La langue française

Serein

Sommaire

  • Définitions du mot serein
  • Étymologie de « serein »
  • Phonétique de « serein »
  • Citations contenant le mot « serein »
  • Images d'illustration du mot « serein »
  • Traductions du mot « serein »
  • Synonymes de « serein »
  • Antonymes de « serein »

Définitions du mot serein

Trésor de la Langue Française informatisé

SEREIN1, -EINE, adj.

A. − [En parlant des conditions météor.] Qui n'est affecté par aucune perturbation atmosphérique (sans nuages, ni pluie, ni vent). Synon. beau, calme, doux, pur, radieux; anton. agité, détraqué (fam.), nuageux.Air, ciel serein; nuit sereine. C'était par une sereine matinée d'été, Marius était joyeux comme on l'est quand il fait beau (Hugo, Misér., t. 1, 1862, p. 836):
Que le ciel soit pur ou chargé, l'aube sereine ou venteuse, il se campe sur le seuil du débit en attendant son café-rhum et regarde longuement l'horizon: − Je crois que pour aujourd'hui, ce sera du beau temps! Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 47.
P. anal.
MÉD. Goutte sereine. V. goutte2.
POL. [Dans la lang. journalistique, en parlant d'une situation soc. ou pol.] Calme, sans conflit. Réduit à la longue patience de la « diplomatie sereine », M. Sadate se voyait affaibli dans le conflit intérieur qui se développait en sourdine depuis un mois (L'Express, 17 mai 1971, p. 88, col. 3).
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui manifeste calme, égalité d'âme et est exempt de l'agitation et des troubles qui affectent l'existence. Synon. calme, paisible, placide, tranquille.Notre bon roi, toujours calme et serein au milieu des orages (Maine de Biran, Journal, 1815, p. 45).En peu de minutes, je sentais fuir au loin les choses épaisses de la terre, et je me retrouvais calme, ébloui et serein en présence du rayonnement tranquille de la vérité éternelle (Hugo, N.-D. Paris, 1832, p. 374).
[P. méton.]
[En parlant de ce qui dénote chez une pers. cet état d'esprit] Front, œil, visage serein. Ouvrant ses yeux sereins aux cils d'argent (Gautier, Comédie mort, 1838, p. 11).Est-ce moi, si épris des traits sereins de ma mère, qui les laisse ainsi désolés par l'anxiété et la peine? (Lacretelle, Silbermann, 1922, p. 148).
[En parlant d'une manifestation du comportement] Attente, confiance, gravité, impassibilité, résignation sereine. Le dernier âge se repose dans l'attente pieuse et sereine de la mort (Ozanam, Philos. Dante, 1838, p. 169).Mon père opposait à leurs aberrations une sereine impartialité (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 108).
2. Qui est sans parti pris. Synon. impartial, objectif.Jugement serein; critique, décision sereine. La sereine et limpide impartialité du narrateur (Maeterl., Intellig. fleurs, 1907, p. 270).
C. − P. anal. [En parlant d'une chose qui dénote ou suggère la sérénité]
1. [En parlant d'une œuvre d'art] Tout le monde connaît la magnifique carrière de M. Maurice Denis, son œuvre sereine et vaste (...) sa maîtrise accomplie et reconnue de tous, son équilibre, sa noble culture (Gillet, Art fr., 1938, p. 134).La sereine péroraison de l'épilogue, le quatuor vocal, est d'une souveraine beauté (Dumesnil, Hist. théâtre lyr., 1953, p. 190).
2. [En parlant d'un inanimé, et fréq., d'un élém. de la nature] La ville de Plassans étageait ses toitures de tuiles décolorées et roses, son fouillis ramassé de vieille cité, que perçaient des cimes d'ormes antiques, et sur laquelle régnait la haute tour de saint-Saturnin, solitaire et sereine, à cette heure, dans l'or limpide du couchant (Zola, DrPascal, 1893, p. 27).Je regardais la lune sereine, au-dessus de la claire étendue, qui semblait rire et qui brillait sur cette morne plaine insondée, plus morne encore que le désert (Gide, El Hadj, 1899, p. 358).
Prononc. et Orth.: [sə ʀ ε ̃], fém. [-εn]. Homon. serein2, serin. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 serein « qui est clair, doux, pur et calme (en parlant des conditions atmosphériques) » (Guillaume de Saint-Pair, Mont Saint-Michel, éd. P. Redlich, 723); 1176 serain « id. » (Chrétien de Troyes, Cligès, éd. A. Micha, 241: serains rime avec premerains); b) 1611 goutte serene (Cotgr.); 2. 1225-30 serin « qui annonce une grande tranquillité d'esprit (en parlant d'un regard, d'un sourire) » (Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 2209). Issu, par substitution de suff., d'apr. le lat. class. serenus « pur, sans nuages, calme, paisible » de l'a. fr. seri « doux, calme » (ca 1140 serrit, Voyage Charlemagne, éd. G. Favati, 371) qui semble remonter au verbe inchoatif serescēre « sécher » (dér. de serenus) devenu serι ̄scere puis serι ̄re. 1 b ainsi nommée parce que l'on attribuait la paralysie de la rétine à une goutte d'humeur liquide, « sereine », la transparence de l'œil n'étant pas troublée dans cette affection (v. Littré). Fréq. abs. littér.: 1 286. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 2 332, b) 2 714; xxes.: a) 1 851, b) 910.
DÉR.
Sereinement, adv.D'une manière sereine, en conservant calme et hauteur d'esprit, en ne montrant ni hargne, ni mauvaise foi. Synon. calmement, paisiblement, tranquillement; anton. fébrilement.Après cette mise au point, il est possible de considérer plus sereinement le mode d'organisation susceptible de répondre de la meilleure façon aux nécessités d'une stratégie moderne (Serv. milit. et réforme arm., 1963, p. 65). [sə ʀ εnmɑ ̃]. 1resattest. 1556 serenement (Ron-sard, Am. de Marie, I, 153 ds Hug.), 1584 serainement (Du Bartas, Seconde semaine, f o57 v o); de serein1, suff. -ment2*.

SEREIN2, subst. masc.

Littér. ou région. Légère humidité qui tombe au crépuscule et rafraîchit l'atmosphère après une chaude journée. Prendre le serein; se promener au serein. Voilà le serein qui tombe, mon cher monsieur, lui dit-elle (...). Faut rentrer. Ça n'est pas sain, de humer la rosée, avec ça que vous n'avez rien pris depuis ce matin (Balzac, Peau chagr., 1831, p. 287).La fraîcheur tombait au coucher du soleil et le serein commençait de mouiller l'herbe (Pourrat, Gaspard, 1922, p. 62).
Prononc. et Orth.: [sə ʀ ε ̃]. Homon. serein1, serin. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1140 [ms. fin xiiies.] serain « tombée du jour, soir » (Geffrei Gaimar, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 766, var. ms. R); b) 1180-90 serain « vapeur humide qui se produit en été après le coucher du soleil, et forme une espèce de rosée » (Alex. de Paris, Alexandre, branche II, 1583 ds Elliott Monographs, n o37, p. 108); 1580 serein (Montaigne, Essais, II, 12, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, t. 1, p. 578). Soit empl. subst. de serein1* avec infl. des représentants de la famille de serum « heure tardive » (FEW t. 11, p. 510a), soit dér. de l'a. fr. ser « déclin du jour, dernières heures de la journée » (soir*), cf. pour la formation le port. serão « veillée ». Dans cette dernière hyp., la forme médiév. serain aurait été refaite au xvies. en serein sous l'infl. de l'adj. serein (serein1*).

Wiktionnaire

Adjectif

serein \sə.ʁɛ̃\

  1. Qui est clair, doux, pur et calme, en parlant du ciel, de l’air, du temps.
    • Un jour serein.
    • Un ciel serein.
    • Pendant une nuit sereine.
  2. (Figuré) Exempt de trouble et d’agitation.
    • Cet homme a le front serein.
    • Voir le péril d’un visage serein.
    • Quoique malade, il conserve un esprit tranquille et serein.
    • Des jours sereins, des jours paisibles, heureux.
    • En peu de minutes, je sentais fuir au loin les choses épaisses de la terre, et je me retrouvais calme, ébloui et serein en présence du rayonnement tranquille de la vérité éternelle. — (Hugo, N.-D. Paris, 1832)

Nom commun

serein \sə.ʁɛ̃\ masculin

  1. Humidité tombant le soir, après le coucher du soleil, quand se condense la vapeur d’eau dans les lieux chargés d’humidité.
    • Il ne faut pas s’exposer au serein.
    • Le serein mouille un peu les bancs sous la charmille. — (Victor Hugo, Les contemplations, la Vie aux champs)
    • La rosée commence à se déposer dès le coucher du soleil, quelques moments avant le crépuscule. Elle porte, à ce moment, le nom de serein. — (Ferdinand Piérot-Olby, Le serein, dans « L’Ecole normale : journal de l’enseignement pratique », Larousse, 1858, p. 382)
    • Il vit une petite métairie au bord de la route et, dans le pré, une femme en jupon rouge qui ramassait le linge qu’elle avait étendu au serein. — (Jean Giono, « Le hussard sur le toit », 1951, réédition Folio Plus, page 11)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SEREIN, EINE. adj.
Qui est clair, doux, pur et calme. Il se dit proprement du Ciel, de l'air, du temps. Un jour serein. Un ciel serein. Pendant une nuit sereine.

SEREIN s'emploie figurément et signifie Qui est exempt de trouble et d'agitation. Cet homme a le front serein. Voir le péril d'un visage serein. Quoique malade, il conserve un esprit tranquille et serein. Fig. et poétiquement, Des jours sereins, Des jours paisibles, heureux.

Littré (1872-1877)

SEREIN (se-rin, rè-n') adj.
  • 1Qui est sans nuage, sans brouillard et sans vent, en parlant de la constitution de l'air. Le ciel était serein. Temps, air serein. Quand, dans la nuit sereine, une blanche nuée Danse autour du croissant des cieux, Hugo, Orient. 33.

    Par extension. Montrez-lui cette mer sereine, bleue, unie, Belle des bords charmants qu'elle pare à son tour, P. Lebrun, Voy. de Grèce, II, 2.

  • 2 Fig. Qui annonce une grande tranquillité d'esprit. Voulez-vous que je montre un visage serein ? Mairet, Sophon. V, 2. Ses yeux furent-ils jamais moins sereins ? perdit-elle quelque chose de sa tranquillité ordinaire ? Fléchier, Mme de Montausier. Et sous un front serein déguisant mes alarmes, Racine, Phèd. IV, 6. Je n'ai rien vu de si serein, de si posé, et en même temps de si grave que cette physionomie-là, Marivaux, Marianne, 6e part.
  • 3 Fig. Exempt de trouble, d'agitation. Je souhaite que cette aurore soit suivie d'un aussi beau jour qu'elle le mérite, et que tous ceux de sa vie soient exempts de nuages et aussi clairs et sereins que son visage et son esprit, Voiture, Lett. 24. Du chagrin le plus noir elle écarte les ombres, Et fait des jours sereins de mes jours les plus sombres, Racine, Esth. II, 7. Dans le cours d'une longue vie, je ne puis pas me dire avoir eu un jour serein et un moment tranquille, Montesquieu, Lett. pers. 9. Je vous souhaite un soir serein sur la fin de ce jour orageux qu'on appelle la vie, Voltaire, Lett. à Mme de Lutzelbourg, 2 sept. 1753. Que peu de temps suffit pour changer toutes choses ! Nature au front serein, comme vous oubliez ! Hugo, Rayons et ombres, 34.

    Il se dit, en un sens analogue, des personnes. La paix l'offre à mes yeux plus calme et plus serein, Boileau, Épît. I. C'était [le comte d'Oxford] une âme sereine, inaccessible à l'envie, à l'amour des richesses et à la crainte du supplice, Voltaire, Louis XIV, 24. M. Gordon était un vieillard frais et serein, qui savait deux grandes choses, supporter l'adversité, et consoler les malheureux, Voltaire, Ingénu, 10. Fontenelle, qui allait quelquefois le voir [le cardinal de Fleury] ou plutôt l'observer, et qu'il recevait avec plaisir, parce que le philosophe n'avait jamais de demande à lui faire, était surpris de trouver toujours ce ministre tranquille et serein, au milieu du tumulte des affaires et des intrigues de la cour, D'Alembert, Œuv. t. X, p. 97.

  • 4 Terme de médecine. Goutte sereine, privation de la vue causée par la paralysie de la rétine ; ainsi dite parce qu'une opinion populaire attribuait la paralysie à une goutte d'humeur qui tombait sur l'œil, mais sereine, limpide, parce qu'en cette affection la transparence de l'œil n'est pas troublée. On me mande que Mme de Pompadour est attaquée d'une goutte sereine qui lui a déjà fait perdre un œil, et qui menace l'autre ; l'Amour était aveugle, mais il ne faut pas que Vénus le soit, Voltaire, Lett. d'Argence, 26 févr. 1762.

HISTORIQUE

XIIIe s. Li jours estoit biaus et seris, H. de Valenciennes, VI. Ce fu en mai au tens novel, Que il fesoit seri et bel, Ren. 2662. Et el vergier au tans seri Des oisiaus i a si douc cri, Fl. et Bl. 1997. Li oisel qui se sont teü Tant come il ont le froit eü, Sont en mai por le tens serin Si lié [joyeux] que…, la Rose, 73.

XVIe s. Comme la lune aux estoilles esclaire Par le serein de quelque nuict bien claire…, Du Bellay, J. III, 3, verso. Ma raison a bien son cours plus delivre en la prosperité… je veois bien plus clair en temps serein, Montaigne, III, 272.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SEREIN, (Physique & Médecine.) on appelle communément serein, l’humidité dont l’air est chargé, principalement en été, & après les jours les plus sereins, quelques heures après le coucher du soleil, lorsque le vent est au midi, & qu’on n’estime communément que par un sentiment de froid qu’éprouvent ceux qui y sont exposés. Le serein n’est autre chose que la rosée du soir, ou la rosée commençante, qui n’est pas devenue encore sensible par l’accroissement qu’elle reçoit pendant la nuit, & qui est parvenue à son complément peu de tems après le lever du soleil ; c’est une erreur populaire que l’opinion qui fait regarder le serein comme une émanation séche, plus nuisible que la rosée proprement dite. Voy. Rosée, Chimie & Médecine. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « serein »

Provenç. seren, sere ; cat. seré ; espagn. et ital. sereno ; du lat. serenus, comparé par Curtius à σείρινος, d'été, Σείριος, Sirius ; sanscr. swar, ciel, sūrya, soleil.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif) Du latin serenus (« sec, sans nuage »).
(Nom) Ménage[1] le dérive de latin serenum (« beau temps »), parce que le serein tombe particulièrement les jours sereins. Mais déjà La Monnoye a contesté cette étymologie, et remarqué qu'il s'agissait non du temps serein, mais du temps du soir. Cette conjecture prend une grande force par l'historique, où, l’ancien français serain n'a que le sens de « soir ». De plus, l'occitan serenas désigne précisément l'angélus du soir (en opposition à matinas qui désigne l'angélus du matin (matines). Il faut donc admettre une dérivation du latin serum (« soir »), ou plutôt une confusion de la très ancienne langue qui rattacha serenus, serein, à serum, soir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « serein »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
serein sœrɛ̃

Citations contenant le mot « serein »

  • Le sage est calme et serein. L'homme de peu est toujours accablé de soucis. De Confucius / Entretiens du Maître avec ses disciples
  • Que peu de temps suffit pour changer toutes choses ! Nature au front serein, comme vous oubliez ! De Victor Hugo / Les Rayons et les ombres
  • Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos. De Gandhi
  • Pour viser à la perfection, un être humain devrait toujours garder un esprit calme et serein. De Mary Shelley / Frankenstein ou le Prométhée moderne
  • Lorsqu'il est libre, l'esprit est naturellement serein, de même que l'eau non agitée est par nature limpide et claire. De Proverbe tibétain
  • La crainte est de toutes les fêtes : Jamais un jour calme et serein Du choc ténébreux des tempêtes N’a garanti le lendemain. De J. Reboul / L’Ange et l’enfant
  • Le désert est une nonne, aucun homme ne le courtise, il a fait voeu de silence à travers les âges, serein, immuable, au-delà de toute poursuite, et de tout abandon. Le désert ne connaît pas les larmes. De Mary Carolyn Davies / The skyline trail
  • Vers le Ciel, où son oeil voit un trône splendide, Le Poète serein lève ses bras pieux, Et les vastes éclairs de son esprit lucide Lui dérobent l’aspect des peuples furieux De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • Si Dieu est Dieu, s'il est cet être infiniment bon, s'Il est cette intelligence suprême, alors Il ne peut pas nous en vouloir de ne pas croire en Lui. C'est pourquoi je suis serein dans mon incroyance. De François Cavanna
  • On a beau méditer, le souvenir d'un ami fait pousser parfois dans le coeur le plus serein un brin de nostalgie. C'est une herbe qu'on ne doit pas cultiver en trop grand quantité car elle rend l'âme triste. De Pierre Guénette / Pas d'hiver ! Quelle misère !
  • La philosophie nous apprend à supporter sereinement le malheur des autres. De Oscar Wilde
  • La gloire, astre tardif, lune sereine et sombre Qui se lève sur les tombeaux. De Victor Hugo / Toute la lyre
  • Qu'est-ce que le courage ? Sinon garder devant le danger une âme sereine et un esprit libre. De Paul Cazin
  • Ce qu’il faut chercher et trouver c’est la douceur sereine d’une inébranlable paix. De Alexandra David-Néel
  • Pour travailler, pour faire sereinement une oeuvre, une grande oeuvre, il faudrait ne voir personne, ne s’intéresser à personne, n’aimer personne, mais alors quelle raison aurait-on de faire une oeuvre ? De Georges Duhamel / Chronique des Pasquier
  • "Ce sont des contrats importants, qui dépassent de très loin tous les contrats qui ont pu être signés dans l'histoire du sport français", explique le président du comité d'organisation français. "On reste très sereins, confiants sur notre capacité à financer ces jeux par de l'argent privé."  Europe 1, Estanguet "très serein" sur la capacité des JO 2024 à se financer "par de l'argent privé"
  • Invité de la matinale d'Europe 1, vendredi, Tony Estanguet, le président du comité d'organisation de Paris 2024, a affirmé que "l'ADN" des JO resterait "la sobriété budgétaire et environnementale". "On reste très sereins, confiants sur notre capacité à financer des jeux par de l'argent privé", assure-t-il.  Europe 1, EXTRAIT - Estanguet "très serein" sur la capacité des JO 2024 à se financer "par de l'argent privé"

Images d'illustration du mot « serein »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « serein »

Langue Traduction
Anglais serene
Espagnol sereno
Italien sereno
Allemand heiter
Chinois 安详
Arabe هادئ
Portugais sereno
Russe безмятежный
Japonais 穏やかな
Basque lasaia
Corse serene
Source : Google Translate API

Synonymes de « serein »

Source : synonymes de serein sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « serein »

Partager