Brusquer : définition de brusquer


Brusquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

brusquer \bʁys.ke\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Traiter d’une manière brusque.
    • C’est un homme grossier, il brusque tout le monde.
  2. Précipiter les événements avant le temps voulu.
    • Le capitaine, loin de renoncer à ses projets, avait au contraire résolu d’en brusquer l’exécution, …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Il a brusqué son affaire, il l’a faite vite, sans préparation, sans ménagement.
  3. (En parlant d’une place de guerre) L'emporter d’emblée.
  4. (Chantier naval ancien) (Désuet) Chauffer un navire pour le caréner.  [2]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Brusquer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRUSQUER. v. tr.
Traiter d'une manière brusque. C'est un homme grossier, il brusque tout le monde. Il se dit aussi des choses et signifie Précipiter les événements avant le temps voulu. Brusquer la fortune, Tenter de réussir par des moyens prompts, mais hasardeux. Brusquer l'aventure, Prendre brusquement son parti, au hasard de ce qui peut en arriver. Brusquer une affaire, La faire vite, sans préparation ou sans ménagement. On dit de même Brusquer le dénouement d'une pièce de théâtre.

Brusquer : définition du Littré (1872-1877)

BRUSQUER (bru-ské) v. a.
  • 1Avoir, à l'égard de quelqu'un, un langage brusque, un ton brusque. Pour peu que j'eusse parlé, je n'aurais pu m'empêcher de le brusquer, Montesquieu, Lett. pers. 48. Les ministres du roi (Sully entre les autres) ne furent point d'avis qu'on brusquât ce jeune imprudent, Anquetil, Ligue, III, 170. On ne saurait lui dire une parole qu'il n'éclate tout d'un coup et qu'il ne vous brusque sans modération et sans ménagement, Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 240.

    Absolument. Il semble toujours commander et brusquer, Diderot, S. l. caract.

  • 2Presser, hâter. C'était le moment de brusquer l'entreprise. Brusquer la victoire.

    Brusquer la fortune, chercher fortune et principalement la chercher par des moyens prompts et hasardeux. En différents pays j'ai brusqué la fortune, Sans que l'on ait de moi reçu nouvelle aucune, Regnard, Ménechmes, I, 2. Ce furent les Anglais et les Hollandais qui brusquèrent fortune, Des Font. Mém. de Trév. 1724.

    Brusquer une affaire, la faire vite et avec peu d'examen. J'avais un voyage en tête à brusquer dont je parlerai tout à l'heure, Saint-Simon, 41, 222.

    Familièrement. Brusquer l'aventure, prendre brusquement son parti, au hasard de ce qui peut arriver.

    Terme de théâtre. Brusquer un dénoûment, l'amener sans préparation.

    Terme militaire. Brusquer une place de guerre, essayer de l'emporter par un coup de main.

  • 3Surprendre en violentant. Nous avons, pour ainsi dire, brusqué la nature en amenant dans nos climats des chevaux d'Afrique ou d'Asie, nous avons rendu méconnaissables les races primitives de France, Buffon, Cheval.

    Brusquer les dés, jeter les dés vivement et tout d'un coup. Le joueur qui pouvait, par un art illicite, flatter ou brusquer les dés selon l'occasion, Montesquieu, Correspondance, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Il se trouva 200 italiens etc. …tuez, qui s'escartoient par les villaiges deça de-là, brusquant fortune et leurs commoditez, par trouppes, Carloix, V, 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Brusquer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « brusquer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « brusquer »

Étymologie de brusquer - Littré

Brusque ; Berry, bruquer, heurter, choquer. Dans l'historique, brusquer a le sens de chercher, proprement aller par les broussailles ; ce qui tend à confirmer l'étymologie latine indiquée pour l'italien brusco (voy. BRUSQUE). Bouhours remarque que l'emploi de brusquer dans le sens de rudoyer est récent, et que sans doute, du discours familier, il ne tardera pas à passer dans les livres ; cela est en effet arrivé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « brusquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
brusquer bryske play_arrow

Conjugaison du verbe « brusquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe brusquer

Évolution historique de l’usage du mot « brusquer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « brusquer »

  • À une époque où il ne fallait surtout pas brusquer le public, le jeune Tsubasa Ōzora s'appelait "Olivier Atton", et s'il se déplaçait, c'était a priori pour gagner. Plus fort que les ravages du temps, le numéro 10 de la Nankatsu SC n'a pas raccroché les crampons (ni les wagons), bien au contraire. Gameblog, Captain Tsubasa Rise of New Champions récapitule ses nombreux modes dans un GROS trailer
  • Une fois que l'on se sent prêt à en parler autour de soi, il est préférable d'amener le sujet en petit comité, dans un moment où vous sentez que vous pouvez avoir toute l'attention de votre interlocuteur. Évitez de commencer directement en disant que vous avez une maladie grave pour ne pas brusquer trop rapidement votre entourage ni en utilisant un vocabulaire trop technique. www.pourquoidocteur.fr, Comment annoncer à ses proches une maladie grave ?
  • A brusquer on s’expose, on offre, on se donne... De Maryline Desbiolles

Traductions du mot « brusquer »

Langue Traduction
Portugais apressar
Allemand überstürzen
Italien affrettare
Espagnol apurar
Anglais rush
Source : Google Translate API

Synonymes de « brusquer »

Source : synonymes de brusquer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « brusquer »


Mots similaires