La langue française

Derrière

Sommaire

  • Définitions du mot derrière
  • Étymologie de « derrière »
  • Phonétique de « derrière »
  • Évolution historique de l’usage du mot « derrière »
  • Citations contenant le mot « derrière »
  • Images d'illustration du mot « derrière »
  • Vidéos relatives au mot « derrière »
  • Traductions du mot « derrière »
  • Synonymes de « derrière »
  • Antonymes de « derrière »

Définitions du mot derrière

Trésor de la Langue Française informatisé

DERRIÈRE1, prép. et adv.

I.− Derrière exprime une postériorité spatiale.
A.− Emploi prép.
1. En arrière, au dos de quelque chose, de quelqu'un. Les mains derrière le dos (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 155).Je demeurai longtemps derrière un Vittel-menthe (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 78):
1. La ville disparaissait derrière son incendie, comme les navires de guerre derrière les rideaux de leurs fumées de combat. Malraux, L'Espoir,1937, p. 775.
Au fig.
a) Au-delà de. Derrière cette gaîté, derrière cette coquetterie même, il y avait une foi si vive, un tel mépris du monde et des richesses (Larbaud, Fermina Marquez,1911, p. 115):
2. En constatant, en notant la forme de leur flèche, le déplacement de leurs lignes, l'ensoleillement de leur surface, je sentais que je n'allais pas au bout de mon impression, que quelque chose était derrière ce mouvement, derrière cette clarté, quelque chose qu'ils semblaient contenir et dérober à la fois. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 180.
b) En cachette de. Faire, dire quelque chose derrière le dos de quelqu'un. Ils peuvent t'assassiner en lâches, derrière ton dos (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 550):
3. Il ne souffrait pas, il ne sentait rien, il entendait, par bribes, les propos qu'échangeaient, derrière lui, oncle Alfred et Dussol. Mauriac, Le Mystère Frontenac,1933, p. 215.
c) Sous la protection de. Tout homme qui se réfugie derrière l'excuse de ses passions (...) est un homme de mauvaise foi (Sartre, Existent.,1946, p. 80).
P. anal. [Dans un temps spatialisé] Avant quelqu'un, quelque chose, c'est à dire avant le moment où le propos sur cette personne ou cette chose est émis. L'âge de pierre est loin derrière nous (Alain, Propos,1935, p. 1263).Ne rien laisser derrière moi (Camus, Justes,1950, p. 323):
4. Et il est évident que les vingt ans de peine et de production que j'ai derrière moi m'ont au moins assuré une grosse situation d'argent. Péguy, L'Argent,1913, p. 1145.
2. [Dans une succession, gén. avec un verbe de mouvement] À la suite de. Aller, marcher l'un derrière l'autre. Elle (...) gagna la pièce qu'elle occupait au-dessus du grand salon. Bernard y pénétra derrière elle (Mauriac, Th. Desqueyroux,1927, p. 252):
5. Soulevant la cruche pleine, il entoura de l'autre bras, les épaules de la fille, et ils s'en allèrent ainsi, laissant derrière eux le pointillé des gouttes. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 60.
Rem. Dans un tel cont. derrière exprime la position respective des deux sujets à la différence de après* qui marque le but mobile que l'on veut atteindre (d'apr. Goug. Syst. gramm. 1962, p. 317).
Au fig. (avec suggestion d'un jugement de valeur).
a) Être derrière quelqu'un (qui est lui-même trop faible).
Soutenir quelqu'un, l'appuyer. Comme un seul peuple derrière un seul chef (Sartre, Mains sales,1948, 4etabl., 4, p. 149):
6. Depuis trois ans surtout, la vie de Lucien avait été d'une sagesse inattaquable; aussi de Marsay avait-il dit de lui ce mot singulier : « Ce garçon doit avoir derrière lui quelqu'un de bien fort! » ... Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1844, p. 84.
Surveiller quelqu'un. Il faut toujours être derrière lui (Rob.).
b) Laisser qqn loin derrière soi. Distancer quelqu'un et au fig. le surpasser. Il laisse bien loin derrière lui et « Pope » et « Thompson » (Chênedollé, Journal,1833, p. 172).
[Dans une classification abstr.] À un rang inférieur. L'uranium au troisième rang des métaux non ferreux derrière le cuivre et l'aluminium (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 165).
3. Loc. (avec gén. un jugement de valeur ou une connotation affective).
a) Loc. prép. + subst.
De derrière + subst.Depuis l'arrière de quelque chose, de quelqu'un :
7. Je parle! j'ai peur de ma voix. Je marche! j'ai peur de l'inconnu de derrière la porte, de derrière le rideau, de dans l'armoire, de sous le lit. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Lui? 1883, p. 854.
Pensée, idée de derrière la tête. Pensée, idée dissimulée mais qui transparaît dans une réaction ou un comportement :
8. Le fond de leur pensée, leur idée de derrière la tête, c'est que, quand un pauvre est en butte aux calomnies d'un riche, et un faible aux calomnies d'un puissant (...), il doit se trouver très honoré de ce regard, et dire respectueusement merci. Péguy, L'Argent,1913, p. 1268.
Vin, bouteille de derrière les fagots. Vin d'excellente qualité (que l'on a gardé et fait vieillir à la cave). Savourant ce nom comme un vin de derrière les fagots (Proust, Filles en fleurs,1918, p. 745).
Iron., p. anal. [En parlant d'une chose de bonne qualité, bien conditionnée] Après avoir sorti de derrière les fagots pour un camarade de marque les histoires sur sir Rufus Israël (Proust, Filles en fleurs,1918p. 775):
9. Toto Sépulture ne fit pas long feu; au deuxième round Jacques l'étendit à terre d'un direct à la mâchoire de derrière les fagots. Queneau, Loin de Rueil,1944, p. 61.
Par derrière + subst.Par la partie arrière.
[En parlant d'une chose] Passant par derrière la maison (Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 305).Le chuchotement de la voix du prêtre répondant « mon fils », par derrière le grillage (Bourget, Disciple,1889, p. 84).
P. anal. :
10. La pathologie mentale, l'endocrinologie, la morphologie, la graphologie, les recherches sur les tempéraments, par derrière les monographies, visent toutes à dégager des types suffisamment constants et compréhensifs pour rendre compte d'un grand nombre de cas. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 38.
[En parlant d'une pers.] Rare. Écoutant par derrière lui quand on lui parle devant (Goncourt, Journal,1857, p. 308).
P. anal. :
11. Bergson a mis en évidence, par-derrière lui, un appel, toujours issu d'une personne morale, héros ou saint, auquel fait écho une aspiration de nature émotive, génératrice d'idées et d'actes libérateurs. Mounier, Traité du caractère,1946p. 685.
b) Loc. adj. De derrière. Qui se trouve derrière, dans la partie postérieure d'un animé ou d'un inanimé. Sur le petit siège de derrière (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Héritage, 1884, p. 527).La poche de derrière de ma culotte (Gide, Journal,1914, p. 503).
En partic.
[Dans une maison] Sur le derrière, du côté opposé à la façade. Enfonçant la porte de derrière (Zola, Débâcle,1892, p. 292).Le jeune couple habitait la pièce de derrière au premier (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 14).
[Dans une anatomie] Postérieur, du côté opposé à la tête (cf. derrière3). [Les lévriers mouillés] assis sur leur train de derrière (Flaub., 1reÉduc. sentim.,1845, p. 19):
12. Il y a dedans [dans le Parthénon] une volte d'un cheval sur ses pieds de derrière, vois-tu, un pied passant devant l'autre comme cela... c'est d'une rouerie... Oui, dans ces bas-reliefs, c'est tout le contraire du galop contemporain : toujours les deux jambes de derrière sont ramassées sous l'arrière-train... Pourquoi cela? Goncourt, Journal,1879, p. 41.
B.− Emploi adv.
1. En arrière; du côté qui est opposé à l'avant. Tenez, restons un peu derrière (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, MmeBaptiste, 1882, p. 355).La voiture était loin maintenant, loin derrière (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, À cheval, 1883, p. 401):
13. Au milieu, sur une chaufferette, de l'encens fumait. Bouvard se tenait derrière; et Pécuchet, lui tournant le dos, jetait dans l'âtre des poignées de soufre. Flaubert, Bouvard et Pécuchet,t. 2, 1880, p. 84.
Au fig. En cachette, au-delà des apparences :
14. − Laisse donc! tu ne la connais pas. Il n'y a pas de pire hypocrite. Devant les gens, elle fait son bon cœur; puis, derrière, elle vous mange... Va, ma fille, toi seule as vu clair, le jour où je l'ai amenée. Zola, La Joie de vivre,1884, p. 954.
2. Interj. Derrière! Ordre par lequel on intime à un chien de rester ou de passer derrière soi :
15. − Ah! dit le paysan (...), vous êtes le frère de M. le comte (...). Approchez-vous donc (...). Yvonne, mets du bois au feu (...). Derrière, les chiens! ... Nerval, Le Marquis de Fayolle,1855, p. 94.
3. Locutions
a) Par derrière
Par l'arrière, par le côté postérieur. Il est parti par derrière avec Boris et Lucas (Sartre, Mains sales,1948, 2etabl., 4, p. 46):
16. Elle tombe pâmée entre les bras du Chinois qui l'a saisie par derrière. Elle regarde d'un œil blanc, puis poussant un cri, elle bondit et se roule dans ses vêtements. Claudel, Le Soulier de satin,1929, 1rejournée, 2, p. 697.
Derrière. Tobol, la langue au vent, les pattes molles, trottine par derrière (Martin du G., Devenir,1909, p. 179).
Au fig. En cachette, sournoisement. Tu me fais des niches par derrière, dieu sérieux! (Crémieux, Orphée,1858, II, 3, p. 63).
b) Sens devant derrière. Cf. devant.
II.− Derrière exprime une postériorité temporelle.
A.− Emploi prép.
1. Après quelqu'un. Elle se levait derrière lui, afin de le voir dans la rue (Flaub., MmeBovary,t. 1, 1857, p. 123):
17. Enfin, le 16, (...) je vais rejoindre Ghéon à Pise, (...) et nous menons, dix jours durant, une prodigieuse vie irracontable, d'inappréciable profit − interrompue, (...) par les mauvaises nouvelles de la petite nièce de Ghéon qui rappellent brusquement celui-ci à Orsay. Je n'ai pas le cœur de prolonger derrière lui mon voyage et rentre à la fin avril. Gide, Journal,1912, p. 379.
2. Rare. Après quelque chose :
18. L'inspecteur Colombin, en habit, avec le plastron qui bâillait sur son poil roux, se versait du champagne derrière un souper finissant. Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 440.
Rem. 1. On rencontre sur ce modèle dans la docum. la loc. prép. au derrière de. Allez-vous manger votre fromage au derrière de votre viande? (Renard, Journal, 1894, p. 709). 2. Il est des cas où l'espace et le temps sont si intimement liés que l'on hésite sur l'interprétation à donner. Ils se taisaient quand nous passions. Et derrière nous, les conversations reprenaient (Camus, Étranger, 1942, p. 1127).
B.− Emploi adv. Après. Un peu mélancolique comme la nuit qui vient derrière (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Portrait, 1888, p. 630):
19. ... elle immole ce peu de vie à la vie qui vient derrière, dévoue à l'enfant de demain son seul et unique jour, cela est propre à la guêpe; c'est original et sublime. Michelet, L'Insecte,1857, p. 299.
Prononc. et Orth. : [dε ʀjε:ʀ]. [ε] ouvert dans la 1resyll. sous l'infl. de l'anc. adj. derrain dans lequel [ε] ouvert s'explique par la présence de rr double purement graph. mais donnant l'impression d'une 1resyll. entravée (cf. Buben 1935, § 50). Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Prép. 1. a) Ca 1100 « en arrière de, au dos de » (Roland, éd. J. Bédier, 574 : Sa rereguarde lerrat derere sei); b) ca 1625 fig. « à l'abri de » (D'Aubigné, Lettres, XLIV, ds Œuvres complètes, éd. E. Réaume et F. de Caussade, I, 266); 2. 1823 « après » (Hugo, Han d'Islande, p. 493 : qui sait d'ailleurs ce qui est derrière la mort?). B. Adv. 1. ca 1100 « en arrière » (Roland, 1832); 2. a) 1174-87 par derrière « par l'arrière » (Chr. de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 1232 : il li fist par derriere le sanc et la cervele espandre); b) 1269-78 par derrière « de façon sournoise » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 9210 : Et par deriers putain vos claiment). Du b. lat. deretro, prép. et adv. « derrière », composé de de, marquant le point de départ et de retro, adv. et prép. « derrière »; la forme derrière d'apr. derrain (v. dernier). Bbg. De Gorog (R. P.). The Medieval French prepositions... Philol. Quart. 1972, t. 51, no2, p. 349, 355. − Gottsch. Redens. 1930, p. 216, 224. − Sckommodau (H.). Sens dessus dessous, sens devant derrière bei Balzac und Rabelais. Z. rom. Philol. 1968, t. 84, pp. 49-66.

DERRIÈRE2, subst. masc.

A.− Au sing. Partie postérieure de quelque chose, par opposition au devant :
1. Et ce spectre qui l'obsédait, elle n'en pouvait revoir les traits : ce n'était rien qu'une forme confuse. La nuit, rêvant de Hans Ulric, elle ne distinguait jamais, que le derrière de sa tête. Bourges, Le Crépuscule des dieux,1884, p. 257.
[Dans un immeuble, une maison] Partie opposée à la façade. Voyant ici ou là un derrière d'usine (Jouve, Scène capit.,1935, p. 38):
2. C'est prodigieux, monsieur; mais les vieilles femmes et les enterrements, je ne peux pas voir ça. (...). C'est pourquoi je me suis logé sur le derrière. Sur le devant, j'aurais trop été exposé à voir les corbillards qui passent dans cette rue du matin au soir, parce que c'est le chemin pour aller au cimetière. Murger, Scènes de la vie de jeunesse,1851, p. 123.
B.− Au plur.
1. Partie d'un bâtiment qui se trouve à l'opposé de la façade. Elles atteignirent le hameau par les derrières (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 338):
3. Après avoir dépassé le donjon qui se trouve à l'extrémité de l'aile gauche, nous passâmes sur les derrières du château. G. Leroux, Le Mystère de la chambre jaune,1907, p. 76.
2. ART MILIT., vx. Zone de terrain située en arrière du front des unités combattantes. Corps de troupe situé à l'arrière d'une armée. Pour couvrir les derrières de l'armée roumaine, contre les Bulgares (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 300):
4. Saladin, avec une armée de manœuvre supérieure en nombre, tenait la campagne; il suivait Richard à la piste; ses troupes couronnaient les hauteurs, prêtes à tomber sur les derrières de la colonne franque... Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 275.
Au fig. Ménager, protéger ses derrières. Se garantir, se protéger contre une attaque éventuelle. [Il] dépensait à protéger ses derrières autant d'ingéniosité qu'à pousser de l'avant (Gide, Caves,1914, p. 786).Cf. assurer ex. 5.
Prononc. et Orth. Cf. derrière1. Étymol. et Hist. 1. Ca 1230 « la partie qui est derrière » (Merlin, t. 1, p. 247 ds T.-L. [ici au sens milit.] : se il me vienent au derrier et mi anemi me sont au devant); 1734 plur. milit. (J.-B. Dubos, Hist. de la monarchie fr., t. 2, p. 187 : il avoit ... Poitiers dans ses derrières); 2. ca 1230 « le postérieur » (G. Le Clerc, Fergus, 81, 33 ds T.-L.); 3. 1539 « partie arrière d'une maison » (Est.); av. 1714 plur. (Fénelon, Œuvres, t. 19, p. 52 ds Littré : les derrières du terrier). Substantivation de derrière1*. Bbg. La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 406.

DERRIÈRE3, subst. masc.

[Chez certains mammifères et fam. chez l'homme] Arrière-train, fessier. Le lapin entre tout doucement Dans le léger esquif, s'assied sur son derrière (Florian, Fables,1792, p. 152).Son derrière allait de droite à gauche comme un fiacre pris dans des rails (Renard, Journal,1896, p. 314):
1. Sans doute elle [la Mouquette] en aperçut un [un bourgeois], car brusquement elle releva ses jupes, tendit les fesses, montra son derrière énorme, nu dans un dernier flamboiement du soleil. Il n'avait rien d'obscène, ce derrière, et ne faisait pas rire, farouche. Zola, Germinal,1885, p. 1437.
Donner à qqn un coup de pied au derrière. Il le jette à la porte en lui collant son pied sur le derrière (Claudel, Endormie,1883, p. 13).Se mettre le derrière à l'air. Se déshabiller. Quelle idée aussi d'avoir écouté son conseil et de s'être mis le derrière à l'air! (Zola, Germinal,1885p. 1401).
Expr. fig. Avoir le feu au derrière. Être très pressé (cf. avoir le feu aux trousses). Galoper, se culbuter, pour courir plus vite, comme s'ils avaient eu le feu au derrière! (Zola, Débâcle,1892, p. 17).Avoir qqn (la police, un créancier) au derrière. Être poursuivi, talonné par quelqu'un. Dès demain je vous flanque la police d'Asuncion au derrière (Bernanos, Nuit,1928, p. 29).(En) tomber sur le derrière. Être surpris, décontenancé. Patissot retira sa ligne, poussa un cri, tomba d'étonnement sur le derrière (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Dimanches bourgeois de Paris, 1880, p. 305).[En parlant d'une chose] Manquer d'harmonie, d'équilibre. Hugo. − Son œuvre n'a pas d'équilibre, tombe sur le nez, tombe sur le derrière, est absurde (Barrès, Cahiers, t. 3, 1904, p. 257).Se taper le derrière par terre. Rire, se moquer avec ostentation de quelque chose. Montrer le derrière. ,,Fuir dans une bataille ou reculer honteusement devant l'exécution d'une tâche`` (Lar. Lang. fr.).
Rem. On rencontre dans la docum. la forme arg. derche, subst. masc. et sa variante derge. Les mandarines et le derge ballotant (Dussort, Journal, 1930, ms. dép. par G. Esnault, 1953, p. 15). Avec de grands éperons pour leur larder la chair du derche (Queneau, Zazie, 1959, p. 30).
P. ext. L'anus. Une grande cavale de femme (...) toute nue, avec une pipe dans le derrière (Zola, Terre,1887, p. 74):
2. Le docteur met son thermomètre dans le derrière de l'Esther qui le trouve bien familier. Aymé, Le Puits aux images,1932, p. 46.
Prononc. et Orth. Cf. derrière1. Étymol. et Hist. Cf. derrière2.
STAT. − Derrière1 2 et 3. Fréq. abs. littér. : 17 610. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 13 275, b) 30 031; xxes. : a) 33 544, b) 27 300.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, passim.

Wiktionnaire

Adverbe

derrière \dɛ.ʁjɛʁ\ invariable

  1. En arrière ou du côté opposé à la face.
    • Je l’ai laissé bien loin derrière.
    • Regarder derrière.
    • Qu’importe que cela soit devant ou derrière ?
    • Il fauchait les touffes d’échaudures qui poussaient dans la pâture de derrière. — (Daniel Bernier, Les terres meurtries, vol.2: Léona, Éditions l’Archipel, 2004)
    • Regarde derrière cette colline.

Nom commun

derrière \dɛ.ʁjɛʁ\ masculin

  1. Se dit du côté opposé au devant, de la partie postérieure.
    • Ils guignaient depuis longtemps, pour leur nouvelle installation, […] une petite boutique, en forme de hangar, avec une vitrine d’une seule glace et une unique pièce sur le derrière. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 47 de l’éd. de 1921)
    • Le derrière de la tête.
    • Porte de derrière.
  2. Les fesses.
    • Ils [les élèves externes] ne comprenaient pas toujours notre langage, dont la virile grossièreté les dépassait. Le leur était d’une correction désolante : ils allaient jusqu’à dire « Un coup de pied au derrière ! » — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 325)
    • Le père Noël empoigna le Loup, le cala sous son bras et lui donna une fessée si forte que les vibrations des claques sur le derrière du loup faisaient tomber la neige des arbres. Le Loup criait, pleurait, se débattait en gigotant, mais je vous jure qu’il n’avait plus froid ! — (Robert Ayats, Le Loup qui voulait manger le Père Noël, 2007)
    • « Qu’est-ce qui est noir et blanc et rouge sur le derrière ?
      — J’donne ma langue au chat.
      — Un zèbre qui a des irritations à cause de ses couches. »
      — (Pouce-Pouce voyage dans le temps, Humongous Entertainment, 1997)
    • Se dessina au fil de son imagination une galerie de fesses à la blancheur douteuse, de trous de balle hémorroïdaires, de derches de fiotes, de popotins pratiques, de croupes rétives, de derrières voluptueux, de raies au parfum de crevettes avariées. — (Pascal Gonthier, En courant vers le Minotaure, Éditions Publibook, 2009, page 25)
  3. (Vieilli) (Au pluriel) (Militaire) Derniers corps d’une armée en marche ou en bataille et du côté auquel l’armée tourne le dos, ou du pays qu’elle laisse derrière elle. On dit aujourd’hui « arrières ».
    • À part les nombreux varioleux, dont le déplacement était impossible, les malades et les blessés avaient été évacués au loin sur les derrières. — (Alfred Chanzy, La 2e Armée de la Loire)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DERRIÈRE. prép.
de lieu. À la suite ou Du côté opposé à la face d'une personne ou d'une chose. Derrière la maison. Derrière le jardin. Derrière la porte. Derrière l'armoire. Derrière la tapisserie. Il était assis derrière vous. Se cacher derrière quelqu'un. Avoir les mains liées derrière le dos. Ils fuyaient à toute bride sans regarder derrière eux. Fig., Il ne faut pas regarder derrière soi, Il faut continuer quand on a bien commencé, quand une fois on s'est engagé dans une carrière. Fig., Laisser quelqu'un bien loin derrière soi, bien loin derrière, Le surpasser, avoir beaucoup d'avantage sur lui. Il s'emploie aussi comme adverbe et signifie En arrière ou Du côté opposé à la face. Je l'ai laissé bien loin derrière. Regarder derrière. Qu'importe que cela soit devant ou derrière?

PAR-DERRIÈRE, loc. adv. Par la partie postérieure. Il le saisit par-derrière. Il fut blessé par-derrière. Fam., Sens devant derrière. Voyez DEVANT. Il s'emploie aussi comme nom masculin et se dit du Côté opposé au devant, de la Partie postérieure. Le derrière de la tête. Le derrière de la maison. Il occupe le derrière du logis. Il est logé sur le derrière. Porte de derrière. Fig., Porte de derrière, Faux-fuyant, défaite, échappatoire. On ne saurait traiter sûrement avec cet homme, il a toujours quelque porte de derrière. On dit aussi Pensée de derrière la tête, pour une Arrière-pensée, une pensée que l'on tient secrète. Fig. et fam., Faire rage des pieds de derrière, Faire tous ses efforts, mettre tout en usage pour réussir. Il se dit au pluriel, en termes de Guerre, des Derniers corps d'une armée en marche ou en bataille et du Côté auquel l'armée tourne le dos, ou du Pays qu'elle laisse derrière elle. Il fondit sur les derrières de l'ennemi. Les derrières de l'armée. Un marais couvrait, protégeait ses derrières. Assurer ses derrières. Il se dit encore de la Partie de l'homme et de quelques animaux qui comprend les fesses et le fondement. S'écorcher le derrière. Donner un coup de pied dans le derrière à quelqu'un. Pop., Montrer le derrière, Fuir dans un combat.

Littré (1872-1877)

DERRIÈRE (dè-riê-r') prép.
  • 1En arrière de, au dos de, au revers de. Avoir les mains liées derrière le dos. Il s'est retiré derrière un retranchement, Perrot D'Ablancourt, Arrien, liv. I, dans RICHELET. Il se lève, et soudain pour signal, Achillas Derrière ce héros tirant son coutelas…, Corneille, Pomp. II, 2. Il se met derrière celui qui parle, La Bruyère, VI. Venez, derrière un voile écoutant leurs discours…, Racine, Esth. II, 8. Il laissait tous les autres derrière lui, Fénelon, Tél. V. Son grand-père défendit que je montasse derrière aucun carrosse, et que je suivisse personne hors de la maison, Rousseau, Conf. III. Chevaliers, criait-il d'une voix plus terrible, Devant nous l'ennemi, derrière nous les eaux ; Sachons vaincre ou mourir…, Masson, Helvétiens, VII. C'est à cent lieues plus loin que Smolensk, dans une position plus resserrée, derrière les marais de la Bérézina, c'est à Minsk qu'il lui faut aller chercher des quartiers d'hiver dont quarante marches le séparent, Ségur, Hist. de Napol. IX, 5.

    Regarder derrière soi, tourner la tête pour regarder en arrière.

    Fuir sans regarder derrière soi, fuir à la hâte et précipitamment. Allons, mon maître, suivons le conseil de la vieille ; partons et courons sans regarder derrière nous, Voltaire, Candide, 14.

  • 2À la suite. Ses gens venaient derrière lui.

    Fig. Le désappointement marche derrière l'enthousiasme.

    Laisser quelqu'un bien loin derrière soi, ou, adverbialement, bien loin derrière, le surpasser. Au XVe siècle, l'Italie laissait bien loin derrière elle tout le reste de l'Europe, Raynal, Hist. phil. I, Introd.

  • 3 Adv. En arrière. Nous demeurâmes un peu derrière, Fénelon, Tél. I. Eucharis, rougissant et baissant les yeux, demeurait derrière, toute interdite, sans oser se montrer, Fénelon, ib. VII. Hâtons-nous de courir, de peur d'être laissés derrière, Fénelon, t. XVIII, p. 83.

    Sens devant derrière, loc. adv. En mettant le devant à la place du derrière. Elle a mis son bonnet sens devant derrière (voy. SENS).

    Terme de chasse. Derrière ! commandement pour arrêter un chien et le faire demeurer derrière.

  • 4 S. m. La partie postérieure d'un objet. Le derrière de la maison. Le derrière de la tête. Un lapin des plus agiles sort par les derrières du terrier et va avertir un berger voisin, Fénelon, t. XIX, p. 52. M. du Maine monta dans le carrosse de M. le duc avec M. le prince de Conti, tous deux au derrière et lui au devant avec M. le comte de Toulouse, Saint-Simon, 20, 237.

    Terme de marine. Synonyme d'arrière et de poupe.

    Terme de peinture. Synonyme de champ ou de fond.

  • 5Le derrière, l'arrière-corps d'un logis. Il est logé sur le derrière. … ce logis avait sur le derrière De quoi pouvoir introduire l'ami, La Fontaine, Gag. On ne veut point de bruit, on est sur le derrière, Sévigné, 389.

    Porte de derrière, porte pratiquée dans le derrière d'un bâtiment. Je vis sortir M. le duc de Chartres d'une porte de derrière de son appartement, Saint-Simon, 2, 42. Pour la fuite du roi, il paraît que le prince d'Orange l'a bien voulu ; le roi [Jacques II] était fort bien gardé par le devant de sa maison, tandis que toutes les portes de derrière étaient libres et ouvertes, Sévigné, 505.

    Fig. Porte de derrière, un faux-fuyant, une échappatoire. Nous nous réservons une porte de derrière pour sortir d'affaire avec le parlement, Retz, II, 312. Il faut avoir une pensée de derrière et juger de tout par là, Pascal, Pens. div. 183. Quand on a compté sur un mariage de cette autorité, il ne se trouve plus de porte de derrière, et il leur [aux Mailly] fallut sauter le bâton d'assez mauvaise grâce, Saint-Simon, 3, 55. Chacun parlant tout haut devant tant de témoins, il n'y avait plus de porte de derrière, Saint-Simon, 49, 72.

    Il a toujours quelque porte de derrière, se dit d'un homme peu sincère qui trouve toujours quelque subterfuge.

  • 6La partie inférieure et postérieure du corps. Après ce joli compliment, Qu'elle fit un peu brusquement, Elle lui tourna le derrière D'une dédaigneuse manière, Scarron, Virgile trav. IV. Mme de Castries aurait passé dans un médiocre anneau ; ni derrière, ni gorge, ni menton, Saint-Simon, 42, 252. Le baron chassa Candide à grands coups de pied dans le derrière, Voltaire, Cand. 1. Et quand c'eût été George, s'écrie Turenne en se frottant le derrière…, Rousseau, Ém. IV. Le canard s'assied sur son derrière et remue doucement la queue, Chateaubriand, Amér. XVIII.

    Populairement. Montrer le derrière, avoir des vêtements en si mauvais état que l'on peut apercevoir le linge ou le corps lui-même par des trous. Il signifie de plus fuir dans un combat, et aussi manquer aux promesses que l'on avait faites.

    Grossièrement. S'en torcher le derrière, faire peu de cas de quelque chose. Des lois du sort la dame fière Se torche souvent le derrière, Scarron, Virg. trav. liv. VI.

    Fig. et familièrement. Faire rage des pieds de derrière, faire tous ses efforts pour réussir.

  • 7Les derrières d'une armée, les corps qui viennent les derniers. Fondre sur les derrières de l'ennemi.

    Le côté auquel l'armée tourne le dos ; le pays qu'elle laisse derrière elle. Assurer ses derrières, les mettre en défense contre les attaques de l'ennemi.

  • 8 Terme de marine. Derrière carré, nom donné à une sorte de navire de charge dont l'arrière avait, dans ses œuvres mortes, la forme d'un carré. Un derrière carré de 150 tonneaux, chargé de sucre et de coton, État des prises faites par l'escadre du sieur Renau, dans JAL.
  • 9Par derrière, loc. adv. Par le côté du dos. On peut donc tuer par derrière…, Pascal, Prov. 7. J'ôterai ensuite ma main, et vous me verrez par derrière, mais vous ne pourrez voir mon visage, Sacy, Bible, Exode, XXXIII, 23.

    Aller au-devant par derrière, prévenir adroitement quelque disgrâce, se préparer un avantage par quelque précaution.

    Par derrière, loc. prépositive. À la vue de Krasnoé, les troupes de ce maréchal se débandèrent et coururent à travers champs, pour dépasser la droite de la ligne ennemie, par derrière laquelle elles arrivaient, Ségur, Hist. de Nap. X, 5.

PROVERBES

À passage et à rivière, Laquais devant, maître derrière.

Il ne faut pas regarder derrière soi, en certaines entreprises, c'est-à-dire il faut aller hardiment en avant.

HISTORIQUE

XIe s. S'arere-garde [il] lairrat derere sei, Ch. de Rol. XLII. Sonent cil graile et derere et devant, ib. CXXXVI. Il est darere od celle gent barbée, ib. CCXL.

XIIe s. [Il] Fiert Olivier enmi les dos deriez, Ronc. p. 89. Souvent [il] regarde et derrier et devant, ib. p. 152. Sun lit unt [ils ont], veant tuz, enz el mustier porté, Detries le grant autel e fait et aturné, Th. le mart. 48. Ferid les e turmentad en la plus privée partie de lur cors, à lur detries, Rois, 18.

XIIIe s. La vieille et sa fille orent pourparlé en derriere, Berte, XI. Derrier le haterel [ils] lui ont si fort noué [la corde], ib. X. À destre et à senestre, et devant et derriere, ib. XXVIII. Par derriere l'autel s'ert [s'était] la bele mucie [cachée], ib. CIX. Jà hom qui est bien droituriers Ne jugera autre en derriers, Ren. 18018. Par devant dient qu'il vous aiment, Et par derriers putain vous claiment, la Rose, 9280. Là ne sunt pas li tesmong oy en derriere des parties, Beaumanoir, XXXIX, 78. Derriere ces trois barons avoit bien trente de leurs chevaliers en cottes de drap de soie pour eulz garder, Joinville, 205. À tant es vous [voici que] un Turc qui vint devers la bataille le roy qui dariere nous estoit, et feri par darieres Monseigneur Pierre de Nouille d'une mace, Joinville, 228. Il tournerent ce devant darieres, et s'enfouirent, Joinville, 215.

XIVe s. La nuit qu'il s'i logerent, le gait en ordenoit Pour les bestes sauvages que chacun y veoit : Il estoit devourez qui tout devant aloit ; Aussi estoit perdus qui derrier se tenoit, Guesclin. 9209.

XVe s. Les enfans sire Jean Mahieu se despartirent au plutost qu'il porent, les uns par devant, les autres par derriere, Froissart, II, II, 54. De quoy aucunes gens furent encoulpez en derriere couvertement, Froissart, I, I, 49. [Le roi Charles, les doutes de la mort lui commençant à approcher] manda ses trois freres ès quels il avoit greigneur fiance, et laissa derriere son second frere, le duc d'Anjou, pour tant qu'il le sentoit trop convoiteux, Froissart, II, II, 70. Et vous dis que à aucuns qui demeurerent derriere, on faisoit des torts assez, Froissart, II, II, 215. Tantost celle femme là venue, elle se tourna, et leva ses draps, c'est à savoir sa robe et sa chemise, et montra son derriere aux Hainuyers, Hollandois et Gelandois et à toute la compagnie qui voir le voult, Froissart, III, IV, 50. Et si le roy avoit loué ses œuvres en derriere, encores le loua il mieulx en sa personne, Commines, II, 13.

XVIe s. Voyez le derriere du rideau, Montaigne, I, 327. Quelqu'un des siens, par le derriere prenant sa teste, luy tord le col, Montaigne, III, 130. Nos yeulx ne veoient rien en derriere : nous nous mocquons de nous sur le subject de nostre voisin, Montaigne, IV, 45. Ce singe commença à aller du derriere [foirer] tout le long de la chambre et sus les tapisseries, Despériers, Contes, XCI. N'aiant point soif de louanges, cachez derriere eux mesmes, et condamnez du ciel à pourrir moisis sur le puant fumier d'une salle oisiveté, D'Aubigné, Hist. II, 489. S'il y en avoit quelqu'un [des chiens] qui emportast la voye du lievre cent pas ou plus devant les autres, il le faudroit arrester en lui disant derriere, et non haye ; ce mot de haye ne se doit dire qu'aux chiens qui sont en faute, comme quand ils chassent le change, Salnove, Véner. p. 209, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DERRIÈRE. Ajoutez :
10 Fig. Être derrière, se dit d'une personne qui ne se montre pas, mais qui exerce une action réelle dans une affaire.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « derrière »

(Date à préciser) Du bas latin de retro, comme « arrière » qui vient de ad retro et comme pour ce mot, l’adverbe s’est substantivé. (1080) deriere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, darière ; bourguig. darrei ; génev. les derrières, le derrière de la maison ; vivre sur les derrières, ne pas se tenir au courant de ce qui se passe ; provenç. dereire, dareyre ; catal. darrera ; ital. dietro, drieto ; du latin de et retro, qui a subsisté dans l'ancien français riere. L'ancienne forme detries, qui, comme le vers le montre, doit se lire detriés, est correspondante à l'italien dietro ; par une grande singularité l'r est tombée : detries pour de-retries, dietro pour di-retro ; quant à la finale ies, elle indique un ablatif pluriel d'une forme barbare retratus, mis en arrière, et avec la préposition : de retratis, deriés ; comparez certes et volontiers.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « derrière »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
derrière dɛrjɛr

Évolution historique de l’usage du mot « derrière »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « derrière »

  • Pour une première, c'est une première. Le comédien bastiais Éric Fraticelli va, en effet, passer derrière la caméra afin de réaliser son premier long-métrage de fiction. Corse Matin, L'humoriste Éric Fraticelli va passer derrière la caméra | Corse Matin
  • Qu’y a-t-il derrière l’ambition ? C’est cela qui fait sens. Derrière celle du Cid, il y a la trahison, la morgue, le goût pour la guerre et le fracas des armes. Derrière celle de la reine Constance et de ses Bourguignons, il y a l’avidité, l’hypocrisie et l’oppression. Derrière celle de Chimène Nuñez, il y a une femme que tu as aimée et que tu aimes encore, qui amasse les bijoux, l’or, les brocards et les châteaux ; quête sans but d’une femme qui sait qu’elle lira un jour dans tes yeux : « je ne t’aime plus »… Derrière la mienne, il y a un dessein : voir les deux peuples de ce pays et ses deux religions, vivant en paix sous l’égide d’un prince fort : Toi ! Je t’appuierai pour cela ; je suis la seule à pouvoir le faire ; je t’apporte les musulmans d’Espagne…
  • La mort n'est pas derrière les montagnes, elle est derrière nos épaules. De Proverbe russe
  • Beaucoup d’hommes ont une idée derrière la tête. Très loin derrière, presque toujours. De Jacques Sternberg
  • La langue du sage est derrière son coeur, et le coeur de l'insensé derrière sa langue. De Proverbe oriental
  • C'est bien pratique de pouvoir se cacher derrière quelque chose, derrière une grimace. De Bernard Blier / INA
  • On va pas au sommet en groupe. On y va seule, et ceux qui restent derrière restent derrière, c'est comme ça. De Virginie Despentes / Les Jolies choses
  • Derrière un roman ou un poème, derrière la richesse d'un sens à interpréter, il n'y a pas de sens secret à chercher. Le secret d'un personnage n'existe pas, il n'a aucune épaisseur en dehors du phénomène littéraire. De Jacques Derrida / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - septembre 2000
  • Les chiffres derrière la virgule sont pour les bureaucrates. De Jack Welch
  • La Provence dissimule ses mystères derrière leur évidence. De Jean Giono
  • L’incendie s’est déclaré ce samedi, sur les coups de 17 heures, dans un entrepôt désaffecté, derrière la grande surface Géant Casino dans le Sud de Narbonne. Il s’agit en fait de l’ancien Monsieur Bricolage. En fin d’après-midi, donc, des riverains ont constaté qu’une épaisse fumée noire s’échappait de ces locaux avant de prévenir le centre d’incendie et de secours de l’Aude. Rapidement, 25 soldats du feu de Narbonne et Coursan notamment ont été dépêchés sur les lieux du sinistre. lindependant.fr, Narbonne : feu dans un bâtiment désaffecté derrière Géant - lindependant.fr
  • Au lycée, ils sont plutôt habitués à travailler en équipe, chacun dans leur rôle. Dans ce projet, ils sont tour à tour devant et derrière la caméra, auteur et acteur de leur quotidien et de leurs émotions. Ce travail touche à l’intime, au vécu et de l’aveu des professionnels qui les entourent, ils « ont fait preuve d’une capacité de création étonnante et ils ont tenu la route avec près de 80 films réalisés d’une durée moyenne d’une minute, voire plus ! » millavois.com, Millau. Les élèves du lycée Jean Vigo confinés derrière la caméra
  • Les deux pieds dans son fief axois, mais les yeux à la Métropole, son soutien va donc à Martine Vassal. La candidate LR aux élections municipales, arrivée en deuxième position dimanche dernier, derrière le Printemps Marseillais, a décidé de renoncer à la Mairie de Marseille au profit de Guy Teissier. Dans la foulée, Lionel Royer-Perreaut, élu dans le 9-10e, a également annoncé sa candidature à la Mairie de Marseille dans une vidéo postée sur Fabebook, jeudi 2 juillet. Made in Marseille, Fraîchement réélue, Maryse Joissains se range derrière Martine Vassal pour la Métropole
  • « Mais ce n'est pas fini… Vous freinez à plusieurs reprises brutalement pour essayer de faire tomber le motocycliste derrière vous pour ne pas être attrapé, décrit le président. Vous vous rendez compte, avec le casier que vous avez, ce que vous avez fait pour une petite vignette bleue non apposée sur le pare-brise ? » leparisien.fr, Clermont : la course-poursuite s’achève derrière les barreaux - Le Parisien

Images d'illustration du mot « derrière »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « derrière »

Traductions du mot « derrière »

Langue Traduction
Anglais behind
Espagnol detrás
Italien dietro a
Allemand hinter
Chinois 背后
Arabe خلف
Portugais atrás
Russe позади
Japonais 後ろに
Basque atzean
Corse daretu
Source : Google Translate API

Synonymes de « derrière »

Source : synonymes de derrière sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « derrière »

Partager