Dégrader : définition de dégrader


Dégrader : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉGRADER1, verbe trans.

A.− Destituer d'une manière infamante.
1. Vx. Destituer d'une manière infamante une personne d'une charge, d'une fonction, d'une dignité. Dégrader un gentilhomme, le dégrader de noblesse (Ac.1835, 1878).Dégrader un membre de l'ordre de la Légion d'honneur (Ac.1932).Le sénat de Rome dégradait ses consuls et ses dictateurs qui avaient commis quelqu'erreur dans un sacrifice (Fustel de Coul., Cité antique,1864, p. 213):
1. On les [deux moines] condamna à mort; avant d'être livrés au bras séculier, il fallait les dégrader publiquement du caractère ecclésiastique. Barante, Hist. des ducs de Bourgogne,t. 2, 1821-24, p. 223.
P. métaph. Le péché, en défigurant cette ressemblance [de l'homme avec Dieu], dégrada l'homme du rang qu'il tenait dans les affections de son auteur (Ozanam, Philos. Dante,1838, p. 199).
2. En partic., mod. Destituer d'une manière infamante un militaire de son grade et l'exclure de l'armée. Cette (...) cour de l'École Militaire qui vit dégrader Dreyfus pour le crime d'Esterhazy (Clemenceau, Vers réparation,1899, p. 466).
B.− Au fig. Diminuer la valeur morale de quelqu'un, de quelque chose. Cette conduite le dégrade aux yeux de tout le monde (Ac.).Les passions qui dégradent l'homme et en font un vil esclave (A. France, Dieux ont soif,1912, p. 171):
2. Victor Hugo a dégradé son génie par la vanité. Il n'avait pas le sentiment de sa gloire, il n'en aimait que le charlatanisme... BarrèsMes cahiers,t. 6, 1908, p. 311.
Emploi pronom. passif. En décrivant ce qui est, le poëte se dégrade et descend au rang de professeur (Baudel., L'Art romantique,1867, p. 527).Privée de la connaissance intellectuelle qui l'éclaire, la volonté se dégraderait au rang d'un appétit animal (Gilson, Esprit philos. médiév.,1932, p. 105).
C.− P. ext.
1. Mettre en mauvais état, causer un dommage. Dégrader des bois. Le temps a dégradé ce monument (Ac.). Une déflagration trop instantanée [du pyroxile] (...) peut dégrader les armes à feu (Verne, Île myst.,1874, p. 283).
Emploi pronom. passif. Dans la vieille chambre à coucher, le papier se décolle et le plâtre du mur se dégrade. Ça fait des trous (Renard, Journal,1895, p. 292):
3. Les lieux élevés se dégradent perpétuellement par les actions alternatives du soleil, des eaux pluviales, et par d'autres causes encore; tout ce qui s'en détache est entraîné vers les lieux bas; ... Lamarck, Philos. zool.,t. 1, 1809, p. 78.
Au fig. ,,S'aggraver, évoluer dans un sens défavorable (en parlant d'une situation politique, économique, militaire, ou de rapports entre États)`` (Lar. Lang. fr.) : ,,Depuis le dernier incident diplomatique, les relations entre les deux pays n'ont pas cessé de se dégrader`` (Lar. Lang. fr.).
2. Affaiblir, diminuer :
4. L'habitude du plaisir, même lorsqu'il ne va point jusqu'à dégrader directement les forces, nous rend incapables de supporter les changements brusques que les hasards de la vie peuvent amener. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 196.
Emploi pronom. passif. L'énergétique pose que l'énergie se dégrade et ne monte jamais (Weil, Pesanteur,1943, p. 175).
Prononc. et Orth. : [degʀade], (je) dégrade [degʀad]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1174 « destituer un prêtre, un évêque » (Garnier de Pont Sainte Maxence, Vie de Saint Thomas le Martyr, 4802, éd. E. Walberg); b) ca 1570 milit. dégrader qqn des armes (Carloix, Mémoires de la vie de François de Scepeaux, VI, 21 ds Littré); 1611 part. passé (Cotgr.); 2. av. 1342 « abaisser, humilier » (G. de Machaut, Remède de fortune, 979 ds Œuvres, éd. E. Hoepffner, t. 2, p. 36); 1792 part. prés. adj. (L.-J. Gohier ds G. Lallement, Choix de rapports, opinions et discours..., t. IX, p. 365 ds DG); 3. a) ca 1593 « détériorer un édifice, quelque chose » (G. du Vair, Exhortation à la paix, 1381 ds Actions et traictez oratoires, éd. R. Radouant, p. 107); b) 1920 phys. énergie dégradée (F. Le Dantec, Savoir! p. 189). Du lat. chrét. degradare « destituer un prêtre, un évêque ».

DÉGRADER2, verbe trans.

Diminuer graduellement, insensiblement l'intensité d'une couleur, d'une lumière. Entre l'eau et les cabines de la plage, l'éparpillement des baigneurs dégradait la blancheur du sable (Hamp, Champagne,1909, p. 205).
Emploi pronom. passif. Une bouteille [en flambé chinois] où le violet aubergine se dégrade en pourpre, traversé de fumées agatisées de couleur bleue (E. de Goncourt, Mais. artiste,1881, p. 294):
Le ciel est divin. Le bleu profond du zénith se dégrade en rose jusqu'à l'or de l'horizon, sans un heurt, ni un nuage, tout d'une teinte. Barrès, Mes cahiers,t. 6, 1907-08, p. 190.
Spéc., PHOT. ,,Atténuer insensiblement sur les bords la teinte sombre du fond`` (Ac. 1932).
Rem. On rencontre ds la docum. un ex. d'emploi intrans. corresp. à l'emploi pronom. passif. Si la lune était un corps sphérique tout uni, nous n'y verrions, lorsqu'elle est pleine, d'autre lumière brillante qu'un point lumineux qui irait en dégradant sur le reste de son hémisphère (Bern. de St-P., Harm. nat., 1814, p. 371).
Prononc. et Orth. : [degʀade], (je) dégrade [degʀad]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1651 peint. (Traité de la peinture de L. de Vinci [...] trad. d'ital. en fr. par R. Fréart de Chambray, Paris, p. 15 ds Brunot t. 6, p. 695); 1669 part. passé (Molière, Val de Grâce, 115 ds Œuvres complètes, éd. A. Régnier, t. 9, p. 544); 1888 part. passé subst. « affaiblissement d'une couleur, d'une lumière » (Courteline, Train 8 h 47, 2epart., p. 99); 2. 1879 phot. fond dégradé (Lar. 19e); 1884 subst. dégradé (Adeline, Lex. termes art). Empr. à l'ital. digradare « dégrader (couleur, lumière) »; (début du xves., Cennini ds Tomm.-Bell.), de grado « degré ».
STAT − Dégrader1 et 2. Fréq. abs. littér. : 426. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 981, b) 460; xxes. : a) 360, b) 510.
BBG. − Hope 1971, p. 283.

Dégrader : définition du Wiktionnaire

Verbe

dégrader \de.ɡʁa.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dépouiller, destituer quelqu’un d’une manière infamante de son grade, de sa dignité, de son emploi, etc.
    • Dégrader un soldat.
    • Dégrader un membre de l’ordre de la Légion d’honneur.
  2. (Par extension) Avilir.
    • J'ignorais […] quelles abominations pouvaient s'y perpétrer et jusqu'où se dégradaient les sentiments les plus sacrés.— (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
    • Cette conduite le dégrade aux yeux de tout le monde.
    • Il s’est dégradé par un excès de complaisance.
    • Est-ce que venir dans le centre n’est pas une façon d’être admis au spectacle de la fête, de baigner réellement – non au travers d’un écran de télé – dans les lumières et l’abondance. De valoir autant que les choses. On peut, dans cet endroit, se sentir désorienté, mal à l’aise, mais jamais dégradé. — (Annie Ernaux, « Regarde les lumières mon amour », Seuil, 2014, p. 53.)
  3. Perdre de son aptitude à fournir du travail, en parlant de toute forme d’énergie.
  4. Détériorer ; endommager.
    • […] l’association à Scleranthus se dégrade assez rapidement ; les différents stades observés […] aboutissent à la lande à Cytisus scoparius et à Calluna […] — (Gustave Malcuit, Contributions à l’étude phytosociologique des Vosges méridionales saônoises : les associations végétales de la vallée de la Lanterne, thèse de doctorat, Société d’édition du Nord, 1929, p. 32)
    • Notre balance commerciale s’est dégradée avec sans doute un déficit de 50 à 60 milliards d’euros en 2011, alors que l’Allemagne a un excédent de 150 milliards. Le bilan est lourd. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l'industrie », dans L'Usine nouvelle, n°3246, 30 juin 2011, p.31)
    • Le temps a dégradé ce monument.
    • Cette maison se dégrade tous les jours davantage.
    • Un monument dégradé.
  5. (Biologie) (Chimie) Décomposer.
    • Le metsulfuron est dégradé uniquement à pH acide. Les produits à base d’iodosulfuron et de mésosulfuron-méthyl-sodium sont également dégradés à pH acide. Il convient donc d’être prudent et de s’abstenir de modifier les caractéristiques de pH de la bouillie. — (Applications phytosanitaires : Une action des adjuvants bien spécifique, dans ARVALIS-CETIOM infos, janvier 2015, p. 15)
  6. Faire varier progressivement la lumière, la couleur, en en diminuant l’intensité.
    • Il a l’art de dégrader les tons.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dégrader : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉGRADER. v. tr.
Dépouiller, destituer quelqu'un d'une manière infamante de son grade, de sa dignité, de son emploi, etc. Dégrader un soldat. Dégrader un membre de l'ordre de la Légion d'honneur. Il signifie au figuré Avilir. Cette conduite le dégrade aux yeux de tout le monde. Il s'est dégradé par un excès de complaisance. Il signifie encore Détériorer, endommager. Dégrader des bois. Le temps a dégradé ce monument. Cette maison se dégrade tous les jours davantage. Un monument dégradé.

Dégrader : définition du Littré (1872-1877)

DÉGRADER (dé-gra-dé) v. a.
  • 1Dépouiller quelqu'un de son grade, de sa dignité, de son emploi, etc. Dégrader un militaire, un magistrat. La cour l'a dépouillé et dégradé, Patru, Plaidoyer 7, dans RICHELET. Et [elle] vous dégraderait peut-être dès demain Du titre glorieux de citoyen romain, Corneille, Nicom. I, 2. Le lieutenant du roi et le major de la place de Brisach furent dégradés des armes, Saint-Simon, 130, 182. Quelle hauteur dans ces fiers républicains, qui dégradent ainsi sur-le-champ un roi malheureux ! Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. IX, p. 137, dans POUGENS.

    Par extension. Dégrader les héros pour te mettre en leurs places, Boileau, Sat. VIII. Il n'est plus saint, M. Jurieu l'a dégradé, Bossuet, Var. 3e avert. § 6. C'est Dieu seul qui fait régner les rois, qui les place sur le trône ou qui les en dégrade, Massillon, Myst. Soum. En dégradant [faisant descendre] ceux qui étaient au haut de la roue [de la fortune], Massillon, Av. Bonh.

  • 2 Fig. Rendre vil, méprisable. La flatterie dégrade le prince et les flatteurs. Ils nous obligent à dégrader votre parole à des détails rampants, Massillon, Car. Jeûne. Ce n'est pas un éloge de bienséance ; à Dieu ne plaise que je dégrade ainsi mon ministère ! Massillon, Panég. Villeroy. Le joug s'est appesanti depuis, et l'espèce humaine a été de plus en plus dégradée, Raynal, Hist. phil. V, 20.

    Absolument. La passion de conserver une première place fait prendre des précautions qui dégradent, Fontenelle, Varignon.

  • 3Détériorer, endommager. Les longues pluies ont dégradé les chemins. Des palais superbes que le temps va dégrader et détruire, Massillon, Paraphr. ps. XVIII.
  • 4 Terme de maçon. Abattre par le pied. Dégrader une muraille.
  • 5 Terme de marine. Ôter les agrès d'un vaisseau devenu inutile.
  • 6 V. n. Terme de marine. Un navire est dégradé quand le vent, les courants ou une mauvaise manœuvre l'ont entraîné sous le vent de sa route et éloigné du but où il tendait.
  • 7Se dégrader, v. réfl. s'avilir. Il croirait se dégrader en fréquentant une telle société. Nos titres sont trop beaux, ne nous dégradons point, Tristan, M. de Chrispe, I, 1. Un gentilhomme sans cœur se dégrade lui-même, Bossuet, Hist. III, 6. Je me dégradais jusques à me rendre semblable aux bêtes, Bourdaloue, Purific. de la Vierge, myst. Tremblons quand ils [les grands] nous comblent de leurs bienfaits ; plus ils nous élèvent, plus nous devons craindre que nous ne nous soyons dégradés nous-mêmes, Massillon, Confér. Zèle contre les scand.

    Se détériorer. Les peintures se dégradent promptement à l'air.

HISTORIQUE

XIIe s. S'evesques u prestre est esliz e alevez U diachnes par prince, que il seit degradez, Th. le mart. 127.

XIVe s. Dou memoire des hommes degradez Et des livres où il ha esté mis, Maudis de Dieu, de tous sains et dampnez… puist estre li mois de mars, Machaut, p. 130.

XVe s. Vous avez droit… car si je n'allois ou fusse allé devant la volonté du peuple, vous eussiez esté ou seriez près du peuple et degradé à grand confusion et derision, Froissart, III, IV, 77. Or regardez des œuvres de fortune, comme elles vont… quand ce vaillant homme et bon chevalier fut ainsi demeuré et vitupereusement degradé d'honneur et de chevance, Froissart, III, IV, 30. En plain parlement d'Angleterre furent degradées deux filles du roy Edouard et declairées bastardes, Commines, VI, 9.

XVIe s. Julien condemna dix de ses soldats à estre desgradez, Montaigne, I, 55. Il fu condemné à estre degradé de noblesse, Montaigne, I, 56. Il estoit loisible aux censeurs de degrader et oster du senat un senateur qui se gouvernoit indignement, Amyot, P. Aem. 61. Nycolas fust condampné à estre desgradé des armes et de tout l'honneur, Carloix, VI, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dégrader »

Étymologie de dégrader - Littré

Dé,… préfixe, et grade ; provenç. degradar, desgradar ; espagn. degradar ; ital. degradare ; du latin degradare, de de, et gradus, degré.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dégrader - Wiktionnaire

(1174) Du bas latin degradāre (« dégrader, priver de son rang »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dégrader »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dégrader degrade play_arrow

Conjugaison du verbe « dégrader »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dégrader

Évolution historique de l’usage du mot « dégrader »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dégrader »

  • Lundi vers 21 heures, sur l’avenue des Ducs à Chambéry, un homme s’est mis à dégrader une voiture stationnée, notamment en cassant le pare-brise. Le propriétaire, qui travaillait dans un commerce à proximité, est intervenu mais l’homme qui s’en prenait à sa voiture l’a alors aspergé avec une bombe de gaz lacrymogène. , Faits-divers - Justice | Chambéry : il dégrade une voiture et est arrêté par deux gendarmes en permission
  • L'agroalimentaire reste le secteur le plus pénalisé en France (53% de factures impayées) tandis que le secteur "finance, assurance et immobilier" voit sa situation se dégrader encore (taux d'impayés de 45% contre 42% la semaine précédente). BFM BUSINESS, Le niveau de factures impayées reste toujours très supérieur à la normale en France
  • Demain (vendredi 19 juin 2020), le temps devrait se dégrader au cours de l’après-midi et entrainer le retour de fréquentes averses. Le phénomène de brume de sable qui affecte notre territoire devrait s’intensifier et entrainer une hausse des concentrations en particules fines. Malgré les prévisions météorologiques et face à la persistance du phénomène, le risque de dépasser le deuxième seuil sanitaire de 80µg/m3 est élevé. Madininair prévoit un indice ATMO de 9 (MAUVAIS) pour la journée et déclenche sur persistance la procédure d’alerte. RCI, La qualité de l’air continue de se dégrader ce jeudi 18 juin | RCI
  • PARIS, 23 juin (Reuters) - Moody's estime mardi soir que la qualité du crédit des entreprises françaises va continuer de se dégrader au cours des prochains 18 mois malgré la sortie du confinement. Investir, Moody's: La note de crédit des entreprises françaises va se dégrader pendant 18 mois, Actualité des marchés - Investir-Les Echos Bourse
  • La pudeur de la femme est un mur mitoyen. N'allez pas, imprudent, le dégrader vous-même, car il s'effritera, à la longue fera brèche, et les voisins entreront chez vous. De Jules Renard / L'Ecornifleur
  • Si l’on pouvait croiser l’homme et le chat, ça améliorerait l’homme, mais ça dégraderait le chat. De Mark Twain
  • Prêter aux bêtes des lueurs d’humanité, c’est les dégrader. De Rémy de Gourmont / Promenades littéraires
  • L'homme naît bon. Ca commence à se dégrader entre six et sept mois. De Georges Perros

Traductions du mot « dégrader »

Langue Traduction
Corse degrada
Basque degradatzen
Japonais 劣化する
Russe degrade
Portugais degradar
Arabe تحط من قدر
Chinois 降级
Allemand degradieren
Italien degrado
Espagnol degradar
Anglais degrade
Source : Google Translate API

Synonymes de « dégrader »

Source : synonymes de dégrader sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dégrader »



mots du mois

Mots similaires