Insouciant : définition de insouciant


Insouciant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

INSOUCIANT, -ANTE, adj.

A. − Insouciant de qqc.[En parlant d'une pers.] Qui ne se soucie pas (de quelque chose). Insouciant du danger, du lendemain. Moi, insouciant de l'avenir, (...) presque sans inquiétude (Toepffer, Nouv. genev.,1839, p. 256).Sophie, (...) insouciante de son propre avenir, lui offrit de renoncer à cette consécration du mariage qui ne devait rien ajouter, rien changer, disait-elle, à leur amour (Sand, Hist. vie, t. 2, 1855, p. 71):
1. Tout en regardant les pompes de ce spectacle unique, il se livrait à son rêve sur Madame d'Espard. Il fut au désespoir de cette subite froideur qui contrariait étrangement l'ardeur intellectuelle avec laquelle il attaquait ce nouvel amour, insouciant des difficultés immenses qu'il apercevait, et qu'il se promettait de vaincre. Balzac, Illus. perdues,1839, p. 192.
Rem. On rencontre a) Les constr. α) Insouciant sur + subst. Je répugnerai toujours à croire une nation insouciante sur le premier de ses intérêts, sur l'administration de la justice et sur la garantie à donner à l'innocence accusée (Constant, Princ. pol., 1815, p. 156). Alfred de Musset autrefois semblait assez insouciant sur ses succès; du moins je l'ai connu tel (Sainte-Beuve, Poisons, 1869, p. 104). β) Insouciant de + inf. À peine si la foule insouciante d'être écrasée s'ouvrait pour leur faire place [aux chars] (Gautier, Rom. momie, 1858, p. 206). b) Un emploi anal., en parlant d'un animal. Il approchait (...), insouciant du danger, affolé par son amour de bête pour l'autre bête que j'avais tuée. Karl tira; ce fut comme si on avait coupé la corde qui tenait suspendu l'oiseau (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Amour, 1886, p. 741).
Absol. Qui ne se fait pas de souci, qui ne se soucie de rien. D'Aubigné n'était pas un jeune seigneur insouciant et gai, mais il était, d'après un grand seigneur aimable, un jeune homme insouciant et gai (Stendhal, Lamiel,1842, p. 179).La foule insouciante d'un dimanche des temps ordinaires, qui marche à petits pas, musant et s'arrêtant à chaque étalage (Goncourt, Journal,1870, p. 656).Des cyclistes poussèrent des cris joyeux et s'en allèrent, insouciants, vers leur destin (Queneau, Zazie,1959, p. 143).
Emploi subst. Vous vous raillez, avec votre air mignon, Monsieur l'insouciant de belle humeur! (Hugo, Roi s'amuse,1832, p. 451).
B. − [P. méton. du déterminé]
1. [En parlant de l'esprit, du tempérament d'une pers.] Elle croyait sortir à peine du pensionnat, tant elle se sentait le rire facile et l'esprit insouciant (Zola, M. Férat,1868, p. 95).Germaine n'a rien d'une nature insouciante. Elle ne prend pas à la légère les ennuis quotidiens. Et les préoccupations d'intérêt lui sont spécialement sensibles (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 124).
2. [En parlant des apparences, des comportements]
a) Qui témoigne, manifeste de l'insouciance. Air, allure, geste insouciant; faire un insouciant mouvement d'épaules. Tout en mâchant sa douleur il affectait de garder une attitude insouciante et amusée (Barrès, Jard. Oronte,1922, p. 214):
2. Elle [la jeunesse d'Oran] s'applique en toutes choses à imiter l'allure, la rondeur et la supériorité de M. Clark Gable. À ce titre, les esprits critiques de la ville surnomment communément ces jeunes gens, par la grâce d'une insouciante prononciation, les « Clarque ». Camus, Été,1954, p. 25.
b) Exempt de souci. Je refuserais peut-être la vie insouciante et folle de ma sœur; car la pensée a aussi ses ivresses, ses extases, ses voluptés célestes, dont une heure vaut toute une jeunesse, toute une vie (Sand, Lélia,1833, p. 232).Je plongeai dans une insouciante et poétique torpeur (Gide, Ainsi soit-il,1951, p. 1201).
REM.
Insouciamment, adv.Avec insouciance. Vivre insouciamment. Le général Bourgain-Desfeuilles parut à son tour. Ce dernier, tout soldat de cour qu'il était, trottait insouciamment au milieu des projectiles (Zola, Débâcle,1892, p. 245).Le corps de la femme réapparaissait, vivait, livrait insouciamment quelque chose de ses mystères sous les plis changeants du vêtement (Vogüé, Morts,1899, p. 166).
Prononc. et Orth. : [ε ̃susjɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1798. Étymol. et Hist. 1. a) 1773 adj. « qui ne se soucie de rien » (Beaumarchais ds Proschwitz Beaumarchais, p. 300); b) 1779 subst. (Bachaumont, Mém. secrets pour servir à l'hist. de la république des Lettres en France, XIV, p. 220, ibid., p. 132); 2. 1787 insouciant de « qui ne se soucie pas de (quelque chose) » (Volney, Voyage Syr. Eg., t. 2, p. 56); 3. a) 1810 « qui est caractérisé par l'absence de souci » (Staël, Allemagne, t. 3, p. 192); b) 1817 « qui témoigne de cette disposition d'esprit » (Id., Consid. Révol. fr., t. 2, p. 26). Dér. du part. prés. de soucier*; préf. in-1*. Fréq. abs. littér. : 413. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 812, b) 611; xxes. : a) 508, b) 429. Bbg. Gohin 1903, p. 285.

Insouciant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

insouciant \ɛ̃.su.sjɑ̃\

  1. Qui ne se soucie de rien.
    • Et elles vivent ainsi, insouciantes, parmi les fantômes des jours passés, attendant que l'heure sonne. — (Isabelle Eberhardt, Pleurs d’amandiers, 1903)
  2. Qui n'a pas de souci.
    • Et elle prenait en pitié Elhamy en songeant aux désillusions qu'il avait dû subir depuis les semaines insouciantes de ses fiançailles. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Quoi qu’il en soit, on peut imaginer que le désastre phylloxérique mit subitement en présence des plus dures nécessités toute une population vigneronne qui avait jusque-là vécu insouciante sur ses coteaux. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  3. Qui indique une absence de souci.
    • […], chacun est bien obligé de reconnaître pour soi comme pour le monde, l'exceptionnelle gravité de l'heure, gravité qui même au léger pays de France ne saurait cette fois se résoudre aux chansons et dont on ne réussit plus à chasser définitivement la hantise par un insouciant haussement d'épaules, un bridge, un souper joyeux ou un « ouikenne » aux sports d'hiver. — (Révérend Père Sanson, « Les forces spirituelles : Où va le monde moderne ? », dans Conferencia : journal de l'Université des Annales, année 31, n° 22, 1937, page 515)

Adjectif

insouciant \ɪn.ˈsuː.si.ənt\

  1. (Soutenu) Insouciant, sans souci.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Insouciant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSOUCIANT, ANTE. adj.
Qui ne se soucie de rien. Être insouciant du lendemain. Caractère insouciant.

Insouciant : définition du Littré (1872-1877)

INSOUCIANT (in-sou-si-an, an-t') adj.
  • Qui ne se soucie pas d'une chose ou des choses. Être insouciant du lendemain. On verra dans le monde des maris insouciants qui savent tout et ne se fâchent de rien, Genlis, Veillées du château t. III, p. 48.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « insouciant »

Étymologie de insouciant - Littré

In… 1, et soucier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de insouciant - Wiktionnaire

 Dérivé de souciant avec le préfixe in-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « insouciant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
insouciant ɛ̃susjɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « insouciant »

  • Bien que timoré, l’œil de la jeune argentine est bienveillant et honnête, il croque avec justesse la vie d’une famille ordinaire des années quatre-vingt dix à Buenos Aires. La reconstitution fonctionne, tant dans l’époque que dans la véracité des personnages. La photo naturaliste donne à voir les tons ternes et grisâtres des murs de la mégalopole, les personnages sont réalistes et crédibles, avec une mention spéciale pour les jeunes acteurs qui incarnent avec malice les trois enfants. Ceux-ci ballottés entre une mère sévère et un père insouciant trouvent leur indépendance au fil de l’histoire et mènent la fronde, initiée par la grande sœur, pour trouver leur identité et faire entendre leurs désirs. Les protagonistes cherchent l’émancipation et s’ils tâtonnent, c’est parce que les divorces et les arrangements qui en découlent sont souvent irrésolubles. C’est par la quotidienneté de leurs combats et la banalité des situations que leurs trajectoires se révèlent universelles. , Ana Garcia Blaya – “Les Meilleures intentions” | Culturopoing
  • Et il avait donc participé, insouciant, à une "covid-party", selon le médecin interrogé sur NBC. , Coronavirus | Coronavirus : il meurt à 30 ans après avoir participé à une "covid party"
  • "Roselyne dit des vérités et cela ne plait pas. Plus de 10000 morts par an du fait du comportement insouciant des soignants : peu ou pas de lavage de mains, pas de blouse, quasiment jamais de masques. Nosocomial ? On devrait nous greffer ce mot en début d'études médicales...  egora.fr, "Elle dit des vérités et cela ne plait pas" | egora.fr
  • Les jeunes se pensent immunisés contre ce virus et c'est sûr que le risque qu'ils en meurent est faible. Par contre, si par leur comportement "insouciant" ils font perdurer cette crise voire l'amplifient, il faut bien qu'ils comprennent que c'est leur mort économique qu'ils préparent. Car avec le chômage qui s'annonce ce seront eux les premières victimes de la suite... ladepeche.fr, En Belgique, une jeune femme de 18 ans meurt du coronavirus - ladepeche.fr
  • Dans un futur proche où la population féminine a été éradiquée, un père tâche de protéger Rag, sa fille unique, miraculeusement épargnée. Dans ce monde brutal dominé par les instincts primaires, la survie passe par une stricte discipline, faite de fuite permanente et de subterfuges. Mais il le sait, son plus grand défi est ailleurs : alors que tout s'effondre, comment maintenir l'illusion d'un quotidien insouciant et préserver la complicité fusionnelle avec sa fille ? , « Light of my life »: synopsis
  • Carpe Diem en images L’envie de s’évader, de s’enivrer d’air pur, de contempler un front de mer ou une chaîne montagneuse a-t-elle déjà été aussi forte ? À l’issue d’un long confinement, les barrières géographiques, dont celle, symbolique, des 100 km, se lèvent progressivement. Avant d’affronter les inévitables tensions sociales de la rentrée et les incertitudes de l’automne, déjà placé sous la menace d’une éventuelle reprise de l’épidémie en France métropolitaine, la fenêtre estivale devrait être l’occasion pour tout le monde, de cultiver un présent plus léger et insouciant. Une initiation au carpe diem, en somme. L’attrait pour les contrées exotiques restera irrésistible pour certains. Mais pour la plupart d’entre nous, il y a fort à parier que le soleil soit hexagonal en juillet et en août. Pour vous accompagner dans ces escapades, à notre manière, nous avons concocté un numéro hors-série dédié au paysage, autour d’une sélection d’articles déjà parus dans nos éditions mensuelles. Une thématique accessible à tous les photographes, quel que soit le niveau de pratique ou le type matériel dont on dispose. Du déclenchement le plus innocent, l’appareil tenu à bout de bras, sous les impitoyables rayons de midi, jusqu’à la quête des heures dorées, paré du parfait arsenal du paysagiste, la marge de progression n’en demeure pas moins importante. Acquérir les bases de la composition, de l’exposition, apparaît indispensable. Et cela peut très bien être réalisé avec un simple smartphone. Puis aller au-delà, en variant les focales, la profondeur de champ. Repérer les lieux, pour les photographier sous la meilleure lumière possible. Anticiper la météo et s’équiper en fonction. Découvrir l’importance d’accessoires tels que les filtres ou les trépieds. La photographie de paysage est une école de la patience. Une forme de méditation en plein air. Une discipline exigeante, qui procure des bonheurs simples. De ceux qui nous font réaliser que savourer l’instant présent compte au moins autant que le fait de l’immortaliser. Par Benjamin Favier, rédacteur en chef , MDLP HS N°44, Le Guide de la photo de paysage est disponible (...) - Le Monde de la Photo
  • https://www.capital.fr/entreprises-marches/analyse-aof-cloture-wall-street-le-covid-19-pese-sur-les-indices-mais-le-nasdaq-reste-insouciant-1375072 Capital.fr, Analyse AOF clôture Wall Street - Le Covid-19 pèse sur les indices, mais le Nasdaq reste insouciant - Capital.fr
  • L’époque d' "Apostrophe" était plus insouciante. Il y avait moins de chômeurs, moins de problèmes d’immigration. De Bernard Pivot / Le Figaro, 25 janvier 2015
  • Il perd peu à peu sa fougue amoureuse, cette passion insouciante, ces heures où tout semblait facile, où l'air était léger De Valérie Trierweiler / Merci pour ce moment
  • Quel heureux temps que celui de l'enfance et de l'adolescence ! Toujours à la jouissance du moment, oublieuse du passé, insouciante de l'avenir. De Philippe Aubert de Gaspé / Les Anciens Canadiens
  • Coeur insouciant vit longtemps. De William Shakespeare

Traductions du mot « insouciant »

Langue Traduction
Corse carefree
Basque carefree
Japonais のんき
Russe беззаботный
Portugais despreocupado
Arabe براحة البال
Chinois 畅快
Allemand sorglos
Italien spensierato
Espagnol despreocupado
Anglais carefree
Source : Google Translate API

Synonymes de « insouciant »

Source : synonymes de insouciant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « insouciant »



mots du mois

Mots similaires