La langue française

Transiger

Sommaire

  • Définitions du mot transiger
  • Étymologie de « transiger »
  • Phonétique de « transiger »
  • Citations contenant le mot « transiger »
  • Images d'illustration du mot « transiger »
  • Traductions du mot « transiger »
  • Synonymes de « transiger »
  • Antonymes de « transiger »

Définitions du mot transiger

Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSIGER, verbe intrans.

[Le suj. désigne un animé]
A. − Faire des concessions pour obtenir un arrangement ou mettre fin à un litige, terminer ou prévenir une contestation, sans intervention de la justice ou de l'arbitrage. Transiger sous seing privé; transiger par-devant notaire. Las de plaider, ils transigèrent (Ac.). Acceptation des dons et legs faits au département, sauf si le Conseil général décide de transiger avec les héritiers de l'auteur de la libéralité (Bacquias, Cons. gén. et cons. arrondiss., 1934, p. 56).
Transiger sur qqc.Si celui qui avait transigé sur un droit qu'il avait de son chef, acquiert ensuite un droit semblable du chef d'une autre personne, il n'est point, quant au droit nouvellement acquis, lié par la transaction antérieure (Code civil, 1804, art. 2050, p. 368).Le danger des petits séminaires, c'est que leurs chefs transigent avec les parents sur le prix de la pension (Stendhal, Mém. touriste, t. 2, 1838, p. 476).
Rare. Transiger de qqc.Des nations, absorbées dans leurs jouissances, seraient lentes à résister: elles abandonneraient une portion de leurs droits pour conserver le reste; elles espéreraient sauver leur repos en transigeant de leur liberté (Constant, Esprit conquête, 1813, p. 165).
Transiger à + subst. désignant une quantité, une somme.Le colonel Rudeanu déclara que ces quantités leur étaient nécessaires non par mois, mais par jour. Et, à sa note, il ajoutait: du cuivre, du laiton, du maillechort. On transigea à 20 tonnes de poudre et 500 tonnes d'acier en barre par mois (Joffre, Mém., t. 2, 1931, p. 311).J'allais transiger à quatre mille cinq; seulement, puisque Laurent s'inscrit pour mille francs, je resterai donc à cinq mille (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 20).
B. − Au fig. [Le compl. désigne un principe, une règle morale, une vertu] Négliger, trahir par faiblesse, par intérêt. Transiger avec l'honneur; transiger avec son devoir, avec sa conscience. Les hommes voudraient transiger avec la justice, sortir de son cercle pour un jour, pour un obstacle, et rentrer ensuite dans l'ordre. Ils voudraient la garantie de la règle et le succès de l'exception (Constant, Esprit conquête, 1813, p. 225).En passant à l'exécution, le chef d'entreprise est souvent appelé à transiger avec les principes de l'organisation (Villemer, Organ. industr., 1947, p. 11).
[P. méton.] Il n'y a pas d'antagonismes qui ne puissent être résolus par des arrangements diplomatiques, par de réciproques concessions. Les intérêts transigent plus facilement que les sentiments (Martin du G., Thib., Été 14, 1936, p. 486).
[À la forme nég.] Ne pas transiger avec qqc.Se montrer ferme, demeurer inflexible relativement à quelque chose. L'honneur le voulait, et l'on ne transigeait pas avec l'honneur (Zola,Pot-Bouille,1882,p. 312).« (...) Je songe à la Colombe d'Alain-Fournier, qui se jeta dans un étang pour ne pas transiger avec la pureté. Mais peut-être est-ce de l'orgueil? » Évidemment, je ne prétendais pas qu'on dût s'entêter indéfiniment dans la virginité (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 289).
Rare. Transiger entre qqc. et qqc.Hésiter entre quelque chose et quelque chose. L'histoire jugera s'il était digne de la cour des pairs de transiger entre la conscience et la peur (M. de Guérin, Corresp., 1830, p. 40).
REM. 1.
Transigeance, subst. fém.,rare. Fait de transiger, de faire un compromis, des concessions. Toute hésitation, tout contre-balancement, toute nuance même devient indice de transigeance (Gide, Journal, 1929, p. 931).
2.
Transigeant, -ante, part. prés. en empl. adj.,rare. [Corresp. à supra B] Qui transige. Il n'y a nullement lieu de chercher à « excuser » Claudel. Je l'aime et le veux ainsi, faisant la leçon aux catholiques transigeants, tièdes, et qui cherchent à pactiser (Gide, Journal, 1931, p. 1096).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃ziʒe], (il) transige [-zi:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) 1342 « conclure un arrangement, en faisant de part et d'autre des concessions sur ce qui est en litige » (A.N. JJ 74, fo289 rods Gdf. Compl.); b) 1780 p. ext. (Mirabeau, Lettres écrites du donjon, p. 262: transiger aveuglément sur l'honneur); c) 1812 transiger avec la vérité (Jouy, Hermite, t. 2, p. 251). Empr. au lat.transigere (de trans « à travers » et agere « faire avancer ») « pousser à travers » d'où « mener à terme, achever » et « arranger, conclure, régler une affaire ». Fréq. abs. littér.: 181. Bbg. François (A.). La Désinence -ance ds le vocab. fr. Genève-Lille, 1950, p. 75 (s.v. transigeance).

Wiktionnaire

Verbe

transiger \tʁɑ̃.zi.ʒe\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Accommoder un différend, un procès en faisant de part et d’autre des concessions sur ce qui est en litige.
    • Les Capitouls et l’université de Montauban n’étaient guère, non plus, disposés à transiger par-devant notaire. — (Henry Le Bret, Histoire de Montauban, Réthoré, 1841, page 46)
    • Il ne me semblait pas encore possible qu’un Sud-Américain pût transiger sur la qualité de ses chaussures, un Italien sur celle de ses chapeaux. — (René Crevel, Détours, 1924)
    • Charles le Sage transige avec Charles le Mauvais, en attendant mieux. Il transige partout, selon sa maxime qu’il faut savoir céder aux gens pervers. Il transige même avec les aventuriers irréductibles des grandes compagnies. — (Jacques Bainville, Histoire de France, Arthème Fayard, 1924, chap. VI)
  2. (Figuré) Se prêter à des accommodements.
    • Cette noble créature ne savait pas transiger avec la probité, avec la délicatesse, avec toutes les religions domestiques cultivées au foyer de la famille, encore si pur, si rayonnant au fond de la province. — (Honoré de Balzac, Illusions perdues, 1843, 3e partie)
    • Marie-Anne est une femme qui ne transige pas avec le devoir, et sa conception du devoir est rigide à l’excès. — (Maurice Leblanc, Les Dents du tigre, 1920, 1re partie, chap. 9)
    • Puisqu’il s’agit de la France, de son indépendance et de l’avenir, puisqu’il s’agit de l’Europe, de sa cohésion et de sa volonté, nous ne transigerons pas. — (Jacques Chirac, Appel de Cochin, 6 décembre 1978)
  3. Accommoder quelque chose.
    • QUESTION I. Si le mari peut transiger des injures tant verbales que réelles faites à sa femme. — (I. Bouvot, 'Nouveau recueil des arrests de Bourgongne, Pierre & Iaques Choët, Cologny, 1623)
    • Sur quoi il faut observer deux choses ; savoir : 1°. ce que dit le mème [sic] Paul , « qu’on ne peut pas transiger les actions dont la condamnation est au double, parce que le débiteur a nié sa dette (I) ». — (Pandectes de Justinien, livre quarante-quatrième, 1823)
  4. Acheter ou vendre quelque chose.
    • Premièrement, le sous-alinéa 86.1(2)c)(ii) prévoit que les actions initiales d’un contribuable doivent faire partie d’une catégorie dont les actions sont largement réparties et sont activement transigées sur une bourse de valeurs visée par règlement située aux États-Unis au moment de la distribution (la liste de ces bourses figure à l’article 3201 du Règlement de l’impôt sur le revenu). — (Loi de l’impôt sur le revenu du Canada et Règlement annotés, Publications CCH, Brossard (QC), 2007, 36e édition)
    • « Cette chambre, dit-il, me sert à la fois de bureau et de bibliothèque ; c’est ici que je transige mes affaires, que je reçois les personnes qui viennent me consulter, que je tiens mon journal et mes comptes ; c’est encore ici que je garde ma petite collection de livres. » — (Robert Major, Jean Rivard, ou, L’art de réussir: idéologies et utopie dans l’œuvre d’Antoine Gérin-Lajoie, Vie des lettres québécoises n°30, Presses de l’université Laval, Québec, 1991)

Verbe

transiger \tran.si.ˈʒɛr\ (voir la conjugaison)

  1. Transiger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRANSIGER (tran-zi-jé. Le g prend un e devant a et o : transigeant, transigeons) v. n.
  • 1Accommoder un différend par des concessions réciproques. Seigneur, afin que vous me pardonniez, je transige avec vous que je pardonnerai à tel qui m'a offensé, Bossuet, Pensées chrét. 11.

    Fig. Transiger avec, ne pas se montrer ferme sur… On ne doit pas transiger avec l'honneur, avec le devoir.

  • 2Passer un acte pour accommoder un différend, un procès. Les deux plaideurs ont transigé. Pour transiger, il faut avoir la capacité de disposer des objets compris dans la transaction, Code civ. art. 2045.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

  • 3 V. a. Dans le langage administratif, accommoder par une transaction. La quotité des transactions doit nécessairement avoir une grande influence sur le sort des perceptions… toutes les fois qu'une affaire aura été transigée, le directeur devra en faire mention dans la colonne no 7… toutes les fois qu'une affaire ne pourra être annotée dans la colonne no 7, comme étant en voie d'arrangement ou transigée, elle devra nécessairement être portée devant les tribunaux, Circul. contrib. indir. 7 févr. 1821, no 61.
  • 4Se transiger, v. réfl. Être l'objet d'une transaction. Procès-verbal qui se transige.

HISTORIQUE

XIVe s. Et est par ce transigé et accordé que si par leur fait, faute ou coulpe…, Du Cange, mareare.

XVIe s. Ceux qui aiment mieux poursuivre leurs quereles et procez jusqu'au dernier point, que de transiger amiablement, Calvin, Instit. 528. Ce qu'ils alleguent d'un costé et d'autre sera facile à transiger, en observant distinctement les passages…, Calvin, ib. 817. Comme il appert par l'acte solennel accordé, passé et transigé entre tous eulx, Carloix, X, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSIGER, v. n. (Gramm.) c’est souscrire à une transaction. Voyez Transaction.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transiger »

(1342) Du latin transigere, de agere, « mener ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin transigere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. transigere, pousser à travers, pousser jusqu'au bout, terminer, transiger, de trans, au delà, et agere, pousser (voy. AGIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « transiger »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transiger trɑ̃ziʒe

Citations contenant le mot « transiger »

  • C'est un grand avantage dans les affaires de la vie que de savoir prendre l'offensive : l'homme attaqué transige toujours. Benjamin Constant de Rebecque, Journal intime
  • Incapable de transiger, je suis incapable de combattre. Pierre Jean Jouve, En miroir, Mercure de France
  • L'humilité consiste à transiger avec le mensonge. Miguel de Unamuno y Jugo, In Vae victoribus !, article publié dans Los Lunes de El Imparcial, 15 décembre 1913
  • La seule chose sur laquelle il ne faut jamais transiger ou reculer : le droit à l'intériorité... Ecoutez couler le temps. De Olivier Revault d'Allonnes / Musiques - variations sur la pensée juive
  • C'est d'ailleurs suite aux nombreux commentaires sur les réseaux sociaux que l'Université a décidé de réagir, précisant qu'il "n’est pas d’usage au sein de l'institution de communiquer sur ce type d’affaire en raison du principe de protection de la vie privée sur lequel on ne peut transiger, mais devant l'affluence de réactions sur les réseaux sociaux notamment, il est apparu important de contextualiser l'action de l'établissement". Clicanoo.re, [Faits Divers] Suspicion de harcèlement sexuel par un professeur à l'Université : une enquête interne ouverte | Clicanoo.re
  • Il en va de même sur un autre terrain, celui des valeurs. La répression des Ouïgours, population musulmane du Xinjiang, a suscité une réaction tardive mais très ferme de la France. L’Allemagne, elle, se montre beaucoup plus timide, craignant des conséquences pour ses exportations. Faire preuve à l’avenir d’un peu plus d’unité face au géant chinois permettrait aux Européens de ne pas avoir à transiger avec leurs principes les plus élémentaires. La Croix, Les Occidentaux à l’épreuve

Images d'illustration du mot « transiger »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « transiger »

Langue Traduction
Anglais compromise
Espagnol compromiso
Italien compromesso
Allemand kompromiss
Chinois 妥协
Arabe مرونة
Portugais compromisso
Russe компромисс
Japonais 妥協
Basque konpromiso
Corse cumprumissu
Source : Google Translate API

Synonymes de « transiger »

Source : synonymes de transiger sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « transiger »

Partager