Insignifiant : définition de insignifiant


Insignifiant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INSIGNIFIANT, -ANTE, adj.

I.
A. − Rare
1. Dénué de toute signification. Anton. signifiant.J'aurai à traiter des actes manqués, insignifiants en apparence, de l'homme sain (Freud, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1923, p. 38):
1. Profondes, insignifiantes, et d'autant plus insignifiantes que plus profondes, ces recherches qui ne cherchent que leurs limites. Il n'y a que les choses superficielles qui puissent ne pas être insignifiantes. Ce qui est profond n'a point de sens ni de conséquence. Valéry, Tel quel II,1943, p. 271.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il ne peut y avoir de donné pur (...); cet immédiat qui serait l'insignifiant pur ne peut s'insérer nulle part dans la dialectique (G. Marcel, Journal,1918, p. 144).
2. Vieilli. Qui n'a pas de signification adéquate ou claire (défaut lié au signe linguistique ou à l'expression du locuteur). Anton. significatif.J'ai lu avec un grand dégoût le livre de M. Kératri (qui porte le titre bizarre et insignifiant d'Inductions morales et physiologiques) (Maine de Biran, Journal,1819, p. 240).Ce mot charmant est insignifiant malgré son étymologie, et commun pour rendre ce que je voudrais exprimer! (Stendhal, Amour,1822, p. 154).
B. −
1. [Insignifiant implique un jugement qualitatif]
a) Dont la valeur existentielle est médiocre ou nulle.
[En parlant du contenu d'échanges langagiers, de propos] Dont la valeur dans l'information, la communication est médiocre ou nulle. Synon. frivole, futile, vide.Parler de choses insignifiantes; conversation insignifiante; sujet, verbiage insignifiant. Après un moment employé par quelques paroles insignifiantes entrecoupées de pauses très significatives, le comte dit avoir mal au cœur et à la tête (Balzac, Lys,1836, p. 202).Il (...) prononça quelque phrase insignifiante, comme − « Amusez-vous bien, mes enfants », ou − « Que Dieu vous ait en sa sainte garde » (Gide, Si le grain,1924, p. 473).
[En parlant d'actions, de faits] Qui appartient au quotidien le plus banal, le plus ordinaire. Synon. banal, commun, médiocre, ordinaire, routinier.Incident insignifiant. Les jours passaient l'un après l'autre, en des occupations insignifiantes et cependant absorbantes (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Prem. neige, 1883,p. 414).Nous rendions compte au professeur d'un détail de service insignifiant, à l'occasion duquel il s'était irrité avec une violence presque morbide (Bourget, Sens mort,1915, p. 40):
2. Une vieille dame de province, qui ne faisait qu'obéir sincèrement à d'irrésistibles manies et à une méchanceté née de l'oisiveté, voyait, sans avoir jamais pensé à Louis XIV, les occupations les plus insignifiantes de sa journée, concernant son lever, son déjeuner, son repos, prendre par leur singularité despotique un peu de l'intérêt de ce que Saint-Simon appelait la « mécanique » de la vie à Versailles... Proust, Swann,1913, p. 118.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Nous sommes encore une fois retombés dans le fade et l'insignifiant, lorsque Garnier (...) a pris la parole (Delécluze, Journal,1824, p. 58).
b) Dont l'importance (envisagée d'un certain point de vue) est médiocre ou nulle.
Qui est sans importance, sans portée ou sans conséquence (dans l'ordre normal des choses ou pris isolément). Synon. anodin.Fait en apparence insignifiant. La rougeole est insignifiante chez l'enfant, grave chez l'adulte (Carrel, L'Homme,1935, p. 311).Nous sommes dès aujourd'hui à la merci du plus insignifiant incident qui peut surgir en Pologne, en Yougoslavie, n'importe où (Martin du G.Notes Gide,1951, p. 1374):
3. Remarquez que la plupart des actes importants d'une existence d'homme sont provoqués par un fait insignifiant. Les contingences sont les facteurs habituels de nos volontés les plus graves. Cela ne veut point dire que les contingences en soient, à proprement parler, l'origine. Estaunié, Empreinte,1896, p. 259.
Qui n'a pas une très grande importance, qui ne remplit qu'une fonction secondaire (dans un domaine, une institution, un système). Synon. mineur.Jouer un rôle insignifiant. Aucune note n'est harmoniquement insignifiante dans un contrepoint de cette sorte [dans un mélange à 4 parties] (Koechlin, Règles contrepoint,1926, p. 109).Son premier mouvement fut de se féliciter qu'on ne lui demandât qu'une collaboration insignifiante (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 422):
4. ... on regarde le sensualisme comme une sorte d'anomalie, comme un phénomène insignifiant dont tout l'emploi, dans le tableau de la philosophie moderne est de faire ombre au phénomène fondamental, l'idéalisme. Cousin, Hist. philos. xviiie, t. 1, 1829, p. 8.
En partic. Dont l'intérêt est médiocre ou nul. Synon. négligeable :
5. Ouvrez un recueil d'épigraphie antique. Sur cent inscriptions, une ou deux peut-être offrent un véritable intérêt (...). Ce n'est pas (...) un luxe superflu d'avoir publié celles qui semblent inutiles, car il se peut faire que telle qui nous paraît maintenant insignifiante devienne capitale dans une série de recherches que nous ne pouvons prévoir. Renan, Avenir sc.,1890, p. 218.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. La peur devant l'escargot est immédiatement tranquillisée, elle est usée, elle est « insignifiante ». Mais nous nous vouons dans ces pages à l'étude de l'insignifiant (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 109).
[Qualifie une prop.] (Qui est) sans intérêt, sans grande importance. Il est insignifiant pour elles [les nations industrielles] de solder leurs comptes en marchandises ou en espèces; que c'est le bon marché seul qu'elles ont à considérer! (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 93).Laideur pour laideur, il est insignifiant de vouloir comparer (Mallarmé, Corresp.,1871, p. 351).
c) Dont la valeur, l'effet esthétique est médiocre ou nul. Le théâtre insignifiant à l'extérieur renferme une salle très coquette (Verlaine, Souv. et fantais.,1896, p. 233).Belles dans leur cadre original, elles [les œuvres d'art] deviennent insignifiantes et vulgaires dans la promiscuité des salles de musées (Réau, Archives, bibl., musées,1909, p. 2).
d) P. exagér., gén. antéposé. [Avec, dans le cont., une valeur dépréc. ou polémique fortement marquée] Synon. faible, minable, misérable, nul.Quel curieux état d'esprit que le sien! Il n'admet en regard de l'Église que d'insignifiantes foutaises (Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1224).Elle a grogné pour le principe quand l'insignifiant article de la petite Bizet a paru (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 167):
6. ... dans les laboratoires trop richement subventionnés pour les besognes qu'on y fait, on place une insignifiante bestiole agonisante sous les appareils les plus perfectionnés. Proust, Prisonn.,1922, p. 198.
2. [Insignifiant implique un jugement quantitatif] Qui est très peu important (par le nombre, les dimensions, le volume, la durée, la valeur monétaire). Une somme insignifiante. Elle [la ligne de partage] descend brusquement dans l'insignifiante dépression qui sépare le lac de Genève de celui de Neuchâtel (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 9).Ce que produit la France est insignifiant comparé à l'échelle mondiale (Chapelain, Techn. automob.,1956, p. 129):
7. Comment les rendre responsables [les écrivains] de nos malheurs présents, dans notre France où les écrivains dignes de ce nom ne touchent qu'une élite insignifiante par le nombre, et isolée de la masse? Mauriac, Journal occup.,1940-44, p. 316.
[Avec, dans le contexte, une valeur dépréc. ou polémique fortement marquée] Synon. dérisoire, infime.Sept mille livres de rente pour un homme ce n'est rien, et comme dot c'est insignifiant. Quinze mille livres de rente pour toute une famille sont maigres (Duranty, Malh. H. Gérard,1860, p. 296).
Dont la valeur, l'importance est extrêmement petite (par rapport à une valeur absolue, à une grandeur infiniment grande). Je suis une parcelle insignifiante de l'univers (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 920).
C. − Dépréciatif
1. [En parlant de pers.] Dont l'apparence physique (semble) dénote(r) une personnalité médiocre; qui est sans personnalité, sans caractère. Synon. effacé, fade, falot, inconsistant, terne.
Postposé. La sœur aînée, Rose, était laide, plate, insignifiante, une de ces filles qu'on ne voit pas, à qui on ne parle pas, et dont on ne dit rien (Maupass., Bel-Ami,1885, p. 251).On l'aimait bien, mais on la considérait comme parfaitement insignifiante au moral et au physique (Gyp, Éduc. prince,1890, p. 296):
8. Les premiers jours, j'avais pris ce grand jeune homme noir et myope, perclus de timidité, pour un être insignifiant et je n'y prêtais pas plus d'attention qu'à un meuble. Il faisait travailler les enfants, les emmenait en promenade, mangeait peu, et ne disait mot. Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 115.
Antéposé. [Avec, dans le cont., une valeur dépréc. ou polémique fortement marquée] Toutes les femmes qu'il avait approchées et plus ou moins connues, y compris la sienne, lui semblèrent ne valoir guère mieux que d'insignifiantes poupées vis-à-vis de cette merveille (Gobineau, Pléiades,1874, p. 190).
P. ext., antéposé. Synon. anonyme, quelconque.Il était loin d'imaginer que cet insignifiant voisin prenait la mesure d'un grand homme (Maurois, Disraëli,1927, p. 76).
Emploi subst. J'avais dans mes relations mondaines une jeune femme (...). Je la classais parmi les insignifiantes, bien qu'elle ne fût pas laide (Maupass., Contes et nouv., t. 2, 1882, p. 778).Tous ces insignifiants, dont il fallait entendre les extraordinaires banalités, auxquels il fallait répondre (Gyp, Leurs âmes,1895, p. 77).
2. [En parlant d'un trait physique] Qui est commun, sans caractère. Synon. fade, inexpressif, ordinaire.Physionomie insignifiante; sourire insignifiant. J'aurais eu plaisir à voir cette joie enfantine si cette femme n'eût pas eu l'air d'ailleurs si insignifiant, si froid et si nul (Delécluze, Journal,1827, p. 438).Le comte d'Artois a un charmant et insignifiant visage comme on pourrait en voir de nos jours, je le suppose, dans un bar (Green, Journal,1955, p. 68).
Prononc. et Orth. : [ε ̃siɳifjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) 1750 « (d'une chose) qui ne présente aucun intérêt, quelconque, banal » (Fougeret de Monbron, Margot la Ravaudeuse, p. 135); b) 1789 d'une pers. (Mirabeau, Hist. secrète de la Cour de Prusse, VI, p. 236 ds Brunot, t. 6, p. 76, note 10); 2. 1771 « qui ne signifie rien » (Helvétius, De l'homme, t. 1, p. 116 : ces expressions sont insignifiantes en elles-mêmes); 3. 1778 « qui n'est pas important, mince, minime » (Vergennes, 26 oct. ds Proschwitz Beaumarchais, p. 258). Dér. de signifiant, part. prés. adj. de signifier*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 1 169. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 345, b) 1 373; xxes. : a) 1 802, b) 2 003. Bbg. Gohin 1903, p. 284. - Spitzer (L.). Insignifiant ds le titre d'un journal amér. Fr. mod. 1954, t. 22, pp. 253-257.

Insignifiant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

insignifiant \ɛ̃.si.ɲi.fjɑ̃\

  1. (Sens propre) (Rare) Qui ne signifie rien.
  2. (Figuré) Ce qui est sans importance ; ce qui est sans caractère, sans valeur.
    • Thérèse l’entendait, anxieuse, la bouche entr’ouverte, dans l’effort douloureux de répondre des choses insignifiantes. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 352)
    • Mme Surville n’a laissé sur son frère que quelques pages insignifiantes, une apologie froide, banale, où nous n’avons pas une seule note à prendre, pas un seul document à retenir. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Action, démarche insignifiante. — Propos insignifiants. — Somme insignifiante.
    • Jusqu’à la fin, ce jeu d’échos va répéter le besoin d’amour, la peur de la solitude. Et nous faire sentir à quel point les petits ratages entre mère et fille, qui paraissent insignifiants, ne le sont pas. — (Mathieu Perez, Le Théâtre : De si tendres liens, Le Canard Enchaîné, 5 juillet 2017, page 7)
  3. (Par extension) Qui n’a rien de remarquable
    • C’est un petit homme insignifiant, légèrement chauve, le lorgnon sur le nez. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930)
    • L'attentat qui s'est produit le 18 septembre 1931 à Moukden, une ville de Mandchourie, est l'un de ces événements oubliés qui ont pourtant changé le monde. En pratique, il fut insignifiant. Mais ses prolongements ont eu des répercussions jusqu'à Hiroshima et Nagasaki les 6 et 9 août 1945. — (Bruno Birolli, Ishiwara: L'homme qui déclencha la guerre, ARTE Éditions/Armand Collin, 2012, « Introduction »)

Forme de verbe

insignifiant \ɛ̃.si.ɲi.fjɑ̃\

  1. Participe présent du verbe insignifier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Insignifiant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSIGNIFIANT, ANTE. adj.
Qui ne signifie rien. Il ne s'emploie qu'au figuré et se dit de Ce qui est sans importance, de ce qui est sans caractère, sans valeur. Action, démarche insignifiante. Phrase insignifiante. Ouvrage insignifiant. Propos insignifiants. Somme insignifiante. Par extension, C'est une femme tout à fait insignifiant. Une physionomie insignifiante.

Insignifiant : définition du Littré (1872-1877)

INSIGNIFIANT (in-si-gni-fi-an, an-t') adj.
  • Qui ne signifie rien. Une phrase insignifiante. Il commença la conversation, en se rassurant lui-même, par des paroles insignifiantes, Staël, Corinne, VI, 4.

    Fig. Qui est sans importance, en parlant des personnes et des choses. Un homme insignifiant. Ces insignifiantes promesses.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insignifiant »

Étymologie de insignifiant - Littré

In… 1, et signifier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de insignifiant - Wiktionnaire

De signifiant avec le préfixe privatif in-
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insignifiant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insignifiant ɛ̃siɲifjɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « insignifiant »

  • Philippe Gloaguen : Le secteur touristique a perdu trois mois, et c’est irrécupérable désormais. Les professionnels vont devoir s’en accommoder et espérer un rapide retour à la normale. De mon point de vue, le confinement a peut-être été excessif mais il a été lié à l’absence de tests qui au­raient permis de mettre en qua­rantaine seulement les personnes malades et fragiles. L’économie est à la renverse, pour longtemps. Mais il faut relativiser : mon père a bien connu la guerre, ce qu’on vit est insignifiant à côté de ce qu’a vécu sa génération. , PHILIPPE GLOAGUEN: “Le tourisme breton a une belle carte à jouer”
  • (CercleFinance.com) - Le CAC40 (-0,84% à 5.007) a repris +15Pts (+0,3%) durant le 'fixing', ce qui lui permet de sauver le seuil des 5.000Pts, dans un volume insignifiant de 2MdsE (1,5MdsE à 17H29) en l'absence des opérateurs US. Les indices européens reperdent un peu moins de la moitié des gains de la veille: l'Euro-Stox50 perd -0,8% vers 3. , CAC40: sursaut de dernière minute, sauve les 5.000Pts - EasyBourse
  • A la veille d’une nouvelle rencontre des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 le 18 juillet, force est de constater que ce moratoire est loin d’être à la hauteur de la crise qui s’installe et menace l’avenir de millions de personnes à travers le monde. Seulement 36 des 73 pays éligibles ont demandé la suspension pour un total de 8,5 milliards de dollars de dettes (7,4 milliards d’euros). Un montant bien faible par rapport aux 14 milliards potentiels, et insignifiant face aux 1 000 milliards d’annulations dont les pays en développement ont besoin pour combattre la crise selon l’ONU. Le Monde.fr, Dette des pays pauvres : « Les créanciers privés doivent participer aux allégements décidés par la communauté internationale »
  • "Relativement insignifiant au regard des enjeux" Franceinfo, Vrai ou Fake : quel bénéfice écologique pour la fermeture des lignes intérieures Air France ?
  • “Les dirigeants bordelais ont imposé aux leurs un logo insignifiant, qui altère le nom du club (« Bordeaux Girondins » !) et éclaircit son bleu marine. Plongés dans une crise qui les a vus s’aliéner les ultras, les anciens joueurs et le nouveau maire de la ville, ils l’ont lancé comme une pierre dans leur propre jardin”. Girondins4Ever, Le Monde : "Les dirigeants bordelais ont imposé aux leurs un logo insignifiant, qui altère le nom du club et éclaircit son bleu marine" | Girondins4Ever
  • « Le Conseil, conclut Coulon, est au centre du jeu mondial et demeure l’incontournable institution qui structure juridiquement et politiquement la vie internationale. » Le Canada, malheureusement, est devenu trop insignifiant pour y siéger. Ce n’est pas une petite nouvelle. Le Devoir, Le Canada insignifiant | Le Devoir
  • La bonne qualité des choses offertes en réduit le prix à une insignifiante formalité. De Pierre Daninos
  • Ne te crois point si important que les autres te paraissent insignifiants. De Confucius
  • On a beau être un client, l'attente nous rabaisse au rang de simple pion, insignifiant interchangeable, dont la valeur ne tient qu'au numéro qu'il a pris. De Jean Dion / Le Devoir - 18 Février 1999
  • Un mode de vie minimal a toujours procuré une sentiment de libération, la possibilité de se trouver en contact avec l’essence de l’existence plutôt que distrait par l’insignifiant. De John Pawson / Minimum
  • Aucun péché n’est anodin. Il est commis contre un dieu infini, et peut avoir de graves conséquences. Aucun grain de sable n’est insignifiant dans le mécanisme d’une montre. De Jeremy Taylor
  • Qui comprend la réalité suprême ne regarde personne comme important ou insignifiant, car il reconnaît que toutes les âmes sont le suprême absolu. De Philippe Sollers / Passion fixe
  • Rien ne peut devenir aussi insignifiant que ce à côté de quoi l'on se réveille chaque matin de son existence. De Alessandro Baricco / City
  • Le rite renvoie au sacré. Si vous désacralisez la nation, le rite républicain devient insignifiant au sens propre. De Henri Guaino / Le Figaro, 23 janvier 2015
  • Y a-t-il quelque chose de plus insignifiant que la vérité ? Oui : être obligé de la raconter. De François Gravel / Les Black Stones vous reviendront dans quelques instants
  • Moins on parle plus on se sent insignifiant. Le silence confronte l'être à sa nullité. De Marc Gendron / Louise ou la nouvelle Julie
  • François Hollande, un insignifiant opportuniste qui occupe le fauteuil de l'État De Michel Houellebecq / Il Corriere della Sera, 19 novembre 2015
  • L'essentiel est sans cesse menacé par l'insignifiant. De René Char
  • Tout ce qui est excessif est insignifiant. De Talleyrand
  • Tout ce qui est rigoureux est insignifiant. De René Thom
  • Tout ce qui est exagéré est insignifiant. De Anonyme

Traductions du mot « insignifiant »

Langue Traduction
Corse insignificante
Basque hutsala
Japonais 取るに足らない
Russe незначительный
Portugais insignificante
Arabe غير مهم
Chinois 微不足道
Allemand unbedeutend
Italien insignificante
Espagnol insignificante
Anglais insignificant
Source : Google Translate API

Synonymes de « insignifiant »

Source : synonymes de insignifiant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insignifiant »


Mots similaires