La langue française

Vigueur

Sommaire

  • Définitions du mot vigueur
  • Étymologie de « vigueur »
  • Phonétique de « vigueur »
  • Citations contenant le mot « vigueur »
  • Images d'illustration du mot « vigueur »
  • Traductions du mot « vigueur »
  • Synonymes de « vigueur »
  • Antonymes de « vigueur »

Définitions du mot vigueur

Trésor de la Langue Française informatisé

VIGUEUR, subst. fém.

A. −
1. [À propos de pers., d'animaux] Grande force physique, grande énergie disponible pour une action donnée. Belle, grande vigueur; vigueur surprenante; vigueur d'une bête de somme; plein de vigueur. L'ancien garde du corps avait encore la poigne solide; il retrouva sa vigueur d'autrefois et finit par clouer sur un fauteuil Gérard, qui perdait ses forces peu à peu (Theuriet, Mariage Gérard, 1875, p. 183).L'homme se reprit à courir avec une vigueur nouvelle (G. Leroux, Myst. ch. jaune, 1907, p. 113).
[À propos d'une partie du corps] Robustesse, résistance. Vigueur des bras, des jambes. Si votre science en escrime répondait à la vigueur de votre poignet, je ne pense pas que mes pieds eussent pu me reconduire (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 94).Je me sens inférieure à tout ce qui m'entoure (...) effrayée de découvrir qu'un muscle perd sa vigueur, un désir sa force, une douleur la trempe affilée de son tranchant (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 5).
2. [À propos de plantes] Grande vitalité dans la croissance. Vigueur des vignes; reprendre vigueur; se développer avec vigueur. Cette petite propriété était vraiment un lieu enchanté; l'air pur de la rivière donnait à la végétation une admirable vigueur; la nature était riante et joyeuse (Karr, Sous tilleuls, 1832, p. 132).
B. − Au fig.
1. Dans le domaine intellectuel, architectural, artist.; notamment en litt. et en peint.Force, netteté. Vigueur de l'expression, de style, du trait. Cette couleur blanche, jaune, dorée, de la pierre, cette vigueur des contours, donnent au moindre édifice du Midi une fermeté et une netteté qui rassurent (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 74).Je constate, reprend M. Jaurès, que vous avez groupé contre nous l'unanimité enthousiaste de la Chambre, chaque fois qu'avec votre admirable vigueur de polémiste vous avez pris à partie le socialisme (Barrès, Cahiers, t. 5, 1906, p. 36).
Loc. adv. En vigueur. Avec force. Sur le fond clair, le vieil acajou s'enlevait en vigueur, d'un rouge intense (Zola, Dr Pascal, 1893, p. 43).
2. Dans le domaine des sentiments ou de l'action.Ardeur, impétuosité, passion. Clamer, rejeter, se défendre avec vigueur. Jaurès, instruit par l'histoire révolutionnaire, raisonne maintenant tout juste comme le jovial vicomte; il vante, par exemple, « la politique de vigueur et de sagesse » (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 158).Il n'a plus la vigueur de hurler furieusement son innocence, comme il le faisait dans la cour de l'école militaire (Martin du G., J. Barois, 1913, p. 425).
3. Appétit, capacité sexuelle. Synon. puissance, tempérament, virilité.Le quotidien spectacle d'une beauté gourmande ranimant gaillardement, aux plantureuses bouchées noyées de longues rasades, sa jeune vigueur rompue par les travaux polissons (Milosz, Amour. init.1910, p. 80).
C. − Loc. adj. ou adv. En vigueur
1. Dont l'existence est effective. Coutume, maxime, procédé, usage en vigueur; remettre en vigueur un principe. Chez les Athéniens, il ne faut pas s'attendre à trouver cette vieille institution encore en vigueur au temps de Démosthènes (Fustel de Coul., Cité antique, 1864, p. 99).
2. Dans le domaine jur.En application au moment auquel on se rapporte. Décret, loi, règlement en vigueur; mettre en vigueur. Si l'on établit dans un pays le gouvernement de ces partis, il ne faut pas s'étonner que la constitution en vigueur fonctionne (Barrès, Cahiers, t. 3, 1903, p. 83).Ce fut au mois d'avril 1913 seulement que la nouvelle variante put entrer en vigueur. Elle nous permettait d'attendre dans de meilleures conditions la réfection totale du plan (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 166).
REM.
Vigorifier (se), verbe pronom.Trouver vigueur dans. Flaubert, c'est l'océan de génie et l'on doit s'y noyer (si l'on n'est bon nageur) ou s'y vigorifier (L. Daudet, Vers le roi, 1920, p. 167).
Prononc. et Orth.:[vigœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 vigur « (d'une personne) force, fermeté » (Roland, éd. J. Bédier, 1438); 1349 vigueur (Guillaume de Machault, Jugement du Roy de Navarre, 3588 ds Œuvres, éd. E. Hoepffner, t. 1, p. 260); b) fin xives. « effet » (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t. 6, p. 46: Et volons que [...] nos presentes lettres et quanques compris est dedans, aient tant de vigheur, d'effect et fermeté comme aroient nos aultres lettres); c) 1547 « croissance (des végétaux) » (J. Martin, Archit. Vitruve, p. 26 vo: leurs pores (des bois) venans a changer de vigueur); 2. a) fin xives. se remettre en vigheur « reprendre de la force » (Froissart, op. cit., t. 11, p. 55); b) 1475 (Arch. Nord, B 1698, fo16: combien que les dictes lettres de reliefvement soient encores en lur vigur); c) 1547 (N. Du Fail, Propos rustiques, éd. J. Assézat, t. 1, p. 47: Au moyen dequoy Jalousie n'estoit en vigueur); d) 1611 (Bertaut, Œuvres poét., p. 605: je maintiens et les loix et tout ordre en vigueur); 3. 1768 peindre avec vigueur, vigueur de couleur (Diderot, Salon de 1767, p. 184 et p. 128). Empr. au lat.vigor « énergie physique ou mentale, vie, vitalité » et dans le domaine jur. « force, validité » (de vigere « être bien vivant, être vigoureux »). Fréq. abs. littér.: 1 448. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 257, b) 2 183; xxes.: a) 1 809, b) 1 974. Bbg. Goug. Mots t. 1 1962, pp. 114-115.

Wiktionnaire

Nom commun

vigueur \vi.ɡœʁ\ féminin

  1. Force ; plénitude ; énergie ; fougue.
    • […], l’acheteur, le plus souvent, est séduit par le poil lustré, onctueux et cette ardeur factice qui fait cabrioler, se cabrer, ou croupionner les chevaux, comme s’ils étaient doués d’une vigueur hors ligne […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • Quelle qu’ait été l’importance pratique de la surexcitation populaire, il est indéniable que le gouvernement des États-Unis a agi avec vigueur, avec science et intelligence en face de cette invasion tout à fait inattendue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 215 de l’éd. de 1921)
    • Le pape Innocent III (1193-1216) devait rompre avec cette tradition de tolérance et se faire l'inspirateur d'une politique hostile, qu'il mena avec une vigueur exceptionnelle. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mais à lui-même aussi, cette mort serrait le cœur qui, d'un coup, anéantissait un homme en pleine vigueur, dans la fleur de l'âge, sans l'avertir par les prodromes les plus légers, un homme sobre comme il l'était, et cela à quelque temps de la retraite. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIGUEUR. n. f.
Force dans sa plénitude, énergie intacte. Dans la vigueur de la jeunesse. Dans la vigueur de l'âge. La vigueur du corps. La vigueur du tempérament, de la complexion. Cheval qui a de la vigueur. Il se dit aussi des Végétaux. Cet arbre a repris vigueur, de la vigueur depuis qu'on l'a taillé. Cette plante a encore de la vigueur. Il s'emploie figurément. Il a une vigueur d'esprit qui le rend capable des entreprises les plus hardies et les plus difficiles. La vigueur de l'âme, du caractère. Vigueur de pensée. Vigueur de style. Écrire avec vigueur. Il poussa cette affaire avec vigueur. Acte de vigueur. Il se dit particulièrement en termes de Beaux-Arts et de Littérature. La vigueur du dessin, du coloris. Son pinceau a de la vigueur. La vigueur du style. Entrer en vigueur se dit des Lois à partir du jour où elles deviennent exécutoires. Être en vigueur se dit des Lois, des coutumes, des maximes qui conservent toute leur autorité, qui sont exécutées, suivies. Cette loi est toujours en vigueur, n'est plus en vigueur, a cessé d'être en vigueur.

Littré (1872-1877)

VIGUEUR (vi-gheur) s. f.
  • 1Force pour agir. Ce peu que mes vieux ans m'ont laissé de vigueur…, Corneille, Cid, III, 5. L'oisiveté d'un camp consume leur vigueur [des soldats], Racine, Alex. I, 2. Il était encore dans toute la vigueur de la jeunesse, Fénelon, Tél. v. Il faut que ceux qui ont encore la vigueur du bel âge aient pitié de ceux qui l'on perdue, Voltaire, Lett. Richelieu, 27 nov. 1771. Ce qui est arrogance dans les faibles est élévation dans les forts, comme la force des malades est frénésie, et celle des sains est vigueur, Vauvenargues, Réfl. et max. 74.

    Il se dit en parlant des végétaux. Les plantes ont repris leur vigueur.

    Fig. [Les vertus en la jeunesse] Qu'on doit laisser mûrir sans beaucoup de rigueur, Afin que tout à l'aise elles prennent vigueur, Régnier, Sat. I.

  • 2Force avec laquelle on fait, on exécute quelque chose. Pousser une affaire avec vigueur. Répondre avec vigueur. On croit qu'il expose les troupes ; il les ménage en abrégeant le temps des périls par la vigueur des attaques, Bossuet, Louis de Bourbon. Marcellus, qui fit lever le siége de Nole et prit Syracuse, donnait vigueur aux troupes par ces actions, Bossuet, Hist. I, 8. J'ai eu de bonnes intentions, j'ai donné de bons exemples, j'ai eu même quelquefois assez de vigueur, Fénelon, Dial. des Morts mod. Dial. 2. Courage, allons, marquis, montre de la vigueur, Regnard, le Joueur, III, 11.
  • 3Activité, force, en parlant des choses. Une grande vigueur de pensée. Mais cette même grâce en moi diminuée… Agit aux grands effets avec tant de langueur, Que tout semble impossible à son peu de vigueur, Corneille, Poly. II, 6. Que ceux qui veulent croire que tout est faible dans les malheureux et dans les vaincus, ne pensent pas pour cela nous persuader que la force ait manqué à son courage [de Charles Ier], ni la vigueur à ses conseils, Bossuet, Reine d'Anglet. Dieu confondit la politique et l'orgueil de ceux qui crurent par leur éloquence… éteindre un tel feu dans la première vigueur de l'embrasement [la révolte des paysans en Allemagne au commencement de la réforme], Bossuet, Var. IX, 98. Pour maintenir cette loi dans sa vigueur, Moïse…, Bossuet, Hist. II, 3. Louis XII, trahi par le pape Alexandre VI, et violemment outragé par Jule II, avait rendu toute sa vigueur à cette loi du royaume [la pragmatique sanction], Voltaire, Hist. parl. X.

    Être en vigueur, en parlant des lois, des coutumes, etc. avoir de l'autorité, être admis, suivi. Ces premiers arts que Noé avait conservés, et qu'on voit aussi toujours en vigueur dans les contrées où se fit le premier établissement du genre humain, Bossuet, Hist. I, 2. Pour répandre dans tous les lieux et dans tous les siècles de si hautes vérités, et pour y mettre en vigueur, au milieu de la corruption, des pratiques si épurées, il fallait une vertu plus qu'humaine, Bossuet, Hist. II, 7. Les sept années de noviciat chez les brachmanes, la loi du silence pendant ces sept années étaient en vigueur du temps de Strabon, Voltaire, Mœurs, 4.

  • 4 Terme de peinture. Qualité propre au coloris ou au dessin vigoureux. La vigueur et l'éclat du coloris sont deux choses diverses ; on est éclatant sans vigueur, et vigoureux sans éclat, Diderot, Salon de 1767, Œuv. t. XIV, p. 323, dans POUGENS.

    Au plur. Les vigueurs, parties de brun opposées à des parties claires, touches vigoureuses que l'on ménage à dessein, ou que l'on donne après coup, pour ajouter à l'effet d'un tableau.

  • 5Il se dit du style en un sens analogue. Sans tous ces ornements le vers tombe en langueur, La poésie est morte, ou rampe sans vigueur, Boileau, Art p. III.

HISTORIQUE

XIe s. Franc unt feru de cuer et de vigur, Ch. de Rol. CX. Repaire [à] lui vigur e remembrance, ib. CCLXIV.

XIIe s. Mais estez vous à force et à vigor, Ronc. p. 25. Mais biauz samblanz me remet en vigour, Couci, XVII. Cis ot un fil qui fu bon poigneor ; Raoul ot nom ; molt par avoit vigor, Raoul de C. 2.

XIIIe s. Mais demorez [en la terre sainte], si ferez grant vigour, Tant que France ait jà recouvré s'honour, Quesnes, Romanc. p. 101. Li chemins [de chevalerie] est si fais et teus [tel]… On prent son chemin à vigour Et de vigour à seürté, Baudouin de Condé, t. I, p. 59.

XIVe s. Pluseurs… qui sont de petite vigueur, et ont peu de resistence, Oresme, Éth. 208.

XVe s. Adonc se remit la bataille du roi en vigueur, qui avoit, du commencement, un petit branlé, Froissart, II, II, 197.

XVIe s. Dès la fleur et vigueur de sa jeunesse, il…, Amyot, Pomp. 2. La guerre servile y estoit encore en sa plus grande vigueur, Amyot, ib. 30. Quelques plus vigoureux et qui mieux se maintiennent, Jusqu'à quatre-vingts ans aucunes fois parviennent ; Encor ceste vigueur Et le mieux de leur tans n'est rien que fascherie, Desportes, Œuvres chrest. XVIII, Prière de Moyse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

VIGUEUR, s. f. (Gramm.) grande force ; il se dit des hommes, des plantes, & des animaux, de l’ame & du corps, des membres & des qualités. Il est dans la vigueur de l’âge. Bacon est plein d’idées vigoureuses. Lorsque les lois sont sans vigueur, les mauvaises actions sans châtimens, les bonnes sans récompense ; il faut que l’anarchie s’introduise, & que les peuples tombent dans l’avilissement & le malheur. Quelques actions de vigueur de la part d’un prince intelligent & ferme, suffisent pour relever un état chancelant. Il y a peu d’auteurs qui aient plus de vigueur dans le style, que Montagne. Les plantes sur la fin de l’été sont sans vigueur. La vigueur du corps & de l’esprit est rare sous les climats très-chauds.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vigueur »

(Siècle à préciser) Du latin vigor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. vigor ; ital. vigore ; du lat. vigorem ; comp. le sanscr. ugra, fort, zend, vaz, fortifier, grec ὑγιὴς, sain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « vigueur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vigueur vigœr

Citations contenant le mot « vigueur »

  • Les empires ne se conservent que comme ils s'acquièrent, c'est-à-dire par la vigueur, par la vigilance et par le travail. De Louis XIV / Mémoires
  • Le bonheur ne se perçoit pas sans esprit et sans vigueur. De Michel de Montaigne / Essais
  • A la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur. De Dicton français
  • Il faut entretenir la vigueur du corps, pour conserver celle de l’esprit. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • Il ne faut ni vigueur, ni jeunesse, ni santé pour être avare. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • La joie de l'esprit rend les corps pleins de vigueur, et la tristesse du coeur dessèche les os. De La Bible / Le livre des proverbes
  • On ne brise pas sa coquille de l'extérieur en la projetant avec force contre les parois de ce monde. Lui seul peut la briser qui, reprenant vigueur et vérité, peut la faire éclater de l'intérieur. De La Bible / Évangile de la colombe
  • L'ours en cage ne peut que satisfaire l'ambition aventureuse des faibles, tandis que le cerf sauvage évoque une liberté et une vigueur pénétrantes. De Yu Dafu / Fleurs d'Osmanthe tardives
  • N'oublions pas que ce n'est pas le nombre et la longueur de ses branches, mais la profondeur et la santé de ses racines qui font la vigueur d'un arbre. De Gustave Thibon / L'Equilibre et l'harmonie
  • Le moyen de mener des réformes indispensables, c’est que les majorités qui alternent au pouvoir aient le courage de les mettre en vigueur. De Edouard Balladur / Le Figaro, 9 février 2015
  • Le cheval porte son cavalier avec vigueur et rapidité. Mais c'est le cavalier qui conduit le cheval. Le talent conduit l'artiste à de hauts sommets avec vigueur et rapidité. Mais c'est l'artiste qui maîtrise son talent. De Vassily Kandinsky
  • On peut juger de la beauté d'un livre, à la vigueur des coups de poing qu'il vous a donnés et à la longueur de temps qu'on met ensuite à en revenir. De Gustave Flaubert / Correspondance
  • Le fer se rouille, faute de s'en servir, l'eau stagnante perd de sa pureté et se glace par le froid. De même, l'inaction sape la vigueur de l'esprit. De Léonard de Vinci / Carnets
  • La jeunesse, c'est plus qu'une peau fraîche ! C'est un état d'esprit ! C'est une vigueur, une pensée possiblement aussi fugitive que la beauté ! De Hélène Holden / La chaîne
  • La société a besoin de transgresseurs. Elle établit des lois pour qu'elles soient dépassées. Si tout un chacun respecte les règles en vigueur et se plie aux normes, c'est toute la société qui se retrouve "normale" et qui stagne. De Bernard Werber / L'empire des anges
  • Le Premier ministre se rend ce lundi à Lille pour l'entrée en vigueur de l'obligation du port du masque dans l'espace public ouvert dans certaines zones de la métropole européenne de Lille (MEL), en raison d'une recrudescence des cas de Covid-19, a indiqué Matignon. Les Echos, EN DIRECT - Coronavirus : le port du masque devient obligatoire dans le centre-ville de Nice | Les Echos
  • Les tests obligatoires pour les voyageurs en provenance de seize pays sur "liste rouge", où le coronavirus circule rapidement, sont entrés en vigueur ce week-end dans les aéroports français. Challenges, Entrée en vigueur des tests covid-19 dans les aéroports - Challenges
  • Le dispositif de chômage partiel de longue durée entre en vigueur ce vendredi. Un premier accord de branche sur le sujet a été signé ce jeudi, dans la métallurgie. Les Echos, Le chômage partiel de longue durée entre en vigueur | Les Echos
  • Les panneaux signalant l’obligation du port du masque ont commencé à apparaître ce week-end dans certains lieux de la métropole lilloise. C’est à minuit que cette mesure est entrée en vigueur. LA VDN, Qui, quand, où...: ce qu’il faut savoir sur le port du masque obligatoire dans la métropole lilloise
  • Le port du masque obligatoire dans tous les espaces publics rentre en vigueur ce lundi 3 août dans 69 communes de la Mayenne ainsi qu’à Biarritz, Bayonne, Lille et Nice pour tenter de juguler l’épidémie de coronavirus qui a contaminé plus de 18 millions de personnes dans le monde depuis son apparition en décembre. , Coronavirus : l’obligation de porter le masque en extérieur rentre en vigueur en Mayenne - Pontivy.maville.com
  • L'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Vietnam, contesté par des ONG en raison de son coût écologique et de la situation des droits humains dans le pays, entrera en vigueur samedi. Cet accord, signé fin juin 2019 à Hanoï, doit supprimer pratiquement tous les tarifs douaniers entre le Vietnam et l'UE d'ici dix ans. Le Figaro.fr, Commerce: entrée en vigueur samedi de l'accord controversé UE-Vietnam
  • De nouvelles règles censées renforcer la protection des travailleurs détachés entrent en vigueur ce jeudi 30 juillet. La transposition de la directive européenne de 2018 intervient alors que le ministère du travail veut élaborer un plan de diminution du recours au travail détaché d’ici décembre. La Croix, Travailleurs détachés : de nouveaux droits en vigueur

Images d'illustration du mot « vigueur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vigueur »

Langue Traduction
Anglais vigor
Espagnol vigor
Italien vigore
Allemand kraft
Chinois 活力
Arabe قوة
Portugais vigor
Russe сила
Japonais 活力
Basque indarra
Corse vigore
Source : Google Translate API

Synonymes de « vigueur »

Source : synonymes de vigueur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « vigueur »

Partager