La langue française

Sociable

Sommaire

  • Définitions du mot sociable
  • Étymologie de « sociable »
  • Phonétique de « sociable »
  • Citations contenant le mot « sociable »
  • Images d'illustration du mot « sociable »
  • Traductions du mot « sociable »
  • Synonymes de « sociable »
  • Antonymes de « sociable »

Définitions du mot sociable

Trésor de la Langue Française informatisé

SOCIABLE, adj.

A. − Apte à vivre en société. Les tribus d'insectes sociables qui travaillent avec le secours et la protection d'une république nombreuse (Michelet,Insecte, 1857, p. 46).− Je croyais, dit-il, que vous étiez un peuple sociable! − Eh bien, fit-elle, est-ce que je ne suis pas sociable? − Sociable, cela veut dire: vivre en société (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p. 475).P. anal. V. social II A 3 b ex. de Arnoux.
B. − En partic.
1. [En parlant de pers.] Dont la fréquentation est agréable et qui manifeste du plaisir et de l'aisance dans la compagnie de ses semblables. Il faut que je songe à redevenir de bonne compagnie et sociable (Barb. d'Aurev.,Memor. 1, 1836, p. 34).La mode était d'être non pas seulement sociable, comme les Français l'avaient toujours été, mais « aimable » (Guéhenno,Jean-Jacques, 1948, p. 154).
[P. méton.] Quand il se fut assuré qu'il ne serait point importun, Brotteaux, d'humeur sociable et ami des divertissements accepta (France,Dieux ont soif, 1912, p. 122).
2. [En parlant d'un lieu, d'un milieu] Qui est agréable à fréquenter. Synon. avenant, engageant, plaisant.Les nouvelles usines se raffinent, s'humanisent. Le régime de l'électricité les rend sociables (Arts et litt., 1936, p. 10-7).
REM.
Sociablement, adv.,rare. D'une manière sociable. Il faut vivre avec des millions d'êtres qui sont nos semblables en affectant non seulement de ne pas les voir, mais encore en s'appliquant à les fuir poliment, sociablement (Duhamel,Confess. min., 1920, p. 99).
Prononc. et Orth.: [sɔsjabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1342 « uni, lié » (Renart contrefait, 12042 ds T.-L.); 2. a) 1540 « naturellement porté à vivre dans la compagnie de ses semblables » (La Grise, tr. Guevara, II, 1 ds Hug.); b) 1635 « avec qui il est aisé de vivre, qui est d'un commerce facile et agréable » (Guez de Balzac, Lettre XI, livre VI ds Œuvres, éd. 1665, t. 1, p. 205); c) 1636 naturel sociable (Monet). Empr. au lat.sociabilis « qui peut être uni; qui s'accorde », dér. de sociare « associer ». Fréq. abs. littér.: 148. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 7. − Quem. DDL t. 5.

Trésor de la Langue Française informatisé

SOCIABLE, adj.

A. − Apte à vivre en société. Les tribus d'insectes sociables qui travaillent avec le secours et la protection d'une république nombreuse (Michelet,Insecte, 1857, p. 46).− Je croyais, dit-il, que vous étiez un peuple sociable! − Eh bien, fit-elle, est-ce que je ne suis pas sociable? − Sociable, cela veut dire: vivre en société (Rolland,J.-Chr., Révolte, 1907, p. 475).P. anal. V. social II A 3 b ex. de Arnoux.
B. − En partic.
1. [En parlant de pers.] Dont la fréquentation est agréable et qui manifeste du plaisir et de l'aisance dans la compagnie de ses semblables. Il faut que je songe à redevenir de bonne compagnie et sociable (Barb. d'Aurev.,Memor. 1, 1836, p. 34).La mode était d'être non pas seulement sociable, comme les Français l'avaient toujours été, mais « aimable » (Guéhenno,Jean-Jacques, 1948, p. 154).
[P. méton.] Quand il se fut assuré qu'il ne serait point importun, Brotteaux, d'humeur sociable et ami des divertissements accepta (France,Dieux ont soif, 1912, p. 122).
2. [En parlant d'un lieu, d'un milieu] Qui est agréable à fréquenter. Synon. avenant, engageant, plaisant.Les nouvelles usines se raffinent, s'humanisent. Le régime de l'électricité les rend sociables (Arts et litt., 1936, p. 10-7).
REM.
Sociablement, adv.,rare. D'une manière sociable. Il faut vivre avec des millions d'êtres qui sont nos semblables en affectant non seulement de ne pas les voir, mais encore en s'appliquant à les fuir poliment, sociablement (Duhamel,Confess. min., 1920, p. 99).
Prononc. et Orth.: [sɔsjabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1342 « uni, lié » (Renart contrefait, 12042 ds T.-L.); 2. a) 1540 « naturellement porté à vivre dans la compagnie de ses semblables » (La Grise, tr. Guevara, II, 1 ds Hug.); b) 1635 « avec qui il est aisé de vivre, qui est d'un commerce facile et agréable » (Guez de Balzac, Lettre XI, livre VI ds Œuvres, éd. 1665, t. 1, p. 205); c) 1636 naturel sociable (Monet). Empr. au lat.sociabilis « qui peut être uni; qui s'accorde », dér. de sociare « associer ». Fréq. abs. littér.: 148. Bbg. Dauzat Ling. fr. 1946, p. 7. − Quem. DDL t. 5.

Wiktionnaire

Adjectif

sociable \sɔ.sjabl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est naturellement porté à rechercher la société, qui est destiné à vivre en société.
    • Il essaya de se persuader qu’il était à l’aise et en sécurité ; mais bientôt, l’indéfinissable inquiétude de l’animal sociable, abandonné dans la solitude, le tourmenta. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 328 de l’éd. de 1921)
  2. Avec qui il est facile de vivre, qui est d’un bon et facile commerce.
    • Cet enfant est sociable, il s'intègre facilement à l'école.
    • Le chien de prairie est un animal sociable.
    • Je le verrais quelquefois, s’il était plus sociable.
  3. Qui porte vers les autres.
    • Une humeur, un esprit sociable.
    • Un caractère sociable.

Adjectif

sociable \ˈsəʊ.ʃə.bəl\

  1. Sociable.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SOCIABLE. adj. des deux genres
. Qui est naturellement porté à rechercher la société, qui est destiné à vivre en société. On a dit de l'homme qu'il est un animal sociable. Il signifie aussi Avec qui il est aisé de vivre, qui est d'un bon et facile commerce. Le Français est éminemment sociable. Je le verrais quelquefois, s'il était plus sociable. Il se dit aussi des Choses. Une humeur, un esprit sociable. Un caractère sociable.

Littré (1872-1877)

SOCIABLE (so-si-a-bl') adj.
  • 1Qui est naturellement porté, qui est propre à vivre en société. Ce philosophe [Sénèque] reconnaît que nous sommes nés sociables, Bouchaud, Instit. Mém. sc. mor et pol. t. IV, p. 408.

    Se dit aussi des animaux. L'abeille est un animal sociable.

  • 2Avec qui il est aisé de vivre. Monseigneur, je n'ai pas été sociable depuis que vous êtes parti d'ici ; personne n'a su me faire parler, et je ne romps encore ce morne silence que pour vous dire que je suis le plus triste de tous les ermites, Guez de Balzac, Lett. II, liv. VI. Il n'y a point sous le ciel deux autres personnes si bonnes, si sociables, si généreuses, Voiture, Lett. 148. L'on est plus sociable et d'un meilleur commerce par le cœur que par l'esprit, La Bruyère, IV. Soyons moins sociables et plus affectionnés à la société, Saint-Foix, Ess. Paris, Œuvr. t. III, p. 433, dans POUGENS. Rien ne rend les hommes plus sociables, n'adoucit plus leurs mœurs, ne perfectionne plus leur raison, que de les rassembler pour leur faire goûter ensemble les plaisirs purs de l'esprit, Voltaire, Orph. de la Chine, ép. L'homme sociable inspire le désir de vivre avec lui ; on n'aime qu'à rencontrer l'homme aimable, Duclos, Considér. mœurs, 8.

    Il se dit aussi des choses. Un caractère sociable. Des mœurs, des manières sociables. Le philosophe est un honnête homme qui agit en tout par raison, et qui joint à un esprit de réflexion et de justesse les mœurs et les qualités sociables, Dumarsais, Œuv. t. VI, p. 38.

HISTORIQUE

XVIe s. Tant est mal sociable, cruelle et bestiale la nature de l'ambition et la convoitise de dominer, Amyot, Pyrrh. 18.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SOCIABLE, AIMABLE, (Langue franç.) ces deux mots ne sont plus synonymes dans notre langue.

L’homme sociable a les qualités propres au bien de la société ; je veux dire la douceur du caractere, l’humanité, la franchise sans rudesse, la complaisance sans flatterie, & sur-tout le cœur porté à la bienfaisance ; en un mot, l’homme sociable est le vrai citoyen. Voyez Sociabilité.

L’homme aimable, dit M. Duclos, du moins celui à qui l’on donne aujourd’hui ce titre, est fort indifférent sur le bien public, ardent à plaire à toutes les sociétés où son goût & le hasard le jettent, & prêt à en sacrifier chaque particulier. Il n’aime personne, n’est aimé de qui que ce soit, plait à tous ; & souvent est méprisé & recherché par les mêmes gens.

Les liaisons particulieres de l’homme sociable sont des liens qui l’attachent de plus en plus à l’état ; celles de l’homme aimable ne sont que de nouvelles dissipations, qui retranchent d’autant les devoirs essentiels. L’homme sociable inspire le desir de vivre avec lui ; l’homme aimable en éloigne ou doit en éloigner tout honnête citoyen. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sociable »

Du latin sociabilis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. sociabilis, de sociare, mettre en société, qui vient de socius, compagnon (voy. SOCIAL).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sociable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sociable sɔsjabl

Citations contenant le mot « sociable »

  • La famille tout comme ses proches gardent en memoire un homme sociable. Mais le capitaine emblématique des lions indomptables affichait un visage méconnaissable les derniers jours avant son décès. , Cameroon-Info.Net:: Cameroun - Mort de Stephen Tataw: Voici l'ambiance dans sa résidence à Yaoundé
  • L'homme est un animal sociable qui déteste ses semblables. Eugène Delacroix, Journal, 17 novembre 1852
  • L’homme est un animal sociable qui déteste ses semblables. De Eugène Delacroix / Journal
  • La société n'est pas confortable à celui n'est pas sociable. De William Shakespeare / Cymbeline
  • Etre homme n'est pas tout : il faut être sociable. De Jean-Charles Harvey / Marcel Faure
  • L'homme est un être sociable ; la nature l'a fait pour vivre avec ses semblables. De Aristote / Ethique à Nicomaque
  • L'on est plus sociable et d'un meilleur commerce par le coeur que par l'esprit. De Jean de La Bruyère / Caractères
  • Le sauvage vit en lui-même ; l'homme sociable toujours hors de lui ne sait vivre que dans l'opinion des autres. De Jean-Jacques Rousseau / Discours sur les sciences et les arts
  • Ce qui rend les hommes sociables est leur incapacité à supporter la solitude et donc, eux-mêmes. De Arthur Schopenhauer
  • Je m’appelle France, je suis une femme âgée de 48 ans. Je suis une personne sensible, intelligente et reconnaissante. Je suis aussi très sociable, mais les personnes qui font partie de mon réseau rapproché sont peu nombreuses. Je vis avec un trouble anxieux et un trouble de la personnalité. Même avec une médication, mon quotidien est un véritable défi ! J’ai fait une chute cet hiver qui a nécessité l’opération de mon genou droit et beaucoup de rééducation physique. L'Hebdo Journal, Connaissez-vous France? - L'Hebdo Journal
  • Avec son épouse Pierrette (décédée en 2018), Norbert Rey formait un couple harmonieux, faisant l’admiration au village, en élevant, avec courage et bienveillance leur grande famille de neuf enfants. Quand un ancien s’en va, les souvenirs affluent du temps où nous les avons côtoyés. Aussi nous garderons de Norbert Rey, l’image d’un père attentif et fier de sa famille, un homme sociable, avenant qui aimait à la passion la pétanque, la chasse, la pêche et le jardin. lindependant.fr, Caux-et-Sauzens : Norbert Rey s’en est allé - lindependant.fr
  • Joint dans l’après-midi, le Chenil Service a donné des nouvelles du chat : « Il n’avait pas de problème, il est sociable. Il avait à manger et à boire et avait la possibilité de rentrer dans l’appartement. , Près de Rennes : ils se mobilisent pour sauver un chat coincé sur un balcon depuis plusieurs jours | Actu Rennes
  • Le secrétaire général CGT des communaux de Suresnes, Mustapha Zamoum, lui, possède un compagnon plus encombrant, mais sociable : « j'ai un golden retriever tout gentil. Je viendrais volontiers avec lui et je sais que cela fera plaisir à beaucoup d'agents. » leparisien.fr, Et si les agents venaient travailler en mairie de Suresnes avec leur chien ? - Le Parisien

Images d'illustration du mot « sociable »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sociable »

Langue Traduction
Anglais sociable
Espagnol sociable
Italien socievole
Allemand gesellig
Chinois 善于交际
Arabe إجتماعي
Portugais sociável
Russe общительный
Japonais 社交的
Basque sociable
Corse sociable
Source : Google Translate API

Synonymes de « sociable »

Source : synonymes de sociable sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sociable »

Partager