La langue française

Entretenir

Sommaire

  • Définitions du mot entretenir
  • Étymologie de « entretenir »
  • Phonétique de « entretenir »
  • Évolution historique de l’usage du mot « entretenir »
  • Citations contenant le mot « entretenir »
  • Traductions du mot « entretenir »
  • Synonymes de « entretenir »
  • Antonymes de « entretenir »

Définitions du mot entretenir

Trésor de la Langue Française informatisé

ENTRETENIR1, verbe trans.

Tenir dans le même état.
A.− Vieilli. ,,Arrêter et tenir ensemble les diverses parties d'un tout. Cette pièce de bois entretient toute la charpente`` (Ac. 1798-1878).
Emploi pronom. Ces deux pièces de bois s'entretiennent (Ac.1798-1878).
Rem. Sens disparu de Ac. 1932 mais retrouvé dans les subst. termes d'archit. comme entretoise.
B.− Tenir dans un état constant, garder à la même intensité en alimentant, en prenant certaines mesures. Synon. conserver.
1. [L'obj. désigne un inanimé] Entretenir l'humidité d'un lieu, la vie; les vestales entretenaient le feu sacré. Les pluies, les brumes épaisses et tièdes entretiennent dans les gorges une verdure d'une inaltérable fraîcheur (Loti, Mariage,1882, p. 139):
1. Les quelques « actes » qui restent nécessaires (...) ont uniquement pour but de mettre en branle, d'entraîner, puis d'entretenir et au besoin de renouveler ces activités meilleures. Bremond, Hist. littér. du sentiment relig. en France, t. 3, 1921, p. 147.
2. Le feu au bois c'est très joli, mais c'est pas extrêmement commode. C'est compliqué à entretenir, ça consume trop à la fois, il faut tout le temps ranimer... Céline, Mort à crédit,1936, p. 601.
Rare. [Suivi d'un adj. attribut] Les plats qu'elle avait entretenus chauds (Balzac, Méd. camp.,1833, p. 63).Des mains et des ongles entretenus propres par le travail (Renard, Journal,1901, p. 688).Emploi pronom. réfl., vieilli. Il y a des arbres qui s'entretiennent toujours verts (Ac.1798-1878).
P. anal. [L'obj. désigne le corps hum.] Cette femme s'entretient toujours fraîche (Ac. 1798-1878).
[Avec un pron. réfl. indir., le compl. d'obj. désignant une partie du corps] S'entretenir la main. Conserver une habileté manuelle par l'exercice. Comme il n'y a pas de piano, elle va s'entretenir la main sur l'harmonium de l'église (Aymé, Jument,1933, p. 120).
Spécialement
a) [L'obj. désigne des rapports sociaux, souvent avec un compl. second. précisant le partenaire ou le lieu] Entretenir un commerce, des rapports suivis, des intelligences avec les ennemis, de bonnes relations avec ses collègues, ses voisins. Entretenir la désunion dans une famille (Ac.1798-1932).Entretenir des relations écrites, ou verbales, par messagers, avec tel homme, ou telle femme (Proust, Fugit.,1922, p. 426).Cf. affable ex. 12 :
3. Véronique (...) disait peu de mots, mais entretenait une interminable conversation autour des paroles qu'elle daignait laisser s'en aller d'elle d'heure en heure, comme un envol de papillons phosphorescents. Jouhandeau, M. Godeau intime,1926, p. 10.
b) [L'obj. désigne un sentiment ou un état d'esprit] faire durer en soi ou chez les autres. Entretenir un chagrin, des illusions. Les animaux n'ont point d'humeur, j'entends cette irritation ou bien cette fatigue, ou bien cet ennui qui sont entretenus par la pensée (Alain, Propos,1923, p. 485).Entretenir certaine angoisse, c'est aussi maintenir l'espérance (Guéhenno, Jean-Jacques,1952, p. 50).
Proverbe. Les petits cadeaux entretiennent l'amitié (Musset, Revue des Deux Mondes,1833, p. 99).
Entretenir ses rêveries (Ac. 1932). Les prolonger.
2. [L'obj. désigne une pers.; un compl. second. exprime un sentiment, etc.] Entretenir qqn dans, de qqc.Faire en sorte qu'une personne demeure dans tel état, tel sentiment. Entretenir qqn dans l'ignorance, dans la pensée que. Entretenir un homme d'espérance, de belles promesses (Ac. 1798-1932). Le tromper en lui promettant beaucoup. Comme toutes les fortes passions de l'homme, l'ambition nous entretient dans un singulier état d'indifférence à l'égard d'autrui (Bernanos, Imposture,1927, p. 387).Jusserand était sans emploi, ce qui ne laissait pas de l'entretenir dans un état de nervosité douloureuse (Duhamel, Désert Bièvres,1937, p. 55):
4. Le chant de l'oiseau dans les bois de Combourg m'entretenait d'une félicité que je croyais atteindre; le même chant dans le parc de Montboissier me rappelait des jours perdus à la poursuite de cette félicité insaisissable. Chateaubriand, Mémoires d'Outre-Tombe,t. 1, 1848, p. 103.
Emploi pronom. réfl. S'entretenir de chimères (Ac.1835-1932).S'entretenir d'espoirs velléitaires (Breton, Manif. Surréal.,2eManif., 1930, p. 182).
C.− P. ext. Tenir quelque chose en bon état au moyen de soins appropriés. Entretenir avec soin; entretenir un bâtiment, un chemin, un véhicule. Les routes nationales, établies et entretenues aux frais de l'État (Albitreccia, Gds moyens de transp.,1931, p. 22).Il savait démonter, entretenir et manier des armes de toute sorte (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 255):
5. ... en les entretenant, en les nettoyant, repeignant, embellissant à l'entour, elles [des choses dignes d'être conservées] garderaient à tout ce qu'on fera de neuf un caractère de vieux monde et de milieu de xixesiècle... Larbaud, Journal,1935, p. 354.
SYNT. Entretenir un local, sa chambre (en faire le ménage); entretenir un meuble (en le cirant, le réparant); entretenir le linge, les vêtements (en les lavant, repassant, réparant); entretenir son corps; entretenir sa mémoire.
D.− [Le compl. désigne une pers., un ensemble de biens] Pourvoir de tout ce qui est nécessaire à la subsistance. Entretenir sa famille, une armée, une nombreuse domesticité. Entretenir quelqu'un de linge, de vêtements (Ac. 1835-1932). Entretenir d'argent (cf. Zola, Curée, 1872, p. 421). Parbleu! tu vas dire partout que tu m'entretiens, que tu laves, que tu raccommodes. Eh bien! ça m'embête, là! (Zola, Assommoir,1877, p. 385) :
6. Il [M. de Sismondi] veut qu'on oblige les propriétaires terriens et les gros fermiers à entretenir en tout temps les ouvriers des champs, et qu'on oblige les manufacturiers à entretenir ceux qui travaillent en ateliers. Say, Traité d'écon. polit.,1832, p. 379.
Spécialement
Entretenir un grand train, un grand équipage. ,,Avoir de nombreux valets, de nombreux chevaux`` (Ac. 1798-1932).
Entretenir une femme, sa maîtresse. L'installer dans ses meubles et/ou pourvoir à toutes ses dépenses. Ce n'était plus [Marianne] la simple ouvrière d'autrefois. Un propriétaire de campagne l'entretenait; il l'avait installée, nippée (Bourget, Disciple,1889, p. 176):
7. Je lui en faisais plus [de cadeaux], il est vrai, mais une femme que nous entretenons ne nous semble pas une femme entretenue tant que nous ne savons pas qu'elle l'est par d'autres. Proust, La Fugitive,1922, p. 464.
Emploi pronom. réfl. Pourvoir à ses besoins. Il a de quoi s'entretenir honnêtement (Ac.1798-1932).Vieilli. S'entretenir au jeu. Y gagner sa subsistance (Ac. 1798-1878).
Rem. On relève chez les Goncourt un subst. masc. péj. entretenage. Action d'entretenir une femme. Je réfléchis (...) comme le phallus est gros de tragédies au XIXesiècle dans l'entretenage, l'adultère, l'exploitation de la misère (Journal, 1864, p. 41).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃tʀ ətni:ʀ], (j')entretiens [ɑ ̃tʀ ətjε ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Cf. entre-. Conjug. Cf. tenir. Aux 1reet 2epers. du plur. de l'ind. imp. et du subj. prés. le second [ə] muet se maintient parce qu'il est suivi de [ɳ] : (que) nous entretenions [ɑ ̃tʀ ətə ɳ ɔ ̃]; (que) vous entreteniez [ɑ ̃tʀ ətə ɳe]. Étymol. et Hist. Cf. entretenir2.
DÉR.
Entreteneur, euse, subst.a) Rare. Celui, celle qui entretient quelque chose. Paolo, bougnat piémontais, rapetasseur ordinaire de ses grolles, entreteneur des crampons de ses chaussures de match (Arnoux, Solde,1958, p. 22).b) Subst. masc. Celui qui pourvoit à l'entretien et aux dépenses de sa maîtresse. Entreteneur de filles (Littré). C'était vraiment le type du parfait entreteneur, pour le confort d'une femme plus recommandable qu'un mari (...). Le parfait entreteneur, créé et mis au monde pour prévoir vos désirs, vous combler de plaisirs, de cadeaux, vous décharger de tout souci (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 317). [ɑ ̃tʀ ətnœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Cf. entre-. 1resattest. a) xves. « ce qui entretient » (H. Baude, Vers, éd. J. Quicherat, 102), attest. isolée; b) 1572 « celui qui entretient » (Guill. du Bellay, Mém., 1. V, fo151 rods Gdf. Compl.), attesté seulement au xvies.; à nouv. 1800 « celui qui entretient une femme » (Boiste); du rad. de entretenir1, suff. -eur2* (noter le m. fr. entreteneresse « personne qui aime converser » (ca 1481 Coquillart, Nouveaulx droitz, éd. M. J. Freeman, 70, p. 130)). Fréq. abs. littér. : 33.
BBG. − Mat. Louis-Philippe. 1951, p. 258 (s.v. entreteneur).

ENTRETENIR2, verbe trans.

Entretenir qqn de qqc., de qqn.Parler avec quelqu'un de façon suivie sur un sujet. Entretenir qqn d'une affaire, d'un événement, de ses sentiments. MmeBonaparte vint entretenir son mari d'un diamant qui faisait le sujet de son admiration (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 893).L'Empereur l'entretient. Il lui confie des choses importantes, secrètes, lui avoue l'assassinat de son fils Crispus, lui demande même des conseils pour sa santé (Flaub., Tentation,1874, p. 26):
Et il [M. Genès] causait! il causait! il parlait toujours, nous narrant des anecdotes de gens inconnus, nous rapportant des dialogues entiers, nous entretenant de ses opinions politiques, de ses goûts en cuisine, de sa santé, de son commerce, de ses relations, du prix des denrées, de sa femme, de son beau-père, de son petit chien, de son poêle qui fume. Flaub., Par les champs et par les grèves,1848, p. 331.
Emploi pronom. subjectif. S'entretenir avec qqn.S'entretenir avec Dieu (Littré). S'entretenir avec soi-même (cf. Bonald, Législ. primit., t. 2, 1802, p. 134). Henri IV s'entretenait familièrement avec tous ses sujets, depuis la première classe jusqu'à la dernière (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 1, 1817, p. 31).Je pense qu'un directeur ou rédacteur en chef doit s'entretenir chaque jour avec ses collaborateurs (L. Daudet, Brév. journ.,1936, p. 246).
Emploi pronom. réciproque. Elles s'entretinrent quelque temps ainsi avec des chuchotements, des rires étouffés et des caresses (Arland, Ordre,1929, p. 346).Il dérangea un couple d'hommes qui s'entretinrent de la pluie et du beau temps (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 446).
SYNT. (souvent avec un 2ecompl. prép. indiquant le moyen ou la manière; cf. Staël et Arland, loc. cit.). S'entretenir (avec qqn) de vive voix, par lettre, par téléphone; s'entretenir longuement, familièrement, sans cesse, un instant; s'entretenir de bagatelles, de propos sérieux.
Prononc. et Orth. : Cf. entretenir1. Étymol. et Hist. 1. 1155 soi entretenir « se soutenir mutuellement » (Wace, Brut, éd. I. Arnold, 8440); d'où 2. fin xives. entretenir « maintenir » (Froissart, Chron., XVII, 279 d'apr. A. Scheler, Glossaire Suppl. : il estoient desirant d'entretenir che que accordé estoit); 3. ca 1450 « fournir ce qui est nécessaire à l'entretien d'une personne » (Myst. Vieil Testament, éd. J. de Rothschild, XVI, 9210); 4. 1456-67 « converser » (Cent nouvelles nouvelles, 39e, éd. F. P. Sweetser, p. 271, 116). Composé de entre* et de tenir*.
STAT. − Entretenir1 et 2. Fréq. abs. littér. : 3 692. Fréq. rel. littér. : xixes. a) 6 537, b) 4 262; xxes. : a) 4 451, b) 5 160.

Wiktionnaire

Verbe

entretenir \ɑ̃.tʁət.niʁ\ ou \ɑ̃.tʁə.tə.niʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’entretenir)

  1. Tenir en bon état.
    • Entretenir un bâtiment, un jardin.
    • Entretenir les ponts, les chaussées, les chemins.
    • Des armes bien entretenues.
    • Une maison bien entretenue.
  2. Maintenir en un certain état une chose ou une personne.
    • Entretenir quelqu’un d’espérance, l’entretenir de belles promesses, le tromper, l’amuser en lui donnant toujours des espérances, en lui faisant beaucoup de promesses.
    • On a souvent fait remarquer que des sectaires anglais ou américains, dont l’exaltation religieuse était entretenue par les mythes apocalyptiques, n’en étaient pas moins souvent des hommes très pratiques. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. IV, La grève prolétarienne, 1908, note de bas de page 165)
    • Je sors et vais m’asseoir près de leur feu […]. Nous l’entretenons parcimonieusement, allumant chaque nouveau sarment au sarment qui s’éteint, pour que le fagot suffise jusqu’au matin. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • Cette île narcissique qui a plus d’une raison objective de se proclamer « de Beauté » a de tout temps entretenu avec les « autres » des rapports compliqués. — (Erik Empatz, La Corse démasquée, dans Les dossiers du Canard enchaîné, nº 60, p. 5, juillet 1996)
    • A dater de ce moment, elle commença à entretenir l'idée qu'elle avait ou allait avoir un cancer du nez ; de là, un état d’hypochondrie et de mysophobie extrême. — (Archives internationale de neurologie, des maladies héréditaires, de médecine mentale et psychosomatique, 1881, vol.1, page 610)
    • Entretenir la paix, l’amitié, la concorde. — Entretenir une correspondance avec quelqu’un, des intelligences avec l’ennemi.
    • Les bons offices entretiennent l’amitié.
  3. (En particulier) Faire subsister en fournissant les choses nécessaires.
    • Entretenir un grand train, un grand équipage, avoir beaucoup de valets, de chevaux, etc.
    • Ils allumèrent des feux qu’ils entretinrent nuit et jour, et les hommes qu’on envoyait à la corvée du bois aux environs devaient tenir les loups en respect. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 271 de l’éd. de 1921)
    • Entretenir quelqu’un de linge, de vêtements.
    • Il a de quoi s’entretenir honnêtement.
    • Il s’entretient avec ce qu’il gagne, de ce qu’il gagne.
    • Il s’entretient avec la pension que lui donne son père.
    • Je donne tant à mon domestique pour s’entretenir.
  4. (Spécialement) Pourvoir aux dépenses d’une personne avec laquelle on est en commerce de galanterie.
    • Le « gros » l’entretenait parcimonieusement de repas et de cadeaux mesquins et lui payait sa chambre, au coin de la rue Grange-Batelière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
    • Oh certes, il aurait tout abandonné dans la seconde à Dieu, sans l'ombre d'une hésitation, mais certainement pas aux hommes censés le représenter ; afin qu'ils pètent dans la soie, entretiennent sur un grand pied leurs catins ou damoiseaux, ou dilapident son argent en mangeries et en beuveries ? — (Andrea H. Japp, Les mystères de Druon de Brévaux, vol.4 :In anima vili, Flammarion, 2013, chap.1)
  5. (Par extension) Converser avec quelqu’un sur tel ou tel sujet.
    • C'est uniquement de cette partie que je vais vous entretenir en peu de mots, laissant à d'autres sociétés savantes le soin d'examiner ce qui est de leur domaine. — (« Rapport de la Commission de la Société royale des Antiquaires de France », donné par Labouderie, séance du 19 juillet 1829, dans Rapports faits par les diverses académies et sociétés savantes de France sur les ouvrages et collections rapportées de l’Égypte et de la Nubie par M. Rifaud, Paris : imprimerie de Crapelet, 1829, page 35)
  6. (Pronominal) Se conserver, se maintenir.
    • L’union ne s’entretient pas longtemps entre personnes qui ont des intérêts contraires.
    • Parce que, formant une communauté soudée, ils se sont entretenus mutuellement dans l'illusion que les savants seraient plus forts que les militaires ? — (Frédéric Pagès, Pétards et farandoles, Le Canard enchaîné, 18 mai 2016)
  7. (Pronominal) S’exercer pour se maintenir au même degré de force, de savoir.
    • Il fait tous les jours des armes pour s’entretenir la main.
  8. (Pronominal) Converser, discuter.
    • Tandis que nous nous entretenions amicalement avec ces bonnes gens, j’observais l’heureuse disposition du dressoir, de l’évier, des tablettes, où étaient rangés les pots et les assiettes. — (Goethe, Campagne de France, 1822 ; traduction française de Jacques Porchat, Paris : Hachette, 1889, page 93)
    • (Figuré)S’entretenir de ses propres pensées.
    • (Figuré)S’entretenir avec soi-même.
  9. (Pronominal) Se tenir, s’assujettir réciproquement.
    • Ces deux pièces de bois s’entretiennent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENTRETENIR. v. tr.
Tenir en bon état. Entretenir un bâtiment, un jardin. Entretenir les ponts, les chaussées, les chemins. Des armes bien entretenues. Une maison bien entretenue. Il signifie encore Maintenir en un certain état une chose, une personne. Entretenir le feu. Les vestales entretenaient le feu sacré. Entretenir la paix, l'amitié, la concorde. Entretenir une correspondance avec quelqu'un. Entretenir des intelligences avec l'ennemi. Entretenir la désunion dans une famille. Enlretenez-le dans ces bonnes dispositions. Je m'efforçai de l'entretenir dans cette idée. Les bons offices entretiennent l'amitié.

S'ENTRETENIR signifie aussi Se conserver. L'union ne s'entretient pas longtemps entre personnes qui ont des intérêts contraires. Il signifie encore S'exercer pour se maintenir au même degré de force, de savoir. Il fait tous les jours des armes pour s'entretenir la main.

ENTRETENIR signifie particulièrement Faire subsister en fournissant les choses nécessaires. Entretenir ses enfants, sa famille, sa maison. Entretenir une armée. Entretenir un enfant au collège. Entretenir quelqu'un de linge, de vêtements. Il a de quoi s'entretenir honnêtement. Il s'entretient avec ce qu'il gagne, de ce qu'il gagne. Il s'entretient avec la pension que lui donne son père. Je donne tant à mon domestique pour s'entretenir. Entretenir un grand train, un grand équipage, etc., Avoir beaucoup de valets, de chevaux, etc. Entretenir une femme, Pourvoir aux dépenses d'une femme avec laquelle on est en commerce de galanterie. Femme entretenue, Femme qui vit aux dépens de l'homme dont elle est la maîtresse. Fig., Entretenir quelqu'un d'espérance, l'entretenir de belles promesses, Le tromper, l'amuser en lui donnant toujours des espérances, en lui faisant beaucoup de promesses. On dit aussi S'entretenir de chimères, S'en repaître.

ENTRETENIR signifie par extension Converser avec quelqu'un sur tel ou tel sujet. J'ai tenu à l'entretenir de ce grave événement. Il se dit souvent pronominalement de Deux ou plusieurs personnes qui conversent ensemble sur tel ou tel sujet. Ils s'entretinrent de bagatelles. S'entretenir de propos sérieux, de propos frivoles. S'entretenir de quelqu'un. S'entretenir par lettres. On dit de même figurément : S'entretenir de ses propres pensées. S'entretenir avec soi-même. Entretenir ses rêveries, Prolonger ses rêveries.

S'ENTRETENIR signifie spécialement Se tenir, s'assujettir réciproquement. Ces deux pièces de bois s'entretiennent.

Littré (1872-1877)

ENTRETENIR (an-tre-te-nir), j'entretiens, nous entretenons, vous entretenez, ils entretiennent ; j'entretenais ; j'entretins ; j'entretiendrai ; j'entretiendrais ; entretiens, entretenons ; que j'entretienne, que nous entretenions ; que j'entretinsse ; entretenant ; entretenu v. a.
  • 1Au sens propre qui est d'ailleurs peu usité, tenir entre, fixer, assujettir les diverses parties d'un tout. Cette pièce de bois entretient toute la charpente.

    Terme de métier. Tenir une chose ferme dans la situation où elle est, pendant que l'on travaille aux autres parties de l'ouvrage.

  • 2Tenir en bon état. Entretenir un bâtiment, une route. Entretenir une maison en l'absence de ceux qui l'habitent. Les Français n'ont soin de rien et ne respectent aucun monument, ils sont tout feu pour entreprendre, et ne savent rien finir ni entretenir, Rousseau, Confess. VI.

    Tenir sur pied. Entretenir une armée, des forces considérables.

  • 3Maintenir dans le même état, rendre durable. Les vestales entretenaient le feu sacré. Entretenir l'abondance. Les richesses entretiennent l'orgueil. Entretenez d'encens cette sainte fumée, Rotrou, Herc. mour. III, 1. On ne sut pas longtemps à Rome Cette éloquence entretenir, La Fontaine, Fabl. XI, 7. D'une guerre si longue entretenir le reste, Racine, Andr. I, 2. Mlle Choin fut chassée de la cour, et se retira à Paris, où elle entretint toujours les bontés que Monseigneur [le fils de Louis XIV] avait pour elle, Mme de Caylus, Souvenirs, p. 219, dans POUGENS.

    S'entretenir la main, continuer à tenir la main agile et adroite par l'exercice. Faire des armes pour s'entretenir la main.

    Entretenir une correspondance, écrire et répondre par lettres.

    Entretenir commerce avec quelqu'un, être en relations suivies avec lui. Quiconque entretiendrait avec nos ennemis Un commerce secret fatal à son pays, Voltaire, Tancr. I, 1.

    Nourrir, repaître. Tout contribue à entretenir son illusion.

    Entretenir ses pensées, ses rêveries, méditer, rêver. Et, foulant le parfum de ses plantes fleuries, Aller entretenir ses douces rêveries, Boileau, Sat. VI.

  • 4Il se dit aussi des personnes chez qui l'on nourrit certains sentiments. Propre à entretenir les pécheurs dans leurs désordres, Pascal, Prov. 9. La plupart de ceux qui nous entourent, nous entretiennent dans des préjugés qui leur sont communs et que souvent ils nous ont donnés, Condillac, Art de pens. II, 1.

    Entretenir quelqu'un d'espérances, l'entretenir de belles promesses, le tromper en lui donnant des espérances, des promesses qu'on n'a pas intention d'effectuer. Les Tarentins que Pyrrhus entretenait d'espérance, Bossuet, Hist. I, 8.

    Terme de manége. Entretenir un cheval, l'exciter de manière qu'il conserve une vitesse égale dans son allure.

  • 5Fournir ce qui est nécessaire à la dépense. Entretenir une nombreuse famille. Entretenir sa maison sur un pied convenable. Entretenir une armée, une garnison. Entretenir un grand train, un nombreux équipage. Ils [les membres du musée, à Alexandrie] avaient une salle où ils mangeaient tous ensemble aux dépens du public qui les entretenait fort bien, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. VII, p. 304, dans POUGENS.

    Entretenir des maîtresses. Certain marquis l'entretenait, La Fontaine, Orais. Les libertins entretiennent ici un nombre infini de filles de joie, Montesquieu, Lett. pers. 57. Le reste me sert à entretenir des filles, Voltaire, Cand. 24. Pour me récompenser de mes soins bienfaisants, Il en entretenait une autre [femme] à mes dépens, Legrand, Roi de Cocagne, II, 7.

    Absolument. Aujourd'hui on entretient ; se serait-on jamais imaginé que le Français deviendrait si humble ? on prétend qu'il y a à présent dans Paris près de trois mille filles entretenues, Saint-Foix, Ess. Paris, t. III, p. 422, dans POUGENS.

    Soudoyer. Quelle honte… Que même parmi nous Solamir entretienne Des sujets corrompus, vendus à ses bienfaits ! Voltaire, Tancr. I, 1.

  • 6Parler à quelqu'un, conférer sur un sujet. Hier dans sa belle humeur elle entretint Valère, Corneille, Hor. I, 1. Vous voyez, elle veut que je vous entretienne, Molière, Mis. III, 7. Non, madame, l'époux dont je vous entretiens, Racine, Brit. II, 3. Entretenir Titus dans un autre lui-même, Racine, Bérén. 1, 4. Il courut de ses feux entretenir la reine, Racine, Mithr. II, 3. C'est d'Enghien qui s'offre à mes yeux, Sur Nerwinde et Steinkerke entretenant Achille, Chaulieu, Épître au chev. de Bouillon. On trouvera assez à se mortifier en entretenant contre son goût les personnes dont on ne peut se défaire, Fénelon, t. XVIII, p. 215.

    Fig. [Polyeucte à Pauline] Je ne méprise point vos pleurs ni votre foi ; Mais, de quoi que pour vous notre amour m'entretienne, Je ne vous connais plus si vous n'êtes chrétienne, Corneille, Poly. v, 3.

  • 7S'entretenir, v. réfl. Être tenu, assujetti réciproquement. Ces deux pièces de bois s'entretiennent.

    Fig. Donc toutes les choses, étant causées et causantes, aidées et aidantes, médiatement et immédiatement, s'entretiennent par un lien naturel et insensible, Pascal, Pensées, I, art. 6.

    Être conservé. La sagesse s'entretient par les bons conseils. Cette femme s'entretient toujours fraîche.

  • 8Se fournir de choses nécessaires. Il gagne de quoi s'entretenir. Les domestiques s'entretiennent de linge et d'habits.

    S'entretenir du jeu, y gagner de quoi vivre.

    Fig. S'entretenir de chimères, s'en repaître.

  • 9S'entretenir, se maintenir en état pour ne pas perdre la souplesse de ses membres, pour ne pas oublier ce qu'on sait. S'entretenir dans les mathématiques, dans la lecture du grec.
  • 10Converser. D'un cœur ardent, en tous lieux, Un amant suit une belle ; Mais d'un jaloux odieux La vigilance éternelle Fait qu'il ne peut que des yeux S'entretenir avec elle, Molière, le Sicil. 9. Il lui prit aussi envie de voyager et d'aller par le monde s'entretenir avec ceux que l'on appelait philosophes, La Fontaine, Vie d'Ésope. Louis n'aimait véritablement à s'entretenir qu'avec elle, Genlis, Mme de Maintenon, t. I, p. 217, dans POUGENS.

    S'entretenir de Dieu, parler de Dieu.

  • 11S'entretenir avec Dieu, penser à Dieu, méditer les choses divines.

    S'entretenir de ses pensées, avec ses pensées, méditer, réfléchir. Le commencement de l'hiver m'arrêta en un quartier où, ne trouvant aucune conversation qui me divertît, je demeurais tout le jour enfermé seul dans un poêle où j'avais le loisir de m'entretenir de mes pensées, Descartes, Méth. II, 1. Et ne pourrai-je au moins dans de si grands malheurs M'entretenir moi seule avecque mes douleurs ? Racine, Alex. IV, 1.

REMARQUE

Je l'ai de votre part longtemps entretenu, Corneille, Cid. On dit bien : je lui ai parlé de votre part ; ou bien : je l'ai entretenu de ce que vous m'avez commandé de lui dire de votre part, mais on ne peut dire : je l'ai entretenu de votre part, Académie, Sentiment sur le Cid. Cette décision de l'Académie est trop rigoureuse et ne peut être adoptée.

HISTORIQUE

XIIIe s. Coment porons entrer dedens ? Ces piex [pieux] sont si en tretenans Que n'i porrons metre les piez, Ren. 2700.

XVe s. Laquelle femme le print en son amour desordonnée, et, pour l'entretenir, envendit et engaija de ses bagues et vaisselle de son dit mary, J. de Troyes, Chron. 1482. Et si est quasi impossible que grans personnages ensemble et de semblable estat se puissent longuement entretenir, si non qu'il y ait chef par dessus tous, Commines, I, 16. Entretenir la paix de l'an precedent, Commines, II, 1. Si vous lairai Jeannette, qui vous entretiendra, et je m'en irai en ma chambre là derriere penser à Dieu, Louis XI, Nouv. XXXIX.

XVIe s. Il n'y trouva nulle occasion de s'entretenir, mais il glosa, Montaigne, I, 57. Je me suis dez tousjours entretenu des imaginations de la mort, Montaigne, I, 77. On l'entretiendra que c'est que logique, physique, Montaigne, I, 174. Je legue à Arethus de nourrir ma mere et l'entretenir en sa vieillesse, Montaigne, I, 216. Ceulx qui entretiennent les bestes, se doibvent dire plustost les servir qu'en estre servis, Montaigne, II, 170. Outre ces maistresses, il entreteint Servilia, Montaigne, III, 158. Qui vouldroit bastir de ces histoires un corps entier et s'entretenant, Montaigne, III, 185. Cependant qu'on s'entretenoit là [que le combat se soutenait], quelques soldats escartez rapporterent que, vers le quartier des lansquenets, on n'y faisoit pas trop bonne mine, Lanoue, 600. Il taschoit cependant à les entretenir en ce soupçon, Lanoue, 624. …Qu'il vouloit que ses edits fussent entretenus [maintenus], D'Aubigné, Hist. II, 32. … Des personnes qui s'entretinssent par la main, et qui sautassent, qui virassent, Despériers, Contes, XL. Il estoit en partie cause de ce combat, pour avoir luy mesme interpreté en trop maulvaise part ce mot d'entretenir, sur lequel fut fondée la querelle [de Jarnac et la Châtaigneraie], Carloix, II, 13. Ceulx qui ont affaire de la lumiere d'une lampe, y mettent de l'huile pour l'entretenir, Amyot, Pér. 36. Alcibiades scavoit bien s'entretenir de bonne grace, et se comporter comme il falloit avec toutes gens, Alc. et Cor. comp. 6. Ilz n'avoient qu'une petite maison en la ville, et une petite possession aux champs dont ilz s'entretenoient, ID. P. AEM. 8. Les costes vers la racine sont plus entretenantes, pareillement et plus difficiles à rompre, Paré, II, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « entretenir »

Entre, et tenir ; provenç. entretenir ; espagn. entretener ; ital. intrattenere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(XIIe siècle) Composé de entre et de tenir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « entretenir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
entretenir ɑ̃trœtnir

Évolution historique de l’usage du mot « entretenir »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « entretenir »

  • Il est difficile aux amants de s'entretenir longtemps debout. De Michel Bret / Telle mère telle fille
  • La musique est ce qui nous permet de nous entretenir avec l'au-delà. De Robert Schumann
  • Manger n’est pas se tuer à petit feu, mais entretenir son petit feu. De Simonetta Greggio / Etoiles
  • Il faut entretenir la vigueur du corps, pour conserver celle de l’esprit. De Vauvenargues / Réflexions et maximes
  • La charité est le moyen d'entretenir la pauvreté, de la fomenter, de la pérenniser. De Vicente Blasco Ibanez / L'intrus
  • La valeur d'une civilisation se mesure à ce qu'elle sait non créer, mais entretenir. De Edouard Herriot / Notes et maximes
  • On ne peut pas entretenir une relation d'amitié avec une personne qu'on admire. De Suzanne Jacob / La passion selon Galatée
  • C'est une conséquence du progrès que d'entretenir l'appétit du futile en variant son menu. De Jean Rostand
  • La vie me semble trop courte pour la passer à entretenir des ressentiments ou ressasser des griefs. De Charlotte Brontë
  • Nous sommes tous obligés, pour rendre la réalité supportable, d'entretenir en nous quelques petites folies. De Marcel Proust / A l'ombre des jeunes filles en fleurs
  • Le courage est une chose qui s'organise, qui vit et qui meurt, qu'il faut entretenir comme les fusils. De André Malraux
  • C’est bien un signe de l’astuce des femmes qu’elles aient su presque partout sa faire entretenir, comme des frelons dans la ruche. De Friedrich Nietzsche
  • Il y a des familles où l'on semble entretenir soigneusement des parents malades pour refuser les invitations à dîner. De Tristan Bernard
  • Un berger et une cinquantaine de brebis sont installés depuis une semaine sur le Puy de Marmant à Veyre-Monton. Une façon d'entretenir cette réserve naturelle régionale tout en faisant la promotion du pastoralisme. France Bleu, Veyre-Monton : un berger de passage pour entretenir le Puy de Marmant
  • La 2CV est l'une des voitures les plus faciles à entretenir mais le constructeur français a fabriqué une auto encore plus simple quelques années après : la Méhari. Cette auto au style un peu particulier mais très attachant possède une carrosserie en plastique (ABS) qui ne rouille pas, un intérieur dépouillé et un moteur plutôt robuste de 602 cm3. C'est en partie grâce à ces trois raisons que la Méhari est une auto facile à entretenir. Et puis comme la 500, toutes les pièces sont refabriquées. Toutefois, attention, le châssis et les châssis tubulaires rouillent très facilement et rapidement.   Turbo.fr, 4 voitures anciennes à restaurer ou entretenir vous-même
  • Par Noureddine Benferhat – Le retour des crânes de nos héros sur le sol pour lequel ils ont sacrifié leur vie pour le défendre, mais aussi pour leur honneur et leur dignité, nous interpelle à la fois sur la barbarie dont était capable la puissance coloniale ainsi que sur l’urgence de nous réapproprier l’écriture de notre histoire et la façon dont celle-ci doit être transmise pour entretenir la mémoire sur les actions héroïques et les sacrifices consentis tout le long de l’occupation coloniale. Algérie Patriotique, Entretenir la mémoire - Algérie Patriotique
  • Vos verres sont traités contre les rayures ? Il faut encore les entretenir. Nettoyez-les régulièrement à l’eau tiède et au savon liquide (ou avec un spray adapté), puis séchez-les avec un chiffon en microfibres. Évitez de les essuyer sur vos vêtements ou à l’essuie-tout, vous pourriez causer des microrayures. Quand vous ne portez pas vos lunettes, gardez-les dans un étui rigide, et ne les posez pas côté verres. Enfin, évitez les sources de chaleur importantes : ne les posez pas sur un radiateur, derrière un pare-brise en plein été… Le Telegramme, Trois conseils pour entretenir vos lunettes de vue - Santé - Le Télégramme
  • Enlever les mauvaises odeurs, la désinfecter, préserver les matières... Découvrez toutes nos astuces pour entretenir vos planches à découper en bois, et ainsi, éviter les erreurs. C'est facile, rapide et naturel ! Femme Actuelle, Comment nettoyer et entretenir une planche à découper en bois ? : Femme Actuelle Le MAG

Traductions du mot « entretenir »

Langue Traduction
Anglais maintain
Espagnol mantener
Italien mantenere
Allemand pflegen
Chinois 保持
Arabe الحفاظ
Portugais manter
Russe поддерживать
Japonais 維持する
Basque mantendu
Corse mantene
Source : Google Translate API

Synonymes de « entretenir »

Source : synonymes de entretenir sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « entretenir »

Partager