La langue française

Attentif

Définitions du mot « attentif »

Trésor de la Langue Française informatisé

ATTENTIF, IVE, adj.

I.− Emploi abs.
A.− [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Qui prête attention, qui a l'esprit tendu vers. Un élève, un homme, un public attentif.
PARAD. a) Synon. absorbé, averti, consciencieux, éclairé, éveillé, minutieux, sensible. b) Anton. distrait, étourdi, inappliqué.
Rem. Ce sens est le plus anc., attesté dès Ac. 1798.
1. [En parlant d'une pers. ou d'un groupe de pers.] Qui fait preuve d'attention.
a) [L'attention est stimulée par une appréhension] Qui est aux aguets, sur la défensive, en haleine. Des yeux attentifs; l'Europe attentive :
1. Valentine, en reconnaissant sa belle-mère, fut saisie d'un frisson aigu qui imprima un mouvement à son lit. Mmede Villefort s'effaça aussitôt le long du mur, et là, abritée derrière le rideau du lit, muette, attentive, elle épia jusqu'au moindre mouvement de Valentine. A. Dumas Père, Le Comte de Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 565.
P. anal. [En parlant d'un animal] :
2. Le vent s'est calmé, les cités sont loin, le désert partout s'étend autour de toi, et le sable sous la lune scintille comme des grains d'acier. L'œil, fendant l'espace, navigue à l'aise dans les horizons; là-bas, l'odeur des foins, maintenant, circule avec la brise; la clarté des nuits blanchit le tronc des arbres, et les bêtes attentives, allant boire aux fontaines, regardent sur la mousse l'ombre des fleurs qui remue. Flaubert, La Tentation de st Antoine,1849, p. 368.
b) [L'attention est stimulée par l'obj. dont on s'occupe] Vigilant, diligent, soigneux. Un chef attentif :
3. ... il dirige une maison de commerce, il est un chef posé, attentif, prudent, au regard clair. La Civilisation écrite,1939, p. 1410.
2. [En parlant d'une attitude physique] Qui manifeste de l'attention.
SYNT. Un air, un œil, un regard attentif; une figure, une mine, une oreille attentive.
3. [L'attention concerne une opération ou une attitude de l'esprit] Qui requiert de l'attention. Un examen attentif.
SYNT. Une analyse, une étude attentive; une curiosité, une surveillance attentive.
Spéc., PHILOS. [Pour caractériser l'homme pensant, suj. de l'attention] Conscience attentive :
4. C'est par l'intention que toute pensée est pensée de ceci ou de cela et toujours à quelque degré conscience attentive ou inattentive, réfléchie ou irréfléchie et, comme nous le dirons plus loin, responsable de soi; ... Ricœur, Philos. de la volonté,1949, p. 368.
B.− En partic. [En parlant de l'attitude d'une pers. dans ses rapports avec une (les) autre(s)] Qui est plein d'égards, de déférence (cf. avoir des attentions). La politesse la plus attentive. Synon. attentionné, empressé.
5. Soyons justes : ce n'est pas par caprice qu'il est inconstant, ni par satiété ou négligence qu'il écarte certaines relations d'hier. Pas d'ami plus attentif, plus patient, plus dévoué, plus fidèle! Alors? Eh bien, il fait seulement ce que nous devrions tous faire, de temps à autre : il révise ses traités d'alliance... R. Martin du Gard, Notes sur André Gide,1951, p. 1414.
Vieilli. C'est un homme très(-)attentif. Se dit d'un homme rempli d'attentions, de politesse et de soin pour les autres (cf. Ac. 1835-1932, Besch. 1845, Guérin 1892).
II.− [Suivi d'un compl. prép.]
A.− [En parlant d'une pers.] Être attentif à
1. [Le compl. est un inf.] :
6. Plusieurs jours avant la date, entre toutes glorieuses, que je connaissais bien, j'étais aux aguets, attentif à ne rien laisser échapper qui puisse éveiller l'attention et la mémoire de ceux dont j'escomptais la défaillance... Camus, La Chute,1956, p. 1517.
2. [Le compl. est un subst.]
a) [Il désigne une pers.] Être attentif à ses devoirs, aux faits et gestes de qqn, à ses sentiments.
b) [Il désigne une chose] Être attentif au bruit d'une porte; un tigre attentif à sa proie. Synon. aux aguets, en éveil.
B.− En partic., vieilli. [En parlant le plus souvent d'un homme dans son attitude à l'égard d'une femme] (Être) attentif avec, auprès de qqn. Lui faire la cour :
7. Sorti du collège, Henri demeura sage et cacha ses vingt ans. Sa vie de garçon ne fit pas de bruit. On ne le rencontra ni où l'on joue, ni où l'on boit, ni où l'on se compromet, mais dans des salons graves, attentif et empressé auprès des femmes déjà mûres. E. et J. de Goncourt, Renée Mauperin,1864, p. 88.
Rem. 1. L'emploi subst. masc. est vieilli et rare. Un attentif signifie un amoureux, chevalier servant d'une femme :
8. Le quatrième était Monsieur de Canalis, un des plus illustres poètes de cette époque, un jeune homme encore à l'aube de sa gloire et qui, plus fier d'être gentilhomme que de son talent, se posait comme l'attentif de Madame d'Espard pour cacher sa passion pour la duchesse de Chaulieu. Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 185.
Rem. 2. Emploi attesté comme néol. ds les dict. du xixes. Besch. 1845, Lar. 19e, Guérin 1892, mais avec la mention ,,peu usité``; ,,vieilli`` selon Lar. encyclop.
PRONONC. : [atɑ ̃tif], fém. [-i:v].
ÉTYMOL. ET HIST. − xives. [date du ms.] être attentif à qqn « prêter attention à qqn, obéir » (B. de Ste-Maure, Troie, éd. L. Constans, v. 19181, Paris, 1907, t. 3, p. 233 : Or savons bien, ne poons estre Senz prince ne senz chevetaine qui tote l'ost ait en demeine, A cui nos seions ententif [var. du ms. M : attentif]); rare av. le xviiiesiècle. Dér. du rad. du part. passé lat. attentus « attentif », de attendere, v. attendre; suff. -if*.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 2 235. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 890, b) 2 349; xxes. : a) 2 537, b) 4 254.
BBG. − Bruant 1901. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 61. − Pierreh. Suppl. 1926.

Wiktionnaire

Adjectif

attentif \a.tɑ̃.tif\

  1. Qui a de l’attention, de la concentration sur quelque chose.
    • En algèbre, sentant mon interlocuteur plus calé que je ne le suis, je reprends mon rôle de disciple attentif. — (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 123)
    • Nous, on s’esbigne en souplesse sans seulement qu’elle s’en aperçoive, la chère épicemarde, attentive qu’elle est à sa laitue peu chère qu’a tendance à faner, et dont elle arrache une feuille jaunie de temps en temps, avec une grande détresse de femme qui épluche son capital. — (Frédéric Dard, San Antonio : Sucette boulevard, éd. Fleuve Noir, 1976)
  2. (Par extension) Qualifie un personnage rempli d’attention, de politesse et de soin pour les autres.
    • La bonne femme s’assit sur les degrés du dais, aux pieds du jeune homme attentif et fixant sur elle un regard plein de bienveillance et de curiosité. — (Alexandre Dumas, Les Deux Diane, chap. 1, 1847)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ATTENTIF (a-tan-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui a, qui porte de l'attention, de l'application. Rendre son auditoire attentif. Les esprits, comme les yeux, étaient attentifs. Porter un œil attentif sur toutes les parties de l'État. Il fut fort attentif à ce que rien ne nous manquât. Roxane, attentive, écoutait son amante, Racine, Baj. III, 2. Des coursiers attentifs le crin s'est hérissé, Racine, Phèd. V, 6. Prêtez-moi l'un et l'autre une oreille attentive, Racine, Athal. II, 5. Attentive au soin de son trépas, Racine, Baj. IV, 5. À ses seules fureurs Thèbes fut attentive, Voltaire, Œdipe, I, 3. Le fidèle, attentif aux règles de sa loi, Boileau, Lutr. ch. VI. Attentif à Dieu, Fléchier, I, 107. François, cet homme caché dans les bois et dans les forêts, sans expérience dans les affaires, attentif à lui-même, Fléchier, II, 127. Plus Dieu vous afflige, plus il vous aime, plus il est attentif sur vous, Massillon, Afflic. Ces hommes toujours attentifs sur eux-mêmes…, Massillon, Car. Fautes légères. Suffit-il à un évêque d'avoir été attentif à soi-même ? Massillon, Villeroy. Attentive à faire de nouveaux progrès dans les voies de la grâce, Massillon, Conc. Attentive à peser toutes ses paroles, Bossuet, Reine d'Anglet.

    Être attentif auprès d'une femme, la courtiser.

  • 2Qui a le caractère de l'attention. Soins attentifs.

HISTORIQUE

XVIe s. Chacune soit d'en porter attentive, Marot, III, 302. Ils travaillent de leurs mains au labeur qui peut entretenir leurs corps, sans empescher leur esprit qu'il ne soit attentif à Dieu, Lanoue, 534. Des sergens crioient au peuple que l'on se teust, laissant toute autre euvre pour estre attentif au service divin, Amyot, Numa, 24.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « attentif »

Voy. ATTENTION. Dans l'ancien français, on disait ententif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir attention et -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « attentif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
attentif atɑ̃tif

Évolution historique de l’usage du mot « attentif »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « attentif »

  • Le poète, c'est l'homme attentif à des riens. De Jacques Chardonne / Lettres à Roger Nimier
  • Au fond, tout le mystère de la poésie est d'être attentif au monde. De Hélène Ouvrard / L'herbe et le varech
  • En général, la mort fait que l'on devient plus attentif à la vie. De Paulo Coelho / L'alchimiste
  • Si un chemin peut conduire au meilleur, il passe par un regard attentif sur le pire. De Thomas Hardy
  • Devenir attentif aux pièges des mots est une précaution philosophique de base. De Roger-Pol Droit / Petites expériences de philosophie entre amis
  • Plus on manifeste un désaccord sur le fond, plus on doit être attentif à la forme. De Nicolas Sarkozy / Le Monde - 9 Septembre 2006
  • Habitue-toi à être attentif à ce qu'un autre dit, et autant que possible entre dans l'âme de celui qui parle. De Marc-Aurèle
  • Mozart adorait la voix humaine, il était très attentif à ne jamais la couvrir avec les instruments de l’orchestre. De Cecilia Bartoli
  • La mort est un monstre qui chasse du grand théâtre un spectateur attentif, avant qu'une pièce qui l'intéresse infiniment finisse. De Giacomo Casanova / Histoire de ma vie
  • Il suffit de prêter attention ; les leçons viennent toujours quand vous êtes prêt, et si vous êtes attentif aux signes, vous apprendrez toujours tout ce qui est nécessaire pour l’étape suivante. De Paulo Coelho / Le Zahir
  • Il faut revenir au théâtre pour redevenir attentif à notre destin dans la langue et saisir le grand mouvement de nos vies, que la scène restitue et rend visible. De Jean-Pierre Milovanoff
  • L'homme attentif qui lit les grands livres éprouve parfois au milieu de la lecture de certains refroidissements subits suivis d'une sorte d'excès de chaleur. De Victor Hugo / William Shakespeare
  • Ce n'est pas à la partie attentive que nous devons faire attention, mais précisément à ce qu'il y a d'inattentif en nous. De Samuel Aun Weor
  • L'Olympiakos resterait très attentif à la situation de Kostas Mitroglou (32 ans), en vue du mercato. , OM - Mercato : l'Olympiakos reste attentif à la situation de Mitroglou
  • Depuis longtemps, le président Jean-Claude Virenque et son directeur Denis Simon, ont un œil attentif sur la situation de l’abattoir de Rodez. Et plus largement du groupe Arcadie Sud-Ouest, dont Unicor est le deuxième actionnaire, derrière le basque Lur Berri, qui possède plus de 48 % des parts. 15 % du volume abattu par le groupe Arcadie provient des producteurs de la coopérative Unicor. Or, Arcadie Sud-Ouest accumule les déboires financiers depuis quelques années. L’obligeant à se séparer petit à petit de sites de production. Il est même au menu du Comité interministériel de restructuration industrielle (Ciri). Hier encore, les salariés de l’abattoir de Tarbes, dépendant d’Arcadie, ont fait savoir leurs craintes quant à un possible rachat par le géant Bigard. ladepeche.fr, Aveyron : Unicor reste déterminée à reprendre l’abattoir de Rodez - ladepeche.fr
  • Il faut être attentif à ce qui a priori ne vous plaît pas. Une œuvre d’art est un peu faite pour vous provoquer, vous déstabiliser. Si elle est là seulement pour vous rassurer, ce n’est pas intéressant. Je pense être moins rigoureuse pour décrire un Malevitch (je serais ennuyeuse), qu’une partouze. France Culture, Catherine Millet : "Il faut être attentif à ce qui, a priori, ne vous plaît pas"
  • Macron ferait mieux d'être attentif à ce qui se passe dans le pays qu'il est censé gouverner. On se fout des humeurs et des vapeurs narcissiques de ce monsieur alors que la société française s'enfonce dans le marasme économique et culturel. Le Figaro.fr, Présidentielle: Macron attentif à l’hypothèse Bigard
  • Le latéral droit du Puy Foot, Jerry Vandam est revenu avec nous sur son parcours, sa saison et son avenir. En fin de contrat, il espère maintenant rebondir au niveau National ou plus haut tout en restant attentif à des projets ambitieux en N2 Foot National, Jerry Vandam "J'aspire à rester en N1 mais je reste attentif"

Traductions du mot « attentif »

Langue Traduction
Anglais attentive
Espagnol atento
Italien attento
Allemand aufmerksam
Chinois 细心
Arabe منتبهة
Portugais atento
Russe внимательный
Japonais 注意深い
Basque adi
Corse attente
Source : Google Translate API

Synonymes de « attentif »

Source : synonymes de attentif sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « attentif »

Attentif

Retour au sommaire ➦

Partager