La langue française

Flasque

Sommaire

  • Définitions du mot flasque
  • Étymologie de « flasque »
  • Phonétique de « flasque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « flasque »
  • Citations contenant le mot « flasque »
  • Traductions du mot « flasque »
  • Synonymes de « flasque »
  • Antonymes de « flasque »

Définitions du mot flasque

Trésor de la Langue Française informatisé

FLASQUE1, adj.

A.− Qui n'a pas de tenue, de fermeté.
1. [En parlant du corps] Chair flasque (Ac.). Cou, jambes flasque(s). Synon. atone, avachi, flaccide; anton. ferme.Quand on a coupé seulement les nerfs de sentiment, les muscles sont devenus flasques et ont perdu certainement quelque chose dans leur propriété motrice (Bernard, Notes,1860, p. 89).Toute résistance cessa; le corps du loup devint flasque. Il était mort (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Loup, 1882, p. 1246):
... l'épicière avait flanqué son gringalet de mari à la porte et elle restait sur le seuil de sa boutique, troussée court, les mamelles flasques, le chignon défait, un œil au beurre noir, un poing sur la hanche... Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 146.
2. [En parlant de réalités concr.] Tissu, étoffe flasque. Synon. mou.L'égyptologue conservait (...) l'habit noir traditionnel du savant avec ses pans flasques, son collet recroquevillé (Gautier, Rom. momie,1858, p. 153).Mais le ballon, épuisé, flasque, distendu, chiffonné en gros plis, ne conservait plus de gaz que dans sa partie supérieure (Verne, Île myst.,1874, p. 7).
B.− Au fig. Qui manque de vigueur, de consistance, de caractère.
1. [En parlant de réalités perceptibles par les sens] Tout cela couleur de ruines récentes, de ce gris terne, flasque, décoloré, qui n'a pas même pour l'œil la sainteté du temps écoulé (Lamart., Voy. Orient,t. 1, 1835, p. 133).Tableau de l'Annonciation, une peinture aux tons flasques (Huysmans, Cathédr.,1898, p. 354).Puis, avec un bruit flasque, un corps gifla lourdement les eaux calmes (Gracq, Syrtes,1951, p. 301).
2. [En parlant de sentiments] Elle ne savait déjà plus que faire de la joie; c'était une grosse joie flasque comme elle, qui tournerait bientôt à la prophétie (Sartre, Sursis,p. 345).
3. [En parlant d'activités hum. ou de réalités qui en sont issues] C'est une éloquence molle et gonflée, un style flasque à la fois et tendu (Chênedollé, Journal,1809, p. 42).Ce qui fit que Téson, sidéré et mortifié, se tut, et, après quelques flasques et insignifiants propos, tourna les talons (L. Daudet, Sylla,1922, p. 261).Des passions... tous ces êtres qui passaient dans la brume, de quelle vie imbécile et flasque vivaient-ils? pas même des ombres : des voix dans la nuit (Malraux, Cond. hum.,1933, p. 359).
4. Emploi subst. à valeur neutre. Ce qui est flasque. Cela est le fil de fer autour duquel tremble tout le flasque de la vie. Sans cela je me serais assassiné ou dissous (Valéry, Corresp.[avec G. Froment] 1898, p. 146).Sa noble armature [de Cocoli] le préservait du flasque (Arnoux, Zulma,1960, p. 113).
Prononc. : [flask]. ,,Un s non étymologique (...) a prévalu dans la prononciation`` (Buben 1935, § 123). Étymol. et Hist. 1. 1540 au fig. (N. Herberay des Essarts, Amadis, éd. H. Vaganay, t. 2, p. 470); 2. [1421 en parlant de l'eau (s. réf. ds Bl.-W.1-5)]; av. 1592 au propre « qui manque de fermeté » (Cholières, Contes, fo222 ds Littré). Altération de flaque adj. « qui manque de fermeté », var. dialectale de flache « id. », forme fém. de flac « id. » (ca 1175, Horn, éd. M. K. Pope, 4783), du lat. class. flaccus « id. »; le s, purement graphique, a fini par être prononcé.
DÉR.
Flasquement, adv.D'une manière flasque. Le lord était visiblement découragé, et le savant laissait pendre flasquement ses bras maigres le long de son corps (Gautier, Rom. momie,1858, p. 170).Les panaches [du réséda] grêles retombaient flasquement, inclinant vers la terre leurs petites têtes molles (Gyp, Pot de réséda,1892, p. 183). [flaskəmɑ ̃]. 1reattest. 1642 (Oudin Fr.-Ital.); de flasque1*, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 6.
BBG. − Quem. DDL t. 1 (s.v. flasquement).Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 178. − Wind 1928, p. 84, 147.

FLASQUE2, subst. fém.

A.− [P. anal. de forme] Petite bouteille plate. (Dict. xixeet xxes.).
Spéc. Flacon plat pour transporter le mercure. (Dict. xixeet xxes.).
B.− Vx. Poire à poudre utilisée par les arquebusiers. Les flasques sont-elles garnies? Y a-t-il des balles en quantité suffisante? (Mérimée, Chron. règne Charles IX,1829, p. 175).
REM.
Flask, subst. masc.Mot angl. Synon. de A.Tous l'avaient vu [Nazaire] préparer les pack-sacks (...) les flasks de gin et les bougies (Genevoix, Laframboise,1942, p. 21).
Prononc. : [flask]. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1200 flaische « bouteille, récipient » (Dialogues Grégoire, 84, 7 ds T.-L.); b) 1322 flaske (Documents et extraits divers concernant l'hist. de l'art dans les Flandres, éd. Chr. Dehaisnes, t. 1, p. 248); 2. 1535 masc. « poire à poudre » (Prêt d'armes aux habitants, Arch. mun. Avallon, BB 1 ds Gdf. [avec une interprétation erronée]). 1 de même orig. que flacon*; 2 prob. empr. au catalan flasco « poire à poudre » (dep. 1546 ds Alc.-Moll), de même étymol. que 1. Bbg. Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 179. 241. − Wind 1928, p. 84, 147.

FLASQUE3, subst. masc. ou fém.

[Gén. au plur.]
TECHNOL. Chacune des pièces plates de fer ou de bois, allant par paire, qu'on dispose parallèlement dans un mécanisme. Les flasques d'une échelle. Les fermes sont généralement formées de deux flasques jumelles en tôle de fer ou d'acier assemblées par des rivets (Herdner, Constr. et conduite locomot.,1887, p. 100).En ce qui concerne [l'attelage à la cage] des câbles ronds métalliques, le dispositif (...) consiste à les replier en boucle sur une pièce métallique piriforme (...) serrée entre deux flasques de tôle boulonnées (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 1077):
Les pédales [d'une bicyclette] sont constituées par deux barrettes métalliques séparées (...) d'environ deux centimètres et réunies par deux flasques... Baudry de Saunier, Cycl.,1892, p. 102.
Rem. La tradition lexicogr. est hésitante quant au genre du mot dans cet emploi. Si Littré, DG et Rob. le donnent comme fém., Thomas 1956, Colin 1971 et Dupré 1972 le donnent comme masculin.
Spécialement
Chacune des joues du moyeu d'une roue. On procède à l'équilibrage (...) en disposant convenablement des contrepoids sur les centres des roues accouplées et en donnant aux flasques des essieux coudés une forme appropriée jouant le même rôle (Bailleul, Matér. roulant ch. de fer,1951, p. 45).
ARTILL. Chacune des pièces latérales soutenant l'affût d'un canon et sur lesquelles s'appuient les tourillons. Un des flasques de cet affût est cassé (Ac.).L'affût d'une bouche à feu marine est formé de deux flasques verticales réunies par deux entretoises (Ledieu, Cadiat, Nouv. matér. nav.,1890, p. 185).Le corps d'affût est essentiellement composé de deux flasques, en tôle d'acier, dans lesquels sont creusés les encastrements des tourillons (Alvin, Artill., Matér.,1908, p. 91).
MAR. Flasques d'emplanture. Pièces de bois disposées latéralement à l'emplanture d'un mât (d'apr. Barber. 1969). Synon. jottereau.
P. anal. Pièce située au bas d'un poteau pour le maintenir. L'assemblage inférieur du potelet à la ferrure se fait pour les grands potelets avec un flasque plus large que la bride (...). Ce flasque porte un étrier boulonné qui supporte le poteau (A. Leclerc, Télégr. et téléph.,1924, p. 294).
Prononc. : [flask]. Étymol. et Hist. 1. 1414 « planche » (Archives du Nord, B 5066, fo6 ds IGLF); 2. 1561 artill. « chacune des deux pièces latérales d'un affût de canon sur lesquelles s'appuient les tourillons » (Inventaire des meubles du château de Pau, p. 151). Mot d'orig. incertaine. D'apr. EWFS2, il serait d'orig. néerl. (m. néerl. vlac, vlacke « surface, fond plat » ds Verdam). La répartition géogr. des formes ci-dessus rend cette hyp. improbable pour 2 : 1 est attesté ds le Nord (1414, Arch. du Nord, supra; 1539, Béthune ds Gdf., s.v. flasque1), alors que 2 semble propre d'abord au Sud-Ouest (1561, Pau, supra; 1562, Gironde ds Gdf.; fin du xvies., Salignac, ibid.), sans qu'il soit possible de trouver un équivalent dans les lang. de la péninsule ibérique. L'hyp. du FEW t. 3, p. 592a, 593a, selon laquelle le mot serait à rattacher à flaccus (cf. flache), fait sérieusement difficulté du point de vue de l'évolution sémantique.
STAT. − Flasque1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. : 203. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 164, b) 357; xxes. : a) 409, b) 285.
BBG. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 411.

Wiktionnaire

Adjectif

flasque \flask\ masculin et féminin identiques

  1. Mou, qui n’a pas de fermeté.
    • C’était un gros homme, court et tassé, très étrange. Il avait un ventre énorme, qui croulait en bourrelets flasques sur des cuisses presque maigres. — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Nous avons trouvé dessous une petite colonie de scorpions encore flasques et pâles, qui se sont laissés prendre et exécuter sans faire de difficultés. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 110)
  2. (Figuré) Qui est sans caractère ou sans énergie ; qui est dépourvu de force ou de verve.
    • Babœuf avait, du fond d'une de ses retraites, fait parvenir au représentant Drouet, son complice, une note énergique qui devait lui servir de texte à un discours à prononcer devant le Conseil des Anciens pour la conservation des Sociétés populaires. Babœuf apprit que Drouet préparait un discours flasque, mou, incolore, sans chaleur. Il lui écrivit de nouveau, […]. — (Édouard Fleury, Baboeuf et le Socialisme en 1796, Pars ; chez Didier, 1851, p. 182)
    • […] je n’avais jamais été capable de contrôler ma propre vie, bref il paraissait très vraisemblable que la seconde partie de mon existence ne serait, à l’image de la première, qu’un flasque et douloureux effondrement. — (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 12.)

Nom commun 1

flasque \flask\ féminin

  1. Petite bouteille plate et en particulier flacon plat.
    • J'engageai la conversation avec ma flasque de scotch et puis restai simplement assis. — (Raymond Chandler, « Un tueur sous la pluie », traduction de Michel Philip et Andrew Poirier, dans Les ennuis, c'est mon problème.)
    • […] pendant le brunch, dans certaines fraternités, on avait déjà servi du bourbon, en douce, par l’intermédiaire de flasques dissimulées dans des sacs de papier brun. — (Philippe Labro, L’étudiant étranger, Gallimard, 1986, page 252)
    • Depuis plusieurs mois, Didier pochetronnait toutes les nuits. J’en avais ma claque. Il cachait des bouteilles de whisky dans la rue, au-dessus des portes, dans les couloirs des immeubles, sous les voitures, pour réapprovisionner sa flasque et se cuiter à moindres frais. — (Bruno Guiblet, L'ignoble cosmonaute, Paris : Nil éditions, 1998)
  2. (Vieilli) Poire à poudre.
  3. Récipient métallique destiné au transport du mercure.

Nom commun 2

flasque \flask\ masculin ou féminin

  1. Pièce plate de bois ou de métal utilisée par paires.
    • Le poteau est maintenu par deux flasques boulonnées.
  2. (En particulier) Les deux côtés en bois d’un soufflet.
  3. Joue du moyeu d’une roue.
    • Les flasques des essieux sont à vérifier tous les 10 000 km.
  4. Capot en plastique qui se pose en côté d’une borne électrique et qui l’isole électriquement de l’extérieur ou d'autres appareillages adjacents.
  5. (Militaire) Chacune des deux pièces qui forment les côtés d’un affût de canon et sur lesquelles s’appuient les tourillons.
    • Un des flasques de cet affût est cassé.
  6. Ancien fer à repasser fonctionnant au charbon, et analogue aux carreaux des tailleurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLASQUE. adj. des deux genres
. Qui n'a pas de fermeté, en parlant des Tissus organiques. Chair flasque. Il se dit quelquefois, figurément, du Style, des ouvrages d'esprit où il n'y a point de force, de verve. Un style flasque. Une poésie flasque et sans couleur.

Littré (1872-1877)

FLASQUE (fla-sk') adj.
  • 1Qui est sans fermeté ni résistance. Des chairs flasques. Le ballon se vida d'air et devint flasque. Les épis n'ont pas laissé de prendre leur accroissement ordinaire ; ils se sont garnis de grains ; mais tous ou presque tous ces grains sont demeurés flasques ou entièrement privés de farine, Bonnet, Lett. div. Œuv. t. XII, p. 292, dans POUGENS.
  • 2 Par extension, mou, faible, sans vigueur. Un homme flasque.

    Il se dit d'un style lâche et traînant, et des auteurs qui ont ce style. Quel style flasque ! Ce beau nom de machine ronde Que nos flasques auteurs… Donnaient à l'aventure à ce plat univers, Voltaire, Ép. XXXIX. Ta muse en masque Est lourde et flasque, Béranger, Troubad.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que Narcissus au cuer ferasche [farouche], Qu'ele ot trové d'amor si flasche, la Rose, 1470.

XIVe s. Trop pou leur tenoit de chanter, Grant talant avoint de mangier ; Chascun cheval estoit bien flac, Liv. du bon Jehan, 2131.

XVIe s. Elles deviennent flacques et languissantes, appetit perdu…, Paré, XVIII, 62. Vous vous abusivez de beaucoup, si vous croyez qu'une damoiselle preferast ces doucets flasques, flouets, mols, et baissants les ailes, à un qu'elle verra estre robuste, fort, adroit, Contes de CHOLIÈRES, f° 222. Disoit que les vers de luy, par luy prononcez, estoient sonoreux et graves ; par autres, flacques et effeminés, Du Bellay, J. p. 36, dans RAYNOUARD, Gloss. Ce qui [boire son soûl au passage d'une rivière] la [une jument] rendit si flacque et refroidie, qu'il feut bien ayséement aprez aconsuyvi [atteint] par ceulx qui le poursuivoient, Montaigne, I, 367.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flasque »

(Adjectif) Altération de flache ou de flaque, du latin classique flaccus, « qui manque de fermeté ». Un \s\ purement graphique à l'origine a fini par être prononcé.
(Nom 1) Du vieux haut allemand flaska (« bouteille ») comme flacon, mais le \s\ du bas latin flasca a été conservé → voir fiasco.
(Nom 2) Origine incertaine. Peut être d'un mot picard signifiant madrier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. flaque ; lorrain, fiâche ; provenç. flac ; espagn. flaco ; portug. fraco ; ital. fiacco. Dans le français il y a deux formes : flaque, inusité aujourd'hui, et flasque. Flaque vient du latin flaccus, mou ; flasque vient de flaccidus, transformé en flaxidus, flasquidus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « flasque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flasque flask

Évolution historique de l’usage du mot « flasque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flasque »

  • “Je voulais partager avec vous mes vergetures, ma peau flasque, mon évolution physique au bout d’un mois de sport”. amomama.fr, Jaja (Secret Story), a perdu 27 kg, montre ses "vergetures et sa peau flasque"
  • La taille de la bouteille - au format « flasque », plus petit que les flacons traditionnels de spiritueux - a ainsi été élaborée pour pouvoir se glisser dans une poche de veste. Et le visuel fait aussi référence à la chasse : la croix qui s’affiche entre les bois d’une tête de cerf est ainsi un hommage à hommage à Saint-Hubert, le patron des chasseurs. L'Obs, 5 cocktails pour se réconcilier avec le Jägermeister
  • "Le patient était sous sédation et incapable de répondre aux questions sur la douleur. Cliniquement, les deux corps caverneux étaient rigides, tandis que le gland était flasque". Santé Magazine, Priapisme : nouvel effet secondaire de la maladie Covid-19 ? | Santé Magazine
  • "Le botulisme est une paralysie flasque descendante qui présente toujours les mêmes symptômes, peu importe le mode de contamination", explique Christelle Mazuet. Medisite, Botulisme : symptômes, traitements, diagnostic
  • Ce vendredi soir, un individu a braqué le Carrefour Express de l’avenue Blériot à Calais. Il a tenté d’ouvrir la caisse, en vain, et n’a emporté qu’une flasque de whisky. Choquée, l’hôtesse de caisse n’a pu reprendre son travail ce samedi. La Voix du Nord, Calais: le braqueur du Carrefour Express n’a volé qu’une flasque de whisky

Traductions du mot « flasque »

Langue Traduction
Anglais flaccid
Espagnol flácido
Italien flaccido
Allemand schlaff
Chinois 松弛
Arabe رخو
Portugais flácido
Russe вялый
Japonais 弛緩
Basque flaccid
Corse flaccidu
Source : Google Translate API

Synonymes de « flasque »

Source : synonymes de flasque sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « flasque »

Partager