Taciturne : définition de taciturne


Taciturne : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TACITURNE, adj.

A. − Qui, par tempérament, parle peu; qui est laconique. Synon. morne1, silencieux; anton. babillard, bavard, communicatif, expansif.Âme, cœur, humeur taciturne; caractère, élève, enfant, montagnard, paysan taciturne; sombre et taciturne; triste et taciturne. Richelieu sentait en M. de Saint-Cyran, sous son air réservé et taciturne, un ressort secret de puissance dont il tenait à s'assurer (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 315).Le livre [American Note-Books de Hawthorne] est plein de petites phrases de ce genre, sans développements, sans bavardage, paroles d'un homme taciturne, rêveur, secret (Green, Journal, 1944, p. 160).
Empl. subst. Je t'adore à l'égal de la voûte nocturne, Ô vase de tristesse, ô grande taciturne (Baudel., Fl. du Mal, 1857, p. 43).Celui-ci connaissait depuis l'enfance le trait distinctif de son cadet, cette froide retenue de parole sur tout ce qui le concernait; il dut renoncer à obtenir de ce taciturne le beau récit de bataille qu'on attendait à la Bourdette (Vogüé, Morts, 1899, p. 256).
B. − Qui, en certaines circonstances, refuse de parler, garde silence. Synon. muet, silencieux.Être taciturne; foule taciturne. L'accusateur public et l'un des juges du tribunal révolutionnaire restaient taciturnes, observaient avec attention les moindres mouvements de sa physionomie (Balzac, Réquisit., 1831, p. 145).On voyait qu'il eût apprécié le réconfort d'un sourire. Mais, sans nous être consultés, nous demeurions taciturnes et le visage fermé, et à la fin notre mutisme lui pesait certainement davantage que n'avait fait notre indignation le quart d'heure d'avant (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 268).
C. − Rare. Silencieux. Antre, ciel, colline, heure, maison, nuit, tombeau taciturne; arbres, lieux taciturnes. Le silence règne dans ces hôtels neufs, qui n'ont ni souvenirs ni passé et qui font songer à ces palais enchantés, déserts et taciturnes, entretenus par un génie invisible (Viollet-Le-Duc, Archit., 1872, p. 257).La lune se mirait dans le lac taciturne, Pâle comme un grand lis, pleine de nonchaloirs (Moréas, Syrtes, 1884, p. 37).
REM.
Taciturnement, adv.,rare. D'une manière taciturne; sans parler. Synon. en silence.Muet comme une carpe et ivrogne comme le biscuit, il se remplissait taciturnement (Arnoux, Rossignol napol., 1937, p. 92).
Prononc. et Orth.: [tasityʀn]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1485 « où il n'y a pas de bruit » voye taciturne (Mist. Viel Testament, éd. J. de Rothschild, t. 1, p. 14, vers 344); cf. déb. xvies. silence taciturne (J. Lemaire de Belges, Le Temple d'honneur et de vertus ds Œuvres, éd. J. Stecher, t. 4, p. 218); b) id. « qui a le caractère du silence » nuict taciturne (Id., La Couronne margaritique, ibid., p. 43); cf. 1827 la nuit, taciturne, voilée (Baour-Lormian, Ossian, p. 4); 1859 « qui ne laisse rien exprimer » clôtures taciturnes (Fromentin, Sahel, 2eéd., 1893, p. 29); 2. a) 1530 « qui est de tempérament, d'humeur à parler peu » (Palsgr., p. 325); b) 1680 « propre à celui qui n'aime pas parler » humeur taciturne (Rich.). Empr. au lat. class.taciturnus « taciturne, silencieux » dér. de tacitus, v. tacite. Fréq. abs. littér.: 433. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 503, b) 658; xxes.: a) 777, b) 591. Bbg. Quem. DDL t. 3 (s.v. taciturnement).

Taciturne : définition du Wiktionnaire

Adjectif

taciturne \ta.si.tyʁn\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est de tempérament, d’humeur à parler peu.
    • Elle ne comprenait rien au caractère de son mari ; mais, de doux et bienveillant qu’elle l’avait toujours connu, il était devenu défiant et taciturne. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le vieux matelot, assez taciturne de sa nature, la barre engagée sous le bras, se tenait silencieux à l’arrière de l’embarcation. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • […] ; lorsque le hasard les forçait de se trouver ensemble, il devenait taciturne, maussade, ne répondait qu’avec difficulté aux questions qu’elle lui adressait et avec cette maladresse habituelle aux amoureux peu aguerris, il saisissait le premier prétexte venu pour la quitter. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Le fils aîné de Mariette est à la guerre. Avec elle est restée sa bru, la frêle, taciturne et héroïque Anne-Marie, […]. — (Léon Trotski, Le Drame du prolétariat français, 1922, annexe à l’édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • « Sylphide, taciturne sont des mots rares pour ton âge. Tu aurais pu dire des femmes à la taille fine, tout le monde aurait compris. Quant à taciturne comme un Breton, je crois que tu exagères un peu. Bien sûr, les Bretons ne sont pas exubérants comme les Marseillais, mais de là à dire qu’ils sont taciturnes, je ne le crois pas. Je suis breton et j’aime la gaieté. D’où tiens-tu cela ? » — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 71.)
  2. (Littéraire) Qui a le caractère du silence, qui ne laisse rien exprimer.
    • Derrière ces clôtures taciturnes [en Algérie], ces portes massives comme des portes de citadelles, ces guichets barricadés avec du fer, il y a les deux grands mystères de ce pays-ci, la fortune mobilière et les femmes. — (Eugène Fromentin, Une année dans le Sahel, 1858)
    • Les villages où nous passâmes sont tristes, sombres, humides, misérables et taciturnes. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, 2012, page 155)
  3. (Littéraire) Qui rend d’humeur à parler peu, qui rend silencieux.
    • Pourquoi cette douleur si taciturne ? — (Le Tourneur, Traduction de Clarisse Harlowe)
    • La lune céleste, laquelle… rassemble ses rays argentines pour en enrichir la nuit taciturne. — (J. Lemaire, cité dans Revue de L’instruction publique, 30 mars 1865, page 827)
    • En entrant au bureau lundi matin, Daniel ressent déjà l’ambiance taciturne, créée autant par leur défaite […] que par le licenciement de Wilson. — (Patrick Senécal, Hell.com, Éditions Alire, Québec, 2009, p. 285)

Forme d’adjectif

taciturne \ta.tʃi.ˈtur.ne\

  1. Féminin pluriel de taciturno.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Taciturne : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TACITURNE. adj. des deux genres
. Qui est de tempérament, d'humeur à parler peu. Un homme morne et taciturne. C'est un homme extrêmement taciturne. Vous voilà bien sombre et bien taciturne. On dit aussi Un esprit taciturne, un caractère taciturne.

Taciturne : définition du Littré (1872-1877)

TACITURNE (ta-si-tur-n') adj.
  • 1Qui est d'humeur à parler peu. On le voyait [un enfant] toujours doux, paisible et taciturne, ne disant jamais mot, et ne jouant jamais à tous ces petits jeux que l'on nomme enfantins, Molière, Mal. imag. II, 6. Il vaut mieux passer pour sérieuse que pour ridicule, et pour taciturne que pour imbécile, Maintenon, Lett. à M. d'Aubigné, t. I, p. 164, dans POUGENS. Il était guindé dans toutes ses allures, taciturne à donner des vapeurs, cependant un peu plus ennuyant quand il parlait, Hamilton, Gramm. VII.

    On dit aussi : un esprit taciturne, un caractère taciturne.

    Fig. Souvent délivré du tourment De ces illusions nocturnes, Je considère au firmament L'aspect des flambeaux taciturnes, Saint-Amand, le Contemplateur.

    Substantivement. On ne croit plus que médiocrement Qu'un taciturne abonde en jugement, Scarron, Poés. div. Œuv. t. VII, p. 173, dans POUGENS.

    Guillaume le Taciturne, ou, absolument, le Taciturne, se dit de Guillaume Ier, prince d'Orange, fondateur de l'indépendance des Provinces-Unies.

    S. m. Membre d'une secte d'anabaptistes.

  • 2Qui rend taciturne. Pourquoi cette douleur si taciturne ? Letourneur, Trad. de Clar. Harlowe, lett. 83.

HISTORIQUE

XVIe s. La lune celeste, laquelle… rassemble ses rays argentines pour en enrichir la nuit taciturne, J. Lemaire, cité dans Revue de Vinstruction publique, 30 mars 1865, p. 827. Toutes les contrarietez s'y treuvent [en moi]… bavard, taciturne, laborieux, delicat…, Montaigne, II, 7.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TACITURNE. Ajoutez :
3Qui a le caractère du silence, qui ne laisse rien exprimer. Derrière ces clôtures taciturnes [en Algérie], ces portes massives comme des portes de citadelles, ces guichets barricadés avec du fer, il y a les deux grands mystères de ce pays-ci, la fortune mobilière et les femmes, E. Fromentin, Une année dans le Sahel, p. 33.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Taciturne : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TACITURNE, (Gram.) il se dit du caractere de l’homme sombre, mélancolique, & gardant le silence. La taciturnité n’a jamais été prise pour une bonne qualité ; elle inspire l’éloignement ; elle renferme. Elle est si souvent la compagne de la méchanceté, ou du-moins de l’humeur, qu’où l’on remarque l’une, on suppose l’autre. On suppose que l’homme taciturne parleroit, s’il ne craignoit de se démasquer, & qu’il laisseroit voir au fond de son ame, s’il n’y receloit quelque chose de honteux ou de funeste. Ce n’est cependant quelquefois qu’une maladie, ou la suite d’une maladïe. Il y a des nations taciturnes, des familles taciturnes ; on devient taciturne avec ceux qu’on craint.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « taciturne »

Étymologie de taciturne - Littré

Lat. taciturnus, dérivé de tacere (voy. TAIRE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de taciturne - Wiktionnaire

Du latin taciturnus (« silencieux, taciturne »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « taciturne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taciturne tasityrn play_arrow

Citations contenant le mot « taciturne »

  • Sortie rare mais puissante pour la taciturne "Pulga" (puce, en espagnol): avec un palmarès encore vierge en 2019-2020, le Barça arrive au bout d'une saison cauchemar, marquée par des résultats sportifs décevants et des mini-crises en cascade. Les Echos, Espagne: le cri du coeur de Messi pour pousser le Barça à "changer" | Les Echos
  • Le grand complexe abrite des bâtiments peints de couleurs vives. Les patients qui attendent leur tour sont assis en silence sur des bancs en bois alignés dans des couloirs ouverts. Des mères avec des nouveau-nés et des enfants plus âgés, des femmes âgées et un homme solitaire, intemporel et taciturne prêts à rencontrer les conseillers et le personnel médical. ONU Info, RDC : en Ituri, un lieu de guérison et de justice pour les victimes de violences sexuelles du conflit   | ONU Info
  • Dans l’entourage de Yesudass Veeranah, aujourd’hui âgé de 39 ans, tous s’accordent à dire qu’il a toujours été un homme taciturne. «Même avant ses démêlés avec la justice, il ne fréquentait pas trop la famille. À sa sortie de la prison, les choses n’ont pas changé. On le voit lors des événements importants, tels que des mariages, ou encore dans la rue. Mais c’est tout. On ne sait donc pas grande chose à son propos», affirment des proches que nous avons sollicités. lexpress.mu, Accident» à Rivière-du-Rempart: Yesudass Veeranah, un homme solitaire et taciturne | lexpress.mu
  • Lors de mon arrivée en Grande-Bretagne, les Anglais étaient grands, minces et taciturnes, tandis qu'aujourd'hui ils sont grands, minces et taciturnes. De George Mikes / Comment peut-on être Anglais ?
  • Ceux qui ne lisent pas forment un peuple taciturne. Les objets leur tiennent lieu de mots. De Christian Bobin / Une petite robe de fête

Traductions du mot « taciturne »

Langue Traduction
Corse taciturnu
Basque isil
Japonais 無口な
Russe неразговорчивый
Portugais taciturno
Arabe قليل الكلام
Chinois 沉默寡言
Allemand schweigsam
Italien taciturno
Espagnol taciturno
Anglais taciturn
Source : Google Translate API

Synonymes de « taciturne »

Source : synonymes de taciturne sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « taciturne »



mots du mois

Mots similaires