La langue française

Ménage

Sommaire

  • Définitions du mot ménage
  • Étymologie de « ménage »
  • Phonétique de « ménage »
  • Citations contenant le mot « ménage »
  • Traductions du mot « ménage »
  • Antonymes de « ménage »

Définitions du mot ménage

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉNAGE, subst. masc.

I. − [En parlant des aspects matériels de la vie au foyer]
A. − Vx. Bonne gestion des revenus, des biens. L'économie et le ménage financier de Sully étaient favorables sans doute au peuple, à l'agriculture (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 8, 1853, p. 182).
B. −
1. Ensemble des tâches domestiques (notamment organisation du budget, entretien du logement, du linge, préparation des repas) se rapportant à l'entretien d'une famille. Dépenses du ménage; mener son ménage tambour battant, le mener d'une main discrète; ménage bien, mal conduit. [Il] remit l'approximative somme nécessaire à l'entretien du ménage pendant son absence (Huysmans,À rebours, 1884, p. 167).Il rassemblait les «scudi» [les écus], en faisant une sorte de gâteau qu'il aplatissait de sa semelle. Avec la pelle, il le coupait en deux. Une moitié était pour Mary: loyer et ménage (Maurois,Ariel, 1923, p. 327):
1. Ils vivaient automatiquement sans s'inquiéter de ce qui se passait autour d'eux ou au dehors. Ils laissaient la direction du ménage à Catherinette, ne voulaient voir personne, s'asseyaient à table sans appétit... Theuriet,Mais. deux barbeaux, 1879, p. 49.
2. En partic. Ensemble des travaux de propreté et d'entretien d'un logement. Ce qui contribua surtout à rendre Rodolphe amoureux fou de Mademoiselle Mimi, ce furent ses mains que, malgré les soins du ménage, elle savait conserver plus blanches que les mains de la déesse de l'oisiveté (Murger,Scènes vie boh., 1851, p. 157).MmeMaillecottin n'est d'humeur à commencer les besognes de ménage proprement dites que lorsqu'il n'y a personne autour d'elle pour lui troubler les idées et contrarier ses innombrables allées et venues (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.60):
2. Elle tournait toute la matinée, balayant, époussetant, nettoyant les chambres, lavant la vaisselle, faisant des besognes qui l'auraient écoeurée autrefois. Jusqu'à midi, ces soins de ménage la tenaient sur les jambes, active et muette, sans lui laisser le temps de songer à autre chose qu'aux toiles d'araignée qui pendaient au plafond et qu'à la graisse qui salissait les assiettes. Zola,Th. Raquin, 1867, p. 160.
SYNT. Faire le ménage de qqn, de qqc.; faire son ménage soi-même; vaquer aux soins du ménage; être chargé, s'occuper du ménage (de qqn).
Faire des ménages. Faire le ménage chez des particuliers moyennant salaire. Elle offrait de veiller une nuit sur deux. «Pas toutes les nuits, pauvre, parce qu'elle avait tous ses ménages à faire...» (Malègue,Augustin, t. 2, 1933, p. 298).Le précepteur de mes enfants est un pauvre garçon nourri par charité au petit séminaire. Sa mère faisait des ménages à Bordeaux (Mauriac,Asmodée, 1938, ii, 7, p. 86).
Femme de ménage. V. femme I C 2.P. plaisant. Homme de ménage. Homme qui fait le ménage ou qui aide aux tâches ménagères. Dubuche, qui avait des qualités d'homme de ménage, aidait Sandoz à servir le thé (Zola, Œuvre, 1886, p. 91).
C. − L'intérieur, la maison. À présent que la politique et les aventures tragiques d'amour ont cessé de remplir la vie des grandes dames romaines, à quoi passent-elles leur temps dans l'intérieur de leur ménage? (Chateaubr.,Mém., t. 3, 1848, p. 436).Elle [la tasse] était retournée cul en l'air sur sa soucoupe, comme les tasses propres doivent être dans un ménage bien ordonné(Giono,Baumugnes, 1929, p. 70):
3. ... Gaud était dans une délicieuse ivresse d'attente, tenant le ménage bien en ordre, bien propre et bien net, pour le recevoir. Tout rangé, il ne lui restait rien à faire... Loti,Pêch. Isl., 1886, p. 296.
SYNT. Ménage bien, mal tenu; ménage pauvre, rangé; rentrer dans son ménage; vivre heureux dans son petit ménage; arranger, soigner son petit ménage.
[Subst. indiquant une denrée, un produit + de ménage] Qui est fabriqué à la maison ou qui en a les caractéristiques. Brioche, farine, liqueur, plats, salade, savon de ménage; toile de ménage. Des étoffes de ménage fortes et peu salissantes composent presque tout l'habillement des enfans et du père (Senancour,Obermann, t. 2, 1840, p. 108).Nous avions tous les jours de la viande, soit du boeuf, soit du lard, ou du mouton. Le pain de ménage était très bon, et le vin aussi (Erckm.-Chatr.,Conscrit 1813, 1864, p.88).
Pour un usage familial. Aujourd'hui, pour réussir, il faut faire un feuilleton de ménage, passez-moi l'expression. Dégusté par le père et par la mère, le feuilleton va de droit aux enfants, qui le prêtent à la domesticité, d'où il descend chez le portier, si celui-ci n'en a pas eu la primeur (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 64).
D. − Ensemble des meubles, des objets nécessaires à la vie domestique. Articles de ménage. Aux solives noires du toit s'accrochaient des ustensiles de ménage très anciens (Loti,Pêch. Isl., 1886, p. 200).Tu t'arranges pour que maman t'accompagne à Paris. Pas à tortiller. Le prétexte est simple. Il s'agira, par exemple, de choisir quelque chose de ton ménage, de ton mobilier (Duhamel,Terre promise, 1934, p. 190):
4. Sur une (...) charrette, à l'arrière, on liait, contre une armoire, le vieux grand-père infirme, qu'on emportait comme une chose. Puis, c'étaient ceux qui n'avaient pas de voiture, qui empilaient leur ménage en travers d'une brouette... Zola,Débâcle, 1892, p. 39.
Se monter en ménage, monter son ménage. Acquérir tous les objets divers nécessaires dans une maison. M. Hennebeau parlait de l'embarras où était un jeune homme, obligé de se monter un ménage, dans un des petits chalets réservés aux ingénieurs des fosses (Zola,Germinal, 1885, p. 1307).
Ménage d'enfant, de poupée. Ensemble des ustensiles de ménage en modèle réduit, vaisselle miniature destinée aux enfants. Une étagère toute bourrée de petites verreries, de petits ménages d'enfant, de joujoux gagnés aux loteries, de mille petits riens et grandes joies d'enfant (Goncourt,Journal, 1858, p. 529).Les assiettes d'un ménage de poupée, grandes comme des marguerites, étoilent l'herbe (Colette,Mais. Cl., 1922, p. 33).
II. − [En parlant des aspects hum., fam. de la vie au foyer]
A. − Cohabitation d'un couple uni légitimement ou non. Entrer, se mettre en ménage; être heureux/malheureux en ménage. Son mari, qui était flatueux, canonnait, de ci, de là, contre la cheminée, contre la commode, mais au bout de vingt ans de ménage tout n'est-il pas permis? (Huysmans,Soeurs Vatard, 1879, p. 101).Il se décida enfin à se marier, après quinze ans de ménage (Léautaud,In memor., 1905, p. 187).Son entrée en ménage ne différa pas beaucoup d'une entrée en religion (Mauriac,Vie J. Racine, 1928, p. 163).
Querelle, scène de ménage. Dispute entre deux personnes vivant ensemble. Le jour est aux scènes de ménage, mais, la nuit, celui-là qui s'est disputé retrouve l'amour. Car l'amour est plus grand que ce vent de paroles (Saint-Exup.,Pilote guerre, 1942, p.272):
5. ... d'ailleurs, vous êtes comme mon mari. J'irais dans les rues sans bottines, que cela vous serait parfaitement égal. Quand on a une femme, pourtant, le simple bon coeur vous fait une loi de la nourrir et de l'habiller. Mais jamais un homme ne comprendra ça. Tenez! à vous deux, vous me laisseriez bientôt sortir en chemise, si j'y consentais! Octave, excédé de cette scène de ménage, prit le parti de ne pas répondre, ayant remarqué que parfois Auguste se débarrassait d'elle ainsi. Zola,Pot-Bouille, 1882, p. 284.
Ménage à trois. Cohabitation de trois personnes (le mari, la femme, l'amant ou la maîtresse). Ils s'égayaient ainsi du ménage à trois des voisins, un haveur qui logeait un ouvrier de la coupe à terre, ce qui donnait à la femme deux hommes, l'un de nuit, l'autre de jour (Zola,Germinal, 1885, p. 1145).
Faire bon/mauvais ménage avec qqn. S'entendre avec lui bien/mal. J'ai même trouvé moyen de lui apprendre que madame était votre cousine; que vous aviez quarante ans et elle trente-sept; que vous faisiez très bon ménage (Zola,Conquête Plassans, 1874, p.923).
[En parlant de choses] S'accorder. Le christianisme et la démocratie, qui faisaient bon ménage à Florence au Moyen Âge, se considèrent aujourd'hui en France comme irréconciliables (Ménard,Rêv. païen, 1876, p. 160).
P. anal. [En parlant d'animaux] Chien et loup ne font pas longtemps bon ménage (Mérimée,Carmen, 1847, p. 45).
B. − Cohabitation de deux personnes, de même sexe, de sexe différent ou de même famille. Faire ménage commun avec qqn; tenir ménage avec qqn. Toute la société s'est mise à parler du ménage masculin de Fiévée et de Th. Leclercq. On a beaucoup jasé sur ce sujet (Delécluze,Journal, 1826, p. 343).Les petits garçons disent tous: «Je veux devenir un homme pour me marier avec maman». Ce n'est pas si bête, Tirésias. Est-il plus doux ménage, ménage plus doux et plus cruel, ménage plus fier de soi, que ce couple d'un fils et d'une mère jeune (Cocteau,Machine infern., 1934, i, p. 56):
6. ... elle retrouvait le charme intelligent, indépendant et libre de cette vie de garçon et d'étudiant, doux ménage de père et de fille, unis des deux bouts de l'âge et si bien mêlés l'un à l'autre que le père avait l'air de porter le sourire de sa fille, et la fille la pensée de son père! Goncourt,MmeGervaisais, 1869, p. 102.
C. − Couple uni légitimement ou non. Un grand nombre de ménages honnêtes restent dans le concubinage, faute de trente francs, dernier prix auquel le notariat, l'enregistrement, la mairie et l'église puissent unir deux Parisiens (Balzac,Cous. Bette, 1846, p. 403).[Léon Daudet] est accompagné du jeune ménage Hugo, le mari gras et fleuri et tout à fait gentil et caressant, et la femme aux beaux yeux réfléchis (Goncourt,Journal, 1894, p.585).Leur ménage n'était pas uni. Ils se querellaient tout le temps à propos de n'importe quoi: à propos de la bonne, à propos des affaires, à propos d'Ernest, à propos du menu (Jouve,Scène capit., 1935, p. 55).
SYNT. Ménage exemplaire, heureux, modèle, réconcilié; ménage brisé, désuni, dispersé, divisé, perdu; ménage adultérin, légitime; bon, charmant, digne, excellent, futur, modeste, pauvre, vieux ménage; ménage qui marche bien/mal, qui va de mal en pis; ménage de bourgeois, d'employés, d'ouvriers; troubler la paix des ménages.
Faux ménage. V. faux I B 1 a.
D. − Le couple et ses enfants, ou l'ensemble des personnes vivant dans un même foyer. Ces trois pièces (...) contenaient ce ménage de cinq personnes, dont trois enfants (Balzac,Cous. Pons, 1847, p. 312).Lucie remarquait près de sa tente, chaque matin, un petit ménage composé du mari, de la femme et d'un enfant. Le mari pouvait avoir une vingtaine d'années et la femme quatorze ou quinze ans (Gobineau,Nouv. asiat., 1876, p. 317).Le quartier était populaire. La maison habitée par de petits rentiers, des employés, et quelques ménages ouvriers (Rolland,J.-Chr., Buisson ard., 1911, p. 1257).
STAT. Ménage d'une personne. Célibataire, veuf ou veuve occupant à eux seuls un logement (d'apr. George 1970).
REM.
Ménageot, subst. masc.,région. (Berry). Petit fermier. Chez nous, le ménageot ne se permet que la chèvre et l'ouaille; au bord de la Creuse, toute famille a plusieurs vaches, plusieurs ânes et un ou deux chevaux ou mulets (Sand,Promen. autour vill., 1860, p. 61).
Prononc. et Orth.: [mena:ʒ]. Ac. 1694, 1718 mesnage; dep. 1740 ménage. Étymol. et Hist. I. 1. 1160-74 maisnage «demeure, séjour» (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, II, 1128), sens bien vivant en a. et m. fr.; 2. ca 1210 mainage «administration des biens» (Vie St Eustache, éd. A. C. Ott, 923 ds Rom. Forsch. t. 32, p. 544); ca 1480 mesnage (Myst. Vieux Testament, éd. J. de Rothschild, 3141); en partic. 1546 «bonne gestion de ses biens, économie» (Rabelais, Tiers Livre, éd. M. A.Screech, II, 54); 3. xiiies. de ménage «se dit de ce qui est fabriqué à la maison» dras de mennage (Accord, fonds Bizeul, Bibl. Nant. ds Gdf.); 4.a)mil. xives. [ms.] «ensemble des biens, meubles, objets qui constituent l'habitation d'une personne» (Le Dit de Merlin Mellot ds Nouv. recueil des Contes, dits, fabliaux, éd. A. Jubinal, I, 136); b)1523 «petits meubles offerts en jouets aux enfants» (Inv. de Marguerite d'Autriche ds Havard); 1853 ménage d'une poupée (Champfl., loc. cit.); 5.fin xive-début xves. «tout ce qui concerne la vie matérielle du foyer» en partic. «soins matériels qui assurent l'ordre et la propreté de l'intérieur» (Quinze Joyes de mariage, éd. J. Rychner, V, 128, p.36); 6.1571 «désordre, dégât» (Coutumes du Bailliage de Clermont, XX, XIV ds Nouv. Coutumier génér., éd. A. Bourdot de Richebourg, II, 886). II.1. a)xiiies. [ms.] «cohabitation entre un homme et une femme dans le cadre du mariage» (Le Fabliaus qui devise les outiex de l'ostel, 14 ds Poèmes fr. sur les biens d'un ménage..., éd. U. Nyström, p. 75: Mainages est confraerie De toute painne); xives. [ms.] «id.» estre en menage (Un ditté des choses qui faillent en menage, 24, ibid., p.84); b)1459 maintenir mesnage avec qqn «vivre comme maritalement avec quelqu'un» (Droit veng., 182 d'apr. FEW t. 6, 1, p. 186a); 2. fin xiiies. «ensemble des membres d'une famille» ici «famille et serviteurs» (Jakemes, Castelain de Couci, éd. M.Delbouille, 5393); 3. 1588 [éd.] «le couple lui-même» (Montaigne, Essais, éd. Villey-Saulnier, III, IX, p.975); 4.1611 «toute sorte de vie commune» faire mauvais mesnage ensemble «s'entendre mal avec quelqu'un» (Cotgr.). Dér. de l'a. fr. manoir «demeurer» (v. manoir), ca 880 (Eulalie, 6 ds Henry Chrestomathie t. 1, p. 3); les formes maisnage, mesnage qui apparaissent d'abord sont dues à l'infl. de l'a. fr. maisnée «famille», ca 1050 maisnede (Alexis, éd. Chr. Storey, 263 et 413) lui-même du lat. pop. *mansionata, dér. du lat. class. mansio, v. maison. Fréq. abs. littér.: 3566. Fréq. rel. littér.: xixes.: a)3657, b) 6533; xxes: a) 7916, b) 3782. Bbg. Baldinger (K.). Fr. ménage. Z. rom. Philol. 1956, t. 72, pp. 321-339. _ Mack. t. 2 1939, p.145.

Wiktionnaire

Nom commun 1

ménage \me.naʒ\ masculin

  1. Gouvernement domestique et tout ce qui concerne la dépense et l’entretien d’une famille.
    • Ne regardez pas la maison aujourd'hui : je n'ai plus le courage de nettoyer, ni de surveiller le boy. Mais je vous jure que je sais tenir un ménage... — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. VIII, Gallimard, 1937)
    • Il a un lourd ménage sur les bras.
    • Être dans son ménage.
    • Un ménage bien réglé, bien ordonné.
    • Il donne tant à sa femme pour la dépense du ménage, pour faire aller le ménage.
    • Ménage de garçon.
    • Il a le soin du ménage.
    • Ils font ménage ensemble.
    • Ils font ménage commun.
    • Il s’est mis en ménage depuis peu.
    • Pour moi, j’entretiens une correspondance avec une petite bonne. Parce qu’elle est simple et travailleuse, nous nous mettrons en ménage. Je veux vivre comme un homme du peuple, avec une femme du peuple. D’ailleurs je hais les riches qui nous volent nos plaisirs. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, pages 57-58)
    • Je ne tiens pas à me mettre en ménage parce que tous les hommes ont leurs travers. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 184)
    • J’ai rencontré du même coup une femme qui travaille aussi à l’usine et on se met en ménage. — (Léon Frapié, Le dernier élève, dans Les contes de la maternelle, 1910, éditions Self, 1945, page 173)
    • Les détails du ménage.
    • La tenue, la conduite du ménage.
    • Toile de ménage, Toile dont le fil était fait dans les maisons particulières et qui avait plus de corps que celle que les marchands vendent ordinairement.
    • Pain de ménage, Pain que l’on cuit dans les maisons particulières et qui est ordinairement d’une farine moins fine, d’une pâte moins légère que le pain de boulanger.
    • Il se dit aussi du Pain de même nature que les boulangers vendent sous ce nom.
    • Liqueurs de ménage, liqueurs qu’on fait chez soi et pour son usage particulier.
    • (Familier) Avoir ménage en ville, Entretenir une maîtresse.
  2. Se dit aussi des meubles et ustensiles nécessaires à un ménage.
    • Cette somme l’aidera à monter son ménage.
    • Son ménage s’en va pièce à pièce.
    • Articles de ménage.
    • Petit ménage, dinette, ustensiles de ménage en réduction que l’on donne comme jouet aux petits enfants.
  3. Soin qu’on donne à l’arrangement et à la propreté des meubles d’un appartement.
    • Cet intérieur de célibataire, tout de même, ça manquait de ménage. Cette table de bois nu, jamais lessivée sans doute, et ce papier des murs méritait d'être changé. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Cette servante est plus propre au ménage qu’à la cuisine.
    • Faire le ménage.
    • Femme de ménage, Femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage.
  4. Union.
    • Faire bon ménage, mauvais ménage, se dit d’un mari et d’une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence.
    • Ces deux personnes font bon ménage ensemble.
    • Ce chien et ce chat font bon ménage.
    • Avez-vous remarqué que la mésentente régnait dans le ménage Bodet ? — (Georges Simenon, Le Blanc à lunettes, ch. IX, Gallimard, 1937)
    • – Il vous faut de la société, même si elle a le choléra ?
      – Je n’y tiens pas spécialement, mais, en effet, avec le choléra, je ne fais pas trop mauvais ménage. »
      — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 351)

Nom commun 2

ménage \me.naʒ\ masculin

  1. (Collectivement) Ensemble des personnes dont une famille est composée.
    • Une très grande partie des ressources réunies par nos ménages du XXe siècle passe en oripeaux inutiles, en colifichets, en fioles, en brimborions, en honoraires de coiffeurs, en cosmétiques. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Le ménage Fagerolle se débattit parmi les exploits d'huissiers, le menaces de saisie. Il grêlait des papiers bleus, verts, jaunes. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 32)
  2. Association d’un homme et d’une femme mariés ensemble.
    • Celle-ci, mariée à un ingénieur du P.-L.-M., vivait avec ses trois enfants, dans une maisonnette que le ménage avait fait élever, après la guerre, sur un lotissement de Brunoy. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • S'insinuent près de nous dans le train deux myopes, le mari et la femme, grassouillets, repus, sans inquiétude aucune pour aucun lendemain ni sur leur éternité, un peu sordides, ni homme ni femme tout à fait ni l'un ni l'autre, comme il arrive à la fin à de certains vieux ménages sans enfant qu'on ne comprend pas tout à fait […] — (Marcel Jouhandeau, Chaminadour, Gallimard, 1941 et 1953, collection Le Livre de Poche, page 370)
    • Mettre sa fille en ménage.
    • Se mettre en ménage.
    • « On ne se met pas en ménage avec des noyaux de pêche… » — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, page 179)
    • Entrer en ménage.
    • Troubler un ménage.
    • Un jeune ménage.
    • Un ménage uni.
    • Un ménage bien assorti.
    • Faux ménage se dit de Deux personnes vivant maritalement sans être mariées.
  3. Action de nettoyer, de ranger.
    • Faire des ménages.
    • Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.
  4. (Argot) Prestation rémunérée faite par un journaliste en dehors de son emploi, par exemple pour une entreprise, un parti politique, etc.
    • Ce journaliste a été blâmé par sa direction pour un ménage.
    • Car évidemment, la possibilité de faire des ménages et de perruquer débouche sur des conséquences inévitables : celle d'en demander toujours plus. Grace à sa notoriété redoublée via les séminaires et débats, le journaliste devient insatiable. — (Gilles Gaetner, Les journalistes ne devraient pas dire ça, Éd. L'artilleur, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉNAGE. n. m.
Gouvernement domestique et tout ce qui concerne la dépense et l'entretien d'une famille. Il a un lourd ménage sur les bras. Être dans son ménage. Un ménage bien réglé, bien ordonné. Il donne tant à sa femme pour la dépense du ménage, pour faire aller le ménage. Ménage de garçon. Il a le soin du ménage. Ils font ménage ensemble. Ils font ménage commun. Il s'est mis en ménage depuis peu. Les détails du ménage. La tenue, la conduite du ménage. Toile de ménage, Toile dont le fil était fait dans les maisons particulières et qui avait plus de corps que celle que les marchands vendent ordinairement. Pain de ménage, Pain que l'on cuit dans les maisons particulières et qui est ordinairement d'une farine moins fine, d'une pâte moins légère que le pain de boulanger. Il se dit aussi du Pain de même nature que les boulangers vendent sous ce nom. Liqueurs de ménage, Liqueurs qu'on fait chez soi et pour son usage particulier. Fam., Avoir ménage en ville, Entretenir une maîtresse.

MÉNAGE se dit aussi des Meubles et ustensiles nécessaires à un ménage. Cette somme l'aidera à monter son ménage. Son ménage s'en va pièce à pièce. Articles de ménage. Petit ménage, et quelquefois Ménage, Ustensiles de ménage en réduction que l'on donne comme jouet aux petits enfants.

MÉNAGE signifie encore le Soin qu'on donne à l'arrangement et à la propreté des meubles d'un appartement. Cette servante est plus propre au ménage qu'à la cuisine. Faire le ménage. Femme de ménage, Femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage. On dit, dans un sens analogue, Faire des ménages. Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.

MÉNAGE désigne collectivement Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison. Il se dit également de l'Association d'un homme et d'une femme mariés ensemble. Mettre sa fille en ménage. Se mettre en ménage. Entrer en ménage. Troubler un ménage. Un jeune ménage. Un ménage uni. Un ménage bien assorti. Faux ménage se dit de Deux personnes vivant maritalement sans être mariées. Faire bon ménage, mauvais ménage, se dit d'un Mari et d'une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence. Par extension, Ces deux personnes font bon ménage ensemble. Ce chien et ce chat font bon ménage.

Littré (1872-1877)

MÉNAGE (mé-na-j') s. m.
  • 1L'ordre et la dépense d'une maison, ou, dans le langage scientifique, l'économie domestique. Il conduit bien son ménage. Ménage de ville. Ménage de campagne. Ménage de garçon. Être dans son ménage. Les détails du ménage. Son ménage lui coûte tant. Un tonnelier et sa femme Nanon Entretenaient un ménage assez mince, La Fontaine, Cuv. Que vous jouez au monde un petit personnage, De vous claquemurer aux choses du ménage ! Molière, Femmes sav. I, 1. C'est un homme qui ferait les Géorgiques de Virgile, si elles n'étaient déjà faites, tant il sait profondément le ménage de la campagne ! Sévigné, 8 mai 1680. Conduis bien ton ménage, Divertis-toi, bois, dors, sois tranquille, sois sage, Voltaire, la Vanité.

    À profit de ménage, en économisant sur les dépenses de la maison. Nous avons fait deux admirables feux devant cette porte, c'était la veille et le jour de la Saint-Jean… mais c'étaient des feux à profit de ménage ; nous nous y chauffions tous, on ne couche plus sans fagot, on a repris ses habits d'hiver, Sévigné, 26 juin 1680.

    Toile de ménage, toile dont le fil est fait dans les maisons particulières, et qui a plus de corps que celle que les marchands vendent ordinairement.

    Pain de ménage, pain que l'on cuit dans les maisons particulières. Pain de ménage, se dit aussi du pain blanc, non de luxe, que font les boulangers à l'imitation des pains que l'on cuisait chez soi.

    Liqueurs de ménage, liqueurs qu'on fait chez soi.

    Jambons de ménage, jambons qu'on fait chez soi.

    Familièrement. Avoir ménage en ville, entretenir une maîtresse.

  • 2Ensemble de plats, de vases, d'ustensiles de cuisine et autres, nécessaires au ménage. Son ménage s'en va pièce à pièce par la négligence de ses domestiques. Car avec rien on montait un ménage, La Fontaine, Herm.

    Fig. On lui remue son ménage, se dit de celui dont on vend les biens par autorité de justice.

    Petit ménage, ustensiles de ménage en diminutif que l'on donne aux enfants, et, particulièrement, aux petites filles, pour faire la dînette. Je ne sais si je tombe en enfance ; mais le petit ménage d'argent que vous avez envoyé à Mlle de la Tour me plaît autant qu'à elle, Maintenon, Lett. à Mme de Caylus, 25 mars 1718.

    L'appartement et l'ensemble des meubles. Je ne saurais plus voir mon ménage propre avec cet attirail de gens que vous faites venir chez vous, Molière, Bourg. gent. III, 3.

  • 3Soin qu'on donne à l'arrangement et à la propreté des meubles d'un appartement. Cette servante est plus propre au ménage qu'à la cuisine.

    Femme de ménage, femme qui vient du dehors pour prendre soin des choses du ménage.

    Par extension, dans le style familier. Je loge au quatrième étage ; C'est là que finit l'escalier ; Je suis ma femme de ménage, Mon domestique et mon portier, Désaugiers.

    Faire des ménages, se dit de la femme de ménage qui vient faire ce qui est nécessaire pour le service du ménage. Cette femme gagne sa vie à faire des ménages.

  • 4Conduite économique que l'on tient dans l'administration des biens, de l'argent. Ma grand'mère paternelle était de la maison d'Ellebeuf, où il y avait alors cinq ou six terres nobles, desquelles, par mauvais ménage, il en est bien à peine demeuré une aux mains de l'héritier, Malherbe, Instruction à son fils, édit. LALANNE, 1862, t. I, p. 332. Les deniers des recettes en partie se perdaient par mauvais ménage, et en partie étaient mangés par les principaux de la ville qui les partageaient entre eux…, Malherbe, le XXXIIIe livre de Tite Live, ch. 46. Lui, berger, pour plus de ménage Aurait deux ou trois mâtineaux Qui, lui dépensant moins, veilleraient aux troupeaux, La Fontaine, Fabl. VIII, 18. Certain butor conseillait par ménage Qu'on abolît ces travaux précieux, Voltaire, Apol. du luxe.

    Vivre de ménage, vivre avec économie. Le maître du logis veut selon son pouvoir Regaler l'étranger ; il vivait de ménage, Mais donnait de bon cœur, comme on donne au village, Andrieux, Imit. d'Horace.

    Il vit de ménage, se dit, par plaisanterie, d'un homme dérangé qui vend pour vivre ses meubles et ustensiles, et qui, de la sorte, vit en effet de son ménage. Un débauché… qui me vend, pièce à pièce, tout ce qui est dans le logis ! - C'est vivre de ménage, Molière, Médecin malgré lui, I, 1.

    Fig. Ménage de bouts de chandelle, épargne sordide dans de petites choses.

  • 5Toutes les personnes dont une famille est composée. Il y a trois ou quatre ménages logés dans cette maison.
  • 6L'association d'un homme et d'une femme mariés ensemble. Certain riche bourgeois s'étant mis en ménage, La Fontaine, Contr. Lorsqu'on met une fille en ménage, La Fontaine, Cal. Madame X***, après deux ans de ménage avec Fromenteau, l'a enfin déclaré son mari, Sévigné, 64. Jamais vous n'avez vu une mariée si douce, elle va droit à son ménage et dit déjà mon mari, Sévigné, 31 mai 1675. Vous voilà, ma chère enfant, dans votre ménage ; je prie Dieu de le bénir, Maintenon, Lett. à Mme de la Lande, t. II, p. 257, dans POUGENS. Pour une petite fantaisie qui vous passe par la tête, vous venez troubler la paix d'un ménage, cela n'est pas bien, Dancourt, Colin-maillard, sc. 14. Je me rappelai ce que disent les sages, que l'amitié fait plus de bons ménages que l'amour, Marmontel, Mém. X.

    Faire bon ménage, mauvais ménage, se dit d'un mari et d'une femme qui vivent en bonne, en mauvaise intelligence. À votre père ai-je dit ce secret ? En avons-nous fait plus mauvais ménage ? La Fontaine, Aveux.

    Fig. Faire bon ménage avec quelqu'un, vivre avec lui en bonne intelligence. J'attaquerai un de ces jours ce coadjuteur, je lui rappellerai le bon ménage que nous faisions à Paris, Sévigné, 482. Nous sommes en assez bon ménage [l'archevêque d'Arles et moi] pour que je puisse lui dire mon sentiment sur un sujet dont il me parle le premier, Sévigné, 2 nov. 1889. Je n'ai jamais vu des soins et des amitiés comme ceux de M. et de Mme de Coulanges pour moi ; c'est le parfait ménage à mon égard, Sévigné, 29 nov. 1684.

    Hospice des Ménages, hospice de Paris destiné aux époux âgés et indigents.

  • 7 Fig. Sage manière de conduire, de faire les choses. Les grâces que je reçois se dispensent avec tant de ménage, que je ne puis racheter un œil que par une jambe, Guez de Balzac, liv. VII, lett. 13. On ne parle ici que de la merveilleuse conduite du roi, du grand ménage de M. Colbert, et du procès de M. Fouquet, Racine, Lett. 16 à Levasseur. L'opéra, jusqu'à ce jour, n'est pas un poëme, ce sont des vers ; ni un spectacle, depuis que les machines ont disparu par le bon ménage d'Amphion [Quinault] et de sa race ; c'est un concert…, La Bruyère, I.

    Ironiquement. Désordre, ruine. Ces deux troupes partant d'Élatée désolèrent tout par où elles passèrent ; il n'y eut lieu qui ne fût ruiné, homme ni femme qui n'abandonnât sa maison ; ce piteux ménage ayant donné de meilleures pensées aux Béotiens, ils envoyèrent vers Quintius, Malherbe, Le XXXIIIe livre de T. Live, ch. 29. L'escarbot indigné Vole au nid de l'oiseau, fracasse, en son absence, Ses œufs, ses tendres œufs, sa plus douce espérance… L'aigle étant de retour et voyant ce ménage Remplit le ciel de cris, La Fontaine, Fabl. II, 8. C'est que je ne puis voir tout ce ménage-ci, Et que de me complaire on ne prend nul souci, Molière, Tart. I, 1.

    Il a fait là un beau ménage, se dit de quelqu'un qui a brisé des objets ou fait quelque désordre dans sa maison.

    PROVERBE

    Il n'y a qu'un ménage de gâté, se dit en parlant de deux personnes aussi déraisonnables l'une que l'autre, et qui sont mariées ensemble.

SYNONYME

MÉNAGE, ÉPARGNE. Le ménage est le bon emploi de l'argent ; par le ménage on ne dépense pas plus qu'il ne faut ; par l'épargne on met de côté, en réserve, certaines sommes d'argent.

HISTORIQUE

XIIIe s. Ostel ou maisnage [logis], Beaumanoir, XXIV, 18. Il n'y a si fol ne si sage, S'il a guere esté en mesnage…, Choses qui faillent en ménage.

XIVe s. Jehans de Condet, qui estoit De son maisnage [d'un comte] et qui viestoit Des robes de ses esquiiers, Jean de Condé, p. 93. Escuelles, nappes, draps et autre mesnage du dit hostel, Du Cange, mesnagium. Un mesnage qui appartenoit à Pierre Adigart, assis en la parroisse Nostre Dame de Saint-Lo, Du Cange, ib.

XVe s. Le suppliant, qui est demourant près Angiers, où il a accoustumé de gaingnier la poure vie de lui, ses femme et mesnage, à labourer et perroyer, Du Cange, ib. Se je di : gardez le mesnaige ; Or [ma femme] me faint un pelerinaige, Deschamps, Miroir de mariage, p. 12.

XVIe s. Si nous ne trouvons belle place et à plaisir pour nostre mesnage, faudra il point dire que nous sommes bien despourveus de sens ? La Boétie, 177. Thalès accusant quelquefois le soing du mesnage et de s'enrichir, Montaigne, I, 141. Tout sert en mesnage, Montaigne, I, 168. Mon goust ne s'accommode aulcunement au mesnage [soins domestiques], Montaigne, I, 281. Je veois avecques despit, en plusieurs mesnages, monsieur…, Montaigne, IV, 105. Par ce nom de mesnage est entendue toute la famille : particulierement en plusieurs endroits de ce roiaume, les petits enfans sont appellés mesnage ; mesnage aussi appelle on les meubles et ustensiles de la maison, De Serres, 818. Quand à un regiment de dix enseignes, on assigneroit seulement quatre mille escus pour les avantages par chacun an, seroit-ce un si mauvais mesnage ? Lanoue, 305. Sachez que presque tous les hommes en sont reduits à ce point, ou d'estre en mauvais mesnage avec la conscience ou avec les affaires du siecle, D'Aubigné, Confess. II, 9. Il faut bien de ces menages [épées de combat] à un pauvre cavalier qui est exterminé [déterminé] à ne souffrir d'aucun, D'Aubigné, Faen. I, 1. Ung petit menage d'argent pour enfans, tout complet de buffet, pots, plats, escuelles et telle autre chose, comme on les faict à Paris, pour envoyer à l'enfant de Mme la duchesse de Baviere, accouchée puis n'aguères, Lett. de Claude de France, duchesse de Lorraine, à Pierre Hottmann, orfèvre, DE LABORDE, Émaux, p. 387. L'autre cause de leur mauvais mesnage [querelle] fut le comté de Dampmartin, Sat. Mén éd. LABITTE, p. 135.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

MÉNAGE. - HIST. Ajoutez :

XIVe s. Et quant aucuns devenroit si viel qu'il ne pourroit plus aler avant le pays, il debvoit avoir son mainage et ses despens ou dit hostel, J. le Bel, les Vrayes chroniques, t. II, p. 174.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

MÉNAGE, MÉNAGEMENT, ÉPARGNE, (synom.) On se sert du mot de ménage en fait de dépense ordinaire ; de celui de ménagement dans la conduite des affaires ; & de celui d’épargne, à l’égard des revenus. Le ménage est le talent des femmes ; il empêche de se trouver court dans le besoin. Le ménagement est du ressort des maris ; il fait qu’on n’est jamais dérangé. L’épargne convient aux peres ; elle sert à amasser pour l’établissement de leurs enfans. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ménage »

Wallon, manège ; namur. mainnage ; Berry, meinage ; bourguig. mannaige ; languedocien et gascon, maynatge ; bas-lat. masnaticum, mansionaticum dérivé de mansio, habitation (voy. MAISON). Dans l'historique, mesnage a plus d'une fois le sens de logis, habitation.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIIe siècle) Le mot s’écrit mesnage jusqu’au XVIIIe siècle et s’écrivait parfois maisnage par fausse assimilation avec maisnie, maisnée (« maisonnée », « famille ») très proche de sens et de son, lui-même, du latin populaire mansionata, du latin classique mansio dont est issu maison. Le mot cependant est le déverbal avec suffixation en -age du verbe ancien français manoir (« demeurer », « séjourner »), dérivé du latin manere (sens identique).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ménage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ménage menaʒ

Citations contenant le mot « ménage »

  • S'il pleut le jour du mariage Les écus rentreront dans le ménage. De Dicton français
  • Il est utile, quand la femme de ménage entre dans le salon avec le balai, de tenir aussi quelque chose. Ou, à défaut, d'avoir l'air occupé en ne tenant rien. De Christian Oster / Une femme de ménage
  • Qui veut voyager loin ménage sa monture. De Jean Racine / Les Plaideurs
  • La plupart des ménages sont composés de célibataires mariés. De Frédéric Dard
  • Adultère : pour ne pas rester à deux, se mettre en quatre pour faire ménage à trois. De Decoly
  • S'il faut agir, prodigue-toi ; s'il faut parler; ménage-toi. De Joseph Joubert
  • L'amour et la pauvreté font ensemble mauvais ménage. De Proverbe français
  • Le sort d'un ménage dépend de la première nuit. Honoré de Balzac, Physiologie du mariage
  • Un des plus clairs effets de la présence d'un enfant dans le ménage est de rendre complètement idiots de braves parents qui, sans lui, n'eussent peut-être été que de simples imbéciles. Georges Moinaux, dit Georges Courteline, La Philosophie de G. Courteline, Flammarion
  • La plus utile et honorable science et occupation à une femme, c'est la science du ménage. Michel Eyquem de Montaigne, Essais, III, 9
  • Celle qui ménage un amant, se ménage mal elle-même. De Plaute / La comédie des ânes
  • Un ménage n'est plus un ménage lorsque c'est le chien qui apporte les pantoufles et la femme qui aboie. De Henry Bernstein
  • Misère et pauvreté font mauvais ménage. De Proverbe français
  • On ne peut ménager la chèvre et le chou. De Proverbe français
  • La mère fait des ménages, la fille les défait. De Georges Feydeau
  • Même un chien trouve immangeable une querelle de ménage. De Proverbe japonais
  • Il est des ménagements qui frôlent la pitié... De Jean Simard / La Séparation
  • Le premier point dans un ménage, c’est la cuisine. De Patin
  • La start-up WeCleen souhaite révolutionner le ménage à base d’ingrédients 100% naturels et biosourcés. Le porteur du projet Damien Oursel, commercial de profession, s’est associé aux chimistes Pascal Nuti et Saadi Brahmi qui ont développé la solution Blue. Damien Oursel explique à Gomet’ : « Blue c’est de l’eau, du sel, du vinaigre et un colorant bleu ». Aussi simple que cela puisse paraître, WeCleen projette de commercialiser une machine à 129€ qui puisse intégrer le concentré pour en faire une solution « désinfectante » et « saine pour l’utilisateur et pour l’environnement.» Gomet, Spécial CES 2021 : Blue (WeCleen) ou le ménage « propre » ! - Gomet
  • En novembre 2018, une femme de ménage avait prévenu les policiers du vol d’une Porsche à Dijon. Plus de deux ans plus tard, elle est, en plus d’un homme, aussi mise en cause. , Faits divers. Vol d’une Porsche à Dijon : la femme de ménage qui avait appelé la police… elle aussi mise en cause
  • C'est le « Uber » du ménage… Chrystèle Gimaret vient de lancer l'application EkoKlean On Demand qui propose des prestations de nettoyage. L'idée ? Permettre aux particuliers de commander des heures de ménage à domicile « aussi facilement qu'un plat à emporter ou un taxi », raconte, son éternel sourire aux lèvres, cette patronne énergique, rayonnante et rieuse… De la poussière au repassage, le coût varie avec les tâches cochées par le client, qui peut réserver à l'avance ou commander en instantané, de 8 heures à 20 heures, grâce à des EkoKleaners géolocalisés. Le tout, dans les règles de la responsabilité sociale et environnementale, cheval de bataille de Chrystèle Gimaret, qui a recours à des travailleurs autoentrepreneurs ou en CDI, selon leur choix. Les Echos Executives, Chrystèle Gimaret marie le ménage à la tech avec Ekoklean on Demand, Success Story
  • Carnet rose pour David Mora. Celui qui campe Fabien dans la série de M6 Scènes de ménage, découvre les joie de la paternité. Tout comme son personnage dans la série, David Mora est désormais papa d'une petite fille. C'est l'acteur qui a lui-même annoncé la bonne nouvelle ce mardi 19 janvier 2021 lors d'une conférence de presse pour la série "Escape" dans laquelle il joue.  Télé 7 Jours, David Mora (Fabien de Scènes de ménage) papa pour la première fois
  • En exclusivité, voici ce qui attend les autres couples en 2021 dans Scènes de ménages, du lundi au vendredi à 20 h 30 sur M6, avant l'arrivée annoncée d'un nouveau duo. Telestar.fr, Scènes de ménage : ce que leur réserve la nouvelle année - Télé Star
  • Apple a déjà eu l'occasion de demander à Telegram de faire le ménage, c'était au moment des manifestations en Biélorussie. iGeneration, Apple sous pression pour supprimer Telegram, qui fait le ménage dans les canaux haineux | iGeneration

Traductions du mot « ménage »

Langue Traduction
Anglais housework
Espagnol tareas del hogar
Italien lavori di casa
Allemand hausarbeit
Chinois 家务
Arabe الأعمال المنزلية
Portugais tarefas domésticas
Russe домашние дела
Japonais 家事
Basque etxeko lanak
Corse travagliu di casa
Source : Google Translate API

Antonymes de « ménage »

Partager