La langue française

Enclore

Sommaire

Définitions du mot enclore

Trésor de la Langue Française informatisé

ENCLORE, verbe trans.

A.− [L'obj. désigne une chose (lieu, construction, etc.) ouverte avant qu'elle soit enclose] Entourer un lieu de barrières, de murs, de manière à en défendre l'accès; entourer d'une clôture. Enclore qqc. de qqc.
1. [Le suj. désigne une pers.] Enclore une cour, une prairie, un verger (de grillage, de murailles, de palissades). On enclôt les pâturages, les champs ou les jardins de barrières ou de murs (Brunhes, Géogr. hum.,1942, p. 103):
1. Quel homme, en effet, voudroit soigneusement élever, planter des arbres, améliorer ses champs, les enclore de haies vives, s'il prévoyoit qu'au bout de quelques années ils dussent passer dans d'autres mains? Crèvecœur, Voyage dans la Haute Pensylvanie,t. 3, 1801, p. 311.
Absol. Quoi, celui qui a planté, semé et enclos, n'a pas droit au fruit de ses peines (Guéhenno, Jean-Jacques,1950, p. 116).
P. méton. du pron., emploi pronom. réfl. Entourer, fermer (sa propriété) d'une clôture :
2. En effet, le revenu ne peut s'accroître que par l'accroissement du fonds productif; il ne servirait à rien de s'enclore de murailles de marbre et de labourer avec des charrues d'or. Proudhon, Qu'est-ce que la propriété?1840, p. 289.
2. [Le suj. désigne la clôture elle-même] Constituer la clôture de quelque chose. Sur le derrière, du côté du bois, une haie vive enclôt une sorte de cour plantée d'arbres maigres (Zola, M. Férat,1868, p. 14).Le port de Londres est une série de cours intérieures séparant les entrepôts qu'enclosent des murs de pénitencier (Morand, Londres,1933, p. 307).
P. métaph. Entourer, environner de toutes parts. Il y a, dans le mur de peau qui m'enclot de toutes parts, certaines fenêtres particulières qui sont construites de manière à laisser pénétrer en moi (...) certains événements extérieurs (Le Dantec, Savoir!1920, p. 110).Les gratte-ciel n'ont pas de cave. Du pavé jusqu'au toit, les pièces s'amoncellent et la tente d'un ciel sans horizons enclôt la ville entière (Bachelard, Poét. espace,1957, p. 42):
3. ... le dissolvant hiver sans froidure, la lâcheté délicieuse qu'amène le crépuscule tôt venu, tout le printemps menteur qu'enclôt cet inquiétant décembre... Colette, Claudine en ménage,1902, p. 137.
B.− P. ext. Enclore qqc. dans qqc.
1. [Le suj. désigne une pers.] Enfermer un lieu dans un ensemble clos, enclaver. Enclore les faubourgs dans la ville (Ac.).
Emploi pronom. passif. Les bâtiments dans lesquels s'enclôt aujourd'hui la prison du Tasse, dépendant d'un hôpital ouvert à toutes les infirmités (Chateaubr., Mém. t. 4, 1848, p. 426).
P. métaph. Enfermer. Sainte-Odile d'Alsace et Sion de Lorraine président la double région où je veux enclore ma vie (Barrès, Amori,1902, p. 261).
2. Au fig. [Le suj. désigne la chose qui enferme]
a) Contenir dans des limites précises, strictes :
4. Quelque épisodique qu'ait été notre action (...), elle provoque, par la souffrance qu'elle engendre, une remise en question totale de notre valeur. Notre effort échoue pour enclore le sentiment de la faute dans les limites de l'action qui l'a suscité. Philos., Relig., 1957, p. 3816.
b) [Sans compl. circ.] Renfermer, comprendre. (Quasi-)synon. inclure.Lorsque Dieu nous donne la vie, c'est un don qui enclôt tous les autres dons naturels (Bremond, Hist. sent. relig.,t. 3, 1921, p. 83).Cette notion enclot plus sûrement l'interprétation des problèmes controversés de la clinique humaine (Ce que Fr. a apporté à méd., 1946, p. 145).
Rem. On rencontre ds la docum. enclos, ose, part. passé adj. [En parlant d'une surface] Qui est entouré d'une clôture. Champ, jardin, terrain, verger enclos; prairie enclose. Que fait le colon qui, faute de pâturages enclos, a confié, la veille, ses chevaux et ses bœufs de trait à la vaste étendue des bois voisins? (Crèvecœur, Voyage, t. 2, 1801, p. 258).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃klɔ:ʀ], (j')enclos [ɑ ̃klo]. Ds Ac. 1694 et 1762, s.v. enclorre. Cf. aussi ds Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 2 1787. Cf. encore Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 60. Les 2 r s'expliquent par la réduction du groupe -dr- à -rr- puis -r- de claud(e)re lat. Ds Ac. 1798-1932 sous la forme mod. Enclore et renclore, comme la plupart des verbes défectifs, tendent à disparaître et ne survivent plus qu'à travers des loc. toutes faites. Ils se conjuguent comme clore sauf qu'ils ont toutes les pers. de l'ind. prés. j'enclos, tu enclos, il enclot (écrit enclôt ds Littré et Rob., mais non ds Ac. 1932), nous enclosons, vous enclosez, ils enclosent. Littré conjugue en outre le fut. et le cond. prés. j'enclorai(s), et donne le part. passé enclos, enclose. S'il admet que le parfait et l'imp. du subj. sont tout à fait oubliés, il voudrait faire revivre l'imp. de l'ind. j'enclosais, etc., l'impér. enclos, le prés. du subj. que j'enclose et le part. prés. enclosant. Étymol. et Hist. [Ca 1050 enclodet ind. prés. 3 « enfermer » (Alexis, éd. G. Paris, 61e: leçon proposée par l'éd., v. p. 188, d'apr. A [portant encloe], la leçon de L [anglutet] ne convenant pas pour l'assonance)]; 1121-34 enclore (Ph. de Thaon, Bestiaire, éd. Walberg, 75). Du lat. pop. *inclaudere, réfection d'apr. claudere, clore* du lat. class. includere « enfermer ». Fréq. abs. littér. : 76.

Wiktionnaire

Verbe

enclore \ɑ̃.klɔʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’enclore)

  1. Entourer d'une clôture, enfermer, placer à l'intérieur d'une enceinte close.
    • Ainsi fut surprise et enclose dans un filet à maille de fer la coupable Aphrodite chez le dieu des batailles. — (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
  2. Clore de murailles, de haies, de fossés, etc.
    • Je vous dis qu’ils ont enclos un espace de plus de quinze cents mètres de côté, avec des ronces artificielles et des fils de fer barbelés, jusqu’à trois mètres de hauteur… — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 24 de l’éd. de 1921)
  3. (Pronominal) Entourer ses biens, sa maison, sa ville, de clôtures, des murailles, de fortifications.
    • Tout propriétaire a le droit de s’enclore.

Verbe

enclore \Prononciation ?\

  1. Enclore.
    • la tente que est en l’ulcere enclot la porreture — (H. de Mondeville, Chirurgie, page 81, 1re colonne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENCLORE. (J'enclos, tu enclos, il enclot. J'enclorai. Enclos.) v. tr.
Clore de murailles, de haies, de fossés, etc. Il faut enclore ce champ. Enclore un jardin de murailles. Enclore sa maison de fossés. On dit figurément dans ce sens S'enclore. Tout propriétaire a le droit de s'enclore. Il signifie aussi Comprendre dans un clos, dans une étendue que l'on enceint. Il a enclos ce pré, ce bois dans son parc. Enclore les faubourgs dans la ville.

Littré (1872-1877)

ENCLORE (an-klo-r'), j'enclos, tu enclos, il enclôt, nous enclosons, vous enclosez, ils enclosent ; j'enclorai ; j'enclorais ; enclos, enclose. L'Académie ne donne ni imparfait, ni parfait, ni impératif, ni subjonctif présent, ni subjonctif imparfait, ni participe présent. Si, de fait, le parfait et l'imparfait du subjonctif sont tellement oubliés qu'on ne peut guère les faire revivre, il n'en est pas de même de l'imparfait de l'indicatif : j'enclosais ; de l'impératif : enclos, qu'il enclose ; du subjonctif présent : que j'enclose ; et du participe présent : enclosant. V. a.
  • 1Clore de murs, de haies, etc. Enclore son jardin, son champ.
  • 2Enclaver. Il a enclos ce bois dans son parc. Enclore les faubourgs dans la ville. Vastes métropoles, où ce citoyen des déserts [l'Arabe] semble avoir voulu enclore la solitude, Chateaubriand, Gén. I, IV, 2.
  • 3Enfermer. À ceux qu'enclôt la tombe noire, La Fontaine, Fabl. III, 7.
  • 4Fermer à la fois les deux parties de la tête d'une épingle.
  • 5S'enclore, v. réfl. Fermer de murs son jardin, son champ. Il s'est enclos pour se garantir des déprédations des passants.

HISTORIQUE

XIIe s. Dist Viviens : Dex, quar nos secorez ! Vez nos [nous] enclos et forment enserrez ; Regardez nos de vo grant majesté, Li covenans Vivien, v. 501. Engleterre est enclose e de mer e de vent, Ne crient [craint] Deu ne ses saints pur un poi de turment, Th. le mart. 66. Pur ço dist à ces de Juda : edifiums ces citez, sis [si les] encloüms de murs e de bones turs, Rois, p. 300.

XIIIe s. Pour ce que j'ai grant froit, en mon mantel [je] m'enclo, Berte, XXXII. Quant semez fust toz cist essarz [champ], Et bien enclous de toutes parz, Ren. 19861. Ci est le romant de la Rose, Où l'art d'amors est tote enclose, la Rose, Titre. Car quant plus chascun apela, Chascun plus s'enclost et cela, ib. 6456. En Antioche sont li caitif d'outre mer, Là les avons enclos, n'en puent [peuvent] eschaper, Ch. d'Ant. VII, 142. Quant il pleut le soir et fait mal tens de nuit, il s'encloent en leurs pelices, Joinville, 230. Sa maniere estoit tele, que, quand il estoit parti de ses chevaliers, il s'enclooit en sa chapelle, et estoit longuement en oraisons avant que il alast le soir gesir avec sa femme, Joinville, 270.

XIVe s. Il restoit toujours enclos avecques ses concubines, Oresme, Eth. v (9). Je te veil à tout ce respondre, Sans rien enclore ne repondre [cacher], Machaut, p. 95.

XVe s. Si fut enclos de ses ennemis par trop demeurer en arriere, Froissart, I, I, 139. Si laisserent avaler le grand rastel, et encloïrent le chevalier dehors, Froissart, I, I, 149. Une alée Qui se tournoit sus la riviere, Qui bien l'enclooit par derriere, Froissart, Espinette amoureuse. Pour Dieu, gardez bien souvenir Enclos dedens vostre pensée, Ne le laissiez dehors yssir, Belle très loyaument amée, Orléans, Ball. 53.

XVIe s. Ce n'est pas sans cause que nous encloons toutes promesses en Christ, veu que l'apostre enclost toute l'evangile en la cognoissance d'icelui, Calvin, Inst. 448. Il commençea de rechef à faire enclorre de trenchées le camp des ennemis, Amyot, Sylla, 46. Ilz enclouirent le pourpris de la motte avec une haye qu'ils feirent de leurs targes et pavois, Amyot, Crass. 48.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « enclore »

 Dérivé de clore avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

 Dérivé de clore avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenc. enclaure ; du bas-latin inclaudere qui est dans la loi salique, de in, en, et claudere clore (voy. CLORE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « enclore »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
enclore ɑ̃klɔr

Évolution historique de l’usage du mot « enclore »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « enclore »

  • Un mur, c’est un ouvrage de maçonnerie dressé et portant en terre, qui sert à enclore. Mais il ne faut pas se braquer sur la brique : une triple rangée de grillage hérissé de barbelés fait tout aussi bien l’affaire. Le Soir Plus, Trente ans après la chute du Mur de Berlin, la faillite du sans-frontiérisme - Le Soir Plus
  • Au point de se demander, sidéré, si on n’était pas devant la vision invraisemblable d’un camp du goulag soviétique, ou du laogai chinois, ou encore un stalag nazi… Pour mieux boucler les lieux, on disposait un rempart métallique de part et d’autre destiné à enclore les lieux. Et ce, en ceinturant la moindre artère de manière à se protéger contre toute incursion. L'Economiste Maghrébin, Culture des barbelés et libertés bafouées
  • Dernier épisode en date de ce feuilleton décidément insoluble, la divagation d'une quarantaine de vaches sur la commune de Trausse, en mars et avril 2019. Le maire de la commune, Jean-François Saïsset, avait alors pris la décision d'enclore les bêtes sur un terrain inoccupé, avant de les mettre en gardiennage chez un autre éleveur, le temps que l'éleveur règle les nombreuses amendes (plus d'une centaine) qu'il a été condamné à payer.  lindependant.fr, Carcassonnais : le propriétaire des vaches errantes renvoyé devant le tribunal correctionnel ce mardi - lindependant.fr
  • Pas de trêve des confiseurs autour du débat sur l’utilité des haies bocagères! Il s’agit de ces talus de terre séparant les champs, sur lesquels poussent arbres, arbustes et diverses épines. Un système dont la fonction première était d’enclore les parcelles d’élevage jusqu’au milieu du siècle dernier, avant que le fil barbelé ne joue ce rôle de façon quasi systématique. Le Figaro.fr, La querelle des haies est encore bien vive dans les champs
  • Cinquante-huit volumes, 75 000 articles et 37 378 pages pour enclore le savoir du monde. L’Encyclopédie d’Yverdon, publiée entre 1770 et 1780, inscrit la petite cité dans l’Europe des Lumières. Ce projet titanesque est l’œuvre d’un ancien moine napolitain: Fortunato Bartolomeo De Felice (1723-1789). Installée pour un temps à Treycovagnes, près d’Yverdon, Corinne Desarzens a écrit l’histoire de cet homme dans un roman électrique et endiablé. On y croise la momie de Voltaire, un Casanova prêt à tout pour échapper à l’ennui, ou le savant bernois Albrecht von Haller, dernier génie universel. En voiture, et fouette cocher! Le Temps, Corinne Desarzens, les mots comme un feu d’artifice - Le Temps
  • Quimpéroise, Dominique Le Moigne réagit à la non-ouverture du marché du Braden, contrairement au marché le long du Steïr. « Le marché du Braden ne rouvre pas car il est difficile à enclore. Pendant la réfection de la place Victor Schoelcher, où il se tient habituellement, le marché se tenait en contrebas sur la petite place enclose entre l’école Edmond-Michelet et la Maison du Braden et cela allait bien. Pourquoi ne pas imaginer de l’y replacer le temps voulu ? Cette placette semble aussi facile à gérer que celle où se tient le marché de Kerfeunteun du vendredi ». Le Telegramme, Le Télégramme - Quimper - Brèves de confinés

Traductions du mot « enclore »

Langue Traduction
Anglais enclose
Espagnol encerrar
Italien accludere
Allemand umschließen
Chinois
Arabe أرفق
Portugais cercar
Russe вложите
Japonais 同封する
Basque marken artean
Corse incudisce
Source : Google Translate API

Synonymes de « enclore »

Source : synonymes de enclore sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « enclore »

Partager