La langue française

Asthénie

Sommaire

  • Définitions du mot asthénie
  • Étymologie de « asthénie »
  • Phonétique de « asthénie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « asthénie »
  • Citations contenant le mot « asthénie »
  • Traductions du mot « asthénie »
  • Synonymes de « asthénie »
  • Antonymes de « asthénie »

Définitions du mot asthénie

Trésor de la Langue Française informatisé

ASTHÉNIE, subst. fém.

A.− MÉD. Affaiblissement pathologique de l'état général :
1. Il ne faut parler d'asthénie que devant une faiblesse habituelle qui marque l'ensemble du comportement. Et dans ce cas faut-il encore distinguer l'asthénie constitutionnelle, qui déborde sur la névrose, et les asthénies légères qui sont extrêmement nombreuses chez les « normaux », notamment dans la population des villes. Mounier, Traité du caractère,1946, pp. 261-262.
En partic. ,,Affaiblissement des fonctions d'un organe ou d'un système.`` (Méd. Biol., t. 1 1970).
SYNT. Asthénie acquise, constitutionnelle, générale; asthénie cardiaque, musculaire.
P. métaph. :
2. Quand l'Occident tombe dans l'asthénie, il va vers l'Asie pour s'y dissoudre... A. Arnoux, Carnet de route du Juif Errant,1931, p. 104.
3. Pour elle, [la France] ce qui est en jeu, ce n'est pas seulement l'expulsion de l'ennemi hors de son territoire, c'est aussi son avenir comme nation et comme état. Qu'elle demeure prostrée jusqu'à la fin, c'en est fait de sa foi en elle-même et, par là, de son indépendance. Elle glissera du « silence de la mer » à l'asthénie définitive, de la servitude imposée par l'ennemi à la subordination par rapport aux alliés. Au contraire, rien n'est perdu si elle rentre en ligne dans son unité recouvrée. De Gaulle, Mémoires de guerre,1956, p. 2.
B.− P. ext., PSYCH. Asthénie psychique. ,,Affaiblissement des fonctions intellectuelles et de la mémoire; difficulté de fixer l'attention ou de concentrer les idées`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
Asthénie morale. État d'indifférence, d'apathie :
4. Ce sont eux [les coloniaux] qui assument la responsabilité des maux dont souffrent, à l'heure actuelle, certaines parties du pays des Noirs. (...) Ils n'ont pas eu le courage de parler. Et, à leur anémie intellectuelle l'asthénie morale s'ajoutant, sans un remords, ils ont trompé leur pays. Maran, Batouala,1925, p. 15.
Rem. 1. Ac. Compl. 1842, Besch. 1845, Lar. 19eet Nouv. Lar. ill. enregistrent le subst. fém., vieilli, asthénopyre. Fièvre accompagnée d'asthénie. 2. On rencontre ds la docum. le subst. fém. asthénopie (1864, R. Liebreich, Nouv. dict. de méd. et de chir. pratique, d'apr. Lar. 19e; comp. du gr. α ̓ σ θ ε ν η ́ ς « faible » et ω ́ ψ « œil », suff. -ie*). Faiblesse, fatigue de l'œil s'accompagnant d'une instabilité de l'acuité visuelle. Asthénopie nerveuse.
PRONONC. : [asteni]. Asthénopie. Seule transcription ds Littré : a-sté-no-pie.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1790 (Encyclop. méthod., méd.). Empr. au gr. α ̓ σ θ ε ́ ν ε ι α « manque de vigueur » (Thucydide, 1, 3 ds Bailly).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 29.
BBG. − Bouillet 1859. − Bonv. 1969. − Chevallier 1970. − Foulq.-St-Jean 1962. − Gall. 1955, p. 65, 135, 139. − Garnier-Del. 1961 [1958] (et s.v. asthénopie). − Lafon 1969 (et s.v. asthénopie). − Lar. méd. 1970 (et s.v. asthénopie). − Littré-Robin 1865 (et s.v. asthénopie). − March. 1970. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970 (et s.v. asthénopie). − Miq. 1967. − Moor 1966. − Mots rares 1965. − Nysten 1824. − Piéron 1963 (s.v. asthénopie). − Pomm. 1969 (et s.v. asthénopie). − Porot 1960. − Privat-Foc. 1870. − Psychol. 1969. − Sexol. 1970. − Sill. 1965.

Wiktionnaire

Nom commun

asthénie \as.te.ni\ féminin

  1. (Médecine) Fatigue physique du patient, affaiblissement de l’organisme.
    • L’asthénie et la fatigue sont l’un des premiers motifs de consultation en médecine générale. — (Pierre-Yves Hatron, Asthénie, fatigue, Masson, 2006)
    • Pendant des semaines, une brume maintint sous le boisseau la clarté du soleil, aggravant l'asthénie générale et rendant mon étude incommode. — (Jean-Yves Jouannais, La bibliothèque de Hans Reiter, Édition Grasset, 2016, page 24.)
    • Cette asthénie des sens se doublait d’un désinvestissement professionnel croissant. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 137.)

Forme de verbe

asthénie \as.te.ni\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de asthénier.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de asthénier.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de asthénier.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de asthénier.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de asthénier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ASTHÉNIE (a-sté-nie) s. f.
  • Terme de médecine. Manque de force, débilité, faiblesse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « asthénie »

(1790) Du grec ancien ἀσθένεια, asthéneia (« manque de vigueur, faiblesse »)[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀσθένεια, faiblesse, de ἀ privatif, et σθένος, force.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « asthénie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
asthénie asteni

Évolution historique de l’usage du mot « asthénie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « asthénie »

  • Pour Monia, c’est la sixième séance, dans le cadre d’un protocole « asthénie post-Covid ». Cette infirmière n’a pas fait une forme grave de l’infection, mais, des semaines après, elle se sentait toujours fatiguée, essoufflée au moindre effort. « Depuis que j’ai commencé ici, je me sens beaucoup mieux, mais je suis encore gênée dans les escaliers », assure cette femme jusqu’ici peu sportive. Pendant une demi-heure, Jean-Baptiste Baudouin la soumet à des exercices dynamiques avec le ballon, attentif à ses difficultés et à sa respiration. Le Monde.fr, L’activité physique, un outil thérapeutique aussi contre le Covid-19
  • Ils souffrent de troubles respiratoires, de douleurs musculaires, articulaires, de diarrhées mais surtout ils ont un point commun : une fatigue persistante. Un symptôme qui s’appelle l’asthénie et que l’on retrouve aussi chez des personnes qui ont souffert de maladie virale comme la mononucléose. Mais il est difficile de savoir si ces symptômes viennent du virus ou si ce sont des conséquences du confinement et du stress qu’il leur a apporté. On sait cependant que des survivants du Sras de 2003 ont gardé des séquelles pulmonaires même 15 ans avoir été malades, ainsi que des troubles musculo-squelettiques et une fatigue chronique jusqu'à quatre ans après avoir été hospitalisés. Franceinfo, Le billet sciences. Comment se relève-t-on du coronavirus ?
  • Après une CoVid-19, les symptômes persistants les plus fréquents sont : une sensation de fatigue (asthénie) et de réduction de la force musculaire, un manque d’entrain, des troubles du sommeil, une inappétence associée à une diminution du goût, une gêne respiratoire et des douleurs musculaires et articulaires plus ou moins diffuses. Parfois persiste un signe fonctionnel : une toux sèche. Cet état symptomatique peut mettre des semaines et plutôt des mois à régresser. Atlantico.fr, Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ? | Atlantico.fr

Traductions du mot « asthénie »

Langue Traduction
Anglais asthenia
Espagnol astenia
Italien astenia
Allemand asthenie
Chinois 虚弱
Arabe فقد القوة
Portugais astenia
Russe астения
Japonais 無力症
Basque astenia
Corse astenia
Source : Google Translate API

Synonymes de « asthénie »

Source : synonymes de asthénie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « asthénie »

Partager