La langue française

Froisser

Sommaire

  • Définitions du mot froisser
  • Étymologie de « froisser »
  • Phonétique de « froisser »
  • Évolution historique de l’usage du mot « froisser »
  • Citations contenant le mot « froisser »
  • Images d'illustration du mot « froisser »
  • Traductions du mot « froisser »
  • Synonymes de « froisser »
  • Antonymes de « froisser »

Définitions du mot froisser

Trésor de la Langue Française informatisé

FROISSER, verbe trans.

A.− Dans le domaine concr.
1. [Le compl. désigne une partie du corps; avec l'idée d'une étreinte ou d'un coup un peu brutal] Meurtrir par choc ou par violente pression. Des hommes sont morts d'un coup d'épée parce qu'un maladroit leur avait froissé l'orteil (Gaultier, Bovarysme,1902, p. 75).Cette tendresse bourrue (...) lui faisait mal, comme une main brutale, qui aurait froissé ses membres endoloris (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 113):
1. J'ai pas mal souffert (...). Un pli de mon soulier, occasionné par la jambière, m'avait froissé les nerfs et les tendons du talon et du cou-de-pied. Ça va mieux, mais j'ai peur de boiter encore demain. Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1908, p. 348.
Emploi pronom. réfl. indir. Tu ne crois pas que tu t'es seulement froissé un nerf ou un muscle en sautant pour te garer? (Montherl., Songe,1922, p. 119).
[Le suj. désigne un animal] [Des] hirondelles entrées par étourderie dans un appartement et qui se froissent les ailes contre les murs (Lamart., Raphaël,1849, p. 287).
Au part. passé. Les pieds froissés par les cailloux (France, Lys rouge,1894, p. 198).Dans le chalut, il [le poisson] est traîné plusieurs heures, froissé, meurtri, mordu (Hamp, Marée,1908, p. 27):
2. Moi-même j'ai eu mon bâton cassé sous la massue du sieur Hérode, et l'épaule froissée de façon à ne pas me servir de mon bras d'ici à quinze jours. Gautier, Fracasse,1863, p. 217.
P. exagér. Serrer très fortement au point d'endolorir. L'astrologue entra (...) froissa contre les bijoux de ses grosses pattes, les doigts des assistants (Huysmans, Là-bas,t. 2, 1891, p. 224).
2. [Le compl. désigne une chose; avec l'idée d'un frottement]
a) Écraser (en général par pressions successives) au point de provoquer une déchirure. Là, des menthes croissaient odorantes; j'en cueillis, j'en froissai les feuilles (Gide, Immor.,1902, p. 402):
3. ... on détache des fleurs les anthères et le capuchon, du bout d'une pince à bords plats, d'un mouvement léger de torsion, en ayant grand soin de ne pas blesser le pistil. Un rien le froisse, comme un rien crève les anthères sur le point de se déchirer. Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 86.
Au part. passé. La coque dure fuit de côté tandis que son enveloppe froissée se détache (Gide, Voy. Congo,1927, p. 715).
Emploi pronom. à valeur passive. Le bruit des feuilles sèches qui criaient en se froissant sous nos pas (Lamart., Raphaël,1849, p. 176).Le bonheur se flétrit, comme une fleur se froisse Dès qu'on veut l'incliner vers soi pour la sentir (Sully Prudh., Solitudes,1869, p. 23).
b) [Avec l'idée d'une déformation sans déchirure d'un élément ou d'un ensemble]
[Le compl. désigne un tissu, un habit] Faire des faux plis (à quelque chose). Froisser une robe. Synon. chiffonner.Je n'ose pas vous approcher pour ne pas froisser cette belle étoffe (Proust, Prisonn.,1922, p. 400).De ses doigts déformés, maman froissait le feston de la camisole (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 52).
Emploi pronom. à valeur passive. Elle n'entendait pas couler la poudre d'or, ni se froisser l'étoffe des robes (Schwob, Monelle,1894, p. 86).
Au part. passé. Drap froissé; jupe froissée. La natte qui a été, à cet endroit, légèrement roulée et très froissée (G. Leroux, Myst. ch. jaune,1907, p. 59).Il entendit un bruit de soie froissée (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 25).
[Le compl. désigne du papier, un objet de papier] Étreindre (dans sa main) en provoquant des plis qui le déforment. Il lut encore quelques lignes, puis coléreusement froissa son journal, le jeta (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 155).Elle froisse maintenant dans sa main une lettre qu'elle me montre (Breton, Nadja,1928, p. 92).
Emploi pronom. à valeur passive. Je sentis sous mes doigts se froisser des papiers (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Lit, 1882, p. 634).
Au part. passé. Il sortit de sa poche un petit cahier froissé (Zola, Nana,1880, p. 1339).Il y a d'autres papiers, tout le long de la route, déchirés, froissés, roulés en boule (Sartre, Mort ds âme,1948, p. 201).Emploi adj. Le garçon avait tiré d'une poche un feuillet de papier tout froissé (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 129).
P. anal. Former des plis (sur une surface). Le vent indifférent recommençait à froisser le sable (Gracq, Syrtes,1951, p. 286).
P. anal. et p. métaph. L'âge voûtait déjà son dos, froissait sa face (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 48).
Emploi pronom. à valeur passive. L'eau calme (...) se froissait à son approche comme une étoffe lamée d'argent (Zola, Fortune Rougon,1871, p. 202).
Au part. passé. Un bruit léger d'eaux froissées parvenait jusqu'à moi (Gracq, Syrtes,1951p. 214).
c) P. ext. Frotter légèrement. Des feuilles sèches que le vent froissait contre un échalas faisaient un petit bruit inquiet (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 59).Devant eux, un bachot que le courant berçait au bout de sa chaîne, froissait les roseaux secs (Martin du G., Thib.,Pénitenc., 1922, p. 708).Cybèle (...) l'attirait dans la nuit des branches froissées par le vent (Mauriac, Journal,1940, p. 233).
Emploi pronom.
à valeur passive. Des branchages se froissaient contre la bâche (Pourrat, Gaspard,1930, p. 234).
réciproque. La brise commençait de faire frémir les palmiers, dont les feuilles se froissaient avec un cliquetis métallique (Tharaud, Fête arabe,1912, p. 63).
B.− Au fig.
1. [Le compl. désigne une pers.] Blesser (quelqu'un) par un manque d'égards. Synon. choquer, vexer.Ce livre [L'Écornifleur] froissera beaucoup de gens (Renard, Journal,1892, p. 115).Ce qui me froisse en vous, c'est votre vulgarité (Montherl., Celles qu'on prend,1950, II, 5, p. 808):
4. Ces questions froissèrent sans doute Jupien car, se redressant avec le dépit d'une grande coquette trahie, il répondit : « Je vois que vous avez un cœur d'artichaut. » Proféré d'un ton douloureux, glacial et maniéré, ce reproche fut sans doute sensible à M. de Charlus... Proust, Sodome,1922, p. 609.
[Avec un compl. prép.]
[+ en + part. prés.] Permettez-moi de vous dire que vous le froisserez beaucoup en ne lui demandant pas ce petit service (Gide, Faux-monn.,1925, p. 1049).
[+ dans] Aussi de pareils propos la froissaient-ils dans son orgueil (Bourget, Disciple,1889, p. 211).
Emploi pronom. à valeur passive [Avec un compl. prép. de, à + subst., de + inf. indiquant la cause] Prendre en mauvaise part, être choqué (de quelque chose) :
5. − Vous ne voulez pas? réitéra-t-elle, d'un ton où perçait une pointe de menace, car elle se froissait de voir ses volontés, jusqu'ici régnantes, se briser les unes après les autres, contre cette barrière de douceur et de silence... vous ne voulez pas? Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 133.
Au part. passé (+ de). M. Godeau était un peu froissé du procédé (Jouhandeau, M. Godeau,1926, p. 15).
Emploi adj. Le père et la mère de M. d'Escorailles (...) se trouvaient très froissés de voir leur fils rester auditeur (Zola, E. Rougon,1876, p. 152).Ils seraient extrêmement froissés si les chefs d'industrie les empêchaient de faire de la paix sociale (Sorel, Réflex. violence,1908, p. 85).
P. méton. Qui est le signe d'un froissement. Celle-ci lui dit, d'un air froissé : « Tu aurais dû me la rendre plus tôt, car je pouvais en avoir besoin. » (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Parure, 1884, p. 460).
2. [Le compl. désigne une chose abstr., notamment un sentiment, un attribut moral, spirituel de la pers.] Porter atteinte (à quelque chose), endommager. Froisser les intérêts (de quelqu'un). L'amour est délicat, ma petite : un rien le froisse (Maupass., Contes et nouv.,Baiser, 1882, p. 610).Je ne savais pas comment faire pour ne pas froisser sa susceptibilité (Gide, Nouvelles Nourr.,1935, p. 263).
Emploi pronom. à valeur passive. Les meilleurs caractères se froissent et s'aigrissent (Verne, Enf. capt. Grant,t. 3, 1868, p. 185).
[+ à + subst.] Ses croyances se froissaient à de continuelles ironies (Péladan, Vice supr.,1884, p. 133).
Au part. passé. Orgueil froissé. Je vous aime beaucoup, mais j'ai l'amour-propre un peu froissé (Villiers de L'I. A., Corresp.,1864, p. 69).
REM. 1.
Froissable, adj.Qui est susceptible d'être froissé, de se froisser. (Dict. xixeet xxes.).
2.
Froissabilité, subst. fém.,dans le domaine technol.(cf. Rob. Suppl. 1970).Caractère de ce qui est froissable. La froissabilité d'un tissu (Lar. Lang. fr.).
Prononc. et Orth. : [fʀwɑse], (il) froisse [fʀwɑ:s]. Enq. : /fʀwas, (D)/ (il) froisse. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 « fendre, briser en morceaux » (Roland, éd. J. Bédier, 2289 : Fruisset l'acer e la teste e les os); 2. ca 1165 « frapper, battre, heurter (qqn) » (G. d'Angleterre, éd. M. Willmotte, 1480); 1319-22 « meurtrir, blesser, endommager (qqn) » (Renart le Contrefait, I, 290, § 148 ds T.-L.); 1456-67 « endommager, chiffonner (papier, étoffe) » (Cent Nouvelles nouvelles, éd. F. P. Sweetser, XXVII, 82, p. 184); 3. 1176-81 fig. « vaincre, dominer » (Chr. De Troyes, Charrette, 1220 ds T.-L.); 1829 id. « contrarier, nuire à » (Boiste). Du lat. vulg. *frustiare « mettre en pièces », dér. du class. frustum « morceau, fragment », REW3no3542. Fréq. abs. littér. Froisser : 543. Froissé : 533. Fréq. rel. littér. : Froisser xixes. : a) 627, b) 825; xxes. : a) 996, b) 731. Froissé : xixes. : a) 563, b) 1 008; xxes. : a) 1 024, b) 629. Bbg. Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette. Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 131. − Dub. Dér. 1962, p. 53 (s.v. froissable).Gebhardt (K.). Les Francoprovençalismes de la lang. fr. R. Ling. rom. 1974, t. 38, p. 186. − Gohin 1903, p. 378. − Thomas (A.). Nouv. Essais 1904, p. 243.

Wiktionnaire

Verbe

froisser \fʁwa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se froisser)

  1. Frotter fortement, meurtrir par une pression violente.
    • Il s’est froissé un nerf.
  2. (Par extension) Comprimer fortement une artère, pour arrêter une hémorragie.
  3. (Escrime) Exercer une brusque pression contre le fleuret de l’adversaire.
  4. Chiffonner.
    • Sa petite main, bien gantée, froissait impatiemment un mouchoir, …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Voici les signes avant-coureurs de la mort : dans les accès de folie, la phase du rire, fatale ; dans la démence, le geste répétitif d'effranger et de froisser les draps du lit, […]. — (Pline l'Ancien, Histoires de la nature, traduction de Danielle Sonnier, Éditions Jérôme Millon, 1994, p.86)
  5. (Figuré) Fâcher, blesser, heurter, choquer, surtout en parlant d’intérêts, d’opinions, de sentiments, etc.
    • Et j’avouerai à Votre Majesté que je suis souvent froissé par la franchise de ses conseils. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les spectateurs de cette scène, où tout froissait les sentiments vulgaires de la vie sociale, n'osaient se regarder. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
    • Je comprends que ce mythe de la grève générale froisse beaucoup de gens sages à cause de son caractère d'infinité ; […]. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • Son « tu » me froissa un peu. Mais je lui répondis gaminement : « Tu trouves que j'ai engraissé ! » Il partit d'un fou rire. Et, à partir de ce jour, nous nous tutoyâmes et nous devînmes les meilleurs amis du monde. — (Ma double vie : mémoires de Sarah Bernhardt, Paris : Librairie Charpentier et Fasquelle, 1907, chap. 13)
  6. (Pronominal) (Figuré) Se piquer, se fâcher.
    • Il s’est froissé de peu de chose.
    • Il se froisse d’un rien.

Verbe

froisser \Prononciation ?\

  1. Variante de froissier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FROISSER. v. tr.
Frotter fortement, meurtrir par une pression violente. Il s'est froissé un nerf. Froisser une artère, La comprimer fortement pour arrêter une hémorragie. En termes d'Escrime, il signifie Exercer une brusque pression contre le fleuret de l'adversaire. Il signifie encore Chiffonner. Froisser du papier. Froisser du drap, du satin. Froisser des fleurs dans sa main. Il signifie figurément Blesser, heurter, choquer, surtout en parlant d'intérêts, d'opinions, de sentiments, etc. Ces menaces froissent beaucoup d'intérêts différents. Il ne faut pas froisser les opinions de ceux qu'on veut persuader. Par extension, on dit dans le même sens Froisser quelqu'un.

SE FROISSER signifie Se piquer, prendre de l'humeur. Il s'est froissé de peu de chose. Il se froisse d'un rien.

Littré (1872-1877)

FROISSER (froi-sé) v. a.
  • 1Frotter fortement, de manière à produire un commencement d'écrasement. Froisser des cailloux les uns contre les autres.

    Froisser des épis, en faire sortir le grain par la pression. Si vous entrez dans les blés de votre ami, vous en pourrez cueillir des épis et les froisser avec la main ; mais vous n'en pourrez couper avec la faucille, Sacy, Bible, Deutéron. XXIII, 25.

  • 2Chiffonner, faire prendre des plis irréguliers. Froisser du drap, du papier.
  • 3Meurtrir par une pression violente, par un choc. À grands coups de gaule Le pèlerin vous lui froisse une épaule, La Fontaine, Coc. Pour donner la perfection au sacrifice que devait le divin Jésus à la justice divine, il fallait qu'il fût encore froissé de ce dernier coup ; et c'est ce que le prophète a voulu dire dans ce passage qui s'entend de lui à la lettre : Dominus voluit conterere eum in infirmitate, Bossuet, 1er sermon, Passion de J. C. 3. L'un me heurte d'un ais dont je suis tout froissé, Boileau, Sat. VI.

    Se froisser un membre, avoir un membre froissé par. Ragotin, suivant la pente naturelle des corps pesants, se trouva sur le cou du cheval et s'y froissa le nez, Scarron, Rom. com. I, 19.

  • 4 Fig. Offenser, choquer. Ces mesures froissent beaucoup d'intérêts. Pour froisser mon attente, en ce bord étranger, Régnier, Sat. III.
  • 5Se froisser, v. réfl. Être froissé, être presque écrasé, meurtri. Et que tout se froissât d'une étrange tempête, Régnier, Sat. XVI.

    Fig. Se piquer, prendre de l'humeur. Il s'est froissé pour peu de chose.

HISTORIQUE

XIe s. E qui fruisse la pais le roi, Lois de Guill. 3. Od [avec] vos caables [machines de guerre] avez fruisset ses murs, Ch. de Rol. XVI. [Ils] Fruissent images et toutes les idoles, ib. CCLXVIII.

XIIe s. D'une oevre en autre [il] lui a fraite et froissie [sa targe], Ronc. p. 136. Là veïssiés fier estor et pesant ; Tant escu fendre, tante lance froissant, Et desrompu tant hauberc jazerant, Raoul de C. 158.

XIIIe s. Qui me tient que je ne vous froisse Les os cum à poucin en paste, à ce pestel [pilon] ou à cest haste [broche] ? la Rose, 9398.

XIVe s. Et firent lever leurs engins, Et froesser grant part des chemins, Le liv. du bon duc Jehan, 1005.

XVe s. Et vous dis que du jet d'amont le chanoine de Robersart reçut maint dur horion, dont il fut durement blessé et froissé, Froissart, II, II, 131. Firent tant les Sarrazins que ils froisserent une des echelles des grands fais des pierres qu'ils lançoient, Bouciq. I, 23. Ce bahut me semble bien petit pour y mettre vos robes bien à l'aise sans les froisser, Louis XI, Nouv. XXVII.

XVIe s. Il alla donner de la teste tant qu'il peust contre un des degrez où l'on se seit au theatre, cuidant se froisser toute la teste pour mourir promptement, Amyot, Timol. 45. Les autres [navires] venoient à se froisser et briser contre les rochers, Amyot, Marcell. 24. …Le son diabolique des canons et harquebuses, qui font trembler la terre, froisser l'air d'alentour, Ronsard, 587. …Maniant doucement les abricots sans les froixer, De Serres, 861.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* FROISSER, v. act. (Gramm.) il se dit proprement de toutes les substances flexibles, minces, & dont la surface est unie ; ainsi on froisse du papier, un étoffe, en y faisant des plis par le maniement. Il se prend cependant pour une action beaucoup plus forte, & alors ce pourroit bien être une espece de metaphore empruntée de la premiere action : lorsqu’on dit il s’est froissé tous les membres en tombant, cela signifie peut-être que sa chûte a été si rude, que le corps en a été froissé comme une feuille de papier.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « froisser »

(Siècle à préciser) Du latin vulgaire *frustiare, « mettre en pièces », de frustum, « morceau, fragment ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, freusser, faire du bruit à travers les branches (le gibier est là, l'entendez-vous freusser dans le bois ?) ; wall. frohî ; namur. frochì ; Hainaut, frossier. On le tire ordinairement du latin fressus, brisé, concassé, de frendere, ou de frictiare, forme fictive dérivée de fricare, frotter ; mais cela ne rend pas compte de ui ou oi qui appartiennent à ce verbe. Les deux ss paraissent indiquer st, comme dans brosse ; or on trouve dans le bas-latin frussura domus, bris de maison, frussura, terre mise en culture, frustrare, racler, mettre en pièces, frustura terræ, morceau de terre, dit aussi fraustrum et frostrum. Tout cela indique, ce semble, que fruisser ou froisser provient du latin frustum, morceau, d'où barbarement, frustrare, mettre en morceaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « froisser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
froisser frwase

Évolution historique de l’usage du mot « froisser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « froisser »

  • Si les avantages sont nombreux, on repère tout de même un inconvénient : une tendance à se froisser rapidement. Pour palier cela, on mise sur des mélanges lin et coton qui devraient éviter de froisser le tissu.  Cosmopolitan.fr, Comment porter le lin, les pièces mode à adopter - Cosmopolitan.fr
  • Il y a de multiples façons de froisser une femme ; une seule de se faire pardonner : lui parler du coeur. De Jean-Marie Poirier / Le Prix du souvenir
  • La bonne attachée de presse est celle qui sait se réjouir d'une acceptation et ne pas se froisser d'un refus. De Bernard Pivot / Le Métier de lire
  • La jouissance n'est pas toujours le point culminant de la volupté. Mais on n'ose pas en convenir de peur de froisser son partenaire, lequel pense peut-être de même. De Etienne Rey
  • La mort de Philippe, au-delà de la vive émotion suscitée à Bayonne, alerte sur les conditions de travail des conducteurs de bus. Souvent contraints de se taire pour ne froisser ni les bandes intimidantes ni les impulsifs, ils évoquent leur peur au quotidien et les différentes situations auxquelles ils doivent faire face, seuls. Sud Radio, Les conducteurs de bus tirent la sonnette d'alarme - "On part le matin et on ne sait pas si on va rentrer le soir !" - Sud Radio
  • La reprise du football à huis clos oblige diffuseurs TV et réalisateurs à pallier le vide et le silence. Entre nouveaux placements de caméras, public virtuel et chants pré-enregistrés, l'heure est à l'innovation, voire aux "artifices", au risque de froisser certains puristes. Sud Radio, Public virtuel, chants enregistrés... La TV innove à huis clos - Sud Radio
  • La Chine (Hong Kong inclus) a représenté 40 % des revenus de HSBC l'an dernier et la banque a généré à Hong Kong 12,1 milliards de dollars de profits. S'aliéner le gouvernement chinois n'est donc pas une option pour le nouveau directeur général, Noel Quinn. Mais froisser l'administration américaine n'est pas non plus sans danger. Les Echos, HSBC menacé par Washington pour sa position prochinoise à Hong Kong | Les Echos
  • Après un EOS R qui a permis au constructeur japonais d’arrêter l’hémorragie d’utilisateurs qui cédaient aux avances de Sony, Canon continue sa conquête du marché des hybrides, longtemps laissé de côté afin de ne pas froisser l’univers merveilleux de réflex. Mais en cet été 2020, Canon a décidé de frappé un très gros coup avec les nouveaux Canon EOS R5 et EOS R6. Autant vous le dire, la révolution est aussi forte que lors de l’annonce de l’EOS 5D, premier du nom. Journal du Geek, Canon EOS R5 & R6, l’offensive de la marque rouge | Journal du Geek
  • Investi à Niamey, le 28 juin, par son jeune Parti Pour la Justice et le Progrès-Génération Doubara, l’ancien putschiste a tenu une posture d’équilibriste, rendant hommage à toute la classe politique nigérienne pour ne froisser personne, tout en se présentant comme une sorte de recours, en tant qu’ancien militaire, pour sortir du « statu quo » de l’environnement politique polarisé. « Il ne s’agit pas d’indexer telle ou telle personne ou de mettre tous les acteurs de la vie politique au même niveau de responsabilité relativement à la situation de notre pays », a-t-il déclaré, nébuleux, à la tribune. Mondafrique, Niger, l'auteur du coup d'Etat se présente aux présidentielles - Mondafrique
  • Une housse en simili cuir beige assortie aux sièges, est fixée sous la plage arrière, pour que le jeune cadre dynamique puisse ranger sa veste, sans la froisser. , Magazine Automobile | Nostalgie : avec les Baccara, Renault inventait le luxe populaire
  • Rien de tel aujourd'hui. Pourtant, ce qui se passe à Hong Kong heurte les valeurs de l'Europe dans leur fondement même. Sous nos yeux, un territoire qui a vécu dans la liberté et l'état de droit bascule dans un régime qui nie ces valeurs. L'Union européenne a beau représenter le plus grand bloc commercial de la planète, elle semble tétanisée à l'idée de froisser son principal partenaire économique derrière les Etats-Unis. Si Xi Jinping craignait encore une quelconque marque de fermeté de la part de Bruxelles, le voilà rassuré. A quoi bon oser taxer la Chine de « rival systémique », comme on le dit maintenant à Bruxelles, si les actes ne suivent pas ? Les Echos, Perdre son âme à Hong Kong | Les Echos

Images d'illustration du mot « froisser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « froisser »

Langue Traduction
Anglais crumple
Espagnol arruga
Italien stropicciare
Allemand zerknittern
Chinois 弄皱
Arabe جعدة
Portugais amassar
Russe смять
Japonais しわくちゃ
Basque crumple
Corse sfracicà
Source : Google Translate API

Synonymes de « froisser »

Source : synonymes de froisser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « froisser »

Partager