La langue française

Silencieux

Sommaire

  • Définitions du mot silencieux
  • Étymologie de « silencieux »
  • Phonétique de « silencieux »
  • Citations contenant le mot « silencieux »
  • Images d'illustration du mot « silencieux »
  • Traductions du mot « silencieux »
  • Synonymes de « silencieux »
  • Antonymes de « silencieux »

Définitions du mot « silencieux »

Trésor de la Langue Française informatisé

SILENCIEUX, -EUSE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − [Corresp. à silence I]
1.
a) Qui ne fait pas de bruit. Une eau silencieuse. Qu'il est doux, quand du soir l'étoile solitaire, Précédant de la nuit le char silencieux, S'élève lentement dans la voûte des cieux, Et que l'ombre et le jour se disputent la terre (Lamart.,Médit., 1820, p. 195).Elle se détend en sauts silencieux d'animal aux pattes feutrées (Colette,Pays. et portr., 1954, p. 151).
b) Qui ne fait pas entendre sa sonnerie. En ce Paris d'août, vide était la maison, silencieux le téléphone, apaisés les concierges (Mauriac,Fleuve de feu, 1923, p. 196).
2. Où l'on ne perçoit aucune manifestation sonore. Bois, salon silencieux; campagne silencieuse. Et, tout le long, au pied de la silencieuse église (...) coule et murmure dans son grand voyage, de la Suisse à l'Allemagne, le fleuve majestueux, rapide, indifférent, le Rhin! (Michelet,Chemins Europe, 1874, p. 521).Le soleil incessant, ces heures au goût de sommeil et de vacances, n'invitaient plus comme auparavant aux fêtes de l'eau et de la chair. Elles sonnaient creux au contraire dans la ville close et silencieuse (Camus,Peste, 1947, p. 1310).
3. Spécialement
a) TECHNOL. Qui fonctionne avec un niveau sonore peu élevé. Engrenage, moteur silencieux. Certains chefs opérateurs ne touchent pas aux appareils d'enregistrement et laissent ce soin à leurs seconds. Ceux-ci d'ailleurs n'ont que rarement à tourner la légendaire manivelle qui est remplacée aujourd'hui par des moteurs silencieux (Arts et litt., 1936, p. 88-11).
b) MÉD. Qui est indolore. [La carie du premier degré] siège volontiers dans les sillons entre les cuspides et se présente sous l'aspect d'une petite tache blanche ou brune. Le plus souvent elle est silencieuse. Parfois cependant, il existe des douleurs fugaces au froid, au chaud et lors de l'absorption d'aliments sucrés (Quillet Méd.1965, p. 177).
B. − [Corresp. à silence II]
1. Qui ne parle pas. Derrière des groupes silencieux passaient des charrettes bosselées de paniers et de sacs, où brillait un instant l'éclat écarlate d'une bouteille (Malraux,Espoir, 1937, p. 627).Entre hommes, nous fumons notre dernière cigarette, pendant que les femmes et les gosses se tassent dans un coin, immobiles et silencieux (T'Serstevens,Itinér. esp., 1963, p. 328).
En partic. Qui s'abstient habituellement de parler, qui est peu communicatif. Synon. réservé, taciturne.Au moral, c'était un enfant silencieux, flegmatique, tranquille, avec une pointe de cette fierté que le sentiment du péril continuel, l'habitude du travail régulier et la satisfaction de la difficulté vaincue donnent à tous les mineurs sans exception (Verne,500 millions, 1879, p. 84).C'était une femme silencieuse, aigrie, qui avait fait le vœu d'adopter un enfant si la sienne, une fille unique, retrouvait la santé (Roy,Bonheur occas., 1945, p. 248).
POL. [P. oppos. à minorité agissante] Majorité silencieuse. V. majorité3A 2 c.
Empl. subst. Alors, cette silencieuse éclatait, tout sortait, la débâcle roulait les trahisons de vingt années, son mépris, son dégoût (Zola,Fécondité, 1899, p. 491).Il possède l'intelligence la plus sûre, celle des silencieux, et la plus confortante, celle des actifs (La Varende,J. Bart, 1957, p. 26).
2. Qui n'est pas accompagné de paroles ou de toute autre forme d'expression sonore. Activité, cérémonie silencieuse; drame silencieux. Des larmes apparurent dans ses yeux, ces larmes silencieuses des femmes, gouttes de chagrin venues de l'âme (Maupass.,Pierre et Jean, 1888, p. 302).Le corps ne portait aucune trace d'écrasement, beaucoup de sang avait seulement coulé de la gorge et tachait le col de la chemise. − Un bourgeois à qui on a fait son affaire, reprit tranquillement Misard, après quelques secondes d'examen silencieux (Zola,Bête hum., 1890, p. 49).
En partic. Qui ne recourt à aucun moyen d'expression sonore. Silencieuse puissance [la peinture] qui ne parle d'abord qu'aux yeux, et qui gagne et s'empare de toutes les facultés de l'âme! (Delacroix,Journal, 1824, p. 96).
CIN. Film silencieux. Synon. film* muet.L'avènement du film parlant n'a nullement rendu superflues les mesures protectionnistes prises au temps du film silencieux (Arts et litt., 1936, p. 88-8).
II. − Subst. masc.
A. − ARM. Dispositif dont peuvent être munies les armes à feu pour atténuer le bruit de la détonation. On dit un revolver avec silencieux, un calibre à silencieux, muni d'un silencieux (Esnault,[Commentaire (IGLF 1954) de l'ouvrage de G. Sandry et M. Carrère, Dict. de l'arg. mod. (1953)], p. 40).
P. méton. L'arme elle-même et en partic. le révolver. Je viens de descendre Sézenac: il faut l'enlever d'ici (...) il dormait, je me suis servi de mon silencieux, ça n'a fait aucun bruit (Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 562).
B. − Dispositif qui permet d'amortir le bruit du gaz d'échappement des moteurs à explosion ou à réaction. Quant au collecteur d'échappement, il est relié à un tuyau d'échappement aboutissant à un silencieux ou pot d'échappement. L'usinage n'est pas le même pour les deux pièces (Chapelain,Techn. automob., 1956, p. 38).
REM.
Silent, -ente, adj.,littér., rare. Silencieux. Je ne sais plus si j'en préfère le marais silent, ou si l'ardente fièvre m'en séduit davantage (Suarès,Voy. Condottière, t. 1, 1910, p. 271).
Prononc. et Orth.: [silɑ ̃sjø], fém. [-ø:z]. Ac. 1694, 1718: silentieux; dep. 1740: -cieux. Étymol. et Hist. 1. 1527 [éd.] « où règnent le silence et le calme » (Dassy, Peregrin, f o108 v o); 2. 1611 « qui garde le silence » (Cotgr.); 3. a) ca 1800 « qui ne fait pas de bruit (en parlant des choses) » (M.-J. Chénier, Promenade ds Littré); b) subst. 1877 silencieuse « machine à coudre qui ne fait pas de bruit » (Littré Suppl.); 1898 automob. silencieux (Guide pratique du tricycle à pétrole de Dion Bouton, p. 12 ds Quem. DDL t. 4); 1950 silencieux « dispositif qui amortit le bruit d'une arme à feu » (d'apr. Esn.). Empr. au b. lat.silentiosus, dér. de silentium (silence*). Fréq. abs. littér.: 3 927. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 767, b) 5 445; xxes.: a) 7 534, b) 6 036. Bbg. Quem. DDL t. 4. − Schneiders (H.-W.). Der Frz. Wortschatz zur Bezeichnung von « Schall ». Genève, 1978, pp. 85-90.

Wiktionnaire

Adjectif

silencieux \si.lɑ̃.sjø\

  1. Qui garde le silence.
    • Ils devinrent silencieux comme deux joueurs qui se défient l’un de l’autre. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • L’un était […] probablement silencieux par ordre ; l’autre, gêné de trouver Mikkelsen et Münck parlant sa langue, était d’une loquacité un peu déconcertante. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
  2. Que l’on exprime par le silence.
    • Une douleur silencieuse.
    • Une colère silencieuse.
  3. (Par extension) Qualifie une personne qui parle peu, qui garde habituellement le silence.
  4. Qualifie les choses qui font peu de bruit.
    • Ils nous dévisagèrent tous du même coup d’œil et sans paraître reconnaître Bob qui, sobrement, distribuait de silencieuses poignées de main, retombèrent dans leurs réflexions. — (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Ce moteur est très silencieux.
  5. Qualifie les lieux où l’on n’entend pas de bruit.
    • Les nuages cessaient de ressembler à des cimes neigeuses ; ils devenaient immatériels et révélaient dans leur contexture un tourbillonnement immense et silencieux. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 96 de l’éd. de 1921)
    • Les garçons revenus du service militaire ont trouvé de plus en plus ennuyeuses les soirées du Causse enténébré et silencieux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Nom commun

silencieux \si.lɑ̃.sjø\ masculin, singulier et pluriel identiques

  1. (Mécanique) Dispositif qui, dans un moteur à explosion, sert à amortir le bruit provenant de l’expulsion des gaz brûlés.
  2. (Audiovisuel) (Acoustique) Dispositif électronique qui réduit ou supprime automatiquement le signal de sortie d’un récepteur de radiodiffusion sonore ou d’un syntoniseur, en particulier pendant les réglages d’accord.
  3. (Armement) Dispositif destiné à réduire le bruit du coup de feu d’un pistolet.
  4. (Armement) (Par métonymie) Arme à feu équipée d’un silencieux.
    • Un Croate, les larmes aux yeux, remarqua l’écusson bordé orné d’un tigre. Hors de lui, il décocha un coup de pied aux deux cadavres. John fit signe à Marcelius, que ce geste choqua, de ne pas s’en mêler. L’Anglais s’en voulu de n’avoir pas achevé le Serbe d’un coup de silencieux. — (Lucien Desprez, La Croisade des jouvenceaux, Éditions Publibook, Paris, 2001, p. 198)
  5. (Familier) Pet silencieux.
    • Lâcher un silencieux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SILENCIEUX, EUSE. adj.
Qui garde le silence. Rester silencieux. Il se dit aussi des Choses. Une douleur silencieuse. Une colère silencieuse. Il se dit, par extension, d'une Personne qui parle peu, qui garde habituellement le silence. Il se dit aussi des Choses qui font peu de bruit. Ce moteur est très silencieux. Il se dit également des Lieux où l'on n'entend pas de bruit. Bois silencieux. Retraite silencieuse.

SILENCIEUX s'emploie comme nom masculin en termes de Mécanique et désigne un Dispositif qui, dans un moteur à explosion, sert à amortir le bruit provenant de l'expulsion des gaz brûlés.

Littré (1872-1877)

SILENCIEUX (si-lan-si-eû, eû-z') adj.
  • 1Qui ne parle guère, qui garde le silence. L'onction de la dévotion ne peut se conserver que dans une âme silencieuse, attentive sur soi-même, Bossuet, Instr. aux ursul. sur le silence, 1. Philippe V, né avec un sens droit, mais peu étendu, était silencieux, réservé, même timide, se défiant de lui-même, Duclos, Œuvr t. VI, p. 113. Le silencieux Pythagore voulait qu'on les éloignât [les canards] de l'habitation où son sage devait s'absorber dans la méditation, Buffon, Ois. t. XVII, p. 229. Bien qu'il fût silencieux naturellement, il était inépuisable en sujets de conversation, Staël, Corinne, XI, 1.

    Substantivement. Je lui ai dit [au jeune Grignan] que M. de Lamoignon, accoutumé au caquet du petit Broglio, ne s'accommoderait pas d'un silencieux, Sévigné, 8 déc. 1688.

  • 2Où l'on n'entend pas de bruit. Une retraite silencieuse. En général, la scène silencieuse nous plaît plus que la scène bruyante, Diderot, Pensées sur la peint.

    Qui ne fait pas de bruit. Le soleil de ses feux ne rougit plus la plaine ; Et cet astre plus doux, qui luit au haut des cieux, Argente mollement les flots silencieux, Chénier M. J. Promenade. Les pas silencieux du prêtre dans l'enceinte, Musset, Rolla.

SYNONYME

SILENCIEUX, TACITURNE. Le silencieux garde le silence soit par nature, soit accidentellement. Le taciturne le garde par nature.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SILENCIEUX. Ajoutez :
3 S. f. Une silencieuse, machine à coudre qui ne fait pas de bruit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SILENCIEUX, adj. (Gram.) qui garde le silence ; une passion forte est ordinairement silencieuse ; les hommes silencieux profitent de tout ce qui se dit, & ils sont redoutables pour ceux qui cachent au fond de leur ame, des choses qu’ils seroient bien fâchés qu’on y devinât.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « silencieux »

Du latin silentiosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Silence.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « silencieux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
silencieux silɑ̃sjø

Citations contenant le mot « silencieux »

  • Mieux vaut rester silencieux et passer pour un imbécile que parler et n’en laisser aucun doute. De Abraham Lincoln
  • La faillite de notre monde, c'est le bruit. Nous avons besoin d'espaces silencieux. De Jacques Folch-Ribas / Le Silence ou le parfait bonheur
  • Pour entendre il faut être silencieux. De Ursula Le Guin / Terremer
  • Écrire pour comprendre. Ne pas encaisser silencieux. De Marc Gendron / Minimal Minibomme
  • L’ami est celui avec qui on peut rester silencieux. De Camillo Sbarbaro
  • Les vers silencieux percent de grands trous dans le bois. De Proverbe japonais
  • Les sots silencieux sont des armoires vides fermées à clef. De Jules Petit-Senn
  • Il n'est réplique si piquante que le mépris silencieux. De Michel de Montaigne
  • Ce n'est pas Dieu qui est silencieux, c'est nous qui sommes sourds. De Père Sertillanges
  • S'il y a des douleurs muettes, il y a aussi des bonheurs silencieux. De Joseph Lallier / Allie
  • Les paroles les plus douces ont moins de prise sur les femmes que les bijoux silencieux. De Proverbe berbère
  • Les bois seraient un endroit particulièrement silencieux si ne chantaient que les oiseaux les plus doués. De Bernard Meltzer
  • Sois le plus souvent silencieux, ne dis que ce qui est nécessaire et en peu de mots. De Epictète
  • Les plus silencieux s'avèrent souvent les meilleurs orateurs dès qu'on leur en donne l'occasion. De Bernard Werber / Les Thanatonautes
  • Les silencieux ne sont pas forcément des penseurs. Il y a des armoires fermées à clef et qui sont vides. De Madeleine Brohan
  • La société grenobloise Williwaw a développé un ventilateur très haut de gamme (799 €), dont la conception a suivi 3 objectifs : qu’il soit silencieux, durable et désirable. Pilotable par smartphone, relié à des capteurs de température, il est aussi utilisable l’hiver pour harmoniser la température d’une pièce. Un vrai pari dans un secteur où les innovations sont rares. Nous l’avons pris en main. , Williwaw - Le très cher pari d’un ventilateur durable et silencieux - Actualité - UFC-Que Choisir
  • Elles sont sans fin. Dès mes dix ans, naissent ma passion notamment pour les motifs “wax” africains et mon émerveillement pour le travail de Christo et Jeanne-Claude. J’aimais alors également Keith Haring et Ben Vautier. Je me suis toujours beaucoup nourrie de poésie de différentes cultures. J’ai par ailleurs toujours porté un grand intérêt pour les arts antiques. Mon univers artistique doit beaucoup également aux symbolistes tels que l’onirique Odilon Redon, aux préraphaélites ou Camille Claudel pour les poses et les mouvements nonchalants et doux de leurs sujets, ou encore à Vilhelm Hammershøi et ses intérieurs calmes. J’aime les espaces silencieux qu’on retrouve dans mon trait discontinu ou mes fonds non remplis. Selon moi, il n’est pas nécessaire de trop-plein pour notamment faire passer un message. Artistikrezo, Coquelicot Mafille : "J’aime les espaces silencieux qu’on retrouve dans mon trait discontinu" - Artistikrezo
  • À la fin de la vidéo, publiée le mois dernier, apparaît un slogan sur fond noir : "Merci de crier en votre for intérieur". "À présent nos clients restent silencieux pendant les montagnes russes", a affirmé ce mardi un porte-parole de Fujikyuko, l'opérateur du parc d'attractions Fuji-Q Highland, au pied du Mont Fuji (ouest de Tokyo).  LExpress.fr, Face au Covid-19, le drôle de tutoriel silencieux d'un parc d'attractions japonais - L'Express
  • Contrairement à ce que son nom laisse penser, le Bagoù n’est pas bruyant. Équipé d’un système à propulsion électrique, il est même très silencieux, mais il fait parler de lui. Depuis mardi après-midi, ce catamaran « made in France » attire le regard dans le port de plaisance. « Nous avons voulu rendre les coques efficientes, alors elles sont différentes. Parfois ça peut choquer, on m’a déjà dit « Ah ! mais c’est moche » mais après plusieurs passages ils changeaient d’avis. Le standard du beau évolue », raconte Jérôme Clément, cogérant de la société Bagoù Boats. Le Telegramme, Bagoù : un bateau silencieux qui fait parler de lui dans le port - Concarneau - Le Télégramme
  • Un nouveau sanibroyeur design et silencieux chez SFA lemoniteur.fr, Un nouveau sanibroyeur design et silencieux chez SFA

Images d'illustration du mot « silencieux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « silencieux »

Langue Traduction
Anglais quiet
Espagnol tranquilo
Italien silenzioso
Allemand ruhig
Chinois 安静
Arabe هادئ
Portugais quieto
Russe тихо
Japonais 静か
Basque lasai
Corse tranquillu
Source : Google Translate API

Synonymes de « silencieux »

Source : synonymes de silencieux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « silencieux »

Partager