La langue française

Formidable

Définitions du mot « formidable »

Trésor de la Langue Française informatisé

FORMIDABLE, adj. et subst. masc.

I.− Adjectif
A.− Vieilli ou littér. Qui est à craindre ou qui inspire une grande crainte, qui est dangereux de nature ou terrifiant d'aspect. Aspect formidable; sinistre et formidable, formidable et monstrueux. Synon. effrayant, effroyable, redoutable, terrible.Les deux aiguilles [d'une pendule] unies à minuit enfantaient dans leur conjonction formidable l'heure des désordres et des crimes (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 120).Henley avait un masque de lion, des moustaches fauves et grises, une figure formidable dont l'imposant aspect était parfois joyeusement transformé par les éclats d'un rire immense (Valéry, Entret. [avec F. Lefèvre], 1926, p. 14):
1. ... l'heure, le lieu, la lune, les ronces et les choses confuses entrevues au fond, donnaient je ne sais quoi de formidable et de sauvage à cette mystérieuse chambre sans escalier, enfoncée dans la terre, avec le ciel pour plafond. Hugo, Rhin,1842, p. 316.
B.− Usuel. Extraordinaire, qui impressionne par sa force, sa puissance, sa masse ou sa taille. Bruit, voix, choc, poussée formidable. Synon. colossal, énorme, gigantesque, extraordinaire, fantastique.Un travail formidable s'accomplissait en lui, bouleversait jusqu'au fond de son être (Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 260).La plage battue avec une écume formidable par la masse tonitruante de ce léonin Océan Indien (Claudel, Connaiss. Est,1907, p. 25).Je retiens un formidable « merde » qui me brûle les lèvres (H. Bazin, Vipère,1948, p. 197).
P. ext., fam. Très grand, considérable par le nombre, la quantité. Somme, dépense formidable. Synon. astronomique, exorbitant, fabuleux, immense.Le nombre des décès a été formidable. Je n'ose donner les chiffres (Gide, Retour Tchad,1928, p. 939).Il se trouvait séparé d'Anne par des distances formidables que les renseignements du vieux Marguillier ne diminuaient pas (Malègue, Augustin,t. 2, 1933, p. 142).
C.− P. exagération, fam. [Avec valeur de superl. abs. marquant un très haut degré, pour exprimer un étonnement admiratif, une satisfaction sans réserve, dans quelque domaine que ce soit]
1. [En parlant d'une chose, notamment dans le langage affectif ou publicitaire] Très beau ou excellent, admirable, très remarquable, extraordinaire. Proposition, soirée formidable. J' (...) estime que l'humanité, à tout prendre, fait preuve d'un cran formidable (Gide, Journal,1929, p. 907).Philippe (...) regardait les statuettes d'un air animé. − Elles sont formidables. − Pas mal, dit Daniel. Elles ne sont pas mal (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 125):
2. [Un photographe] (...) me montre des livres d'art (...). Ses jugements se réduisent à cette phrase, toujours la même : « Regardez-moi ça! C'est formidable! » Giotto, formidable. Masaccio, formidable. Et Michel-Ange? Oh! Michel-Ange, lui, il est vraiment for-mi-dable! Green, Journal,1936, p. 58.
Loc. C'est formidable (!) Synon. c'est magnifique, merveilleux; c'est épatant, sensationnel (fam.).Claudel vient en juin. C'est formidable (Rivière, Corresp.[avec A. Fournier], 1908, p. 68):
3. J'entendais hier un grand diable blond qui dépliait son journal : « Neuf partout, disait-il, c'est formidable »; il parlait du tour de France, il célébrait les athlètes, comme faisait Pindare. Ceux qui peuvent courent; ceux qui ne courent pas applaudissent. Alain, Propos,1931, p. 1035.
[En emploi abs., exprimant toute une prop.] Vous vous rappelez Noces, de Strawinsky? Formidable. Moi, c'est simple, je ne connais que ça (Arland, Ordre,1929, p. 261).
2. [En parlant de pers.]
a) Très sympathique, très serviable, etc. Type formidable. Frédé était formidable : dix-huit heures de travail par jour, toujours volontaire pour les coups durs (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 10).
b) Extraordinairement doué. Synon. remarquable.Ce Garou-Garou, disaient-ils [des collègues], est un homme formidable, un surhomme, un génie (Aymé, Passe-mur.,1943, p. 16).Mathieu lui rendit la photo. − Elle est bien. − Au lit, dit Pinette, elle est formidable. Tu ne peux même pas t'imaginer (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 77):
4. La jeunesse n'a pas connu notre civilisation, et la civilisation prochaine n'est qu'une ébauche. Cette jeunesse a beau se dire futée, formidable, sensas, mérovingienne, du tonnerre et se laisser pousser la barbe, elle n'est pas moins contrainte à danser sur place... Cocteau, Poés. crit. II,1960, p. 229.
3. Très fam. [En parlant de qqn ou de qqc. qui surprend, pour exprimer étonnement, insatisfaction, impatience] Étonnant, surprenant. C'est tout de même formidable! Synon. bizarre, incroyable, renversant, inimaginable, inouï.Si j'allais au travail ... mais « on ne veut pas que je sorte d'ici [du blockhaus] », c'est formidable! (Dussort, Lettres,1930, dép. par G. Esnault, 1938, p. 3).Il a trouvé le moyen de se faire refuser avec treize idées! C'est formidable, n'est-ce pas, Monsieur? (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 144):
5. ... − Venez au Mexique, Monsieur Pasquier (...). Vous verrez les bureaux. Vous verrez surtout votre avocat. Et vous ferez un beau voyage. − Vous êtes formidable! s'écria Joseph. Est-ce que vous vous imaginez, par hasard, que j'ai le temps de faire du tourisme? Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 55.
Rem. 1. ,,La caractéristique de cette sorte d'adjectifs à valeur de superlatifs, c'est qu'ils sont disponibles pour toutes les situations puisqu'ils n'indiquent en définitive que le très haut degré, sans autre valeur sémantique particulière. Ils peuvent donc caractériser n'importe quoi : un film formidable (= admirable). Un courage formidable (= extraordinaire). Un comique formidable (= très drôle)`` (Dupré 1972). 2. On relève ds la docum. a) L'abrév. formid(e) ou formi. Formi, s'exclama Zazie enthousiasmée (Queneau, Zazie, 1959, p. 90). b) Formidable renforcé par très (rare). Ce n'est pas dangereux du tout [une moto] et c'est très formidable (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 203). 3. L'adj. a suivi la même évolution sém. (affaiblissement de sens) que épatant, sensationnel, terrible, extraordinaire (abrév. sensas, extra, super), du tonnerre, etc.
II.− Subst. masc. Verre de bière de quatre-vingts centilitres de contenance. Garçon, un formidable. Ayant bu son troisième formidable à l'honorable « Brasserie Lipp » (San-Antonio, Fais-moi des choses,Paris, Le Fleuve noir, 1978, p. 9).
Prononc. et Orth. : [fɔ ʀmidabl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1392 « qui inspire la crainte » (Philippe de Mézières, Testament ds Z. rom. Philol. t. 95, p. 613 note 7); 1826 « extraordinaire, sensationnel » (Balzac, Physiol. mar., p. 123). Empr. au lat. class. formidabilis « redoutable, terrible ». Fréq. abs. littér. : 1 985. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 833, b) 4 128; xxes. : a) 3 724, b) 2 042. Bbg. Duch. Beauté. 1960, p. 142. − Gall. 1955, p. 14, 33, 46, 47, 48, 454.

Wiktionnaire

Adjectif

formidable \fɔʁ.mi.dabl̥\

  1. Fantastique ; extraordinaire.
    • Un régiment d'ouvriers et pas mal de jeunes apprentis colorent les images au pochoir. Armés d'un formidable pinceau, de forme spéciale, ils trempent d'un mouvement rythmé dans un pot de couleur pour le passer sur le patron. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1923)
    • …les volutes de brume qui coiffaient les volcans furent alors éclairées en rouge, donnant à l’ensemble de l’île l’aspect d'une formidable éruption générale. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Mais comment y parvenir, ajoutent-ils, considérant l'apathie formidable et le fatalisme de nos classes dirigeantes ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Désuet) (Littéraire) Qui inspire ou qui est de nature à inspirer une très grande crainte.
    • N’est-il pas étrange, ou plutôt fatal, qu’une irrésistible attraction fasse toujours graviter ces criminels autour du formidable tribunal qui les condamne à la prison, au bagne, à l’échafaud ! — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, §.1, 1842-1843)
    • Des détonations retentissaient incessamment, comparables aux décharges continues d’une formidable artillerie. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Cela ne constitue pas un armement bien formidable, mais au moins nous sommes à l'abri de la nécessité de nous rendre à la première sommation, si nous venions à être attaqués par un parti de flibustiers. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 46)
    • Non loin de Lixy, dit-il, est le ravin de Bonval...; à la fonte des neiges, ou à la suite des orages, ce torrent devient formidable on a trouvé quelquefois dans son lit desséché, des médailles romaines petit bronze à l’effigie de Constantin ou de Licinius que quelques personnes ont dit être le fondateur de Lixy. — (Abbé Pissier, « Notice historique sur Lixy », dans le Bulletin de la Société archéologique de Sens, tome 27 (année 1912) , Sens : chez Duchemin, 1913, p. 79)
    • Un craquement formidable éveille d’un seul coup la nuit maléfique; quelque part, en face, un sérac a cédé d’un coup et est venu s’écraser en poussière sur le glacier — (Premier de cordée, Frison-Roche, ch. 12 p. 283-284 §2, J’ai Lu, 22 fév. 1941)
    • Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante. — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.319)

Nom commun

formidable \fɔʁ.mi.dabl(ə)\ masculin

  1. Chope de bière contenant un litre.
    • Pour pouvoir avaler un formidable, il faut de l’estomac.

Adjectif

formidable

  1. Qui inspire un mélange de crainte et d’admiration.
  2. Redoutable.
  3. (Gallicisme) Extraordinaire, formidable, prodigieux, singulier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FORMIDABLE. adj. des deux genres
. Qui inspire ou qui est de nature à inspirer une très grande crainte. C'est la chose du monde la plus formidable. Une puissance formidable. Cette armée est formidable. Un coup de tonnerre formidable.

Littré (1872-1877)

FORMIDABLE (for-mi-da-bl') adj.
  • Capable d'inspirer la plus grande crainte, en parlant des personnes. Rois… de qui les conseils, le grand cœur et la main Me rendent formidable à tout le genre humain, Corneille, Attila, I, 2. Des hommes formidables et violents me cherchent pour m'ôter la vie, Psaume 53, dans RICHELET. Moïse à Pharaon parut moins formidable, Racine, Athal. II, 2. Je ne sais si les Suédois pourraient avoir tout d'un coup des troupes aussi formidables que celles de Charles XII, Voltaire, Charles XII, Disc.

    Il se dit aussi des choses. Si la grandeur du roi François, jeune, belliqueux, riche, était formidable aux Italiens, ils en voyaient naître une autre qui les étonnait encore davantage [celle de Charles-Quint], Mézerai, Abrégé de l'hist. de Fr. t. IV, p. 486, Amst. 1688. Est-ce là que devait aboutir toute cette grandeur formidable au monde ? Bossuet, Sermons, Ambition, 2. Et bientôt la censure au regard formidable, Sait, le crayon en main, marquer nos endroits faux, Boileau, Sat. X. Aux portes de Trézène… Est un temple sacré, formidable aux parjures, Racine, Phèd. V, 1. Et du sein de la terre une voix formidable Répond en gémissant à ce cri redoutable, Racine, ib. V, 6. Ce formidable amas de lances et d'épées Qui du sang philistin jadis furent trempées, Racine, Athal. III, 7. On hâte en gémissant ces moments formidables [d'une exécution à mort], Voltaire, Tancr. III, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « formidable »

(1392) Emprunté au latin formīdābilis (« formidable, terrible »), dérivé de formido (« peur, terreur, effroi »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du moyen français formidable, qui vient du latin formīdābilis (« formidable, terrible »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. formidabilis, venu lui-même de formidare, redouter, de formido, crainte, que Curtius ramène à formus, chaud : ce serait la sueur de la peur. Ce mot paraît s'être introduit dans le français au commencement du XVIIe siècle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « formidable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
formidable fɔrmidabl̥

Évolution historique de l’usage du mot « formidable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « formidable »

  • Vieillir, c'est une liberté formidable. De Claire Bretécher / Interview - Avril 1999
  • Le possible est une matrice formidable. De Victor Hugo / Les Travailleurs de la Mer
  • La guerre est un formidable concentré des passions humaines. De Claude Lelouch / Itinéraire d'un enfant très gâté
  • C’est lorsque le pouvoir est associé à une peur chronique qu’il devient formidable. De Eric Hoffer / The passionate state of mind
  • Ecrire, c’est comme être amoureux, on est nouveau, libre - et porté par un désir formidable. De Francis Dannemark / Qu’il pleuve
  • Une maman formidable donne toujours une grand-mère exceptionnelle. De Jean Gastaldi / Le Petit Livre de maman
  • La France, c'est le Puy du Fou, c'est formidable ! De Gérard Depardieu / Le Point - 2 octobre 2014
  • La Suisse, ça n'est pas si formidable : ôtez les montagnes, qu'est-ce qui reste ? De Anonyme
  • La moindre chose qui se forme au monde est toujours le produit d'une formidable coïncidence. De Pierre Teilhard de Chardin / Le Phénomène humain
  • L'amour est la plus universelle, la plus formidable et la plus mystérieuse des énergies cosmiques. De Pierre Teilhard de Chardin
  • La mer, c'est une chose d'une monotonie formidable, une chose qui efface tout. De Jean-Pierre Amette / Jeunesse dans une ville normande
  • L'humanité est formidable, elle est capable du pire mais aussi du meilleur. De Tahar Ben Jelloun / L'ablation
  • Un rôle peut être celui d’un monstre, s’il est écrit formidablement dans un scénario formidable, je le fais immédiatement De Vincent Lindon / Le Parisien, 20 janvier 2016
  • Le cinéma, c’est comme l’amour, quand c’est bien, c’est formidable, quand c’est pas bien, c’est pas mal quand même. De George Cukor
  • Chacun de nous serait un type formidable si il faisait seulement la moitié de ce qu'il attend des autres. De Anonyme
  • La France est un pays formidable. Le Soir Plus, Chronique - La politique française est formidable - Le Soir Plus
  • "Un beau partenariat à préserver et enrichir" pour Christophe Ramond. Le président du Département a estimé que les 33 500 € donnés annuellement au CDRP, qui permettent de baliser et mettre en valeur les chemins, étaient "maximisés." "Notre patrimoine naturel est un formidable outil de loisir, de pédagogie environnementale, et d’attractivité". Il a salué le dynamisme des 49 clubs de randos et leurs 2 900 adhérents. ladepeche.fr, Albi. "Le patrimoine naturel est un formidable outil d’attractivité" - ladepeche.fr
  • "Les vallées de la Loue et du Lison" : un terrain de jeux formidable ! Pour deux, pour quatre,  ou pour 36 personnes, Les Repaires vous accueillent pour une étape, un  week-end sportif, une cousinade au grand air. En plus de vous proposer un hébergement (en gîte ou cabane), l'équipe des "repaires" vous propose des sorties via ferrata, canyoning, spéléo et randonnée (sortie à la journée ou sur quelques jours) France Bleu, Les vallées de la Loue et du Lison : terrain de jeux formidable !

Images d'illustration du mot « formidable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « formidable »

Langue Traduction
Anglais formidable
Espagnol formidable
Italien formidabile
Allemand beeindruckend
Chinois 强大
Arabe هائل
Portugais formidável
Russe грозный
Japonais 恐ろしい
Basque zoragarria
Corse formidabile
Source : Google Translate API

Synonymes de « formidable »

Source : synonymes de formidable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « formidable »

Formidable

Retour au sommaire ➦

Partager