Gigantesque : définition de gigantesque


Gigantesque : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GIGANTESQUE, adj.

A. − [En parlant d'un être ou d'une chose et p. méton. de son aspect extérieur] Synon. colossal, démesuré, géant, énorme, immense, monstrueux, monumental, titanesque.
1. Qui tient du géant; qui est d'une taille considérable. Vacances qui approchent à grands pas, avec les pas du temps, avec ses pas gigantesques d'infernal géant (Flaub., Corresp.,1835, p. 20).
2. Dont la taille est nettement supérieure à celle de ses semblables. Arbre, colonne, entreprise, mur, ville gigantesque. Un groupe de marmitons, au milieu desquels paradait un nègre gigantesque, habillé à la turque (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 185) :
1. Un berceau est vide auprès d'une bouteille d'encre énorme, d'un pot à colle gigantesque, d'un porte-plume démesuré et d'une paire de ciseaux de bonne taille. Apoll., Tirésias,1918, II, p. 898.
3. Dont les proportions considérables échappent à la mesure humaine. La masse gigantesque et noire du corps de vaisseau se détachait en sombre de sa base argentée (Lamart., Voy. Orient, t. 1 1835, p. 90) :
2. Quand nous disons qu'un objet est gigantesque ou minuscule, qu'il est loin ou près, c'est souvent sans aucune comparaison, même implicite, avec aucun autre objet ou même avec la grandeur et la position objective de notre propre corps... Merleau-Ponty, Phénoménol. perception,1945, p. 308.
B. − Au fig. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui est extraordinairement grand, démesuré. Plan, projet gigantesque. Synon. fabuleux, fantastique, formidable, fou (fam.), phénoménal (fam.), prodigieux.Mais s'il est bon d'avoir une force gigantesque, il peut y avoir de la tyrannie à en user comme un géant (Chateaubr., Congrès Vérone, t. 2, 1838, p. 239).Le combat gigantesque de la science contre la nature (Rolland, J.-Chr., Maison, 1909, p. 960).Ce soulèvement gigantesque d'un peuple contre toutes les forces du monde (Bloch, Dest. du S.,1931, p. 112) :
3. Rempli d'un orgueil gigantesque, et, comme les géants, ennemi des dieux, ce siècle a eu, dans toutes ses ambitions, des proportions colossales... Joubert, Pensées, t. 1, 1824, p. 421.
Emploi subst. neutre. Ce qui est démesuré, grandiose. Le gigantesque peut être touchant dans la poésie et ridicule dans la peinture (Stendhal, Journal, t. 3, 1810, p. 366).
REM. 1.
Gigantal, -ale, -aux, adj.,rare. Relatif au(x) géant(s). On les aurait bien stupéfiés en leur confiant qu'entre la geste gigantale [de Gargantua ou de Pantagruel] et les lettres, les bonnes lettres, (...) il existait un rapport quelconque (L. Febvre, Combats pour hist.,1931, p. 253).
2.
Gigantesquement, adv.D'une manière gigantesque. Le bourgeois de Rouen est toujours quelque chose de gigantesquement assommant et de pyramidalement bête (Flaub., Corresp.,1847, p. 11).
3.
Gigantisation, subst. fém.,hapax. Action de rendre gigantesque. Si l'on me veut faire accepter la gigantisation du cinéma, qu'on m'y donne (Colette, Gigi,1944, p. 191).
Prononc. et Orth. : [ʒigɑ ̃tεsk]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1598 (Marnix de Sainte-Aldegonde, Des Différends de la religion, IV, 9, Quinet ds Delb. Notes mss : Une belle, grande, gigantesque et monstrueuse menterie). Empr. à l'ital.gigantesco « d'une taille supérieure à la normale » (dep. 2emoitié xives., S. Agostino volgar. ds Batt.), dér. de gigante « géant », empr. au lat. Gigas, -antis (cf. géant). Fréq. abs. littér. : 1 383. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 093, b) 3 008; xxes. : a) 1 781, b) 1 412. Bbg. Boulan 1934, p. 33. - Gohin 1903, p. 230. - Kohlm. 1901, p. 46. - Mat. Louis-Philippe 1951, p. 73, 74, 240.

Gigantesque : définition du Wiktionnaire

Adjectif

gigantesque \ʒi.ɡɑ̃.tɛsk\ masculin et féminin identiques

  1. Qui dépasse considérablement la taille ordinaire.
    • Isaac […] partit accompagné de deux gigantesques forestiers, qui devaient lui servir à la fois de guides et de protecteurs à travers la forêt. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • C’est une verrière diaprée, une filigrane gigantesque, une parure de fête, aussi ouvragées que celles d’une reine et d’une fiancée. — (Hippolyte Taine, Philosophie de l’art, Germer Baillière, Paris, 1865, page 131)
    • À ce tronc si court sont attachés des membres d’une longueur gigantesque : l’enjambée faite est ainsi profitable à une marche fort rapide ; […]. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • Des azalées, des rhododendrons aux dimensions sénégaliennes donnent une note gaie à ce triste parc où les couleurs éclatantes étonnent, où leur taille gigantesque semble lutter de force avec les vieux remparts toujours solides. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, 1923)
    • […] et le porteur de pancarte, qui indiquait les rounds, se mis à promener dans le parterre un gigantesque numéro un. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
  2. (Figuré) Qui excède beaucoup les proportions ordinaires.
    • […] ; il est beau de suivre ce grand nom à travers les siècles, et de voir comment, dans l’ignorance de la vérité, l’imagination des peuples se travaille pour égarer par des inventions gigantesques la grandeur que l’histoire lui a faite. — (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française dans ses rapports avec les littératures étrangères au Moyen Âge, Revue des Deux Mondes, 1833, tome 1)
    • En examinant avec soin, en étudiant scrupuleusement, et dans les moindres détails, les ouvrages défensifs de ces temps, on comprend ces récits d’attaques gigantesques que nous sommes trop disposés à taxer d’exagération. — (Eugène Viollet-le-Duc, La Cité de Carcassonne, 1888)
    • […], un récif au large, dragon gigantesque, la gueule terrifiante, l’épine dorsale et la longue queue hérissées de pointes, semble en interdire l’accès; […]. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • D’énormes blocs de corail éblouissants de blancheur sortaient de l’eau et semblaient les débris d’une gigantesque convulsion. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Gigantesque : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GIGANTESQUE. adj. des deux genres
. Qui dépasse considérablement la taille ordinaire. Formes gigantesques. Animaux gigantesques. Arbre gigantesque. Il signifie figurément Qui excède beaucoup les proportions ordinaires. Une entreprise gigantesque. Un projet, un plan gigantesque.

Gigantesque : définition du Littré (1872-1877)

GIGANTESQUE (ji-gan-tè-sk') adj.
  • 1Qui tient du géant. Taille, figure gigantesque. M. de Trichâteau, dont vous n'aimez pas la gigantesque figure…, Sévigné, Lett. du 24 sept. 1677. … Un orgueil insensé Armant de ses neveux [d'Adam] la gigantesque engeance, Dieu résolut enfin, terrible en sa vengeance, D'abîmer sous les eaux tous ces audacieux, Boileau, Sat. XI.

    Il se dit également des animaux et des choses qui sont remarquables par leur grandeur. Arbre gigantesque des époques géologiques. Ces grosses dents molaires à pointes mousses, du poids de onze à douze livres… ces cornes d'ammon de sept à huit pieds de diamètre sur un pied d'épaisseur… sont certainement des êtres gigantesques dans le genre des animaux quadrupèdes et dans celui des coquillages, Buffon, 3e époq. nat. Œuv. t. XII, p. 140, dans POUGENS. Déjà, depuis une heure, Murat et la colonne longue et serrée de sa cavalerie envahissaient Moscou ; ils pénétraient dans ce corps gigantesque, encore intact, mais inanimé [Moscou avait été abandonnée par ses habitants], Ségur, Hist. de Nap. VIII, 5.

  • 2 Fig. Qui a des proportions excessives. Il fallait le dire sans chercher des termes gigantesques et des expressions plus propres à une déclamation qu'à une lettre, Maintenon, Lett. à Mme de Glapion, 15 déc. 1718. Ces lois [sont] frivoles dans le fond et gigantesques dans le style, Montesquieu, Esp. XXVIII, 1. Il vient d'essuyer d'un grand seigneur cette distraction hautaine que donnent à la plupart de ses pareils les sentiments gigantesques qu'ils ont d'eux-mêmes, Marivaux, dans DESFONTAINES. Ce que Votre Majesté me fait l'honneur de m'écrire sur la philosophie exaltée et exagérée des stoïciens, est sans comparaison plus à mon usage que cette philosophie gigantesque et imaginaire, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 21 juin 1782. On sait que, dans ces entreprises aventureuses et gigantesques, tout devient faute quand le but en est manqué, Ségur, Hist. de Nap. XI, 1. La totalité des vivres distribués dans cette étendue [de la Vistule à Smolensk] était incommensurable ; les efforts pour les y transporter, gigantesques, et le résultat, presque nul ; ils étaient insuffisants dans cette immensité, Ségur, ib. IX, 14.
  • 3 S. m. Ce qui a un caractère gigantesque. Il n'aime que l'extraordinaire et le gigantesque. L'invraisemblable du roman, l'énormité des faits, l'enflure des caractères, le gigantesque des idées et la bouffissure du langage, Beaumarchais, Barb. de Sév. Préface. Les acteurs tragiques sont en parfaite harmonie avec le froid et le gigantesque des pièces, Staël, Corinne, VII, 2.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Gigantesque : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

GIGANTESQUE, adj. qui est d’une taille démesurée ou de géant. Voyez Géant. Le P. Bouhours rapporte qu’une des principales fourberies des Brames, est de persuader aux simples que les pagodes mangent comme nous ; & afin qu’on leur présente beaucoup de viande, ils font ces dieux d’une figure gigantesque, & leur donnent sur-tout un gros ventre. Dictionn. de Trév. & Chambers. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « gigantesque »

Étymologie de gigantesque - Littré

Ital. gigantesco, de gigante, géant (voy. GÉANT). Au XVIe siècle, on trouve gigantal.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de gigantesque - Wiktionnaire

De l’italien gigantesco, du préfixe latin gigas formé à partir du grec ancien, dont le pluriel est gigantes, désignant les Géants, qui étaient à l’origine des êtres monstrueux de la mythologie grecque, fils de la terre, qui voulurent escalader l’Olympe pour détrôner Jupiter, mais furent foudroyés par celui-ci.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « gigantesque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gigantesque ʒigɑ̃tɛsk play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « gigantesque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gigantesque »

  • Depuis ce lundi, un gigantesque cœur de 5 mètres de haut a été installé à l’entrée du Datacenter Advanced MedioMatrix , filiale d’Abalone Group. , Culture - Loisirs | 35 000 canettes pour une œuvre gigantesque
  • La nouvelle route qui va relier désormais Tiznit à Dakhla semble attirer la stupéfaction de plusieurs observateurs étrangers qui la trouvent une sorte de réalisation gigantesque au vue des nombreuses difficultés et les plus durs obstacles auxquels elle sera confrontée, en plus de son cout faramineux que ne peut supporter un pays comme le Maroc qui ne dispose ni de gaz ni de pétrole et pourtant a décidé de relever cet impressionnant défi à sa juste valeur HIBAPRESS, TÉMOIGNAGE ÉTRANGER ET RÉALISTE SUR LE PROJET TITANESQUE ET GIGANTESQUE DE LA VOIE EXPRESS TIZNIT-DAKHLA DE 1000 KM DE DÉSERT, PRÊTE DANS UN AN  - HIBAPRESS
  • Le groupe a fini lundi par reconnaître suspecter une gigantesque fraude: 1,9 milliard d'euros figurant dans ses comptes se sont évaporés. La Tribune, Scandale Wirecard : la gigantesque fraude de la fintech expliquée en 5 points
  • Réjouissons-nous de l'émergence du numérique et des services en ligne ou portables. La construction de gigantesques bases de données va permettre de retrouver la radio "en stock", c'est-à-dire quand on le veut, là où on le veut. De Jean-Marie Cavada / Les Dossiers de l’Audiovisuel
  • Le jour où les gens auront compris que ce qu'il y a de plus amusant sur la terre, c'est de s'instruire et que ce qu'il y a de plus embêtant, c'est de s'amuser... Ce jour là le monde aura fait un pas gigantesque vers le bonheur ! De Sacha Guitry
  • Hollywood n'est rien d'autre qu'une gigantesque partie de poker où chacun détient à tour de rôle le pouvoir de dire non. De Antonio Banderas / Ciné Live - Juillet 2001
  • Pourquoi appellent-ils intelligence toutes les limites de toutes les règles, tous les interdits de tous les codes ? Enorme et gigantesque constipation de tous les cerveaux ! De Wilfrid Lemoine / Le Funambule
  • Internet : un réseau international gigantesque, composé de passionnés d’ordinateur, ce qui pour moi signifie des gens qui n’ont pas d’existence. De Dave Barry
  • Une petite étoile, elle est capable de guider le marin dans la mer, une seule étincelle peut toujours allumer un incendie gigantesque. De Ivan Vazov / Les Feux qu'on éteint pas
  • L'oubli est un gigantesque océan sur lequel navigue un seul navire, qui est la mémoire. De Amélie Nothomb / Hygiène de l'assassin

Images d'illustration du mot « gigantesque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gigantesque »

Langue Traduction
Corse gigantescu
Basque erraldoi
Japonais 巨大
Russe гигантский
Portugais gigantesco
Arabe عملاق
Chinois 巨大
Allemand riesig
Italien gigantesco
Espagnol gigantesco
Anglais gigantic
Source : Google Translate API

Synonymes de « gigantesque »

Source : synonymes de gigantesque sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « gigantesque »



mots du mois

Mots similaires