La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « extraordinaire »

Extraordinaire

[ɛkstraɔrdinɛr]
Ecouter

Définitions de « extraordinaire »

Extraordinaire - Adjectif

  • Qui s'écarte de l'usage habituel ou de l'ordre établi, surpassant ce qui est commun.

    On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, […] ; qu’un homme vicieux trouve en elles des partenaires expertes, aux impudeurs extraordinaires, aux habiles jeux de la débauche et de la lubricité.
    — Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes
  • Désigne une personne mandatée par un gouvernement pour négocier une affaire d'importance ou représenter le pays lors d'une cérémonie spécifique.

    Sur la scène internationale, l'extraordinaire se distingue : il est l'ambassadeur choisi par le gouvernement, chargé de mener à bien une mission cruciale ou de porter haut les couleurs de la nation lors d'un événement solennel.
    (Citation fictive)
  • Surpassant en valeur ce qui est habituel ou ordinaire.

    Il faut souligner que, si les aciers inoxydables ont connu l’extraordinaire développement que nous connaissons, cela est dû à la disponibilité à grande échelle des métaux entrant dans leur composition, […].
    — Pierre-Jean Cunat, Aciers inoxydables : Critères de choix et structure
  • Se dit d'un phénomène rare ou peu commun dans son occurrence ou sa nature.

    Dans l’espèce humaine, la Parthénogénèse n’a été vue que par les yeux de la foi ; il n’en est pas ainsi dans les rangs inférieurs de l’animalité, et même à ce degré, la chose est si extraordinaire qu’elle a dû, au début, être accueillie par les esprits prudents avec certaines réserves sinon même avec incrédulité […].
    — Yves Delage & Marie Goldsmith, La Parthénogénèse naturelle et expérimentale

Extraordinaire - Nom commun

  • Qui dépasse la norme ou l'habituel, remarquable par son caractère exceptionnel.

    […], tout vous révèle qu’entre Le Havre et Rouen se poursuit avec obstination la création d’une zone où, inévitablement, le colossal et l’extraordinaire sont en genèse.
    — Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité
  • (Gestion) Se dit des dépenses ne relevant pas des frais courants.

    Dans le bilan annuel, les dépenses extraordinaires, telles que l'acquisition de nouveaux équipements ou la rénovation des locaux, ont sensiblement affecté les bénéfices de l'entreprise.
    (Citation fictive)
  • (Histoire) Ressources financières spéciales allouées pour les besoins extraordinaires tels que les guerres ou événements imprévus.

    En raison de la crise mondiale, le gouvernement a décidé de mobiliser des fonds extraordinaires pour atténuer l'impact économique et social imprévu.
    (Citation fictive)
  • (Droit) Procédure appliquée dans certains cas criminels exceptionnels.

    Alors qu'au cours d'une affaire ordinaire nous nous en tiendrions à la procédure habituelle, ce cas exceptionnel nous impose de recourir à une procédure extraordinaire.
    (Citation fictive)
  • Pratique consistant à augmenter le prix de certaines prestations dans des conditions particulières.

    Une ordonnance de police de l'an 1609 avait défendu aux comédiens de prendre plus de cinq sous au parterre et dix sous aux loges et galeries, sauf le cas où, ayant à représenter des pièces pour lesquelles il conviendrait de faire plus de frais, il y serait pourvu exceptionnellement sur leur requête; les comédiens ne se faisaient pas faute de profiter de cette latitude, et, dès qu'une pièce était supposée pouvoir attirer la foule ils jouaient à l’extraordinaire.
    — J. Loiseleur, Le Temps
  • Par exception

    J'ai été ce soir voir la princesse Marcelline; par extraordinaire elle était seule.
    — Eugène Delacroix, Journal

Expressions liées

  • Ambassadeur, envoyé extraordinaire (celui qui représente un gouvernement pour une cérémonie solennelle ou qui est chargé de traiter une affaire importante.)
  • C'est extraordinaire!
  • Chose extraordinaire
    Il me doit tout, et, chose extraordinaire, il en a de la reconnaissance
    — Duhamel, Passion J. Pasquier
  • Conseiller d'état en service extraordinaire (Conseiller d'État qui n'a pas de traitement, et qui ne remplit pas de fonction au conseil)
  • Courrier extraordinaire (dépéché en dehors des courriers réguliers.)
    Si le temps n'a pas mis obstacle à ma dépêche télégraphique, et s'il n'est point arrivé d'accident à mon courrier extraordinaire, expédié hier à quatre heures, j'espère que vous avez reçu le premier sur le continent la nouvelle de la mort subite de lord Londonderry
    — Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe
  • Dépenses, recettes extraordinaires (non régulières, destinées aux investissements.)
  • Extraordinaire! c'est extraordinaire! vous êtes extraordinaire
  • Jouer à l'extraordinaire (doubler, par dérogation, le prix de certaines places)
  • Les histoires extraordinaires d'edgar poë
  • Par extraordinaire, loc adv (par exception.)
  • Procédure extraordinaire (procédure criminelle inquisitoriale, par opposition à la procédure civile.)
  • Question extraordinaire (torture renforcée.)
  • Rayon extraordinaire (Rayon fourni par une réfraction non prévue par les lois de Descartes)
    Dans certains mélanges des deux sels à propriétés optiques contraires, la double réfraction était donc annulée; ou plutôt, ces mélanges se comportaient pour une extrémité du spectre, comme l'hyposulfate de plomb, en réfractant le rayon ordinaire moins que le rayon extraordinaire; et pour l'extrémité opposée, comme l'hyposulfate de strontiane, en réfractant le rayon ordinaire plus que le rayon extraordinaire...
    — Des Cloizeaux, Propriétés optiques biréfringentes
  • Un congrès extraordinaire

Étymologie de « extraordinaire »

Du latin extraordinarius, formé à partir de extra, signifiant « hors », et ordo, ordinis, signifiant « ordre ». Il est également attesté en provençal sous la forme extraordinari, en espagnol extraordinario et en italien straordinario.

Usage du mot « extraordinaire »

Évolution historique de l’usage du mot « extraordinaire » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « extraordinaire » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « extraordinaire »

Antonymes de « extraordinaire »

Citations contenant le mot « extraordinaire »

  • Giacometti est un caractère tout à fait particulier, extraordinaire et paradoxal.
    Catherine Grenier
  • Le bottin mondain est en Angleterre le plus extraordinaire ouvrage de fiction.
    Oscar Wilde
  • Les nageurs déjà se classaient, le peloton rapide en tête, quelques suiveurs où se précipitaient deux ou trois espoirs, puis la masse, bon an mal an, et enfin les distancés, ceux qui s’étaient jetés avec les autres, par une illusion extraordinaire, sans connaissance de leurs forces, et qui n’avaient pas seulement froid, qui avaient honte.
    Louis Aragon — Aurélien
  • Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais.
    Mark Twain
  • Le besoin de croire à quelque chose d'extraordinaire est inné dans l'homme.
    Ernest Renan
  • La monotonie donne un relief extraordinaire aux moindres événements.
    Ella Maillart — Des monts célestes aux sables rouges
  • J’aime les gens qui peuvent rendre notre ordinaire extraordinaire.
    Sharon Stone — Studio Magazine - Avril 2006
  • On ne fait jamais rien d'extraordinaire, de grand et de beau, qu'en y pensant plus souvent et mieux que les autres.
    Louis XIV — Mémoires

Traductions du mot « extraordinaire »

Langue Traduction
Anglais extraordinary
Espagnol extraordinario
Italien straordinario
Allemand außergewöhnlich
Chinois 非凡
Arabe غير عادى
Portugais extraordinário
Russe необычайный
Japonais 並外れた
Basque aparteko
Corse straordinaria
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.