La langue française

Démonter

Sommaire

Définitions du mot démonter

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉMONTER, verbe trans.

I.− [Avec l'idée d'une chute, d'une diminution, d'une perte]
A.− [Le compl. d'obj. désigne une pers. ou un animal]
1. Renverser de sa monture, jeter à terre (un cavalier). Synon. désarçonner :
1. « ... Après la cavalerie turque venaient les nègres et les bédouins, fantassins agiles et prompts derrière leurs légers boucliers. Tous visaient aux chevaux, pour démonter nos chevaliers ». Grousset, L'Épopée des croisades,1939, p. 272.
2. P. ext.
a) Faire servir à pied (un cavalier). Richard ne disposait à Jaffa que de 2 000 hommes dont seulement une cinquantaine de chevaliers, d'ailleurs démontés (Grousset, L'Épopée des croisades,1939p. 279).
b) MAR. Démonter un capitaine de vaisseau. Lui retirer son commandement pour cause de mécontentement.
c) CHASSE Démonter un oiseau. Lui casser une aile/ les ailes par un coup de fusil. Synon. désailer.M. le préfet se plaisait beaucoup [à chasser] à Valcombe (...) il prenait un intime plaisir à démonter des faisans (A. France, Orme,1897, p. 197).
3. Au fig. Jeter dans la confusion, priver de ses moyens. Cette objection le démonta tout à fait (Ac.1835-1932).Synon. déconcerter, troubler; anton. encourager, stimuler :
2. Il ne s'agit pas de se laisser démonter par les irréflexions d'en bas ni par les mauvaises réflexions d'en haut, mais continuellement de reconstruire le bel édifice d'amitié. Barrès, Mes cahiers,t. 11, 1914-17, p. 89.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Démontant, ante, part. prés.-adj. de démonter. Qui démonte, déconcerte, surprend. Doué d'un de ces toupets démontants que rien ne saurait désarmer (...) Chavarax m'extirpa un jour la promesse d'une place de sous-chef pour une époque indéterminée (Courteline, Ronds-de-cuir, 1893, p. 114). b) Le subst. masc. démonte-chrétien. Individu qui, par son comportement violent, fait perdre les moyens à autrui. Tu es un démonte-chrétien, voilà ce que tu es, toi, dit Firmin. On peut pas parler avec toi. De suite les grands airs, de suite la grosse voix à faire sonner les murs (Giono, Gd troupeau, 1931, p. 117).
Emploi pronom. Se décontenancer, perdre son assurance :
3. ... je ne me démonte pas, je continue, et après avoir convenablement montré la facilité de mon élocution, je m'enquiers du portrait historique, à la grande satisfaction du duc de Dunières... Sand, Le Marquis de Villemer,1861, p. 146.
B.− [Le compl. désigne un mécanisme dont le mouvement est produit par un poids, un ressort] Démonter une horloge, une montre, un tourne-broche. En détendre le(s) ressort(s), en descendre le(s) poids pour arrêter leur fonctionnement.
Emploi pronom., au fig. et fam. [En partic. en parlant d'une pers.] La machine commence à se démonter. Cela commence à ne plus aller aussi bien qu'auparavant, la bonne santé faisant place aux indispositions.
II.− [Avec l'idée d'une séparation; le compl. d'obj. désigne un inanimé]
A.− Désassembler les pièces, les différents éléments dont un mécanisme, un objet sont composés. Démonter une machine. Anton. assembler, remonter.Il a fallu le démonter [l'avion] et le descendre en pièces détachées et à dos de mulets (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 380).
Emploi pronom. à sens passif. Cela se démonte. Cela est susceptible d'être démonté. Une tente-abri d'un nouveau modèle, se montant et se démontant à la minute (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 44).
P. ext. Mettre hors de service. Démonter une batterie, des canons :
4. ... le tir ennemi continuait, tellement meurtrier, que la batterie entière allait être démontée, si l'on s'entêtait sur la même position. Zola, La Débâcle,1892, p. 312.
Au fig. Démonter les batteries de qqn. Rendre vains ses projets.
Emplois fig.;
5. ... l'esprit [de Valéry] a toujours eu, beaucoup plus que le mien, souci d'analyser et de démonter toute œuvre d'art − à la manière dont Poe décompose, après l'avoir composé, son poème, et beaucoup plus subtilement encore que Poe. Gide, Journal,1935, p. 1230.
Pronom. L'illusion de croire que l'homme est un mécanisme qui se monte et se démonte et qu'il aurait le pouvoir divin de recomposer (Mounier, Traité caract.,1946, p. 70).
Emploi réfl. à constr. pronom. indir., fam. Se démonter le visage. Donner à son visage l'expression que l'on souhaite. [Le jongleur] se frappe les cuisses, se démonte le visage, hurle et prononce des mots inconnus. (Chateaubr., Voy. Amér.,1827, p. 13).
B.− Enlever (un objet) de son, de ses points d'attache. Démonter une porte, les roues d'un véhicule :
6. jean, à l'oreille du docteur Parpalaid. − Monsieur, monsieur... il y a quelque chose qui ne marche pas. Il faut que je démonte le tuyau d'essence. Romains, Knock,1923, I, p. 3.
Démonter un canon. Le séparer de son affût. Démonter un diamant, des pierreries. Les décrocher de la garniture où ils sont sertis.
P. anal., emploi réfl. à constr. pronom. indir. Se démonter l'épaule en tombant. Le sergent avait lâché un nom de Dieu! l'épaule gauche à moitié démontée, la chair meurtrie par un choc sourd, pareil à un coup de battoir dans du linge (Zola, Germinal,1885, p. 1509).
Fam. et p. exagér. Bâiller à se démonter la mâchoire. Synon. plus fréq. bâiller à se décrocher la mâchoire.À quoi s'occupent donc tous ces fainéants de valets que je vois bâiller à se démonter la mâchoire (Dumas père, Laird de Dumbiky,1844, I, 3, p. 11).
Rem. On relève dans la docum. le subst. apposé démonte-roue. Outil servant à démonter une roue d'automobile, fixée à son moyeu. Se souvenir si le cric et le vilebrequin démonte-roue sont en place dans le coffre (Chapelain, Techn. automob., 1956, p. 324). À rapprocher de démonte-pneu, subst. masc., de formation identique : « Levier destiné à retirer un pneumatique de sa jante » (Rob.).
Prononc. et Orth. : [demɔ ̃te], (je) démonte [demɔ ̃t]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Fin xiies. desmonter « faire descendre (quelqu'un) de cheval » (Moniage Guillaume, 1326 ds T.-L.); 1erquart xiiies. au fig. « abattre » (Reclus de Molliens, Carité, ibid.); 1501-04 « déconcerter » (Destrees, Frère chartreux et poète du temps de Marguerite d'Autriche d'apr. FEW t. 6, p. 116a). B. 1575 [Figure de la Trespare] desmontée « défaite pièce par pièce » (A. Paré, Œuvres, éd. A. Malgaigne, t. VIII, chap. 20). Dér. de monter*; préf. dé-*. Fréq. abs. littér. : 196.
DÉR.
Démonteur, euse, subst.Ouvrier, ouvrière qui, dans un atelier de laminage ou une tréfilerie, est chargé(e) de démonter et de remonter les cylindres, les filières et leur outillage. P. ext. Personne qui démonte (un objet). À cet âge (12 ou 13 ans) j'étais grand démonteur de pendules, et (...) n'avais de cesse que je n'eusse nettoyé tous les rouages et remis en branle tous les balanciers de la maison (Gide, Journal,1912, p. 362). [demɔ ̃tœ:ʀ]. 1resattest. 1877 démonteuse « ouvrière employée dans les machines qui tirent le fil à la filière » (Littré Suppl.); 1907 démonteur (Lar. pour tous); du rad. de démonter, suff. -eur, -euse*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Gottsch. Redens. 1930, p. 317. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Verbe

démonter \de.mɔ̃.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se démonter)

  1. Arrêter le mouvement d’un mécanisme, qui a ensuite besoin d’être remonté.
    • La pendule est démontée et aussi d’un mécanisme qui commence à se détraquer, à ne plus aller aussi bien qu’auparavant.
    • Mon réveille-matin se démonte.
  2. (Figuré) (Familier) Perdre le contrôle.
    • Une personne démontée, dont l’énergie morale a disparu.
  3. Défaire pièce par pièce ce qui formait un tout.
    • Le général regarde la bague et lui dit :
      Si quelqu'un m'en faisait présent, je ne la ferais pas démonter, parce qu’à cheval donné on ne regarde pas les dents' ; mais si je devais l'acheter, le vendeur fût-il un empereur, je n'en donnerais pas un écu qu'elle ne fut démontée ; […].
      — (Mémoires de J. Casanova de Seingalt, écrits par lui-même, Bruxelles, 1838, vol. 10, chap. 11, p. 454)
    • (Par extension) Démonter une pendule, une montre, des diamants, des pierreries.
    • Démonter un canon : l’ôter de dessus son affût.
  4. (Par extension) Détraquer, mettre hors d’usage.
    • Démonter une batterie.
    • En deux heures, on démonta toutes les batteries des ennemis.
  5. (Figuré) Déconcerter, mettre hors d’état d’agir, de répondre.
    • Cette objection le démonta tout à fait.
    • Il fut démonté dès le premier argument.
  6. (Pronominal) Se dit d’une personne qui perd son sang-froid, sa présence d’esprit, qui n’est plus maîtresse d’elle-même.
    • À cette question l’accusé se démonta.
  7. (Pronominal) (Par analogie) Faire preuve de mouvements désordonnés, bouleversés.
    • Une mer démontée, une mer bouleversée par la tempête.
  8. (Équitation) Jeter, en parlant du cheval, un cavalier à terre.
    • Son cheval fit un brusque écart et le démonta.
    • La plupart des hommes de Concini étaient démontés ; trois ou quatre gisaient sur la route ; les autres reculèrent... — (Michel Zévaco, Le Capitan, ch. I, 1906, Arthème Fayard, coll. « Le Livre populaire » no 31, 1907)
  9. (Équitation) Faire descendre, forcer à descendre de cheval.
  10. Il se dit particulièrement des troupes à cheval auxquelles on fait faire le service à pied dans quelque occasion extraordinaire.
    • Démonter de la cavalerie.
    • On démonta des régiments de cuirassiers.
  11. (Par extension) Ôter le commandement, rétrograder.
    • Démonter un capitaine de vaisseau : lui ôter le commandement du vaisseau qu’il montait.
  12. (Vulgaire) Posséder, prendre sexuellement.
    • Cette femme, je vais la démonter.
  13. (Familier) Être dans le mal, avoir bu trop d’alcool ou consommé de drogue.
    • Il a trop bu, il est complètement démonté.
  14. (Informatique) Action de supprimer l’accès à un système de fichiers.
    • Démonter de force des systèmes de fichiers pourrait faire planter l’ordinateur ou endommager les données sur le système de fichiers. — (Guide de l’utilisateur FreeBSD, Monter et démonter des systèmes de fichiers)
  15. Abattre avec une arme.
    • Une douzaine de bartavelles et de râles furent démontés — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846, p. 134-143.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉMONTER. v. tr.
Jeter, en parlant du Cheval, un cavalier à terre. Son cheval fit un brusque écart et le démonta. Il signifie aussi Faire descendre, forcer à descendre de cheval. Il se dit particulièrement des Troupes à cheval auxquelles on fait faire le service à pied dans quelque occasion extraordinaire. Démonter de la cavalerie. On démonta des régiments de cuirassiers. Par extension, Démonter un capitaine de vaisseau, Lui ôter le commandement du vaisseau qu'il montait. Il se dit encore d'un Mécanisme dont le mouvement est arrêté, qui a besoin d'être remonté. La pendule est démontée; et aussi d'un Mécanisme qui commence à se détraquer, à ne plus aller aussi bien qu'auparavant. Mon réveille-matin se démonte. Fig. et fam., Une personne démontée, Dont l'énergie morale a disparu. Il signifie aussi Défaire pièce par pièce ce qui formait un tout. Démonter une machine. Démonter une armoire. Par extension, Démonter une pendule, une montre, des diamants, des pierreries. Démonter un canon, L'ôter de dessus son affût. Par extension, il signifie aussi Détraquer, mettre hors d'usage. Démonter une batterie. En deux heures, on démonta toutes les batteries des ennemis. Fam. et par exagération, Bâiller à se démonter la mâchoire, Faire de grands bâillements. Il signifie encore figurément Déconcerter, mettre hors d'état d'agir, de répondre. Cette objection le démonta tout à fait. Il fut démonté dès le premier argument.

SE DÉMONTER se dit d'une Personne qui perd son sang-froid, sa présence d'esprit, qui n'est plus maîtresse d'elle-même. À cette question l'accusé se démonta. Par analogie, Une mer démontée, Une mer bouleversée par la tempête.

Littré (1872-1877)

DÉMONTER (dé-mon-té) v. a.
  • 1Renverser quelqu'un de sa monture. Ce cheval a démonté son cavalier, l'a jeté par terre. Dans la joute, son adversaire le démonta.

    Démonter quelqu'un, lui ôter sa monture. On démonta la cavalerie pour atteler les chevaux aux canons. Il a rencontré des voleurs qui l'ont démonté.

    Démonter un capitaine de vaisseau, lui ôter le commandement du vaisseau qu'il montait.

  • 2Désassembler les différentes pièces dont une chose est composée. Démonter des ressorts, une machine, une armoire. Il fit construire les vaisseaux en sorte qu'on les pouvait démonter et charger les pièces sur des chariots, Vaugelas, Q. C. dans RICHELET. Le moindre atome qui viendrait à se déranger démonterait toute la nature, Fénelon, Exist. 18. Démétrius fit inhumer ses morts, panser ses blessés, et réparer avec toute la diligence possible les machines qui avaient été démontées et mises hors de service, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 235, dans POUGENS.

    Démonter des pierreries, des diamants, les séparer de leur chaton, de la garniture qui les sertit. Je cherche non portrait ; j'ai besoin de quelques petits diamants qui en ornent la boîte ; je l'ai prise pour les envoyer démonter à Paris, Marivaux, Surpr. de l'amour, II, 7.

    Démonter un canon, l'ôter de dessus son affût.

    Terme de typographie. Démonter un composteur, en dévisser le talon mobile, pour en modifier la justification.

    Familièrement et par exagération. Bâiller à se démonter la mâchoire, faire de grands bâillements.

  • 3Démonter une horloge, un tournebroche, faire qu'ils ne soient plus montés et qu'il faille ou en tendre les ressorts, ou en hausser les poids pour qu'ils aillent de nouveau.
  • 4 Terme de guerre. Démonter une batterie, la mettre, à coups de canon, hors d'état de servir.

    Fig. Démonter la batterie de quelqu'un, faire avorter ses projets. On annonce, au moment qu'il parle, un cavalier qui, de sa seule présence, démonte la batterie de l'homme de ville, La Bruyère, V.

  • 5 Terme de chasse. Démonter une perdrix, lui casser une aile d'un coup de fusil.
  • 6Se démonter le corps, donner à son corps des attitudes forcées.

    Se démonter le visage, donner à son visage l'expression que l'on veut. Le grand jongleur se frappe les cuisses, se démonte le visage, hurle…, Chateaubriand, Amér. 160.

    Fig. Je n'eus pas la docilité de démonter mon esprit pour vous écrire, Sévigné, Lett. 6 juillet 1670.

  • 7 Fig. Déranger. Ces paroles démontent toutes vos espérances, Perrot D'Ablancourt, Lucien, t. I, dans RICHELET. Tant il est difficile de ne point démonter un jugement de son assiette, Pascal, Imag. 7.

    Déconcerter, mettre hors d'état d'agir, de répondre. Cette objection le démonta tout à fait.

    Absolument. Voilà une nouvelle qui démonte.

    Mettre hors de soi. Votre impudence enfin m'étonne et me démonte, Hauteroche, Appar. tromp. III, sc. dern. Rougissez d'être esclave de la coutume, au point d'être démontée de ce que votre fils ne suit pas le train ordinaire, qui l'aurait sûrement dérangé, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, t. VI, p. 90, dans POUGENS.

    Révolter. Ne vous voilàt-il pas ? j'aime tous vos amis… Et moi je n'en ai qu'un que j'aime pour mon compte ; Et vous le détestez : oh ! cela me démonte, Gresset, le Méchant, I, 4.

  • 8Se démonter, v. réfl. Être fait de manière à être démonté. Cela se démonte.

    Se disjoindre. Sous l'effort du vent, les ailes du moulin se démontaient.

    Fig. et familièrement. La machine commence à se démonter, se dit de tout ce qui commence à se détraquer, et particulièrement d'une personne qui, de bien portante qu'elle était, devient valétudinaire.

    Son visage se démonte, il donne à son visage l'expression qu'il veut.

    Fig. Se déranger. Les vieilles cervelles se démontent comme les jeunes, Molière, Mal. imag. 1er intermède, sc. 1. Toujours de plus en plus son cerveau se démonte, Regnard, Ménechm. III, 7. Mais ma tante… à propos, je ris de son effroi ; Qu'une tête de femme aisément se démonte ! Lanoue, Coquette, IV, 1.

    Être déconcerté, être hors de soi. Ma femme, sans se démonter et sans se déranger, me dit de prendre une chaise, Marivaux, Paysan parv. t. III, 6e part. p. 116, dans POUGENS. Quoi ! ce n'est que cela ? vous vous démontez pour bien peu de chose, D'Allainval, Éc. des bourg. III, 1.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mais de tant lor vait malement Que karesme i est desmontez, Barbazan, Fabliaux, t. IV, p. 94.

XIVe s. Quant vint à l'aprochier, ez les vous desmontez ; à pié sont descendus les escus acolez, Guesclin. 11285.

XVe s. Il est en bref en la basse cour de son hostel descendu, où il trouva un valet qui le demonta de son cheval [l'aida à descendre et prit sa monture], Louis XI, Nouv. XVI.

XVIe s. Je ne desmonte pas volontiers quand je suis à cheval, Montaigne, I, 360. J'ay veu un homme donner carriere à deux pieds sur sa selle, demonter sa selle, et au retour la relever, Montaigne, I, 368. Ils ont loy de desmonter le premier passant, en luy donnant leur cheval recreu, Montaigne, III, 96. Je louerois une ame à divers estages, qui sçache se tendre et se desmonter, Montaigne, III, 278. Je me tiens à cheval sans desmonter, huict et dix heures, Montaigne, IV, 104. Ces 36 canons du dehors desmonterent 60 pieces du dedans, D'Aubigné, Hist. I, 28. Figure de la trepane desmontée, Paré, VIII, 20.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* DÉMONTER, v. act. dans les Arts méchan. c’est desassembler les parties d’une machine : ainsi, chez les Rubaniers, démonter se dit lorsqu’on est obligé de dépasser un patron pour en passer un autre, & généralement quand il faut changer considérablement le métier pour quelqu’autre ouvrage, & ainsi des autres occasions, qui sont sans nombre. Nous remarquerons seulement qu’on démonte une partie, comme on démonte le tout : on démonte l’aiguille d’une montre, comme toute la montre.

Démonter, dans l’Art militaire, c’est desarçonner ou faire mettre pié à terre ; ainsi démonter la cavalerie, les dragons ou autres troupes semblables, c’est leur faire mettre pié à terre. (Q)

Démonter le canon, c’est briser les affuts, les roues, les aissieux ou toute autre chose, pour le mettre hors d’état de servir. Voyez Canon, &c.

On dit aussi que des chevaux sont démontés, lorsqu’ils sont rendus incapables de service. Chambers. (Q)

Démonter un gouvernail, (Marine.) c’est l’ôter de l’arriere du vaisseau, où il étoit attaché. Voyez Monter. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « démonter »

Dé… préfixe, et monter ; provenç. et espagn. desmontar ; catal. desmuntar ; ital. dismontare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Composé de monter avec le préfixe antonymique dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « démonter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
démonter demɔ̃te

Évolution historique de l’usage du mot « démonter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « démonter »

  • Pour expliquer un brin de paille, il faut démonter tout l'univers. De Rémy de Gourmont
  • Les Psychologues me font souvent penser à des horloges habiles à monter et à démonter une montre et qui oublieraient de regarder l'heure qu'elle marque. De Henri de Régnier / Donc...
  • Il n'y a que deux voies pour parvenir à la connaissance d'une machine ; l'une, que le maître qui l'a composée nous en découvre l'artifice ; l'autre de démonter jusqu'aux moindres ressorts, et les examiner tous séparément, et ensemble. De Nicolas Sténon / Discours sur l'anatomie du cerveau
  • Près de 40.000 pièces d’échafaudage, qui représentent près de 200 tonnes de métal, sont à démonter sous la chaleur et le vent, qui peut à tout moment interrompre le chantier. "On prend le temps de bien analyser les choses, de regarder là où on va couper, là où on doit enlever les éléments. Cela se fait petit à petit", explique Franck Pagnussat, échafaudeur sur le chantier. La chaleur pourrait notamment faire se dilater l’échafaudage en métal, entraînant l’arrêt du chantier et l’évacuation des équipes. LCI, VIDÉO - Notre-Dame-de-Paris : au cœur du délicat chantier de démontage de l'échafaudage | LCI
  • « Maintenant je sais démonter un téléphone en entier et le remonter » Toute la Franchise, Les nouveaux franchisés Cash and Repair de Thionville en formation – épisode 3
  • Le toit de Notre-Dame est la seconde urgence du chantier. Les vestiges tombés sur les voûtes doivent être dégagés. Chaque nuit, 4 tonnes de vestiges sont ainsi retirées. Plus bas, des cordistes nettoient le beffroi, le décontaminent, à la recherche de poussières de plomb. Le grand orgue en est également recouvert. Il faudra démonter ses 8 000 tuyaux. La consolidation de l’édifice prendra encore de longs mois. “Ici, à Notre-Dame de Paris, on espère toujours pouvoir accueillir du public au printemps 2024. En revanche, à cette date-là, tous les travaux ne devraient pas être terminés; les pierres noircies par les fumées, par exemple, seront encore à travailler. (...) Le chantier accuse plusieurs semaines de retard”, explique le journaliste Benjamin Delombre, en duplex du parvis de la cathédrale. Franceinfo, Notre-Dame de Paris : au plus près d’un démontage périlleux
  • Un passionné de munitions anciennes a été surpris par l’explosion d’un petit obus qu’il était en train de manipuler, ce mardi matin, à son domicile de Plélo (Côtes d’Armor). L’homme tentait de démonter cet obus de dix centimètres de long, quand ce dernier a explosé. Actu17 - L′info Police Sécurité Terrorisme., Côtes-d'Armor : Il tente de démonter un obus avec un chalumeau, l'engin lui explose au visage
  • Mais ce matin, le problème de boîte de vitesses est réapparu sur la voiture de Bottas, ce qui a forcé les mécaniciens à démonter une nouvelle fois la boîte de vitesses avant les qualifications. F1only.fr - l'actu de la F1 en 2020, F1 - La Mercedes de Bottas était en morceaux dans le garage avant les qualifications | F1only.fr - l'actu de la F1 en 2020

Images d'illustration du mot « démonter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « démonter »

Langue Traduction
Anglais dismantle
Espagnol desmantelar
Italien smantellare
Allemand demontieren
Chinois 拆除
Arabe تفكيك
Portugais desmantelar
Russe разбирает
Japonais 解体する
Basque desmuntatu
Corse dismantelà
Source : Google Translate API

Synonymes de « démonter »

Source : synonymes de démonter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « démonter »

Partager