La langue française

Magnifique

Sommaire

  • Définitions du mot magnifique
  • Étymologie de « magnifique »
  • Phonétique de « magnifique »
  • Citations contenant le mot « magnifique »
  • Images d'illustration du mot « magnifique »
  • Traductions du mot « magnifique »
  • Synonymes de « magnifique »
  • Antonymes de « magnifique »

Définitions du mot magnifique

Trésor de la Langue Française informatisé

MAGNIFIQUE, adj.

A. − [En parlant d'une pers., parfois d'un groupe de pers. et p. méton. de certains attributs de la pers.]
1. Vieilli
a) Qui est riche, qui a un train de vie fastueux, qui est généreux avec éclat, qui dépense sans compter pour lui ou pour les autres. Faites d'Amsterdam la résidence d'une cour galante et magnifique; changez ses vaisseaux en habits brodés (Destutt de Tr.,Comment. sur Espr. des lois,1807, p. 89).Le comte, mon maître, est un seigneur magnifique qui ne regarde pas à la dépense (Gautier,Fracasse,1863, p. 357):
1. ... les habitans se taxèrent pour subvenir aux dépenses de cette belle réception de leur seigneur. Il ne fut pas moins généreux et magnifique; il distribua des présens et des aumônes, et fit, selon la coutume, ouvrir les prisons de la ville... Barante,Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1821-24, p. 359.
Magnifique dans, en + subst.S'il était magnifique en habillemens, en chevaux, en armures, en joyaux, il ne l'était pas moins en ornemens d'église (Barante,Hist. ducs Bourg.,t. 4, 1821-24p. 89).Elle est magnifique dans ses dépenses (A. France,Île ping.,1908, p. 138).
Magnifique pour + inf.Les Coëtquidan, on l'a déjà vu, étaient toujours magnifiques pour faire cadeau des journaux qu'ils avaient lus (Montherl.,Célibataires,1934, p. 777).
Emploi subst. (avec parfois valeur de surnom). Personne riche, qui a un train de vie fastueux. Une fois de plus l'Ascète [Shelley] dut s'adapter au mode de vie du Magnifique [Byron] (Maurois,Ariel,1923, p. 289).Quel Laurent? Y a-t-il deux Laurent à Florence? Je te parle de Laurent le magnifique (...), de notre prince (Salacrou,Terre ronde,1938, i, 1, p. 132).
[P. méton.] L'existence magnifique et les dépenses de roi d'un inconnu (Nodier,J. Sbogar,1818, p. 134).
b) [Entre dans des appellations honorifiques désignant autrefois des personnages haut placés, des collectivités ayant un rôle important ou une grande renommée] Le magnifique sénat des bourgmestres [à Aix-la-Chapelle] était consterné (Hugo,Rhin,1842, p. 67).Les bancs de la noblesse et du clergé garnis des magnifiques députés de ces deux ordres (Erckm.-Chatr.,Hist. paysan,t. 1, 1870, p. 250).
En partic. [En Suisse, qualifiait les membres du conseil souverain de certaines républiques ou le conseil lui-même] Magnifiques seigneurs. Rêver au retour des Magnifiques Excellences de Berne (Gobineau,Corresp.[avec Tocqueville], 1851, p. 166).Le magnifique Conseil [de Genève] (Guéhenno,Jean-Jacques,1950, p. 112).
Subst. masc. [À Venise] Les Magnifiques de Venise ont dû goûter de la même manière la splendeur aisée des grandes toiles du Véronèse (Bourget,Nouv. Essais psychol.,1885, p. 147).
[P. méton.] Nom, position magnifique; titres magnifiques. Il avait à vendre les grandes charges et les emplois magnifiques dont ces deux cardinaux étaient en possession (Dumas père, Monte-Cristo,t. 1, 1846, p. 223).
2. Qui est beau, vigoureux physiquement; qui a une belle attitude extérieure, une mise élégante, luxueuse. La petite fille demeurait chétive, inquiétante, tandis que le petit garçon (...) poussait magnifique (Zola,DrPascal,1893, p. 118).De Guiche, magnifique et vieillissant, marche auprès d'elle (Rostand,Cyrano,1898, v, 1, p. 204).
Magnifique de + subst.Almées (...). Magnifiques de costumes et de bijouteries (Fromentin,Voy. Égypte,1869, p. 88).
[P. méton.] Voix magnifique; magnifiques cheveux; dents, yeux magnifiques. Aujourd'hui (...) ils [les enfants trouvés] montrent une enfance magnifique (Las Cases,Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 906).Je me sens dans une forme magnifique (Arnoux,Chiffre,1926, p. 228).
3. Qui est remarquable dans une activité, dans une attitude morale, intérieure. Courbet fut un magnifique ouvrier (Mauclair,Maîtres impressionn.,1923, p. 32).Il oppose à son héros magnifique un couple hideux (...) confit en sournoiserie et en lâcheté bourgeoise (Brasillach,Corneille,1938, p. 284).
Magnifique à + inf.:
2. Bacon porta son imagination dans la physique, comme Platon avait porté la sienne dans la métaphysique; aussi hardi et aussi hasardeux à établir des conjectures, en invoquant l'expérience, que Platon était magnifique à étaler des vraisemblances. Joubert,Pensées,t. 2, 1824, p. 172.
[Avec une nuance péj.] Qui a une attitude hautaine, de dédain, qui est orgueilleux. Est-on coupable parce qu'on lutte avec des êtres indifférents au dommage qu'on leur fait, ou trop magnifiques pour daigner s'en apercevoir? (Sand,Jacques,1834, p. 331).
[P. méton.] Il fit un vain usage de sa magnifique intelligence (Sand,Hist. vie,t. 1, 1855, p. 449).Mesurez le concours chaleureux, désintéressé, magnifique, de Léon Daudet (Maurras,Kiel et Tanger,1914, p. lxxx).
SYNT. Magnifique effort, résultat, succès; élan, geste, idée magnifique; avenir, rôle, tâche, vie magnifique; magnifiques espérances; promesses, rêves magnifiques.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Il aimait qu'elle lui attribuât du magnifique dans l'âme (Adam,Enf. Aust.,1902, p. 121).
C'est magnifique, il est magnifique de + inf.Il est magnifique de l'avoir [l'argent] et d'en user ; il est détestable de vivre pour l'avoir (Barrès,Cahiers,t. 11, 1917, p. 308).C'était magnifique de voir Van Bergen égrener une grappe de muscat d'un coup de dents (Van der Meersch,Empreinte dieu,1936, p.84).
[En fonction d'interj. marquant la satisfaction] :
3. ... ainsi, messieurs, je vais vous lire le morceau en question, dont nous laisserons la date en blanc: écoutez bien. (...) le sénateur: Admirable! magnifique! vous êtes un excellent homme de nous avoir déterré ce morceau de philosophie indienne... J. de Maistre, Soirées St-Pétersb.,t. 1, 1821, p. 39.
B. − [En parlant d'une chose, parfois d'un animal ou d'une plante et p. méton. d'une de leurs qualités]
1. [En parlant d'une chose concr.] Qui est d'une beauté somptueuse, pleine d'éclat; qui est luxueux. Magnifique appartement, hôtel, palais:
4. Honorez ses travaux [du pasteur de village]. Que son logis antique, Par vous rendu décent et non pas magnifique, Au dedans des vertus renfermant les trésors, D'un air de propreté s'embellisse au dehors: La pauvreté dégrade, et le faste révolte. Delille,Homme des champs,1800, p. 58.
SYNT. Magnifique château, église, ouvrage, portrait; magnifique cadeau, héritage, présent; magnifique costume, tapis, tapisserie; chant magnifique; salon, temple magnifique; habit, robe magnifique; dentelles, ruines magnifiques; fêtes, funérailles magnifiques.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. De pareils choix [des asperges coûteuses] n'abordent jamais les palais; on y veut du beau et non du magnifique (Brillat-Sav.,Physiol. goût,1825, p. 359).
[P. méton.] Il jouissait du contraste de la simplicité de sa toilette actuelle avec l'élégance magnifique de celle de la veille (Stendhal,Rouge et Noir,1830, p. 297).
En partic. [En parlant d'un mode d'expression, d'une oeuvre de l'esprit] Remarquable par la pompe, l'éclat, solennel. Magnifique discours, éloge; expression, mot, style magnifique; pages, termes magnifiques. Les sorciers jadis faisoient ou empêchoient les prodiges, à l'aide de quelques paroles magnifiques (Staël,Allemagne,t. 2, 1810, p. 188).Je le vois très bien [Jaurès] (...) adressant en pensée au socle vide ces magnifiques banalités dont il avait le secret (J. Tharaud, Chez Barrès,1928, p. 262).
2. [En parlant d'un élément de la nature, d'un phénomène naturel] Très beau. Temps magnifique. Un magnifique soleil d'été se couchait derrière les grands arbres qui entourent votre maison (Du Camp,Mém. suic.,1853, p. 124).J'ai vu un grand vautour noir (...). Cette bête, affreuse sur le sol, est magnifique dans les airs (Green,Journal,1934, p. 186):
5. Le jardin était un de ces vieux jardins de province (...) divisés en quatre carrés (...). Un seul carré était réservé aux fleurs. Dans les trois autres, plantés à leurs angles d'arbres fruitiers, poussaient des choux magnifiques, des salades superbes. Zola,Conquête Plassans,1874, p. 928.
SYNT. Magnifique horizon, jardin, paysage, soirée; magnifique scène, spectacle; ciel, journée, nuit, route, vue magnifique; magnifiques chevaux; arbres, fleurs magnifiques.
Loc. verb. Faire magnifique. Faire un temps magnifique:
6. lia: (...) Il faisait beau, n'est-ce pas, l'autre jour, sur Gomorrhe? jean: Il faisait magnifique. lia: C'était l'alouette et le soleil. Giraudoux,Sodome,1943, II, 8, p. 154.
[P. méton.] Puissance magnifique d'un atome! Peu à peu de petits pins surgissent (Pesquidoux,Chez nous,1921, p. 118).
C. − Par antiphrase, iron.
1. [En parlant d'une pers.] Il y a place pour un plat coquin et pour un magnifique scélérat (Bourget,Essais psychol.,1883, p. 232).
2. [En parlant d'un sentiment, d'un fait humain] J'ai toute la Suisse dans une magnifique horreur (Staël,Lettres div.,1794, p. 552).Le baigneur sort de la «piscine»: il est orné d'un magnifique eczéma (T'Serstevens, Itinér. esp.,1933, p. 82).
Prononc. et Orth.: [maɳifik]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 «qui aime le faste, prodigue» (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, II, XXII, p. 193: l'ome ki est magnifiques est ententis par sa nature que ses afferes soient fet a grant honoz et a grant despens pluz volenters que a petis); 2. 1352-56 «(du style) emphatique» langage magnifique (Bers., Tit. Liv., ms. Ste Gen., fol. 121 b ds Gdf. Compl.); 3. 1504 «splendide, grandiose» temple manifique [dédié à Auguste] (Lemaire de Belges, Le Temple d'Honneur IV, 239 ds Hug.); 4. 1600 «très beau en son genre» (O. de Serres, Théâtre d'Agriculture, éd. Genève, Berjon, 1611, XV, p. 577: ces magnifiques animaux [les vers à soie]); 5. 1474 titre honorifique, magnifiques Seigneurs [de la vieille Ligue de la haute Allemagne] (Mém. de Commines, Preuves par Lenglet du Fresnoy, 1747, III, 310 ds Bartzsch, p.13). Empr. au lat. magnificus (proprement «qui fait grand») «(d'une personne) qui fait de grandes dépenses, fastueux; qui a grande allure; noble, généreux», «(d'une chose) de grand air, somptueux»; «(du style) pompeux; beau, grandiose». Fréq. abs. littér.: 4688. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 7978, b) 8065; xxes.: a) 6007, b) 5194. Bbg. Duch. Beauté. 1960, pp. 121-122. _ Tracc. 1907, p. 153.

Wiktionnaire

Adjectif

magnifique \ma.ɲi.fik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est plein de magnificence, somptueux.
    • À Saint-Georges, un hôtel possédait une magnifique piscine, où je vis plusieurs fêtes nautiques. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • […] — (les Martiens, au moyen d’une drogue procurant des rêves magnifiques, supprimaient les malades, les infirmes et les mal nés, de sorte que, chez eux, la pitié était des plus rudimentaires) — […] — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, n°1, janvier 1914)
    • C’était magnifique, grandiose, magique. Vous savez, tous ces mots qui n’en peuvent plus d’être éblouis. — (Nadia Plourde, La gloire de mes élèves, éditions Les 400 coups, Montréal, 2008, p. 205)
  2. (Par extension) Très beau.
    • Le Caux est une terre à blé, mais la vallée verdoyante du Bray est un immense et magnifique pâturage où un élevage intensif se pratique dans des prés incomparables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Un temps magnifique. — La nuit est magnifique.
  3. (Figuré) Pompeux, éclatant, qui fait espérer de grandes choses.
    • Supputer ce qui eût été accompli, avec une volonté différente, est une spéculation aussi vaine que magnifique. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 409 de l’éd. de 1921)
    • Des titres magnifiques.
    • Des promesses magnifiques.
  4. Qui a des manières fastueuses, en parlant d’une personne, qui a grand air, qui se plaît à faire des libéralités.
    • Un seigneur magnifique.
  5. (Littéraire) Beau par sa grandeur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MAGNIFIQUE. adj. des deux genres
. Qui est plein de magnificence. Temple, bâtiment magnifique. Meubles magnifiques. Festin magnifique. Réception magnifique. Présents magnifiques. Par extension, Un temps magnifique, Un très beau temps. La nuit est magnifique. Figurément, Des titres magnifiques, Des titres pompeux, éclatants. Des promesses magnifiques, Des promesses qui font espérer de grandes choses. Il se dit aussi des Personnes et signifie Qui a des manières fastueuses, qui a grand air, qui se plaît à faire des libéralités. Un seigneur magnifique.

Littré (1872-1877)

MAGNIFIQUE (ma-gni-fi-k') adj.
  • 1Qui se plaît à faire de grandes et éclatantes dépenses, ou de grands dons ; qui se montre avec splendeur. [Dans l'amour] l'on devient magnifique sans l'avoir jamais été, Pascal, Amour. Elle était au dehors reine magnifique, au dedans humble servante de Dieu, Fléchier, Mar.-Thér. Tel a vécu pendant toute sa vie chagrin, emporté, avare, qui était né gai, paisible, paresseux, magnifique, La Bruyère, XI. Voilà Sésostris, répondit Arcésius, et tu vois par son exemple combien les dieux sont magnifiques à récompenser les bons rois, Fénelon, Tél. XIX. Le plus fidèle de tous les amis, le plus magnifique de tous les bienfaiteurs, Massillon, Carême, Pécheresse.

    S. m. Celui qui est magnifique. Ce que le libéral fait par générosité, le magnifique ne le fait que par ostentation, Dict. de l'Acad. Le magnifique était un nom de guerre Qu'on lui donna ; bien l'avait mérité, La Fontaine, Magn.

  • 2Il se dit des choses, dans le même sens. Des récompenses magnifiques. Que je croirais lui faire un présent magnifique, Corneille, Sert. III, 2. Soit qu'il embellît cette magnifique maison, Bossuet, Louis de Bourbon. Quand verrai-je, Ô Sion, relever tes remparts Et de tes tours les magnifiques faîtes ? Racine, Esth. I, 2.

    Ironiquement. Il vint ici un augustin indigne, très indigne, et à qui je ne répondis sur ses magnifiques ignorances…, Sévigné, 12 juin 1680.

  • 3 Fig. Il se dit de ce qui a une pompe comparée à la magnificence. Des titres magnifiques. N'attendez pas [du prince mourant], messieurs, de ces magnifiques paroles qui ne servent qu'à faire connaître, sinon un orgueil caché, du moins les efforts d'une âme agitée, Bossuet, Louis de Bourbon. À la vue d'un si grand objet [le crucifix apporté à la mourante], n'attendez pas de cette princesse des discours étudiés et magnifiques : une sainte simplicité fait ici toute la grandeur, Bossuet, Duch. d'Orl. Et souvent on ennuie en termes magnifiques, Boileau, Épît. IV.

    Style magnifique, voy. STYLE.

    Des promesses magnifiques, des promesses qui font espérer beaucoup.

  • 4 Familièrement. Très beau. Un temps magnifique. Ses états de service sont magnifiques. Oh ! l'avenir est magnifique, Jeunes Français, jeunes amis, Hugo, Chants du crépusc. I.
  • 5Magnifiques seigneurs, titre donné au conseil souverain de quelques républiques suisses. Après bien des séances et de mûres délibérations, le magnifique conseil des deux cents prononça que Jésus n'était mort que pour le salut des élus : on conçoit bien que ce jugement fut une affaire de faveur, et que Jésus serait mort pour les damnés si le professeur Tronchin avait eu plus de crédit que son adversaire, Rousseau, Lett. de la Mont. 5e lett.
  • 6 S. m. Le magnifique, espèce d'oiseau de paradis ou paradisier

HISTORIQUE

XIIIe s. Li hom qui est magnifiques est ententis par sa nature, que ses affaires soient faiz à grant honor et à grant despens plus volentiers que à petiz ; et qui en ce faut, il est apelez parvifiques, Latini, Trésor, p. 286.

XVIe s. De ce point se prendra garde le gouverneur de ces magnifiques animaux [vers à soie], pour lui-mesme estre exemple de netteté à tous ceulx qu'il a sous sa charge, De Serres, 482. Ces magnifiques [les Vénitiens] perdirent ce peuple et beaucoup de leur creance par le manquement…, D'Aubigné, Hist. II, 74. Resjouytoi, David… Ores la France entend, d'un magnifique ton, Bruire divinement ta royale chanson, Desportes, Tombeau de Desportes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MAGNIFIQUE, adj. (Gram.) il se dit au simple & au figuré, des personnes & des choses, & il désigne tout ce qui donne un idée de grandeur & d’opulence. Un homme est magnifique, lorsqu’il nous offre en lui-même, & dans tout ce qui l’intéresse, un spectacle de dépense, de libéralité & de richesse, que sa figure & ses actions ne déparent point ; un entrée est magnifique, lorsqu’on a pourvû à tout ce qui peut lui donner un grand éclat par le choix des chevaux, des voitures, des vêtemens, & de tout ce qui tient au cortege ; un éloge est magnifique, lorsqu’il nous donne de la personne qui l’a fait, & de celle à qui il est adressé, une très-haute idée. Le luxe va quelquefois sans la magnificence, mais la magnificence est inséparable du luxe ; c’est par cette raison qu’elle éblouit souvent & qu’elle ne touche jamais.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « magnifique »

Du latin magnificus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. manifique ; provenç. magnific ; espagn. et ital. magnifico ; du lat. magnificus (voy. MAGNIFIER).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « magnifique »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
magnifique maɲifik

Citations contenant le mot « magnifique »

  • Tout ce qu'on ne connaît pas paraît magnifique. De Tacite
  • Se plaindre est un des moyens d'obtenir. La pitié est d'un magnifique rapport. De Henry de Montherlant / La reine morte
  • Une seule chose compte : c'est l'engrenage magnifique qui s'appelle le monde. De Ella Maillart
  • J’admire les gens qui divorcent à 70 ans. C’est la preuve d’une liberté magnifique ! De Sophie Marceau / Elle 7 octobre 2002
  • Si on commence à rentrer dans le regret, c’est foutu. Les échecs, c’est magnifique De Vincent Lindon / Le Parisien, 20 janvier 2016
  • La vie, même la plus dure, est le trésor le plus beau, le plus magnifique, le plus miraculeux du monde. De Pitirim Sorokin / Les Voies et le pouvoir de l'amour
  • Le monde est un endroit magnifique pour lequel il vaut la peine de se battre. De Ernest Hemingway / Pour qui sonne le glas
  • L’amour est une catastrophe magnifique : savoir que l’on fonce dans un mur, et accélérer quand même. De Frédéric Beigbeder / L’Amour dure trois ans
  • Malgré tout, ces magnifiques œuvres de Gilles Sacksick viennent embellir les murs de la ville dont la minéralité magnifie la couleur qui se joue de la lumière changeante du jour. Émotion, émerveillement et plaisir sont au rendez-vous à chaque coin de rue. ladepeche.fr, Martel. "Dedans-Dehors" : une magnifique expo de Gilles Sacksick - ladepeche.fr
  • La vie est magnifique aussi longtemps qu’elle vous consume. De David Herbert Lawrence / Ile, mon île
  • L'épargne est une magnifique réalité, spécialement quand nos parents l'ont pratiquée. De Mark Twain
  • Si le travail était une si magnifique chose, les riches en auraient gardé plus pour eux. De Bruce Grocott
  • La connaissance est pour l'humanité un magnifique moyen de s'anéantir elle-même. De Friedrich Nietzsche / Oeuvres posthumes
  • Une lettre c'est magnifique et précieux comme un morceau d'âme. De Anne Dandurand / Petites âmes sous ultimatum
  • C’est magnifique d’essayer de creuser sa sensibilité pour faire partager des émotions. De Annie Lemoine / Evene.fr - Janvier 2006
  • Moussa Marega conclut très fort la saison depuis la reprise de la Primeira Liga. L'attaquant du FC Porto a inscrit son sixième but lors des six derniers matchs, lundi lors de la large victoire du FC Porto face à Moreirense (6-1). Et il l'a fait d'une manière somptueuse en envoyant un coup franc magnifique dans la lucarne du but adverse. RMC SPORT, Porto: le coup franc magnifique de Marega

Images d'illustration du mot « magnifique »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « magnifique »

Langue Traduction
Anglais magnificent
Espagnol espléndido
Italien magnifico
Allemand großartig
Chinois 壮丽的
Arabe رائع
Portugais magnífico
Russe великолепный
Japonais 壮大
Basque bikain
Corse magnificu
Source : Google Translate API

Synonymes de « magnifique »

Source : synonymes de magnifique sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « magnifique »

Partager