Poli : définition de poli


Poli : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POLI, -IE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.] Dont le comportement, les manières, le langage sont conformes aux règles de la bienséance, au respect des convenances. Anton. impoli.Impatience à peine polie; fermeté polie; être poli envers les femmes, avec tout le monde, à l'égard de qqn. Je me suis levée pour lui demander s'il voulait quelque infusion... lui toujours si poli, si doux (...) il m'a renvoyée en vrai butor (Bourget, Disciple, 1889, p.209).
Expr. fam.
Trop poli pour être honnête. ,,Dont les manières exagérément courtoises font pressentir le désir de tromper`` (Rey-Chantr. Expr. 1979).
Sois poli, si t'es pas joli! ,,Formule de reproche ironique à un impoli`` (Rey-Chantr. Expr. 1979).
B. − [En parlant d'un inanimé]
1. Qui dénote le respect des convenances, des bonnes manières, une bonne éducation. Déférence, expression, ironie, lettre polie. Je pensais en moi-même qu'il serait bien de faire à cet avertissement une réponse polie. Par exemple: −Mademoiselle, c'est seulement pour vous que je viens! (Gyp, Souv. pte fille, 1928, p.185). «... je vous prie de rester au garage. Une nuit est vite passée. Lorin reprendra son service demain.» Il n'y avait rien à dire. C'était un ordre poli, mais c'était quand même un ordre, et je tenais beaucoup à conserver ma place (Duhamel, Suzanne, 1941, p.215):
. −Votre frère vous dit que vous êtez bien installé, répéta le directeur. Jacques fit rapidement volte-face. Il avait un air poli, bien élevé, que son frère ne lui avait jamais vu. −Oui, monsieur le directeur, très bien. Martin du G., Thib., Pénitenc., 1922, p.692.
Vieilli. Délicat, raffiné. Ce n'est point la langue douce et polie de Des Portes que parle et qu'écrit d'Aubigné (Sainte-Beuve,Tabl. poés. fr.,1828, p.145).
2. En partic. Qui témoigne d'une certaine réserve, qui est sans conviction, froid. Ennui, sourire poli. Je n'oublierai jamais les sourires ironiques, les silences polis, voire désapprobateurs, lorsque j'expliquais la mise en route d'expériences très simples (Debatisse, Révol. silenc., 1963, p.112).Le premier plan avait été accueilli avec un intérêt poli plutôt qu'avec enthousiasme (Reynaud, Syndic. en Fr., 1963, p.238).
Prononc. et Orth.: [pɔli]. Homon. et homogr. poli (v. polir). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1160 «uni, lisse, brillant» (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 6458); 2. 1172-90 «choisi, soigné (des mots)» (Chrétien de Troyes, Perceval, éd. F. Lecoy, 4361); spéc. 1580 «qui porte la marque de la culture et du bon ton» (Montaigne, Essais, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, I, 25, p.139); 1681 «civilisé (d'un peuple, d'un pays)» (Bossuet, Discours sur l'Hist. univ., p.30); 3. 1694 (Ac.: Poli. Doux, civil, honneste, complaisant, qui pratique de bonne grace tout ce qui regarde l'exterieur de la vie civile). Du lat. politus «uni, lisse, brillant», «poli (par l'instruction)», «poli, limé, châtié, qui a du fini (du style)», part. passé adj. de polire, polir*. Cf. l'ital. polito, pulito «net, sans tache» (xives. ds Tomm.-Bell.) et «qui choisit bien ses mots (d'un écrivain)» (xives. ibid.), déjà en a. prov. polit «choisi» mil. xives. (Leys d'amors, fol. 119 ds Rayn.). Sens 3 sous l'infl. de politesse*.
STAT.Poli, adj. et part. passé. Fréq. abs. littér.: 1922. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2965, b) 3254; xxes.: a) 2671, b) 2293.
BBG.Dauzat Ling. fr. 1946, p.7.

POLI, -IE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de polir*.
II. − Empl. adj.
A. − Dont la surface est unie, lisse, brillante; sans aspérité. Acajou, acier, aluminium, ébène, ivoire, verre poli; galet poli; ongles polis; poli comme un miroir (v. polir ex. 1). La tête du boulon était polie, nette, sans une bavure, un vrai travail de bijouterie, une rondeur de bille faite au moule (Zola, Assommoir, 1877, p.534).V. cuivre ex. 3.
PRÉHIST. Pierre* polie.
P. anal. [En parlant du riz blanchi] Auquel on donne un brillant, un lustre commercial:
1. Le riz était utilisé autrefois par les indigènes sans être décortiqué, c'est-à-dire encore enveloppé de sa fine pellicule rouge. Nos techniques modernes ont permis de préparer le riz poli, plus agréable au goût sans doute, mais d'une valeur nutritive bien diminuée, par suite de l'élimination des vitamines qui se trouvent dans les parties superficielles du grain. R. Lalanne, Alim. hum., 1942, p.18.
B. − Au fig.
1. Vieilli, littér. Raffiné. Mon goût mal poli me portait plutôt à admirer la chapelle avec sa Vierge peinte, ses fleurs en papier (A. France, Pt Pierre, 1918, p.295).
2. [En parlant d'une manifestation de l'activité intellectuelle] Qui est exécuté avec un soin minutieux. Des poètes écrivaient pour une élite des vers laborieux, polis et ardus (Arts et litt., 1936, p.40-12).V. badin1ex. 4 et éclat C 2 ex. de Chênedollé.
III. − Subst. masc., le plus souvent au sing.
A. − État d'une surface lisse, brillante. Un poli d'acier, de miroir. Sa peau s'embellit tout à coup, acquit le doux, le poli délicat de la nacre (Michelet, Journal, 1861, p.588).Saint Louis (...) prisait fort le poli et l'éclat des pièces d'or fraîchement frappées; aussi, employait-il ses loisirs à fondre ses vieux louis pour en avoir de neufs (Fulcanelli, Demeures philosophales, t.2, 1929, p.107):
2. Un homme distingue au toucher le poli du verre de celui du bois, du marbre ou du métal, tous ces corps étant supposés à la même température et à la température de la main. Un autre ira plus loin, et distinguera le poli du chêne de celui du hêtre, le poli du porphyre de celui du marbre statuaire, le poli de l'acier de celui du cuivre... Cournot, Fond. connaiss., 1851, p.162.
Poli glaciaire. Aspect lisse et brillant d'une roche produit par le frottement des glaciers. En outre, une trace incontestable du passage des glaces consiste dans les polis glaciaires (Lapparent, Abr. géol., 1886, p.386).
B. − Au fig. Élégance, raffinement. Un goût pur dont rien n'émoussa les premières délicatesses; une imagination claire dont rien n'altéra le poli; un esprit agile et bien fait, prompt à s'élever du sublime (Joubert, Pensées, t.1, 1824, p.210).V. forme ex. 46.
Prononc. et Orth.: [pɔli]. Homon. et homogr.: poli, -ie (adj.). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. V.poli, -ie, part. passé et adj. Fréq. V. poli, adj.

Poli : définition du Wiktionnaire

Adjectif 1

poli \po.li\ masculin

  1. Lisse, luisant.
    • Le miroir est poli.
  2. (Marbrerie) Marbre poli, marbre qui a été frotté avec du grès, un bouchon de linge et de l’émeri.

Adjectif 2

poli \po.li\ masculin

  1. Courtois, civil, honnête, complaisant, convenable, qui utilise les règles de la politesse, qui observe les convenances de la société.
    • – C’est un Prince, ça ? – cria-t-il, inexprimablement indigné. – Il n’est même pas aussi poli qu’un chien ! — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 240 de l’éd. de 1921)
    • Se montrer trop poli(e) pour être honnête.
  2. Qui exprime la politesse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Poli : définition du Littré (1872-1877)

POLI (poli, lie) part. passé de polir
  • 1Dont la surface a été rendue unie. Un haut édifice qu'on voyait de loin, dont toutes les pierres étaient polies devant et derrière, Sacy, Bible, Machab. I, XIII, 27. Un corps poli semble être plus froid s'il est froid, et plus chaud s'il est chaud, qu'un corps brut de même matière, quoiqu'ils le soient tous deux également, Buffon, Histoire min. Introd. Part. exp. Œuvr. t. VI, p. 207.
  • 2Dont le poil est luisant. Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau, Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde, La Fontaine, Fabl. I, 5.
  • 3 Fig. Qui a reçu une culture intellectuelle et morale. Ainsi les exercices étaient en honneur, et la Grèce devenait tous les jours plus forte et plus polie, Bossuet, Hist. I, 6. Depuis la régence d'Anne d'Autriche, ils [les Français] ont été le peuple le plus sociable et le plus poli de la terre, Voltaire, Zaïre, Épître dédicatoire. Vous ne me parlez plus de ces belles contrées Où d'un peuple poli les femmes adorées Reçoivent cet encens que l'on doit à vos yeux, Voltaire, Zaïre, I, 1.

    Élégant, par opposition à rude, sauvage. Votre intendant jure qu'on ne peut pas faire une meilleure chère, ni plus grande, ni plus polie, Sévigné, 17 mai, 1680. Nous étions au milieu de quatre fourneaux [à la fonderie de Cosne] ; de temps en temps ces démons venaient autour de nous, tout fondus de sueur … cette vue pourrait effrayer des gens moins polis que nous, Sévigné, 1er oct. 1677. Des crimes polis, si je l'ose dire, qui semblent avoir prescrit contre l'Évangile, Massillon, Mystères, Visitat. L'œil du sage lui seul voit, distingue, mesure, Surprend l'homme échappant aux mains de la nature, Compare sa rudesse à nos goûts amollis Et ses brutes vertus à nos vices polis, Millevoye, Invent. poétique.

  • 4 Fig. Observant avec attention toutes les convenances de la société. La cour est comme un édifice bâti de marbre, je veux dire qu'elle est composée d'hommes fort durs, mais fort polis, La Bruyère, VIII. Le discoureur aimable est ce mortel charmant Qui, poli sans fadeur, confiant sans audace, Répond avec justesse, interrompt avec grâce, Delille, Convers. III.

    Il se dit aussi des choses. Les manières polies donnent cours au mérite et le rendent agréable, La Bruyère, V.

  • 5 S. m. Lustre, éclat d'une chose qui a été polie. Le poli des corps n'a guère moins de nuances pour lui [l'aveugle] que le son de la voix, Diderot, Lett. sur les aveugles. Il [le jade] est doux au toucher, et ne prend jamais qu'un poli gras, Buffon, Min. t. I, p. 77.

    Dernière façon donnée aux glaces.

    Partie polie d'une pièce de quincaillerie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Poli : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

POLI, CIVIL, HONNÊTE, AFFABLE, GRACIEUX, (Synon.) nous sommes honnêtes par l’observation des usages de la société ; nous sommes civils par les honneurs que nous rendons à ceux qui se trouvent à notre rencontre ; nous sommes polis par les façons flatteuses que nous avons dans la conversation & dans la conduite, pour les personnes avec qui nous vivons ; nous sommes gracieux par des airs prevenans pour ceux qui s’adressent à nous ; nous sommes affables par un abord doux & facile à nos inférieurs, qui ont à nous parler.

Les manieres honnêtes sont une marque d’attention ; les civiles sont un témoignage de respect ; les polies sont une marque ou démonstration d’estime ; les gracieuses sont un moyen de prévenance flatteuse ; les affables sont une insinuation de bienveillance : toutes ces choses s’acquierent par l’usage du monde, & ne sont que l’écorce de la vertu.

Poli d’une glace, (Manufact. de glaces.) on appelle le poli d’une glace, la derniere façon qu’on lui donne avec l’émeril ou la potée, & l’on nomme dans les manufactures, l’attélier du poli, le lieu destiné à donner aux glaces cette derniere façon. (D. J.)

Poli, (Orfev.) le poli de l’argent se fait presque tout à l’huile, avec de la pierre ponce à l’huile, & du tripoli à l’huile ; il se termine par la potée à sec.

Poli & Polir l’étain, (Potier d’étain.) c’est la même façon que pour l’argent ; on se sert de ponce en poudre & de tripoli à l’huile, qu’on appelle rouge d’Angleterre ; ensuite on essuie l’ouvrage avec un linge & du blanc d’Espagne en poudre, Polir c’est dégraisser & ôter le suif qu’on a mis sur la vaisselle d’étain avant de la forger, avec un linge & du blanc d’Espagne ; & à la poterie & menuiserie d’étain, c’est l’essuyer sur le tour après avoir été brunie, avec un linge qu’on nomme pour cela polissoir.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « poli »

Étymologie de poli - Wiktionnaire

(Adjectif 1 et nom commun) Participe passé de polir.
(Adjectif 2) Du latin politus, participe passé de polire, apparenté au précédent.
(Siècle à préciser) (race de bovins) De Poli un lieu du nord du Cameroun.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poli »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poli pɔli play_arrow

Citations contenant le mot « poli »

  • Non, la plage n’est pas réservée à la pratique seule de la baignade ! C’est l’été ? Il ne fait pas beau ? On boude ? Ce n’est pas grave, on fait une virée à la mer et on va à la pêche au trésor ! Il faudra trouver du bois flotté (à défaut de bois flotté, du bois tout court fera très bien son affaire), les plus beaux coquillages percés, des galets magnifiques et le plus dur : le verre poli ! L’idée c’est de décorer son jardin ou sa chambre avec un souvenir de vacances, de rêver en regardant le plafond. Momes.net, Mobile enfant en bois flotté et coquillages - Momes.net
  • Je remercie les élus de la communauté de communes castagniccia Casinca,toutes tendances politiques confondues, de m’avoir renouvelé leur confiance en m’élisant Président . Je continuerai mon travail pour offrir aux habitants du territoire les conditions d’un mieux vivre ensemble! France 3 Corse ViaStella, Antoine Poli réélu à la tête de la Communauté de communes de la Castagniccia-Casinca
  • Le rapport sur le marché du riz à grain rond poli aide également les clients à atteindre une croissance écologique dans les zones respectives. Il s’agirait d’une enquête approfondie et d’une vue d’ensemble détaillée de l’industrie mondiale du riz rond à grains polis qui représente également l’étendue du marché, les perspectives actuelles du marché et l’état prévisionnel jusqu’en 2026. En outre, les aspects cruciaux comme le poli rond- La croissance du marché du riz grainé, les menaces, l’analyse des principaux concurrents et les facteurs de risque sont brièvement mis en évidence dans ce rapport. Instant Interview, Marge brute du marché du riz à grain rond poli 2020: Beidahuang, Yanbiangaoli, Jinjian – Instant Interview
  • En tant que président de la communauté de communes Castagniccia-Casinca, poste pour lequel je viens d'être réélu à une large majorité, en fédérant des élus de toutes obédiences politiques, je gère divers dossiers lourds et importants. Corse Matin, Antoine Poli : "Pour un syndicat d'électrification au service de tous" | Corse Matin
  • Mieux vaut un diamant brut que la turquoise polie. De Proverbe géorgien
  • Il n'y a pas de moyen pour polir le hérisson. De Aristophane / La Paix
  • L'indulgence est la forme la plus polie du détachement. De Abel Bonnard
  • Les gens polis sont bien lisses... De Laurent Sève
  • Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins dans la barbarie que le fer le plus poli l'est de la rouille. Les peuples, comme les métaux, n'ont de brillant que les surfaces. De Antoine de Rivarol / Fragments et pensées politiques
  • Pour polir toute matière il faut mille dents de la lime ; pour rendre un enfant poli, les mille contraintes de l'éducation. De Gilbert Cesbron / Journal sans date
  • Quand on doit tuer quelqu'un, ça ne coûte rien d'être poli. De Winston Churchill / lettre à l’ambassadeur japonais en Angleterre, 8 décembre 1941
  • Plus un caillou a roulé, plus il est poli. Les chauffeurs de taxi, c'est le contraire. De Régis Hauser / Les murs se marrent
  • En allemand, c'est mentir que d'être poli. De Johann Wolfgang von Goethe / Le second Faust
  • On ne perd rien à être poli sauf sa place dans le métro. De Tristan Bernard
  • On ne vous en voudra jamais d'être trop poli. De Proverbe chinois
  • On est plus fort quand on est poli. De André Ribaud

Images d'illustration du mot « poli »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poli »

Langue Traduction
Corse pulitu
Basque leundu
Japonais 磨かれた
Russe полированная
Portugais polido
Arabe مصقول
Chinois 抛光的
Allemand poliert
Italien lucidato
Espagnol pulido
Anglais polished
Source : Google Translate API

Synonymes de « poli »

Source : synonymes de poli sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « poli »


Mots similaires