La langue française

Sorte

Sommaire

  • Définitions du mot sorte
  • Étymologie de « sorte »
  • Phonétique de « sorte »
  • Citations contenant le mot « sorte »
  • Images d'illustration du mot « sorte »
  • Traductions du mot « sorte »
  • Synonymes de « sorte »
  • Antonymes de « sorte »

Définitions du mot sorte

Trésor de la Langue Française informatisé

SORTE, subst. fém.

A. −
1. Catégorie qui permet de distinguer un objet parmi d'autres; ensemble d'objets ainsi caractérisés. Classer, ranger des choses, des personnes en (deux, trois, plusieurs) sortes.
Composer, constituer, créer, former une sorte de + subst. Au début, j'ai distingué deux sortes d'esprits mathématiques, les uns logiciens et analystes, les autres intuitifs et géomètres (H. Poincaré,Valeur sc., 1905, p. 29).
2. Expressions
a) Subst. + de toutes sortes.De toutes catégories, de tout ordre. On a étendu des nappes blanches, et des gens de toutes sortes dînent avec cérémonie (Alain-Fournier,Meaulnes, 1913, p. 87).Il y a un tas de vieux bouts et débris de toutes sortes, vieilles armes, vieux chapeaux, vieux drapeaux, fers cassés (Claudel,Soulier, 1944, épil., 2, p. 1093).
De toutes les sortes. De toutes les espèces, de tous les genres. Le gibier de toutes les sortes y abonde (Baudry des Loz.,Voy. Louisiane, 1802, p. 165).
Toutes sortes de + subst. De nombreux, de multiples. Je me donne une indigestion, le lendemain, à regarder arriver toutes sortes de bonnes choses (Zola,Ventre Paris, 1873, p. 624).
Rem. Quand le compl. déterminatif est un n. abstr., il peut se mettre au sing.: Il a toutes les sortes d'esprit, de courage (Ac. 1878).
b) Au sing. Une sorte de. Une catégorie de personnes ou de choses. Une sorte de femme, de gens, d'homme, d'amour, d'amitié; une sorte d'abus, d'affaire, d'accident, d'acte, de mot. C'est encore l'application de la méthode marxiste, mais dans une sorte de cas limite où est réduite à zéro la durée de la période bourgeoise (Jaurès,Ét. soc., 1901, p. xxxi).
Aucune sorte de + subst. Aucun type de; pas un. Aucune sorte de paysage ne fait peser sur le loisir des gens des villes un plus intense ennui que ces étouffants pays de pâtures (Nizan,Conspir., 1938, p. 133).
[Dans une phrase nég.] Subst. + d'aucune sorte.Je devais parler à la barre sans notes, sans références d'aucune sorte que ma mémoire (L. Daudet,Brév. journ., 1936, p. 120).
Subst. + de (la) même sorte.De la même catégorie, du même genre. L'œuf et toutes les cellules somatiques, contenant deux chromosomes de même sorte, portent deux génomes complets (Cuénot, J. Rostand,Introd. génét., 1936, p. 12).
Subst. + de cette sorte.De cette catégorie précise. Les professions de cette sorte absorbent aujourd'hui la majeure partie des forces collectives (Durkheim,Divis. trav., 1902, p. xxxiii):
Se souciant donc fort peu d'en obtenir autre chose que ce que les femmes de cette sorte ont coutume d'accorder à leurs amants, il se bornait au désir d'être mon successeur immédiat dans les bonnes grâces de la volage... Milosz,Amour. init., 1910, p. 230.
Toute sorte de + subst. (vieilli).Un nombre indéterminé de. Toute sorte de livres ne sont pas également bons (Ac.).
Subst. + de toute sorte.De toute nature. Les réquisitions, les réparations, les dépenses de toute sorte nous ont coûté un million et demi (Zola,Débâcle, 1892, p. 558).Jeter ses papiers gras et détritus de toute sorte (Ponchon,Muse cabaret, 1920, p. 175).
c) Loc. verb., vieilli. Il n'y a sorte de + subst. + que; il n'est sorte de + subst. + que. Toutes les formes possibles de. Il n'y a sorte de tracasseries que M. Brunetti ne nous fasse à Madrid (Chateaubr.,Corresp., t. 4, 1823, p. 337).Il n'est sorte de ruses que l'on n'imagine pour dérober et s'approprier la part des autres (Karr,Sous tilleuls, 1832, p. 193).Être de sorte à. Être de nature à. Les Reliques de Jules Tellier sont de sorte à nous donner de cuisants regrets (France,Vie littér., 1892, p. 180).
d) Vx. De la première sorte. De premier ordre, excellent. Les amis de la première sorte sont horriblement impatientants (Amiel,Journal, 1866, p. 249).
3. Condition sociale d'une personne. Un homme de (ma, ta, sa) sorte. Je trouve fort inconvenant qu'un homme de ma sorte soit traqué comme un voleur (Stendhal,Chartreuse, 1839, p. 78).
4. IMPR. Quantité d'une même espèce de caractères d'imprimerie. Sortes de 8, de 9, de 10 (Des.-MullerImpr.1912).
B. − Manière, façon de faire quelque chose. Cette peau de tigre vous sied à ravir. Diantre! je vous aime cette nuit d'une furieuse sorte, ma belle! (Feuillet,Onesta, 1848, p. 288).Ce qu'il perdait d'une sorte se compensait d'une autre, et, si l'opinion française lui était aliénée par cet incident, de merveilleux avantages de fait lui étaient acquis sans combat (Maurras,Kiel et Tanger, 1914, p. 121).
1. Loc. adv.
De la sorte. De cette manière. Synon. ainsi.Ayant parlé de la sorte en langue d'oc, ce naïf orateur embrassa le superbe et lui mit sur la tête une guirlande d'argent fleuronnée d'or (Cladel,Ompdrailles, 1879, p. 186).
D'aucune sorte, en aucune sorte. D'aucune manière, en aucune manière. Je ne pourrais d'aucune sorte échapper, je demeurerais devant l'anéantissement infini, rejeté en moi-même, ou encore: vide, indifférent (G. Bataille,Exp. int., 1943, p. 98).
De sorte à. De manière à. S'il croit devoir faire la guerre, il la continuera de sorte à s'assurer un triomphe (Chateaubr.,Corresp., t. 3, 1822, p. 281).
De (la) bonne sorte; de la belle sorte (vx). De la bonne manière et, p. iron., de façon énergique. Revenus de guerre lasse au giron paternel, ils [Waroquier et son frère] furent traités de bonne sorte, de libertins, de débauchés (Delacroix,Journal, 1854, p. 299).
2.
a) Loc. verb. Faire de, en sorte que + subj. ou ind. Agir de manière à. Je ferai en sorte qu'ils vous étonneront (Restif de La Bret.,M. Nicolas, 1796, p. 188).Faites en sorte qu'on ne me fasse plus écrire de lettres à ce sujet (Hugo,Corresp., 1865, p. 512).
b) Loc. conj. De, en sorte que + subj. (finalité), + ind. (conséquence). De manière que, si bien que. J'ai eu soin d'y faire entrer de l'eau de jasmin et de la vanille, de sorte que l'odeur jointe à la forme et aux couleurs des fleurs, rendra l'illusion presque complette (Sénac de Meilhan,Émigré, 1797, p. 1658).Il se borne à traiter celle [la question] de l'expérience et de la théorie dans la médecine en sorte que chez lui œsthèse est synonyme d'expérience et non de sensation (J. de Maistre,Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 150).
3. [Se dit de ce qui ne peut être qualifié exactement, et qui est rapproché d'autre chose] Une forme de.
Au sing. Une sorte d'abattement, d'admiration, d'affection, d'affinité, d'angoisse, d'apaisement, d'appréhension, d'assoupissement, d'attention, d'autorité, de compassion, de considération, de crainte, de curiosité, de désespoir, d'effroi, d'embarras, d'enjouement, d'étonnement, d'enthousiasme, d'extase, de fierté, de folie, de gêne, d'hallucination, d'hébétude, de honte, d'impertinence, d'indifférence, d'indulgence, d'inquiétude, d'instinct, d'intuition, d'intérêt, de langueur, de pressentiment, de pudeur, de rage, de ravissement. Il suffit qu'une thèse paraisse avoir une tendance dangereuse pour qu'il se fasse une sorte de silence universel autour d'elle (Tocqueville,Corresp.[avec Gobineau], 1853, p. 200).Avec une sorte de ricanement douloureux, il m'annonça qu'il ne se lavait plus, et que c'était pour cela que ça sentait si mauvais dans la pièce (Gide,Si le grain, 1924, p. 476).
En quelque sorte. [Formule d'atténuation] Synon. de d'une certaine façon, d'une certaine manière.De nombreuses réponses signalent le rôle essentiel des publications, qui constituent en quelque sorte une propagande indirecte (Colloque géogr. appl., 1962, p. 142).
Prononc. et Orth.: [sɔ ʀt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. I. Subst. 1. a) ca 1220 « groupe de gens, compagnie, société » (Auberon, éd. J. Subrenat, 501), en a. et m. fr.; b) 1458 « condition, rang d'une personne » roys de noble sorte (Arnoul Greban, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 5806); cf. estre de ma sorte (Id., ibid., 10898); 1558 estre de bonne sorte (B. des Périers, Nlles récréations et joyeux devis, éd. Kr. Kasprzyk, 41, p. 175); 2. 1327 « catégorie d'êtres animés ou de choses, espèce, genre » (Watriquet de Couvin, Li Tournoi des Dames, 692, éd. A. Scheler, p. 253); 1723 de première sorte « de qualité supérieure » (Savary); 1803 une beauté de la première sorte (Chateaubr., Génie, t. 2, p. 280); 3. ca 1485 « manière de faire une chose, façon » (Myst. Vieux Testament, 13470, éd. J. de Rothschild, t. 2, p. 193: dites moi la sorte Comme vostre père se porte); 1549 de la bonne sorte « de la bonne manière » (Est.); 1668 faire en sorte que (La Fontaine, Epitre a Monseigneur le Dauphin ds Œuvres, éd. H. Regnier, t. 1, p. 4); 1678 faire en sorte de (Id., Le Florentin, sc. VIII, 395, ibid., t. 7, p. 427); 4. 1664 une sorte de « ce qu'on ne peut qualifier exactement et qu'on rapproche d'autre chose » (Corneille, Rodogune [Epitre dédicatoire] à Monseigneur le Prince); 5. 1689 quelque sorte de temps « pour un certain temps » (Sévigné, Corresp., éd. R. Duchêne, t. 3, p. 627); 6. 1723 impr. (Fertel, Imprimerie ds IGLF: nous comptons dix-neuf sortes ou corps de caractères); 7. 1765 pharm. manne en sorte (Encyclop. t. 10, s.v. manne, p. 45a). II. Loc. 1. 1306 loc. conj. en sorte que (Joinville, Vie St Louis, éd. N. L. Corbett, § 184, ms. BL [av. mil. xvies.]); mil. xives. [ms.] en tele sorte que (Philippe de Beaumanoir, Coutumes Beauvaisis, éd. A. Salmon, n o1305, var. ms. B.N. 18761); 1547 de sorte que (Noël du Fail, Propos rustiques et facétieux, XIV ds Œuvres facétieuses, éd. J. Assézat, t. I, p. 118); 2. 1545 loc. adv. de la sorte « ainsi » (J. Bouchet, Epistres morales du Traverseur, II, V, 12 ds Hug., s.v. assorter); 3. 1650 id. en quelque sorte « pour ainsi dire » (Corneille, Don Sanche d'Aragon, I, 3, 251); 4. 1823 loc. adj. de toute sorte (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 830; au plur. de toutes sortes, p. 930). Empr. au lat.sors, v. sort, qui dès l'époque impériale a pris le sens de « catégorie, sorte » (Lucrèce, De Nat. rer., 1223 ds OLD 1982), d'où celui de « manière, façon » (Greg.-Le Grand, Ep. 9, 76 [10, 25] ds Blaise Lat. chrét.: qualibet sorte « de quelque façon que ce soit »). Fréq. abs. littér.: 25 045. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 30 577, b) 36 112; xxes.: a) 32 060, b) 41 794. Bbg. Lorian (A.). Aspects ling. et aspects styl. de la subordination. In: Congrès Internat. de Ling. et Philol. Rom. 13. 1971. Québec. Québec, 1976, t. 2, pp. 998-999. − Lüdike (J.). Sprache und Interpretation... Tübingen, 1984, p. 213. − Morel (M.-A.). Ét. sur les moy. gramm. et lexicaux... Thèse, Paris, 1980, p. 262, 264, 272.

Wiktionnaire

Nom commun

sorte \sɔʁt\ féminin

  1. Espèce ; genre.
    • Il déboucha bientôt devant plusieurs chalets, construits en planches comme le dernier, avec chacun une sorte de véranda mal peinte en blanc, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
    • Le socialisme, lui, tend à transformer le néo-malthusianisme en une sorte d’obligation morale très précise. — (Abbé Paul Buysse, Vers la Foi catholique : L'Église de Jésus, 1926, page 188)
    • Sur ces entrefaites elle a rencontré par hasard une de ses anciennes copines, une nommée Suzanne, une brune en minijupe, une sorte de grande sauterelle à la voix nasillarde. — (Daniel Apruz, La Bêlamour, éd. Buschet/Chastel, 1970)
    • Le garçon était assis, le dos à la porte, concentré sur l’écran de son ordinateur, sur lequel on voyait une sorte de guerrier bigorexique anéantissant des squelettes avec une épée disproportionnée. Il ne nous accorda même pas un regard. — (Luis Montero Manglano, L'Oasis éternelle, traduit de l'espagnol par Claude Bleton, éd. Actes Sud, 2018, chap. 4)
    • Il vous a donné une sorte de satisfaction.
    • Un homme de sa sorte, un homme de votre sorte se dit également en bien et en mal, par estime et par mépris.
    • C’est trop vous rabaisser pour un homme de votre sorte.
    • Il appartient bien à un homme de sa sorte de vouloir s’égaler à vous.
    • Une sorte de, Une chose qui ressemble à.
    • Elle avait sur la tête une sorte de turban. Il se dit aussi des Personnes avec une nuance de mépris.
    • Une sorte de bel esprit.
    • Une sorte d’aventurier.
  2. Façon, manière de faire une chose.
    • Ceux-ci s’habillent d’une sorte, et ceux-là d’une autre.
    • De cette sorte, vous n’aurez pas les embarras que vous redoutiez.
    • Il a agi de bonne sorte, de la bonne sorte dans cette affaire.
    • De telle sorte, de telle manière, tellement.
    • Il s’est compromis de telle sorte qu’on aura de la peine à le tirer d’embarras.
    • L’abominable Polizzi, chez qui je vous conseille de ne pas envoyer M. Trépof, m’a brouillé pour la vie avec Empédocle et ce portrait n’est pas de sorte à me rendre cet ancien philosophe plus agréable. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 63.)
    • Faire en sorte de, en sorte que, Agir de manière à, de façon que.
    • Faites en sorte de revenir vite.
    • Je ferai en sorte qu’il soit content.
  3. (Imprimerie) # Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • L’écrénage terminé, et en somme il ne comporte guère que les f, on fait une vérification dernière, puis les caractères étant reconnus bons à servir, on les réunit par sortes pour les livrer aux compositeurs.— (Charles-Lucien Huard, La Typographie, 1892)

Forme de verbe

sorte \sɔʁt\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de sortir.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de sortir.
    • Cela étant affirmé, il reste toutefois conscient que « pour que la gestion directe soit possible et sorte des parlotes pour se traduire dans les actes, il faut que l’homme se débarrasse d’us et coutumes consacrés par les siècles, qu’il se désaliénise économiquement et surtout moralement afin qu’il soit en mesure de remplacer par de nouvelles valeurs celles qui continuent à le projeter en avant, valeurs dépassées, critiquables, qui ont contribué à son asservissement par une classe dirigeante mais qui, cependant, collent à sa peau parce qu’elles ont conduit son évolution depuis le début des temps historiques. » — (Roland Bosdeveix, Maurice Joyeux, 2005, page 92)

Verbe

sorte \ˈsɔr.te\ transitif

  1. Sortir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SORTE. n. f.
Espèce, genre. Il y a bien des sortes d'oiseaux. Nourrir toutes sortes de bêtes. Toute sorte de livres ne sont pas également bons. Quelle sorte de plante est-ce là? Je n'en veux pas de cette sorte. En voici de la sorte que vous demandez. Les différentes sortes de caractères qu'on emploie dans l'imprimerie. Il a toute sorte de dons. Il ne faut pas se lier à toutes sortes de gens, à toutes sortes de personnes. Il n'est sorte de recommandations que je ne lui aie faites. Il vous a donné une sorte de satisfaction. Un homme de sa sorte, un homme de votre sorte se dit également en bien et en mal, par estime et par mépris. C'est trop vous rabaisser pour un homme de votre sorte. Il appartient bien à un homme de sa sorte de vouloir s'égaler à vous. Une sorte de, Une chose qui ressemble à. Elle avait sur la tête une sorte de turban. Il se dit aussi des Personnes avec une nuance de mépris. Une sorte de bel esprit. Une sorte d'aventurier.

SORTE signifie aussi Façon, manière de faire une chose. Ceux-ci s'habillent d'une sorte, et ceux-là d'une autre. De cette sorte, vous n'aurez pas les embarras que vous redoutiez. Il a agi de bonne sorte, de la bonne sorte dans cette affaire. Fam., Parler de la bonne sorte à quelqu'un, Lui faire une réprimande, lui faire une correction. Je lui ai parlé de la bonne sorte, il n'y reviendra plus. On dit dans le même sens : Je l'ai traité de la bonne sorte. Il est vieux. De telle sorte, De telle manière, tellement. Il s'est compromis de telle sorte qu'on aura de la peine à le tirer d'embarras. Faire en sorte de, en sorte que, Agir de manière à, de façon que. Faites en sorte de revenir vite. Je ferai en sorte qu'il soit content.

DE LA SORTE, loc. adv. Ainsi, de cette manière. Quel droit avez-vous pour parler, pour agir de la sorte?

EN QUELQUE SORTE, loc. adv. Presque, pour ainsi dire. Se taire quand on est accusé, c'est en quelque sorte s'avouer coupable.

DE SORTE QUE, EN SORTE QUE, loc. conj. Tellement que, si bien que. De sorte, en sorte qu'il fut contraint de se retirer.

Littré (1872-1877)

SORTE (sor-t') s. f.
  • 1Espèce, genre. Toute sorte de biens comblera nos familles, Malherbe, II, 1. Encore impunément nous souffrons en tous lieux, Leur dieu seul excepté [des chrétiens], toutes sortes de dieux, Corneille, Poly. IV, 6. On souffre aux entretiens ces sortes de combats, Pourvu qu'à la personne on ne s'attaque pas, Molière, Fem. sav. IV, 3. Il n'y a sorte de bien que ce ministre n'en dise, Sévigné, 533. La duchesse de Chaulnes vous dit des sortes de choses fort bonnes, surtout à M. de Grignan, Sévigné, 13 déc. 1688. Quand on a goûté la sorte d'agrément de votre esprit… il n'est pas aisé de vous effacer, Sévigné, à Moulceau, 24 oct. 1687. On dit que cette femme [la marquise de Grana] parle cinq ou six sortes de langues, Mme de Villars, Lett. 26 mai 1680. Marius prit toutes sortes de gens dans les légions, et la république fut perdue, Montesquieu, Esp. XI, 18. Je ne crains pour lui [Turgot] que deux choses, les financiers et la goutte ; ce sont deux terribles sortes d'ennemis, Voltaire, Lett. Mme du Deffant, 19 avr. 1775.

    Un homme de sa sorte, de votre sorte, se dit par mépris ou par estime, en mal ou en bien. On en doit pourtant croire un homme de ma sorte, Hauteroche, Bourg. de qual. IV, 7. Il a commencé par dire de soi-même un homme de ma sorte ; il passe à dire un homme de ma qualité, La Bruyère, VI. Avec des gens de sa sorte il ne faut pas que ceux de la vôtre y regardent de si près, Saurin, Mœurs du temps, sc. 15.

    De la première sorte, du premier ordre, excellent. Considérée comme harmonie, la cloche a indubitablement une beauté de la première sorte, celle que les artistes appellent le grand, Chateaubriand, Gén. IV, I, 1.

    Terme de commerce. Mettre par sorte, assortir.

  • 2Avec de et un substantif, sorte se dit d'une chose dont le caractère n'est pas net ou complet. Rodogune se présente à Votre Altesse avec quelque sorte de confiance, Corneille, Rodog. à Monseigneur le Prince. Mme de Coulanges m'écrit au retour de St-Germain ; elle est toujours surprise de la sorte de faveur de Mme de Maintenon, Sévigné, 441. Il est bien juste qu'après avoir pris une idée qui vous appartient, je vous en rende quelque sorte d'hommage, Fontenelle, Dial. à Lucien.
  • 3Quelque sorte de temps, un certain espace de temps. Dites-moi si Mlle de Grignan est pour quelque sorte de temps à Gif, Sévigné, 26 juin 1689.

    À toutes sortes d'heures, à quelque heure que ce soit. Il sortait souvent de son palais à toutes sortes d'heures, pour s'instruire par lui-même de la vérité, Comte de Caylus, Contes orient. Œuvr. t. VIII, p. 12, dans POUGENS.

  • 4Façon, manière. J'entendis son propos qui fut de cette sorte…, Régnier, Sat. XII. Vous, mademoiselle, qui savez tout ce qui se passe en mon esprit, je vous supplie très humblement de lui dire [à une dame] de quelle sorte elle y est, et avec quel ressentiment et quelle véritable affection je paye l'honneur qu'elle me fait, Voiture, Lett. 28. Toutes deux de même sang, Traitez-nous de même sorte, La Fontaine, Fabl. VII, 17. Ayant parlé de cette sorte, Le nouveau saint ferma sa porte, La Fontaine, ib. VII, 3. Rappelez dans votre mémoire… de quelle sorte on les a décriés et noircis [les jansénistes] dans les chaires et dans les livres, Pascal, Prov. III. Tous les peuples du monde seraient réduits à une sorte seule d'habits et d'aliments, Fénelon, Exist. I, 11. Mme de Grignan changea cette maxime [nous n'avons pas assez de force pour suivre toute notre raison, LA ROCHEFOUCAULD] de cette sorte : nous n'avons pas assez de raison pour employer toute notre force, Condillac, Art d'écr. II, 5.

    De telle sorte, de telle manière, tellement. Il a agi de telle sorte qu'il a perdu sa place.

    De bonne sorte, de la bonne sorte, de la bonne manière, convenablement, comme il faut. Sans bruit ; ne faisons rien que de la bonne sorte, Molière, l'Ét. III, 13. Tout s'est-il, ces deux jours, passé de bonne sorte ? Molière, Tart. I, 5. J'ai voulu m'en instruire de bonne sorte, Pascal, Prov. V.

    Familièrement. De la bonne sorte, sévèrement. Je l'ai traité de la bonne sorte. Parler à quelqu'un de la bonne sorte.

    Avec ne… que…, de la bonne sorte signifie pas trop. Il ne se fit prier [d'être roi] que de la bonne sorte, La Fontaine, Fabl. X, 14. Je ne m'y fie encore que de la bonne sorte, Molière, Fourber. III, 1.

    En quelque sorte, jusqu'à un certain point, pour ainsi dire.

  • 5De la sorte, en la sorte, loc. adv. Ainsi, de cette manière. Dieux ! verrons-nous toujours des malheurs de la sorte ? Corneille, Hor. III, 6. Ceux qui en useraient de la sorte, Pascal, Prov. XVIII. Nous aurions raison de lui dire : Seigneur, vous me donnez une règle à laquelle je ne puis me joindre, dont je ne puis pas même approcher ; aussi n'en est-il pas de la sorte, Bossuet, 1er sermon, Dim. de la Passion, 1. On voit que la douleur, si je puis parler de la sorte, vous a nourrie, et que les affections ne font que vous consoler, D'Alembert, Portr. de Mlle l'Espinasse.
  • 6De sorte que, en sorte que, conj. qui lie par forme d'explication. En sorte que, comme l'âme élève le corps à elle en le gouvernant, elle est abaissée au-dessous de lui par les choses qu'elle en souffre, Bossuet, Hist. II, 6. Il fit en sorte que plusieurs choses nécessaires manquèrent à Philoclès dans cette entreprise, Fénelon, Tél. XII. N'y aurait-il point moyen de tirer des choses plus de bien que de mal, et de disposer son imagination de sorte qu'elle séparât les plaisirs d'avec les chagrins et ne laissât passer que les plaisirs ? Fontenelle, Bonheur.

    En sorte de, avec l'infinitif, même sens. Fais en sorte D'amuser un moment le vieillard à la porte, Legrand, Foire de St-Laurent, sc. 21.

  • 7En quelque sorte, loc. adv. Presque, pour ainsi dire. C'est en quelque sorte au hasard que je dis cela.

REMARQUE

1. De sorte que, en sorte que gouvernent le subjonctif quand c'est d'un but à atteindre qu'il s'agit : Faites en sorte, faites de sorte que vous arriviez avant moi ; et l'indicatif, quand c'est d'un résultat obtenu ou à obtenir qu'il s'agit : Il fait de sorte ou en sorte qu'il arrivera à temps ; il a travaillé en sorte ou de sorte qu'il a été le premier dans sa classe.

2. Toute sorte se met d'ordinaire avec le singulier, comme, je vous souhaite toute sorte de bonheur, et toutes sortes avec le pluriel, comme, Dieu nous préserve de toutes sortes de maux, Vaugelas, Rem. t. I, p. 209, dans POUGENS. Cette remarque est conforme à l'usage habituel. Cependant rien n'empêche de dire : toute sorte de maux, et même toutes sortes de bonheur, sans dommage pour la grammaire ou pour le sens.

3. Dans les phrases où sorte est employé, il ne détermine pas l'accord du verbe ; cet accord est déterminé par le substantif qui suit : Toute sorte de livres ne sont pas bons. Cependant il n'y a aucune faute à faire accorder le verbe avec sorte, et on en peut voir un exemple dans Malherbe au commencement du n° 1.

4. Une sorte de fruit qui est mûr en hiver ; une sorte de bois qui est fort dur, Duclos, Œuvr. t. IX, p. 123. De même on dira : il n'y a sorte de soins qu'il n'ait pris.

HISTORIQUE

XIVe s. Queurent [courent] li pieton à granz sortes Assaillir les murs et les portes, Guiart, t. II, p. 126.

XVe s. Nous sommes gens de plusieurs sortes qui demandons les armes et les aventures, Froissart, II, III, 19. Que l'ayde qui luy avoit esté faicte avoit esté faicte en mauvaise sorte, Commines, III, 7. Je fus servy passablement Selon mon estat et ma sorte, Villon, Ball. des écoutants. Ne l'esperit ne fait sa sorte [société] Nulle fois avec chose morte, Deschamps, Poésies mss. f° 425. Quant il entendi la renommée de l'estranger, luy qui de longue main avoit desiré et quis de trouver parti et sorte pour faire armes, se delibera d'executer à celle fois ce que tant avoit desiré, De la Marche, Mém. I, p. 243, dans LACURNE.

XVIe s. Il leur est deffendu de rongner jamais leurs ongles ; de sorte que ilz leur deviennent croches comme rancons, Rabelais, Pant. V, 18. Un homme de sa sorte, Montaigne, I, 17. Cent mille sortes d'herbes, Montaigne, I, 31. Une estude fournie de toute sorte de livres, Montaigne, I, 57. L'un dit d'une sorte, et l'autre d'une autre, Lanoue, 158. En ceste sorte, peu à peu, de disciples ilz deviennent maistres, Lanoue, 494. Il n'y avoit sorte de combat à laquelle il reculast, ni à laquelle il fust peu exercité, Amyot, Marcell. 2. Il n'est pas dit que les gens de vertu ne puissent, en quelque sorte que ce soit, jamais accepter ny prendre rien de leurs amis, Amyot, Arist. 2. Chascun demande sa sorte, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SORTE. Ajoutez :
8 Terme de commerce. En sorte ou en sortes, en grains. Gomme en sorte. Manne en sorte, par opposition à manne en larmes.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SORTE, s. f. (Gram.) nom collectif, qui rassemble sous son acception un certain nombre de choses distinguées par quelque caractere d’un plus grand nombre qui forme le genre. Plante est le genre ; mais il y a bien des sortes de plantes. Etoffe est le genre ; mais il y a bien des sortes d’étoffes, d’animaux, de poissons, de serpens ; il y a toutes sortes d’esprits & de caracteres. Il y a dans quelques hommes une sorte d’instinct ; il y en a qui ont une sorte de science. Cet homme nous en contera de toutes les sortes. Il y a de toutes sortes de marchandise. Il n’y a sorte d’attentions qu’il n’ait prises, le hasard les a toutes trompées.

Sorte, s. f. (Joaillerie.) on se sert de ce terme dans le commerce des pierreries, en parlant des émeraudes qui ne se vendent qu’au marc ; ce qui en marque les différentes grosseurs qui vont en diminuant, depuis la premiere sorte jusqu’à la troisieme ; on dit aussi premiere, seconde & troisieme couleur. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sorte »

Bourg. sote ; ital. sorta ; du lat. sortem, dans le sens de manière d'être, condition.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin sŏrtem, accusatif de sŏrs (« tirage au sort », « consultation des dieux », « destin ») qui donne aussi sort.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sorte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sorte sɔrt

Citations contenant le mot « sorte »

  • La sagesse est aussi une sorte de luxe, une sorte de dépense de luxe. De Gao Xingjian / La Montagne de l'âme
  • La vie est, en quelque sorte, un pèlerinage. De Platon / Axiochus
  • De mauvaises lois sont la pire sorte de tyrannie. De Edmund Burke / Discours à Bristol
  • L'écrivain est une sorte de voyant émerveillé. De André Pieyre de Mandiargues
  • C'est une sorte d'ivresse, la violence. De Claire de Lamirande / La pièce montée
  • Infortune. Cette sorte de fortune qui ne nous rate jamais. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • Perdre le désir, une sorte de mort lente. De Denise Bombardier / Une enfance à l'eau bénite
  • Il existe toute sorte de régimes efficaces : végétarien, pharmaceutique, fiscal... De André Lévy / Les Régimes
  • Chaque fois, une exposition est une sorte de question posée. De Christian Boltanski / Evene.fr - Octobre 2007
  • Marie-toi devant ta porte avec quelqu'un de ta sorte. De Proverbe québécois
  • Le sommeil est une sorte de protection, si paradoxal que cela puisse paraître. De Samuel Beckett / Molloy
  • Faites en sorte que les vaincus puissent se féliciter de vous avoir pour vainqueur. De Ou-Tsé
  • Sans amour, toute religion n'est qu'une sorte de divertissement métaphysique. De André Esparcieux
  • La Méditerranée est une sorte de Gange, où les nombrils vont en pèlerinage. De Frédéric Dard
  • L'Académie française est une sorte de musée, mais de personnages encore en vie. De Pierre Mille
  • D.J. : Pour le parking, c’est clairement stop. De manière générale, et « l’été marseillais » le montre, on veut ouvrir davantage les parcs, faire en sorte que l’espace public soit rendu aux habitants. Sur la Plaine, on va créer une cellule de coordination entre les trois secteurs [la place étant située à la fois sur le 1er, 5e et 6e arrondissements]. C’est un sujet déjà abordé avec Sophie Camard [maire du 1-7] et Pierre Benarroche [maire du 6-8] pour traiter ensemble la problématique, en lien avec les polices municipale et nationale. On ne pourra pas faire l’économie de structures de médiation sociale. On est dans un espace transitoire avec des travaux et des barrières et donc l’espace restant est restreint. www.lamarseillaise.fr, « Il faut faire en sorte que les gens soient fiers de leur quartier »
  • Dans tout le pays, beaucoup ont fait comme ce paysan de montagne et se sont montrés solidaires en cette période de crise, s'est réjouie la Bernoise. «Aujourd'hui, je tiens à dire merci à ceux qui ont fait les courses pour des voisins plus âgés. Merci aussi à ceux qui ont fait en sorte que le pays fonctionne: le personnel des hôpitaux et de la vente, les cheminots, les chauffeurs, les agriculteurs, les ouvriers du bâtiment, les soignants dans les EMS et bien d'autres encore». , «Merci à ceux qui ont fait en sorte que le pays fonctionne» - Le Matin
  • «Faire en sorte que l'ASM survive»: le nouveau président de Clermont, Jean-Michel Guillon, a déclaré jeudi être convaincu qu'il devra «se bouger» face au «contexte actuel du rugby de l'économie du rugby». «Ce qui m'intéresse, c'est de faire en sorte que l'ASM survive et il va falloir se bouger» a déclaré lors d'une conférence de presse M. Guillon, qui a remplacé Eric de Cromières, décédé la semaine dernière des suites d'un cancer. Sport24, Le nouveau président de Clermont veut «faire en sorte que l'ASM survive» - Fil Info - Top 14 - Rugby
  • La France a vraiment eu du mal à s’adapter avec la nouvelle règle des commotions cérébrales autour des données et elle est une sorte de mauvais élève en termes de rugby et de la façon dont elle essaie d’être progressiste autour du problème. Il y a tellement de pressions différentes autour des médecins et entraîneurs qu’ils essaieront souvent de faire ce qui est le mieux pour l’équipe par opposition à ce qui est le mieux pour l’athlète. – Propos rapportés par Le Rugbynistère Dicodusport, Rugby à XV - Jamie Cudmore : « La France, une sorte de mauvais élève en termes de rugby » - Dicodusport
  • Le nouveau président de Clermont veut « faire en sorte que l’ASM survive ».© AFP , Top 14. Le nouveau président de Clermont veut « faire en sorte que l’ASM survive ». Sport - Saint-Brieuc.maville.com
  • Le confinement a inspiré des Périgourdins. Ils ont créé, à Thenon, leur propre jeu de société : le "parcours du confiné". Une sorte de jeu de l'oie humoristique du confinement. Il a été mis en vente pour la première fois le 8 juillet. France Bleu, Dordogne : des Périgourdins créent un jeu sur le confinement

Images d'illustration du mot « sorte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sorte »

Langue Traduction
Anglais sort
Espagnol ordenar
Italien ordinare
Allemand sortieren
Chinois 分类
Arabe فرز
Portugais ordenar
Russe сортировать
Japonais ソート
Basque moduko
Corse sorta
Source : Google Translate API

Synonymes de « sorte »

Source : synonymes de sorte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sorte »

Partager