Balancer : définition de balancer


Balancer : définition du Wiktionnaire

Verbe

balancer \ba.lɑ̃.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se balancer)

  1. Tenir en équilibre.
    • Un danseur de corde qui ne balance pas bien son corps est en danger de tomber.
  2. Mouvoir, agiter un corps de manière qu’il penche ou qu’il soit porté tantôt d’un côté, tantôt de l’autre.
    • Vers le soir, il entre dans un champ de blé, de blés hauts et mûrs, dont la brise balance mollement les beaux épis d’or. — (Octave Mirbeau, « La Mort du chien » dans Lettres de ma chaumière, 1886)
    • Un voile de nuages embrumait la perspective des rues et des squares, et le roulis de l’aéronef balançait le spectacle. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’éd. de 1921)
    • (Pronominal)L'ampoule, qui éclairait cette dégringolade d'objets de toute provenance […] se balançait poussiéreuse, au bout de son fil, sous la voûte basse où le salpêtre faisait des croûtes. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • (Pronominal)Elle descendit avec lenteur, en se balançant ainsi, au niveau de la fenêtre du premier étage, puis elle s'efforça de gagner une mince cimaise de briques vernies qui partait de l'extrémité de la marquise. — (André Dhôtel, Le Pays où l'on n'arrive jamais, 1955)
  3. (En particulier) S’élever et descendre alternativement, en parlant de deux personnes qui, sont sur les deux bouts d’une pièce de bois mise en équilibre.
  4. (Figuré) Peser dans son esprit, faire l’examen et la comparaison de choses opposées.
    • (Absolument)Le comte, sentant qu'un refus de sa part mettrait fin à l'entrevue, accepta sans balancer. — (Julie de Quérangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Hélène était une assez belle fille, robuste, sérieuse et tendre ; son jeune corps avait trop d’impatience pour qu’elle balançât sur le choix de ses parents. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 23.)
  5. Compenser une chose par une autre.
    • Les grands une fois corrompus ne doutent de rien : devenus étrangers à la dignité d'une ame élevée, ils en attendent ce qu'ils ne balanceroient pas d'accorder; et lorsque nous ne nous avilissons pas à leur gré , ils osent nous accuser d’ingratitude. — (Denis Diderot, Essai sur les règnes de Claude et de Néron, livre 1, §. 29, dans les Œuvres de Denis Diderot, publiées par Jacques-André Naigeon, Paris : chez Desray & chez Deterville, an VI, vol. 8, p. 76)
    • Balancer les pertes par les gains. - Ses vertus balancent tous ses vices.
    • Les profits et les pertes, les inconvénients et les avantages se balancent.
  6. Empêcher de prévaloir, égaler en importance, en mérite, etc.
    • Le procès venait d’être jugé sans qu’ils fussent éconduits ; l’avantage était resté à Mildar, qu’Othon seul avait constamment balancé. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  7. (Commerce) Rendre égales entre elles les sommes qui figurent au débit et au crédit d’un compte en ajoutant à la moins élevée la différence qu’on nomme Solde.
    • Balancer un compte.
  8. (Peinture) En parlant de masses, organiser des groupes qui, dans une composition, servent de pendant à d’autres et forment avec eux une espèce de symétrie ou d’équilibre pittoresque.
    • Une masse d’arbres peut balancer une masse de rochers.
    • Des groupes, des masses se balancent.
    • Balancer une composition, Faire que les masses, que les groupes s’y balancent, de manière qu’il n’y ait pas un côté du tableau surchargé de figures ou d’accessoires, tandis que l’autre est vide.
    • Balancer une figure, En disposer les membres de manière qu’ils forment équilibre par rapport au centre de gravité.
  9. (Style) Faire se correspondre, ou bien organiser des phrases ou parties de phrases.
    • Cet écrivain balance ses phrases.
  10. (Familier) Jeter (avec un mouvement de balancement).
    • Balancer un objet.
  11. (Familier) Renvoyer.
    • Balancer un employé.
  12. (Argot) Dénoncer.
    • Ils dénoncent les Blacks pour un problème de territoire. Par contre, la grande gueule, celui qui balance les « krèles », je le connais. — (Gipsy Paladini, Vices : 2e enquête : Zabulu, Éditions Fleuve Noir, 2017, chap. 7)
    • Je dois aussi m'enfoncer dans la turbine les conseils de mes deux bavards – conseilleurs nabots –, qui ne sont pas du tout chaudards, du tout, pour me laisser balancer les vrais patronymes. — (Gérard Vincent, Merci monsieur le juge !: Un témoignage captivant, Le Texte Vivant, 2016)
    • Cette formidable reconnaissance marque le début d’une nouvelle ère : celle de la parole libérée et de l’écoute. Il s’agit d’en faire bon usage et de ne pas balancer pour balancer. — (Sandra Muller, La journaliste Sandra Muller revient sur le phénomène #balancetonporc qu’elle a lancé, Le Monde. Mis en ligne le 30 décembre 2017)
  13. (Intransitif) (Danse) Exécuter le pas qu’on nomme balancé.
  14. (Intransitif) (Moral) Hésiter, être en suspens, pencher tantôt d’un côté, tantôt de l’autre.
    • Sa mère est entre mes mains, j’ai balancé à la sacrifier, je ne me suis pas laissé dominer par la haine, j’ai voulu être juste, …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • S’il advenait qu’il lui fût indispensable de compromettre la tranquillité de deux peuples pour assurer celle de sa patrie, il ne pourrait pas balancer; la tranquillité des deux peuples devrait être sacrifiée. — (Anonyme, Des intérêts en politique. - M. Canning et M. de Metternich, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Balancer : définition du Littré (1872-1877)

BALANCER (ba-lan-sé ; le c prend une cédille devant l'a et l'o : il balançait, nous balançons) v. a.
  • 1Tenir en équilibre, au propre et au figuré. Un danseur de corde qui ne balance pas bien son corps risque de tomber. Laissez à mes mains Le soin de balancer le destin des humains, Voltaire, Tancr. V, 2.

    Terme de commerce. Balancer un compte, rendre égales les sommes du débit et du crédit.

    En termes de peinture, se dit des masses, des groupes qui se répondent. Un groupe qui en balance un autre. Balancer une composition, faire que les masses, les groupes s'y balancent. Balancer une figure, en disposer les membres de manière que l'équilibre soit conservé par rapport au centre de gravité.

    Terme de marine. Faire que les formes se correspondent ou qu'il y ait équilibre entre les poids et les puissances. Balancer les couples d'un navire, les fixer sur la quille de manière que leur axe se trouve dans le plan qui passe par le milieu de la quille, de l'étrave et de l'étambot.

  • 2Mouvoir, agiter un corps tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Balançant son corps à droite et à gauche. Superbe et pâle de courroux, Il balance dans l'air sa redoutable épée, Delavigne, Vêp. sicil. V, 2. Dans les forêts que leur souffle balance, Les brises du matin célèbrent son retour [du soleil], Delavigne, Paria, I, 5.

    Terme de manége. Un cheval est dit balancer la croupe, quand son allure n'est pas ferme et que sa croupe vacille.

  • 3 Fig. Peser, examiner. Balancer les avantages de la guerre et de la paix. Après avoir tout balancé, on résolut… Le roi se mit à balancer tantôt son avis et tantôt celui de Parménion, Vaugelas, Q. C. 255. [Il] Examine en secret sa joie et ses douleurs, Les balance, choisit, laisse couler des pleurs, Corneille, Pomp. III, 1. Contre un tel attentat, rien n'est à balancer, Corneille, Héracl. III, 2. Un homme qui ne balance aucune chose, Molière, Mal. imag. III, 3.
  • 4Rendre incertain, faire balancer. Et que son propre sang, en faveur de ces lieux, Balance les destins et partage les Dieux, Corneille, Sertor. II, 1. Bérénice a longtemps balancé la victoire, Racine, Bér. II, 2. Ainsi ce roi… Qui, dans l'Orient balançant la fortune, Vengeait de tous les rois la querelle commune, Racine, Mithr. I, 1. … Les deux partis… Avaient plus d'une fois balancé les hasards, Voltaire, Henr. I.
  • 5Égaler en poids, en force, compenser. Appius balançait déjà les tribuns. Les succès furent balancés. Jusqu'ici, dans cette guerre, les succès ont balancé les revers. Les bienfaits dans un cœur balancent-ils l'amour ? Racine, Baj. III, 7. Un respect qu'en son cœur rien ne peut balancer, Racine, Iphig. I, 1. Tu balançais son Dieu dans son cœur alarmé, Voltaire, Zaïre, V, 10. Lanfranc balançait la réputation de Bérenger, Voltaire, Mœurs, 45. Hélas ! si tu ne veux qu'éprouver ma vertu, C'est trop me tourmenter ; je la sens qui chancelle : Le besoin la balance et va triompher d'elle, Gilbert, le Malheureux. Condillac ne peut seul balancer Locke, Descartes, Malebranche et Leibnitz, Chateaubriand, Génie, III, II, 3. Quels que soient ses forfaits, sa gloire les balance ; Ils sont grands, je le veux ; mais sa gloire est immense, Arnault, Marius à Mint. III, 1.
  • 6 V. n. Osciller. Toutes les causes physiques, tous les effets qui en résultent sont compris et balancent entre certaines limites plus ou moins étendues, Buffon, Lièvre.

    Terme de chasse. Il se dit de la bête qui est courue et qui va çà et là, et du limier qui ne tient pas la voie juste. Une part de mes chiens se sépare de l'autre, Et je les vois, marquis, comme tu peux penser, Chasser tous avec crainte, et Finaut balancer, Molière, Fâch. II, 7.

    Il se dit aussi du faucon qui reste en place en observant sa proie.

    Dans un métier, une lisse balance, quand elle se lève ou se baisse plus d'un côté que de l'autre.

    En termes de danse, exécuter le pas qu'on nomme un balancé.

  • 7 Fig. Hésiter, être en suspens. La victoire balançait. Tandis que le cœur balance entre ces objets. Voilà ce qui me fait balancer. Il balance à prendre le parti que vous lui conseillez. Ce n'est pas que mon cœur… Balance pour t'offrir un encens qui t'est dû, Boileau, Disc. au roi. Et ne balançons plus, puisqu'il faut éclater, à prévenir le coup qu'il cherche à vous porter, Th. Corneille, Essex, I, 3. Tandis qu'à me répondre ici vous balancez, Racine, Athal. V, 2. À ce silence Ne reconnais-tu pas un père qui balance ? Racine, Iphig. IV, 1. Je ne balance point, je vole à son secours, Racine, Androm. I, 4. Il n'y avait plus à balancer, s'il voulait sauver sa femme, Hamilton, Gramm. 8. Elle est aimable et on l'aime sans balancer, Sévigné, 156. Il n'y a pas à balancer sur votre retour, Sévigné, 526. Entre l'utile et l'agréable, il n'y a pas à balancer, Regnard, Sérénade, 1. M. Tronchin a déclaré qu'il y allait de votre vie, mais que vous ne balanceriez pas de la risquer, Voltaire, Lettr. Mlle Clairon, 16 septembre 1765.
  • 8Se balancer, v. réfl. Balancer son corps. Se balançant, en marchant, tantôt à droite, tantôt à gauche

    Aller sur la balançoire ou sur l'escarpolette.

  • 9 Fig. Être compensé, être égal. Pour que les recettes et les dépenses se balancent. Les avantages et les pertes se balançaient. D'abord les succès se balancèrent. L'avantage se serait balancé. Les succès se balançant.

    Terme de commerce. Se solder. Ce compte se balance par mille francs au crédit ou au débit.

  • 10 Terme de peinture. Se balancer, se correspondre. Ces groupes se balancent.

REMARQUE

Balancer, v. n., suivi d'un infinitif, se construit avec la préposition à : il ne balança pas à partir ; mais on se sert aussi de la préposition de (voy. l'exemple de VOLTAIRE).

Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

SYNONYME

BALANCER, HÉSITER. Bien que dans l'usage ces mots s'emploient aisément l'un pour l'autre, néanmoins ils présentent à l'esprit une image complétement différente. Celui qui balance est porté alternativement d'un côté et puis d'un autre ; c'est pour cela qu'il ne se décide pas. Celui qui hésite est attaché, arrêté à un certain point ; il ne va pas en avant ; c'est pourquoi il ne prend pas de parti. On hésite devant un obstacle ; on balance entre divers objets. En général, celui qui balance a plusieurs partis à prendre ; celui qui hésite peut n'en avoir qu'un. Je balance à répondre veut dire : je ne sais si je dois me taire ou parler ; j'hésite à répondre veut dire : je sens qu'il faut parler, mais je suis embarrassé pour le faire.

HISTORIQUE

XIIIe s. Toz les degrés [il] aval descent ; Le tierz boçu [il] a descarchié [déchargé], Dedenz l'eve l'a balancié [jeté], Fab. et Contes, édit. MÉON, t. III, p. 251. L'un des chiés [bouts] en met en sa bouche, Puis la balance, si la couche Desor son dos…, Ren. 2278.

XIVe s. [Les Anglois] Ont par dessus François getée et balancie Chaude eaue, vive chaux et aussi poix bouilie, Guesclin. 19734.

XVIe s. Comme un asne balançant Deux grands oreilles pointues, Du Bellay, J. II, 38, recto. Les parlemens… Où d'un contrepois loyal Les sainctes loix on balance, Du Bellay, J. II, 39, verso. Ce seul icy a fleschi ma pensée, Ce seul icy mon ame balancée A esbranlé, Du Bellay, J. IV, 7, recto. Tout aultre animal est ou vers terre tourné, Ou caché dessoubs l'onde, ou d'aile ballancée Est pendu parmy l'air, Du Bellay, J. IV, 81, recto. Ballancer tous ses mots, respondre de la teste, Avec un Messer non ou bien un Messer si, Du Bellay, J. VI, 25, verso. Les philosophes ont voulu considerer tout, balancer tout, Montaigne, II, 243. Un esprit balancé justement entre deux pareilles envies, Montaigne, II, 389. Pour empescher de faire le saut à ceux qui balançoient encores, D'Aubigné, Hist. II, 62. Desjà les habitans faisoient ballancer le pont, quant Guitri saute avec un cheval d'Espagne dessus, D'Aubigné, ib. II, 67. Quand bien ce seroit une faute au souverain de balancer [pencher, favoriser] plus d'un costé que de l'autre, Castelnau, 14.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BALANCER. Ajoutez :
11 En termes de construction, balancer un escalier, établir le balancement des marches.
12 Populairement, tenir en suspens, amuser. Le fond de l'affaire, à ce que j'imagine, c'est que sa petite fierté veut avoir sa revanche et se donner le plaisir de te tenir le bec dans l'eau ; tu l'as balancée, elle te balance… ne prends pas cet air déconfit, V. Cherbuliez, Rev. des Deux-Mondes, 15 févr. 1876, p. 739.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Balancer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

BALANCER la croupe au pas ou au trot, se dit, en termes de Manége, du cheval dont la croupe dandine à ses allures ; c’est une marque de foiblesse de reins. (V)

Balancer ; se balancer dans l’air, se dit, en Fauconnerie, d’un oiseau qui reste toûjours en une place en observant la proie.

Balancer se dit aussi, en Vénerie, d’une bête, qui, chassée des chiens courans, est lassée & vacille en fuyant : on dit ce chevreuil balance.

Un levrier balance quand il ne tient pas la voie juste, ou qu’il va & vient à d’autres voies.

Balancer. On dit dans les manufactures de soie qu’une lisse balance, quand elle leve ou baisse plus d’un côté que d’un autre ; ce qui est de conséquence dans le travail des étoffes riches.

La lisse balancée ou qui ne baisse pas juste à un accompagnage, fait que la dorure est séparée ou barrée. Voyez Accompagnage, Dorure, Étoffes or et argent .

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Balancer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « balancer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « balancer »

Étymologie de balancer - Littré

Balance ; Berry, berlancer ; picard, baloncher ; génev. se galancer ; provenç. balansar ; ital. bilanciare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de balancer - Wiktionnaire

Dénominal de balance.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « balancer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
balancer balɑ̃se play_arrow

Conjugaison du verbe « balancer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe balancer

Évolution historique de l’usage du mot « balancer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « balancer »

  • En représailles aux milliers de tracts expédiés par ballon vers le territoire nord-coréen par les frères Park, Pyongyang veut, à son tour, en balancer "des montagnes" sur le Sud. (Ici, Kim Jong-un en 2018.) LExpress.fr, Corée du Sud : avec leurs ballons de tracts, les frères Park font enrager Kim Jong-un - L'Express
  • Mais attention ! Si Alix n’a, jusqu’alors, rien dit, elle compte bien tout balancer aux compagnes des hommes concernés s’ils n’arrêtent pas de lui envoyer des messages. StarMag.com, Alix draguée par des hommes en couple, elle menace de tout balancer ! ⋆ StarMag.com
  • Qui jette son soulier sur ses bienfaiteurs va balancer dans la soupe distinguée de l'intelligence un gros pavé prosaïque : le Goulag et l'esclavage qu'il désigne. De André Glucksmann / Une rage d’enfant
  • L'insouciance est l'art de se balancer dans la vie comme sur une escarpolette, sans s'inquiéter du moment où la corde cassera. De Honoré de Balzac / Pensées
  • Monter à cheval enivre comme le vin. Une fois en selle, on perd la raison et on commence à se balancer comme dans un rêve héroïque. De Laza Lazarevic / Il connaît tout
  • Qu'est-ce que l'homme ? Il est cette force qui finit toujours par balancer les tyrans et les dieux. De Albert Camus / Lettres à un ami allemand
  • A vouloir balancer trop loin le crapaud, on finit par le jeter dans le bonheur d'une mare. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages

Images d'illustration du mot « balancer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « balancer »

Langue Traduction
Corse swing
Basque swing
Japonais スイング
Russe свинг
Portugais balanço
Arabe تأرجح
Chinois 摇摆
Allemand schwingen
Italien swing
Espagnol columpio
Anglais swing
Source : Google Translate API

Synonymes de « balancer »

Source : synonymes de balancer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « balancer »


Mots similaires