La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « se taire »

Se taire

Définitions de « se taire »

Wiktionnaire

Verbe - français

se taire \sə tɛʁ\ 3e groupe (voir la conjugaison) pronominal

  1. Garder le silence ; s’abstenir de parler.
    • Cette terrible histoire des Vaudois, dois-je en parler ou m’en taire ? En parler ? Elle est trop cruelle ; personne ne la racontera sans que la plume n'hésite, et que l'encre, en écrivant, ne blanchisse de larmes. — (Jules Michelet, Le prêtre, la femme, la famille, Paris : Chamerot, 1862 (8e éd.), p.23)
    • – Je suis citoyen britannique ! – continua Bert, obstiné. – Vous n’êtes pas obligés d’écouter, mais rien ne me force à me taire. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 352 de l’édition de 1921)
    • Il se lève, en proie à une grande agitation, va fermer la porte de la chambre de sa femme puis se tait : il se tait activement, en dévorant une foule de paroles, les unes chevauchant les autres. — (Jules Supervielle, Le voleur d’enfants, Gallimard, 1926, collection Folio, page 130.)
    • Dans dix ans, parmi les vestiges de Beaumat, les souffles du vent, les croassements des corbeaux et la chute des pierres retentiront seuls ; nulle oreille humaine ne les entendra et la cloche du village elle-même se taira, fatiguée de tinter seulement pour les morts. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Même les hirondelles s’étaient tues, et seul le bruissement du vent dans les feuilles et le craquettement de la cigale donnaient un peu de répit au silence étouffant d'un soir d'été. — (Vanessa Kelly, À l'assaut de la comtesse, éd. Milady Romance, 2014, chap. 9)
    • Il a manqué une belle occasion de se taire, il a parlé mal à propos, il s’est fait du tort en parlant.
  2. Ne pas divulguer un secret.
    • Ne pouvoir se taire d’une chose, la publier partout, en parler sans cesse.
    • Il ne peut se taire sur le service, du service que vous lui avez rendu.
    • En de telles circonstances, tous les ressentiments doivent se taire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « se taire »

 Composé de se et de taire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « se taire »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
se taire sœ tɛr

Évolution historique de l’usage du mot « se taire »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « se taire »

  • Celui qui ne peut se taire ne sait pas parler. De Pittacos
  • Cacher est une chose, se taire en est une autre. De Proverbe latin
  • Savoir parler a toujours été savoir se taire, savoir qu’il ne faut pas toujours parler. De Octavio Paz
  • Celui qui ne sait pas se taire sait rarement bien parler. De Pierre Charron / De la sagesse
  • Celui qui ne sait pas se taire, il ne sait pas non plus parler. De Sénèque / Epîtres
  • Il est bon de parler et meilleur de se taire. De Jean de La Fontaine / Le Rat et l’huître
  • L'homme est né pour souffrir, oublier et se taire. De Léon Dierx
  • Il y a beaucoup de gens dont la facilité de parler ne vient que de l'impuissance de se taire. De Savinien Cyrano de Bergerac
  • Parler - se taire : un même meurtre. De Jean-Claude Renard / La Lumière du silence
  • Il faut se décider, agir et se taire. De Benjamin Constant / Journal intime
  • Mieux vaut se taire que parler pour ne rien dire. De Ménandre
  • Savoir bien se taire est plus malaisé que bien parler. De Proverbe juif
  • On ne se résigne jamais. On décide de se taire, c'est tout. De Gilles Archambault / Les Pins parasols
  • Le meilleur usage que l'on puisse faire de la parole est de se taire. De Tchouang-Tseu
  • Fin de vie, euthanasie : les chrétiens doivent-ils se taire ? La Croix, Fin de vie, euthanasie : les chrétiens doivent-ils se taire ?
  • le titre est un peu étrange dans le sens ou je pense que la psychologie du parent ou de celui qui l'influence sur l'enfant, le sait, donc se taire est un réflexe, la question est plutôt du coup dans la capacité de communiquer aux enfants la capacité de rapporter par la suite, histoire d'éviter pour tous les types de viols, la normalité de le communiquer ! je pense que c'est essentiel, le titre dressage ne rend que peu compte de la question psychologique dans cette affaire ! L'Obs, « Le tabou de l’inceste, mon œil ! On est dressé à se taire »
  • 4. Le requérant reproche aux dispositions de l'article 77-1 du code de procédure pénale de ne pas prévoir que la personne mise en cause soit informée de son droit de garder le silence lorsqu'elle est entendue sur les faits qui lui sont reprochés par une personne qualifiée requise par le procureur de la République. Il en résulterait une méconnaissance du droit de se taire. Conseil constitutionnel, Décision n° 2021-975 QPC du 25 février 2022 | Conseil constitutionnel
  • L'attaque de la Russie contre l'Ukraine ébranle l'Europe. Des artistes d'Ukraine et du monde entier ne veulent pas se taire face à la guerre et demandent la paix. ARTE montre leurs messages vidéo aux habitants de l'Ukraine et du monde.  ARTE, #Ukraine #notspeechless - Culture et pop | ARTE

Images d'illustration du mot « se taire »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « se taire »

Langue Traduction
Anglais to shut up
Espagnol callarse
Italien stare zitto
Allemand still sein
Chinois 闭嘴
Arabe ان يصمت
Portugais para calar a boca
Russe заткнуться
Japonais 黙る
Basque ixildu
Corse zitti
Source : Google Translate API

Se taire

Retour au sommaire ➦

Partager