Mou : définition de mou, mol


Mou, mol : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

MOU, MOL, MOLLE, adj. et subst. masc.

I. − Adjectif
A. − [En parlant d'une chose]
1. [Par propriété naturelle ou transformation]
a) Qui enfonce au toucher, qui est malléable. Anton. dur.Il va à tâtons chercher la molle argile jusque sous le lit des rivières (Bern. de St-P.,Harm. nat.,1814, p.227):
1. La terre, où l'homme errait sous la tente, inquiet Des empreintes de pieds de géants qu'il voyait, Était encor mouillée et molle du déluge. Hugo,Légende,t.1, 1859, p.83.
SYNT. Boue, bouillie, cire, fange, glaise, graisse, neige, pâte, terre, vase molle; corps, fruit, sable, sol mou.
Spécialement
ANATOMIE Chancre* mou.
Parties molles. Ensemble des chairs, des viscères (par opposition aux os et aux cartilages). Les cicatrices qu'ils obtiennent à la suite des plaies ou entamures des parties molles, sont presque toutes défectueuses (Voy. La Pérouse,t.4, 1797, p.58).Au fig. Toutes les oeuvres meurent; mais celles qui avaient un squelette durent bien plus par ce reste que les autres qui n'étaient qu'en parties molles (Valéry,Tel quel II,1943, p.159).
ART CULIN.
Caramel mou (p. oppos. au caramel* dur). Le ministre prit dans un tiroir de son bureau une boîte de caramels mous, et la tendit à la ronde (Malraux,Cond. hum.,1933, p.421).
Fromage mou. Fromage (demi-sel, petit-suisse, fromage blanc etc.) n'ayant subi que la fermentation lactique et qui est consommé frais. La servante apporta pour dessert le fameux fromage mou de la Touraine et du Berry, fait avec du lait de chèvre (Balzac,Rabouill.,1842, p.440).
Fromage à pâte molle. Fromage (camembert, brie, coulommiers, munster, livarot, pont-l'évêque, etc.) ayant subi d'autres fermentations, indépendamment de la fermentation lactique, et dont la pâte n'est ni cuite ni pressée (d'apr. Mont. 1967).
TECHNOLOGIE
Bronze mou. Bronze malléable obtenu par chauffage au rouge et trempe dans l'eau. Marteau percuteur en bronze mou (Catal. instrum. chir. [Collin], 1935, p.341).
Savon mou. Savon* noir. Normalement on prépare la lessive en faisant dissoudre par litre d'eau 10 à 20 grammes de sel Solvay et 5 à 10 grammes de savon mou (Lar. mén.1926, p.194).
[Antéposé, il a souvent une valeur positive] Qui est d'un confort agréable; doux, moelleux. Anton. raide.Son nom [Grenade] attire l'univers, mais elle n'est qu'une tente dans une oasis, et, sous un parasol délicieusement brodé, un des plus mols oreillers du monde (Barrès,Sang,1893, p.54):
2. J'aime nonchalamment, sur la molle ottomane, M'étendre, demi-nu, quand darde la chaleur; Prolonger jusqu'au soir la sieste favorite; Fumer le calumet, l'odorant cigarite, Et d'un thé délicat égayer ma douleur. Borel,Rhapsodies,1832, p.36.
[Postposé, il a souvent une valeur péj.] Mollasse, flasque. Quoique son teint blafard et ses chairs molles pussent faire croire à une constitution maladive, Sibilet était robuste (Balzac,Paysans,1844, p.85).On a l'œil hagard et c'est parce que le pain est mou (Montherl.,Olymp.,1924, p.244).
b) Qui plie facilement; souple. Éros m'a frappé d'une tige molle D'œillets odorants récemment cueillis (Leconte de Lisle,Poèmes ant.,1874, p.166).
[En parlant d'un vêtement ou d'une partie d'un vêtement]
Chapeau, feutre mou. Le maire sortit à son tour, prit son chapeau, un grand chapeau mou, de feutre gris, à bords très larges (Maupass.,Contes et nouv.,t.2, Pte Roque, 1885, p.1022).
Col mou. Un col mou blanc, un noeud papillon en toile blanche, noué avec une négligence étudiée (Montherl.,Célibataires,1934, p.769).
[Antéposé, il a souvent une valeur positive] Léger, souple. Sa large tunique blanche se courbait en molles draperies, jusqu'à ses pieds, suivant les inflexions de sa taille (Flaub.,Salammbô,t.1, 1863, p.88).Son bras qui apparaissait frêle, nerveux et duveté de blond à travers la transparence de la molle étoffe rouge (Bourget,Cosmopolis,1893, p.141).
[Postposé, il a souvent une valeur péj.] Avachi, sans tenue. Leurs vêtements pendaient en plis mous, las comme eux, le long de leurs corps (R. Bazin,Blé,1907, p.339).Il [Mussolini] était vêtu (...) d'une façon plutôt négligée: une veste quelconque, une chemise molle, une cravate noire assez lâche (Tharaud,Passant Éthiopie,1936, p.226).
c) [En parlant d'une corde, d'un lien, d'une chaîne, etc. (v. supra A 1)] Lâche, détendu. Anton. tendu.Les guides molles battaient sur sa croupe en s'y trempant d'écume (Flaub.,MmeBovary,t.1, 1857, p.62).
d) [En parlant d'un bois, d'une roche] Tendre, que l'on entame facilement. Anton. dense, résistant.Un de ces hommes qui descendent dans les marnières pour extraire cette sorte de pierre molle, blanche et fondante, qu'on sème sur les terres (Maupass.,Contes et nouv.,t.1, Bécasses, 1885, p.208).
2. P. anal. [Marquant, antéposé, une atténuation et, postposé, une diminution]
a) [En parlant de la forme d'une chose] Qui possède des lignes douces, sans tranchant. L'enseigne rose et épinard [d'un caboulot] décorée de molles arabesques, portait cette belle raison sociale: À l'amitié (Arnoux,Paris,1939, p.182):
3. Laure remercia, partit d'un pas vif dans la direction qu'on venait de lui indiquer. Le chemin suivait les vignes, tout droit, au-dessus de la pente molle qui descendait jusqu'à la vallée. Daniel-Rops,Mort,1934, p.447.
Par hypallage. Ces jolies épaules dont la molle blancheur flatte l'œil! (Stendhal,L. Leuwen,t.2, 1836, p.132).
b) [En parlant de la force ou du mouvement qui anime une chose] Sans vigueur, sans ampleur. Je regardais les molles ondulations des pins faiblement agités (Sand,Lélia,1833, p.9):
4. C'était sous eux le mol bercement de l'hélice, le mol balancement de l'eau, et l'air glissait à leurs visages, plein de promesses de bonheur. Ramuz,A. Pache,1911, pp.216-217.
Spécialement
ÉLECTRONIQUE
Tube mou. Tube mal vidé de ses ions. Lorsqu'un tube à vide devient de plus en plus mou, c'est-à-dire lorsque le degré du vide et la tension cathodique diminuent... (Le Radium,1905, p.396).
Rayon, rayonnement mou. Rayon, rayonnement peu pénétrant dont les fréquences se rapprochent de l'ultra-violet. Anton. dur, pénétrant.Les rayons x constituent une gamme assez étendue dont les plus grandes longueurs d'onde sont appelées, dans le langage médical, rayons mous ou peu pénétrants (Roussy dsNouv. Traité Méd.fasc. 2 1928, p.484).
MARINE
Mer molle. ,,Mer étale`` (Bonn.-Paris 1859).
Navire mou. Un navire à voiles est mou lorsqu'il a tendance à tomber sous le vent, c'est-à-dire à abattre, par opposition à ardent lorsqu'il a tendance à venir au vent (Gruss1952).
Vent mou. Mais, dans les trois journées suivantes, les vents sont si mous, que nous faisons à peine vingt lieues en route (Dumont d'Urville,Voy. autour du monde,t.5, 1832-34, p.236).
MÉD. Pouls mou. Pouls faible, difficilement perceptible. Le pouls est accéléré, mou (Roger dsNouv. Traité Méd.fasc.2 1928, p.484).
PHONÉTIQUE
Consonne molle. ,,Consonne dont l'articulation est caractérisée par un relâchement des muscles de la langue, tel que la surface de contact approximatif entre la partie supérieure de la langue et le palais se trouve élargie et se prête ainsi à un écoulement diffus de l'air expiré`` (Mar. Lex. 1951).
Voyelle molle. [En slave] Voyelle qui détermine une prononciation molle [lâche] de la consonne précédente (d'apr. Mar. Lex. 1951). Signe mou. On appelle en slave (...) signe mou le caractère d'écriture qui sert à noter (...) [la] prononciation [molle de la consonne précédente] (Mar.Lex.1933, p.121).
Palais* mou.
[En partic., en parlant de perceptions sensorielles autres que celles du toucher]
[En parlant d'une lumière, d'une couleur] Pâle, peu intense. Une belle nuit claire et transparente, inondée de la molle clarté de la lune (Sue,Atar-Gull,1831, p.25):
5. La belle matinée d'automne! Un air transparent, un lever du jour radieusement calme, des nuages en monceaux, du nord au midi, des nuages d'un éclat, d'une couleur molle et vive, du coton d'or sur un ciel bleu. C'était beau, c'était beau! E. de Guérin,Journal,1839, p.294.
[En parlant d'un son, d'un bruit] Faible, peu sonore. Le lit craque et voilà le bruit mou des pieds nus sur les dalles (Giono,Gd troupeau,1931, p.29).
B. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui manque de force, d'énergie, de résistance. Être mou, se sentir mou. J'étais un peu molle d'avoir bu trop de vin de Saumur (Mirbeau,Journal femme ch.,1900, p.153).Se sentir un peu bête, agitée et facile, et molle comme une jeune fille qui vient de recevoir sa première lettre d'amour (Colette,Entrave,1913, p.15):
6. Je commençais à reprendre conscience, et la désolation de grand-père, qui se reprochait de m'avoir appris la nouvelle trop brusquement, me faisait beaucoup de peine. Mais j'étais molle et sans force, je ne pouvais pas parler. Gyp,Souv. pte fille,1928, p.79.
P. méton.; [en parlant d'une partie du corps ou d'une manifestation du comportement] Il alla à la fenêtre avec des pas mous, essaya de l'ouvrir (E. de Goncourt,Faustin,1882, p.332).
Main, jambe molle. Sa main, si molle, si fluide, maniait un pistolet, un fusil, avec la vigueur d'un chasseur exercé (Balzac,Tén. affaire,1841, p.76).Pourquoi donc mes mains sont-elles molles et mes genoux brisés? (Flaub.,Tentation,1849, iii, p.424).Elle craignait de tomber tant ses jambes étaient devenues molles (Maupass,Une Vie,1883, p.264).
Voix molle. Voix faible, sourde, sans inflexion. Une voix molle au bout du fil, celle d'un homme qui en est à sa cinquième ou sixième heure de bridge et à son sixième petit verre pour le moins (Simenon,Vac. Maigret,1948, p.81).
2. Qui manque de caractère, de vigueur morale. Être mou comme plâtre. Ces hommes mous et faciles à décourager se mouraient de fatigue et de sommeil (Michelet,Hist. romaine,t.2, 1831, p.18).Je suis un bien bon homme. Doux, doux, flasque. Mou comme une purée de citrouille (Claudel,Pain dur,1918, i, 3, p.423):
7. Puis, dit un autre, Manerville est un pauvre sire, sans esprit, mou comme du papier mâché, se laissant manger la laine sur le dos, incapable de quoi que ce soit. Balzac,Contrat mar.,1835, p.324.
Être mou comme une chiffe*, une chique*.
Être une pâte, une cire molle. Être malléable, sans caractère. Moi, j'étais une cire molle qui recevais toutes les empreintes (Sand,Lélia,1833, p.59).
3. Qui dénote ou suggère la mollesse.
[En parlant de la morphologie d'une pers. ou d'une manifestation de son comportement] Un long corps souple, un visage imberbe, des gestes mous, un air de fille (Tharaud,Dingley,1906, p.23).La flamme d'un briquet éclaira un instant ses mains unies, son menton mou, sa bouche épaisse (Mauriac,Noeud vip.,1932, p.177).Le visage était charnu, les traits mous, un peu bouffis, comme ceux d'un noctambule qui n'a pas dormi son content (Martin du G.,Thib.,Été 14, 1936, p.28):
8. ... une jeune fille grasse et blanche, un peu caséeuse, comme les personnes qui vivent à l'ombre et parmi les laitages, ficelait lymphatiquement les paquets, interrogeait avec une malice molle le bonhomme... Arnoux,Chiffre,1926, p.21.
[En parlant du style, de l'exécution d'une oeuvre plastique, littér. ou mus.] Puis il reprit la page et se mit à lire. «C'est bien, me dit-il (...) mais un peu mou (...)» (Fromentin,Dominique,1863, p.57).Il [l'orchestre du Conservatoire] a été mou, très mou (Willy,Bains de sons,1893, p.102).
Avoir une touche molle, un pinceau mou. M. Coulmann a une nature morale assez riche, et c'est assurément un homme d'esprit, mais son pinceau est mou (Sainte-Beuve,Nouv. lundis,t.9, 1864, p.138).
4. Qui amollit, qui invite à la mollesse.
[En parlant d'une perception sensorielle (une musique, une odeur, etc.)] La molle odeur vineuse qui s'exhale des pressoirs et embaume l'air invite encore à ce laisser-aller familier (Theuriet,Mariage Gérard,1875, p.194).Et voici qu'en ce moment elle ne pouvait plus se défaire d'une de ces musiques molles qui traînait en elle (Noailles,Nouv. espér.,1903, p.314):
9. À Chartres (...) une bouffée de cave très douce, alanguie par une senteur molle et presque étouffée d'huile, vous souffle au visage lorsqu'on pénètre dans les solennelles ténèbres de la forêt tiède [la cathédrale]. Huysmans, Cathédr.,1898, p.7.
[En parlant d'une condition climatique chaude et humide] Temps, air mou. L'air en est si relâché, si mou, qu'on ne peut se traîner (Sand,Corresp.,t.2, 1839, p.120).
[En parlant d'un mode de vie, d'un système éducatif] Une vie de pleurs, d'extases, de rêveries, une vie molle et paresseuse (Flaub.,Smarh,1839, p.109).Cette culture générale, tant vantée jadis, ne nous fait plus l'effet que d'une discipline molle et relâchée (Durkheim,Divis. trav.,1893, p.5).Une éducation trop molle et confortable développe ici les mêmes effets qu'une éducation rigide (Mounier,Traité caract.,1946, p.354).
[Déterm. un nom propre de pays] La molle Asie, la molle Ionie. L'astre aimé de la molle Italie (Barbier,Ïambes,1840, p.172).
C. − Emploi adv.
1. Sans vigueur ni fermeté. Vous parlez mou, Monsieur Rudler, et vous parlez vulgaire (Péguy,Argent,1913, p.1171).Nos acteurs jouent mou. Les leurs ont du naturel, un dynamisme inouï (Morand,New-York,1930, p.174).
2. Pop. et fam. Doucement, avec précaution. Vas-y mou! Vas-y mollo*! Vas-y mou! Il ne faut pas que cela se voit de trop (H. Bazin,Vipère,1948, p.152).
II. − Subst. masc.
A. − [Désignant une chose]
1. État, caractère de ce qui est mou. Je dédaigne et je hais les hommes; et mon pied Sent le mou de la fange en marchant sur leurs nuques (Hugo,Légende,t.2, 1859, p.413).Mon regard s'accouple avec la couleur, ma main avec le dur et le mou (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception,1945, p.248).
En partic. Tension plus ou moins grande (d'un cordage, d'un filin, d'une chaîne, etc.).
Avoir, prendre du mou. Être détendu, se détendre. Les chaînes [de la barre du gouvernail] qui s'enroulent sur les tourteaux à empreintes prennent du mou au bout d'un certain temps (Croneau,Constr. nav. guerre,t.2, 1892, p.398).La transmission par chaîne sera bonne s'il y a du mou dans la chaîne (Champly,Nouv. encyclop. prat.,t.6, 1927, p.195).
Donner, lâcher, laisser du mou. Détendre. L'ensemble des fils et des cordages [d'une antenne de T.S.F.] ne doit pas être trop tendu: il faut laisser un peu de mou, afin d'éviter la rupture en cas de retrait (Coustet,T.S.F. prat.,1924, p.47):
10. ... de mon côté, je tirais de mon mieux, m'arc-boutant, me raidissant sur les pieds, écrasant les ripatons du Bulgare qui gueulait, lui disant: − Donne du mou, sacré diable! Cendrars,Bourlinguer,1948, p.174.
Au fig. L'espace et le temps ne nous contraignent pas tyranniquement, nous concèdent du mou et des marges: rien n'interrompt notre carrière vagabonde, confuse (Arnoux,Roy. ombres,1954, p.23).
2. Chose molle, partie molle d'une chose.
a) Rare. L'été, dit-il, c'est du poison. Le soleil, le chaud, le mou des arbres de la terre, ça pourrit. Mais l'hiver... (Giono,Eau vive,1943, p.109).
b) Poumon des animaux de boucherie vendu souvent comme viande de moindre qualité pour l'alimentation des chats. Va chercher du mou au petit chat, dit Gérard (Champfl.,Avent. MlleMariette,1853, p.75).Il demeurait en extase, en face des grands mous pendus aux crocs de la criée (Zola,Ventre Paris,1873, p.776):
11. Quand je rentrai, après trois heures de queue et de hurlements devant les cuisines, et que tous eurent vu, de leurs yeux vu, en quoi consistait au juste la distribution: cinq litres environ de bouillon liquide où nageaient trois morceaux de mou gros comme des noisettes, il y eut sur tous les visages une telle expression d'atterrement que j'en fus plus triste que de ma propre déception. Ambrière,Gdes vac.,1946, p.39.
c) Pop. Partie charnue du corps, le corps dans son ensemble.
Rentrer dans le mou (de qqn). Attaquer (quelqu'un) sans ménagement. Synon. rentrer dans le chou (v. ce mot D), dans le lard (de qqn) (v. lard B 2). (Dict. xxes.).
Se magner le mou. Se dépêcher. Synon. se magner* le train (pop.).Dans son langage nous trouvons ces expressions (...) magne-toi le mou (...) expressions qui n'étaient jamais prononcées d'une façon claire, mais plutôt murmurées d'une voix un peu sourde, et comme en dedans, sans les voir (J. Genet,Querelle de Brest,III, 1947, p.209 ds Cellard-Rey 1980).
Crâne, cervelle.
Bourrer le mou (à/de qqn). Tromper, abuser (quelqu'un). Oh! On la connaît! dit Gaspard. Nous bourre pas l'mou, va, fais ton service (Benjamin,Gaspard,1915, p.84).Elle me reluquait indécise... Elle croyait que je lui bourrais le mou... (Céline,Mort à crédit, 1936, p.493).
C'est du mou! Ça ne vaut rien. Il n'y a qu'une liberté, que je te dis moi, rien qu'une: c'est de voir clair d'abord, et puis ensuite d'avoir du pognon plein les poches, le reste c'est du mou!... (Céline,Voyage,1932, p.482).
B. − [Désignant une pers.]
1. Personne faible, sans énergie ni esprit de décision. Toi, tu es un mou, tu es un faible! (Achard,J. de la Lune,1929, i, 6, p.12).
2. Personne modérée, hésitante, qui se rallie aux opinions les plus modérées. Mais il y a les autres, les socialistes, les radicaux, tous les types plus ou moins vaguement «de gauche», les sympathisants comme toi. Schneider a un sourire froid: «les mous.» «Disons: les tièdes» (Sartre,Mort ds âme,1949, p.241).
Prononc. et Orth.: [mu], [mɔl]. Homon. moue, moût, mole. Style poét. masc. mol, devant voyelle ou consonne (v. supra ex. et beau, fou, etc.). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj 1. ca 1150 «de consistance non dure» terre mole (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 5015); 2. a) ca 1170 «doux, confortable» (Chrétien de Troyes, Erec et Enide, éd. M. Roques, 693); b) 1174-76 «qui est dit avec ménagement» (Guernes de Pont Ste Maxence, St Thomas, 3362 ds T.-L.); c) ca 1190 (vent) «doux, faible, non agressif» (Renard, éd. M. Roques, VIII, 7361); d) ca 1200 (la chair) «tendre, fragile» (Simon de Freine, St Georges, 1126 ds T.-L.); e) 1690 (Fur.: On dit aussi du langage, qu'il est mol et affecté, quand on choisit certains mots doucereux, et quand on les prononce d'un ton languissant et effeminé); 3. a) ca 1200 «faible, sans caractère ferme, lâche» (Poème moral, 85d ds T.-L.); b) 1erquart xiiies. «trop souple, manquant de fermeté» (Reclus de Molliens, Charité, 36, 7, ibid.); 4. 1587 «qui a le caractère de la mollesse ou porte à la mollesse» mols plaisirs (Lanoue, Discours politiques et militaires, p.210 ds Littré). B. Subst. 1. 1324 mol de la jambe (Arch. JJ 62, fo92 rods Gdf.); 2. 1393 «poumon (d'un animal de boucherie)» (Ménagier, II, 126 ds T.-L.); 3. 1640 (Oudin Curiositez, p.351: l'un veut du Mol l'autre du dur); 4. 1821 (Will.: Mou. Portion lâche d'une manoeuvre: on dit: donner du mou; larguer, mollir, diminuer la tension à volonté). Du lat. mollis, -e «mou, souple». Fréq. abs. littér. Mou: 2036. Mol: 746. Fréq. rel. littér. Mou: xixes.: a) 1848, b) 3167; xxes.: a) 3625, b) 3203. Mol: xixes.: a) 926, b) 1293; xxes.: a) 1399, b) 846. Bbg. Grundt (L.-O.). Ét. sur l'adj. invarié en fr. Bergen-Oslo-Tromso/, 1972, p.224, 227; pp.237-239, 247-248. _ Quem. DDL t.16.

Mou, mol : définition du Wiktionnaire

Adjectif

mou \mu\

  1. Qui cède facilement au toucher, qui reçoit facilement l’impression des autres corps.
    • Elle était hideuse ainsi. On voyait derrière ses lèvres relevées, débarrassées de rouge, décolorées et molles, ses dents malpropres ; un bourrelet de graisse saillait sous le menton. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 57)
  2. (Physique) Qui ne tend pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre, en parlant d'un corps.
  3. (Anatomie) Qualifie les chairs, les organes qui recouvrent le squelette.
    • Les parties molles des corps.
  4. (Par extension) (Familier) Qualifie un temps, un climat, un air chaud et humide.
    • Le temps, le vent est mou.
  5. (Figuré) Qui a peu de vigueur.
    • Un cheval mou.
    • L’attaque, la riposte a été molle.
    • La bouche était indécise et molle, le menton fuyant, le nez camus; les yeux louchaient, ne louchaient pas tellement, louchaient un peu, si peu ! — (Raymond Las Vergnas, Le millième jour, 1951)
  6. Qui est indolent, inactif, qui manque de résolution, d’application.
    • C’est un écolier mou. - Un caractère mou. - Un esprit mou.
  7. Qui est affaibli, énervé par les plaisirs.
    • Un homme mou et efféminé. - Une âme molle.
  8. Qui annonce ou qui cause la mollesse.
    • Une molle complaisance. - Une molle indulgence. - Une résolution molle.
  9. (Peinture) Qui indique une faiblesse d’expression, une insuffisance dans le dessin ou dans la couleur.
    • Touche molle, manière molle. - Un pinceau mou.
  10. (Linguistique) Qui subit la mouillure, en parlant des consonnes dans les langues slaves.
    • En tchèque, le háček indique que la consonne souscrite est molle.

Forme d’adjectif

mol \mɔl\

  1. Masculin singulier de mou devant une voyelle ou un h muet.
    • Que voilà un mol oreiller !
    • Il avait un mol et flasque membre.
    • Là, semble se concentrer toute la tendresse religieuse de la Bretagne ; voilà le repli le plus mol de son cœur, c’est là sa faiblesse, sa passion, son trésor. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 130, 2012)
    • Ma mémoire est un beau filet de verte soie,
      Où de mols papillons tournent dans des parfums,
      Où les jours en allés reviennent un à un,
      Où l’ancien verger sous ses abeilles ploie.
      — (Anna De Noailles, « Invocation », Les Éblouissements, 1907 → lire en ligne)

Nom commun

mol \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Taupe.

Forme d’adjectif

mol \mɔl\

  1. Masculin singulier de mou devant une voyelle ou un h muet.
    • Que voilà un mol oreiller !
    • Il avait un mol et flasque membre.
    • Là, semble se concentrer toute la tendresse religieuse de la Bretagne ; voilà le repli le plus mol de son cœur, c’est là sa faiblesse, sa passion, son trésor. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 130, 2012)
    • Ma mémoire est un beau filet de verte soie,
      Où de mols papillons tournent dans des parfums,
      Où les jours en allés reviennent un à un,
      Où l’ancien verger sous ses abeilles ploie.
      — (Anna De Noailles, « Invocation », Les Éblouissements, 1907 → lire en ligne)

Nom commun

mol \Prononciation ?\

  1. (Zoologie) Taupe.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Mou, mol : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MOU, MOLLE. adj.
Qui cède facilement au toucher, qui reçoit facilement l'impression des autres corps. Il est opposé à Dur. Ce lit est trop mou. De la cire molle. Avoir les chairs molles. Poires molles. Fromage mou, Fromage que l'on mange frais avant qu'il soit durci. On dit Mol, au masculin, devant un mot qui commence par une voyelle. Un mol abandon. En termes de Physique, Corps mous, Ceux qui ne tendent pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre. En termes d'Anatomie, Parties molles des corps, Les chairs, les organes qui recouvrent le squelette. Par extension, Le temps, le vent est mou, L'air est chaud et humide.

MOU signifie au figuré Qui a peu de vigueur. Un cheval mou. L'attaque, la riposte a été molle. Style mou. En termes de Peinture, Touche molle, manière molle, Faiblesse d'expression, insuffisance dans le dessin ou dans la couleur. On dit dans le même sens Un pinceau mou. Il signifie aussi Qui est indolent, inactif, qui manque de résolution, d'application. C'est un écolier mou. Un caractère mou. Un esprit mou. Il signifie encore Qui est affaibli, énervé par les plaisirs. Un homme mou et efféminé. Une âme molle.

MOU se dit aussi des Choses qui annoncent ou qui causent la mollesse. Une molle complaisance. Une molle indulgence. Une résolution molle. Une conduite molle. Une molle oisiveté. Une éducation molle.

Mou, mol : définition du Littré (1872-1877)

MOU (mou, mo-l') adj.
  • 1Qui cède facilement au toucher, à la pression, tout en conservant une certaine adhérence. Du fromage mou. De même que le feu terrestre partage tellement sa vertu, qu'il y a des choses qu'il fait plus fermes, et qu'il y en a d'autres qu'il rend plus molles, Bossuet, 2e serm. Pentec. 2. On apporte à l'instant ses somptueux habits, Où sur l'ouate molle éclate le tabis, Boileau, Lutr. IV. Son menton sur son sein descend à double étage, Et son corps, ramassé dans sa courte grosseur, Fait gémir les coussins sous sa molle épaisseur, Boileau, ib. I. … Un ruisseau qui, sur la molle arène, Dans un pré plein de fleurs lentement se promène, Boileau, Art p. I. …Mangez sur ma parole ; J'aime à voir aux lapins cette chair blanche et molle, Boileau, Sat. III. Tout ce qui est humide est en même temps mou, c'est-à-dire moins dur que ce qui est sec ; aussi n'y a-t-il de parfaitement solide que ce qui est entièrement sec, Buffon, Min. t. I, p. 43. Le canon tirait contre la maison ; mais, les pierres étant fort molles, il ne faisait que des trous et ne renversait rien, Voltaire, Charl. XII, 6.

    Poires molles, voy. POIRE.

    Terme de physique. Corps mous, ceux qui ne tendent pas à reprendre la figure que le choc ou la compression leur a fait perdre.

    Terme d'anatomie. Parties molles du corps, ensemble des chairs ou des organes qui recouvrent le squelette.

    S. m. Ce qui est mou, chose molle. …L'une voudra du mou, L'autre du dur…, La Fontaine, Mazet. …L'un demande du mou, L'autre du dur, Molière, Dép. amoureux, IV, 2.

    S. m. pl. Nom qu'on donne quelquefois aux mollusques.

  • 2 Par extension. Le temps est mou, le vent est mou, le temps est relâché, le vent est chaud et humide.
  • 3 Fig. Qui a peu de vigueur. Ce cheval est mou. Homme mou au travail.

    Qui a peu de suite, de ténacité. Cet homme est mou à servir ses amis. M. de la Poplinière, qui a du pouvoir sur cette âme molle [Thiriot], et qui a quelque intérêt que la mollesse n'aille pas jusqu'à l'ingratitude, Voltaire, Lett. Helvétius, janvier 1739.

    Il se dit aussi des choses. Et tous mes vœux pour vous seront mols et timides, Corneille, Héracl. III, 1.

    Style mou, style qui manque de vigueur.

    Terme de peinture. Touche molle, manière molle, faiblesse d'expression dans le mécanisme de l'art. Pauvre, sale, mou de touche, Diderot, Salon de 1767, Œuvres, t. XIV, p. 47, dans POUGENS.

    On dit dans le même sens : un pinceau mou.

  • 4Qui perd sa vigueur dans les plaisirs, dans une vie énervante. Les hommes sont lâches dans les petites tentations ; ils sont mous dans les plaisirs, Fénelon, t. XVII, p. 281. Savez-vous, leur dit-il, à quels ennemis vous aurez affaire ? à des hommes mous, lâches, efféminés, déjà à demi vaincus par les délices, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. II, p. 147, dans POUGENS. La Grèce entière est libre, et la molle Ionie Sous un joug odieux languit assujettie, Voltaire, Brutus, I, 2. Ce peuple mou, volage et facile à fléchir, Voltaire, M. de Cés. II, 4.
  • 5Qui appartient à une âme sans vigueur. Qu'à tant de violence Il oppose, non plus une molle prudence, Mais un courage mâle, Corneille, Théod. V, 6. L'amour que j'ai pour vous hait ces molles bassesses, Corneille, Perthar. IV, 5. Et dont, à tous propos, les molles complaisances Donneraient de l'encens à mes extravagances, Molière, Mis. II, 5. N'est-ce pas ainsi qu'une molle complaisance a perdu tant de femmes, et tous les jours en perd tant d'autres ? Bourdaloue, 2e dim. après l'Épiphan. Dominic. t. I, p. 104. Je craignais beaucoup plus sa molle résistance, Racine, Alex. II, 5. Les molles faiblesses d'un cœur fragile, Massillon, Carême, Mélange. Je suis persuadé que ceux qui ont dit que je m'étais emporté dans cette dernière réponse sont les mêmes qui ont dit que mes précédentes réponses étaient molles et marquaient un ménagement trop timide, Bayle, Lett. à des Maizeaux, 23 juill. 1706. Nos mœurs sont trop molles ; j'aurais dû peindre avec des traits plus caractérisés la fierté sauvage des Tartares et la morale des Chinois, Voltaire, Lett. d'Argental, 17 septembre 1755.

    Qui éteint la vigueur de l'âme. Qui s'apprête à mourir, qui court à ses supplices, N'abaisse pas son âme à ces molles délices, Corneille, Théod. IV, 6. Ils [les grands] livrent leurs cœurs aux vaines douceurs d'une vie molle et oisive, Fléchier, Aiguillon. Vous avez eu une éducation molle, Fléchier, I, 220. …Bajazet dédaigna de tout temps La molle oisiveté des enfants des sultans, Racine, Baj. I, 1. La molle volupté, sur un lit de gazons, Satisfaite et tranquille, écoute leurs chansons, Voltaire, Henr. IX. Par la molle douceur de ses impressions [de l'amour], Voltaire, Adél. du Guesclin. II, 1. Et dont la danse molle aiguillonne aux plaisirs, Chénier, Élég. XXIX.

  • 6 Terme de marine. Se dit d'un navire qui tient mal le vent, qui va mal.

    Molle mer, mer étale, intervalle entre le flux et le reflux.

    Cordage mou, cordage lâche qui n'est pas roidi.

    S. m. Le mou d'un cordage, la partie d'un cordage qui n'est pas roidie.

    Donner du mou à une manœuvre, à un câble, en diminuer la tension. Embraquer le mou, roidir un cordage.

  • 7Bronze mou, bronze chauffé au rouge et trempé dans l'eau fraîche.
  • 8 Terme de pêche. Molle salée, morue à laquelle on n'a pas donné assez de sel.

REMARQUE

Dans le style soutenu et surtout en poésie, on dit quelquefois mol au masculin quand le mot qui suit commence par une voyelle : un mol abandon. Qui le souffre a le cœur lâche, mol, abattu, Corneille, Cinna, II, 1. Cependant, même quand le mot commence par une consonne, la poésie peut préférer mol à mou : L'affront que m'eût fait ce mol consentement, Corneille, Hor. III, 5. Au reste, autrefois mol était aussi usité que mou. S'il pardonne, il est mol, s'il se venge, barbare, Rotrou, Vencesl. I, 4. On n'en voudrait pas [de l'argent gagné au jeu], s'il était offert ; ce n'est pas cet usage mol et paisible et qui nous laisse penser à notre malheureuse condition, qu'on recherche…, Pascal, Pensées, éd. LAHURE, t. I, p. 265.

HISTORIQUE

XIIe s. Si aturnad un mol mangier devant lui à son oes [à sa commodité], Rois, p. 163.

XIIIe s. Soies [sois] movans, mais non pas mos, Latini, Trésor, p. 385. Et quant li airs iert [sera] apaisiés, Et li tens cler et aesiés, Et li vens mol et delitables, la Rose, 8442. Se ge disoie d'eus parole Qui ne lor fust plaisante et mole, ib. 11002. Atant me vindrent dui [deux] vilain, Chascun un baston en sa main, Qui tant me donerent de cous Que tous les costez en ai mous, Ren. 18823.

XVe s. Par estre trop mol, les franchises de Gand se pourroient perdre qui estoient si très nobles, Froissart, II, II, 53. Tendres et mols comme un petit oison, Deschamps, Poe sies mss. f° 207. Est bon avoir grant garnison de potz plains de mol savon, le Jouvencel, f° 90, dans LACURNE.

XVIe s. Nostre corps sera cendre esteinte, et l'esprit sera espars comme le mol air, et nostre nom sera oublié avec le temps, Lanoue, 5. N'ayans autre but qu'un mol et vain plaisir exterieur, Lanoue, 205. Croupir en mols plaisirs et paresse, Lanoue, 210. Ses gents faisans plus molle garde, Montaigne, I, 28. J'admire de les veoir si doulces et molles [les guerres civiles], Montaigne, I, 170. Une beauté molle, affettée, delicate, artificielle, Montaigne, I, 177. Pour arracher de leur bouche quelque parole molle et rabaissée, Montaigne, I, 242. Ô ployables esprits, o consciences molles, Temeraires jouets des vents et des paroles, D'Aubigné, Tragiques, Princes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. MOU. Ajoutez :
9 En termes d'artillerie, on dit qu'un tir est mou, quand la charge employée est faible et que l'angle de tir est très élevé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Mou, mol : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

MOU, adj. pris substantivement, (Gramm. & Cuisine.) il ne se dit que du poumon de veau, qu’on appelle à la boucherie mou de veau.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mou »

Étymologie de mou - Littré

Picard, mau ; Berry, mou, mouillé, moule, mouillée ; wallon, mô, au fém. mole ; namur. mol ; Hainaut, mo ; provenç. molh ; cat. moll ; esp. mole, muele ; port. et ital. molle ; du lat. mollis, pour molvis, comme l'indiquent les formes en u du persan et du sanscrit ; pers. mardu ; sanscr. mridu. Palsgrave écrit au pluriel molz, prononcé moz, p. 25

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de mou - Wiktionnaire

Du latin mollis, de même sens.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mou »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mou mu play_arrow

Citations contenant le mot « mou »

  • La médaille de Bronze du CNRS de l’année 2020, Liesbeth De Mol est une chercheuse multi-domaines : ingénierie, histoire et philosophie de l’informatique, épistémologie, mathématiques et logique… Au cœur de ses recherches, les notions de code, d’algorithme et de programme informatique. La Voix du Nord, Liesbeth De Mol, chercheuse à l’université de Lille, remporte la médaille de bronze du CNRS
  • Mais ces tensions géopolitiques n’expliquent pas seules le coup de mou du cours du coton. Il y a un an, le prix de la fibre blanche s’étirait au-dessus du seuil des 90 cents de dollar la livre à New York. Aujourd’hui, il se négocie aux alentours des 71 cents. En repli d’un peu plus de 20 %, le coton s’effiloche. Pour George Toby, président du Cicca, le Committee For International Co-Operation Between Cotton Associations, « la production s’annonce excellente aux Etats-Unis. Et elle augmente fortement au Brésil, au point que ce pays est en pénurie de machines pour récolter le coton ». Le Monde.fr, « Le coton, victime d’un coup de mou, s’effiloche »
  • OneThree vient de l'annoncer : le duo Mihail "Dosia" Stolyarov et Rustem "mou" Telepov jouera dorénavant sous les couleurs de l'équipe chinoise. L'un des gérants de l'organisation JiaYi "Jalen" Wu a révélé l'information en ce qui concerne les deux ex-Gambit vainqueurs du Major PGL en 2017. Team aAa, Dosia et mou vers la Chine
  • À l'inverse, un bateau qui aura tendance à s'éloigner de l'axe du vent — à abattre — est appelé un bateau mou. Un bateau mou est peu agréable à barrer, offrant peu de sensations. Bateaux.com, Bateau ardent ou bateau mou, de quoi parle-t-on ?
  • « Notre société valorise un temps productif, il faut que le temps soit actif, rentable, analyse-t-il. Et on est conditionné par cette rentabilité du temps alors que la vieillesse, l’âge d’or, peut être une occasion d’entrer dans un temps mou, un temps flou. Un vrai temps de loisir sans se sentir coupable. Comme clinicien, j’observe souvent des gens qui ont eu un cheminement très actif et qui se sentent coupables d’aimer ça, ne rien faire. » Le Devoir, Éloge du temps mou? | Le Devoir
  • Une soixantaine d'opposants à la réforme des retraites s’étaient en effet retrouvés, contre 200 en moyenne lors des précédentes manifestations. Peut-être l’effet d’un mouvement social qui dure depuis deux mois. Journal L'Est Eclair, Bar-sur-aube: coup de mou dans la rue
  • Habillée en linge mou gris (mais de qualité, quand même), Maripier Morin anime dans son appartement du Plateau Mont-Royal grâce à quatre petites caméras robotisées qu’elle contrôle elle-même. Elle s’entretient avec ses invités par Skype, comme ça se fait aussi à Bonsoir bonsoir ! et à Tout le monde en parle. La Presse, Maripier en mou et en confinement
  • Alors qu'elle venait de recevoir une balle en plein poumon, la braqueuse était en train de mourir devant les yeux de ses camarades impuissants et dépassés par les événements qu'ils ne contrôlaient plus vraiment. Heureusement pour elle, une immunité digne du collier de Koh Lanta vient à sa rescousse, permettant à la troupe de braqueurs de la sauver au fil des quatre épisodes en l'opérant (oui oui) puis la sauvant d'un étouffement en règle. EcranLarge.com, La Casa de Papel Partie 4 : un démarrage mou ou explosif pour le retour sur Netflix ? - Dossier Série - EcranLarge.com
  • À la télé, le joyeux Jolin-Barrette s'expliquait toujours... Sa limousine déverrouillée, son iPad perdu et retrouvé...   Le Journal de Québec, Le Québec, c'est mou... | Le Journal de Québec
  • Comme quoi on peut avoir l'air d'une superstar même habillé en « mou » !  En vedette, Photos: Kate Middleton s'habille en mou, elle aussi!
  • Quels sont les pays européens les plus avancés en matière numérique ? Pas la France. Le pays se situe dans le ventre mou, tout comme l’Allemagne, si l’on en croit le dernier rapport de la Commission européenne. Son indice Desi, relatif à l’économie et à la société numériques, permet de suivre les performances de l’Europe en matière de connectivité, de compétences numériques, d’utilisation d’Internet par les particuliers, d’intégration des technologies par les entreprises et de services publics. Il montre que la France arrive en quinzième position, juste sous la moyenne européenne. Investir, Numérique : la France dans le ventre mou en Europe selon l'indice Desi, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  •  Y’a du monde qui va travailler en mou ? Alors, moé, j’ai décidé d’écrire en mouLe Journal de Montréal, Chronique en mou | Le Journal de Montréal
  • Des thématiques simples : la vie, l'amour, le fric. Ajo... Ina.fr, 9 février 1965, Pierre Dac fonde le MOU, Mouvement Ondulatoire Unifié - Archives vidéo et radio Ina.fr
  • Force est de constater que ces dernières années, les robots mous ont la côte ! Certains sont capables de prouesses comme ramper, nager, franchir des obstacles ou encore saisir des objets avec finesse. Toutefois, les robots souples existants sont habituellement assez lents. Sciencepost, Ils s'inspirent du guépard pour fabriquer le robot mou le plus rapide du monde !
  • À l'heure où la majorité d'entre nous travaille maintenant de la maison se pose la question des habits que nous portons durant la journée. Plus que jamais, s'habiller en mou semble devenu socialement acceptable. On en parle avec la chroniqueuse mode Madeleine Goubau. Radio-Canada, S'habiller en mou, de plus en plus socialement acceptable | Boréale 138
  • L’investissement a lui aussi fortement ralenti à +0,3% après +1,6% à l’automne, même si sur l’année, il est en hausse (+3,6 % après +2,8 % en 2018). Un ralentissement qui affecte également, dans une moindre mesure, la consommation des ménages, une baisse sans doute en lien avec le mouvement social : +0,2% au quatrième trimestre après +0,4% au troisième. Mais là aussi, «en moyenne sur l’année, note l’Insee, la consommation des ménages accélère légèrement» à +1,2 %, après +0,9 % en 2018. Libération.fr, Gros coup de mou pour la croissance française - Libération
  • Théâtre musical de la Cie Mélocoton. Tarifs : de 3 à 6 €. Public à partir de 3 ans. Infos et réservations : 03 83 24 19 97 ou [email protected] Site internet : www.culture.frouard.fr En langue grecque, spiti mou signifie chez moi. «Spiti mou», c’est l’histoire de Lui qui vient d’ici, et d’Elle qui vient de là-bas et de leur rencontre. Lui c’est lui, c’est un homme quoi, normal ! Et Elle c’est... un instrument de musique. Ce spectacle qui mêle création sonore, chant, théâtre visuel et manipulation d’objet traite de la découverte, des émotions en jeu dans la relation qui se noue avec l’Autre, qui vient de loin et qu’on ne comprend pas à priori. Un spectacle qui aborde avec poésie et délicatesse la question de la migration et de l’accueil de l’étranger(e). , «Spiti Mou» : Theatre contemporain a Frouard
  • Un petit coup de mou ? Loin de ses années record, le cinéma français a attiré en 2019 presque autant de spectateurs que l’année précédente à l’étranger, soit 40,5 millions d’entrées grâce à des films comme le dernier Luc Besson, des comédies et des films d’animation, selon les données publiées jeudi par le Centre national du cinéma (CNC). , Petit coup de mou pour le cinéma français à l'étranger en 2019
  • Ces quelques jours Porte d’Auteuil, au-delà du bond au classement ATP, lui avaient sans doute permis de réaliser qu’il était en train de franchir un cap. « Je m’entraîne tous les jours pour jouer des matchs comme ceux-là. À chaque fois que j’ai un petit coup de mou, je repense à Roland, à tous les bons moments passés cette semaine-là et la motivation revient direct. Il faut mériter d’y retourner et tous les jours, je me motive, pas seulement avec ça bien sûr, mais c’était des moments tellement forts ». Le Telegramme, Tennis. Manuel Guinard : « Quand j’ai un coup de mou, je repense à Roland-Garros » - Tennis - Le Télégramme
  • Bienvenue dans cette ère où tout le monde va s’habiller en mou pour les prochaines semaines. Pour une styliste (moi), c’est assez déprimant, merci. Je voulais donc prendre le temps aujourd’hui pour vous donner quelques conseils pour optimiser les outfits mous parce qu'on peut s'habiller confortablement sans se sentir comme une patate, promis! Ton petit look, De l'inspiration pour porter du mou pendant des semaines sans déprimer | Ton petit look
  • Parfaitement cuit, votre tarte est prête à être dégustée mais voilà que l’opération démoulage tourne au fiasco, SOS ! Si votre fond de tarte s’est cassé, vous pouvez encore le sauver à l’aide d’un simple blanc d’œuf. Et oui, les œufs ont des pouvoirs magiques ! Le blanc agira comme de la colle, il vous suffit d’en badigeonner sur les parties abimées. Sans goût, ni couleur, il réparera votre fond de tarte en instant. De quoi épater vos convives tout en évitant d’être la prochaine star de "Cauchemar en cuisine" ! Femme Actuelle, Trop mou, raté, qui se décolle… Nos astuces pour rattraper son fond de tarte : Femme Actuelle Le MAG
  • A la veille d’une nouvelle journée de mobilisation ce mardi, les annonces d’Edouard Philippe viennent rebattre les cartes pour les syndicats. Jusqu’à présent, les organisations opposées à la réforme dans son ensemble (CGT, FO, Solidaires, FSU) avaient plutôt épargné celles, «réformistes» (CFDT et Unsa), mobilisées contre le seul âge pivot. L’enjeu était de ne pas fragiliser la cohésion des syndicats face à un gouvernement peu enclin à céder du terrain. Désormais, le retrait «provisoire» de l’âge pivot propulse le mouvement dans un nouvel acte, et la bataille de la communication n’en est que plus centrale. Libération.fr, Grève : un coup de mou et ça repart - Libération
  • En fin de compte, travailler en mou, c’est super... mais peut-être pas au Salon bleu, hein!  Le Journal de Québec, Plaidoyer pour travailler en mou | Le Journal de Québec
  • La douche froide n’a fait qu’attiser la colère du Meco. Dans un communiqué de presse, le mouvement déplore cette décision, sans prendre de pincettes: «Le gouvernement prend ici une décision antidémocratique, surtout à une époque où l’importance des informations factuelles – d’une bonne transparence et de l’échange d’arguments – devient de plus en plus évidente au lieu de permettre des ‘fake news’. Nous sommes loin d’un État ouvert et démocratiquement transparent!», lance Blanche Weber , présidente du Meco. , MoU Google: le Meco saisit le tribunal administratif | Paperjam News
  • Une écriture musicale ciselée aux confins du hip hop, du rock et de la chanson française, des textes slamés qui racontent le temps qui passe, l’amour, la vie... Corbo c'est le poids des mots, le choc des rimes ! Le trio nanto-manceau vient de sortir son premier EP, un album taillé au burin et à l'amour, comme ils disent, qui fait dans la poésie électrochoc... (notre interview de Corbo ici) France 3 Pays de la Loire, Katerine, Gaume, Cachemire, KO KO MO, Nursery, Das Kinø, Mou, Octave noire... La playlist d'un été en Pays de la Loire
  • Dans la grande famille des invertébrés, le consensus tient une place de choix. On dit généralement de lui qu’il est mou. Un corps sans squelette. A force de vouloir ménager les avis contraires pour atteindre l’unanimité, la matière obtenue manque de consistance et finit par ne plus satisfaire personne. France Culture, Pas si mous !
  • Jusqu'à présent, les statistiques publiées chaque jour ou presque avaient disons-le l'allure éthérée d'indicateurs un peu « mous ». Concrets mais finalement très généraux. Chacun est certes impressionnant : diminution de la consommation d'électricité, estimation du niveau du produit intérieur brut, prévision de récession par tous les organismes internationaux de la planète réduits à écrire sur du sable, débits de cartes bancaires, effondrement des immatriculations automobiles … Tout pour faire peur. Les Echos, Récession : voilà le « dur » après le mou | Les Echos
  • Fadilou Keita : Président yagu na wo Sonko pour mou wakh tane mais dafa bagne par … SeneNews.com, Fadilou Keita: Président yagu na wo Sonko pour mou wakh tane mais dafa bagne par …(Video)
  • C’est à croire que le ministre de l’Elevage nous prépare à une Tabaski difficile. Conseiller aux Sénégalais d’acheter tôt leur mouton, c’est, entre les lignes, suggérer qu’il n’y en aura pas assez. C’est le même discours avec tous ses prédécesseurs. Mais ignore-t-il que les pauvres locataires dakarois n’ont pas d’espace pour s’en procurer plus tôt ? Voilà pourquoi Samba Ndiobène ne devrait pas en faire un Kâ. Pas de dur ton pour un mouton. , Ton mou pour un mouton | Lequotidien Journal d'informations Générales
  • En russe, il n'existe pas de symboles spéciaux – accents ou trémas – qui modifieraient la prononciation de la lettre sur laquelle ils seraient apposés, mais il existe des lettres techniques. Le signe mou, par exemple, ne se prononce en aucune façon par lui-même (comme son compagnon – le signe dur). Cependant, il a un nombre considérable de fonctions grammaticales, un vrai casse-tête pour ceux qui apprennent la langue russe. , À quoi sert et comment utiliser le signe mou «Ь» de l’alphabet russe? - Russia Beyond FR
  • Si ce mouvement brutal peut paraître extraordinaire et invite désormais à plus de retenue, il convient de le relativiser à la lumière des derniers mouvements haussiers dudit indice. Il ne faut pas remonter très loin dans l’historique des cotations pour mesurer l’ampleur des derniers rallyes haussiers. Comme un graphique est plus parlant qu’un long commentaire, je vous ai glissé ci-dessous l’historique du Shanghai A Index (dédié aux grandes capitalisations) de 2014 jusqu’à aujourd’hui. , Coup de mou avant les premières publications semestrielles
  • Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard. De Confucius / Entretiens
  • Il n'y a qu'une liberté, rien qu'une : c'est de voir clair d'abord, et puis ensuite d'avoir du pognon plein les poches, le reste c'est du mou ! De Louis-Ferdinand Céline
  • Si en vieillissant je deviens mou du bide, il y aura toujours des jeunes qui arrivent, les nouveaux seront toujours aussi virulents. De Tignous / ActuaLitté, 8 janvier 2015
  • Les relations sexuelles entre un homme et une femme ne sont politiquement acceptables que lorsque le pénis de l'homme est mou. De Andréa Dworkin
  • Celui qui est mou et lâche dans son ouvrage est frère de celui qui détruit ce qu'il fait. De La Bible / Le livre des proverbes
  • Etre dur de la feuille n'empêche pas pour autant d'être mou de la branche et réciproquement. De Pierre Dac
  • Un indécis mou est un électeur qui n’est pas sûr de ne pas être décidé. De Jean Dion / Chroniques
  • Le manager trop mou et le manager trop dur sont deux catastrophes. De Carlos Ghosn
  • Dans le plan de rigueur, il y a trop de mou dans ce qui est dur et trop de dur dans ce qui est mou. De Jean-Pierre Chevènement / Discours - 1983

Images d'illustration du mot « mou »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mou »

Langue Traduction
Corse dolce
Basque biguna
Japonais 柔らかい
Russe мягкий
Portugais suave
Arabe ناعم
Chinois 柔软的
Allemand sanft
Italien morbido
Espagnol suave
Anglais soft
Source : Google Translate API

Synonymes de « mou »

Source : synonymes de mou sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mou »



mots du mois

Mots similaires