La langue française

Monte

Sommaire

  • Définitions du mot monte
  • Étymologie de « monte »
  • Phonétique de « monte »
  • Citations contenant le mot « monte »
  • Images d'illustration du mot « monte »
  • Traductions du mot « monte »
  • Synonymes de « monte »
  • Antonymes de « monte »

Définitions du mot monte

Trésor de la Langue Française informatisé

MONTE, subst. fém.

A. − [En parlant de certains animaux domestiques] Accouplement. Saison, période de monte; monte en main; monte au pré; monte publique. Sauf au moment de la monte, les chèvres du mont d'Or étaient nourries toute l'année à l'étable (Pouriau,Laiterie, 1895, p.12).
B. − Action ou manière de monter un cheval. Monte défectueuse. Alban allongea les étriers aux vastes planches pour se rapprocher de la monte camarguaise (Montherl.,Bestiaires, 1926, p.416):
. − J'attache beaucoup d'importance à votre grade dans l'armée, dit le Marquis [à Angelo]. Vous êtes vous-même bon cavalier et vous devez savoir reconnaître la monte de vos hommes. Giono,Angelo, 1958, p.110.
En partic. [En parlant d'un jockey] Fait de monter en course. S'assurer les premières montes d'un jockey. J'ai donc commencé à faire le jockey [de baccara]. Première monte chez Mérovée (Simonin, J. Bazin,Voilà taxi!1935, p.183).
P. anal., SPORT AUTOMOB., CYCL. Coureur professionnel qui monte la bicyclette d'une marque ou qui pilote la voiture d'une firme. Ferrari va faire de toi sa première monte (Trintignant,Pilote de courses, 1957ds Petiot 1982, p.282).
Prononc. et Orth.: [mɔ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 «montant, valeur» (Couronnement Louis, éd. Y. G. Lepage, réd. AB, 1215); 2. a) ca 1190 «union sexuelle» (Floovant, éd. S. Andolf, 1399); b) xvies. «accouplement (chez les chevaux)» (Amyot d'apr. FEW t.6, 3, p.109a); av. 1574 (Charles IX, De la chasse, éd. 1625, p.4 ds Gdf.); 3. 1260 «action de monter (une rivière)» (Étienne Boileau, Métiers, éd. G. B. Depping, p.300); 4. a) 1872 «action de monter un cheval de course» (N. Pearson, Dict. du sp. fr.); b) 1872 «fait de prendre part à une course de chevaux» (Id., ibid.); c) 1903 «manière de monter d'un cavalier, d'un jockey» (Nouv. Lar. ill.). Déverbal de monter*.

Wiktionnaire

Nom commun

monte féminin

  1. Action de monter sur un animal.
    1. Accouplement des animaux.
      • Ce cheval, cet étalon a fait la monte.
      • La monte commence en février et finit en juin.
    2. Action de monter un cheval dans une course, manière dont un jockey mène un cheval.
    3. (En particulier) Trot monté.
      • Ce cheval débute à la monte après avoir fait ses preuves à l'attelé.

Forme de verbe

monte \mɔ̃t\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de monter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de monter.
    • Sterhausen visite en détail les talus, il trigonométrise les pentes, il se hasarde à l’orient, il s’aventure à l’occident, il monte, il descend, se fraie des sentiers périlleux, grimpe sur les roches glissantes ; ici le temps a détaché des pierres et fait des cavernes ; là les assises, brisées par des mains impures et impuissantes, n’offrent pas trace pour le pied ; Sterhausen se trouve égaré dans ces difficultés, l’abîme se prolonge sous lui, l’abîme prêt à le dévorer, s’il manque de nerf, de force, d’adresse, de courage. — (Scipion Marin, Événemens et aventures en Égypte en 1839, 1840, page 177)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de monter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de monter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de monter.

Nom commun

monte \ˈmɒn.ti\

  1. (Indénombrable) (Cartes à jouer) Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Dénombrable) (Amérique latine) Bois ou forêt, exploitation forestière.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MONTE. n. f.
Accouplement des chevaux et des juments. Ce cheval, cet étalon a fait la monte. La monte commence en février et finit en juin.

MONTE se dit, en termes de Courses, pour désigner le Jockey qui doit monter un cheval déterminé dans une course. Il se dit aussi de l'Action de monter un cheval dans une course et de la Manière dont un jockey mène un cheval.

Littré (1872-1877)

MONTE (mon-t') s. f.
  • 1Ascension des vers à soie le long des rameaux du cabanage, dite aussi montée.
  • 2Accouplement des chevaux et des cavales.

    Temps de cet accouplement.

    S'emploie aussi en parlant des autres quadrupèdes domestiques.

  • 3À Genève, grand filet avec lequel on pêche dans le lac Léman.

HISTORIQUE

XIIIe s. [Ils] Ne donroient [donneraient] de moi la monte [la valeur] d'un festu, Berte, LI.

XIVe s. Le principal et les montes [intérêts], Boutellier, Somme rural, titre 43, p. 320, dans LACURNE.

XVe s. Trouverent une haulte montaigne qui avoit bien une lieue de monte, Perceforest, t. I, f° 45.

XVIe s. Au temps de la monte, quand on faict saillir les juments, Bouchet, Serées, liv. I, p. 408, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MONTE, la monte d’un haras, c’est le tems, le lieu & l’heure où l’on fait courir les jumens, aussi bien que le registre qu’on en tient.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « monte »

Substantif abstrait formé de monter. Berry, monte, pousse, la monte des blés ; provenç. et espagn. monta.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Déverbal sans suffixe de monter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

(Jeu de cartes) (Début XIXe siècle) De l’espagnol monte (« montagne »), ici interprété comme le tas de cartes restant après avoir distribué.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « monte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
monte mɔ̃t

Citations contenant le mot « monte »

  • La vérité est comme l’huile : elle monte toujours à la surface. De Proverbe français
  • Lorsque les mains sont liées, la rage monte au cerveau. De Oskar Panizza / Ecrits de prison
  • On trouve des mots quand on monte à l’assaut ! De Edmond Rostand / Cyrano de Bergerac
  • C'est ça la perspective du lycée : on ne monte pas pour aller en haut, on monte pour rester en bas. De Georges Coulonges / Pause-Café
  • On ne tombe pas dans la solitude, parfois on y monte. De Henri Thomas
  • On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend. De Napoléon Bonaparte
  • A celui qui monte son cul, que reste-t-il à cacher ? De Proverbe espagnol
  • Celui qui n’a pas été volé ne monte pas la garde. De Proverbe rwanda
  • Ce qui monte doit redescendre. De Robert De Niro
  • Tout ce qui monte, converge. De Pierre Teilhard de Chardin
  • Plus un singe monte dans un arbre, plus il monte sur les fesses. De Proverbe québécois
  • Plus haut monte le singe, plus il montre son cul. De François Olivier
  • On ne monte pas au ciel sans traverser des nuées. De André Binet
  • Lorsque l'eau monte, le bateau fait de même. De Proverbe japonais
  • Quand l'amour tarde, il monte au nez. De Pierre Dudan / Dieu et Dieu font quatre
  • Le ministère est en train de monter une équipe dédiée pour suivre la reprise de l'usine mosellane, une "équipe commando", dit-on au ministère. Composée de trois fonctionnaires, des directeurs de Bercy, elle sera chargée d'analyser l'offre d'Ineos, mais aussi de réfléchir à des offres de reprises alternatives, ou complémentaires. Elle sera en lien "permanent" avec les syndicats, assure l’intersyndicale de Smartville. France Bleu, Vente de l'usine Smart à Hambach : Bercy monte une "équipe commando" pour analyser les possibilités de reprise
  • Promu en R3 en obtenant la deuxième place de son groupe, Bruay-sur-l’Escaut a eu la belle surprise de monter. Et s’est bien renforcé pour ne pas en avoir de mauvaise l’année prochaine. LA VDN, Football (R3): monté plus vite que prévu, Bruay s’est renforcé pour tenir la route

Images d'illustration du mot « monte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « monte »

Langue Traduction
Anglais mounted
Espagnol montado
Italien a cavallo
Allemand montiert
Chinois 已安装
Arabe المركبة
Portugais montado
Russe смонтированный
Japonais マウントされた
Basque muntatuta
Corse muntatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « monte »

Source : synonymes de monte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « monte »

Partager