La langue française

Atonie

Sommaire

  • Définitions du mot atonie
  • Étymologie de « atonie »
  • Phonétique de « atonie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « atonie »
  • Citations contenant le mot « atonie »
  • Traductions du mot « atonie »
  • Synonymes de « atonie »
  • Antonymes de « atonie »

Définitions du mot atonie

Trésor de la Langue Française informatisé

ATONIE, subst. fém.

A.− MÉD. Défaut de tonicité d'un tissu ou d'un organe.
SYNT. Atonie d'un organe, d'un muscle; atonie simple; atonie gastrique, sexuelle, vésicale; état d'atonie.
Au fig. Manque d'expression. Atonie du regard, de la voix :
1. ... la diminution de la tension atmosphérique nuit à la combinaison de l'oxygène de l'air avec les globules du sang, d'où l'impossibilité d'efforts musculaires ou cérébraux prolongés. On a souvent noté chez les Aztèques l'absence de gaîté et de mouvement, même chez les enfants, l'apathie et l'atonie des physionomies. Vidal de La Blache, Principes de géogr. hum.,1921, p. 281.
B.− P. ext. État de fatigue générale dont la répercussion s'étend à l'ensemble de la vie psychique; défaut d'énergie, de vitalité, de ressort. Synon. insensibilité, apathie, asthénie :
2. Le soleil s'infiltrait dans les retraites de son âme. (...) il sortait de son atonie; il reprenait goût à des recherches, à des lectures, à des travaux scientifiques, qu'il avait laissés de côté depuis longtemps. R. Rolland, Jean-Christophe,Dans la maison, 1909, p. 1029.
3. Les états de dépression établissent plus profondément cette atonie et cette paresse d'esprit constitutionnelle dont nous avons déjà parlé. (...) une dévalorisation générale du monde et du moi énerve l'élan vital. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 271.
SYNT. État d'atonie; tomber dans l'atonie; tirer, relever quelqu'un de son atonie; complète, morne, insurmontable atonie.
P. métaph. :
4. Mais voilà le pire des symptômes et qui rend tous les autres plus redoutables : c'est l'atonie des peuples, c'est cette lassitude, cette indifférence d'une humanité qui ne tressaille même plus à l'annonce prochaine de la catastrophe. Mauriac, Journal 4,1950, p. 195.
Au fig. État de découragement, d'indifférence, d'inertie :
5. Une sorte d'atonie morale, des périodes d'indifférence et d'oubli, une sorte de sommeil du cœur avec, tout à coup, les réveils de souffrance, c'est tout ce que ces trois années ont pu faire [sur Jean]. Loti, Le Roman d'un Spahi,1881, p. 132.
PRONONC. : [atɔni].
ÉTYMOL. ET HIST. − xives. « alanguissement, faiblesse » (Oresme, VI, 4 ds DG : Athonie ou inhertie), attest. isolée; 1751 méd. (Encyclop.); 1834 p. ext. « inertie » (Balzac La Duchesse de Langeais, p. 233). Empr. au lat. atonia « faiblesse » méd. ca 447 (TLL s.v. 1047, 55) lui-même empr. au gr. α ̓ τ ο ν ι ́ α « relâchement, affaiblissement, langueur » (Hippocrate, Aër., 20 ds Liddell-Scott); Oresme a empr. le mot au lat. médiév. des trad. d'Aristote.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 115.
BBG. − Bouillet 1859. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lar. méd. 1970. − Littré-Robin 1865. − Méd. 1966. − Méd. Biol. t. 1 1970. − Nysten 1824. − Pomm. 1969. − Privat-Foc. 1870. − Rog. 1965, p. 109.

Wiktionnaire

Nom commun

atonie \a.tɔ.ni\ féminin

  1. (Médecine) Diminution de l’élasticité des tissus contractiles.
    • Atonie de l’estomac.
    • Atonie générale.
    • L’atonie d’un muscle.
  2. (Figuré) Manque d’activité et de vigueur.
    • Cette assemblée paraît atteinte d’atonie.
    • Dans cet état, il n’existerait pour l’organisme, dans le cas d’un être idéalement constitué, ni contraction, ni détente : un bel et bon équilibre : une atonie. — (Lucien Fabre, Le Rire et les rieurs, Gallimard, Paris, 1929, page 119)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATONIE (a-to-nie) s. f.
  • Terme de médecine. Défaut de ton, alanguissement.

SYNONYME

ATONIE, ASTHÉNIE. Atonie exprime un état de relâchement des tissus ; asthénie, l'affaiblissement de leurs fonctions.

HISTORIQUE

XIVe s. Athonie ou innertie, Oresme, Thèse de MEUNIER.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ATONIE, s. f. (Med.) d’ privatif, & de τείνω, étendre ; foiblesse, relâchement, défaut de ton ou de tension dans les solides du corps humain.

Ce mot étoit fort en usage parmi les Medecins de la secte méthodique, qui attribuoient les causes des maladies au relâchement, à la tension, ou à un mêlange de ces deux.

L’atonie est cause de maladie dans la débilité des fibres, dans les tempéramens humides, & dans ce qu’on appelle l’intempérie froide & pituiteuse : elle est symptomatique dans les pertes abondantes, à la suite des grandes évacuations dans les maladies longues, lors de la convalescence, & enfin après de grands travaux, comme aussi après de grandes douleurs.

L’atonie, comme cause de maladie, & comme maladie, se traite par les astringens, les apéritifs, les amers, les hydragogues, & les alimens de bon suc pris en petite quantité : les frictions, la promenade, l’exercice, y sont sur-tout utiles. Lorsqu’elle est de naissance, & qu’elle fait le tempérament, comme il arrive dans les gens humides & sujets aux bouffissures, il faut la corriger, autant qu’il est possible, par un régime exact, par les boissons altérantes, légerement sudorifiques : les cordiaux employés une fois par semaine, tels que l’élixir de Garus, la confection alkermes, &c. peuvent empêcher ses mauvaises suites.

L’atonie, comme symptome & suite des évacuations immodérées, des longues maladies, de la fatigue, de la convalescence, se traite par le repos, & la diete restaurante. Voyez Convalescence & Foiblesse. (N)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « atonie »

Du grec ancien ἀτονία, atonía (« manque de tonus ») ; voir atone.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀτονία, de ἀ privatif, et de τόνος, ton.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « atonie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
atonie atɔni

Évolution historique de l’usage du mot « atonie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « atonie »

  • Une atonie consécutive à l’érosion des prix tout au long de l’année et à la forte baisse observée au cours du 4e trimestre de l’année 2019, indique-t-on. Direct Infos Gabon, Les bénéfices de Comilog ont chuté de 82 % en 2019 - Direct Infos Gabon
  • Triste fleur qui croît seule et n'a pas d'autre émoi Que son ombre dans l'eau vue avec atonie. De Stéphane Mallarmé / Hérodiade
  • À l’annonce du premier plan de réduction des effectifs en février, la direction avait invoqué des problèmes de rentabilité, l’atonie du marché spatial et le report de plusieurs contrats de défense. La crise du coronavirus n’a fait qu’aggraver la situation de la branche défense et espace d’Airbus, qui va donc supprimer davantage d’emplois que prévu. petitbleu.fr, Airbus Defence & Space supprime 2 665 emplois - petitbleu.fr
  • Cette crainte a été démentie par les faits. L’inflation est demeurée très faible tout au long de la décennie 2010. Une atonie qui tient à de multiples raisons. Le Revenu, Inflation : les prix vont-ils s’envoler dans le «monde d’après» ? | Le Revenu
  • La crise sanitaire est survenue à un moment où les opérateurs auguraient une reprise effective après des années d’atonie. Cependant, les choses vont de travers. Dès la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, le marché était à l’arrêt total. La quasi-totalité des chantiers a été suspendue. Plus de fournisseurs ni de main-d’œuvre et le gel d’activité annoncé. Les activités annexes telles que les services notariaux et administratifs étaient également en stand-by. Les appréhensions rongeaient aussi bien les promoteurs que les acquéreurs. Face à cette conjoncture l’écosystème de la construction et de la promotion immobilière n’a pas baissé les bras. De nombreuses rencontres de concertation ont eu lieu avec la tutelle et l’ensemble des administrations concernées pour tracer un schéma de relance et mettre en œuvre un plan de rescousse. La réflexion amorcée ces trois derniers mois tend avant tout à sécuriser les fondements de ce secteur qui dépend d’une main-d’œuvre non qualifiée et d’une demande solvable. Aujourd'hui le Maroc, Durement affecté par la crise sanitaire : Que devient l’immobilier après le confinement ? | Aujourd'hui le Maroc
  • Alors que tous les observateurs confirment une reprise assez lente en Europe du fait de l'atonie de la consommation des ménages, aux Etats-Unis, une reprise en V, rapide et puissante, s'amorce-t-elle?  BFM BUSINESS, Consommation, production... Une reprise en V s'amorce-t-elle aux Etats-Unis?
  • Christophe Laure dirige l'InterContinental à Paris et préside le pôle hôtellerie haut de gamme de l'Umih. Il s'inquiète de sa situation d'atonie du tourisme dans la capitale et n'exclut pas des conséquences sur l'emploi. Les Echos, Coronavirus - ce qu'il faut retenir de la journée du jeudi 25 juin | Les Echos
  • Nous sommes meurtris de constater ces hésitations et cette atonie de l’ONU en général et du Conseil de sécurité en particulier. A l’observation, la conclusion au regard de ce constat que nous venons de faire est évidente : Ce conflit est négligé par la communauté internationale. Actu Cameroun, Crise anglophone : « la communauté internationale peut imposer un cessez-le-feu »

Traductions du mot « atonie »

Langue Traduction
Anglais sluggishness
Espagnol lentitud
Italien indolenza
Allemand trägheit
Chinois 呆滞
Arabe الكسل
Portugais lentidão
Russe медлительность
Japonais だるさ
Basque sluggishness
Corse sluggezza
Source : Google Translate API

Synonymes de « atonie »

Source : synonymes de atonie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « atonie »

Partager