La langue française

Étourdi

Définitions du mot « étourdi »

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOURDI, IE, adj.

[Correspond à étourderie]
A.− [En parlant d'une pers.] Qui agit de façon irréfléchie, irraisonnée. Synon. distrait, dans la lune (fam.), inattentif, oublieux; anton. attentif, appliqué, sérieux, vigilant.Cf. braque ex. 4.
Loc. fig. Être étourdi comme un hanneton. Être très étourdi (Ac. 1835-1932).
Emploi subst.
Jeune étourdi. Avait-il affaire à un fou ou à un étourdi? (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 52).Cette attirance fascinante (...) qui fait glisser l'étourdi de la verve à la gaffe (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 194).
En emploi apposé avec de. Tu n'as pas reçu ma dernière lettre, étourdi d'André (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1892, p. 175).
B.− [En parlant d'un trait de comportement d'une pers.] Qui est effectué sans réfléchir. Des commentaires ironiques ou étourdis (Breton, Manif. surréal.,2eManif., 1930, p. 169).D'un geste un peu étourdi, il chercha à repiquer la broche dans l'étoffe de la robe (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 164).Cf. aussi atour ex. 6.
Loc. adv. À l'étourdie. À la manière d'un étourdi. Il se lançait à l'étourdie dans un art inconnu, dont lui seul pressentait les lois (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 485).Ma mère fut réputée coupable : elle avait pris, à l'étourdie, un mari qui n'avait pas fait d'usage (Sartre, Mots,1964, p. 9).
Rem. Étourdiment, adv. Synon. de à l'étourdie. Agir, se conduire, parler étourdiment. C'est de la folie, c'est une fantaisie, c'est une ruine étourdiment cherchée, étourdiment voulue et qui ne produira que des regrets et des remords! (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 244).
Étymol. et Hist. xives. « qui est fait sans réflexion, à la légère » (Cuvelier, Chron. de Bertrand du Guesclin, éd. E. Charrière, 14709); 1559 « qui agit avec étourderie » nonchalance estourdie (Amyot, Fabius, 9 ds Littré). Part. passé adj. de étourdir*. Prononc. et Orth. : [etuʀdi]. Ds Ac. dep. 1694.
STAT. − Étourdi, adj. et part. passé (ce dernier traité sous étourdir). Fréq. abs. littér. : 1 062. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 064, b) 1 841; xxes. : a) 1 816, b) 1 067.

ÉTOURDI, IE, part. passé et adj.

[Correspond à étourdissement]
I.− Part. passé de étourdir*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une partie du corps] Vx et rare. Qui garde une légère trace de la douleur passée. Synon. endormi, engourdi.La goutte est passée, mais il a le pied encore tout étourdi, la main étourdie (Ac.1798-1878).
B.− [En parlant d'une pers.]
1. Qui est ébranlé par un choc physique ou moral au point, parfois, de perdre conscience momentanément. Demeurer étourdi, à demi étourdi. Synon. abasourdi, troublé.Il ne comprenait plus rien; il ne savait plus rien; il se sentait étourdi, abruti, fou, comme s'il venait de choir sur la tête (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, M. Parent, 1886, p. 593):
Enfin, une secousse l'ébranla, et tout sombra; les objets autour de lui s'envolèrent, tandis qu'il éprouvait un vertige anxieux de chute, qui lui tirait les entrailles (...). Puis, tombé dans le noir de la fosse, il resta étourdi, n'ayant plus la perception nette de ses sensations. Zola, Germinal,1885, p. 1159.
2. P. ext.
a) Fatigué, importuné. Je me suis excité, enivré toute la journée de ces conversations (...). Rentré à 11 h trois quarts fatigué et étourdi dans un état d'incapacité, faisant des projets de repos et de vie intérieure (Maine de Biran, Journal,1818, p. 170).
b) Qui est grisé par un parfum, un alcool, etc. Jos-Mari en restait aussi étourdi que si son jus de fruit avait été coupé de gin (Peyré, Matterhorn,1939, p. 171).

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉTOURDI, IE, adj.

[Correspond à étourderie]
A.− [En parlant d'une pers.] Qui agit de façon irréfléchie, irraisonnée. Synon. distrait, dans la lune (fam.), inattentif, oublieux; anton. attentif, appliqué, sérieux, vigilant.Cf. braque ex. 4.
Loc. fig. Être étourdi comme un hanneton. Être très étourdi (Ac. 1835-1932).
Emploi subst.
Jeune étourdi. Avait-il affaire à un fou ou à un étourdi? (Verne, Enf. cap. Grant,t. 1, 1868, p. 52).Cette attirance fascinante (...) qui fait glisser l'étourdi de la verve à la gaffe (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 194).
En emploi apposé avec de. Tu n'as pas reçu ma dernière lettre, étourdi d'André (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1892, p. 175).
B.− [En parlant d'un trait de comportement d'une pers.] Qui est effectué sans réfléchir. Des commentaires ironiques ou étourdis (Breton, Manif. surréal.,2eManif., 1930, p. 169).D'un geste un peu étourdi, il chercha à repiquer la broche dans l'étoffe de la robe (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 164).Cf. aussi atour ex. 6.
Loc. adv. À l'étourdie. À la manière d'un étourdi. Il se lançait à l'étourdie dans un art inconnu, dont lui seul pressentait les lois (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 485).Ma mère fut réputée coupable : elle avait pris, à l'étourdie, un mari qui n'avait pas fait d'usage (Sartre, Mots,1964, p. 9).
Rem. Étourdiment, adv. Synon. de à l'étourdie. Agir, se conduire, parler étourdiment. C'est de la folie, c'est une fantaisie, c'est une ruine étourdiment cherchée, étourdiment voulue et qui ne produira que des regrets et des remords! (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 244).
Étymol. et Hist. xives. « qui est fait sans réflexion, à la légère » (Cuvelier, Chron. de Bertrand du Guesclin, éd. E. Charrière, 14709); 1559 « qui agit avec étourderie » nonchalance estourdie (Amyot, Fabius, 9 ds Littré). Part. passé adj. de étourdir*. Prononc. et Orth. : [etuʀdi]. Ds Ac. dep. 1694.
STAT. − Étourdi, adj. et part. passé (ce dernier traité sous étourdir). Fréq. abs. littér. : 1 062. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 064, b) 1 841; xxes. : a) 1 816, b) 1 067.

ÉTOURDI, IE, part. passé et adj.

[Correspond à étourdissement]
I.− Part. passé de étourdir*.
II.− Emploi adj.
A.− [En parlant d'une partie du corps] Vx et rare. Qui garde une légère trace de la douleur passée. Synon. endormi, engourdi.La goutte est passée, mais il a le pied encore tout étourdi, la main étourdie (Ac.1798-1878).
B.− [En parlant d'une pers.]
1. Qui est ébranlé par un choc physique ou moral au point, parfois, de perdre conscience momentanément. Demeurer étourdi, à demi étourdi. Synon. abasourdi, troublé.Il ne comprenait plus rien; il ne savait plus rien; il se sentait étourdi, abruti, fou, comme s'il venait de choir sur la tête (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, M. Parent, 1886, p. 593):
Enfin, une secousse l'ébranla, et tout sombra; les objets autour de lui s'envolèrent, tandis qu'il éprouvait un vertige anxieux de chute, qui lui tirait les entrailles (...). Puis, tombé dans le noir de la fosse, il resta étourdi, n'ayant plus la perception nette de ses sensations. Zola, Germinal,1885, p. 1159.
2. P. ext.
a) Fatigué, importuné. Je me suis excité, enivré toute la journée de ces conversations (...). Rentré à 11 h trois quarts fatigué et étourdi dans un état d'incapacité, faisant des projets de repos et de vie intérieure (Maine de Biran, Journal,1818, p. 170).
b) Qui est grisé par un parfum, un alcool, etc. Jos-Mari en restait aussi étourdi que si son jus de fruit avait été coupé de gin (Peyré, Matterhorn,1939, p. 171).

Wiktionnaire

Adjectif

étourdi \e.tuʁ.di\ masculin

  1. Qui agit sans réflexion.
    • Madame Duménil n’était pas d’un caractère à la dédommager de sa première amie : légère, étourdie, folle même, elle riait de tout, ne s’intéressait à rien ; […]. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)

Nom commun

étourdi \e.tuʁ.di\ masculin (pour une femme on dit : étourdie)

  1. (Substantivement) Personnage qui agit sans réflexion.
    • C’est un étourdi, un petit étourdi.

Forme de verbe

étourdi \e.tuʁ.di\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe étourdir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉTOURDI, IE. adj.
Qui agit sans réflexion. C'est un jeune homme bien étourdi. Substantivement, C'est un étourdi, un petit étourdi. Fig., Être étourdi comme un hanneton, Être très étourdi.

À L'ÉTOURDIE, loc. adv. À la manière d'un étourdi, inconsidérément. Cette affaire est importante, il ne faut pas y aller à l'étourdie. Agir à l'étourdie.

Littré (1872-1877)

ÉTOURDI (é-tour-di, die) part. passé d'étourdir
  • 1Qui a éprouvé un étourdissement. Il a été un peu étourdi du coup. Je n'ai pu soutenir la douche, j'en suis fâchée, car j'aime à suer ; mais j'en suis trop étouffée et trop étourdie, Sévigné, Lett. 22 sept. 1677.

    Familièrement. Être un peu étourdi, avoir bu un verre de vin de trop.

    Avoir la tête étourdie de… Être accablé de discours, de paroles, de demandes, etc. De combien d'importuns j'ai la tête étourdie ! Rotrou, St Genest, II, 3. Sainte n'était… Qui de ses vœux n'eût la tête étourdie, La Fontaine, Mandr.

  • 2Il se dit parfois des parties du corps où il ne reste plus qu'un léger ressentiment de douleur. Sa goutte l'a quitté, mais il a le pied encore tout étourdi, la main étourdie, Dict. de l'Acad.
  • 3 Fig. Remets donc ton esprit de sa chute étourdi, Mairet, Sophonisbe, I, 1. Et s'il donnait loisir à des cœurs si hardis De relever du coup dont ils sont étourdis, Corneille, Pomp. II, 4. Vous serez si étourdie des honneurs, que vous n'aurez pas le temps de…, Sévigné, 16.

    Il est encore tout étourdi du bateau, se dit d'un homme qui n'est pas bien remis de quelque événement fâcheux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « étourdi »

Dérivé du verbe étourdir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « étourdi »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
étourdi eturdi

Évolution historique de l’usage du mot « étourdi »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « étourdi »

  • Les bonnes actions étourdiment faites sont souvent plus regrettables que les mauvaises actions raisonnablement commises. De Charles Chincholle
  • Il y a des gens qu'il faut étourdir pour les persuader. De Claude Adrien Helvétius / Maximes et pensées
  • Dieu ne cesse de parler ; mais le bruit des créatures au-dehors et de nos passions au-dedans nous étourdit et nous empêche de l'entendre. De Fénelon / Traité du ministère des pasteurs
  • Un homme gai n'est souvent qu'un infortuné, qui cherche à donner le change aux autres, et à s'étourdir lui-même. De Jean-Jacques Rousseau / Emile ou de l’éducation
  • Les hommes qui ont un grand nez ont aussi une grande verge. Ils sont plus courageux et plus robustes que les autres mais aussi plus étourdis et plus stupides. De Jean Fauconney / Sécurité des deux sexes en amour
  • Trop de repos nous engourdit ; Trop de fracas nous étourdit ; Trop de froideur est indolence ; Trop d’activité turbulence... De Charles-François Panard / Oeuvres choisies
  • Le causeur dit tout ce qu'il sait ; L'étourdi ce qu'il ne sait guère ; Les jeunes ce qu'ils font, les vieux ce qu'ils ont fait ; Et les sots ce qu'il veulent faire. De Charles-François Panard / La discrétion
  • Les autorités helvétiques essaient depuis huit mois de retrouver le voyageur étourdi. Sans succès jusque-là. C’est pourquoi elles rendent aujourd’hui publique leur découverte. Le propriétaire a cinq ans pour se faire connaître auprès du parquet de Lucerne, rapporte la BBC. , Suisse. Le passager d’un train recherché depuis 8 mois après avoir oublié 3 kilos d’or - La Roche sur Yon.maville.com
  • Des municipales ? Quelles municipales ? En 2014, alors secrétaire général adjoint de François Hollande à l'Elysée, Emmanuel Macron discute avec des intellectuels et leur indique que cette année-là sera celle de réformes importantes, pour une bonne raison : "Il n'y a pas d'élection". A l'époque, Emmanuel Macron est étourdi : il oublie simplement que des municipales sont programmées pour mars, qui tourneront au fiasco pour le pouvoir.  LExpress.fr, Municipales, Philippe, Convention citoyenne : les secrets de la folle journée de Macron - L'Express
  • L'homme était étourdi avec un rythme cardiaque faible. Il a pu être rapatrié à bord du pédalo et a été pris en charge par les services médicaux. lindependant.fr, Catalogne : à bord d'un pédalo, les pompiers de Tossa de Mar sauvent un plongeur - lindependant.fr

Traductions du mot « étourdi »

Langue Traduction
Anglais dizzy
Espagnol mareado
Italien vertiginoso
Allemand schwindlig
Chinois 头晕
Arabe بالدوار
Portugais tonto
Russe головокружительный
Japonais めまいが
Basque zorabiatuta
Corse vertiginoso
Source : Google Translate API

Synonymes de « étourdi »

Source : synonymes de étourdi sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « étourdi »

Étourdi

Retour au sommaire ➦

Partager