Discret : définition de discret


Discret : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DISCRET1, ÈTE, adj.

I.− [Avec l'idée de discernement] Inus. Qui a du discernement, du jugement; avisé.
Vx. Vénérable et discrète personne. ,,Titre honorifique donné autrefois aux prêtres`` (Ac. 1835-78). Père discret, mère discrète. ,,Religieux ou religieuse qui entre dans le conseil du Supérieur ou de la Supérieure d'une communauté`` (Ac. 1835-78); cf. discrétoire dér. s.v..
II.− [Avec l'idée de réserve, de mesure, de modération]
A.− Dans le domaine des relations soc.
1. [En parlant d'une pers.] Qui se conduit avec réserve, retenue. (Quasi-)synon. réservé.Wilde se montrait peu, si discret, si réservé que je le connaissais à peine (Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1234).Je me montrais à la fois danseur infatigable et discret érudit (Camus, Possédés,1959, p. 1487):
1. ... nous n'avions pas les mêmes relations : elle fréquentait des gens fins, intelligents, discrets, et nous des gens bruyants, assoiffés, auxquels mon père demandait simplement d'être beaux ou drôles. Je crois qu'elle nous méprisait un peu, mon père et moi, pour notre parti pris d'amusements de futilités, comme elle méprisait tout excès. Sagan, Bonjour tristesse,1954, p. 19.
Rem. Discret a parfois une valeur intentionnelle et signifie « qui cherche à passer inaperçu ». Il y avait plusieurs officiers allemands, discrets, effacés, s'efforçant visiblement de faire oublier leur uniforme (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 64).
2. [En parlant du caractère d'une pers.] Cette nature discrète et décente de Fénelon, qui était le goût suprême, devait être choquée de bien des outrecuidances de Villars (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 8, 1851-62, p. 108).
3. [En parlant d'une conduite, d'une attitude, d'une manière d'être ou de faire] Qui est la marque d'une certaine retenue ou réserve. Synon. délicat.Un sourire discret; étouffer un soupir discret; garder un silence discret; des manières discrètes. Un héroïsme enfin plein et sobre, gai et discret, un héroïsme à la française (Péguy, Notre jeunesse,1910, p. 147).La tendresse s'abritait presque toujours chez elle sous des regards discrets et des mots d'un usage familier (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 202).Ma grand-mère, elle-même, eut le triomphe discret (Sartre, Mots,1964, p. 9):
2. ... la scène classique du bord des loges : éventail d'écaille et de dentelle noire qui palpite, mise au point de la lorgnette de nacre, applaudissements discrets. Cocteau, Portraits-souvenirs,1935, p. 38.
En partic. [En parlant des actes de lang.]
[L'accent est mis sur le caractère soc. de la convenance] Qui n'en dit pas trop ou pas autant (relativement à ce qui a été dit ou pourrait être dit); qui est exprimé avec mesure, délicatesse. Faire un compliment, un reproche discret; faire des condoléances discrètes :
3. ... toute doctrine de l'imaginaire est obligatoirement une philosophie du trop. Toute image a un destin de grandissement. Un poète contemporain sera plus discret, mais il en dira tout autant. Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 190.
[L'accent est mis sur la nature du contenu] Qui dit uniquement ce qui semble nécessaire à la communication et dont le champ d'application est sélectif et restreint. Des allusions discrètes; de discrètes consignes de silence. Proposant de suggérer par insinuations discrètes à M. Baponot l'octroi d'une clé spéciale à son ingénieur-chimiste (Queneau, Loin Rueil,1944, p. 94).
B.− P. ext. [En parlant de choses concr. ou abstr.]
1. [L'idée dominante est celle de mesure]
a) [En parlant d'un fait, d'une chose quelconque] Qui se manifeste avec modération, retenue, sans attirer l'attention. Lucien était seul, sans ombre, sans écho, au milieu de cette nature trop discrète, qui ne pesait pas (Sartre, Mur,1939, p. 190).Son veston serré (...) sur un ventre discret (Vialar, Hte-mort,1951, p. 205):
4. Un beau soleil doré chauffait doucement les pierres jaunes du cloître... Dans une heure, une minute, une seconde, maintenant peut-être, tout pouvait crouler. Et pourtant le miracle se poursuivait. Le monde durait, pudique, ironique et discret (comme certaines formes douces et retenues de l'amitié des femmes). Camus, L'Envers et l'endroit,1937, p. 112.
b) [En parlant d'obj. concr.; indique un jugement de valeur esthétique, moral, etc., en fonction des conditions soc.] Qui n'attire pas l'attention, qui ne se fait pas remarquer. Un vêtement discret; une voiture discrète. (Quasi-) synon. de bon ton.La chasuble de deuil, avec ses croix lobées et ses discrets rinceaux blancs (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 221):
5. Nani entrait dans l'antichambre, avec son sourire, sa face rose de prélat aimable, sa soutane fine, sa ceinture de soie violette, luisaient d'un luxe discret et doux. Zola, Rome,1896, p. 76.
Rem. On rencontre ds la docum. qq. emplois de discret dans ce sens, où le jugement de valeur est délibérément recherché; dans ce cas, le discret peut devenir remarquable. Wilfred remarqua l'élégance un peu trop évidente du costume noir que portait son cousin. On ne pouvait être discret d'une façon plus voyante (Green, Chaque homme dans sa nuit, 1960, p. 16).
2. [L'idée dominante est celle de modération; en parlant de l'intensité visuelle ou acoustique] Qui ne dépasse pas un certain degré.
a) [En parlant de teintes, de couleurs, de la lumière] Des tons fins et discrets; des gris et des bleus discrets; des lumières discrètes. Anton. chaud, criard, éclatant.Les briques de la façade (...) s'harmonisaient avec les ocres discrets de la falaise (H. Bazin, Mort cheval,1949, p. 25):
6. On eût dit que la lune elle-même participait à la dorure du couchant; dans l'air trop lumineux encore elle ne jetait pas de rayons; elle semblait un gros objet coloré mais non lumineux et ne jetait sur le jade de la mer que de discrètes paillettes d'or,... Gide, Journal,1922, p. 734.
b) [En parlant de sons, de bruits] Le murmure discret des prières. Synon. étouffé, faible, léger.Ce murmure [de l'averse], ce ruissellement discret, continu, doux et triste (Carco, Voix basse,1938, p. 189).Quelques sonneries discrètes de cloches (Montherl., Maître Sant.,1947, I, p. 597).
Rem. Lorsqu'il s'applique à des coups frappés à une porte ou à un bruit destiné à attirer l'attention de qqn, discret peut avoir deux nuances spécifiques « qui vise à attirer l'attention uniquement de la personne concernée » ou « qui manifeste la bonne éducation de la personne qui frappe ou qui cherche à attirer l'attention ». Un discret claquement de doigts. Je frappai trois coups discrets à la porte de gauche du cinquième étage (Maupass., Contes et nouv., t. 2, MllePerle, 1886, p. 67).
C.− [En parlant de ce qui implique ou suppose le secret]
1. [En parlant d'une pers.] Capable de garder un secret. Un confident discret. Le secret est une tombe et ce n'est pas pour rien que l'homme discret se vante d'être le tombeau des secrets (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 91):
7. Une première fois, qui avait servi pour toutes, le régisseur avait indiqué de vive voix le domicile de madame Clapart au discret voiturier, en le priant de ne jamais confier à d'autres ce précieux message. Balzac, Un début dans la vie,1842, p. 331.
2. [En parlant d'une action] Qui cherche à passer inaperçu, à rester secret; qui ne doit pas être divulgué. Le souvenir des prisons de la surveillance et des exécutions discrètes me traversa l'esprit (Gracq, Syrtes,1951, p. 336).L'appui discret, mais déterminé, du gouverneur-général Ryckmans (De Gaulle, Mém. guerre,1954, p. 93).
3. [En parlant d'un lieu] Retiré, tranquille, peu fréquenté. Un endroit, un coin discret. La petite rue Ballu qui est bien l'une des plus discrètes de cette région de Paris (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 139).De petites affiches blanches que la préfecture avait fait rapidement coller dans les coins les plus discrets de la ville (Camus, Peste,1947, p. 1258).
P. ext. Favorable au mystère, au secret. Ils [Emma et son amant] avisèrent... à organiser leurs rendez-vous; Emma voulait corrompre sa servante par un cadeau; mais il eût mieux valu découvrir à Yonville quelque maison discrète (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 4).
Prononc. et Orth. : [diskʀ ε], fém. [-εt]. Enq. : /diskʀe, (D), -t/. Ds Ac. 1694-1932. Comparez discrète avec discrétion qui porte l'accent aigu et se prononce avec [e] fermé. C'est aussi le cas de discrètement, écrit par é ds Ac. jusqu'en 1762, mais avec è à partir de 1798 jusqu'en 1932. Étymol. et Hist. Cf. discret2.
DÉR.
Discrétoire, subst. masc.[Correspond à discret1I] a) Assemblée des religieuses ou des religieux (mères, pères discrets*) qui composent le conseil de la Supérieure ou du Supérieur d'une communauté. Tout le discrétoire opina dans ce sens (Lar. 19e).b) P. ext. Salle où se tient ce conseil. Aller au discrétoire (Besch.1845). [diskʀetwa:ʀ]. Ds Ac. 1762-1878. 1reattest. 1620 (Théâtre d'honn., t. 1, 676, col. 2 ds La Curne); de discret, suff. -oire*; cf. mère discrète (1546, Rabelais, Tiers Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, chapitre 34, p. 165).

DISCRET2, ÈTE, adj.

Emplois techn. [Avec l'idée de discontinuité]
A.− LING. [En parlant du signe ou des unités] Séparé, distinct; qui ne vaut que par sa présence ou son absence, parce que différentiel ou oppositionnel :
1. Il arrive, aujourd'hui, que dans certains cas très remarquables, toute expression par des signes discrets arbitrairement institués, soit remplacée par des traces des choses mêmes, ou par des transpositions ou inscriptions qui dérivent d'elles directement. Valéry, Variété III,1936, p. 181.
B.− LOG. et MATH. Composé d'éléments discontinus, séparés, distincts. Une quantité discrète, p. oppos. à une quantité continue :
2. Hamelin, grâce à son sens dialectique, n'a pas ignoré le moment destructeur de la durée : c'est « quelque chose qui se trouve à la fois et invinciblement liaison et dispersion, assemblage de termes discrets et pourtant non séparés... Le temps est toujours une pluralité de parties en voie de se distinguer et corrélativement de se lier ». Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 427.
C.− MÉD. [Surtout en parlant de certaines lésions cutanées] Dont les éléments sont séparés. Anton. confluent.Une éruption plus ou moins discrète ou confluente (Calmette, Infection bacill. et tubercul.,1920, p. 162).
Prononc. et Orth. : [diskʀ ε], fém. [-εt]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1165 « qui sait discerner, sage, prudent » (B. de Ste-Maure, Troie, 23136 ds T.-L.); début xives. « qui sait taire un secret » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, livre VIII, 4103); fin xve- début xvies. « qui témoigne de retenue (ici d'un inanimé) » (J. Marot, Voiage de Venise, Har. de Montjoye, fo46 rods Gdf. Compl.); 2. début xives. « différent » (Ovide moralisé, éd. cit., livre ix, 2703); 1484 math. quantité discrete (N. Chuquet, Le Triparty en la science des nombres, 152 ds Quem. Fichier); 1834 méd. variole discrète (Carré, in Journ. de méd. et de chir. pratiques, V, 113, ibid.). Empr. au lat. class.discretus part. passé de discernere (v. discerner) « séparé, divisé, interrompu, discontinu » et p. ext. en b. lat. « apte à juger, à discerner, juste, prudent ».
STAT. − Discret1 et 2. Fréq. abs. littér. : 1 409. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 071, b) 2 445; xxes. : a) 2 516, b) 2 254.
BBG. − Gall. 1955, p. 66. − Quem. 2es. t. 1 1970; t. 4 1972. − Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 402. − Rigaud (A.). Discrète personne. Vie Lang. 1968, p. 600.

Discret : définition du Wiktionnaire

Adjectif

discret \dis.kʁɛ\

  1. Qui est réservé, retenu dans ses paroles et dans ses actions.
    • Il est extrêmement discret.
    • En sage et discrète personne, elle s’abstint de…
    • (Par extension) Action réservée.
    • Sa conduite a été fort discrète.
    • Il en a usé d’une manière tout à fait discrète.
    • Plainte discrète.
    • Reproche discret.
    • Allusion discrète.
    • Toilette discrète.
    • Couleurs, nuances discrètes.
    • Harmonie discrète.
  2. Qui sait garder un secret.
    • Un homme discret.
    • Une femme discrète.
  3. (Mathématiques) Distinct, séparé, discontinu.
    • Quantité discrète, par opposition à Quantité continue : Assemblage de plusieurs choses distinctes les unes des autres, comme les nombres, les grains d’un tas de blé.
    • Les nombres entiers forment une suite de valeurs discrètes, par opposition aux nombres réels qui sont un ensemble continu.
    • L’arithmétique a pour objet la quantité discrète.
  4. (Topologie) Se dit d’un espace topologique dont tous les points sont isolés. Qualifie également la topologie d’un tel espace.
    • Un espace discret ; une topologie discrète.
  5. (Programmation informatique) Qualifie un type de donnée pour lequel l’ensemble des valeurs possibles est discret (au sens mathématique).
    • Variable discrète ; Sa valeur évolue régulièrement dans une plage de valeurs, de 1 à 15 par exemple. Permet de réaliser une action un certain nombre de fois. — (Brice-Arnaud Guérin, Langage C++, Editions ENI, 2 février 2005)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Discret : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISCRET, ÈTE. adj.
Qui est réservé, retenu dans ses paroles et dans ses actions. Il est extrêmement discret. En sage et discrète personne, elle s'abstint de... Par extension, Sa conduite a été fort discrète. Il en a usé d'une manière tout à fait discrète. Plainte discrète. Reproche discret. Allusion discrète. Par extension, Toilette discrète. Couleurs, nuances discrètes. Harmonie discrète. Il signifie aussi Qui sait garder un secret. Un homme discret. Une femme discrète. Il a gardé son ancien sens de Séparé, distinct en termes de Mathématiques, Quantité discrète, par opposition à Quantité continue, Assemblage de plusieurs choses distinctes les unes des autres, comme les nombres, les grains d'un tas de blé. L'arithmétique a pour objet la quantité discrète.

Discret : définition du Littré (1872-1877)

DISCRET (di-skrè, skrè-t') adj.
  • 1 Terme didactique. Séparé, mis à part.

    Terme de mathématique. Quantité discrète, quantité qui se compose de parties séparées. Les nombres sont des quantités discrètes, par opposition à l'étendue qui est une quantité continue.

    Terme de médecine. Variole discrète, variole dont les pustules sont distinctes et séparées les unes des autres, par opposition à variole confluente.

  • 2 Fig. Retenu dans ses paroles et dans ses actions (le discret étant comparé à celui qui se sépare, se met à part). Adieu ; je me retire en confident discret, Corneille, Cinna, III, 2. En sage et discrète personne Maître chat excusait ces jeux, La Fontaine, Fabl. XII, 2. J'étais hardi chez mon père, libre chez M. Lambercier, discret chez mon oncle, Rousseau, Confess. I.

    Père discret, mère discrète, religieux, religieuse qui assiste au conseil du supérieur.

    Vénérable et discrète personne, titre d'honneur qu'on donnait jadis aux prêtres et aux docteurs.

    Par extension, en parlant des choses. Sa conduite a été fort discrète. Cette sincérité sans doute est peu discrète, Racine, Brit. II, 3. L'amour le plus discret Laisse par quelque marque échapper son secret, Racine, Baj. III, 8.

    Style discret, style qui a le caractère de la retenue, et où l'on évite l'ornement et le développement.

  • 3Qui sait garder un secret. C'est une femme discrète. Je ne puis vous dire combien je suis surpris de trouver une chose que j'attendais si peu de vous, et de voir que j'eusse été si peu discret en la première faveur que vous m'aviez faite [en laissant voir à d'autres le cadeau que vous me faisiez], Voiture, Lett. 23. … Veuillez être discret, Et n'allez pas, de grâce, éventer mon secret, Molière, Éc. des f. I, 7.

    Substantivement. Faire le discret, affecter de taire un secret. Matta qui voulait faire le discret, Hamilton, Gramm. 4.

HISTORIQUE

XIIe s. Li poine [la peine] del cors ne puet estre estaule [stable] entre les richesces, ne li obedience senz la poine ne puet mie estre legierement discrete, Saint Bernard, 568.

XIIIe s. Et eskievins doit il estaulir, ki soient citain [citoyens] discret et de bonne opinion, Tailliar, Recueil, p. 509.

XIVe s. Certes, je l'aim autant de bonne amour discrée…, Baud. de Seb. I, 983.

XVe s. Les chroniques rassemblées par venerable homme et discret seigneur monseigneur Jean le Bel, Froissart, Prol. Les gentils hommes de son royaulme luy vindrent dire qu'ilz vouloient avoir ung roy, et que l'aisné de ses filz estoit bien au point d'estre chevalier, et assez homme discret pour gouverner le royaulme, Perceforest, t. IV, f° 145.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Discret : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DISCRET, s. m. (Hist. ecclés.) épithete en usage dans plusieurs maisons religieuses, tant d’hommes que de femmes, telles que celles des Augustins, Capucins, Recolets, & c. On dit un pere discret, une mere discrete. Une mere discrete est une ancienne qui sert de conseil & d’assistante à la supérieure. Un pere discret est un député d’un couvent au chapitre provincial ; les prérogatives & la durée des peres discrets varient suivant les maisons.

Discrete, adj. (Géom. & Phys.) la proposition discrete ou disjointe est celle où le rapport de deux nombres ou quantités est le même que celui de deux autres quantités, quoiqu’il n’y ait pas le même rapport entre les quatre nombres. Voyez Raison & Proportion.

Ainsi, supposant la proportion des nombres 6, 8 ∷ 3, 4. le rapport des deux premiers 6, 8, est le même que le rapport des deux derniers 3, 4 ; par conséquent ces nombres sont proportionels ; mais ils ne le sont que d’une maniere discrete ou disjointe ; car 6 n’est pas à 8, comme 8 est à 3 ; c’est-à-dire que la proportion est interrompue entre 8 & 3, & n’est pas continuée pendant tout son cours, comme dans les proportions suivantes, où les termes sont continuement proportionels, 3, 6 ∷ 6, 12 ∷ 12, 24, ou 3, 6, 12, 24, & c.

La quantité discrete est celle dont les parties ne sont point continues ou jointes ensemble. Voyez Quantité. Tel est un nombre, dont les parties étant des unités distinctes, ne peuvent former un seul continu : car selon quelques-uns, il n’y a point dans le continu de parties actuellement déterminées avant la division : elles sont infinies en puissance ; c’est pourquoi l’on a coûtume de dire que la quantité continue est divisible à l’infini. V. Continu, Quantité, & Divisibilité. (E)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « discret »

Étymologie de discret - Littré

Provenç. discret ; espagn. et ital. discreto ; du latin discretus, séparé, divisé (d'où reservé, prudent, etc.), participe passé de discernere (voy. DISCERNER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de discret - Wiktionnaire

(c. 1165) Du latin discretus (« séparé », « divisé »), participe passé du verbe discernere.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « discret »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
discret diskrɛ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « discret »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « discret »

  • A la façon du pilote vénézuélien, Pastor Maldonado, qui avait fait la promotion de son pays entre 2011 et 2015 en Formule 1 contre 175 millions d’euros d’investissements, Roy Nissany devrait débuter en 2021 sa carrière en Formule 1. Ensuite, Adams souhaite créer une académie pour soutenir les jeunes pilotes israéliens. Un homme discret, mais disposant d’ambition et de moyens très importants, pour l’équipe Williams. Sportune, Sylvan Adams, le milliardaire discret qui vise Williams F1
  • Qui aurait imaginé qu’un jour Pierre Hurmic pourrait s’emparer de la mairie de Bordeaux, tenue par la droite depuis trois quarts de siècle ? Réponse : lui-même. Depuis près de trente ans, inlassablement, cet avocat d’origine basque, discret et opiniâtre, se présente aux élections municipales, sous l’étiquette écologiste, siège au conseil municipal, ferraille en solitaire contre Alain Juppé, sillonne marchés et places publiques. Un bon quart de siècle à arpenter la capitale girondine, dont il connaît la moindre rue, le moindre porche, à prêcher la bonne parole verte, généralement à bicyclette. L'Obs, Le triomphe à Bordeaux du discret mais opiniâtre Pierre Hurmic
  • Drogue : Robert Dawes, baron discret de l’import-export Libération.fr, Drogue : Robert Dawes, baron discret de l’import-export - Libération
  • Ce « discret » qui n'a jamais été ministre ne risque-t-il pas d'être un béni-oui-oui dans l'ombre d'Emmanuel Macron ? « Un haut fonctionnaire, mais cash avec des idées très claires, qui ne se laissait jamais impressionner par le ministre que j'étais », nous confiait récemment Xavier Bertrand à son propos. leparisien.fr, Jean Castex, un haut fonctionnaire atypique et discret à Matignon - Le Parisien
  • Les gens discrets ne le sont que parce qu'ils manquent d'imagination. De Gilles Archambault / Une suprême discrétion
  • Tout commentaire d'une oeuvre est mauvais ou inutile, car tout ce qui n'est pas discret est nul. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • Il faut être discret quand on parle de son bonheur, et l'avouer comme si l'on se confessait d'un vol. De Jules Renard / Journal - 10 décembre 1906
  • Bien qu'Amour soit enfant, c'est un enfant discret, Qui n'oserait parler s'il ne parle en secret. De Honorat de Racan / Les bergeries
  • Le souvenir est une rose Au parfum suave et discret C'est une fleur que l'on arrose Avec des larmes de regret. De Anonyme
  • L'amour est innocent quand l'amour est discret Et ce qu'on ne sait pas n'a jamais été fait. De Destouches
  • Le souvenir est une rose au parfum discret que l'on arrose avec les larmes du regret. De Claire Malesset
  • Le bonheur est un hôte discret, dont on ne constate souvent l'existence que par son acte de décès. De Adrien Decourcelle
  • Le livre est un ami fidèle, discret, qui jamais ne dérange, jamais n'importune. De Jean Bousquet (1910 - ) / Mon ami Georges
  • Pour être aimé, soyez discret, la clé des coeurs, c'est le secret. De Jean-Pierre Florian
  • Jamais homme sage et discret Ne révèle à femme son secret. De Proverbe français
  • L'amour le plus discret Laisse par quelque marque échapper son secret. De Jean Racine / Bajazet

Traductions du mot « discret »

Langue Traduction
Corse discretu
Basque diskretu
Japonais 控えめな
Russe сдержанный
Portugais discreto
Arabe متحفظ
Chinois 慎重
Allemand diskret
Italien discreto
Espagnol discreto
Anglais discreet
Source : Google Translate API

Synonymes de « discret »

Source : synonymes de discret sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « discret »



mots du mois

Mots similaires