Épatant : définition de épatant


Épatant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPATANT, ANTE, adj.

Familier
A.− [En parlant de qqn ou de qqc.] Qui provoque l'étonnement; qui suscite l'admiration. Avoir un chic épatant. Bartienne, un manteau comme ça, en astrakan, hein, quand on sera riche? Tu serais épatante là-dedans (Colette, Music-Hall,1913, p. 140).Laurent. − Mon vieux, c'est une riposte épatante. Justin. − Je te crois qu'elle est épatante. Il avait l'air assommé (Duhamel, Terre promise,1934, p. 149):
1. Je ne veux plus que te dire un mot sur Verhaeren, dont j'ai acheté la troisième série des Poèmes. C'est épatant! Quel type! Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1905, p. 73.
Péj. Lu des vers de Dubus (...) Ce n'est pas mal, mais pour être si vieux jeu, si épatant, si fastidieusement peu naturel! (Renard, Journal,1889, p. 47).
B.− [En parlant de qqc.] Qui procure une grande satisfaction. Un voyage, un temps épatant(s); une fête épatante. N'est-ce pas que c'est épatant d'avoir une nombreuse famille (Apoll., Tirésias,1918, II, 3, p. 904):
2. Si vous avez besoin de tapis, de phonographes, de fauteuils de cuir, de tableaux anciens, d'appareils de chauffage ou de voitures d'occasion, j'ai des adresses épatantes. Achard, Jean de la Lune,1929, I, 2, p. 6.
Prononc. : [epatɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Fréq. abs. littér. : 308. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4, b) 119; xxes. : a) 890, b) 706.
DÉR.
Épatamment, adv.,fam. De façon épatante. Ça a marché épatamment (Queneau, Pierrot,1942, p. 196).Les tranchées étaient soigneusement défilées, les postes de mitrailleuses épatamment camouflés, les champs de tir bien dégagés (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 20). [epatamɑ ̃]. 1reattest. 1866 (R. Delorme ds Tintamarre, 28 janv. ds Delvau, p. 162); de épatant, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 55 (s.v. épatamment).Duch. Beauté 1960, pp. 140-141. − Sain. Lang. par. 1920, p. 49, 115, 454, 477.

Épatant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÉPATANT, ANTE, adj.

Familier
A.− [En parlant de qqn ou de qqc.] Qui provoque l'étonnement; qui suscite l'admiration. Avoir un chic épatant. Bartienne, un manteau comme ça, en astrakan, hein, quand on sera riche? Tu serais épatante là-dedans (Colette, Music-Hall,1913, p. 140).Laurent. − Mon vieux, c'est une riposte épatante. Justin. − Je te crois qu'elle est épatante. Il avait l'air assommé (Duhamel, Terre promise,1934, p. 149):
1. Je ne veux plus que te dire un mot sur Verhaeren, dont j'ai acheté la troisième série des Poèmes. C'est épatant! Quel type! Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1905, p. 73.
Péj. Lu des vers de Dubus (...) Ce n'est pas mal, mais pour être si vieux jeu, si épatant, si fastidieusement peu naturel! (Renard, Journal,1889, p. 47).
B.− [En parlant de qqc.] Qui procure une grande satisfaction. Un voyage, un temps épatant(s); une fête épatante. N'est-ce pas que c'est épatant d'avoir une nombreuse famille (Apoll., Tirésias,1918, II, 3, p. 904):
2. Si vous avez besoin de tapis, de phonographes, de fauteuils de cuir, de tableaux anciens, d'appareils de chauffage ou de voitures d'occasion, j'ai des adresses épatantes. Achard, Jean de la Lune,1929, I, 2, p. 6.
Prononc. : [epatɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Fréq. abs. littér. : 308. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4, b) 119; xxes. : a) 890, b) 706.
DÉR.
Épatamment, adv.,fam. De façon épatante. Ça a marché épatamment (Queneau, Pierrot,1942, p. 196).Les tranchées étaient soigneusement défilées, les postes de mitrailleuses épatamment camouflés, les champs de tir bien dégagés (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 20). [epatamɑ ̃]. 1reattest. 1866 (R. Delorme ds Tintamarre, 28 janv. ds Delvau, p. 162); de épatant, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 4.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 55 (s.v. épatamment).Duch. Beauté 1960, pp. 140-141. − Sain. Lang. par. 1920, p. 49, 115, 454, 477.

Épatant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

épatant \e.pa.tɑ̃\

  1. (Familier) Qui provoque un étonnement admiratif.

Forme de verbe

épatant \e.pa.tɑ̃\

  1. Participe présent de épater.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Épatant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉPATANT, ANTE. adj.
Qui provoque un étonnement admiratif. Il est très familier.

Étymologie de « épatant »

Étymologie de épatant - Wiktionnaire

→ voir épater
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « épatant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
épatant epatɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « épatant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « épatant »

  • Cette initiative permettait à la fois de lever des fonds pour venir en aide aux victimes de la guerre et de revitaliser une mode française au point mort. Elle rencontra un succès épatant. Le Théâtre de la Mode attira près de 100 000 visiteurs lors de son inauguration au Musée des Arts décoratifs avant d’entamer une tournée sur les continents européen et américain. Depuis, cette exposition est devenue un emblème d’espoir et de résilience, le symbole d’une créativité qui triomphe face à l’adversité.  Vogue Paris, La directrice artistique de Dior nous parle des pionnières surréalistes qui ont inspiré la collection haute couture automne-hiver 2020 de Dior | Vogue Paris
  • La meilleure recrue de Manchester United depuis la fin de l'ère Alex Ferguson? L'épatant Bruno Fernandes! En achetant le milieu portugais cet hiver, les Red Devils ont fait basculer une saison mal née mais qui pourrait bien les mener jusqu'en Ligue des champions. Sud Radio, Angleterre: Bruno Fernandes a ravivé la flamme des Red Devils - Sud Radio
  • Elle est magnifique et le résultat avant-après capturé par Max Gourgues est épatant! Hollywoodpq.com, Mélanie Maynard s'offre un joli rafraîchissement capillaire et le résultat avant-après est épatant! | Hollywoodpq.com
  • Aucun animal n'a jamais inventé rien d'aussi navrant que d'être saoul, ni rien d'aussi épatant que de boire. De Gilbert Keith Chesterton
  • L’informaticien moyen est un épatant spécimen de ceux qui célèbrent la nouvelle année en défragmentant leurs disques durs. De Dave Barry / Chroniques déjantées d’internet
  • Adam est le seul homme qui, quand il disait quelque chose d'épatant, était sûr que personne ne l'avait dit avant lui. De Mark Twain
  • Il y a quelque chose d'épatant avec les égoïstes. Ils ne parlent jamais des autres. De Lucille S. Harper

Traductions du mot « épatant »

Langue Traduction
Corse maravigghiusu
Basque harrigarria
Japonais すごい
Russe удивительный
Portugais surpreendente
Arabe رائعة حقا
Chinois 惊人
Allemand tolle
Italien sensazionale
Espagnol asombroso
Anglais amazing
Source : Google Translate API

Synonymes de « épatant »

Source : synonymes de épatant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « épatant »



mots du mois

Mots similaires