La langue française

Inquiet

Sommaire

Définitions du mot inquiet

Trésor de la Langue Française informatisé

INQUIET, -ÈTE, adj.

A. − Littér. Qui bouge, qui est en mouvement; mobile, mouvant.
1. [Le suj. désigne une chose, un animal] Flamme, girouette, mer inquiète; feuilles inquiètes. Sol inquiet, tremblant comme une solfatare (Hugo, Légende, t. 1, 1859, p. 225).Jusqu'à ce qu'enfin (...) les rideaux cessant d'être inquiets tombassent,avec une attitude qu'ils devaient conserver à jamais (Mallarmé, Igitur,1869, p. 441).Un oiseau inquiet dans la main du chasseur (Adam, Enf. Aust.,1902, p. 170).Toute une vie inquiète et frémissante s'éveillait dans les roseaux : des bêtes plongeaient (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 170):
1. Cette aiguille des secondes, cette flèche si vide, si inquiète, si hardie et si émue à la fois, qui s'élance en avant et frémit comme du sentiment de son audace ou du plaisir de sa conquête sur le temps. Vigny, Lettre Lord ***, 1829, p. 281.
Inquiet de + subst.Secoué par. Le bouillonnement d'une hydre aux mille bras et des griffes grincèrent sur la vitre. C'était le grand figuier inquiet de vent et qui essayait d'entrer (Giono, Manosque,1930, p. 53).
2. [Le subst. désigne une pers. et p. méton. une partie du corps de cette pers.] Malade inquiet; paupières inquiètes. J'ai toujours vu que des jambes inquiètes ne portaient pas de conscience tranquille (Balzac, Vautrin,1840, III, 1, p. 57).D'une main inquiète, je cherchai soudain la glace de mon petit sac (Colette, Vagab.,1910, p. 154):
2. Le sommeil vint, mais agité, inquiet, traversé de songes bizarres, hanté d'hallucinations menaçantes; des soubresauts nerveux faisaient tressaillir la dormeuse... Gautier, Rom. momie,1858, p. 289.
Par hypallage. Avoir les pieds inquiets; à pas inquiets. Leuwen, ne pouvant plus tenir en place, se promenait à pas inquiets sur un bout de rempart solitaire (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, 1835, p. 119).
P. ext. Nerveux. Dans les solitudes du Far-West les cow-boys savent que les nuits où il y a de l'orage dans l'air et que souffle le vent du sud qui vous met les nerfs en pelote et vous trousse à rebrousse-poil, les bêtes sont inquiètes, et les bergers montent à cheval et tournent toute la nuit autour de leurs immenses troupeaux en chantant pour éviter la panique, car même les bœufs sont sensibles (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 263).
B. − Qui est sous l'empire d'une passion qui trouble le repos, la sérénité. Anton. content, paisible, rassuré, satisfait.
1. [Avec une valeur positive, féconde] Qui ne peut se satisfaire de ce qui est donné, qui est tourmenté par une haute exigence. Esprit, génie inquiet. Les grandes âmes sont toujours inquiètes, agitées, car elles aspirent sans cesse au meilleur. L'infini seul pourrait les rassasier (Renan, Avenir sc.,1890, p. 375).Tout ce que nous savons de sa vie nous le montre perpétuellement inquiet, en quête de soi-même, à jamais insatisfait de son œuvre et de son existence (Béguin, Âme romant.,1939, p. 126).Que sa vie solitaire, sa pensée inquiète, jamais fixée, te soient un exmple de loyauté vis-à-vis de soi-même, de scrupule, de force intérieure et de dignité (Martin du G., Thib., Épil., 1940, p. 982):
3. Il y a toujours eu, en regard des satisfaits qui s'installent dans l'époque présente où ils prospèrent et s'engraissent, des esprits inquiets que tourmente une secrète exigence, que ne satisfait point le bien-être égoïste et qui préfèrent la marche au repos. Gide, Journal,1932, p. 1119.
2. [Avec une valeur négative, destructrice] Instable, anxieux, angoissé. Humeur inquiète. Je suis désespéré du ton de tes lettres, (...) je te défends de pleurer, d'être chagrine et inquiète; je veux que tu sois gaie, aimable et heureuse (Napoléon 1er, Lettres Joséph.,1807, p. 128).Vous avez l'air plus triste et plus inquiet que jamais. Vous êtes dans vos humeurs noires (Borel, Champavert,1833, p. 189).J'ai très mal dormi cette nuit, inquiète, oppressée, misérable, obsédée par le souvenir du passé qui remontait en moi comme un remords (Gide, Porte étr.,1909, p. 586).Tu me hais, mon enfant, mais ce qui m'inquiète davantage, c'est que tu me ressembles : j'ai eu ce visage pointu, ce sang inquiet, ces yeux sournois − et il n'en est rien sorti de bon (Sartre, Mouches,1943, I, 5, p. 34):
4. Chacun de nous sent bien que les conditions se font de plus en plus étroites, de plus en plus brutales, de plus en plus instables, (...) voici que la vie individuelle tend à redevenir aussi précaire, aussi inquiète, aussi harcelée, et plus anxieuse, que l'était la vie des lointains primitifs. Valéry, Variété IV,1938, p. 200.
PATHOL. Pendant une première période, le sujet est inquiet, sombre, tourmenté (H. Codet, Psychiatrie,1926, p. 135).L'état hypopituitaire (...) accompagne un psychisme puéril, instable, inquiet, capricieux, dépourvu de sens critique, incapable d'attention (Mounier, Traité caract.,1946, p. 170).Emploi subst. Les doctrinaires sont généralement des inquiets à sensibilité refoulée (Mounier, Traité caract.,1946p. 638).
3. [La cause de l'inquiétude a sa source dans la crainte de quelque chose] Préoccupé, soucieux. Époque, personne inquiète; être inquiet du mauvais temps, des affaires de qqn, de manquer son train. Le crédit enfante une société inquiète, que sa base tremblante et sa construction artificielle menacent perpétuellement dans sa sécurité (Amiel, Journal,1866, p. 241).J'allais chez Popelin, que je trouvais moins exsangue que cet été, mais très soucieux, très inquiet d'un vertige qu'il avait eu à déjeuner (Goncourt, Journal,1888, p. 853).La pression du public de plus en plus inquiet des retombées radioactives (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 193):
5. Il est vrai qu'Eisenhower (...) inquiet du trouble qu'il percevait dans les esprits, était hanté par la crainte de voir cette agitation tourner au désordre et compromettre la sécurité de ses communications en pleine bataille de Tunisie. De Gaulle, Unité,1956, p. 64.
Absol. Les mauves et les cormorans volaient autour de lui, inquiets. On eût dit qu'ils cherchaient à l'avertir (Hugo, Travaill. mer,1866, p. 452).
Inquiet de qqn.Le duc de Bourgogne, inquiet de son fils, les interrogea curieusement, et ce qu'il en apprit redoubla ses alarmes (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 180).
Inquiet pour qqn.Une mère inquiète pour ses enfants. On est toujours inquiet de moi et pour moi (Amiel, Journal,1866, p. 309).
Inquiet sur qqn, sur qqc. (vieilli).Mon mari, inquiet sur ma santé, me quitte le moins qu'il peut (MmeCottin, C. d'Albe,1799, p. 153).
SYNT. [Correspond à supra B 1 2 3] Adolescent inquiet; âme, pensée inquiète; télégramme inquiet; attente, lettre inquiète; être inquiet au dernier degré; être follement, horriblement, mortellement inquiet.
Emploi subst. Il apparaît à tous un autre homme que celui qu'il était. L'inquiet, le jaloux de naguère offre à ses enfants un visage serein et paisible (Mauriac, Vie Racine,1928, p. 238).
masc. sing. à valeur de neutre. Ces Julia de Trécœur, ces Blanche de Chelles (...) sont des femmes de 1855. Elles ont le mordant, le brusque, l'inquiet (...) de ce temps (France, Vie littér.,1891, p. 378).
Prononc. et Orth. : [ε ̃kjε], fém. [-εt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1588 inquiete masc. « qui ne trouve pas le repos, turbulent, agité » (Montaigne, Essais, III, XII, éd. A. Thibaudet et M. Rat, p. 1016); 2. 1596 « agité par la passion, la crainte » (Hulsius ds FEW t. 4, p. 706 a); 1662 (Corneille, Sertorius, I, 3 : sa flamme inquiète); 3. 1669 « insatisfait de la situation, de son état » (Bossuet, Oraison fun. d'Henriette d'Angleterre, éd. B. Vélat et Y. Champailler, p. 70). Empr. au lat. imp.inquietus « qui s'agite, qui n'a pas de repos, turbulent », spéc. dans le domaine moral (crainte, anxiété). Fréq. abs. littér. : 4 398. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 639, b) 6 993; xxes. : a) 8 149, b) 6 092.
DÉR.
Inquiètement, adv.Avec inquiétude. Ma chatte attend ses petits d'heure en heure; elle rôde inquiètement de chambre en chambre à travers toute la maison (Gide, Journal,1914, p. 433).[ε ̃kjεtmɑ ̃]. 1reattest. 1611 (Cotgr.); de inquiet, suff. -ment2*.
BBG.Quem. DDL t. 3 (s.v. inquiètement).

Wiktionnaire

Adjectif

inquiet \ɛ̃.kjɛ\

  1. En parlant d'une émotion ou d'une activité, qui prive du repos moral ou psychologique.
    • Il a l’humeur inquiète.
    • Il est d’humeur inquiète.
    • La jalousie est une passion inquiète.
    • Ces soldats, espoir de la France, […], entraient aussi pour beaucoup dans l’inquiète curiosité des spectateurs. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Le seul aspect de la femme révèle qu’elle n’est destinée ni aux grands travaux de l’intelligence, ni aux grands travaux matériels. Elle paie sa dette à la vie non par l’action mais par la souffrance, les douleurs de l’enfantement, les soins inquiets de l’enfance ; […]. — (Arthur Schopenhauer, Essai sur les femmes, dans Pensées & Fragments, traduction par J. Bourdeau , Félix Alcan, éditeur, 1900 (16e éd.))
    • Le cœur en émoi, secouée de pressentiments inquiets, Zaheira se vêtit et gagna le village voisin sur un âne. — (Out-el-Kouloub, « Zaheira », dans Trois contes de l'Amour et de la Mort, 1940)
  2. En parlant d'une personne, qui ne connaît pas le repos moral ou psychologique.
    • [...] il rédige ses premières nouvelles. Inquiet de son talent, il les fait lire à son entourage. — (Nuit blanche, n° 149, hiver 2018, p. 29)
  3. (Spécialement) Qui craint un événement malheureux.
    • Depuis son départ de Rejkjavik en Islande, le 9 août, on en est sans nouvelles, et malgré ma grande confiance en lui, je suis fort inquiet. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Les mains crispées au lavabo tremblaient de plus belle, lorsque deux collègues inquiets vinrent aux nouvelles sous le prétexte de lui apporter une boisson chaude réconfortante baptisée «café». — (Jacques Lamy, Vous aurez de mes nouvelles, Éditions Les Nouveaux Auteurs, 2011, p. 190)
  4. Qui n’est jamais content de la situation, de l’état où il se trouve, et qui désire toujours quelque changement.
    • Adolphe pouvait d'ailleurs passer, au début, pour le modèle des amants, tendre, empressé, inquiet dans la juste mesure ; […]. — (Anatole Claveau, « La Parisienne », dans Sermons laïques, Paris, Paul Ollendorff, 1898, 3e éd., p. 83)
    • Il est si inquiet qu’à peine entré dans un lieu il en veut sortir.
    • Ses qualités intellectuelles étaient mises au service d'une pensée exigeante, toujours inquiète, en dépit d'une tendance vers la construction d'un système universel de l'histoire conduisant à la synthèse chrétienne. — (Georges Leroux, Entretiens, propos rapportés par Christian Nadeau, Boréal, Montréal, 2017, p. 21)
  5. (Vieilli) Qui ne trouve pas le repos physique.
    • Le malade a été fort inquiet toute la nuit.
  6. (Par extension) Qualifie un sommeil qui est souvent interrompu et qui est troublé par quelque cause physique ou morale.

Nom commun

inquiet \ɛ̃.kjɛ\ masculin (pour une femme on dit : inquiète)

  1. Personne inquiète.
    • C’est un inquiet.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INQUIET, ÈTE. adj.
Qui est dans quelque trouble, dans quelque agitation d'esprit, soit par crainte, soit par irrésolution et incertitude. Il appréhende un malheur, cela le rend inquiet, il en est tout inquiet. Elle a l'air inquiète, ou Elle a l'air inquiet. Elle est inquiète de ne point recevoir de nouvelles. Il est inquiet de cette affaire, touchant cette affaire. Il est inquiet de la santé de ce malade. Par extension, La jalousie est une passion inquiète. Une politique inquiète et soupçonneuse. Une inquiète curiosité. Des regards inquiets. Il signifie aussi Qui ne peut se tenir en repos, qui n'est jamais content de la situation, de l'état où il se trouve, et qui désire toujours quelque changement. Il est si inquiet qu'à peine entré dans un lieu il en veut sortir. Il a l'humeur inquiète. Il est d'humeur inquiète. Substantivement, C'est un inquiet. Par extension, Une inquiète ambition le domine. Une inquiète activité. Il signifiait autrefois Qui ne trouve pas le repos. On dit encore Le malade a été fort inquiet toute la nuit. Sommeil inquiet, Sommeil qui est souvent interrompu et qui est troublé par quelque cause physique ou morale.

Littré (1872-1877)

INQUIET (in-ki-è, è-t') adj.
  • 1Qui n'est pas en repos, en quiétude, qui ne peut rester en place. Il est si inquiet qu'à peine entré dans un lieu, il veut en sortir. L'on voit des gens brusques, inquiets, suffisants, qui, bien qu'oisifs et sans aucune affaire qui les appelle ailleurs, vous expédient pour ainsi dire en peu de paroles et ne songent qu'à se dégager de vous, La Bruyère, V.

    Cheval inquiet, cheval qui, par trop d'ardeur, ne peut tenir en place, qui se tourmente et tourmente son cavalier.

    Que la souffrance met dans une agitation continuelle. Le malade a été inquiet toute la nuit.

    Sommeil inquiet, sommeil troublé, souvent interrompu.

    Regard inquiet, se dit d'un regard qui se porte sans cesse deçà et delà. Des courtisans sur nous les inquiets regards Avec avidité tombent de toutes parts, Voltaire, Œdipe, III, 1.

    On dit de même : visage inquiet. Dans les audiences vulgaires l'un toujours précipité vous trouble l'esprit ; l'autre, avec un visage inquiet et des regards incertains, vous ferme le cœur, Bossuet, le Tellier.

  • 2Qui n'est jamais content de sa situation, de son état. Toute âme inquiète et ambitieuse est incapable de règle, Bossuet, le Tellier. Et peut-être Albéroni, Gortz et Charles même étaient-ils plutôt des hommes inquiets qui tentaient de grandes aventures que des hommes profonds qui prissent des mesures justes, Voltaire, Russie, I, 8.

    Il se dit, dans ce sens, des passions, des mouvements de l'âme. Mais le désir de voir et l'humeur inquiète L'emportèrent enfin, La Fontaine, Fabl. IX, 2. On énerve la religion quand on la change, et on lui ôte un certain poids qui seul est capable de tenir les peuples ; ils ont dans le fond du cœur je ne sais quoi d'inquiet qui s'échappe, si on leur ôte ce frein nécessaire, Bossuet, Reine d'Anglet. Il [le monde] sait remuer si puissamment je ne sais quoi d'inquiet et d'impatient que nous avons dans le fond du cœur, qu'il nous tient toujours en mouvement, Bossuet, Sermons, Vérit. convers. I. Son chagrin inquiet l'arrache de son lit ; Elle veut voir le jour, et sa douleur profonde M'ordonne toutefois d'écarter tout le monde, Racine, Phèdre, I, 2. Quelle ardeur inquiète Parmi vos ennemis en aveugle vous jette ? Racine, Brit. I, 3. Fatiguez bien votre inquiet loisir, Voltaire, Prud. II, 3. S'il y a des hommes qui portent dans la retraite les passions inquiètes des courtisans…, Condorcet, Lieutaud. Leur inquiète activité continuera à faire répandre des torrents de sang, Raynal, Hist. phil. IV, ch. 32.

  • 3Qui est dans l'agitation d'esprit et dans la peine pour une crainte ou un tourment quelconque. Il attend des nouvelles, et il est inquiet sur l'issue de son procès. Je vous trouve aujourd'hui l'âme toute inquiète, Boileau, Sat. III. Osmin a vu le sultan et l'armée ; Le superbe Amurat est toujours inquiet, Racine, Baj. I, 2.

    Il se dit, en ce sens, des sentiments et des passions. L'ordre de son tyran et sa flamme inquiète Me pourront envier l'honneur de ma retraite, Corneille, Sertor. I, 3. Du moins de Laelius la prudence inquiète Sur le point du combat nous envoie un trompette, Corneille, Sophon. I, 1. Avec quelle douceur et quelle charité consolait-il quelques-uns de ses amis dont il voyait la conscience irrésolue et inquiète [pour se faire de protestants catholiques] ! Fléchier, Duc de Montausier. Dissimulez, calmez ce transport inquiet, Racine, Andr. III, 1. Vous vivez, vous calmez nos douleurs inquiètes, Voltaire, Zaïre, II, 3. Ta tendresse inquiète accroît ta vigilance, Ducis, Othel. II, 2.

    Qui marque l'inquiétude. Une attitude inquiète.

REMARQUE

Inquiet de… marque la cause de l'inquiétude : Je suis inquiet de lui, inquiet de ne pas recevoir de nouvelles. Inquiet sur… exprime l'objet de l'inquiétude : Je suis inquiet sur son sort, sur cette affaire.

HISTORIQUE

XVe s. Ce sont des excez fiebvreux de nostre esprit, instrument brouillon et inquiete, Montaigne, IV, 195. Les opinions de la philosophie eslevées et exquises se treuvent ineptes à l'exercice ; cette poinctue vivacité d'ame et cette volubilité soupple et inquiete trouble nos negociations, Montaigne, III, 88. Cette jeune princesse qui avoit un esprit grand et inquiete, comme celui du feu cardinal de Lorraine son oncle, Casteln. 187.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

INQUIET, (Marechal.) un cheval inquiet est la même chose qu’un cheval qui a de l’ardeur. Voyez Ardeur.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « inquiet »

Lat. inquietus, de in… 1, et quietus, tranquille (voy. COI et QUIÉTUDE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin inquietus (« agité », « remuant », « troublé »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inquiet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inquiet ɛ̃kjɛ

Citations contenant le mot « inquiet »

  • Quand on choisit d'aimer quelqu'un, on accepte d'être inquiet. De Gilles Archambault / A voix basse
  • Coeur inquiet ne prospère pas. De Proverbe guadeloupéen
  • L'amour est inquiet par essence. De Francharme / Tu m'aimeras deux fois
  • L’amour, c’est être toujours inquiet de l’autre. De Marcel Achard / Jean de la Lune
  • L'homme le plus inquiet d'une prison est le directeur. De George Bernard Shaw / Maximes pour révolutionnaires
  • La jalousie n'est souvent qu'un inquiet besoin de tyrannie appliquée aux choses de l'amour. De Marcel Proust / La prisonnière
  • J'ai dû oublier mon parapluie dans l'ascenseur. Mon parapluie doit être très inquiet de m'avoir perdu. De Erik Satie / Ecrits
  • A une époque où on assiste à un transfert de gestion de la crise sociale du politique au psychiatrique, on ne peut qu'être inquiet de voir transférer le soin psychiatrique vers la religion ou la religiosité. De Jean-Marie Abgrall / Les charlatans de la santé
  • Personne n'est plus arrogant envers les femmes, plus agressif ou méprisant, qu'un homme inquiet pour sa virilité. De Simone de Beauvoir / Le Deuxième sexe
  • Educateur farfelu qui aurait souhaité nous faire éléver à domicile pour mieux surveiller nos progrés, homme mûr et néanmoins naïf, saisi d'étonnement à chaque étape de notre évolution, Papa vécut sa paternité avec un émerveillement inquiet. De Caroline Anouilh / Drôle de père
  • Malgré la crise sanitaire du Covid-19, MMV continue de tisser sa toile en Savoie, Haute-Savoie et Isère. Le deuxième opérateur-club des Alpes françaises lance vendredi le chantier d'une nouvelle résidence à Samoëns. Le président du groupe Jean-Marc Filippini se dit toutefois "inquiet pour l'hiver". France Bleu, La relance éco : le président des résidences MMV Jean-Marc Filippini "inquiet pour l'hiver" dans les Alpes
  • https://www.capital.fr/economie-politique/un-amiral-americain-tres-inquiet-de-linfluence-militaire-de-la-chine-en-europe-et-en-afrique-1375377 Capital.fr, Un amiral américain très inquiet de l'influence militaire de la Chine en Europe et en Afrique - Capital.fr
  • Mort de Naya Rivera : son ex inquiet pour leur petit garçon Gala.fr, Mort de Naya Rivera : son ex inquiet pour leur petit garçon - Gala

Traductions du mot « inquiet »

Langue Traduction
Anglais worried
Espagnol preocupado
Italien preoccupato
Allemand besorgt
Chinois 担心
Arabe قلق
Portugais preocupado
Russe волновался
Japonais 心配して
Basque kezkatuta
Corse preoccupa
Source : Google Translate API

Synonymes de « inquiet »

Source : synonymes de inquiet sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inquiet »

Partager