La langue française

Extraordinaire

Sommaire

  • Définitions du mot extraordinaire
  • Étymologie de « extraordinaire »
  • Phonétique de « extraordinaire »
  • Évolution historique de l’usage du mot « extraordinaire »
  • Citations contenant le mot « extraordinaire »
  • Images d'illustration du mot « extraordinaire »
  • Traductions du mot « extraordinaire »
  • Synonymes de « extraordinaire »
  • Antonymes de « extraordinaire »

Définitions du mot extraordinaire

Trésor de la Langue Française informatisé

EXTRAORDINAIRE, adj. et subst. masc.

I.− Adjectif
A.−
1. Qui se produit d'une manière imprévisible en dehors du cours ordinaire des choses. À moins de bouleversements extraordinaires, j'aurai toujours de quoi manger et me chauffer jusqu'à la fin de mes jours (Flaub., Corresp.,1867, p. 272):
1. Le producteur assied ses calculs sur la valeur présumable des produits au moment où ils seront achevés. Rien ne le décourage comme une variation qui se joue de tous les calculs. Les pertes qu'il fera seront aussi peu méritées que les profits extraordinaires que de telles variations peuvent lui procurer... Say, Écon. pol.,1832, p. 220.
2. Qui a lieu à l'occasion d'un événement exceptionnel; qui a lieu en dehors des règles prévues. Un congrès extraordinaire. Chaque fois qu'il y avait distribution extraordinaire de vivres, à l'occasion d'une fête (Huysmans, Oblat,t. 2, 1903, p. 138).La durée de la session ordinaire ou la réunion en session extraordinaire [du Parlement] dépendait du gouvernement (Vedel, Dr. constit.,1949, p. 405).
Courrier extraordinaire. Dépéché en dehors des courriers réguliers. Si le temps n'a pas mis obstacle à ma dépêche télégraphique, et s'il n'est point arrivé d'accident à mon courrier extraordinaire, expédié hier à quatre heures, j'espère que vous avez reçu le premier sur le continent la nouvelle de la mort subite de lord Londonderry (Chateaubr., Mém.,t. 3, 1848, p. 120).
Conseiller d'État en service extraordinaire. ,,Conseiller d'État qui n'a pas de traitement, et qui ne remplit pas de fonction au conseil`` (Ac. 1835-1932).
ADMIN. Dépenses, recettes extraordinaires. Non régulières, destinées aux investissements. [Le budget départemental] se subdivise en recettes ordinaires et en recettes extraordinaires; en dépenses ordinaires et en dépenses extraordinaires, obligatoires ou facultatives (Bacquias, Conseil gén. et conseil arrondiss.,1934, p. 24).
DR. Qui a des attributions spéciales :
2. Ici, nous avons besoin de nous rappeler tout ce qui a été dit dans le chapitre précédent, tant sur la nécessité de constituer le corps des représentants ordinaires, que sur celle de ne confier ce grand ouvrage qu'à une députation extraordinaire, ayant ad hoc un pouvoir spécial. On ne niera pas que la chambre du tiers aux prochains états généraux ne soit très compétente assurément à convoquer le royaume en « représentation extraordinaire ». Sieyès, Tiers état,1789, p. 84.
DR. ANC. Procédure extraordinaire. Procédure criminelle inquisitoriale, par opposition à la procédure civile.
Question extraordinaire. Torture renforcée. Il fut impossible au vidame de Maulle de trouver ce qu'en termes de justice on nomme un « alibi ». La condamnation à la roue fut prononcée, après la question préalable, ordinaire et extraordinaire, durant les interrogats (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 266).
DR. INTERNAT. Ambassadeur, envoyé extraordinaire. Celui qui représente un gouvernement pour une cérémonie solennelle ou qui est chargé de traiter une affaire importante. Le Président de la République accrédite les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires auprès des puissances étrangères; les ambassadeurs et les envoyés extraordinaires étrangers sont accrédités auprès de lui (Doc. hist. contemp.,1946, p. 186).
3. OPT. Rayon extraordinaire. ,,Rayon fourni par une réfraction non prévue par les lois de Descartes`` (Duval 1959) :
3. Dans certains mélanges des deux sels à propriétés optiques contraires, la double réfraction était donc annulée; ou plutôt, ces mélanges se comportaient pour une extrémité du spectre, comme l'hyposulfate de plomb, en réfractant le rayon ordinaire moins que le rayon extraordinaire; et pour l'extrémité opposée, comme l'hyposulfate de strontiane, en réfractant le rayon ordinaire plus que le rayon extraordinaire... Des Cloizeaux, Propriétés opt. biréfringentes,1857, p. 8.
B.−
1. Qui étonne, choque, parce qu'il n'est pas conforme à la norme prévisible ou attendue. Léautaud, que j'ai deviné à sa gueule extraordinaire et vraiment saisissante (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1913, p. 339):
4. Nous avons l'exemple de ces influences d'une force étrangère provenant du monde sensible dans les images fixes qui nous poursuivent, nous persécutent et produisent en nous des sensations ou des sentiments extraordinaires contre nature; les passions, les maladies nerveuses offrent de ces exemples. Maine de Biran, Journal,1823, p. 392.
5. Sur le renom de cette Espagnole, je m'attendais à des souffles prophétiques, à de formidables empans, à d'extraordinaires visions et pas du tout, c'est simplement bizarre et pompeux, pénible et froid. Huysmans, En route,t. 1, 1895, p. 176.
Surnaturel, fantastique. Les Histoires extraordinaires d'Edgar Poë.
2. Excentrique, extravagant. L'extraordinaire mèche qui, partie de la nuque, s'éparpillait sur le crâne comme le delta d'un maigre fleuve (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 55):
6. On ne peut obliger un homme à être bien mis quand c'est un pauvre diable, mais on peut lui savoir mauvais gré de forcer vos regards à s'arrêter sur lui par quelque chose d'excentrique et d'extraordinaire. Karr, Sous tilleuls,1832, p. 111.
[Dans des tours exclam. marquant l'étonnement, l'impatience] C'est extraordinaire! − Vous êtes extraordinaire! s'écriaient les deux autres. Qu'est-ce qui vous faut! (Romains, Hommes bonne vol.,1938, p. 25).
[En incise] Chose extraordinaire. Il me doit tout, et, chose extraordinaire, il en a de la reconnaissance (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 19).
C.− [Fonctionne comme superl. d'adj. ayant par eux-mêmes une valeur positive : grand, fort, remarquable, etc.] Qui dépasse de beaucoup le niveau moyen. [Julien] lui inspirait en ce moment la passion la plus extraordinaire et la plus folle (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 469).Ce qui pourtant commence à m'apparaître, c'est l'extraordinaire complication, l'enchevêtrement de tous les problèmes coloniaux (Gide, Voy. Congo,1927, p. 694):
7. Cet exploit était si extraordinaire, étant donné l'état des moyens techniques d'alors, qu'il parut à certains incroyable, et que sa réalité fut longtemps contestée. Decaux, Mesure temps,1959, p. 58.
[En parlant d'une pers.] Très doué. Ce Porel, un extraordinaire metteur en scène, un merveilleux fabricateur d'acteurs (Goncourt, Journal,1891, p. 151):
8. Cet homme extraordinaire [Pichegru], enfanté par la révolution, sut s'élever, de l'obscurité d'une classe inférieure, à la place la plus brillante de son pays, et redescendre, avec non moins de grandeur, à l'ombre de sa condition première. Chateaubr., Essai Révol.,t. 2, 1797, p. 37.
[Dans des tours à valeur hyperbolique] Extraordinaire! C'est extraordinaire! Vous êtes extraordinaire. Cf. aussi formidable, sensationnel :
9. Nommez un tableau de temps en temps, citez un roman par-ci, par-là, et ajoutez : superbe!!! extraordinaire!!! délicieux d'exécution!!! étrangement puissant, etc. De cette façon on s'en tire toujours. Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Dimanches bourg. Paris, 1880, p. 306.
10. Prévot vient s'asseoir à côté de moi, et il me dit : − c'est extraordinaire d'être vivants... Je ne lui réponds rien et je n'éprouve aucune joie. Saint-Exup., Terre hommes,1939, p. 218.
II.− Subst. masc.
A.−
1. Vieilli. Exception faite aux habitudes. Synon. extra.La conversation a duré jusqu'à une heure du matin, ce qui était pour nous [Napoléon et l'auteur] un extraordinaire (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 925).
2. ADMIN. vx. Dépense non prévue à l'ordinaire au budget du Trésor royal. Cependant les guerres durent et s'étendent; Louvois l'emporte. Il faut que Colbert subvienne à cet extraordinaire de dépenses (Sainte-Beuve, Caus. lundi,t. 5, 1851-62, p. 263).
Fonds (impôts) spéciaux destinés à la guerre et aux imprévus. Il sera créé sur la caisse de l'extraordinaire des assignats, portant intérêt à 5 p. 100, jusqu'à concurrence de la valeur des dits biens à vendre (Recueil textes hist.,1789-91, p. 27).Son domaine de l'extraordinaire [de Napoléon] s'élevait à plus de sept cents millions (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823p. 107).
[En parlant du budget d'une pers. privée] Je me réserverai des ressources pour les instans où le vide sera plus accablant, mais la plupart seront prises dans le mouvement et dans l'activité. Les autres ressources auront leurs limites assez étroites, et l'extraordinaire lui-même sera réglé (Senancour, Obermann,t. 2, 1840, p. 100).
3. THÉÂTRE, vx. Jouer à l'extraordinaire. Doubler, par dérogation, le prix de certaines places :
11. Une ordonnance de police de l'an 1609 avait défendu aux comédiens de prendre plus de cinq sous au parterre et dix sous aux loges et galeries, sauf le cas où, ayant à représenter des pièces pour lesquelles il conviendrait de faire plus de frais, il y serait pourvu exceptionnellement sur leur requête; les comédiens ne se faisaient pas faute de profiter de cette latitude, et, dès qu'une pièce était supposée devoir attirer la foule, ils jouaient à l'extraordinaire. J. Loiseleur, Le Temps,31 oct. 1876ds Littré.
B.− Ce qui sort de l'ordinaire; ce qui étonne, choque. L'homme, naturellement ami du nouveau et de l'extraordinaire, se transporte par la pensée dans les régions lointaines (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. xvii).La mode, qui décide aussi affirmativement en littérature qu'en costumes, veut à présent de l'extraordinaire, et pourvu qu'un roman soit effroyablement merveilleux, on lui passe de blesser le bon sens (Fiévée, Dot Suzette,1798, p. 5):
12. On veut toujours que ce soit l'extraordinaire qui nous démonte, alors que c'est l'ordinaire qui est l'effrayant. Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1216.
C.− Rare. Ce qui est au-dessus du moyen; ce qui est excellent. L'égalité engendre l'uniformité, et c'est en sacrifiant l'excellent, le remarquable, l'extraordinaire, que l'on se débarrasse du mauvais (Renan, Souv. enf.,1883, p. xix).
III.− Par extraordinaire, loc. adv. Par exception. J'ai été ce soir voir la princesse Marcelline; par extraordinaire, elle était seule (Delacroix, Journal,1853, p. 73):
13. [M. de Norpois était habitué à considérer] les dîners en ville comme faisant partie de ses fonctions, et à y déployer une grâce invétérée dont c'eût été trop lui demander de se départir par extraordinaire quand il venait chez nous. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 438.
Prononc. et Orth. : [εkstʀaɔ ʀdinε:ʀ]. Cf. extra-; Littré recommande [εkstʀ ɔ ʀdinε:ʀ] soulignant qu'il s'agit de la prononc. la plus usitée (cf. Mart. Comment prononc. 1913, p. 41), il note que l'orth. tend de plus en plus à influencer la prononc. et à faire entendre le [a]. La prononc. sans [a] est admise comme 1revar. ds Barbeau-Rodhe 1930, mais Fér. Crit. t. 2 1787 la condamne; DG la qualifie de ,,vieillie`` et si Warn. 1968 la note, c'est dans le lang. cour. et encore avec la mention ,,parfois``. L'adj. est ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 adj. (Brunet Latin, Trésor, éd. F. J. Carmody, III, 90, p. 410); 2. 1480 subst. ici « dépense extraordinaire » (Compt. de tut., fo60b, Barb. de Lesc., Arch. Finist. ds Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. extraordinarius « exceptionnel, inusité ». Fréq. abs. littér. : 5 421. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 6 867, b) 6 287; xxes. : a) 8 849, b) 8 504. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 128. − Chautard (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 374. − Gall. 1955, p. 33, 38, 493.

Wiktionnaire

Adjectif

extraordinaire \ɛk.stʁa.ɔʁ.di.nɛʁ\ ou \ɛk.stʁɔʁ.di.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui n’est pas selon l’usage ordinaire, selon l’ordre commun, qui est au-dessus de l’ordinaire.
    • Il y a dans certaines villes jusqu’ici préservées, il y a de ces rues extraordinaires, remarquables tantôt par leur fourmillement et tantôt par leur silence, car la variété des villes est infinie. — (Pierre Louÿs, La ville plus belle que le monument, dans Archipel, 1932)
    • Ce n’est pas un spectacle extraordinaire à Saint-Louis que de voir deux hommes « respectables » mettre habit bas et se colleter publiquement. — (Ernest Duvergier de Hauranne, Huit mois en Amérique: lettres et notes de voyage, 1864-1865, V. 1, 1866, page 270)
    • Même alors, son esprit n’en fut pas autrement frappé. Ce n’était qu’un fait de plus au milieu d’une innombrable quantité de faits extraordinaires et inévitables. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 249 de l’éd. de 1921)
    • On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, […] ; qu’un homme vicieux trouve en elles des partenaires expertes, aux impudeurs extraordinaires, aux habiles jeux de la débauche et de la lubricité. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Budget extraordinaire.
    • Dépenses extraordinaires.
  2. Qualifie la personne qu’un gouvernement envoie pour traiter et négocier une affaire particulière et importante, ou seulement à l’occasion de quelque cérémonie.
    • Ambassadeur extraordinaire.
    • Envoyé extraordinaire.
  3. Qui dépasse, en valeur, l’ordinaire ou l'ordre des choses.
    • Il faut souligner que, si les aciers inoxydables ont connu l’extraordinaire développement que nous connaissons, cela est dû à la disponibilité à grande échelle des métaux entrant dans leur composition, […]. — (Pierre-Jean Cunat, Aciers inoxydables : Critères de choix et structure, Éditions Techniques de l'Ingénieur, document M 4 540, non daté, § 1.1, page 2)
  4. Qualifiait un conseiller d’état qui ne remplissait pas les fonctions ordinaires au conseil et ne touchait pas le traitement de conseiller, mais qui représentait dans les débats un service public.
  5. Qualifiait autrefois la procédure criminelle, par opposition à la procédure civile.
    • Il fut mis à la question ordinaire et extraordinaire.
  6. Qui est singulier, rare, peu commun.
    • Dans l’espèce humaine, la Parthénogénèse n’a été vue que par les yeux de la foi ; il n’en est pas ainsi dans les rangs inférieurs de l’animalité, et même à ce degré, la chose est si extraordinaire qu’elle a dû, au début, être accueillie par les esprits prudents avec certaines réserves, sinon même avec incrédulité, […]. — (Yves Delage & Marie Goldsmith, La Parthénogénèse naturelle et expérimentale, Flammarion, 1913, p. 2)
    • En longeant l’atoll, j’étais rempli d’admiration et d’étonnement pour l’extraordinaire travail des madrépores. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  7. (Péjoratif) Qui choque par sa bizarrerie, son extravagance.
    • Voilà un personnage bien extraordinaire.
    • Visage extraordinaire.
    • Manières extraordinaires.
    • Quel langage extraordinaire !
    • Propositions extraordinaires.
    • Coiffure extraordinaire.
    • Costume extraordinaire.

Nom commun

extraordinaire \ɛk.stʁa.ɔʁ.di.nɛʁ\ ou \ɛk.stʁɔʁ.di.nɛʁ\ masculin

  1. Ce qui dépasse l’ordinaire, ce qui est au-dessus de l’ordinaire.
    • […], tout vous révèle qu’entre Le Havre et Rouen se poursuit avec obstination la création d’une zone où, inévitablement, le colossal et l’extraordinaire sont en genèse. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (En particulier) (Gestion) Ce qui est en dehors de la dépense ordinaire.
    • L’extraordinaire monte à tant.
  3. (En particulier) (Histoire) Fonds que l’on constituait autrefois pour payer la dépense extraordinaire de la guerre.
    • Trésorier de l’extraordinaire.
  4. (Histoire) (Droit) La procédure criminelle.
    • Juger ces relaps à l’extraordinaire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTRAORDINAIRE. adj. des deux genres
. Qui n'est pas selon l'usage ordinaire, selon l'ordre commun, qui est au-dessus de l'ordinaire. Séance, audience extraordinaire. Par voie extraordinaire. Employer des moyens extraordinaires. C'est une chose bien extraordinaire. Un événement extraordinaire. Il n'y a rien d'extraordinaire à cela. Budget extraordinaire. Dépenses extraordinaires. Ambassadeur extraordinaire, envoyé extraordinaire, Celui qu'un gouvernement envoie pour traiter et négocier quelque affaire particulière et importante, ou seulement à l'occasion de quelque cérémonie. Conseiller d'État en service extraordinaire, Conseiller d'État qui ne remplit pas les fonctions ordinaires au conseil et ne touche pas le traitement de conseiller, mais qui représente dans les débats un service public. Procédure extraordinaire s'est dit autrefois de la Procédure criminelle, par opposition à la Procédure civile. On disait comme nom, dans un sens analogue, Juger à l'extraordinaire, Juger au criminel. Question extraordinaire se disait de la Torture la plus rude qu'on faisait souffrir à un accusé pour lui arracher quelque aveu. Il fut mis à la question ordinaire et extraordinaire. Il signifie aussi Qui est singulier, rare, peu commun. Un mérite extraordinaire. Un génie extraordinaire. Un homme extraordinaire dans son art. Une mémoire extraordinaire. Il signifie souvent en mauvaise part Qui choque par sa bizarrerie, son extravagance. Voilà un personnage bien extraordinaire. Visage extraordinaire. Manières extraordinaires. Quel langage extraordinaire! Propositions extraordinaires. Coiffure extraordinaire. Costume extraordinaire. Il est aussi nom masculin et signifie Ce qui dépasse l'ordinaire, ce qui est au-dessus de l'ordinaire. Il a le goût de l'extraordinaire. Il signifie particulièrement, dans les Comptes, Ce qui est en dehors de la dépense ordinaire. L'extraordinaire monte à tant. L'extraordinaire des guerres ou de la guerre, Fonds que l'on constituait autrefois pour payer la dépense extraordinaire de la guerre. Trésorier de l'extraordinaire.

Littré (1872-1877)

EXTRAORDINAIRE (èk-stror-di-nê-r'. La prononciation où l'a est nul est encore la plus usitée ; mais l'écriture commence à l'emporter sur l'usage ; plusieurs disent èk-stra-or-di-nê-r', faisant sentir l'a ; prononciation qu'on trouve dans l'Irato de Méhul : Non jamais sur terre On n'aura goûté De félicité Plus extraordinaire ; il y a une note pour a. Marg. Buffet, Observ. p. 49, note, de son temps, comme prononciation vicieuse extreordinaire et extraordinaire) adj.
  • 1Qui n'est pas selon l'ordinaire, selon l'ordre. Séance extraordinaire. Action extraordinaire. Événement extraordinaire. Dieu, qui fait tout en son temps, avait choisi celui-ci pour faire cesser les voies extraordinaires, c'est-à-dire les prophéties, Bossuet, Hist. II, 4. Il n'est pas inouï de voir des États hypothéquer leurs fonds pendant la paix même, et employer, pour se ruiner, des moyens qu'ils appellent extraordinaires et qui le sont si fort que le fils de famille le plus dérangé les imagine à peine, Montesquieu, Esp. XIII, 17.

    Dépense extraordinaire, dépense qui excède celle que l'on fait ordinairement, ou dépense imprévue que l'on fait en sus de celle qu'on s'était proposé de faire.

    Conseiller d'État en service extraordinaire, conseiller d'État qui n'a pas de traitement et qui ne remplit pas de fonctions au conseil.

    Ambassadeur extraordinaire, envoyé extraordinaire, celui qu'un gouvernement envoie en certains cas particuliers.

    Affaires extraordinaires, se disait, sous l'ancienne monarchie, des ressources financières qu'on se créait en dehors du produit des impôts. Sous l'administration du grand Colbert, les revenus ordinaires de la couronne n'allaient qu'à cent dix-sept millions, à vingt-sept livres, et puis à vingt-huit livres le marc d'argent ; tout le surplus [des dépenses] fut toujours fourni en affaires extraordinaires, Voltaire, Louis XIV, 30.

    Aujourd'hui, budget extraordinaire, partie du budget qui comprend les dépenses non obligatoires, et auxquelles on fait face par des ressources extraordinaires.

    Autrefois, procédure extraordinaire, la procédure criminelle, par opposition à la procédure civile. Juger à l'extraordinaire, juger au criminel.

    Question extraordinaire, voy. QUESTION.

  • 2Singulier, rare, peu commun. Un génie extraordinaire. Un homme extraordinaire. Il est d'une laideur, d'une avarice extraordinaire.
  • 3Étrange, bizarre, choquant. Langage, habit extraordinaire. Avoir l'air extraordinaire.
  • 4 S. m. Chose qui se fait contre l'ordinaire. C'est pour lui un extraordinaire que de boire du vin. L'extraordinaire est une action qui arrive à la vérité moins souvent que sa contraire, mais qui ne laisse pas d'avoir sa probabilité assez aisée pour n'aller point jusqu'au miracle, Corneille, 2e disc. trag. Cet extraordinaire que l'on voyait dans les institutions de la Grèce, nous l'avons vu dans la corruption de nos temps modernes, Montesquieu, Esp. IV, 6. Le goût de l'extraordinaire est le caractère de la médiocrité, Diderot, Salon de 1765, Œuv. t. XIII, p. 108, dans POUGENS.

    D'extraordinaire, en surplus, non attendu. Vingt personnes d'extraordinaire à table, Sévigné, 430.

  • 5Dans les comptes, ce qui est outre la dépense ordinaire, fonds pour y faire face. L'extraordinaire monte à tant. L'extraordinaire est complétement dépensé.
  • 6 Anciennement. L'extraordinaire des guerres, ou de la guerre, et, absolument, l'extraordinaire, fonds destiné aux dépenses de la guerre. M. de Louvois, dont un des fils avait appris de lui [Rolle] les éléments de mathématiques, lui donna au bureau de l'extraordinaire des guerres une seconde place qui valait mieux que celle de l'Académie, et pouvait le mener plus loin, Fontenelle, Rolle. La Tourane et Sauvion, trésoriers de l'extraordinaire des guerres, culbutèrent et firent banqueroute, Saint-Simon, 92, 214. Chamillart chassa d'autorité, pour friponnerie, un principal commis de l'extraordinaire de la guerre, résidant en Flandre, Saint-Simon, 199, 147.

    Trésorier extraordinaire des guerres, employé supérieur des finances qui prenait immédiatement ses fonds au trésor royal pour les dépenses de la guerre.

  • 7Nom donné autrefois à un supplément de la gazette, qui contenait les nouvelles étrangères.
  • 8En matière ecclésiastique, autorité placée en dehors de celle du diocésain. M. le Preux peut confesser celles qui ont coutume de s'y confesser à l'ordinaire ou à l'extraordinaire, Bossuet, Lett. abb. 58.
  • 9 Terme d'ancienne jurisprudence. Casuel d'une seigneurie.

HISTORIQUE

XIVe s. Les poursuites des crimes sont appellées extraordinaires, parce qu'on n'y observe les anciennes formes, Boutilier, Somme rural, p. p. 184, dans LACURNE.

XVIe s. Il faudroit une extraordinaire valeur aux ennemis, ou une grande lascheté aux nostres pour perdre la bataille, Lanoue, 427. La cour advertie de telle venue, accompagnée de mille lances d'extraordinaire, s'avance à Orleans, D'Aubigné, Hist. I, 101. Je vis du jour à la journée, et me contente d'avoir de quoy suffire aux besoins presents et ordinaires ; aux extraordinaires toutes les provisions du monde n'y sçauroient baster, Montaigne, I, 317.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

EXTRAORDINAIRE. Ajoutez :
10Ancien terme de théâtre. Jouer à l'extraordinaire, doubler le prix de certaines places. Une ordonnance de police de l'an 1609 avait défendu aux comédiens de prendre plus de cinq sous au parterre et dix sous aux loges et galeries, sauf les cas où, ayant à représenter des pièces pour lesquelles il conviendrait de faire plus de frais, il y serait pourvu exceptionnellement sur leur requête ; les comédiens ne se faisaient pas faute de profiter de cette latitude, et, dès qu'une pièce était supposée devoir attirer la foule, ils jouaient à l'extraordinaire, J. Loiseleur, le Temps, 31 oct. 1876, 3e page, 4e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXTRAORDINAIRE, adj. signifie quelque chose qui n’arrive pas ordinairement. Voyez Ordinaire.

Couriers extraordinaires, sont ceux qu’on dépêche exprès dans les cas pressans.

Ambassadeur ou envoyé extraordinaire, est celui qu’on envoye pour traiter & négocier quelqu’affaire particuliere & importante ; comme un mariage, un traité, une alliance, &c. ou même à l’occasion de quelque cérémonie, pour des complimens de condoléance, de congratulation, &c. Voyez Ambassadeur & Ordinaire.

Une gazette, un journal, ou des nouvelles extraordinaires, sont celles qu’on publie après quelque évenement important, qui en contiennent le détail & les particularités, qu’on ne trouve point dans les nouvelles ordinaires. Les auteurs des gazettes se servent de post-scripts ou supplémens, au lieu d’extraordinaires. Chambers.

Extraordinaire, (Jurisprud.) signifie souvent procédure criminelle. Quelquefois les procureurs mettent ce mot sur leurs dossiers, pour dire que la cause n’est point au role d’aucune province, mais doit se poursuivre à une audience extraordinaire.

Audience extraordinaire, est celle que le juge donne en un autre tems que celui qui est accoûtumé.

Frais extraordinaires de criées, voyez Criées & Frais.

Jugement à l’extraordinaire, c’est-à-dire celui qui est rendu sur une instruction criminelle.

Procédure extraordinaire, c’est en général la procédure criminelle ; il faut néanmoins observer ce qui est dit dans l’article suivant.

Reglement a l’extraordinaire, c’est lorsque le juge ordonne que les témoins seront recolés & confrontés ; car jusque-là la procédure, quoique criminelle, n’est pas reputée vraiment extraordinaire.

Reprendre l’extraordinaire, c’est lorsqu’après avoir renvoye les parties à l’audience sur la plainte & information, ou même avoir converti les informations en enquêtes, on ordonne, attendu de nouvelles charges qui sont survenues, que les témoins seront récoles & confrontés.

Voie extraordinaire, c’est la procédure criminelle. Prendre la voie extraordinaire, c’est se pourvoir par plainte, information, &c. au lieu que la voie ordinaire est cette d’une simple demande civile. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « extraordinaire »

(Siècle à préciser) Du latin extraordinarius.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. extraordinari ; espagn. extraordinario ; ital. straordinario ; du lat. extra ordinarius, de extra, hors, et ordo, ordinis, ordre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « extraordinaire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extraordinaire ɛkstraɔrdinɛr

Évolution historique de l’usage du mot « extraordinaire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extraordinaire »

  • L'extraordinaire se trouve sur le chemin des gens ordinaires. De Paulo Coelho / Le pèlerin de Compostelle
  • On ne fait jamais rien d'extraordinaire, de grand et de beau, qu'en y pensant plus souvent et mieux que les autres. Louis XIV, Mémoires
  • Essayer de faire de petites choses de manière extraordinaire. De Paramahansa Yogananda
  • La monotonie donne un relief extraordinaire aux moindres événements. De Ella Maillart / Des monts célestes aux sables rouges
  • J’aime les gens qui peuvent rendre notre ordinaire extraordinaire. De Sharon Stone / Studio Magazine - Avril 2006
  • Sur le chemin spirituel, il ne faut rien chercher qui serait extraordinaire. L'extraordinaire est dans la profondeur de l'ordinaire ! De Karlfried Graf Dürckheim
  • C’est dans l’extraordinaire que je me sens le plus naturel. De André Gide
  • Son whisky était si extraordinaire que quand il en buvait, il parlait écossais. De Mark Twain
  • Notre liberté est la plus extraordinaire invention de l'amour de Dieu. De Marcel Légaut
  • Le bottin mondain est en Angleterre le plus extraordinaire ouvrage de fiction. De Oscar Wilde
  • Giacometti est un caractère tout à fait particulier, extraordinaire et paradoxal. De Catherine Grenier
  • Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. De Walt Disney
  • Ne vous imaginez pas que l’Amour, pour être vrai, doit être extraordinaire. De Mère Teresa
  • Le besoin de croire à quelque chose d'extraordinaire est inné dans l'homme. De Ernest Renan
  • Il est parfois plus difficile d'être quelconque qu'extraordinaire. De Bernard Werber / La révolution des fourmis
  • L’aventure : un événement qui sort de l’ordinaire, sans être forcément extraordinaire. De Jean-Paul Sartre / La nausée
  • La chancelière a dit son inquiétude vis-à-vis des « détracteurs de l'Europe qui attendent pour profiter de la crise ». « Nous avons besoin d'une solidarité extraordinaire », a-t-elle martelé en rappelant qu'il est « important » qu'en contrepartie « des réformes aient lieu dans les États membres ». Les prévisions économiques de la Commission, publiées la veille, sont pires que celles publiées au printemps dernier : la récession des PIB sera plus marquée en 2020 et le rebond espéré en 2021 sera moins haut. La France (- 10,5 %), l'Italie (- 11,25 %) et l'Espagne (- 11 %) seraient les plus frappées, et les écarts se creusent avec d'autres États moins malmenés, à l'instar de l'Allemagne (- 6,25 %), de la Suède (- 5,3 %), du Danemark (- 5,25 %) ou des Pays-Bas (- 6,75 %). Le Point, Merkel : « Nous avons besoin d'une solidarité extraordinaire » - Le Point
  • Pour réunir une assemblée générale extraordinaire, il convient de convoquer les associés de l’entreprise. Ces derniers doivent être convoqués au moins 2 semaines à l’avance grâce à l’envoi d’une lettre recommandée avec avis de réception. Capital.fr, Assemblée générale extraordinaire : tout savoir - Capital.fr
  • Philippe Toussaint : Oui, je crois qu’au début, on a eu un choc avec cette affaire de Notre-Dame, ce tragique incendie. Et le travail qui a été fait par les architectes et par tous les services du monument historique a été extraordinaire. On s'est plongés dans l'histoire de Notre-Dame qui est incroyable, on s'est plongés dans l'histoire des cathédrales en France, et cette recherche a abouti à une conviction, c'est que le travail qui a été fait en 1860, par Viollet-le-Duc, était un travail extraordinaire de restitution de ce monument gothique inouï, envié par le monde entier, qu’est Notre-Dame de Paris. Franceinfo, Flèche de Notre-Dame reconstruite à l’identique : il fallait "respecter" le "travail extraordinaire" de Viollet-le-Duc, estime un membre de la commission d’experts
  • Le FFS tiendra son congrès extraordinaire les 9 et 10 juillet INTERLIGNES Algérie, Congrès extraordinaire du FFS : Ali Laskri ne participera pas | INTERLIGNES Algérie
  • « Que mes petits-enfants pensent à moi, c’est vraiment extraordinaire » : découvrez Famileo POSITIVR, « Que mes petits-enfants pensent à moi, c'est vraiment extraordinaire » : découvrez Famileo

Images d'illustration du mot « extraordinaire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • Warm & Cold Photo de timJ via Unsplash

Traductions du mot « extraordinaire »

Langue Traduction
Anglais extraordinary
Espagnol extraordinario
Italien straordinario
Allemand außergewöhnlich
Chinois 非凡
Arabe غير عادى
Portugais extraordinário
Russe необычайный
Japonais 並外れた
Basque aparteko
Corse straordinaria
Source : Google Translate API

Synonymes de « extraordinaire »

Source : synonymes de extraordinaire sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extraordinaire »

Partager