Décider : définition de décider


Décider : définition du Wiktionnaire

Verbe

décider \de.si.de\ transitif, intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Résoudre après examen une chose douteuse et contestée.
    • Décider une affaire, une question, un point de droit.
    • Il me semble que cela décide la question.
    • Le tribunal a décidé que la donation était nulle.
    • Mon sort va bientôt se décider.
    • Une chose décidée.
    • Dans ces temps de barbarie, tout se décidait par la force.
    • On n’a pas encore décidé, en Europe, si cette maladie est contagieuse ou non. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, IV, 2)
    • (Absolument) C’est un homme qui aime à décider, qui décide trop hardiment.
    • (Absolument) Décider de tout, sur tout à tort et à travers.
    • (Absolument) Décider en faveur de quelqu’un.
  2. Arrêter ou déterminer ce qu’on doit faire.
    • Et à deux lieues, dans les hangars de la douane de Mazagan, les matériaux d’un pont en fer, dont la construction avait été décidée il y a une cinquantaine d'années par Sidi Mohammed, s’oxydent et s’écaillent. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 144)
    • La commission de permanence s’émut : elle décida de mander le ministre de la Guerre, le général d’HAUTPOUL qui minimisa l’affaire mais fit porter le chapeau si l'on peut dire au général CHANGARNlER qui de ce fait rompit toute relation avec le président, le 7 octobre 1850. — (Jean-Pierre Collignon, La médaille française et l'histoire de la Guerre de 1870-1871, Musées de Charleville-Mézières, 1995, page 21)
  3. Amener à une conclusion définitive ; rendre inévitable.
    • Le temps où l’infanterie décidait des batailles était révolu. La guerre se transformait en une question de matériel, d’entraînement et de connaissances spéciales très compliquées. Elle avait cessé d’être démocratique. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 214 de l’éd. de 1921)
    • Lorsque la bourgeoisie embryonnaire eut à affronter le Pérou et la Bolivie, en 1879, pour décider de la propriété des mines de nitrate (monopole naturel sur l’une des plus grandes richesses de l’époque), elle se heurta pourtant aux États-Unis. — (Armando Uribe, Le livre noir de l’intervention américaine au Chili, traduction de Karine Berriot & Françoise Campo, Seuil, 1974)
    • (Absolument) Le chevalier avait quitté brusquement la lice quand la victoire fut décidée, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Ils arrivèrent à la grotte, tout le monde se les gelait sérieusement. Ils décidèrent de faire un feu pour la nuit. — (Eva Kavian, L'Homme que les chiens aimaient, ONLIT Éditions, 2016, p.age 98)
  4. Déterminer quelqu’un à faire quelque chose.
    • Cette raison m’a décidé à partir.
    • C’est lui qui m’a décidé à vous écrire.
    • Je suis décidé à tout entreprendre.
    • (Absolument) Allons, décidez-vous.
    • (Absolument) Il est bien lent à se décider.
    • (Absolument) Il s’est décidé trop légèrement.
  5. (Pronominal) Se prononcer, se déclarer pour quelque chose, pour quelqu’un, lui donner la préférence.
    • Nous nous décidâmes pour ce parti.
    • La victoire se décida pour eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Décider : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉCIDER. v. tr.
Résoudre après examen une chose douteuse et contestée. Décider une affaire, une question, un point de droit. Il me semble que cela décide la question. Le tribunal a décidé que la donation était nulle. Mon sort va bientôt se décider. Une chose décidée. Dans ces temps de barbarie, tout se décidait par la force. Absolument, C'est un homme qui aime à décider, qui décide trop hardiment. Décider de tout, sur tout à tort et à travers. Décider en faveur de quelqu'un. Il signifie en outre Arrêter, déterminer ce qu'on doit faire. Eh bien, que décidez-vous? Nous décidâmes de partir sur-le-champ. Il fut décidé que nous resterions. Dois-je rester, dois-je partir? décidez.

DÉCIDER DE signifie Amener à une conclusion définitive, rendre inévitable. C'est à vous à décider de ma fortune. Vous pourrez en décider. Le sort en décidera. Cet événement décida de mon sort. Les juges décident de la vie et de la fortune des hommes.

DÉCIDER À signifie Déterminer quelqu'un à faire quelque chose. Cette raison m'a décidé à partir. C'est lui qui m'a décidé à vous écrire. Je suis décidé à tout entreprendre. Absolument, Allons, décidez-vous. Il est bien lent à se décider. Il s'est décidé trop légèrement. Se décider pour quelque chose, pour quelqu'un, Se prononcer, se déclarer pour quelque chose, pour quelqu'un, lui donner la préférence. Nous nous décidâmes pour ce parti. La victoire se décida pour eux.

Décider : définition du Littré (1872-1877)

DÉCIDER (dé-si-dé) v. a.
  • 1Porter un jugement sur une chose douteuse ou contestée. L'Église a décidé ce point. Il y en a beaucoup que le trop d'esprit gâte…, et qui seraient bien fâchés d'être de l'avis des autres, pour avoir la gloire de tout décider, Molière, Critique, sc. 7.
  • 2Mener à conclusion. Décider une affaire. Le courage joint à l'habileté décide tout dans les batailles. Les deux rivaux décidèrent leur querelle à Pharsale, Bossuet, Hist. I, 9. Et par des droits secrets que le ciel avait décidés, la princesse du monde la plus parfaite appartenait déjà au plus grand des rois, Fléchier, Marie-Thér. Enfin les deux rois, résolus de décider leur querelle, rangèrent leurs armées en bataille, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VIII, p. 30, dans POUGENS. Les Français furent éblouis de quelques succès qui ne décidaient rien, Raynal, Hist. phil. X, 15.
  • 3Déterminer à. Cette raison l'a décidé à ne rien entreprendre. Trois cents soldats, formés en trois troupes, furent les seuls qu'on put décider à monter à cet assaut ; on vit ces hommes dévoués s'avancer résolûment contre des milliers d'ennemis, sur une position formidable, Ségur, Hist de Napol. X, 4.

    Absolument. Kutusof le joue, il [Napoléon] le sent, mais il se trouve engagé si avant qu'il ne peut plus ni avancer, ni rester, ni reculer, ni combattre avec honneur et succès ; ainsi, tour à tour poussé par tout ce qui décide ou détourne, il demeure sur ces cendres [de Moscou], espérant à peine, désirant toujours, Ségur, Hist. de Napol. VIII, 10.

    Décider se dit aussi, par extension, pour faire prendre à quelque chose une direction, une sorte de détermination. Là sont les sources des rivières qui versent leurs eaux dans les mers Noire et Baltique ; mais le sol y est lent à décider leur pente et leur courant ; de sorte que les eaux y séjournent et inondent au loin le pays, Ségur, Hist. de Napol. IV, 6.

  • 4Décider une chose, en prendre la résolution. Ils avaient pour orateurs plutôt que pour chefs, des vieillards qui décidaient les hostilités, qui donnaient le signal du départ, Raynal, Hist. phil. IX, 5.
  • 5 V. n. Porter des jugements. Ne décidons jamais à la légère. Ces gens qui décident toujours, et parlent hardiment de toutes choses sans s'y connaître, Molière, Critique, sc. 6. On croit qu'il y a de la honte à douter et à ignorer ; et l'on aime mieux parler et décider au hasard que de reconnaître qu'on n'est pas assez informé des choses pour en porter jugement, Rollin, Traité des Études, V, art. 2. Dans ce siècle hardi… Soit que l'on blâme ou qu'on approuve, On décide plus qu'on n'entend, Lamotte, Fabl. V, 5.

    C'est un homme qui aime à décider, qui décide trop hardiment, c'est-à-dire qui aime à prononcer des jugements, qui prononce des jugements sans être suffisamment informé, instruit.

  • 6Décider de, ordonner, disposer de. Je vous croirai Burrhus, lorsque dans les alarmes Il faudra soutenir la gloire de nos armes, Ou lorsque, plus tranquille, assis dans le sénat, Il faudra décider du destin de l'État, Racine, Brit. III, 1. Du Troyen et du Grec faites-le décider ; Qu'il songe qui des deux il veut rendre ou garder, Racine, Andr. II, 2. Il faut de nos destins que Bajazet décide, Racine, Baj. I, 3. Les dieux décident de tout, Fénelon, Tél. VI.

    Décider de, donner une solution, une conclusion à un événement, à une intention, etc. Ces événements qui décident de la fortune des empires, Bossuet, Hist. III, 2. Nos penchants décident toujours de nos lumières, Massillon, Av. Disp. Le temps et les coutumes décident de nos mœurs, Massillon, Car. Immut. Ah ! si mes penchants décidaient de ma destinée, Massillon, ib. Respect hum. Les exemples des grands décident presque toujours des mœurs publiques, Massillon, Panég. St Louis. Cette bataille [de Thymbrée] est un des plus considérables événements de l'antiquité, puisqu'elle décida de l'empire d'Asie entre les Assyriens de Babylone et les Perses, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 200, dans POUGENS. Eh bien puisqu'on le veut, que la guerre en décide, Créb. Rhadam. II, 2.

    Décider sur, décider de, porter un jugement sur. Décider sur tout, de tout. Il croit avoir droit de décider sur mes sentiments, Bossuet, Avert. 2. Décider du mérite et du prix des auteurs, Boileau, Sat. IX. Les manières, que l'on néglige comme de petites choses, sont souvent ce qui fait que les hommes décident de vous en bien ou en mal, La Bruyère, V. La règle de Descartes qui ne veut pas que l'on décide sur les moindres vérités avant qu'elles soient connues clairement et distinctement, est assez belle et assez juste pour devoir s'étendre au jugement que l'on fait des personnes, La Bruyère, XII.

  • 7Décider de, avec un infinitif, prendre la résolution de. Il a décidé de renvoyer son domestique.
  • 8Se décider, v. réfl. Recevoir une solution, une conclusion. La difficulté qui reste se décidera dans une discussion en règle. La bataille ne se décidait pas. Il touche au moment où son sort se décide. Il suffit d'établir la règle ; les cas particuliers se décident ensuite d'eux-mêmes, Massillon, Confér. Us. des rev. ecclés. Tout se décidait par l'intérêt et par la force, Bossuet, Hist. III, 7.

    Se décider, prendre une résolution. Je me décide à rester, à partir. Clotaire en mon palais se décide à paraître, Lemercier, Bruneh. III, 2.

    Se décider pour quelqu'un, pour quelque chose, donner la préférence, se prononcer pour. Les électeurs se décidèrent pour son compétiteur. La victoire se décida pour César dans les plaines de Pharsale.

HISTORIQUE

XVIe s. À ceste fin, chascun membre, du plus precieux de son nourrissement, decide et rongne une portion, et la renvoye en bas, Rabelais, Pant. III, 4. Jamais on ne peult appeller des jugemens decidez par sort et fortune, Rabelais, ib. III, 12. C'est un conflict qui se decide par les armes de la memoire, Montaigne, I, 249. Quand ils vinrent à decider [à qui revenait l'honneur de la journée], Montaigne, I, 263. Ils eslisent quelqu'un d'entr'eulx qui sur le champ decide leurs procez, Montaigne, IV, 233.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉCIDER. Ajoutez : - REM. J. J. Rousseau l'a dit pour : attester, constater décidément. Je vous remercie, monsieur, de votre dernière pièce et du plaisir que m'a fait sa lecture : elle décide le talent qu'annonçait la première, Lettre à Chamfort, 6 octobre 1764. Cela n'est pas bon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Décider : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « décider » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « décider »

Étymologie de décider - Littré

Latin, decidere, décider, proprement couper, de de, et caedere, couper. De l'idée de trancher on passe à celle de décider, une décision étant ce qui tranche une question.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de décider - Wiktionnaire

Du latin decidere (« diminuer », « retrancher », « réduire ». « décider (une question) », « régler », « arranger », « transiger ») composé du préfixe de- et du verbe cædere (« abattre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « décider »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
décider deside play_arrow

Conjugaison du verbe « décider »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe décider

Évolution historique de l’usage du mot « décider »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « décider »

  • Désormais un des meilleurs au monde à son poste, Sancho est courtisé par les plus grands clubs. Interrogé sur le joueur de Dortmund désormais évalué à 130 millions, Guardiola se demande pourquoi Sancho devrait décider de revenir si c’est lui qui a décidé de partir. « Il (Sancho) a décidé de partir, pourquoi devrait-il décider de revenir ? Lorsqu’il a décidé de déménager à Dortmund, ce n’est pas parce qu’il va décider de revenir deux ans plus tard. Cela n’aurait aucun sens. Il ne voulait pas être ici, c’est pourquoi il ne veut pas revenir ici », a lancé le coach catalan de Manchester City. Afrique Sports, Guardiola sur un de ses anciens joueurs : "Il a décidé de partir, pourquoi devrait-il décider de revenir ?''
  • Baptiste Duhen : C’est un acte important. On se sent libre, libre de décider. Voter, c’est choisir la personne qui nous représentera et c’est une façon de se sentir citoyen. Voter, c’est aussi l’occasion pour les personnes en situation de handicap de prouver que nous sommes tout à fait capables de nous rendre aux urnes et de choisir notre candidat. Aujourd’hui, je suis d’autant plus motivé pour me rendre au bureau de vote que je n’ai malheureusement pas pu participer au premier tour des élections municipales, en raison de l’épidémie de coronavirus. , « Voter, c’est être libre, libre de décider » - Unapei
  • Il faut trois jours à la justice pour décider de la mort d'un homme, et des années pour décider d'un héritage. De Jacques Deval / Afin de vivre bel et bien
  • La stratégie, c'est de décider une femme à sortir avec vous, et la tactique, c'est de la décider à ne pas rentrer sans vous. De Anonyme
  • La raison veut décider ce qui est juste ; la colère veut qu'on trouve juste ce qu'elle a décidé. De Sénèque
  • Il est bien plus naturel à la peur de consulter que de décider. Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz, Mémoires

Images d'illustration du mot « décider »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « décider »

Langue Traduction
Corse decide
Basque erabakitzeko
Japonais 決めます
Russe решать
Portugais decidir
Arabe قرر
Chinois 决定
Allemand entscheiden
Italien decidere
Espagnol decidir
Anglais decide
Source : Google Translate API

Synonymes de « décider »

Source : synonymes de décider sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « décider »


Mots similaires