusqu'à son retour, Louis XI, ib. XLII.

XVIe s. Grand mercy, dis je, monsieur, vous me faictes du bien plus que n'ay deservy envers vous, Rabelais, Pant. II, 32. Nostre repas deffaict, En desservant les metz à nous submiz, Marot, V, 353. Le serviteur reçoit ce qu'il a desservi [mérité], pource que le maistre est indigné contre lui, Calvin, Instit. 514. Les martyrs par leur mort ont plus deservi de Dieu qu'il ne leur estoit besoin, Calvin, ib. 524. Il lui faschoit fort, qu'après avoir travaillé toute la matinée, il fust desservi, avant se mettre à table, Despériers, Contes, XX. Que ce n'estoit pas mal employé, que ce meschant Cherronesien fust puni selon qu'il l'avoit deservy [mérité], Amyot, Eum. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « desservir »

Dès… préfixe, pour dé… avec une s de prononciation, et servir ; provenç. desservir, deservir, dessirvir, desirvir. Suivant que le préfixe implique destruction, renversement de l'action, ou renforcement de l'action, desservir signifie ôter ce qui est servi, rendre un mauvais service, ou, comme dans l'ancien français, mériter. Le latin deservire veut dire servir avec zèle et a donné, par extension, l'ancien français deservir au sens de mériter, et le français moderne au sens de faire un service. Quant aux autres sens où le préfixe a une signification négative, ils sont, comme déchanter, un exemple curieux du changement de sens des mots par la force de l'analogie des éléments.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de servir avec le préfixe dis-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « desservir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
desservir desɛrvir

Évolution historique de l’usage du mot « desservir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « desservir »

  • Du samedi 4 juillet au lundi 31 août 2020, le Citibus des plages reprend du service pour desservir les plages du littoral.  lindependant.fr, Grand Narbonne : Citibus passe à l'heure d'été pour desservir les plages - lindependant.fr
  • Wizz Air avait précédemment augmenté son offre au départ de Beauvais avec une liaison vers Tirana en Albanie. Et début juin, c’est l’espagnole Volotea qui annonçait vouloir desservir Bastia et Ajaccio. Courrier picard, Wizz Air va desservir Chypre au départ de Beauvais
  • Air France annoncé que la compagnie devrait desservir 80% de son réseau habituel cet été, soit près de 150 destinations. Challenges, Air France prévoit de desservir 80% de son réseau habituel - Challenges
  • Ce projet déposé indique une volonté d'offrir cinq allers-retours par jour pendant trois ans entre Lyon Part-Dieu et Marseille Saint-Charles en passant par Avignon TGV et Aix-en-Provence TGV. La compagnie avait annoncé en juillet 2019 vouloir proposer des trains en  France, sans donner plus de précision si ce n'est qu'elle ne souhaitait pas desservir Paris pour l'instant. Lyon Capitale, Des TGV espagnols entre Lyon et Marseille dès 2021
  • La compagnie nationale a annoncé vendredi dans un communiqué qu’elle desservirait près de 150 destinations ces prochains mois, soit 80 % de son réseau habituel, en renforçant en priorité l’offre domestique. Air France a précisé que son programme de vol s’élèverait à 20 % de sa capacité habituelle d’ici la fin juin. "Nous observons un besoin de voyager à nouveau et allons progressivement rouvrir notre réseau vers 150 destinations en France, en Europe et dans le monde cet été", précise le communiqué relayé par le site Air-journal.fr. Linfo.re, Air France prévoit de desservir près de 150 destinations - LINFO.re - France, Société

Images d'illustration du mot « desservir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « desservir »

Langue Traduction
Anglais serve
Espagnol servir
Italien servire
Allemand dienen
Chinois 服务
Arabe تخدم
Portugais servir
Russe обслуживать
Japonais サーブ
Basque zerbitzatzeko
Corse serve
Source : Google Translate API

Synonymes de « desservir »

Source : synonymes de desservir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « desservir »

Partager