Colossal : définition de colossal


Colossal : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

COLOSSAL, ALE, AUX, adj.

A.− [En parlant d'un animé ou d'un inanimé] Qui a des dimensions, des proportions extraordinaires. Une statue colossale. La traditionnelle et colossale statue de Saint-Christophe qu'on est assuré de trouver dans la plupart des vieilles basiliques (Bloy, Journal,1902, p. 109).Synon. partiel gigantesque :
1. ... la masse énorme du Colisée (...) L'amphithéâtre colossal, Coloséum, Colisée, (...) efface par sa grandeur, tout autre ouvrage humain. C'est une monstrueuse montagne de pierres de cent cinquante-sept pieds de haut sur seize cent quarante de circonférence. Michelet, Hist. romaine,t. 1, 1831, p. 4.
2. Dans la transparence bleuâtre de la nuit, l'immense édifice prenait des proportions encore plus colossales et découpait ses angles énormes sur le fond violet de la chaîne libyque avec une vigueur effrayante et sombre. T. Gautier, Le Roman de la momie,1858, p. 226.
SYNT. Un homme colossal; l'aigle, l'éléphant colossal; un arbre colossal; figure, taille colossale, monument colossal (Ac. 1835-1932). Les voûtes colossales de Saint-Pierre de Rome.
B.− Au fig. Qui dépasse considérablement la commune mesure. Fortune colossale, succès, empire, pouvoir colossal (Ac. 1835, 1878), puissance colossale (Ac. 1835-1932); ressources colossales (Ac. 1932). Il nous arrive une fortune énorme colossale, insensée! (Verne, Les 500 millions de la Bégum,1879, p. 17).Synon. partiels fabuleux, prodigieux :
3. − Je m'en doute, mon oncle, car vous m'avez dit que l'affaire était bonne... − Elle est colossale... gigantesque... répondit froidement le baronnet. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 2, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 45.
4. Une chose magnifique vient de paraître : La Légende des siècles, de Hugo. Jamais ce colossal poète n'avait été si haut. Flaubert, Correspondance,1859, p. 338.
Emploi subst. neutre. Le colossal. État de ce qui est colossal. Avec un tel faste, un besoin tel du colossal (Zola, Au Bonheur des dames,1883, p. 419).
Rem. L'Ac. indique que le plur. n'est guère usité qu'au fém. Cependant le plur. masc. colossaux est bien attesté : Jules émit à ce sujet des plans si colossaux, des idées si grandioses... (Flaubert, La 1reÉducation sentimentale, 1845, p. 254). On relève exceptionnellement un plur. masc. colossals : Les deux lions colossals du Pirée (Chateaubriand, Mémoires d'outre-Tombe, t. 4, 1848, p. 349)
Prononc. et Orth. : [kɔlɔsal], plur. [-o]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1596 (Vigenère, Apollonius Thyanéen, II, 284 d'apr. Delboulle ds Hug.). Dér. de colosse*; suff. -al*. Fréq. abs. littér. : 768. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 016, b) 1 778; xxes. : a) 1 682, b) 433.
DÉR.
Colossalement, adv.D'une manière colossale. Film (...) d'un mauvais goût parfait et colossalement stupide (Gide, Journal,1927, p. 834).Comme il était lui-même colossalement riche, il trouvait de bon goût d'avoir l'air de juger considérables les revenus moindres d'autrui (Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 454). [kɔlɔsalmɑ ̃]. 1reattest. 1845 (T. Gautier, Caprices et Zigzags, p. 109 ds Mat. Louis-Philippe, p. 72); de colossal, suff. -(e) ment2. Fréq. abs. littér. : 8.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 55. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 72.

Colossal : définition du Wiktionnaire

Adjectif

colossal \kɔ.lɔ.sal\ masculin

  1. De la taille d’un colosse, très grand, énorme.
    • Des monuments colossaux.
    • Bakounine était d’une colossale stature, encore que son embonpoint fût évidemment dû à sa maladie. — (Debagori-Mokrievitch, Souvenirs sur Bakounine, traduits par Marie Stromberg, La Revue blanche, 1895)
    • Une colossale figure du « Temps », soulève Terre et cadran sur ses vigoureuses épaules. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • Ah ! la bougresse ! Elle est maintenant entretenue par un banquier tchécoslovaque qui a réalisé une fortune colossale pendant la guerre dans les fournitures aux armées. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • L’empire romain, centralisé, indiscuté et unique a ébaudi les barbares par une architecture colossale de pierre, donc incorruptible. — (Bulletin de la Commission royale des monuments et des sites, t.3, 1973, page 152)
    • Des vêtements humides séchaient dans l’intérieur de la cheminée. La pelle, les pincettes et le bec du soufflet, tous de proportion colossale, brillaient comme de l’acier poli, tandis que le long des murs s’étendait une abondante batterie de cuisine. — (Flaubert, Madame Bovary, 1857)
    • Lorsque les coupables manquaient, on en venait au supplice des innocents. Quelques-uns remplissaient d’hommes vivants certaines statues colossales de leurs dieux : ils les couvraient de branches flexibles, ils y mettaient le feu, et les hommes périssaient ainsi environnés de flammes. — (Joseph de Maistre, Les Soirées de Saint-Pétersbourg, 1821)
    • La jeunesse de la génération aujourd’hui arrivée à l’âge mûr a dû être consacrée aux ouvrages de « Hegel, cette intelligence colossale », du « grand Schleiermacher » et du « pénétrant Herbert ». Hélas ! trois fois hélas ! ce qu’il y a de pernicieux dans la glorification de ces coryphées universitaires et de ces héros de chaires professorales, […] c’est que l’on fait passer aux yeux de la jeunesse bonne, crédule et encore dépourvue de jugement, des têtes médiocres […] pour de grands esprits, pour des êtres exceptionnels, pour l’ornement de l’humanité. — (Schopenhauer, De la quadruple racine du principe de raison suffisante, 1813, trad. Cantacuzène, 1882)
    • Le budget est colossal pour un film de cul : 10 millions d’Euros ! Un truc inimaginable. On s'est mis à cinq maisons de prod’ pour arriver à boucler les crédits, quelques télés nous ont suivi aussi, par je ne sais quel miracle. — (Thibaut Amant, Sexworkers, Éditions Le Manuscrit, 2003, page 58)
    • (Par antiphrase) Cette manœuvre à peine déguisée témoigne de la colossale finesse de la rédaction.

Nom commun

colossal \kɔ.lɔ.sal\ masculin

  1. Ce qui est de la taille d’un colosse.
    • Tout vous révèle qu’entre Le Havre et Rouen se poursuit avec obstination la création d’une zone où, inévitablement, le colossal et l’extraordinaire sont en genèse. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Colossal : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COLOSSAL, ALE. adj.
Qui est d'une grandeur extraordinaire. Figure colossale. Monument colossal. Avoir une taille colossale. Au pluriel, il n'est guère usité qu'au féminin. Des statues colossales. Proportions colossales. Fig., Puissance colossale. Ressources colossales.

Colossal : définition du Littré (1872-1877)

COLOSSAL (ko-lo-sal, sa-l') adj.
  • 1Qui est extrêmement grand, comme l'est le colosse. Des monuments colossaux. Statue colossale. Et leurs pas, ébranlant les arches colossales, Troublent les morts couchés sous le pavé des salles, Hugo, Ball. 14.

    Par extension, qui appartient à un colosse de puissance ou d'orgueil. Du meurtrier [du duc d'Enghien] les nations vassales Courbent leurs fronts tremblants sous ses mains colossales, Hugo, Odes, III, 5.

  • 2 Fig. Vaste, étendu. L'empire des califes fut de peu de durée, mais colossal.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

COLOSSAL. Ajoutez : - REM. L'Académie dit qu'au pluriel colossal n'est usité qu'au féminin. Cet arrêt n'est pas valable, et il n'y a aucune raison pour interdire colossaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « colossal »

Étymologie de colossal - Littré

Colosse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de colossal - Wiktionnaire

 Dérivé de colosse avec le suffixe -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de colossal - Wiktionnaire

(XVIe siècle) Dérivé de colosse avec le suffixe -al.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « colossal »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
colossal kɔlɔsal play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « colossal »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « colossal »

  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/les-universites-daustralie-vont-perdre-un-montant-colossal-a-cause-de-lepidemie-1371569 Capital.fr, Les universités d’Australie vont perdre un montant colossal à cause de l’épidémie - Capital.fr
  • Un projet colossal donc, qui va devoir trouver un architecte. L’ordre donné est clair : il faut améliorer le site, tout en le respectant. Hors de question pour le conseil du comté de Clare de dénaturer les Falaises de Moher : l’idée étant de les protéger, et d’inclure ces améliorations dans une perspective humaine et environnementale. Guide Irlande.com, Falaises de Moher : le gouvernement va moderniser ses installations pour 16 millions d'euros | Guide Irlande.com
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/le-don-colossal-du-fondateur-de-netflix-aux-universites-noires-1372992 Capital.fr, Le don colossal du fondateur de Netflix aux universités “noires” - Capital.fr
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/legypte-decouvre-un-gisement-dor-colossal-1374059 Capital.fr, L’Egypte découvre un gisement d’or colossal - Capital.fr
  • Grâce à la fiction, au cinéma, au théâtre, nos propres vies s’éclairent et prennent une richesse colossale. De André Dussollier / Le Figaro et vous, 26 décembre 2014
  • Pour réussir en affaires, il suffit d'être dynamique, inventif, y penser le premier ! Tout est là : avoir le premier l'éclair de génie qui fait naître les fortunes colossales. De Noël Audet / La parade
  • L’homme d’aujourd’hui est colossal par l’énormité des responsabilités qui pèsent sur lui, et minuscule devant l’immensité des tâches qui de toutes parts l’appellent. De Abbé Pierre / Testament
  • L’homme d’aujourd’hui est colossal par l’énormité des responsabilités qui pèsent sur lui, et minuscule devant l’immensité des taches qui de toute part l’appellent. De Abbé Pierre / Testament

Images d'illustration du mot « colossal »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « colossal »

Langue Traduction
Corse colosale
Basque kolosala
Japonais 巨大な
Russe колоссальный
Portugais colossal
Arabe هائلة
Chinois 庞大
Allemand kolossal
Italien colossale
Espagnol colosal
Anglais colossal
Source : Google Translate API

Synonymes de « colossal »

Source : synonymes de colossal sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « colossal »



mots du mois

Mots similaires