La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « ôter »

Ôter

Définitions de « ôter »

Wiktionnaire

Verbe - français

ôter \o.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’ôter)

  1. Tirer une chose de la place où elle est. — Note : Se dit aussi en parlant des personnes et des animaux.
    • On plante les tulipes depuis la mi-Octobre jusqu'à la fin de Novembre. Examinez bien vos oignons avant de planter ; ôtez ceux qui sont malades ; […]. — (Louis Liger, La nouvelle maison rustique, ou Économie générale de tous les biens de campagne, 10e édition revue & augmentée par Henricus Bernier, Paris : Samson, 1775, vol.2, p.303)
    • Faites raidir les tranches de bacon dans une poêle antiadhésive. Ôtez du feu et laissez refroidir. — (Anne Garnier Carole Dufour, Le nouveau régime booster métabolique : Brûler plus de graisses sans effort, Éditions Leduc.s, 2019)
    • Ôtez-vous du chemin.
    • Ôtez-vous de cette place.
    • Ôtez-vous de mon soleil.
  2. Enlever, déposer, en parlant des différentes parties du vêtement.
    • Sa casquette à carreaux lui attirant des quolibets, il l'ôta timidement […]. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Elle ôte sa robe et va en chercher une autre : une jupe sombre et une chemisette. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Ôter ses chaussures à quelqu’un.
    • Ôter sa chemise, son veston, son pantalon, ses bas, sa cravate, ses gants.
    • Ôter son chapeau à quelqu’un : Le saluer en se découvrant la tête. On dit plutôt aujourd’hui Tirer son chapeau.
  3. Ravir, enlever, prendre quelque chose à quelqu’un, l’en priver.
    • Les esclaves africains l’avaient bien compris. Ils avaient compris que l’esclavage leur ôterait leur humanité, qu’il ferait d’eux non plus des êtres, mais des choses. — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 320)
    • Ils voulaient lui ôter la vie. — On lui a ôté son emploi, sa place, la moitié de ses appointements.
    • Je ne veux point vous ôter le plaisir de faire telle chose.
    • Cette maladie lui a ôté l’usage de la parole. — Ne m’ôtez pas la bonne opinion que j’ai de vous.
  4. Faire cesser, faire passer, délivrer quelqu’un de quelque chose qui l’incommode.
    • Ces cachets sont ce qu’il y a de meilleur pour ôter la fièvre.
    • Cette benzine ôte les taches.
    • Ôtez-moi cette inquiétude, cette incertitude.
  5. Retrancher.
    • Ce morceau de bois est trop long, il faut en ôter cinquante centimètres.
    • Ôter une branche d’un arbre.
    • Qui de six ôte deux, reste quatre.
    • Ôtez la santé et la paix de l’âme, vous ôtez tous les plaisirs de la vie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « ôter »

Berry, oûter et dôter ; génev. se dôter, s'ôter : dôtez-vous d'ici, mes enfants ; wallon, woisté ; provenç. ostar ; limousin, doustà. Les formes oster, ostar conduisent facilement au latin obstare, faire obstacle ; mais comment passer de faire obstacle à ôter ? Du Cange l'a essayé : il a réuni quelques passages de la basse latinité : viam obstare, barrer la voie, picturam ou picturæ obstare, empêcher de voir un tableau, de via ostatus, ôté, empêché du chemin ; de sorte que, dans la basse latinité, obstare aurait signifié d'abord empêcher la vue, la jouissance de quelque chose, et finalement ôter. Diez n'est pas satisfait de cette étymologie ; il objecte que la leçon viam obstare n'est pas sûre, et qu'au lieu de si quis baroni viam obstaverit, d'autres textes donnent : si quis baronem de via sua ostaverit ; il propose donc une autre étymologie, à savoir le latin haustare, fréquentatif de haurire : haurire signifie d'ordinaire puiser ; mais on trouve haurire arbusta, avec le sens d'enlever les broussailles. On a fait diverses objections : d'abord on a dit que haustare, déjà indiqué d'ailleurs par Ménage, n'existait pas dans la latinité ; mais cette objection doit être sinon écartée, du moins notablement diminuée ; car M. Wagener, de Gand, a trouvé dans Festus la glose exhaustant, efferunt. De là, soutenant l'opinion de Diez, il déclare que l'existence de la forme haustare est suffisamment garantie par la glose de Festus, et que, haustare ayant très probablement le même sens que haurire, lequel peut dans un grand nombre de cas être expliqué par tollere, il y a une analogie incontestable entre la signification de haustare et celle de oster. La trouvaille de exhaustare et les raisons de M. Wagener ont décidé pour haustare M. Scheler, qui d'abord, repoussant obstare et haustare pour les difficultés qui leur sont propres, avait proposé abstare, auquel il a renoncé. Pourtant toutes les objections ne sont pas levées. On a dit que, si haustare était le radical, on trouverait l'orthographe hoster ; cette orthographe se trouve en effet, mais dans des textes très mal autorisés ; car la copie du livre des Machabées est très incorrecte, et, à côté de hoster, on y trouve haage, haidier, haye [aide], qui sont certainement fautifs. Il est bien entendu qu'en cette question il n'y a que les textes très anciens qui aient de la valeur. Enfin on a dit que haustare aurait donné parfois l'orthographe auster ; or celle-là ne se trouve pas dans le français. Maintenant, résumant la discussion, on comprend que, si haustare venant de haurire a pu prendre le sens d'ôter, la même signification a pu aussi être attribuée à obstare devenu actif et signifiant proprement empêcher. De ce côté-là il y a parité, c'est-à-dire qu'il y a dans l'un et l'autre mot un détour d'acception. Mais, quant à l'orthographe, la parité cesse : en effet obstare donne régulièrement en français oster, en provençal ostar ; mais haustare, qui donnera fort bien en français oster, ne donnera en provençal que austar. Sans doute, si l'identité de sens était parfaite entre le mot latin et le mot provençal, on serait peut-être autorisé à passer par-dessus la difficulté. Mais tel n'est pas le cas ; et obstare a l'avantage sur haustare. Les formes du patois dôter, doustá représentent de-oster ; Scheler, dans un travail postérieur à son Dictionnaire d'étymologie, y voit une combinaison romane de de et oster, sans qu'il faille y chercher ni de-obstare, ni de-haustare, comme démener par rapport à mener, déchoir par rapport à choir, défaillir par rapport à faillir, tous mots où la particule n'implique nullement le contraire du primitif. On remarquera aussi que le verbe oster n'appartient qu'à la langue d'oïl et à la langue d'oc, et qu'il est étranger au reste du domaine roman.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Probablement du latin obstare (« effacer, empêcher »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ôter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ôter ote

Citations contenant le mot « ôter »

  • Un gentleman est un homme qui ne bat jamais une femme sans ôter son chapeau. De Albert Willemetz , 
  • Pour moi c'est ravir au monde le soleil que d'ôter de la vie l'amitié. De Cicéron , 
  • Qui ôterait oisiveté du monde, bientôt périraient les arts de Cupidon. De François Rabelais / Vie Inestimable du grand Gargantua , 
  • Otez la crainte de l'enfer à un chrétien, et vous lui ôterez sa croyance. De Denis Diderot / Addition aux pensées philosophiques , 
  • La nature n'abandonne personne au point de lui ôter tout moyen d'autodéfense. De Jacob Grimm / Discours sur la vieillesse , 
  • Quand une chose bonne a un inconvénient, il est d'ordinairement plus prudent d'ôter l'inconvénient que la chose. De Montesquieu / Pensées , 
  • Un ouvrage n'a une véritable unité que quand on ne peut en rien ôter sans couper dans le vif. De Fénelon / Lettre à l'académie , 
  • Ce n’est pas pour l’avoir, mais pour l’ôter à une autre, qu’une femme prend un amant. De Alphonse Karr , 
  • Ce n'est pas la conduite du sage de donner de l'espérance et de l'ôter ensuite. De Proverbe oriental , 
  • Nous ne possédons rien au monde - car le hasard peut tout nous ôter - sinon le pouvoir de dire je. De Simone Weil , 
  • Dans sa grande ambition, à cause de son goût du pouvoir et de la domination, l'homme ne cesse de lutter pour regagner ce que l'homme ne cesse de lui ôter. De Jacques Ferron / Les Roses sauvages , 
  • Si tu souhaites que ton enfant mène une vie honorable, tu ne dois pas ôter les pierres de son chemin, mais lui apprendre à marcher dessus avec assurance. De Anne Brontë / La Dame du manoir de Wildfell Hall , 
  • Supprimer France Ô c’est aussi ôter aux téléspectateurs des départements et territoires une chaîne qu’ils apprécient. Libération.fr, 125 personnalités lancent un appel pour sauver France Ô - Libération
  • Oter l'illusion à l'amour, c'est lui ôter l'aliment. De Victor Hugo / L'Homme qui rit , 
  • C’est s’enrichir que s’ôter des besoins. De Proverbe chinois , 
  • Soulagement pour le toutou, il a aussi été toiletté par Christine, une professionnelle, bénévole, qui l'a libéré de non moins de 6 kilos de poils agglomérés, qu'il devait supporter depuis de nombreux mois, voire de nombreuses années. Trois heures ont été nécessaires pour lui ôter cette imposante et handicapante charge sur le dos.  Clicanoo.re, [Société] Cacao, le chien aux dreadlocks, commence sa nouvelle vie avec une apparence décente | Clicanoo.re
  • La méthode de Zach Crean pour ôter la coquille d’un œuf dur se déroule en trois étapes. Il faut d’abord tapoter légèrement la partie la plus pointue de l’œuf contre une surface dure, type plan de travail, afin de créer une petite ouverture. Il faut ensuite procéder de la même façon sur l’autre partie de l’œuf, la plus large donc, en créant cette fois une ouverture légèrement plus importante. Enfin, dernière étape et non des moindres, il faut souffler avec vigueur au niveau du plus petit trou pour que l’œuf dur sorte de sa coquille, comme par magie. , Cette astuce permet de peler un œuf dur en un instant et on n’y aurait jamais pensé
  • Un itinéraire bien balisé ne doit rien au hasard ! GPS dans une main, pot de peinture et pinceau dans l’autre, sans oublier sécateur et brosse dans le sac à dos, ils ont tracé leur chemin au rythme des fourmis, s’arrêtant régulièrement pour boucharder un bout de caillou, rafraîchir une balise et ôter la mousse et le lichen et parfois couper la ronce ou le lierre qui la cache. centrepresseaveyron.fr, Espalion : les baliseurs sont sortis du confinement - centrepresseaveyron.fr

Images d'illustration du mot « ôter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ôter »

Langue Traduction
Anglais to remove
Espagnol para eliminar
Italien rimuovere
Allemand zu entfernen
Chinois 去除
Arabe لازالة
Portugais remover
Russe удалять
Japonais 削除する
Basque kendu
Corse da caccià
Source : Google Translate API

Synonymes de « ôter »

Source : synonymes de ôter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ôter »

Ôter

Retour au sommaire ➦

Partager