La langue française

Mesquin

Sommaire

  • Définitions du mot mesquin
  • Étymologie de « mesquin »
  • Phonétique de « mesquin »
  • Citations contenant le mot « mesquin »
  • Images d'illustration du mot « mesquin »
  • Traductions du mot « mesquin »
  • Synonymes de « mesquin »
  • Antonymes de « mesquin »

Définitions du mot mesquin

Trésor de la Langue Française informatisé

MESQUIN, -INE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.]
1. Qui s'attache à ce qui est petit, médiocre, aux détails infimes sans considération de l'ensemble; qui manque de grandeur, d'élévation, de générosité. Synon. bas, borné, étroit, médiocre; anton. généreux, noble.Gens mesquins. Tout plutôt que ces querelles incessantes... Mais, je vous en prie, n'essayez pas d'être généreuse à neuf heures du soir, et tout à fait mesquine à minuit (Maurois,Climats,1928, p.254).V. bourgeois ex. 8:
1. Plus il mesurait ce qu'il y avait de vil et de vulgaire, de mesquin et de ridicule − de bourgeois, en un mot − dans son attitude avec elle, plus il s'y incrustait. Montherl.,Pitié femmes,1936, p.1100.
[P. méton.] Attitude, idée, politique mesquine; esprit, procédé mesquin. Habitudes mesquines que donne l'existence étroite de la province (Balzac,E. Grandet,1834, p.256).Son intelligence, étroite, mesquine, spécialisée, ne s'élevait jamais jusqu'à cette vision supérieure de la vie, après laquelle un effort désintéressé ne se taxe plus de naïveté (Martin du G.,Devenir,1909, p.13).V. adoration ex. 3:
2. − Nous voilà bien loin de nos petites affaires... − Ah! tant mieux!... J'aime cela, j'aime nager en pleine métaphysique et oublier ainsi les misérables et mesquines négociations qui m'aident à maintenir ma mesquine et misérable existence... Miomandre,Écrit sur eau,1908, p.200.
2. Qui fait preuve d'une parcimonie excessive, compte tenu de ses moyens, de sa qualité; qui s'attache bassement aux intérêts matériels. Synon. chiche, avare; anton. généreux, prodigue.Vieillard mesquin. On voit quelquefois des gens qui, pauvres et mesquins, semblent se réveiller (...) et deviennent tout à coup éclatants, prodigues et magnifiques (Hugo,Misér., t.1, 1862, p.837).
[P. méton.] Cadeau mesquin; dépense, économie mesquine; intérêts, profits mesquins; c'est mesquin, ça fait mesquin, cela a l'air mesquin. La baronne était pauvre, mais elle était trop grande dame pour descendre jamais à de mesquins calculs (Ponson du Terr.,Rocambole,t.1, 1859, p.407).Sans attendre, elle lui donna vingt francs. Puis, cela lui parut mesquin (Zola, Pot-Bouille, 1882, p.251).Carlotta, pourtant, avait pris son air sérieux pour dire: «On ne boira pas de champagne.» C'était évidemment pour elle un sacrifice, et pendant qu'on y était, Edmond trouvait même ça légèrement mesquin (Aragon, Beaux quart., 1936, p.309).Théodoros lut la lettre [de la Reine d'Angleterre], se fit montrer les présents, les trouva des plus mesquins (Tharaud,Passant Éthiopie,1936, p.39).
B. − Vieilli ou littér. [En parlant d'un inanimé concr.] Pauvre d'apparence, restreint de proportions, de faibles dimensions. Synon. étriqué, étroit, exigu, misérable, pauvre.Chambre mesquine; logement mesquin. L'habit français, mesquin, écourté, conservait cependant quelque élégance (Jouy,Hermite,t.4, 1813, p.262).Une de ces maisons légères, à colonnes minces, à portiques mesquins, qui constituent le joli à Paris (Balzac,Goriot,1835, p.160):
3. ... je maudissais mon père d'avoir eu le premier l'idée de transformer (...) un site célèbre depuis l'Antiquité en un mesquin lotissement moderne... Cendrars,Bourlinguer,1948, p.97.
BEAUX-ARTS, MUS. Qui manque d'ampleur, de consistance; dont le sujet est pauvrement traité. Le défaut principal [du tableau de Gérard] consiste dans l'aspect petit et mesquin de l'ensemble de cette composition. Daphnis a l'air maigre et Chloé endormie sent la dame de la Chaussée d'Antin (Delécluze,Journal,1825, p.133).De la musique (...) peu accentuée, froide et quelquefois mesquine (Berlioz,À travers chants,1862, p.20).
REM. 1.
Mesquiner, verbe trans.,rare. Traiter de manière mesquine. C'est autant pour vous que pour moi que j'ai voulu la remettre à sa place. On a beau être marchand, on ne doit pas se laisser mesquiner aussi ouvertement (Leclercq,Prov. dram.,Mar. manqué, 1835, p.86).
2.
Mesquiniser (se), verbe pronom.,rare. Devenir mesquin. Toutes les vertus que l'on m'avait prêchées durant mon enfance s'appauvrirent, se mesquinisèrent, si humbles, si grêles à côté des splendeurs, de l'opulence, de la frénésie de certaines fautes (Bourget,Disciple,1889, p.91).
Prononc. et Orth.: [mεskε ̃], [me-], fém. [-in]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1604 au fig. «qui manque de grandeur» (Montchrestien, Hector ds Tragédies, éd. L. Petit de Julleville, p.12); 2. 1645 «chiche, ladre» (Cyrano de Bergerac, Le Pédant joué, III, 2 ds Rob.). Empr. − soit à l'ital. meschino, att. aux sens 1 et 2 dep. le xiiies. (Pucciandone Martelli et Libro della natura degli animali ds Batt.), proprement «pauvre, chétif» (début xives., Intelligenza, ibid.) − soit à l'esp. mezquino, att. au sens 2 dep. 1526 (Lazarillo de Tormes ds Al.), proprement «pauvre, indigent» (dep. ca 950, Glosas Emilianenses ds Cor.-Pasc.), tous deux empr. à l'ar. miskin «pauvre» (à l'orig. de l'a. prov. mesquin «id.», a. fr. meschin «jeune homme, serviteur»), v. FEW t.19, pp.127-128. Fréq. abs. littér.: 548. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 722, b) 762; xxes.: a) 1166, b) 604.
DÉR.
Mesquinement, adv.De manière mesquine. Agir, traiter mesquinement. Il dut vivre mesquinement dans la maison paternelle avec les souvenirs de ses deux années de splendeur parisienne et d'amour aristocratique (Balzac,Cabinet ant.,1839, p.166).Une justice [figure de Giotto], dont le visage grisâtre et mesquinement régulier était celui-là même qui, à Combray, caractérisait certaines jolies bourgeoises pieuses et sèches que je voyais à la messe et dont plusieurs étaient enrôlées d'avance dans les milices de réserve de l'injustice (Proust,Swann,1913, p.82).Beaux-arts. Cette figure est bien mesquinement dessinée, drapée (Ac. 1835-1935). [mεskinmɑ ̃], [me-]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1608 (D. de Fleurance Rivault, L'Art d'embellir, p.6a d'apr. H. Vaganay ds Fr. mod. t.6, p.63); de mesquin, -ine, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 22.
BBG.Kohlm. 1901, p.23. _ Quem. DDL t.7, 19 (s.v. mesquiner). _ Sain. Sources t.2 1972 [1925], p.395, 404. _ Wind 1928, passim.

Wiktionnaire

Adjectif

mesquin \mɛs.kɛ̃\ masculin

  1. Sans importance ni valeur, exigu et pauvre.
    • Les beautés de la nature semblent bien mesquines, comparées à leur représentation au théâtre. — (Honoré de Balzac; Les Paysans, 1823)
    • Le père avait la mine étoffée et majestueuse d’un roi mage. Nous nous trouvions bien laids et bien mesquins à côté de ce gaillard solennel ; et du ton le plus humble, le chapeau à la main, nous lui demandâmes s’il voulait bien daigner nous vendre quelques paires de babouches de maroquin jaune. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Mais la raison est toujours mesquine auprès du sentiment ; l’une est naturellement bornée, comme tout ce qui est positif, et l’autre est infini. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Quant aux brides, aux mors, aux têtières, aux frontails, nos langues du Nord sont trop froides, trop pauvres, trop mesquines, pour en décrire les somptuosités; […]. — (Théophile Gautier, L’Inde, dans Caprices et zigzags, 1852)
    • Quels que soient les procédés employés, fusées paragrêles, niagaras, herses électriques, la grêle n'y regarde pas, elle tombe là où elle doit tomber, et nos moyens sont trop mesquins pour être efficaces. — (Abbé Th. Moreux, Peut-on se protéger contre la grêle, L'Ouest-Éclair(Rennes), n° 7547 du 3 juillet 1922)
  2. Qui a un esprit étroit, en parlant d’une personne qui ne montre pas d’ouverture d’esprit.
    • C'est contre sa bigoterie, sa stupidité, la stupidité mesquine des médiocres qui veulent briser les ailes du génie, que Thea Kronborg devra livrer la plus dure des luttes qui la mèneront finalement au succès. — (Albert Baiwir, Le déclin de l'individualisme chez les romanciers américains contemporains, Liège : Faculté de Philosophie et Lettres & Paris : Librairie E. Droz, 1943, page 377)
    • Et puis, on leur avait créé d’autres ennuis, suscité d’autres chicanes mesquines. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  3. Qui témoigne d’avarice, de parcimonie excessive.
    • Le « gros » l’entretenait parcimonieusement de repas et de cadeaux mesquins et lui payait sa chambre, au coin de la rue Grange-Batelière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
  4. (Peinture) Qui est maigre, pauvre, de mauvais goût.
    • Ce contour est mesquin. - Cette figure est d’un dessin sec et mesquin. - La composition de ce tableau est mesquine.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MESQUIN, INE. adj.
Qui est chiche, qui fait une dépense fort au-dessous de sa fortune et de sa condition. Cet homme est fort mesquin. Elle est trop mesquine. On accuse quelquefois les gens raisonnables et économes d'être mesquins. Il se dit aussi des Choses dans lesquelles on met plus de parcimonie qu'il ne convient, eu égard à sa fortune et à son état. Il fait une dépense bien mesquine. Son ordinaire est assez mesquin. Il a un mobilier bien mesquin. Mener une vie mesquine. Il signifie encore figurément Qui voit les choses d'une manière étroite. Avoir l'esprit mesquin. On dit dans le même sens Politique mesquine. Idées mesquines. Par extension, Plan mesquin. Procédé mesquin.

MESQUIN, dans les Arts du dessin, signifie Qui est maigre, pauvre, de mauvais goût. Ce contour est mesquin. Cette figure est mesquine, est d'un caractère mesquin, est d'un dessin sec et mesquin. La manière de ce peintre, la composition de ce tableau est mesquine. Architecture, décoration mesquine.

Littré (1872-1877)

MESQUIN (mè-skin, ski-n') adj.
  • 1Qui est de pauvre et chétive apparence. Mine mesquine. Air mesquin. On montrait, il n'y a pas encore longtemps, dans un petit collége de Paris, la chambre très mesquine que le futur cardinal [Dubois] y habitait ; cette chambre n'était pas aussi révérée que l'a été celle d'Érasme au collége de Montaigu, D'Alembert, Art. du card. Dubois.

    Fig. en parlant des arts du dessin, pauvre, maigre, de mauvais goût. Dessin mesquin. La manière de ce peintre est mesquine. Celui [le temple à Jérusalem] de Zorobabel était petit, bas, mesquin, sans proportions, sans architecture ; il ne méritait pas la curiosité de Pompée, Voltaire, Philos. Hérode et sa vie privée.

  • 2En parlant des choses, qui n'a point les qualités de grandeur, de largeur. Politique mesquine. Idée mesquine.
  • 3Qui fait des mesquineries, des épargnes sordides. On accuse quelquefois les gens raisonnables et économes d'être mesquins, Dict. de l'Acad.

    En parlant des choses, qui porte la marque de la mesquinerie. Le présent qu'il vous fait ne le ruinera pas, il est bien mesquin, Marivaux, Jeux de l'am. et du has. III, 6. La vie triste et mesquine des pères est presque toujours la source du désordre des enfants, Rousseau, Hél. V, 2.

HISTORIQUE

XIIe s. Et li viel homme et li jeune mesquin, Ronc. 155.

XIIIe s. Com cele qui ne fine [cesse] De servir plus à gré qu'une povre meschine, Berte, LVI.

XIVe s. Or me veilliez oïr, chevalier et meschin ; Bourjoises et bourjois, prestres, clers, jacobin, Et je vous chanterai commencement et fin De la vie vaillant Bertran du Guesclin, Guesclin. 5.

XVe s. Elle estoit meschine, faisant le menage commun, comme les lits, le pain, et autres telles affaires, Louis XI, Nouv. XVII.

XVIe s. Dont quant ce vice entre en dame ou meschine, Tant plus vieillit et tant plus s'enracine, Marot, J. V, 198.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MESQUIN, en Peinture, est une sorte de mauvais goût, où tout est chétif & amaigri, & où il regne un air de secheresse qui ôte le caractere & l’effet à tous les objets. On dit, les ouvrages de ce peintre sont secs, mesquins ; composition mesquine, caractere mesquin, mesquinement dessiné.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « mesquin »

(XVIIe siècle)[1] De l’italien meschino[1] ou de l’espagnol mezquino[1][2], tous deux issus de l’arabe مسكين, miskīn (« pauvre »), lui-même issu de l’akkadien 𒈦𒂗𒆕, muškēnu/muškēnum (« celui qui se prosterne, se soumet ») [1], traduit en urartéen par mesken (le soumis).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

De l’arabe مسكين, miskīn (« pauvre ») via l’italien meschino ou l’espagnol mezquino. Le mot est, originellement, issu de l'akkadien 𒈦𒂗𒆕.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, meskène, servante ; Hainaut, méquéne, servante ; provenç. mesquin, chétif, misérable, faible, délicat ; cat. mesqui ; esp. mezquino ; port. mesquinho ; ital. meschino ; anc. franç. meskin. meskine, meschin, meschine, jeune garçon, jeune fille, serviteur, servante ; de l'arabe maskin, pauvre, par l'intermédiaire de l'espagnol. La série des sens est : pauvre, chétif, puis jeune garçon, jeune fille, considérés comme faibles par l'âge, et, par suite, serviteur, servante. Le sens actuel de mesquin se déduit facilement du sens étymologique ; mais il est singulier qu'il n'y en ait aucune trace dans les anciens textes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « mesquin »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mesquin mɛskɛ̃

Citations contenant le mot « mesquin »

  • Rien ne rend plus rusé, plus hypocrite que l'amour. Ce sentiment, qui est censé être le plus grand de tous, nous fait faire, sans honte, les choses les plus petites et les plus mesquines. De Claire Martin / Doux-amer
  • Ce qui abat, ce qui accable, ce qui détruit irrémédiablement l'âme, c'est la médiocrité de la douleur et de la joie, la souffrance égoïste et mesquine. De Romain Rolland / Jean-Christophe
  • Il arrive à chacun de se croire un surhomme tant qu'il ne s'est pas aperçu qu'il est en même temps mesquin, impur et perfide. De Ernesto Sabato / Le tunnel
  • Redouter l'échec, c'est redouter le ridicule, il n'y a rien de plus mesquin. Aller de l'avant - c'est justement ne pas craindre de devenir la risée de ses semblables. De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • Soyez au-dessus des louanges et des blâmes mesquins que distribue le monde. De Swâmi Râmdâs
  • L'immortalité peut être bien mesquine. De Roger Dalton / Taberna y otros lugares
  • L'homme ? Un magicien parfois, mais combien mesquin son pouvoir, petites ses réalisations. De Yves Thériault / Aaron
  • Il faut de l'héroïsme pour remplir le rôle mesquin que chaque jour nous propose. De Rex Desmarchais / Le feu intérieur
  • Le don de soi s'exprime dans l'absolu, dans la vie quotidienne, on devient mesquin, on se met à compter, à calculer. De Hélène Rioux / J'elle
  • L'envie est un vice mesquin, sordide - le vice du forçat qui boude parce que son compagnon de captivité a reçu une plus forte ration de soupe. De John Braine / Une pièce au soleil
  • Il n'existe pas d'animal plus mesquin, stupide, infâme, pitoyable, égoïste, méchant, envieux et ingrat que le public. Il est le plus grand des lâches, car il a peur de lui-même. De William Hazlitt / Propos de table
  • L'administration, c'est mesquin, petit, tracassier. Le gouvernement, c'est pénible, difficile, délicat. La guerre, voyez-vous, c'est horrible, mais la paix, la paix, il faut bien le dire, c'est assommant. De Charles de Gaulle
  • Quand on modifie derrière son dos des itw,quand on déclare qu’on est là pour lui apprendre à se passer de joueurs, en gros on lui apprend son métier et l’humilie,on le laisse partir et on fait pas le mesquin à réclamer des tunes.Hors de prix et décevant, PS devait partir pour 0. pic.twitter.com/3FldpUNxTI Girondins4Ever, Florian Brunet : "Quand on lui apprend son métier et qu'on l'humilie, on le laisse partir et on ne fait pas le mesquin à réclamer des tunes" | Girondins4Ever
  • Après cette passe d'armes, l'entretien a heureusement repris sur un ton plus apaisé. Avant d'en terminer, Didier Raoult ne manquera cependant pas de railler une dernière fois le style de son camarade : « Vous êtes terriblement mesquin », lui lâchera-t-il. leparisien.fr, «Vous avez déjà soigné quelqu’un ?» : quand le Pr Raoult menace de quitter le plateau de Bourdin - Le Parisien
  • Quant à Rached Ghannouchi, qui n’a aucune expérience de l’Etat et qui a livré la gestion quotidienne de l’Assemblée à son proche, le très mesquin Habib Khedher, dont il a fait son grand chambellan, il fera son adieu à la présidence de l’ARP si la dissolution est actée. Kapitalis, Pourquoi Ghannouchi et Karoui redoutent-ils la dissolution de l’Assemblée ? - Kapitalis
  • On peut s’arrêter sur l’aspect transgressif de ces sept candidatures, critiquer leur geste et leurs profils pour ne pas se poser les questions. Mais ce serait mesquin de s’arrêter à cela et refuser de réfléchir plus profondément. Le pape François insiste sur la synodalité, et cela doit nous inciter à réfléchir à l’échelle locale. Car si on attend pour ce sujet une décision qui soit universelle, elle ne se fera pas. » La Croix, Femmes dans l’Église, la « méthode Soupa » en question
  • Non, mais sérieux, si tu n’es pas assez franc et transparent pour t’exprimer par un « vrai » profil Facebook ou autre bon ben… tu devrais peut-être considérer garder ton opinion pour toi, car selon mon expérience, de toute façon souvent tu préfères nettement insulter derrière ton écran que discuter! Bref, si tu n’étais pas game d’avoir cette conversation en face à face ou même de répéter ce que tu as écrit sur une scène et/ou devant une foule de personnes, c’est peut-être parce que tu ne devrais pas l’écrire ou que tes propos ont besoin d’être exprimés plus respectueusement. Ayons de vraies discussions franches… pas du bullying mesquin en cachette. VIVA MÉDIA, La chasse est ouverte | VIVA MÉDIA
  • Cela amuse visiblement moins Rudy Gobert, qui a été le premier joueur NBA testé positif au Covid-19 début mars. Ce qui avait entraîné l'interruption de la saison. "Je ne sais pas si quelqu'un va l'utiliser, mais je trouve que c'est un peu mesquin, a témoigné le pivot français du Jazz pour ESPN. En même temps, vous voulez être sûr que les gens respectent les règles. Mais je ne suis pas sûr que cette ligne va vraiment aider. Je pense que c'est plus une question de respect entre nous, et de vivre comme une petite communauté. Aujourd'hui, je pense que tout le monde est plutôt bien renseigné sur le virus, donc c'est plus une question de respect. On veut quand même être en mesure de socialiser et de faire ce genre de choses, tout en respectant l'espace de chacun et en essayant de porter le masque à l'intérieur, particulièrement quand il y a du monde." Questionné sur le même sujet, Donte DiVincenzo a confié qu'il ne comptait pas utiliser cette hotline. "Tout ce qui me préoccupe, c'est mes coéquipiers et moi, et je sais qu'on prend toutes les précautions et qu'on suit tous les protocoles", a déclaré l'arrière des Bucks.  Orange Sports, NBA : Gobert pas convaincu par la hotline

Images d'illustration du mot « mesquin »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « mesquin »

Langue Traduction
Anglais mean
Espagnol media
Italien significare
Allemand bedeuten
Chinois 意思
Arabe تعني
Portugais significar
Russe значит
Japonais 平均
Basque besteko
Corse significa
Source : Google Translate API

Synonymes de « mesquin »

Source : synonymes de mesquin sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mesquin »

Partager