Stupéfiant : définition de stupéfiant


Stupéfiant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

STUPÉFIANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I. − Part. prés. de stupéfier*.
II. − Adj. et subst. masc.
A. −
1. Adj. Qui provoque l'engourdissement, l'hébétude. Les quatre becs de gaz donnent une chaleur étouffante. C'est l'atmosphère stupéfiante d'un bain maure. La pensée s'engourdit et on reste comme somnolent (Goncourt, Journal, 1860, p. 688).Sans le fumer, je respire la stupéfiante odeur du haschich que fument les autres, dans une grande pipe à réservoir dont chacun ne tire qu'une bouffée puis passe (Gide, Corresp.[avec Valéry], 1895, p. 236).
2.
a) Adj. et subst. masc., PHARM. (Substance toxique) qui agit sur le système nerveux en provoquant un effet analgésique, narcotique ou euphorisant dont l'usage répété entraîne une accoutumance et une dépendance. De ce produit [l'opium] on extrait divers alcaloïdes, morphine, codéine, thébaïne, poisons stupéfiants à forte dose (Plantefol, Bot. et biol. végét., t. 2, 1931, p. 367).Je l'ai prié [le prêtre] de me dire comment il espérait entrer en rapport avec l'âme d'un mourant auquel des stupéfiants avaient fait perdre conscience (Green, Chaque homme, 1960, p. 403).
[P. méton.,] [en parlant de l'action d'une substance] Narcotique ou euphorisant. Les Indiens sudaméricains ont étudié systématiquement les diverses espèces de leur flore dans le but d'utiliser leur pouvoir stupéfiant (Lowie, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 31).
P. méton. Auquel on a mêlé une substance stupéfiante. On saisit aussi dans la cellule une bouteille à moitié vidée qui contenait le reste du vin stupéfiant avec lequel le soldat avait été endormi (Hugo, Misér., t. 2, 1862, p. 176).
b) Subst. masc., gén. au plur., domaine admin. et jur.Produit naturel ou synthétique dont l'usage est sévèrement réglementé tant dans sa prescription médicale que dans son emploi, afin de contrôler et d'interdire le trafic de ces produits et leur usage conduisant à la toxicomanie. Synon. drogue (cour.), stup (arg., fam., infra rem.).Des policiers trafiquaient de l'opium au Siam. Ils étaient spécialisés dans la répression du trafic des stupéfiants (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 6, col. 7).Pourtant les policiers du groupe de répression du trafic illicite des stupéfiants finirent par localiser le laboratoire de Césari (A. Jaubert, Dossier D... comme drogue, Paris, Le Livre de poche, 1984 [1973], p. 278).
En partic. Service administratif ou judiciaire chargé de la répression ou de la prévention de l'usage et du trafic des stupéfiants. « Il est évident que les toxicomanes aujourd'hui sont moins intéressants », observe M. André Solères, chef de la brigade des stupéfiants à la préfecture de police de Paris (Le Monde, 6 févr. 1980, p. 1, col. 4).
P. métaph. En 1925, chacun sa drogue; j'avais pour stupéfiant le voyage: arrivant de Moscou, je repartais pour Pékin (Morand, Eau sous ponts, 1954, p. 211).
B. − Adjectif
1. Qui provoque un étonnement extrême, une grande surprise. Cette intelligence supérieure, inouïe, de science psychologique et riche d'observations fines et profondes, passait du sévère au plaisant avec une mobilité stupéfiante (Sand, Hist. vie, t. 4, 1855, p. 208).Tout à coup, alors qu'ils allaient sortir, Dieutegard lui sauta au cou et l'embrassa avec l'audace stupéfiante des jeunes gens très timides et très émus (Boylesve, Leçon d'amour, 1902, p. 132).
[Dans une exclam.] Extraordinaire, incroyable. Tu n'es pas d'ici, évidemment. Tu as l'air d'une bonne femme des mosaïques d'Égypte... ou d'un serpent debout... ou d'une jarre en grès fin... Stupéfiant! (Colette, Cl. s'en va, 1903, p. 96).
2. [En parlant d'une chose abstr. ou concr.] De grandes proportions, qui atteint une grandeur inimaginable. Mémoire stupéfiante; dimensions stupéfiantes. Quelque surprenante que cette affirmation puisse nous paraître après les stupéfiantes grandeurs que nous venons d'apprécier, ce globe immense, plus d'un million de fois supérieur à la Terre en volume et plus de trois cent mille fois plus lourd qu'elle, n'est qu'un point dans l'univers! (Flammarion, Astron. pop., 1880, p. 378).On se rappelle les chiffres stupéfiants donnés par notre confrère Félix Méténier (...) sur les étrangers qui campent à Paris et dans le département de la Seine (Barrès, Cahiers, t. 9, 1911, p. 48).
3. P. exagér., fam. [En parlant d'une pers. ou d'une chose] Qui est hors du commun, extravagant, époustouflant. Voici encore du nouveau! (...) Cette fois, c'est la Médecine qui va nous éblouir. Écoutons! Un stupéfiant praticien, le Dr T. Chavassus, vient de trouver un traitement radical des Bruits, Bourdonnements, et tous autres troubles du canal auditif (Villiers de L'I.-A., Contes cruels, 1883, p. 346).On ne parlait que (...) de ses stupéfiantes chemises de soie aux couleurs les plus tendres (Carco, Montmartre, 1938, p. 243).
REM.
Stups, subst. masc. plur.,arg., fam. Stupéfiants (supra II A 2 b). Edie Sedgwick est morte, par abus de « stups », peu après la fin du tournage (Le Nouvel Observateur, 4 oct. 1976, p. 28, col. 4).En partic. Service chargé de la répression du trafic et de l'usage des stupéfiants. Brigade des stups. « Une grande quantité d'héroïne est arrivée ainsi, brusquement, à la disposition d'une clientèle toxicomaniaque potentielle déjà mise en appétit et conditionnée par les drogues dites douces et qui cherchait sa voie vers des plaisirs plus radicaux », dit, avec une prudence savante, un commissaire des « stups » (Le Nouvel Observateur, 2 mai 1977, p. 66, col. 2).
Prononc. et Orth.: [stypefjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ac. 1694: stupefiant; dep. 1835: -pé-. Étymol. et Hist. 1. 1588 méd. (Lucas Tremblay, Macer Floride, 15 rods Fonds Barbier: choses du tout contraire au faict de la vie, sont ou congelantes ou stupefiantes ou estourdissantes); 1761 empl. subst. (A. Lewet, L'Art des accouchemens, 375, ibid.); 2. 1840 fig. chose stupéfiante (Land.); 1844 en parlant d'une personne (Balzac, Splend. et mis., p. 304). Part. prés. adj. et subst. de stupéfier*. Fréq. abs. littér.: 181. Bbg. Terminol. de la santé et de la méd. Meta. 1979, t. 24, no4, p. 478.

Stupéfiant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

stupéfiant

  1. (Médecine) Qui stupéfie.
    • Lorsque des indices sérieux laissent présumer qu'une personne transporte des produits stupéfiants dissimulés dans son organisme, les agents des douanes peuvent la soumettre à des examens médicaux de dépistage après avoir préalablement obtenu son consentement exprès. — (Article 60 bis, Code des Douanes, France, 2009)
  2. Qui cause une grande surprise.
    • La télépathie leur avait révélé sur Saturne des choses stupéfiantes. Sur Terre, ils ne découvraient que des faits incompréhensibles ou les faisant pouffer de rire. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • Bobinette, à la stupéfiante nouvelle, avait bondi, tordant ses mains dans un geste d’horreur et, soudainement devenue étrangement pâle. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 945)

Nom commun

stupéfiant \sty.pe.fjɑ̃\ masculin (Surtout au pluriel)

  1. Groupe de substances connues pour inhiber le centre nerveux et pour induire une sédation de la douleur, comme les opiacés.
  2. (Par analogie) Substance susceptible d’induire des effets semblables à ceux des opiacés ; narcotique, euphorisant.
    • Il s’est entendu chez les Soviets avec un fondé de pouvoir d’une fabrique de stupéfiants et lui en a commandé officiellement de la bigornette, sous prétexte de la fournir à d’autres maisons établies dans des pays où le système des certificats n’existe pas. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • [Il] n’est peut-être pas moins dévoyé que le fils du notaire, à Rouen, qui comparaît devant les Assises pour un vol d’auto, une affaire de carambouillage ou un trafic de stupéfiants. — (Paul Nizan, La Conspiration, 1938, p.77)
    • Des « parties » de ce genre, dont certaines durent plusieurs jours, il y en a partout et le festival de Woodstock n'a été lui-même pendant trois jours qu'un gigantesque « happening » au cours duquel plus de 90 % des 450 000 jeunes présents ont essayé pêle-mêle tous les stupéfiants et hallucinogènes possibles et imaginables. — (Jean-Pierre Cartier & ‎Mitsou Naslednikov, L'univers des hippies, Fayard, 1970, p. 130)
  3. (1961) Substance listée dans la convention de 1961 de l’ONU et de facto illicite, voire illégale selon les pays.

Forme de verbe

stupéfiant \sty.pe.fjɑ̃\

  1. Participe présent du verbe stupéfier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Stupéfiant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

STUPÉFIANT, ANTE. adj.
T. de Médecine. Qui stupéfie. Remède stupéfiant. Substantivement, Les narcotiques sont des stupéfiants. L'abus des stupéfiants. Il signifie, dans le langage courant, Qui cause une grande surprise. Une nouvelle stupéfiante.

Stupéfiant : définition du Littré (1872-1877)

STUPÉFIANT (stu-pé-fi-an, an-t') adj.
  • Terme de médecine. Qui stupéfie. Remède stupéfiant.

    Substantivement. Les narcotiques sont des stupéfiants.

    Fig. C'est stupéfiant.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « stupéfiant »

Étymologie de stupéfiant - Wiktionnaire

(Adjectif) Participe présent de stupéfier.
(Nom) (1858) Participe présent de stupéfier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « stupéfiant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
stupéfiant stypefjɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « stupéfiant »

  • 6 personnes étaient jugées ce mercredi au tribunal correctionnel de Bastia pour une affaire de trafic de stupéfiants entre la Corse et la région lyonnaise. Au terme du délibéré, 3 d'entre elles ont été condamnées, mais toutes ont été relaxées du chef d'accusation d'association de malfaiteurs.  France 3 Corse ViaStella, Bastia : Une affaire de trafic de stupéfiants devant le tribunal correctionnel
  • Saisie en mai par le parquet de Rennes, la cellule d’enquête a suivi de près deux hommes de 19 et 38 ans et deux femmes de 21 et 31 ans, tous soupçonnés d’appartenir à ce réseau régional de vente de stupéfiants. Les quatre individus ont été interpellés en flagrant délit, à Lamballe et Jugon-les-Lacs (Côtes d’Armor) le 20 juillet. Une opération d’ampleur qui a rassemblé près de 40 militaires de la gendarmerie des Côtes d’Armor et d’Ille-et-Vilaine. Un cinquième suspect, un homme de 20 ans originaire du Finistère, était également appréhendé. Près de six kilos de cannabis ont été saisis lors de ces opérations. , Bretagne : Cinq personnes condamnées pour avoir lancé un trafic « ubershit »
  • En cas de dépistage positif aux stupéfiants – dépistage qui se fait via un premier test salivaire le plus souvent, ou éventuellement via un test urinaire -, il existe deux types de prélèvement pour confirmer ou infirmer ce dépistage positif : le sanguin et le salivaire… Deux possibilités certes, mais en fait, c'est le salivaire qui est systématiquement pratiqué. Comment cela se passe-t-il ? Que faut-il en penser ? Caradisiac.com, En direct de la loi - Stupéfiants : contre-expertise et prélèvement sanguin à privilégier
  • Une opération de sécurisation et de contrôles a été menée, lundi matin, à Freyming-Merlebach et Hombourg-Haut sur réquisition du procureur de la République. Des contrôles d’identité et des fouilles dans des caves ou des véhicules ont été diligentés par la police nationale. Un chien spécialisé dans la détection de produits stupéfiants a été convié à cette opération. L’animal est resté en arrêt devant plusieurs adresses, notamment cité Chapelle. À l’arrivée, les enquêteurs de la police ont mis la main sur quelques grammes d’herbe de cannabis. Mais cette action a aussi permis de saisir cinq motos et un scooter « à l’origine douteuse ». , Faits-divers - Justice | Saisie de stupéfiants, d’armes et de motos
  • Trafic d’héroïne et de cocaïne, consommation de cannabis, incitation d’une mineure au transport et à la cession de stupéfiants… Le tribunal judiciaire de Cambrai a condamné un dealer de 22 ans récidiviste à quatre ans d’emprisonnement dont trois ferme, jeudi. Il a été maintenu en détention. La Voix du Nord, Quatre ans de prison pour le gérant d’un trafic de stupéfiants au Cateau-Cambrésis qui avait recruté une mineure
  • La police de Quimper a interpellé quatre personnes, cette semaine à Quimper. Elles sont soupçonnées d'avoir participé à un trafic de stupéfiants. Trois livreurs et le commanditaire ont été arrêtés. 12.000 euros et plus d'un kg de cannabis ont été saisis. France Bleu, Un "Uber du stupéfiant" démantelé dans le Finistère : 12.000 euros et 1,3 kg de cannabis saisis
  • Une personne qui serait découverte par les forces de l'ordre en possession de produits stupéfiants ( du cannabis ou de la cocaïne uniquement) peut désormais se voir infliger une amende forfaitaire délictuelle (AFD) de 200 euros. Un montant qui sera ramené à 150 euros s'il est réglé dans les 15 jours, et qui peut être majoré à 450 euros en cas de retard de paiement. leparisien.fr, Stupéfiants : cinq questions sur la généralisation de l’amende forfaitaire - Le Parisien
  • Renforcement de l’action pénale de proximité, amende forfaitaire pour usage de stupéfiants, déploiement de policiers supplémentaires dans les semaines à venir, expérimentation avec la police municipale… Dans un discours d’une quinzaine de minutes, prononcé devant la préfecture, le premier ministre a annoncé plusieurs mesures concernant les forces de l’ordre, rappelant que son gouvernement ne tolérerait pas « l’inacceptable ». « La seule loi qui vaille, c’est celle de la loi républicaine et de l’Etat de droit », a-t-il insisté. Le Monde.fr, L’amende forfaitaire pour usage de stupéfiants généralisée dès la rentrée
  • Le Français se distingue des autres peuples en ce qu'il s'élève constamment au-dessus de lui-même, ce qui est un exploit stupéfiant si l'on considère qu'il est déjà très haut. De Philippe Meyer / Les Progrès du progrès
  • L'homme est le seul animal qui accepte de mourir pourvu qu'il en tire un plaisir (stupéfiants, alcool, etc.). De Boris Vian
  • Pourquoi ne pas chercher la vérité de la vie, même si vous ne la trouverez jamais, au lieu de chercher quelqu'un à qui crier votre désespoir de trouver le monde si stupéfiant. De Claude Mailly
  • Les infractions aux stupéfiants, on ne va pas mettre en prison les infractions aux stupéfiants. Il ne faut pas exagérer. De Ségolène Royal / Débat télévisé - 24 Octobre 2006

Images d'illustration du mot « stupéfiant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « stupéfiant »

Langue Traduction
Corse maravigghiusu
Basque harrigarria
Japonais すごい
Russe удивительный
Portugais surpreendente
Arabe رائعة حقا
Chinois 惊人
Allemand tolle
Italien sorprendente
Espagnol asombroso
Anglais amazing
Source : Google Translate API

Synonymes de « stupéfiant »

Source : synonymes de stupéfiant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « stupéfiant »



mots du mois

Mots similaires