La langue française

Déboucher

Définitions du mot « déboucher »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉBOUCHER1, verbe trans.

[Correspond à boucher1] Ôter ce qui bouche.
A.−
1. Enlever ce qui obstrue. Déboucher un lavabo, un évier; déboucher un chemin, une cheminée. La baignoire bouchée depuis une semaine n'est pas encore débouchée? (Cocteau, Par. terr.,1938, I, 2, p. 193).
Emploi pronom. passif. Le funiculaire part entre les mûriers. Peu à peu, les oreilles se bouchent, le nez se débouche; on arrive (Cocteau, G. écart,1923, p. 11).Le pont venait de se déboucher de toutes les glaces accumulées (Giono, Chant monde,1934, p. 246).
2. P. ext. Enlever ce qui fait obstacle au passage de quelque chose, en particulier d'un liquide avant de le verser. Déboucher une bouteille, un flacon; déboucher du vin.
Emploi pronom. passif. Le chien, (...), en jouant, renverse la fiole, qui roule, se débouche (Pourrat, Gaspard,1930, p. 279).
B.− Fig. Ouvrir l'esprit. Déboucher l'esprit d'un sot :
Tuer un homme ne nous semble pas un moyen de faire la patrie meilleure. Il nous paraît plus utile de déboucher, s'il se peut, les intelligences fermées. Clemenceau, Vers la réparation,1899, p. 537.
Emploi pronom. passif. Espérons que mon entendement se débouchera à la fin (Flaub., Corresp.,1878, p. 115).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Débouché, part. passé adj. Le génie éclate et sort librement du cerveau débouché (Vigny, Journal poète, 1843, p. 1199). Chacun avait près de soi son litre de vin débouché (R. Bazin, Blé, 1907, p. 102). b) Déboucheur, subst. masc. Personne qui débouche. Le déboucheur [dans le 75] perce l'évent avec le débouchoir, dont deux pourvoyeurs garnissent constamment les godets de nouvelles cartouches (Paloque, Artill. camp., 1909, p. 191). c) Débouchonner, verbe trans. [Bonne-Dame :] − ... Tout le monde a été charmant. Jusqu'à la vieille gueuse de Sallanches qui nous a fourgouillé son petit bienfait. Il faut croire que le Seigneur lui avait débouchonné le cœur (Estaunié, Bonne-Dame, 1891, p. 200). d) Se débouchonner, verbe pronom. Se déboucher. L'encombrement avait dû se débouchonner quelque part (Queneau, Zazie, 1959, p. 145).
Prononc. et Orth. : [debuʃe], (je) débouche [debuʃ]. Ds Ac. 1694 et 1718, s.v. desboucher; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. xiiies. debochier « ouvrir en ôtant ce qui bouche » (Apocalypse, 9, 1, ms. Kerr [début xives.], éd. H. A. Todd, 441 : Lors vient une estoile dou cier le poiz d'abime debochier); 1794 fam. et fig. déboucher l'esprit d'un sot (Chamfort, Max. et pens., p. 82); 1845 déboucher (qqn) (Besch.); 2. 1309 « dégager ce qui est obstrué (ici un gué barrant un fleuve) » (Joinville, St Louis, 142 b ds T.-L.). Dér. de boucher1*; préf. dé-*.
DÉR.
Débouchement1, subst. masc.Action de déboucher. Débouchement des canaux (Ac.1932).Synon. débouchage (cf. ce mot ex. 1). [debuʃmɑ ̃]. 1resattest. 1611 « action de déboucher » (Cotgr.); 1752 « moyen, expédient de se défaire de choses dont on ne trouve pas l'emploi » (Trév.); sens qualifié d',,inusité`` par Nouv. Lar. ill.; du rad. de déboucher1, suff. -(e)ment1*.

DÉBOUCHER2, verbe intrans.

A.−
1. Sortir d'un endroit resserré pour passer dans un lieu plus ouvert. Déboucher dans, sur, à.Le moine poussa une autre porte et ils débouchèrent dans un long couloir (Huysmans, En route,t. 2, 1895, p. 269).Tiens! remarqua-t-il, nous voici hors de la forêt! Ils débouchaient, en effet, en plein espace, devant un ciel immense (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 205):
1. La multitude grossissait (...), troupeau immense qui débouchait à la fois de toutes les rues pleines d'ombre bleue dans la lumière éclatante de l'agora d'Alexandrie. Louÿs, Aphrodite,1896, p. 195.
P. ext. Apparaître brusquement. Synon. surgir.Voilà la compagnie. Elle débouche, très en désordre (Barbusse, Feu,1916, p. 55).
2. P. anal. [Le suj. désigne un cours d'eau] Avoir son embouchure. Synon. se jeter dans :
2. ... ils avaient reconnu un banc de sable à fleur d'eau, à l'entrée d'une grande rivière qui débouchait dans la mer par deux ouvertures assez larges; ... Voyage de La Pérouse,t. 2, 1797, p. 143.
P. ext. [Le suj. désigne un passage] Aboutir. Synon. donner sur.Notre rue débouche au coin d'un jardin carré, gigantesque (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 147).Le couloir débouchait en effet dans une salle d'attente (Bourget, Actes suivent,1926, p. 138).
Emploi pronom. J'ai parlé plus d'une fois de leurs collines et de leurs vallées de roc vif, (...) qui communiquent les unes avec les autres, et vont se déboucher dans les lacs (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 209):
3. ... Erman Busembaum, (...) descendait la rue du Four. En approchant d'une des ruelles sales et immondes qui s'y débouchent, il entendit les vagissemens d'un enfant nouveau-né, ... Borel, Champavert,M. de l'Argentière, l'accusateur, 1833, p. 30.
B.− Fig. Déboucher sur.Conduire à. Synon. donner accès à; aboutir à.La révolte, quand elle débouche sur la destruction, est illogique (Camus, Homme rév.,1951, p. 352):
4. ... la métaphysique allemande, fléau de ma génération, est l'introduction naturelle à la musique allemande et (...) Kant débouche sur Wagner. L. Daudet, Devant la douleur,1931, p. 181.
5. ... le travail que la femme exécute à l'intérieur du foyer ne lui confère pas une autonomie (...) il ne débouche pas sur l'avenir, il ne produit rien. Beauvoir, Le Deuxième sexe,1949, p. 246.
Prononc. et Orth. : [debuʃe], (je) débouche [debuʃ]. Ds Ac. 1718 s.v. desboucher; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. [1640 « sortir d'un lieu resserré, apparaître soudainement » (Oudin Ital.-Fr., s.v. sboccare]; 1718 au desboucher d'un défilé infin. subst. (Ac.); a) 1723 débouché comm., part. passé subst. « moyen de se défaire des marchandises ou des billets dont il n'est pas aisé de trouver le débit » (J. Savary des Bruslons, Dict. universel de comm.); 1780 [date éd.] « endroit, point d'exportation pour des marchandises » (Raynal, Hist. phil., XVIII, 5 ds Littré); b) av. 1752 un débouché « lieu par où l'on sort d'un défilé, d'une gorge, etc. » (Bombelles [service infanterie] ds Trév. 1752); c) av. 1755 « issue, perspective d'une carrière » (St. Sim., 50, 87 ds Littré); 2. 1797 « aboutir en un lieu plus large », supra ex. 2; 3. 1913 « aboutir à quelque chose » déboucher sur (Péguy, Argent, p. 199 : Des hommes de soixante-dix ans... qui nous empêchent de déboucher... sur l'action). Dér. de bouche* étymol. 2; préf. dé-*; dés. -er.
STAT. − Déboucher1 et 2. Fréq. abs. littér. : 929. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 682, b) 1 135; xxes. : a) 1 590, b) 1 803.
DÉR.
Débouchement 2,subst. masc., vx. Passage d'un endroit resserré à un lieu plus ouvert. Synon. plus fréq. débouché (v. ce mot A 1).L'armée fut attaquée au débouchement de la vallée (Ac.). Au delà le débouchement de la montagne, c'est midi et le silence sur des étendues si plates que le bleu s'est dressé là-dessus comme un théâtre (Giono, Triomphe vie,1941, p. 124). [debuʃmɑ ̃]. Ds Ac. 1718, s.v. desbouchement; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. 1reattest. 1718 « issue en partic. en parlant d'affaires » (Ac.); du rad. de déboucher2, suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 4.

Wiktionnaire

Verbe 1

déboucher transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser de ce qui bouche, de ce qui obstrue.
    • Déboucher les chemins, les passages. Déboucher une porte. Déboucher le tuyau d’une pipe (Par extension) Déboucher une pipe.
  2. (Par analogie) Débarrasser de son bouchon.
    • Ils s'attablent dans de bons restaurants, se font déboucher des bouteilles de Châteauneuf-du-Pape, dégustent des liqueurs. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

Verbe 2

déboucher intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Sortir d’un endroit resserré pour passer dans un lieu plus ouvert.
    • Mais, comme elle débouchait enfin sur la place Gaillon, la jeune fille s'arrêta net de surprise.— (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883 - Éditions Gallimard, 1980, p. 29 ISBN 2070409309)
    • Après avoir traversé le pont, on débouche sur place des Carmes où fut érigée, en 1885, la statue du conventionnel Grégoire. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895)
    • Il déboucha bientôt devant plusieurs chalets, construits en planches comme le dernier, avec chacun une sorte de véranda mal peinte en blanc, […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 381 de l’éd. de 1921)
    • Point besoin de souligner que cette brigade de spahis, […], serait incapable de s’opposer aux chars de la 1re Panzer, quand ceux-ci déboucheraient de la vallée de la Bar et se répandraient dans la dépression de Vendresse au cours de l’après-midi du 14 mai. — (Pierre Rocolle, La guerre de 1940, tome 2 : La défaite - 10 mai-25 juin, Editions Armand Colin, 1990, chap. 2)
  2. (Par analogie) Aboutir.
    • Les changements à répétition des règles débouchent sur des imbroglios administratifs et juridiques inextricables et l’illégalité ouvre la porte à tous les trafics, mafias et répressions policières. — (Christian Pradeau & Jean-François Malterre, Migrations et territoires, dans Les cahiers d'Outre-Mer n° 234/vol. 59, Presses Universitaires de Bordeaux, 2006, page 204)
  3. (Par extension) Sortir par l’endroit où il a son embouchure, en parlant d'un fleuve, d'une rivière, d'un canal, voire d'une route
    • Vallon de Bouafles. — La craie marneuse est très développée dans les vallons qui viennent déboucher à Bouafles ; elle est très nettement visible en particulier, un peu en amont de Basse-Copette sur la route de Campneuseville et elle monte là extrêmement haut. — (Bulletin des Services de la carte géologique de la France et des topographies souterraines, n° 125-132, Paris : Librairie Polytechnique Baudry et Cie, 1910, page 446)
    • Ce canal débouche dans une rivière. On dit de même Une rue, un boulevard débouche sur une place.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉBOUCHER. v. tr.
Débarrasser de ce qui bouche, de ce qui obstrue. Déboucher les chemins, les passages. Déboucher une porte. Déboucher le tuyau d'une pipe et, par extension, Déboucher une pipe. Il signifie, par analogie, Débarrasser de son bouchon, Déboucher une bouteille, un flacon.

Littré (1872-1877)

DÉBOUCHER (dé-bou-ché) v. a.
  • 1Oter ce qui bouche. Déboucher une bouteille.

    Enlever ce qui obstrue. Déboucher un passage. À déboucher la porte il irait trop du vôtre, Faites qu'aucun n'y puisse pénétrer, Et qu'on soit obligé de vous laisser entrer, Pour faire entrer quelque autre, Molière, Remercîment au roi, 1663.

    Fig. La comparaison de ces deux musiques, entendues le même jour sur le même théâtre, déboucha les oreilles françaises, Rousseau, Conf. VIII.

  • 2 Par extension. Les sanglots à la fin débouchent le passage, Régnier, Élég. 5.
  • 3Se déboucher, v. réfl. Cesser d'être bouché. Le conduit se déboucha.

HISTORIQUE

XVIe s. Le visage couvert et la teste affublée… alors Martius se desboucha et luy dit, Amyot, Cor. 35. Les endroits de terre, où l'on ne fouille point, à faulte d'estre desbouchez et remuez, demeurent inhabiles à engendrer eau, Amyot, P. Aem. 22. Je mettois le doigt en la playe pour desbouscher la dite playe du sang coagulé, Paré, VIII, 32.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déboucher »

Dé… préfixe, et boucher, v. a.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de boucher avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déboucher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déboucher debuʃe

Évolution historique de l’usage du mot « déboucher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déboucher »

  • Le manque d'amour du prochain ne peut déboucher que sur une société d'égoïsme et de désespoir. De Bernadette Chirac / Conversation avec Patrick de Carolis
  • Le propre des apothéoses est, hélas, de déboucher sur le déclin. De Roger Martin / Patron de droit divin
  • La passion ne peut déboucher sur le malheur ou le bonheur ; elle est sa propre fin. De Réjean Bonnenfant / Un amour de papier
  • En ce qui concerne le passage dans le nouveau millénaire, c'est comme de franchir une frontière en fraude pour déboucher dans un pays inconnu, sans avoir de carte de séjour. De Patrick Modiano
  • Écrire, c'est la manière la plus ostentatoire de garder silence - c'est caresser l'espoir qu'un chapelet de mots puisse déboucher sur une parole vraie. De Marc Gendron / Titre à suivre
  • Rencontrer Roosevelt, c’était comme déboucher sa première bouteille de champagne. De Winston Churchill / lors d'un séjour aux États-Unis
  • Celui qui habite vraiment dans l'écriture est traversé d'une haleine divine, il appartient au monde de la vraie création mystérieuse, un monde qui ne peut pas déboucher sur l'autodestruction. De Paul Nizon / Entretien avec Catherine Argand - Juin 1997
  • Une coalition impliquant la Gendarmerie Nationale et la police néerlandaise a permis de démanteler le gigantesque réseau criminel crypté EncroChat et déboucher sur près d'un millier d'arrestations. Une cellule nationale d'enquête comptant 60 gendarmes a été mobilisée et un dispositif technique a été utilisé pour casser le chiffrement de son système de communication. LeMondeInformatique, Comment la Gendarmerie Nationale a fait tomber EncroChat - Le Monde Informatique
  • Bruxelles a donc ouvert une procédure d’infraction dans ce dossier. Paris, Madrid et Stockholm ont trois mois pour remédier aux problèmes identifiés, sous peine d’un deuxième avertissement. In fine, la procédure peut déboucher sur la saisine de la Cour de justice de l’UE. , Protection des dauphins : La France, l’Espagne et la Suède épinglées par Bruxelles
  • Cette aide de l'Etat pourra se traduire par des prêts participatifs ou par l'acquisition de dette subordonnée ou d'actions, et pourra aussi déboucher sur des nationalisations temporaires. Il est prévu que les bénéficiaires du sauvetage ne pourront distribuer ni dividendes ni bonus, et que durant la période d'intervention, les éventuelles plus-values résultant d'investissements seront versées aux caisses de l'Etat. Les Echos, L'Espagne vole au secours des entreprises en difficulté | Les Echos
  • Approché par les recruteurs du groupe Swiss Racing Academy, qui évolue en UCI Continental, le sociétaire du Vélo Sprint Romanais-Péageois Boris Faravelon (19 ans) participera du 7 au 10 juillet à un stage qui pourrait déboucher sur un contrat pro en 2021. , Sport | Boris Faravelon (VSRP) en stage avec l’équipe Swiss Racing Academy
  • D’après lui, le conseil de la Choura débouchera sur des mesures importantes qui pourraient influencer le processus politique en Tunisie. Espace Manager, Ennahdha : réunion du conseil de la Choura pouvant déboucher sur des mesures importantes pour le processus politique

Images d'illustration du mot « déboucher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déboucher »

Langue Traduction
Anglais unblock
Espagnol desatascar
Italien sbloccare
Allemand entsperren
Chinois 解除封锁
Arabe رفع الحظر
Portugais desbloquear
Russe разблокируют
Japonais ブロックを解除する
Basque desblokeatzeko
Corse sbloccare
Source : Google Translate API

Synonymes de « déboucher »

Source : synonymes de déboucher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déboucher »

Déboucher

Retour au sommaire ➦

Partager