La langue française

Dessus

Sommaire

  • Définitions du mot dessus
  • Étymologie de « dessus »
  • Phonétique de « dessus »
  • Évolution historique de l’usage du mot « dessus »
  • Citations contenant le mot « dessus »
  • Images d'illustration du mot « dessus »
  • Traductions du mot « dessus »
  • Synonymes de « dessus »
  • Antonymes de « dessus »

Définitions du mot dessus

Trésor de la Langue Française informatisé

DESSUS1, prép. et adv.

I.− Prép., littér. ou pop.
A.− Emploi autonome. À la face supérieure de, sur. J'ai conservé sa peau : mets-la dessus la tienne (Florian, Fables,1792, p. 127).C'est un gros morceau de jambon avec un papier fou collé dessus le vif de la tranche (Giono, Regain,1930, p. 77):
1. ... l'expression du visage de Rebecci a changé lorsqu'il a parlé de Hong. − Toi, si jé té connaissais pas comme jé té connais, tu aurais déjà ma main, dessus la gueule... Malraux, Les Conquérants,1928, p. 28.
Rem. L'emploi prép. de dessus est plus cour. après une prép.
B.− Dans des loc. prépositives
1. De dessus + subst.De la face supérieure, extérieure de quelque chose. On n'a pas encore ôté votre carte de dessus la porte de votre chambre (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 393).
P. ext. [Avec une idée de relation, de contact] Les jeunes amoureux, auxquels il fait pitié, détournent les yeux de dessus lui (Kock, Compagn. Truffe,1861, p. 259).
2. Par-dessus + subst.
a) [Avec un mouvement] Par le haut, par le dessus de quelque chose :
2. L'averse roule, avec un bruit de grêle. Courageusement, Mouchette relève sa pauvre jupe par-dessus sa tête, et commence à courir le plus vite qu'elle peut. Bernanos, Nouvelle Histoire de Mouchette,1937, p. 1269.
En partic. [Dans un bateau] Jeter qqc. par-dessus bord*. Il y a des hommes de chez nous qui sautent par-dessus bord pour aller chercher une étoile dans l'eau (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 28).
Au fig. Ne regrette pas non plus de passer par-dessus les conventions qui règlent tes heures ordinaires (Estaunié, Ascension M. Baslèvre,1919, p. 94).
b) [Sans mouvement] Au-dessus de, sur. Elle avait par-dessus sa robe de popeline noire, très simple, un large tablier blanc (Zola, Œuvre,1886, p. 205).
c) Syntagmes
Par-dessus tout. Avant toute chose, principalement. J'aime par-dessus tout la musique sacrée (Musset, Confess. enf.,1836, p. 221).
Par-dessus le marché (au fig. et fam.). En plus, Et de rêver aux éléphants blancs par-dessus le marché (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 229).
Par-dessus la tête. En excès. Un employé se mettrait à lui faire des enfants par-dessus la tête (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 129).En avoir par-dessus la tête. Être excédé, dégoûté de quelque chose. Fiche-moi la paix! j'en ai par-dessus la tête, de votre roman! (Zola, Pot-Bouille,1882p. 154).
Jeter son bonnet, sa chemise par dessus les moulins, les maisons. Outrepasser les convenances, les bienséances. Une fille qui a jeté son bonnet par-dessus les moulins! (Villiers de L'I.-A., Contes cruels,1883, p. 15).
II.− Adverbe
A.− [Exprime l'idée d'une superposition]
1. Sur la face supérieure. Anton. dessous :
3. Or, ce jour-là, comme Buteau rentrait à l'improviste, il aperçut Fouan par terre, étendu tout de son long sur le ventre, et le nez sous la commode, en train d'étudier s'il n'y avait pas là une cachette. Cela le jeta hors de lui, car le père brûlait : ce qu'il cherchait dessous était dessus, caché et comme scellé par le gros poids du marbre. Zola, La Terre,1887, p. 416.
2. Sur la face extérieure. Anton. dedans :
4. Dans l'intérieur, on chantait, et dessus, près de nous, trois matelots gris dansaient, bonnet sur l'oreille, des fleurs aux boutonnières (...) trois jeunes hommes à la tournure délurée, à la tête intelligente, qui couraient leur bordée de départ au moment de s'en aller en Chine. Loti, Mon frère Yves,1883, p. 286.
B.− P. ext. [En constr. avec divers verbes de mouvement] Exprime l'idée d'une relation, d'un contact. Sauter, tomber, se jeter dessus; mettre le doigt, le nez, la main dessus. Un feu qu'on allume en soufflant dessus pour l'éteindre (Renan, Avenir sc.,1890, p. 370).Paula, on me tire dessus! (Saint-Exup., Pilote guerre,1942, p. 337):
5. Père, en me rendant visite, un jour, au laboratoire, a vu la trompe à eau. Il a tout de suite louché dessus. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Nuit de la Saint-Jean, 1935, p. 97.
Au fig. Être sur une affaire, être dessus. Je ne compte pas dessus (Flaub., Corresp.,1879, p. 183).Il jetait sur une feuille de papier quelques notes et improvisait dessus une causerie plutôt qu'un discours (Goncourt, Journal,1890, p. 1186):
6. Pour le compte d'un épicier qui se marie, l'homme d'affaires achète le Roqueplan, et bénéficie dessus de quinze cents francs. Gozlan, Le Notaire de Chantilly,1836, p. 45.
Rem. Dans ces emplois, l'adv. dessus fonctionne sur le modèle de la prép. sur; l'idée de superposition, si elle n'est pas complètement absente, est toujours figurée.
C.− Locutions
1. Bras dessus bras dessous. Cf. bras et dessous.
2. De dessus. De la face extérieure ou supérieure. De dessus [l'omnibus], on lui jette sa petite malle et sa grosse boîte de couleurs (Goncourt, Journal,1880, p. 65).
3. En dessus. Dans, sur la partie supérieure. Les quatre doigts sous l'aisselle, le pouce en dessus (Zola, Débâcle,1892, p. 338).
Fam., emploi adj. Les voisins d'en dessus (Davau-Cohen1972).
4. Ci-dessus. Cf. ci.
5. Là-dessus
a) Sur cela. Monte là-dessus. Je m'étendais là-dessus à peu près dans le costume d'Assan (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Marroca, 1882, p. 787).
En partic. Sur ce sujet, à ce propos. Quel étrange besoin vous avez de revenir là-dessus (Mauriac, Asmodée,1938, I, 4, p. 33).
Fam. et p. plaisant. Oui, compte là-dessus, et bois de l'eau! (Zola, Bonh. dames,1883, p. 546).
b) [Dans le temps] Immédiatement après, sur ces entrefaites. Là-dessus, je t'embrasse ainsi que Judith (Villiers de L'I.-A., Corresp.,1869, p. 148).Et elle m'a quittée là-dessus (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Homme-fille, 1883, p. 613).
6. Par-dessus
a) [Avec un mouvement] Par le haut, par un endroit supérieur. Les derniers venus passent du plain-pied par-dessus (Renan, Avenir sc.,1890, p. 327).
b) [Sans mouvement] Dessus, sur la face supérieure ou extérieure. Le linge dans les fontes et le manteau roulé par-dessus (Zola, Débâcle,1892, p. 318).
7. Sens dessus dessous (cf. dessous et sens).
Prononc. et Orth. : [ḓ(ə)sy]. Cf. dessous1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Adv. 1. 1119 la desus « sur ce sujet » (Ph. De Thaon, Comput, éd. E. Mall, 733); 2. a) 1155 « dans une position plus élevée » [bras] desus e desuz « bras dessus, bras dessous » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 1118); b) ca 1170 « par dessus » (Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 405); c) ca 1176 par desus (Id., Perceval, éd. F. Lecoy, 7431); d) ca 1195 en dessus (Ambroise, Guerre sainte, 9604 ds T.-L.), attest. isolée; 1660 (Oudin Fr.-Esp.); e) ca 1220 là dessus indiquant le lieu (G. de Cambrai, Barlaam et Josaphat, 10018 ds T.-L.). B. Prép. 1. ca 1150 employé seul desus « sur » (Voyage de Charlemagne, éd. P. Aebischer, 294) pour cet emploi Fur. 1701 note que ,,sur est plus en usage que dessus``; 2. en composition dans des loc. prép. a) ca 1150 par desus (Charroi de Nîmes, éd. D. Mac Millan, 285); b) ca 1165 dedessus « sur » (B. de Ste-Maure, Roman de Troie, éd. L. Constans, 29877); 2emoitié XIIIes. de desus « de la partie supérieure de » (Ronceveaux, ms. Chateauroux, éd. W. Foerster, CCCLXXX, 8). Du lat. desursum composé de de et sursum « en haut, vers le haut », littéralement « du haut », en usage dans la lang. vulgaire à l'époque impériale où il est signalé par Quintilien (TLL s.v., 791, 75) comme barbarisme; attesté dans la lang. littér. comme prép. et adv. à l'époque chrét. (Blaise) la plupart du temps écrit desusum. Formé sans doute sur le modèle de la loc. plus anc. de super, desursum a concurrencé celle-ci, d'où en a. fr. les formes parallèles desus et desor, desur (de desuper); desus, puis dessus l'ayant par la suite emporté. Bbg. Delbouille (M.). Note pour l'hist. des couples fr. soz-desoz... In : [Mél. Rheinfelder (H.)]. Munich, 1963, pp. 78-86. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, p. 158, 406. − Rog. 1965, p. 127. − Tournemille (J.). Au jardin des loc. fr. Vie Lang. 1955, pp. 482-484. − Wagner (R.-L.). B. Soc. Ling. 1964, t. 59, no2, pp. 103-104.

DESSUS2, subst. masc.

A.− Partie, face supérieure de quelque chose. Sa main dont elle ne voulut jamais me donner que le dessus et jamais la paume (Balzac, Lys,1836, p. 110):
1. Toutes les grandes fenêtres du premier étage étaient fermées jusqu'à la moitié par des contrevents de bois plein. Le dessus seul s'ouvrait, comme si on eût voulu empêcher les gens enfermés en ce vaste coffre de pierre de regarder dans la rue. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Berthe, 1884, p. 987.
Au fig. Avoir, prendre le dessus. Vaincre, prendre l'avantage. Ses nerfs avaient pris le dessus (Huysmans, À rebours,1884, p. 237).C'était toute la philosophie du métier qui reprenait enfin le dessus (Courteline, Train 8 h 47,1888, 2epart., 10, p. 210).
En partic.
1. ARCHIT. Étage supérieur. Cours chez le médecin du dessus (Cocteau, Par. terr.,1938, III, 6, p. 294).
[Dans un théâtre] ,,Étages placés au-dessus de la scène d'un théâtre et servant à agencer la partie supérieure des décors. On dit aussi cintre`` (Adeline, Lex. termes art, 1884, p. 149).
2. Vx, MUS. Partie vocale ou instrumentale la plus aiguë dans un ensemble polyphonique. Premier, second dessus. Où diable est ma guitare? il faut que je fasse un second dessus à Giomo (Musset, Lorenzaccio,1834, II, 6, p. 161).
P. anal. Instrument le plus aigu d'un groupe d'instruments. Deux dessus de violon pour jouer les ritournelles (Grillet, Ancêtres violon,t. 1, 1901, p. 175).Le dessus de viole (...) de la grandeur du rebec (Brenet, Dict. prat. et hist. mus.,1926, p. 475).
B.− P. ext. L'endroit. Anton. envers, revers, dessous.Le dessus d'un tapis (Lar. Lang. fr.). Le dessus et l'envers d'une étoffe dont s'habille l'homme parfait (D'Esparbès, Chevauchée Gd S.,1937, p. 13).
C.− [Souvent suivi d'un compl. déterm.] Objet placé sur un autre (pour le protéger, l'orner, etc.). Ces dessus de pendules en stéarine (Huysmans, Art mod.,1883, p. 250).Un dessus de lit imité de la nappe royale des Carolingiens (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 10):
2. J'aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires;... Rimbaud, Une saison en enfer,1873, p. 228.
Au fig. Dessus de panier. [P. all. aux marchandises les plus belles que les maraîchers mettent au-dessus de leur panier, de leur étal, pour attirer le chaland] Le plus beau, le meilleur. Quelques échantillons du Tout-Paris, peu nombreux, mais quels! le dessus du panier (Colette, Cl. s'en va,1903, pp. 280-281).
D.− Locutions
1. Loc. adv. Au(-)dessus. Plus haut. Au-dessus, le pic dressait son grand cône baigné de soleil (Loti, Mon frère Yves,1883, p. 176).
En partic. [P. rapport à une norme, une limite] Le vent du sud-ouest (...) élève le thermomètre à 40 et au-dessus (Barrès, Cahiers,t. 11, 1914-18, p. 4).
Au fig. À un niveau supérieur :
3. On peut dire d'abord qu'ils n'aiment cet art que par un détour et un retour, parce qu'ils en connaissent un autre plus complexe et plus vivant et dont il leur plaît de faire bon marché, soit par satiété et lassitude, ou pour montrer qu'ils peuvent s'en détacher et qu'ils sont encore au dessus. Lemaitre, Les Contemporains,1885, p. 143.
2. Loc. prépositive. Au-dessus de. Plus haut que. Les jupes maintenues par un élastique au-dessus des genoux aigus de l'adolescente (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 389).
En partic.
a) Au nord, en amont de. Un cabaret sur la Seine, au-dessus de Corbeil (Goncourt, Journal,1885, p. 478).Son train était tombé, un peu au-dessus de Nevers (Zola, Œuvre,1886, p. 21).
b) [P. rapport à un degré, une limite] À un degré, à un niveau supérieur. Les jeunes filles au-dessus de neuf ans (Voy. La Pérouse,t. 2, 1797, p. 270).Il s'agit du do au-dessus du la du diapason (440) (Schaeffer, Rech. mus. concr.,1952, p. 52):
4. Au-dessus, vous savez que nous ne pouvons pas tenir. Ça ne servirait à rien (...)? En effet, il avait été constaté, au cours des essais, qu'au-dessus de vingt-huit nœuds de fortes trépidations secouaient le navire; ... Peisson, Parti de Liverpool,1932, pp. 77-78.
Au fig. Supérieur à. Au-dessus de tout préjugé (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Fenêtre, 1883, p. 883).Il sentait bien qu'elle était au-dessus de lui (Zola, Débâcle,1892, p. 491).
3. Loc. adj. De dessus. Qui est dessus, au-dessus. Elles ont dépouillé leurs vêtements de dessus (Gide, Journal,1895-96, p. 84).
Rem. Le processus de substantivation reste aisément perceptible entre la prép., l'adv. et le subst. Le dégroupement en deux entrées a été fait pour la clarté de la présentation.
Prononc. et Orth. Cf. dessus1. Étymol. et Hist. 1. a) 1155 « avantage, prééminence, victoire » avoir le desus (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 6128); b) 1155 au dessus loc. adv. venir el dessus « prendre l'avantage, le dessus » (Id., ibid., 552); 2. a) XIIIes. loc. adv. au dessus indiquant le lieu (Isopet de Lyon, 67 ds T.-L.); b) ca 1375 loc. prép. au dessus de indiquant le lieu (Livres du Roy Modus et de la Royne Ratio, éd. G. Tilander, 53, 108); c) 1568 loc. prép. au dessus de indiquant un ordre de grandeur au-dessus de X ans (Les Sources du droit Canon de Genève, 3, 192 d'apr. FEW t. 2, p. 464b); 3. a) 1342 subst. dessus « partie supérieure de quelque chose » ds l'expr. ce dessus dessoubs (cf. dessous1étymol. C) (J. Bruyant, Pauvreté et Richesse, 30b ds T.-L.); ca 1393 subst. employé seul (Ménagier, éd. Sté Bibliophiles fr., t. 2, p. 209); b) 1653 « objet destiné à être placé sur ou au-dessus d'un autre » dessus de porte (Inventaire du Cardinal de Mazarin ds Havard); c) 1694 « l'étage supérieur » (Ac.); 4. a) 1458 mus. « la partie la plus haute » (A. Greban, Passion, éd. O. Jodogne, 3820); b) 1561 « celui qui chante la partie la plus haute, ténor » (A. Paré, De l'Anatomie, éd. J. F. Malgaigne, Œuvres, t. 1, livre IV, chap. XV). Substantivation de dessus1*. Fréq. abs. littér. : 4 236. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 606, b) 6 739; xxes. : a) 7 258, b) 5 254. Bbg. Bourdat (P.). Arch. et néol. dans le vocab. et la synt. de Marcel Jouhandeau. Vie Lang. 1973, p. 43. − Gottsch. Redens. 1930, passim.

Wiktionnaire

Adverbe

dessus \də.sy\ adverbe de lieu invariable

  1. À la partie, à la face supérieure.
    • Ce qui est sous la table, mettez-le dessus.
    • Il n’est ni dessus ni dessous.
    • Voilà ce qui est écrit dessus.
    • Jetez de l’eau dessus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESSUS. (DE se prononce DE et non DÉ.) adv. de lieu
. À la partie, à la face supérieure. Ce qui est sous la table, mettez-le dessus. Il n'est ni dessus ni dessous. Voilà ce qui est écrit dessus. Jetez de l'eau dessus. Sens dessus dessous se dit en parlant de la Situation d'un objet tourné de manière que ce qui devrait être dessus ou en haut se trouve dessous ou en bas. Cette boîte est sens dessus dessous. Renverser un objet sens dessus dessous. Il se dit aussi figurément et familièrement, en parlant de Ce qui est dans un grand désordre et tout bouleversé. Ma bibliothèque est sens dessus dessous. Tous mes papiers sont sens dessus dessous.

EN DESSUS, loc. adv. Du côté de dessus, vers ou dans la partie de dessus. Cela est noir en dessus, et blanc en dessous. J'ai mis en dessus les effets dont on a le plus souvent besoin. Ces cordons se nouent en dessus.

LÀ-DESSUS, loc. adv. Sur cela. Mettez ce livre là-dessus. Il signifie, au figuré, Sur ce sujet, sur cette affaire, sur la réalité de telle ou telle chose. Pourquoi revenir toujours là-dessus? Que n'a-t-on pas écrit là-dessus? Vous pouvez compter là-dessus. Il signifie encore Aussitôt après cela, après ces mots. On lui déclara qu'il n'obtiendrait rien : là-dessus il se retira.

CI-DESSUS, loc. adv. Dans ce qui a été dit, écrit, exposé plus haut. Comme nous l'avons dit ci-dessus. Voyez ci-dessus. Comme ci-dessus.

DESSUS s'employait aussi comme préposition. Il n'est ni dessous ni dessus la table. Dans cet emploi, il n'est plus usité que dans la locution prépositive suivante :

PAR-DESSUS. Sur, au-delà, par-delà. Il porte un grand manteau par-dessus son habit. Il sauta par-dessus la barrière. Fig. et fam., Avoir d'une chose par-dessus la tête, En être fatigué, dégoûté, ou En avoir plus qu'on n'en peut faire, qu'on n'en peut supporter. Fig. et fam., Regarder quelqu'un par-dessus l'épaule, Le regarder avec dédain, d'une façon altière. Par-dessus tout, Surtout, principalement, plus que tout le reste. Je vous recommande par-dessus tout d'être fort réservé. C'est là ce que je préfère par-dessus tout. Fig. et fam., Par-dessus le marché, En outre. Je lui ai prêté mille francs et par-dessus le marché sans intérêts. Non seulement il arrive en retard, mais par-dessus le marché il ne daigne pas s'excuser. Il est aussi nom masculin et alors il désigne la Partie qui est dessus; l'endroit, le côté de dessus. Dans ce corps de logis, un tel occupe le dessus, et moi le dessous. Enlever le dessus d'une caisse. Le dessus de la main. Le dessus de la tête. Le dessus d'un livre. Le dessus d'une table. Le dessus d'une étoffe. En termes d'Architecture, Dessus de porte, Ornement de boiserie, de peinture ou de sculpture, placé dans un encadrement au-dessus du chambranle d'une porte. Le dessus d'un théâtre, Le cintre, la partie qui s'étend au-dessus de la scène, jusqu'aux combles. Fig., Avoir, prendre le dessus, Obtenir l'avantage dans quelque genre que ce soit de combat, de lutte, de débat. Nous avons eu le dessus dans ce combat, dans cette discussion. La maladie était violente, mais la nature a pris le dessus. Il désigne, en termes de Musique, la Partie la plus haute, celle qui est opposée à la basse. Il faut que les basses laissent entendre le dessus, les dessus. Il se dit également d'une Personne qui chante le dessus. C'est un dessus, un bon dessus.

AU-DESSUS DE, loc. prép. Plus haut que. Au-dessus de la montagne. Au-dessus des nues. Charenton est au-dessus de Paris, par rapport au cours de la Seine. Au-dessus du genou, de l'estomac, des yeux. Au-dessus de la porte étaient écrits ces mots. Cet arbre s'élève au-dessus de tous les autres. Sa taille est fort au-dessus de la moyenne. Le thermomètre est à quinze degrés au-dessus de zéro. Il s'emploie figurément pour exprimer Toute espèce de supériorité, de prééminence, ou d'excès. Il est au-dessus de tous par son mérite, par sa naissance. Il est fort au-dessus d'un tel en mérite, en naissance, en richesse, etc. Ils le plaçaient au-dessus d'Alexandre et de César. Cela le met, l'élève au-dessus de tous ses rivaux. S'élever au-dessus de la nature humaine. Être au-dessus du commun des hommes. Cet ouvrage me semble bien au-dessus de tel autre. Cela est bien au-dessus de l'idée que je m'en faisais. Cela est au-dessus de ses forces, au-dessus de son génie, ou simplement au-dessus de lui. Cela est au-dessus de tout éloge. Elle montra une fermeté au-dessus de son sexe. Être au-dessus de sa condition, Avoir des sentiments, des qualités qui se trouvent rarement chez les personnes de la même condition. On dit aussi Mener un train de vie, avoir une mise au-dessus de son état. Il se dit particulièrement, dans le sens qui précède, pour marquer une Supériorité de nombre, de durée, de valeur, etc. On enrôla tous les citoyens au-dessus de dix-huit ans. Les nombres au-dessus de mille. Au-dessus du cours, du taux ordinaire. Vendre une chose au-dessus de sa valeur. Il se dit encore figurément, en parlant de Ce dont une personne se dégage, s'affranchit. S'élever au-dessus des faiblesses humaines. Une âme au-dessus de l'ambition. C'est un homme au-dessus de l'intérêt, au-dessus de toute passion vile. Il est au-dessus de toutes ces vaines craintes. Il se dit pareillement en parlant de Ce qu'une personne dédaigne ou brave, de ce dont elle ne se met point en peine. Être au-dessus des événements. Son courage est au-dessus de tout. C'est un homme au-dessus des louanges, de la flatterie. Ils peuvent m'injurier à leur aise, je suis au-dessus de leurs insolences. Il est au-dessus de tout ce qu'on peut dire de lui. Il se dit aussi, tant au sens physique qu'au sens moral, en parlant de Ce qui est nuisible en soi, mais dont l'effet ou l'influence ne saurait atteindre la personne ou la chose dont on parle. Être au-dessus du besoin. Être au-dessus des vicissitudes de la fortune. Cet homme est au-dessus de l'envie, de la calomnie. Fam., Être au-dessus de ses affaires, Avoir une fortune bien établie, avoir plus de bien qu'on n'en dépense, avoir des recettes supérieures aux dépenses.

AU-DESSUS DE s'abrège elliptiquement dans certaines phrases en AU-DESSUS, loc. adv. Au-dessus étaient écrits ces mots. Il habite le premier étage, et ses bureaux sont installés au-dessus. On exempta les hommes de soixante ans et au-dessus. Cela est admirable, et je ne connais rien qui soit au-dessus.

Littré (1872-1877)

DESSUS (de-su ; l's se lie : de-su-z et dessous ; au contraire, Chifflet, Gramm. p. 216, au XVIIe siècle, remarque que l's ne se prononce pas, même devant une voyelle) adv.
  • 1Exprime la situation supérieure, et est opposé à dessous. Ce qui est sous la table mettez-le dessus. Si notre être, si notre substance n'est rien, tout ce que nous bâtissons dessus, que peut-il être ? Bossuet, Duch. d'Orl.

    Mettre dessus, se couvrir, mettre son chapeau. Cette locution est populaire. Mettez donc dessus, s'il vous plaît, Molière, Mar. forcé, 2.

    Terme de jeu de paume. Mettre dessus, pousser ou relever une balle avec la raquette, assez haut pour qu'elle passe au-dessus de la corde.

    Terme de marine. Avoir le vent dessus, être masqué ou avoir ses voiles coiffées.

    Sens dessus dessous, voy. cette locution au mot SENS.

  • 2Là-dessus, adv. Sur cela. Mettez ce livre là-dessus.

    Sur ce sujet, sur ce point. Pourquoi revenir toujours là-dessus ? Passons là-dessus. Vous pouvez compter là-dessus, sur cet engagement, cette promesse.

    Après cela, aussitôt après. On lui déclara qu'il n'obtiendrait rien, là-dessus il se retira. Ses troupes là-dessus ont été dispersées Pour rompre dès l'abord ces pointes avancées, Tristan, Panthée, V, 1. Là-dessus un grand cri tout autour s'entendit, Tristan, Mariane, V, 2.

  • 3Ci-dessus, adv. Plus haut, en parlant de quelque chose qui est consigné par écrit. Voyez ce qui a été exposé ci-dessus. Comme ci-dessus.

    Elliptiquement. De tout ce que dessus j'argumente très bien Qu'ici-bas maint talent n'est que pure grimace, La Fontaine, Fabl. XI, 5.

  • 4 S. m. Le côté d'une chose qui forme la partie supérieure. Le dessus d'une table, d'une étoffe. Le dessus est plus beau que le dessous.

    Ce qui est en dessus. Je vous donne avec plaisir le dessus de tous les paniers, c'est-à-dire la fleur de mon esprit, de ma tête, de mes yeux, de ma plume, de mon écritoire, et puis le reste va comme il peut, Sévigné, 234.

    L'étage supérieur d'une maison.

    Le haut d'un omnibus.

  • 5Il se dit de diverses choses qui se mettent sur d'autres. Un dessus de table.

    Terme d'architecture. Dessus de porte, ornement de boiserie, de peinture ou de sculpture, placé dans un encadrement au-dessus du chambranle d'une porte. Mais, me répond l'artiste, vous ne savez donc pas que ces vertus sont des dessus de porte pour un receveur général des finances ? Diderot, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 87, dans POUGENS. Il ne peindra jamais que des dessus de portes, Rousseau, Ém. III.

  • 6Les dessus d'un théâtre, les étages qui sont au-dessus de la scène et dans lesquels peuvent remonter certaines machines, certaines décorations.
  • 7Petite glace qui sert comme de molette pour dégrossir ou adoucir une autre glace.
  • 8Adresse, suscription d'une lettre, d'un paquet. En fermant le paquet, j'écrirai le dessus, Corneille, Ment. IV, 4. Le cabasset cacheta sa lettre, mit le dessus [l'adresse] à M. de Chaulnes au lieu de M. de Pontchartrain, Saint-Simon, 42, 239. … J'ai fini, je n'ai plus qu'à cacheter ma lettre et mettre le dessus, Regnard, Distrait, IV, 9. Est-ce à moi qu'on écrit ? regardons le dessus, Lachaussée, Gouvern. II, 6.
  • 9 Terme de marine. Le dessus du vent, l'avantage du vent. Avoir, gagner le dessus du vent. … Presque en arrivant Un pirate survient, prend le dessus du vent, Les attaque, les bat, La Fontaine, Filles de Minée. … Un vaisseau de corsaires, Ayant pris le dessus du vent, Les attaqua ; le combat fut sanglant, La Fontaine, Fiancée.

    Fig. Avoir le dessus du vent, avoir l'avantage sur quelqu'un.

    Le dessus d'une voile, la face tournée vers l'avant quand la vergue de la voile est brassée carré.

  • 10Avantage, supériorité. Avoir le dessus, avoir l'avantage dans un combat, dans une lutte quelconque. La fortune n'avait pas encore le dessus dans son esprit, Vaugelas, Q. C. III, 12. Ils estiment que c'est bien davantage d'emporter le dessus au conseil sur leurs compagnons, que de battre à la campagne leurs ennemis, Guez de Balzac, 3e disc. sur la cour. Ils savent oublier quand ils ont le dessus, Corneille, Nicom. V, 7. Et sur notre Arménie Orode eut le dessus, Corneille, Suréna, I, 1. Avec plus de raison nous aurions le dessus, Si mes confrères [les lions] savaient peindre, La Fontaine, Fabl. III, 10. Le plaisir d'avoir le dessus sur la reine, Sévigné, 298. Votre frère l'emporte et Phèdre a le dessus, Racine, Phèdre, II, 6. Que la passion n'ait pas le dessus sur la raison, Bossuet, Sil. 3.

    Avoir le dessus de quelqu'un, l'emporter sur lui. Si de nos ennemis Rodrigue a le dessus…, Corneille, Cid, IV, 5. Comme le vrai mérite a ses prérogatives Qui prennent le dessus des haines les plus vives, Corneille, Sertor. III, 2.

    Cette tournure est moins usitée que avoir le dessus sur.

    Prendre le dessus, devenir prépondérant par les armes, par la force, par l'influence, etc. Tenir le dessus, avoir la supériorité. Lucullus prenait le dessus en Orient, Bossuet, Hist. I, 9. La Macédoine y tenait le dessus, Bossuet, ib. III, 6. César prit le dessus, Bossuet, ib. III, 7. Tu disputes contre Dieu à qui emportera le dessus, Bossuet, Pén. 3.

  • 11 Terme de musique. La partie la plus haute par opposition à la basse. Premier, second dessus. Les pinsons chantaient le dessus avec les bergères, Voltaire, Babyl. 4.

    Haut dessus, s'est dit de la partie supérieure parmi les dessus chantants. On dit aujourd'hui premier dessus.

    Personne qui chante le dessus. Un beau dessus. Il vous faudra trois voix, un dessus, une haute-contre et une basse, Molière, Bourg. gent. II, 1.

  • 12En dessus, dans la partie supérieure. Cela est noir en dessus.
  • 13Pardessus, loc. adv. Par la partie supérieure ; en outre. Il avait un habit et une redingote par-dessus. Il eut ce qui lui avait été promis et quelque chose par-dessus.

    Par-dessus, loc. prép. Il porte un gros manteau par-dessus son habit. Il sauta par-dessus la barrière. Ne souffrez pas qu'une réputation si juste que la vôtre soit si limitée, ni qu'elle demeure aux pieds des Pyrénées, par-dessus lesquelles tant d'autres ont passé, Voiture, Lett. 46.

    Fig. Dont il avint qu'il sauta par-dessus Ces longs soupirs et tout ce vain martyre, La Fontaine, Berc.

    Terme de marine. Passer par-dessus le bord, se dit d'une personne qui s'est cachée à bord et qui ne se montre que quand le navire est en mer.

    Fig. En avoir par-dessus les yeux, par-dessus la tête, être excédé d'une chose.

    Être dans quelque chose par-dessus les yeux, en être complétement absorbé. Mme de Coulanges s'en va ; Mme de Lavardin est dans la noce par-dessus les yeux, Sévigné, 432.

    Pardessus les maisons, se dit en parlant de choses exorbitantes. Il fait des demandes par-dessus les maisons. Et qu'a-t-il demandé ? - Oh ! d'abord des choses par-dessus les maisons, Molière, Scapin, II, 8.

    Faire quelque chose par-dessus l'épaule, ne point le faire. Il l'a payé par-dessus l'épaule.

    Outre, en plus que. Il lui a donné dix francs par-dessus ce qu'on lui devait.

    Par-dessus tout, loc. adv. Principalement, avant tout, surtout. Ce qu'il veut par-dessus tout, c'est recouvrer son argent.

    S. m. Par-dessus de viole (voy. PAR-DESSUS).

    Pardessus, sorte de vêtement (voy. PAR-DESSUS).

  • 14Au-dessus, loc. adv. Dans la situation supérieure, plus haut. Au-dessus étaient écrits ces mots. Le confluent des deux rivières est ici ; le village est au-dessus.

    Au-dessus de, loc. prép. Plus haut que. Au-dessus du genou. Le soleil est au-dessus de l'horizon. Quinze degrés au-dessus de zéro. La Marne se jette dans la Seine au-dessus de Paris, en amont. Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir, Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? La Fontaine, Fabl. II, 13. C'est ainsi que dix-huit mille Italiens et Français, ramassés au fond d'un ravin, ont vaincu cinquante mille Russes placés au-dessus de leurs têtes et secondés par tous les obstacles que peut offrir une ville bâtie sur une pente rapide, Ségur, Hist. de Nap. IX, 2.

    Au-dessus de, sur la partie supérieure. Nitocris est cette reine qui fit de si grands ouvrages à Babylone ; elle avait placé son tombeau au-dessus d'une des portes les plus remarquables de la ville, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 82, dans POUGENS.

    Par extension, il marque la supériorité par rapport à un terme indiqué. Tous les hommes au-dessus de cinquantecinq ans. Les enfants de cinq ans et au-dessus.

    Fig. Au-dessus de, exprime une supériorité due au rang, au mérite, au crédit, etc. L'archevêque est au-dessus de l'évêque. Bossuet est au-dessus de tous les orateurs chrétiens de son temps. J'ai cherché longtemps dans mon esprit qui pouvait être ce petit homme de qui on dit de si grandes choses et que l'on met si fort au-dessus et au-dessous de moi, Voiture, Lett. 28. L'émulation… qui rend l'âme féconde, qui la fait profiter des grands exemples, et la porte souvent au-dessus de ce qu'elle admire, La Bruyère, XI. Tous mes amis en usent ainsi, et vous êtes au-dessus de tous mes amis, Maintenon, Lett. au card. de Noailles, 7 oct. 1697. Un homme aussi au-dessus de ses contemporains ne pouvait manquer d'exciter leur jalousie, Diderot, Opin. des anc. phil. (scolastiques). Quel déréglement de jugement, par lequel il n'y a personne qui ne se mette au-dessus de tout le reste du monde et qui n'aime mieux son propre bien et la durée de son bonheur et de sa vie, que celle de tout le reste du monde, Pascal, Pensées, XXV, 2, éd. Lahure, 1860.

    Être au-dessus de soi-même, se surpasser soi-même. Ne sentez-vous pas que Minerve vous a transformé en un autre homme au-dessus de vous-même, pour faire par vous ce que vous avez fait ? Fénelon, Tél. XXII.

    Être au-dessus de sa place, mériter mieux.

    Être au-dessus des faiblesses humaines, être incapable d'y succomber. Une grande âme est au-dessus de l'injure, de l'injustice, de la douleur, de la moquerie, La Bruyère, XI.

    On dit dans un sens analogue qu'une chose est au-dessus d'une autre pour exprimer qu'elle est plus forte, plus grande, plus puissante. Cela est au-dessus de ses forces, cela surpasse ses forces. Courage au-dessus des périls, très grand courage. Ma douleur est au-dessus de toute douleur, mon cœur est tout languissant au dedans de moi, Sacy, Bible, Jérémie, VIII, 18.

    Être au-dessus de certaines choses, n'y être pas astreint. En disant ceci, ne croyez pas, s'il vous plaît, que je me plaigne de cette rare personne que son mérite et son peu de santé mettent au-dessus de toutes sortes de devoirs, Voiture, Lett. 19.

    Être au-dessus de l'opinion, ne pas s'en inquiéter.

    Être au-dessus de ses affaires, avoir une fortune établie, avoir plus de revenu que de dépense à faire, ou, en parlant d'un commerçant, avoir un établissement qui prospère.

    Fig. Être au-dessus du vent, n'avoir rien à craindre, être sorti d'embarras, de gêne, de péril. (Cette locution n'est pas usitée au propre dans la marine, où l'on dit avoir le dessus du vent). Les voilà donc tous transportés de joie, au-dessus du vent et de tous les procès, Sévigné, Lett. 13 juin 1683.

  • 15De dessus, prép. qui exprime qu'une chose n'est plus placée sur une autre chose. Ôtez cela de dessus le buffet. Il ne leva jamais les yeux de dessus lui, Vaugelas, Q. C. III, 6. Détournant leurs yeux de dessus la mort, Bossuet, Or. fun. Gornay. Aussitôt il essuya la poussière de dessus son visage ; et le roi d'Israël reconnut qu'il était du nombre des prophètes, Sacy, Bible, Rois, III, XX, 41. Ses yeux ne se détournent pas de dessus elle, Massillon, Prof. rel. 2.

    Voy. AU-DESSUS, à son rang alphabétique.

REMARQUE

1. Dans la première partie du XVIIe siècle, dessus a été couramment employé comme préposition : Depuis où le soleil vient dessus l'hémisphère, Malherbe, I, 1. Venez en robes où l'on voie Dessus les ouvrages de soie Les rayons d'or étinceler, Malherbe, III, 3. Qu'elle ait un sentiment qui la fasse pleurer Dessus ma sépulture, Malherbe, V, 1. En vain dessus Parnasse Apollon on appelle, Régnier, Sat. IV. Le ciel agit sans nous en ces événements, Et ne les règle point dessus nos sentiments, Corneille, Hor. III, 3. Le bonhomme tout vieux chérit fort la lumière, Et ne veut point de jeu dessus cette matière, Molière, l'Étour. III, 5. Faites parler les droits qu'on a dessus mon cœur, Molière, Dép. am. I, 2. Dessus quel fondement venez-vous donc, mon frère… ? Molière, Éc. des maris, III, 9. Si j'avais dessus moi ces paroles nouvelles, Molière, Fâcheux, I, 5. Plus brusquement qu'un chat dessus une souris, Molière, l'Ét. IV, 5. Comme un mouton qui va dessus la foi d'autrui, La Fontaine, Fabl. II, 10. C'était tout, car les précieuses Font dessus tout les dédaigneuses, La Fontaine, ib. VII, 5. Mais dessus quel endroit tombera ton tonnerre, Qui ne soit tout couvert du sang de Jésus-Christ ? Desbarreaux, ou l'abbé DE LAVAU, Sonnet du pécheur repentant. La nouvelle comtesse de Mailly entra dessus [portée par] toute la gloire de la toute-puissante faveur de Mme de Maintenon, Saint-Simon, III, 55. Mettez le pied dessus le cou des rois, Voltaire, Phil. IV, 224. Voyez sur cet emploi la remarque au mot dessous. Aujourd'hui dessus est exclusivement un adverbe.

2. Pourquoi par derrière sans trait d'union et par-dessus, par-dessous, avec un trait d'union ? Le tiret ne peut se justifier, excepté dans les cas où par-dessus forme le nom d'un objet unique : un par-dessus de viole.

HISTORIQUE

XIe s. Les ches [têtes] [il] en prist ès puis [monts] desuz Haltile, Ch. de Rol. XI. Allez sedeir desur cel paile [manteau] blanc, ib. XI. Assez orrez [ouirez] la quele [épée] ira desure, ib. LXXII.

XIIe s. La reregarde desor lui si jugier [lui imposer ainsi de faire l'arrière garde], Ronc. p. 34. Olivers est desor un pui [tertre] montez, Ronc. p. 45. Au front dessus [l'escu] ot trois bandes d'or mer [pur], ib. p. 50. Mais ains alons desor paiens ferir, ib. p. 87. Repairez est li cons [le comte] de là dessus, ib. p. 93. Et par dessus [il] le prist fort à lier, ib. p. 97. [Elle] Prent le suaire de desus l'estaver, ib. p. 171. Desor tous autres rois [vous] auriez le dangier [domination], Sax. VI. Demain [je] les ferai pendre [les messagers] par desor cest rivage, ib. XXVI. C'est le plus jouenes des quatre Herbert filz, Mais desor toz estoit il de grant pris, Raoul de C. 99.

XIIIe s. Li empereres qui mout avoit bien fais ses afaires, et cuidast bien del tout estre au desus, s'enorgueilli mout envers les barons, Villehardouin, XCII. Berte remest pasmée desur le pavement, Berte, IX. Et Berte gist à dens par desus la bruiere, ib. X. Dessur les marcheans [elle] fist coustume [impôt] asseïr, ib. LXIII. Et se li mestre et li juré truevent pain trop petit, il le pueent prendre et doner le por Dieu, si come il est dit par desus, Liv. des mét. 17. Mès li rain [rameaux] furent lonc et haut, Et por le leu [lieu] garder de chaut, Furent si espès par deseure, Que li solaus en nesune [aucune] eure Ne pooit à terre descendre, Ne faire mal à l'erbe tendre, la Rose, 1379. Por ce porrez estre au desseure [avoir le dessus, l'emporter], ib. 7436. Cortoisie est que l'en sequeurre Celi dont l'en est au desseure, ib. 3294. À la quinzeinne après, les Turs, pour nous affamer, dont moult gens se merveillerent, prirent pluseurs de leurs galies desus [qui se trouvaient au-dessus de] nostre ost, et les firent treinner par terre, Joinville, 236. Ou flum devant le roy avoit une galie de Genevois, là où il ne paroit que un seul homme desur, Joinville, 249. Ce Henri desus dit fust conte de Champaingne et de Brie, Joinville, 204.

XIVe s. Et nul n'esluit [élit] felicité pour les choses dessus dittes ne pour autres quelconques, Oresme, Eth. VIII [14.

XVe s. Ces trois, dessus tous les autres, en avoient la charge, Froissart, I, I, 115. Dessus l'age de quinze ans et par dessous l'age de soixante ans, Froissart, I, I, 161. Que les Anglois sont communement envieux sur toutes estranges gens, quand ils sont à leur dessus, Froissart, I, I, 16. Et si Dieu m'aïst [m'aide], le courage m'en sied trop bien que nous en viendrons à notre dessus, Froissart, I, I, 17. À leur departement ils trouverent quatre nefs anglesches chargées de pourveances et de chevaux, qui s'estoient tenues au dessus de la bataille, Froissart, I, I, 196. Les raisons dessus dictes, Commines, Prol. La joie fut tres grande au roi de se veoir au-dessus de tous ceux qu'il hayoit, Commines, V, 12. Incontinent que ung discord se mouvoit en Angleterre, en dix jours au moins l'ung ou l'autre estoit au dessus, Commines, VI, 2. Estre au dessus de ses affaires, Commines, VI, 13.

XVIe s. Les traictz passoyent oultre par dessus sans nul ferir, Rabelais, Gar. I, 47. Le dessus couvert d'ardoyse fine, Rabelais, ib. I, 53. Homme sçavant dessus la capacité du temps de maintenant, Rabelais, Pant. II, 10. Il chantoit bien la basse contre : Et les maris la malencontre, Quand les femmes font le dessus, Marot, II, 134. Dessus le soir, Marot, II, 131. Luy donnera, pour plus son cueur aiser, Quelque autre don par dessus le baiser, Marot, II, 279. Pour obeïr à un clin de tes yeux, Je tournerois dessus dessous les cieux, La Boétie, 482. De dessus un bastion, Montaigne, I, 28. Le coup ne luy rasa que le dessus de la teste, Montaigne, I, 50. Disons que… et là dessus roidissons nous, Montaigne, I, 76. J'avois des opinions au dessus de mon aage, Montaigne, I, 195. Les pires escripts ont gaigné le dessus du vent populaire, Montaigne, IV, 91. Donnez la capacité d'un excellent dessus à un chantre qui a les poulmons pourris, Montaigne, IV, 156. Theseus se faisant fort, et promettant hardiment qu'il viendroit au dessus du Minotaure, Amyot, Thés. 20. Mettant un chapeau de laurier par dessus sa longue perruque, Amyot, Rom. 25. Un bourbier plus profond qu'il ne sembloit à le veoir par dessus… pource que le dessus estoit crousté, Amyot, ib. 27. Il avoit une autre maison dessus le mont Quirinal, Amyot, Numa, 24. Il vouloit chastier Minutius, lequel par dessus son expresse defense avoit combattu contre l'ennemy, Amyot, Fab. 21. Ceulx qui avoient de revenu la valeur de cinq cents minots de bled et au dessus, Amyot, Arist. 1. Si qu'en marchant il me sembloit marcher Sur un espieu ou desur un rocher, Ronsard, 816. Et me plantant dessus le haut du mont, Droit vers Paris me fit tourner le front, Ronsard, ib. Quand ces cartilages sont comprimés, ils feront la voix gresle, comme un dessus, Paré, IV, 15.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DESSUS.
13Par-dessus, loc. prép.Ajoutez :

Passer par-dessus soi-même, ne pas tenir compte de soi. D'où vient donc que vous passez par-dessus vous-même, et que vous ne voyez dans un avenir lointain que le petit marquis ? Sévigné, Lett. 13 mars 1680.

Par-dessus, plus que. Je devais t'estimer par-dessus toutes choses, Tristan, Mariane, I, 3. C'est le privilége de la loi évangélique par-dessus la judaïque, Pascal, Prov. X. Je sais quel est mon crime, et je connais mon père ; Et j'ai par-dessus vous le crime de ma mère, Racine, Mithr. I, 5. Qu'avais-je par-dessus tant d'âmes que vous laissez périr à mes yeux ? Massillon, Avent, Conc.

PROVERBE

Il les sait toutes et une par-dessus, se dit d'un homme adroit, rusé, et qui se tire toujours d'affaire dans les circonstances les plus difficiles.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DESSUS du vent, être au-dessus du vent, (Marine.) on dit qu’un vaisseau a gagné le dessus du vent, pour dire qu’il a pris l’avantage du vent. (Z)

Dessus, & en italien soprano ; (Musique) est la plus haute & la plus aigue des parties de la Musique, celle qui regne dans un concert au-dessus de toutes les autres. C’est dans ce sens que nous disons dessus de violon, dessus de flûte, de hautbois, & en général, dessus de symphonie.

Dans la musique vocale le dessus s’exécute par des voix de femmes, par des enfans, & encore par des castrati, dont la voix gagne une octave en-haut au moyen de cette mutilation. Voyez Castrati.

Le dessus se divise ordinairement en premier & second dessus, & même quelquefois en trois. La partie des voix qui exécute le second dessus, s’appelle bas-dessus ; & l’on fait aussi des récits à voix seule pour cette partie. Un beau bas-dessus plein & sonore est plus estimé en Italie pour voix de femme, que les voix claires & aiguës ; mais on n’en fait aucun cas en France. Voyez Partie, Voix. (S)

Dessus, (Opera.) voyez l’article précedent. On dit d’une actrice de l’opera & d’une chanteuse de concert, c’est un beau dessus, pour dire une belle voix de dessus. Les chœurs de femmes à l’opera sont composés de dessus & de bas-dessus ; les premieres sont placées du côté du Roi, les autres du côté de la Reine. Voyez Chœurs. La partie des dessus à la chapelle du Roi, est chantée par des castrati. Voyez Chanteur. (B)

Dessus de flûte à bec, (Luth.) instrument à vent, dont la forme & la tablature est semblable à celle de la flûte à bec décrite à son article. Cet instrument sonne l’octave au-dessus de la flûte à bec, appellée taille. Voyez Flûte à bec, & la table du rapport de l’étendue des instrumens.

Dessus de flute traversiere, (Luth.) est un instrument de musique semblable à la flûte traversiere, mais la moitié plus petit, & qui ne se démonte qu’en deux ou trois parties. La tablature de cet instrument qui sonne l’octave au-dessus de la flûte traversiere ordinaire, est tout-à-fait semblable à celle de ce dernier instrument. Voyez Flute traversiere, & la Pl. VIII. fig. 8. de Lutherie.

Dessus de viole, (Luth.) instrument de musique à cordes & archet, en tout semblable à la viole, dont il ne differe qu’en ce qu’il est plus petit & n’a que six cordes, lesquelles sonnent l’octave au-dessus des six premieres de la viole. Voyez Viole La facture & la tablature de cet instrument, que les Italiens appellent alto viola, est en tout semblable à celle de la viole. Voyez Pl. II. fig. 2. de Lutherie.

Dessus de porte, (Archit.) on entend sous ce nom tous les revêtissemens de pierre, de bois ou de plâtre, susceptibles d’ornemens, de peinture, sculpture & architecture, à l’usage de la décoration des appartemens. (P)

Dessus, en terme de Bijoutier, est proprement le couverture d’une tabatiere, qui joue sur le fond & la base par le moyen d’une charniere.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « dessus »

Des… préfixe, pour dé… avec une s de prononciation, et sus ou sur ; picard, desseure ; Berry, génev. norm. dessur ; provenç. desobre ; ital. disopra.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin desursum (parfois écrit desusum) (« d’en haut »), composé de de et sursum (« en haut, vers le haut, en montant »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dessus »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dessus dœsy

Évolution historique de l’usage du mot « dessus »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dessus »

  • La détente : faut surtout pas appuyer dessus ! De Pierre Desproges / Fonds de tiroir
  • L'honnêteté est au-dessus des lois mêmes. De Ménandre / Le Carthaginois
  • Au-dessus des nuages, le ciel est toujours bleu. De Leslie Walton
  • Au-dessus du devoir, il y a le bonheur. De Paul Léautaud / Passe-temps
  • Les femmes sont des poêles à dessus de marbre. De Honoré de Balzac / Autre étude de femme
  • Il faut aimer au-dessus de ses moyens. De Jacques de Bourbon Busset / Tu ne mourras pas
  • Au-dessus des nuages, il y a toujours du soleil. De Pierre Dudan / Les Cent pas dans ma tête
  • On accomplit une mauvaise action, on met sa marque dessus. De Victor Hugo / L'homme qui rit
  • La philosophie nous met au-dessus des grandeurs, mais rien ne nous met au-dessus de l'ennui. De Madame de Maintenon
  • Au-dessus de la matière, il y a la pensée ; au-dessus de la pensée, il y a l'idéal. De Meissonier
  • On dirait parfois que les romanciers ignorent les problèmes réels de la vie : ils volent au-dessus d'eux comme des oiseaux au-dessus des pays. De Léo-Paul Desrosiers / Le Livre des mystères
  • Celui qui regarde au-dessus de soi a mal au cou. De Proverbe arabe
  • Il faut laisser les soucis à celui qui est au-dessus de nous. De Proverbe alsacien
  • Personne ne survit au fait d'être estimé au-dessus de sa valeur. De Oscar Wilde
  • Le soleil passe les frontières sans que les soldats tirent dessus. De Salim Jabran / Réfugié
  • Dans les Pyrénées-Orientales, les "Mesta Fusion 2" banalisés sous le nom de radars tourelles trônent désormais à 4 mètres au-dessus de nos routes. Ici, tout en haut d'un mât, la cabine renferme le cœur du système composé d'une antenne radar de type doppler large champ, d'une unité de traitement qui intègre un logiciel de gestion des infractions ainsi que de deux appareils numériques de prises de vues. Au dispositif s'ajoutent un module de flash infrarouge au déclenchement invisible à l'œil nu et une caméra de vidéosurveillance associée à un module d'extension en option. Il sera ultérieurement utilisé pour la verbalisation d'infractions comme le non-port de la ceinture de sécurité ou le téléphone au volant. Enfin, sur l'image qui déclenchera un PV, le véhicule en faute sera identifié dans un cadre noir précédé d'une flèche.  lindependant.fr, Pyrénées-Orientales : les radars tourelles culminent à 4 mètres au-dessus des voies - lindependant.fr
  • Collecter les anneaux au-dessus de Lazy Lake est un défi de la saison 3 du chapitre 2 de Fortnite. Il concerne le pack de challenges de la semaine 3 et permet de gagner de l'EXP pour votre Passe de Combat. Millenium, Fortnite : Collecter les anneaux bleus au-dessus de Lazy Lake, défi saison 3 chapitre 2 - Millenium
  • Le deuxième anneau est lui en plein centre de la ville, au-dessus de l'arbre. Pour le troisième anneau, il faudra vous rendre à la sortie est de Lazy Lake. L'anneau se trouvera en face d'une petite maison. Enfin, le dernier anneau se trouve entre deux bâtiments dans la partie nord-ouest de la ville. Pour plus de précision, nous vous avons indiqué les 4 emplacements sur la carte ci-dessous. Jeuxvideo.com, Fortnite, Chapitre 2, saison 3 : Collecter les anneaux au dessus de Lazy Lake, notre guide (Défis de la semaine 3) - Actualités - jeuxvideo.com
  • 55.000 nouveaux cas de contamination au coronavirus ont été confirmés jeudi aux Etats-Unis, soit le plus important bilan quotidien rapporté au niveau mondial depuis le début de la pandémie... De quoi éteindre l'optimisme des investisseurs ? Pas sûr... Certes le CAC40 est attendu en baisse ce matin. Mais elle s'annonce relativement faible et l'indice parisien ne devrait perdre qu'une petite partie du terrain gagné hier (+2,49%), tout en restant au-dessus des 5.000 points. A noter qu'aujourd'hui, il n'y aura pas de Wall Street pour donner le "la" en raison de l'Independence Day. Bourse Direct, Préouverture Paris : un CAC40 annoncé en baisse, mais au-dessus des 5.000 points
  • Nous avons récemment publié notre rapport de recherche mis à jour, intitulé «Marché de la Filtres de dessus de bouteille». Le rapport analyse les incidences actuelles du marché ainsi que les prévisions concernant ce dernier, plus particulièrement durant la période 2020 à 2027. Une étude de recherche permet danalyser le changement dans la dynamique du marché, le volume du marché régional, les innovations technologiques et la Filtres de dessus de bouteille des opportunités daffaires dans la période prévisionnelle. Le rapport analyse également la situation actuelle du marché de la Filtres de dessus de bouteille en analysant de manière approfondie plusieurs fabricants, associations, entreprises, vendeurs et industries qui en dépendent. [email protected] or call us on +1-312-376-8303. Journal l'Action Régionale, Édition Marché Filtres de dessus de bouteille rapport 2020 Mise à jour après l’épidémie de COVID-19 Fisher Scientific, Daigger Scientific, Sterlitech, Foxx Life Sciences, SoCal BioMedical – Journal l'Action Régionale
  • Les prix du pétrole Brent ont bouclé un mois de cotation au-dessus de 40 dollars, et le prix du panier OPEP a dépassé les 40 dollars le baril pour la première fois en quatre mois. Malgré les vents contraires de la pandémie de Covid-19, les décisions de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés semblent avoir un impact sur le marché, qui réagit favorablement aux coupures de production, malgré une demande fléchissante. El Watan, Le Brent boucle un mois de cotation au-dessus de 40 dollars : Les décisions de l’Opep impactent le marché | El Watan
  • Le résultat voit Chelsea revenir en quatrième position, après avoir brièvement perdu sa place en Ligue des champions samedi, tandis que les Hornets sont juste un point au-dessus des trois derniers et Aston Villa, 18e, a un match en main. Mais ce match en cours est à Liverpool. Breakingnews.fr, Chelsea reprend l'habitude de gagner alors qu'elle prend le dessus sur Watford

Images d'illustration du mot « dessus »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dessus »

Langue Traduction
Anglais above
Espagnol encima
Italien sopra
Allemand über
Chinois 以上
Arabe في الاعلى
Portugais acima
Russe выше
Japonais
Basque goian
Corse sopra
Source : Google Translate API

Synonymes de « dessus »

Source : synonymes de dessus sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dessus »

Partager