La langue française

Quelconque

Sommaire

  • Définitions du mot quelconque
  • Étymologie de « quelconque »
  • Phonétique de « quelconque »
  • Citations contenant le mot « quelconque »
  • Images d'illustration du mot « quelconque »
  • Traductions du mot « quelconque »
  • Synonymes de « quelconque »
  • Antonymes de « quelconque »

Définitions du mot quelconque

Trésor de la Langue Française informatisé

QUELCONQUE, adj.

A. − Adj. indéf.
1. [En corrél. avec l'art. un, pris dans son sens potentiel, c'est-à-dire ni spécifique (Un homme entra; Un homme quelconque entra), ni générique (Un fils est toujours l'ouvrage de sa mère; Un fils quelconque est toujours l'ouvrage de sa mère); marque l'indétermination quant à la qualité ou à l'identité]
a) Un/une + subst. + quelconque.N'importe quel(le). Sous un prétexte quelconque. Imagine une histoire quelconque, très simple, qui ne prouverait rien, où il ne se passerait presque rien, comme sont celles qui arrivent... (Martin du G., Devenir, 1909, p. 24).En France, tu peux toujours appeler le type à qui tu t'adresses: « Monsieur le Président ». En France, un coco quelconque est toujours président de quelque chose (Duhamel, Nuit St-Jean, 1935, p. 17).Comme s'il se fût agi d'un libraire obscur et non pas d'un roi, d'un fonds quelconque de boutique et non pas d'une librairie unique en son genre (Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 330).
Indéfinissable. Sous le casque il ne restait plus grand'chose (...). Un soldat triste, d'un âge quelconque: l'âge militaire (Romains, Hommes bonne vol., 1938, p. 129).
Rem. Au xixes. on relève des ex. (notamment dans la lang. des journaux) où l'art. un a le sens « spécifique »: Après le crime, Eyraud se rendit dans les bureaux de l'huissier Gouffé, rue Montmartre, afin d'y voler des papiers, mais, dérangé par un bruit quelconque, il eut peur et prit la fuite (Le Petit Parisien, Suppl. littér. ill., 2 févr. 1890, p. 7). Noter aussi l'alliance possible avec tout: Il était interdit (...) d'enclore sa propriété et tout terrain quelconque de murs, haies ou fossés (Le Petit Journal, Suppl. ill., 1893, p. 282).
Empl. subst. masc. Une personne quelconque. Lui (...) qui entrait en complète épilepsie à propos d'un succès de Zola ou d'un quelconque (Goncourt, Journal, 1887, p. 681).
LOG., MATH. ,,Se dit de l'un des éléments d'une classe en tant qu'il est considéré comme jouissant des mêmes propriétés que tout autre élément de cette classe`` (Lal.). Mais cela ne revient-il pas à reconnaître que l'idée même du nombre deux, ou plus généralement d'un nombre quelconque, renferme celle d'une juxtaposition dans l'espace? (Bergson, Essai donn. imm., 1889, p. 76).Les positions et les vitesses des trois corps à un instant donné suffisent pour déterminer leurs positions et leurs vitesses à l'instant suivant, et par conséquent à un instant quelconque (H. Poincaré, Valeur sc., 1905, p. 52).Chacun de ces entiers pouvant être pris égal à un entier quelconque (E. Borel, Paradoxes de l'infini, 1946, p. 103).
b) Un quelconque + subst.[Le subst. est suivi d'une expr., adj., compl. déterminatif, rel.] Du moment que l'Empereur de toutes les Russies avait le désir de me connaître, je ne pouvais pas admettre qu'un quelconque monsieur à lunettes n'eût point la curiosité de voir comment j'avais le nez fait (G. Leroux, Roul. tsar, 1912, p. 8).Cet accent indéfinissable qui n'est pas l'accent d'une quelconque province française, mais seulement un accent paysan (Hémon, M. Chapdelaine, 1916, p. 165).
2. [Associé à l'un/un]
a) L'un quelconque de + subst.Si vous aviez parlé cinq minutes avec (...) l'un quelconque de nos professeurs, vous changeriez d'opinion (Estaunié, Empreinte, 1896, p. 127).Aussi pour le lire, fallait-il que je cesse un moment d'en être l'auteur, que je fusse l'un quelconque des lecteurs du journal (Proust, Fugit., 1922, p. 568).
b) Plus rarement. [À la limite de la fonction nom.] Un quelconque de + subst.Il est incroyable (...) de constater à quel point je suis indifférent à la publication d'une quelconque de mes œuvres (Du Bos, Journal, 1926, p. 126).Nous prenons congé de la compagnie pour aller dormir sous un quelconque des cent mille oliviers dont toute la région est couverte (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 169).
B. − Adj. qualificatif. [Avec une valeur péj.] Qui est banal, sans valeur, qui n'est pas digne d'intérêt. Synon. commun, ordinaire, sans originalité.
1. Banal, commun, insignifiant, sans intérêt. Mais qu'est-ce qu'un événement? Est-ce un fait quelconque? Non pas! me dites-vous, c'est un fait notable (A. France, Bonnard, 1881, p. 498).Augustin (...) échangea avec la vicaire des mots aimables et quelconques qui le forcèrent de se calmer (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 433).Enfin ils arrivèrent au château, bâtisse quelconque, et que M. de Coantré haït sur-le-champ, parce qu'elle lui rappelait la richesse (Montherl., Célibataires, 1934, p. 880).
2. Médiocre. Je suis un peu ennuyé de vous avoir dédié Le Paradoxe qui est très quelconque (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1891, p. 68).Je lis son devoir, très quelconque (Colette, Cl. à l'école, 1900, p. 134).
[En parlant de qqn] Cette aventure me détermine; j'étais quelconque, je suis quelqu'un (Gide, Prométhée, 1899, p. 310) Une femme tout à fait quelconque, qu'il n'aime en rien, suffit à le détourner de tout le reste (Du Bos, Journal, 1925, p. 400):
1. Que voulez-vous? Je ne suis presque jamais sorti de Paris; je n'ai rien vu, je ne sais rien, je suis un homme quelconque, un homme insignifiant, oui, oui, insignifiant. Je n'ai rien à vous raconter d'extraordinaire. Duhamel, Confess. min., 1920, p. 87.
3. Empl. subst. masc. sing. à valeur de neutre. L'insignifiance, le quelconque de tant de choses admises à figurer dans le livre (Du Bos, Journal, 1928, p. 61):
2. La colère ne s'en tient pas au rôle de l'accusateur. Elle juge. Aussi cherche-t-elle à détruire n'importe quoi, et elle « choisit » le quelconque, car elle répond à une offense non particulière, mais générale et comme métaphysique. J. Vuillemin, Essai signif. mort, 1949, p. 144.
REM. 1.
Quelconquement, adv.,rare. De quelque façon. Ceci dit, parlons un peu (...) des braves gens qui m'inculquèrent le peu que j'ai de notions quelconquement classiques (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 63).
2.
Quelconquerie, subst. fém.,hapax. Chose quelconque, banale. L'Apollinaire des « poèmes-conversations » et des « quelconqueries » (Breton, Manif. Surréal., 2eManif., 1930, p. 157).
Prononc. et Orth.: [kεlkɔ ̃:k]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Rel. indéf. introduisant une rel. à valeur adversative 1. 1remoit. xiies. pron. empl. avec antécédent, ici, fonction d'obj. dir. (Psautier d'Oxford, 85, 8 ds T.-L.: tutes gens, quelesquunques tu fesis, vendrunt [qualescumque fecisti]); 2. ca 1223 adj. servant à former la loc. quelconques [+ subst.] que « quelque [...] que » (Gautier de Coinci, Miracles, II Mir. 28, 442: En quelconques adversité Que soiez); 2emoit. xiiies. [ms.] (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. A. Hilka, 7016, var. T: quelconques voie que je taingne); id. (Id., Lion, éd. W. Foerster, 5803, var. P). B. Adj. indéf. sans introd. de sub. a) 1remoit. xiies. précède le subst. (Psautier d'Oxford, 101, 3 ds T.-L.: en quelquunques jur); b) 1316 suit le subst. (doc. Arch. Orne ds Gdf.). C. Adj. qualificatif 1891 « médiocre » (Valéry, loc. cit.). Francisation, à l'aide de quel*, que* et onques*, du lat. qualiscumque rel. « quel [...] que; de quelque nature que »; adj. indéf. « n'importe quel; quelconque ». Fréq. abs. littér.: 3 380. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 5 890, b) 5 787; xxes.: a) 4 474, b) 3 556. Bbg. Gondret (P.). Les Pron. et déterminatifs indéf. ds les phrases nég. en fr. du 12eau 16es. thèse, Paris, 1980, pp. 81-87, 484-498. − Kleiber (G.), Martin (R.). La Quantification universelle en fr. Semantikos. 1977, t. 2, n o1, pp. 19-36.

Wiktionnaire

Adjectif

quelconque \kɛl.kɔ̃k\ masculin et féminin identiques

  1. (Vieilli) Quel que ce soit ; quel qu’il soit, quelle qu’elle soit. — Note : Employé avec la négation, il se place toujours après le nom.
    • Notons que le terme association a été très mal choisi. Il n’implique pas que les plantes se prêtent une aide quelconque. En général, elles sont concurrentes. — (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 114)
    • Il ne lui est demeuré chose quelconque.
    • Il n’a mal quelconque.
    • Il n’y a homme quelconque qui ne sache cela.
    • Il n’y a raison quelconque qui puisse l’y obliger.
    • Il n’y a pouvoir quelconque qui m’obligeât à cela.
    • (Droit) Nonobstant opposition ou appellation quelconque.
  2. (Didactique) Quel qu’il soit, quelle qu’elle soit. — Note : Il a alors un pluriel.
    • Voit-elle la grimace agonisante d’un membre quelconque de la famille Kinck […] ? — (Ivan Tourgueniev, L’Exécution de Troppmann, avril 1870, traduction française de Isaac Pavlovsky, publiée dans ses Souvenirs sur Tourguéneff, Savine, 1887)
    • Je commande un pastis, et je promène mon œil dans la salle. Rien que de très ordinaire : au bout du comptoir, un client quelconque joue au 421 avec une brune au décolleté vertigineux. — (Roger Borniche, L'indic, Grasset, 1977, chap.11)
  3. (Familier) Qui est ordinaire, sans caractère particulier ou sans distinction.
    • Ensuite quatre girls anglaises, des sisters quelconques, vinrent danser un pas de gigue, compliqué de cake-walk et de matchiche. — (Guillaume Apollinaire, Les Onze Mille Verges ou les Amours d’un Hospodar, 1907)
    • La Terre n'est pas une planète quelconque! — (Antoine de Saint-Exupéry, Le Petit Prince, 1943)
    • C’est un homme très quelconque.
    • Ce livre est quelconque.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

QUELCONQUE. adj. des deux genres
. Quel que ce soit, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit. Employé avec la négation, il se place toujours après le nom. Il ne lui est demeuré chose quelconque. Il n'a mal quelconque. Il n'y a homme quelconque qui ne sache cela. Il n'y a raison quelconque qui puisse l'y obliger. Il n'y a pouvoir quelconque qui m'obligeât à cela. Ces tournures vieillissent. En termes de Palais, Nonobstant opposition ou appellation quelconque. Il s'emploie dans le style didactique et signifie Quel qu'il soit, quelle qu'elle soit; il a alors un pluriel. Une ligne quelconque étant donnée. Deux points quelconques étant donnés. Il s'emploie de même dans le langage courant. D'une manière quelconque. Donnez-en une raison quelconque. Prendre un prétexte quelconque. Dans le langage familier, il signifie Qui est ordinaire, sans caractère particulier, sans distinction. C'est un homme très quelconque. Ce livre est quelconque.

Littré (1872-1877)

QUELCONQUE (kèl-kon-k' ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 231, il était mieux de ne pas prononcer l'l) adj.
  • Quel que ce soit, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit. Il n'y a homme quelconque qui ne sache cela. Cherchez des prétextes quelconques. Donnez-lui une récompense quelconque. On peut à une force quelconque en substituer deux autres dont elle serait la résultante, Laplace, Exp. III, 1.

    Terme de palais. Nonobstant opposition ou appellation quelconque.

    Il se met toujours après son substantif.

HISTORIQUE

XIIe s. Tutes genz quelesquunques tu fesis, vendrunt [viendront], e aorerunt devant tei, Liber psalm. p. 122.

XIIIe s. Cil jurerent sur sains au conte Baudoin de Flandres… qu'il assembleroient à l'ost de Venise et à lui, en quelconque lieu qu'il oroient [ouïroient] dire qu'il tourneroit, Villehardouin, XXX.

XIVe s. Et quelconques choses sont faites ou pour paour de plus granz malx eviter, ou pour aucun grant bien obtenir, Oresme, Eth. 48. Et nul n'esluit felicité pour les choses dessus dites, ne pour autres quelconques, Oresme, ib. VIII, 14.

XVIe s. En tel train d'estude le meit, que il ne perdoyt heure quelconque du jour, Rabelais, Garg. I, 23. Par nostre art et industrie, ou par quelconque autre forme que ce soit, Calvin, Instit. 725. Il n'y a nul conseil, ne parlement, ny assemblée, quelconque qu'elle soit, qui n'ait son president ou gouverneur, Calvin, ib. 888. … Le baptesme n'est point d'homme mais de Dieu, par quelconque il ait esté administré, Calvin, ib. 1059. C'est à nous à faire de nous rendre sujets et obeissans à quelconques superieurs qui domineront au lieu où nous vivrons, Calvin, ib. 1196.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « quelconque »

(XIIe siècle) Du latin qualiscumque, « n’importe quel ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. qualiscunque, de qualis, et cunque signifiant partout, n'importe où. Cunque se décompose en quum, ancien accusatif de qui, et que, où, lequel vient aussi de qui.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « quelconque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
quelconque kɛlkɔ̃k

Citations contenant le mot « quelconque »

  • Par peur d’être quelconque, j’ai fini par n’être rien. De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • La vérité n’accepte pas d’être arrêtée par une quelconque frontière. De Jean-Paul II / Entrez dans l’espérance
  • Rien n’est plus facile, plus inutile par conséquent, que d’être un poète quelconque. De Georges Courteline / La Philosophie de Georges Courteline
  • Quel poids pèsent nos larmes ? Chaque homme n'est qu'un homme quelconque, à qui il arrive une chose quelconque. Voilà tout, et il n'y a rien de plus. De Gabriele D’Annunzio / Episcopo et Cie
  • Un paysage quelconque est un état de l'âme. De Henri-Frédéric Amiel / Journal intime - 10 Février 1846
  • Pour obtenir une vérité quelconque sur moi, il faut que je passe par l’autre. De Jean-Paul Sartre
  • Rien n’est si pénible qu’un esprit posé ne puisse y trouver un quelconque réconfort. De Sénèque
  • Au royaume de l'homme quelconque, les hommes ne comptent plus. De Edwy Plenel / Secrets de jeunesse
  • L'obscénité est tout ce qui se trouve choquer un quelconque magistrat âgé et ignorant. De Bertrand Russell / Look
  • Il est parfois plus difficile d'être quelconque qu'extraordinaire. De Bernard Werber / La révolution des fourmis
  • Certains hommes se croient d’une nature trop active pour s’astreindre à un travail quelconque. De Alfred Capus
  • Ce qui m’intéresse vraiment c’est de savoir si Dieu avait un quelconque choix en créant le monde. De Albert Einstein
  • S'il tient à préserver une quelconque dignité spirituelle, l'homme doit négliger son statut de contemporain. De Emil Michel Cioran
  • Une oeuvre qui est écrite dans l’intention d’un public quelconque sera toujours une oeuvre manquée. De Paul Claudel / Accompagnements
  • Un langage quelconque ne peut jamais avoir plus de signes que ceux qui l’instituent n’ont d’idées. De Comte de Destutt de Tracy / Eléments d'idéologie
  • La nouvelle municipalité a commencé par s’immerger dans les combines et les dérives du vieux monde. Le maire Louis Aliot  a décidé d’augmenter en vertu du « fait du prince » de 17% son indemnité de maire. Sans doute pour compenser un quelconque manque à gagner, comme si la politique devait être un métier exigeant le rendement le plus élevé possible ? Toujours selon ce fait du prince, la pratique du népotisme a été conviée à la rescousse, envisageant la nomination d’une très proche dans des institutions culturelles. Louis Aliot s’est ensuite pleinement inséré dans les carambouilles « localistes » pour obtenir une vice-présidence à la communauté d’agglomération de Perpignan Méditerranée Métropole. Celle-ci sera-t-elle de nature à compenser avantageusement le manque à gagner évoqué plus haut ?    OCCITANIE tribune, Pyrénées-Orientales - Perpignan - Municipalité Aliot : un premier bilan déjà inquiétant pour les principes républicains : OCCITANIE tribune
  • Dans les entrailles de cette bête, on retrouve un V12 6,5l qui développe pas moins de 830 chevaux et devient ainsi le V12 le plus puissant de l’histoire de la marque. Et ce, sans compter sur un turbo ou une quelconque hybridation. Toute cette puissance transitera, de surcroît, aux roues arrière par une boîte séquentielle empruntée à l’Huracan Super Trofeo de course. Les sensations s’annoncent incroyables ! , La Lamborghini SCV12 se dévoile davantage
  • "Je ne mesurais pas un quelconque danger": le médecin du petit Gabin, mort de faim à 22 mois, condamné à du sursis Nice-Matin, "Je ne mesurais pas un quelconque danger": le médecin du petit Gabin, mort de faim à 22 mois, condamné à du sursis - Nice-Matin
  • Sur son compte Twitter, le chroniqueur s’est offusqué de voir Adama Traoré et sa famille élevés au rang de “héros d’une quelconque cause”.  Valeurs actuelles, Adama Traoré : Naulleau dénonce “une fratrie délinquante et un multi-violeur” | Valeurs actuelles
  • Dépouillée de son autonomie, de ses libertés et institutions démocratiques, ligotée par une loi dite « de sécurité nationale », l’ex-colonie britannique est entrée en glaciation. Des partis, des clubs d’étudiants, des ONG de soutien aux manifestants, qui avaient concouru à l’effervescence démocratique de l’année écoulée, se sont autosabordés, de crainte que leurs membres ne soient emmenés par les barbouzes de la nouvelle Agence de Sécurité nationale, interrogés hors de toute procédure légale, jugés et condamnés par un tribunal quelconque sur le continent chinois. L'Obs, La dérive de la Chine, hyperpuissance de plus en plus décomplexée
  • Le porte-parole de l’UGTT, Sami Tahri, a affirmé que « l’organisation syndicale n’est pas concernée par une quelconque concertation de formation d’un nouveau gouvernement, tant que le gouvernement actuel est en place » Gnet news, "L’UGTT n’est pas concernée par une quelconque concertation de formation d’un nouveau gouvernement" - Gnet news
  • Sur le plan financier, étudiante sans ressources, j’avais mis de côté quelques sous pour pouvoir me payer un billet que j’ai acheté au mois de février. J’avais prévu de partir le 1er août et, comme vous avez pu le constater, aucune ouverture des frontières algériennes en vue. J’ai donc perdu l’argent de ces billets puisque, à ce jour, je n’ai aucune nouvelle d’Air Algérie pour me prévenir d’un quelconque remboursement. Adieu à mes 400 euros. Le Huffington Post, Cet été, le coronavirus me prive d'Algérie et d'oxygène - BLOG | Le Huffington Post LIFE

Images d'illustration du mot « quelconque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « quelconque »

Langue Traduction
Anglais any
Espagnol alguna
Italien qualunque
Allemand irgendein
Chinois 任何
Arabe أي
Portugais qualquer
Russe любой
Japonais どれか
Basque edozein
Corse qualsiasi
Source : Google Translate API

Synonymes de « quelconque »

Source : synonymes de quelconque sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « quelconque »

Partager