La langue française

Habitation

Définitions du mot « habitation »

Trésor de la Langue Française informatisé

HABITATION, subst. fém.

A. − Au sing. Fait d'habiter un endroit de façon durable. De l'immeuble sur lequel est exercé un droit d'habitation, nul ne peut disposer pleinement; ni l'usager, ni le propriétaire (Jaurès, Ét. soc.,1910, p. 167).Des mesures intéressant à la fois l'habitation, l'alimentation, le mode de travail et les habitudes de vie des gens (Carrel, L'homme,1935, p. 52) :
... admirable perfection du climat, modicité des prix de toutes choses, analogie de religion, hospitalité de mœurs, sûreté et tranquillité individuelle, tout concourt à faire désirer l'habitation parmi ce peuple... Lamart., Voy. Orient. t. 2, 1835, p. 106.
Avoir habitation avec une femme. Avoir commerce avec elle (Ac.).
B. − Au sing. ou au plur., p. méton. Lieu (clos) couvert où l'on habite. Synon. demeure, logis, maison, résidence.Arrivant bientôt à un groupe d'habitations qu'il avait remarquées dans la matinée, il trouva aisément un logis (Verne, 500 millions,1879, p. 79).En plein cœur de l'agglomération, la vie des particuliers était concentrée dans la partie du milieu, où leurs habitations formaient un noyau compact (Faral, Vie temps st Louis,1942, p. 11).Dans les massifs luisants des orangers et des citronniers ou suffocants des lauriers-roses on apercevait des habitations, genre petites villas de banlieue (Cendrars, Bourlinger,1948, p. 95).
Habitation à loyer modéré. Voir H.L.M.Habitation à bon marché (H.B.M.). Des affiches apposées actuellement sur les édifices municipaux annoncent qu'un concours est ouvert en vue de primer les habitations à bon marché ,,réunissant à la fois les meilleures conditions d'hygiène, de commodité et de bas prix des loyers`` (Ch. Saunier inR. blanche, no183, 15 janv. 1901ds Quem. DDL t. 18).
P. méton., rare. Personnes qui habitent dans ce lieu. Toute l'habitation vient au bruit de l'arme à feu (Delécluze, Journal,1825, p. 139).
P. anal. [À propos d'un animal] Sa chaussure heurte une fourmilière haute de deux pieds, détruit l'habitation des fourmis, sème au loin les fourmis, leurs œufs (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 501).
Au fig. Elle est ma maison et tout mon foyer; partout où elle est, je suis chez moi. Mon habitation désormais, c'est une âme aimée (Michelet, Journal,1853, p. 219).
Prononc. et Orth. : [abitasjɔ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1remoitié xiies. habitatiun (Psautier Cambridge, éd. Fr. Michel, LXXV, 2). Empr. au lat.habitatio, -onis de même sens, dér. de habito, v. habiter. Fréq. abs. littér. : 1 112. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 750, b) 2 000; xxes. : a) 1 081, b) 659. Bbg. Gohin 1903, pp. 295-296. - Quem. DDL t. 18.

Wiktionnaire

Nom commun

habitation \a.bi.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action d’habiter un lieu.
    • L’habitation de cette maison est malsaine.
    • Cet appartement est un local à usage d'habitation.
    • (Droit) Droit d’habitation, droit de demeurer dans la maison d’autrui sans payer de loyer.
  2. Endroit où l’on demeure ; domicile ; maison.
    • Il serait donc oiseux de vouloir démontrer que le cheval peut se passer d’une habitation convenable et d’une hygiène bien entendue. — (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • A peu de distance de Dinant, en Belgique, dans la vallée de la Lesse, il existe un assez grand nombre de ces grottes qui ont dû servir d’habitation ou de refuge à nos ancêtres ; […] — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 176)
    • D'un bout à l'autre de l'Islande, il n'est si pauvre habitation qui n'ait son thermomètre : c'est que dans cette froide Terre de glace la température est la préoccupation continuelle des habitants. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.47)
    • A chaque tempête, les dunes progressent vers l'intérieur des terres. […]. Des villages entiers sont engloutis : habitations, église, tout disparaît sous le sable. — (Jean-Henri Fabre, La Plante ; leçons à mon fils sur la botanique, Paris, Delagrave, 1905, 8e éd., p.111)
    • Les kangourous vivent généralement en bandes, choisissant comme habitation un endroit pourvu d'eau et voisin d'un scrub, afin de pouvoir s'y réfugier au besoin. — (Notice sur la province de Queensland, dans Mémoires de la Société de géographie de Genève, 1861, vol.2, p.55)
  3. (Antilles) Exploitation agricole dans les anciennes colonies françaises. Équivalent du terme anglais plantation.
    • Le négrier préfère les hommes jeunes dont les habitations (plantations) aux îles ont le plus grand besoin. — (Eric Saugera, Bordeaux port négrier, Éditions Karthala, Clamecy, 2007, p.26.)

Nom commun

habitation

  1. Habitation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HABITATION. n. f.
Action d'habiter un lieu. On lui a donné cette maison pour son habitation. L'habitation de cette maison est malsaine. L'habitation n'en vaut rien. Une longue habitation. En termes de Jurisprudence, Droit d'habitation, Droit de demeurer dans la maison d'autrui sans payer de loyer. Le droit d'habitation ne peut être ni cédé ni loué. Avoir habitation avec une femme, Avoir commerce avec elle. Il signifie également Endroit où l'on demeure, domicile, maison. Une habitation de plaisance. Une habitation d'été. Changer d'habitation.

Littré (1872-1877)

HABITATION (a-bi-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action d'habiter un lieu, séjour que l'on y fait habituellement. L'habitation de cette maison est malsaine. L'Écriture nous dit que l'habitation terrestre abaisse l'esprit qui pense à plusieurs choses, Nicole, Ess. mor. 1er traité, ch. 10. Vous avez donc changé d'habitation : je vous souhaite, quelque part que vous soyez, autant de bonheur que de talents, Voltaire, Lett. la Harpe, 29 sept. 1772.

    Il se dit des animaux. Le tigre fait son habitation dans les contrées brûlantes.

  • 2L'endroit où l'on demeure, domicile, maison. Cette habitation me plaît. Ce n'étaient point des barbares cherchant de meilleurs climats, des habitations plus commodes, des spectacles plus enivrants, de plus grandes richesses, Ségur, Hist. de Nap. IX, 7. Il laissa derrière lui quelques cosaques pour brûler les fourrages ; les habitations furent respectées, Ségur, ib. VI, 2.

    Terme de jurisprudence. Droit d'habitation, droit de demeurer dans la maison d'autrui sans payer de loyer. Celui qui a un droit d'habitation dans une maison peut y demeurer avec sa famille, Code Nap. art. 632.

    Terme d'ancienne législation. Habitation en cas de survie, droit que l'on conférait, par contrat de mariage, à la femme, dans le cas où elle survivrait à son mari, d'habiter la maison conjugale ou une maison propre au mari.

  • 3 Terme d'histoire naturelle. Climat que chaque être vivant préfère. On ne doit pas confondre l'habitation avec l'habitat, qui est un lieu spécial, tandis que l'habitation est un climat, une région.

    L'habitation d'un animal, les lieux qu'il fréquente habituellement.

  • 4L'établissement qu'une colonie forme dans un pays éloigné. Les Français ont établi une nouvelle habitation au Canada.

    Par extension, bien possédé par un particulier aux colonies. Il avait cent nègres sur son habitation.

  • 5Avoir habitation avec une femme, avoir avec elle un commerce charnel.

    Il se dit aussi des animaux. Ceux [œufs] qu'elle [la poule] a produits dans le temps de son habitation avec le mâle, Buffon, Hist. anim. Œuv. t. IV, p. 77.

HISTORIQUE

XIIe s. Il establirent cited d'abitaciun, Liber psalm. p. 166. Que deviendront lors vos maisons, Vos beles habitations ? Adam, Mystère, p. 76. Cil de Jerusalem s'en foïrent, et devint Jerusalem habitacions d'estranges, Machabées, I, 1.

XIIIe s. Il [le phénix] vole et s'en va à son leu [lieu] là où s'abitacions est, Latini, Trésor, p. 214. Amphion… par ses bones paroles retraist les homes des sauvages roches où il habitoient, et les amena à la commune habitation de cité, Latini, ib. p. 469.

XIVe s. Hostelier doit savoir que quiconques est entré en sa maison pour hosteller et fait son habitation de la maison son hoste…, J. de Vignay, Eschecs moralisés, f° 68, verso.

XVIe s. Combien que l'apostre enseigne que Jesus Christ habite en nos cœurs par foy, neantmoins personne n'interpretera que ceste habitation est la foy mesme, Calvin, Inst. 1097. Il lui sera necessaire d'entretenir ses logis et maisons d'habitation, De Serres, 1402.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* HABITATION, s. f. (Gramm.) lieu qu’on habite quand on veut. J’ai hérité d’une habitation aux champs ; c’est-là que je me dérobe au tumulte, & que je suis avec moi. On a une maison dans un endroit qu’on n’habite pas ; un séjour dans un endroit qu’on n’habite que par intervalle ; un domicile dans un endroit qu’on fixe aux autres comme le lieu de sa demeure ; une demeure par-tout où l’on se propose d’être long-tems. Après le séjour assez court & assez troublé que nous faisons sur la terre, un tombeau est notre derniere demeure.

Habitation, (Commerce.) c’est un établissement que des particuliers entreprennent dans des terres nouvellement découvertes, après en avoir obtenu des lettres du roi ou des intéressés à la colonie, qui contiennent la quantité de terres qu’on leur accorde pour défricher, & la redevance ou droit de cens qu’ils en doivent payer tous les ans au Roi ou à la compagnie.

C’est dans ces sortes d’habitations que suivant la qualité du sol, après avoir essarté les terres on cultive des cannes à sucre, du coton, du tabac, de l’indigo, & autres semblables marchandises qui y croissent aisément, & sont d’un très-bon débit en Europe. La culture de la terre & les autres ouvrages qui en dépendent, comme la conduite des moulins à sucre, la préparation du tabac & de l’indigo, &c. sont confiés à des engagés qu’on appelle des trente-six mois, parce que leur engagement doit durer trois ans, ou à des negres esclaves pour toute leur vie. Voyez Negres & Trente-six mois. Dictionnaire de Commerce. (G)

Habitation, signifie aussi quelquefois un établissement passager, que des habitans des colonies déjà bien établies, comme de celle de Québec, vont faire chez les nations amies des François pour le commerce des Pelleteries. Quand le séjour n’est pas long chez ces sauvages, on donne simplement au voyage le nom de course ; mais on l’appelle habitation, quand on y demeure plusieurs années de suite. Dictionnaire de Commerce. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « habitation »

Provenç. et esp. habitacion ; ital. abitazione ; du lat. habitationem, de habitare, habiter.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin habitatio. (1100-50) habitatiun.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin habitatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « habitation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
habitation abitasjɔ̃

Citations contenant le mot « habitation »

  • La beauté d'une pièce d'habitation japonaise, produite uniquement par un jeu sur le degré d'opacité de l'ombre se passe de tout accessoire. De Junichiro Tanizaki / Eloge de l’ombre
  • La suppression de la taxe d’habitation pour tous devait intervenir en plusieurs étapes : 80% des foyers concernés en sont totalement exemptés cette année alors que la suppression devait s’étaler jusqu’en 2023 pour les 20% les plus aisés. La disparition de l'impôt local devait ainsi se faire en trois temps pour les ménages les plus fortunés, entre 2021 et 2023 : un-tiers du montant supprimé en 2021, un second tiers en 2022 et le dernier en 2023. En avril dernier, le ministre de l’Economie avait toutefois déjà mis en garde, concédant que le gouvernement aurait à "re-débattre" de sa politique fiscale lors de l’élaboration du budget 2021, alors que les équilibres prévus pour 2020 ont volé en éclat avec la crise. Capital.fr, La taxe d’habitation probablement prolongée après 2023 pour les plus aisés - Capital.fr
  • Vingt-deux sapeurs-pompiers ont combattu un incendie d'habitation une partie de la nuit du dimanche 12 au lundi 13 juillet à Saint-Sorlin-de-Morestel. , Faits-divers - Justice | Saint-Sorlin-de-Morestel : une habitation en cours de rénovation entièrement dévastée par les flammes
  • La majoration de taxe d’habitation sur les résidences secondaires a pour objectif, dans de telles zones « tendues », de favoriser la mise sur le marché et l’affectation à la résidence principale de logements en renforçant le coût d’opportunité de la non-affectation à l’habitation principale des locaux d’habitation. Étendre ce dispositif à des communes touristiques situées hors zones « tendues » serait dès lors incohérent au regard des objectifs poursuivis. La Gazette des Communes, Peut-on majorer la taxe d'habitation sur les résidences secondaires hors zone tendue ?
  • Samedi, dans la soirée, aux alentours de 23 h 30, les pompiers d’Auchel sont appelés pour un feu d’habitation. La Voix du Nord, Un incendie a détruit le toit d’une habitation à Marles-les-Mines samedi soir
  • Il est important d’être assuré pour votre habitation. Vous pouvez demander un devis rapidement pour couvrir et prévenir des risques. Certaines assurances peuvent même vous proposer une assurance habitation immédiate. Media24.fr, Assurance habitation résiliée pour non-paiement : que faire ? - Media24.fr

Images d'illustration du mot « habitation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « habitation »

Langue Traduction
Anglais dwelling
Espagnol vivienda
Italien dimora
Allemand wohnung
Chinois 住宅
Arabe مسكن
Portugais habitação
Russe жилье
Japonais 住居
Basque etxebizitza
Corse abitazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « habitation »

Source : synonymes de habitation sur lebonsynonyme.fr

Habitation

Retour au sommaire ➦

Partager