Refermer : définition de refermer


Refermer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

REFERMER, verbe trans.

A. − Empl. trans. Fermer ce qu'on avait ouvert ou qui était ouvert.
1. Qqn referme qqc.Refermer une boîte, un cercueil, un coffre, un tombeau; refermer des contrevents, une fenêtre; refermer un robinet, une vanne; refermer un dossier, un livre; ouvrir et refermer. Les portes des étuves ne doivent être ouvertes que strictement pour le service nécessaire et refermées aussitôt (Rouberty, Sucr., 1922, p. 98).Edouard hausse les épaules, referme le journal sur la lettre et remet le tout dans la valise (Gide, Faux-monn., 1925, p. 989).
[L'obj. désigne une partie du corps] Il me serra la main, puis me la referma sur une canette de bière (Vercel, Cap. Conan, 1934, p. 221).
Refermer l'œil, les yeux. Redormir. (7 h. 30 m.) Éveillé depuis plus de trois heures, je n'ai pu refermer les yeux (Amiel, Journal, 1866, p. 167).
Littér. Refermer les yeux. Mourir. Le dernier [vieillard] a refermé ses vieux yeux (Claudel, Ville, 1893, III, p. 381).
Refermer une plaie. ,,Reprendre et unir les chairs de telle sorte qu'il n'y ait plus d'ouverture`` (Ac.).
P. anal. Refermer son visage. Rendre son visage impénétrable. Pendant que je parlais, il rapetissait ses yeux et refermait tout son visage (...). [Celui-ci] ne me livrait plus qu'un entre-bâillement circonspect de lui-même (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 47).
2. [P. anal.] La manœuvre de l'huître qui, pour satisfaire à tous ses besoins, ne fait qu'entr'ouvrir et refermer sa coquille (Lamarck, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 328).Les fleurs des eaux referment leurs corolles (Verlaine, Poèmes saturn., 1866, p. 73).
B. − Empl. pronom.
1. Qqc. se referme.Se fermer après s'être ouvert ou avoir été ouvert. Le piège se referme. La rose, vierge encor, se referme jalouse Sur le frelon nacré qu'elle enivre en mourant (Musset, Nuit mai, 1835, p. 60).Les pauses liturgiques sont marquées par le bruit des éventails qui s'ouvrent ou se referment (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 71).
[Le suj. désigne une partie du corps] Sa main s'ouvrait et se refermait sur le sable en un geste doux, régulier, inlassable (Sagan, Bonjour tristesse, 1954, p. 42).
[Le suj. désigne les lèvres d'une plaie] Synon. se cicatriser.Edmond n'était que blessé. Grâce à certaines herbes (...) la blessure se referma bien vite (Dumas père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 273).[Avec ell. du pron.] On ne laisse pas refermer mon incision du périnée, on l'entretient avec des antiseptiques. Je suis au martyre (Barrès, Cahiers, t. 1, 1897, p. 169).
[Dans un cont. métaph.] Ce qui m'a le plus étonné, c'est que le souvenir de la guerre de Sécession soit encore si vif. Chez nous, ma mère nous en parlait souvent, mais elle avait quitté son pays alors que les plaies du Sud venaient seulement de se refermer (Green, Journal, 1933, p. 173).
[Le suj. désigne un élément naturel] Lorsque les Égyptiens furent bien engagés, Mosché fit un signe: (...) les montagnes d'eau miraculeusement suspendues s'écroulèrent, et la mer se referma (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 341).Ils l'appellent, mais il a déjà disparu, englouti par l'opacité de l'air qui s'entr'ouvre et se referme, comme un lourd rideau sans plis (Ramuz, Derborence, 1934, p. 48).
P. anal. [Le suj. désigne le visage] Devenir impénétrable. Le visage bienveillant du mulâtre se referma (Camus, Exil et Roy., 1957, p. 1667).
Au fig. Cette intuition devenait évidence: son destin se refermait sur soi (Daniel-Rops, Mort, 1934, p. 516).
2. Au fig. Qqn se referme
a) Qqn se referme en soi, sur soi.Se rendre inaccessible à ce qui vient de l'extérieur, se replier sur soi. [P. méton.; le suj. désigne le cœur] Elle était redevenue sombre et bizarre; ses dernières réponses étaient incohérentes ou moqueuses, son cœur s'était refermé (Loti, Mariage, 1882, p. 197).Part. passé en empl. adj. Il se retrouvait sur la terre, refermé en soi-même, dur et méprisant (Saint-Exup., Citad., 1944, p. 670).
b) Qqn se referme sur qqn/qqc.S'isoler du monde extérieur pour n'être attentif qu'à une chose ou une personne. Elle parle de son cœur, de son âme, de la beauté de l'amour, et on la voit toute nue, grasse, fondante, et refermée tout entière sur son petit amant (Renard, Journal, 1903, p. 869).
[P. méton. du suj.] Bien loin d'être refermé sur des besoins de source biologique, de continuer le jeu animal, le jeu de nos enfants s'ouvre sur un indéfini, et lorsqu'il se spécifie, c'est plus en fonction du milieu social (Jeux et sports, 1967, p. 141).
REM.
Refermement, subst. masc.,rare. Fait de (se) refermer; résultat de cette action. Mais vous avez connu d'entrer dans cette geôle. Et le froid dans la nuque et la main sur l'épaule. Et le refermement d'un immense horizon (Péguy, Ève, 1913, p. 777).
Prononc. et Orth.: [ʀ əfε ʀme], (il) referme [-fε ʀm]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. Ca 1160 (Eneas, éd. J.-J. Salverda de Grave, 656). Dér. de fermer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 2 449. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1 658, b) 3 673; xxes.: a) 4 551, b) 4 291.

Refermer : définition du Wiktionnaire

Verbe

refermer transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se refermer)

  1. Fermer de nouveau ; fermer ce qui était ouvert.
    • – Vieux rapiat ! – s’écria Bert, au moment où le secrétaire refermait la porte en s’en allant. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 163 de l’éd. de 1921)
    • Elle tenta d’entraîner François et, comme celui-ci l'envoyait paître, elle l’abandonna, ouvrit la porte et la referma violemment. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 49)
    • Ruisselant de sueur, Jimmy tourna la clef dans la serrure, ouvrit la porte, fit entrer Jim et la referma derrière lui. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Elle ouvrit chaque lame, passa le doigt sur le fil et les referma lentement. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Lorsque Bishop revint et posa un gobelet fumant devant elle, Anise referma les mains dessus pour se réchauffer ; il faisait trente-cinq degrés à l'ombre, et pourtant elle tremblait de froid. — (Kay David, L'ombre du doute, traduit de l'anglais par B. Dufy, en recueil avec La machination de Harper Allen, éd. Harlequin (coll. Black Rose), 2009, chap. 12)
    • (Pronominal)Les gendarmes avaient enquêté, mais dans cette boue, la trace se referme comme sur de l'eau. Personne ne savait rien. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 19)
  2. (Chirurgie) Reprendre et unir les chairs de telle sorte qu’il n’y ait plus d’ouverture.
    • Refermer une plaie,
  3. (Absolument) (Pronominal) Cicatriser.
    • La plaie se referme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Refermer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REFERMER. v. tr.
Fermer de nouveau; fermer ce qui était ouvert. À peine avait-il ouvert son coffre qu'il l'a refermé. La porte s'est refermée sur lui. L'abîme s'est refermé sous ses pas. Ses yeux se referment, il se rendort. En termes de Chirurgie, Refermer une plaie, Reprendre et unir les chairs de telle sorte qu'il n'y ait plus d'ouverture. La plaie se referme, Elle se cicatrise.

Refermer : définition du Littré (1872-1877)

REFERMER (re-fèr-mé) v. a.
  • 1Fermer de nouveau. Il ouvre un œil mourant qu'il referme soudain, Racine, Phèdre, V, 6.
  • 2 Terme de chirurgie. Refermer une plaie, en rejoindre les chairs de telle sorte qu'il n'y ait plus d'ouverture.
  • 3Se refermer, v. réfl. Être refermé. Ce n'étaient que quelques faibles rayons de cette science qui s'échappaient, et les nuages se refermaient aussitôt, Fontenelle, l'Hôpital. J'accompagnai mon père à son dernier asile ; la terre se referma sur sa dépouille, Chateaubriand, René.

    Fig. Ne pas aller plus avant dans des confidences. Quand la reine vit que je n'y répondais que par des termes généraux, elle se referma, non pas seulement sur la matière, mais encore sur la manière dont elle m'avait traité auparavant, Retz, IV, 261.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et cil qui guenchirent vers la tor, cil de l'ost les tindrent si tost qu'il ne porent les portes refremer, Villehardouin, LXXII. Je vous le monstrerai ; alez l'uis refermer, Berte, XVII.

XIVe s. Le chastel d'Argent [il] referma [refit] que li dux Gaifiers avoit abatu, Du Cange, refermare.

XVe s. Ainsi se confortoit le chevalier, et se reffermoit [raffermissait] en ses amours, Perceforest, t. V, f° 72.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Refermer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

REFERMER, v. act. (Gramm.) c’est fermer une seconde fois. Il a refermé sa bourse. Cette blessure se referme. Il ne faut pas refermer trop tôt un ulcere.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « refermer »

Étymologie de refermer - Littré

Re…, et fermer, qui avait aussi le sens de affermir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de refermer - Wiktionnaire

Dérivé de fermer avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « refermer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
refermer rœfɛrme play_arrow

Conjugaison du verbe « refermer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe refermer

Citations contenant le mot « refermer »

  • Le gouvernement du Québec, province la plus touchée par la pandémie de coronavirus au Canada, n’exclut pas de refermer les bars en raison d’une recrudescence de cas dans ces établissements, a annoncé jeudi le Premier ministre de la province François Legault.  SudOuest.fr, Coronavirus : le Québec n’exclut pas de refermer les bars
  • le Premier ministre n'exclut pas de refermer la frontière avec l'Espagne ______________________ Pipo ! Ce n'est pas Castex qui va décider de la fermeture ou non des frontières avec l'Espagne mais les Espagnols ... et pour les P-O les Catalans ! midilibre.fr, Covid-19 : le Premier ministre n'exclut pas de refermer la frontière avec l'Espagne - midilibre.fr
  • Très honnêtement, il me paraît très difficile de continuer ainsi. S'il n'y a pas de flux de touristes à la frontière, je ne vois pas comment nous pourrons tenir. Nous songeons sérieusement à refermer. Nous n'aurons pas d'autres choix. On se donne jusqu'à la fin du mois juillet pour prendre une décision.  midilibre.fr, Pour Josep Barrul, hôtelier à Figueres : "Nous songeons sérieusement à refermer" - midilibre.fr
  • Dans une interview accordée au Parisien, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a mis en garde les jeunes à mieux se protéger face au coronavirus mais s'est dit aussi prêt à refermer les bars dans certaines régions.  midilibre.fr, Hausse des cas de Covid-19 : Olivier Véran n'exclut pas de refermer les bars dans certaines régions - midilibre.fr
  • En raison d’une faible fréquentation, Adrien Baud, propriétaire du cinéma Le France, spécialisé dans la programmation Art et essai, a décidé de refermer temporairement l’établissement thononais. Le Messager, Thonon-les-Bains : le cinéma Le France referme ses portes - Le Messager
  • J'ouvre une parenthèse. Si vous avez un peu trop d'air, je la refermerai tout de suite. De Alphonse Allais
  • Il est bon, j'en suis convaincu, que la main du poète, avant de se refermer sur le porte-plume, ait caressé longtemps, fut-ce seulement des yeux, les bêtes porte-plumes, porte-poils, porte-vie, porte-songes. De Louis Daubier / Bêtes à bon Dieu
  • La folie est un bateau sur lequel on peut danser toutes ses nuits et qui un jour peut s'éloigner en laissant la mer se refermer derrière lui. De Nadia Ghalem / Les Jardins de cristal
  • N’ouvrez pas la porte que vous serez incapable de refermer. De Proverbe persan

Images d'illustration du mot « refermer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « refermer »

Langue Traduction
Corse vicinu
Basque itxi
Japonais 閉じる
Russe близко
Portugais perto
Arabe أغلق
Chinois
Allemand schließen
Italien vicino
Espagnol cerca
Anglais close
Source : Google Translate API

Synonymes de « refermer »

Source : synonymes de refermer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « refermer »


Mots similaires