Détacher : définition de détacher


Détacher : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉTACHER1, verbe trans.

I.− Domaine concr.
A.− [Le compl. désigne un être animé ou une chose] Les libérer en enlevant le lien auxquels ils sont fixés; les dégager d'un lien. Essayer de détacher. Détacher un forçat (Ac. 1798-1878). Détacher un tableau (Ac. 1798-1932). Un palefrenier vint détacher le cheval, et le fit entrer à l'écurie du logis (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 429).
Détacher de.Zoé détacha de son cou la petite croix (Genlis, Chev. Cygne,t. 1, 1795, p. 92).
Emploi pronom. réfl. Les roues des chars se détachèrent (Gautier, Rom. momie,1858, p. 341).
P. méton. [Le compl. désigne le lien] Enlever, défaire. Détacher un bracelet, une ceinture, des liens. Il détache l'agrafe et le nœud. Il ouvre l'étoffe (Louÿs, Aphrodite,1896, p. 229).
P. métaph. Je ne puis détacher les chaînes de la vengeance, je ne puis ouvrir les verrous (Nerval, Faust,1840, 2epart., p. 178).
Emploi pronom. réfl. Une épingle se détacha et une longue spirale se déroula sur sa robe de drap (Huysmans, Marthe,1876, p. 46).
B.− P. ext.
1. [Le compl. désigne gén. une chose] La séparer de ce à quoi elle adhère, avec quoi elle est en contact; la couper d'une autre, d'un tout. Dans les angles, la moisissure détachait le papier (Mauriac, Th. Desqueyroux,1927, p. 260).
Emploi pronom. réfl. Se détacher facilement; se détacher et tomber; une pierre se détache. Les magnolias étaient en fleur et leurs lourdes corolles épanouies se détachaient une à une (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 369).
Se détacher de.Le brouillard commençait à se détacher de la terre et à devenir diaphane (M. de Guérin, Journal,1833, p. 178).
Au fig. Elle [l'astrologie] se détache définitivement de ses origines religieuses (Divin.1964, p. 171).
2. Spécialement
a) BOURSE. Détacher un coupon (cf. About, Roi mont., 1857, p. 86).
b) [Le compl. désigne une pers. ou une partie du corps] Écarter. Détachez vos bras du corps (Ac.1835-1932).La détachant [Anna] doucement de sa poitrine, il se recula, pour la voir tout entière (Reider, MlleVallantin,1862, p. 162).
Emploi pronom. réfl. Se détacher d'un mur, d'une muraille; se détacher brusquement. Avec mes doigts raides et qui ne se détachent pas les uns des autres (Gyp, Souv. pte fille,1927, p. 135).
II.− P. anal. [À propos de liens abstr.]
A.− Séparer, isoler un élément d'un autre, d'un tout. Détacher les notes du texte par un filet (Ac.1835-1932).Presque toutes les terres [d'un manoir] en furent détachées et vendues (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 40).C'est ce qui m'a permis de détacher facilement cet épisode et d'en faire un tout qui se suffit (Montherl., Pasiphaé,1936, p. 104).
Emploi pronom. réfl. Une grande vallée (...) se détache à Chambéry du nœud des Alpes (Lamart., Raphaël,1849, p. 134).
B.− En partic.
1. [Avec une idée de mise en relief, d'attention attirée par rapport à ce qui est plus banal]
a) [Le compl. désigne un élément de l'expression orale, une note de mus., jouée ou chantée] Ne pas lier, séparer par un court silence, marquer un arrêt entre chaque élément. Détacher chaque mot, chaque syllabe. Elle chanta elle-même (...) : « Plus tremblant que vous », en détachant les notes (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 184).
b) GRAMM. [Le compl. désigne un terme] Le séparer du noyau propositionnel auquel il se rapporte par l'intonation, la ponctuation ou une forme verbale. Détacher, sous forme exclamative, l'antécédent du relatif (G. Mauger, Gramm. pratique du fr. d'auj.,Paris, Hachette, 1968, p. 172).
c) [Le compl. désigne un être animé, une chose] Les faire ressortir d'un ensemble.
α) Domaine des sens.(Se) détacher de, dans, parmi, sur + qqc.; (se) détacher en + compl. de manière.
− Domaine de la vue.Faire ressortir par la forme, la couleur. Un large rayon coulait (...), détachant en lumière ce coin de la ville sur un ciel très pur (Zola, Assommoir,1877, p. 450).
Emploi pronom. réfl. Se détacher du, dans, sur le ciel; se détacher vivement, en noir, en vigueur, çà et là; une silhouette se détache :
1. Les hauts troncs des érables, leurs branches nues et grises où scintillaient des gouttes d'eau, se détachaient déjà dans la demi-clarté du square. Roy, Bonheur d'occasion,1945, p. 169.
Spéc., B.-A. (peint., sculpt., arts mineurs). Le Corrège (...) détache trop souvent des membres très clairs sur un fond sombre (Delacroix, Journal,suppl., 1864, p. 377).Emploi pronom. réfl. Tapis de Smyrne, dont les dessins compliqués se détachaient sur des fonds rouges (Zola, Bonh. dames,1883, p. 471).
− Domaine de l'ouïe.Faire ressortir un bruit parmi d'autres bruits :
2. C'était bien le grelot qui, distinctement, détachait ses notes grêles et saccadées sur les rumeurs bourdonnantes du silence mariées aux crépitements d'insectes. Pergaud, De Goupil à Margot,1910, p. 36.
Emploi pronom. réfl. Des apartés se formaient se fondant dans la conversation générale ou s'en détachant (Péladan, Vice supr.,1884, p. 185).
− Domaine de l'odorat, emploi pronom. réfl. L'ébénier radieux dont les parfums vivifiants se détachaient à tous les frissons de l'air (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Un Fils, 1882, p. 316).
β) Domaine du sens esthétique, moral
[Le compl. désigne une pers.] La faire ressortir par les qualités physiques, les façons de faire, la personnalité morale :
3. ... elle [Mme Kockert] a résolument supprimé de sa vie le lieu commun et le verbiage usuel, ce qui la détache nettement des femmes du monde et même de la plupart des personnes de son sexe... Amiel, Journal intime,1866, p. 196.
Emploi pronom. réfl. À Paris, (...) sur les plages de l'Océan, partout elle [Éva] se détachait, (...) merveilleuse (Chardonne, Attach.,1943, p. 16).
− Domaine littér.,emploi pronom. réfl. Dans ses quarante-deux volumes (...), jamais une expression qui attire et qui fixe, qui reluise ou se détache (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 176).
d) Fam. En détacher. Exercer un art, une profession avec habileté, abattre du travail. Cf. Vidal, Delmart, Caserne, 1833, p. 112.
2. [Avec, le plus souvent, une idée de mission partic. à remplir]
a) Séparer quelqu'un d'un ensemble généralement dans un but particulier, pour remplir une mission dans un autre lieu; p. ext., envoyer en mission. Détacher des gendarmes, des archers, etc., contre quelqu'un (Ac. 1835, 1878). Je reçus la visite de M. Mac Millan, ministre d'État britannique, que son gouvernement détachait à Alger (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 77).
Emploi pronom. réfl. Une jeune femme se détacha du groupe des faneuses (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 207).
b) Spécialement
ADMIN. [Le compl. désigne un fonctionnaire, un militaire] Affecter à un poste différent de celui d'origine. Cf. Encyclop. éduc., 1960, p. 357.
ARM. [Le compl. désigne un soldat, un ensemble de soldats, des bâtiments de guerre] Il voulait que, pendant le combat, ils détachassent contre l'ennemi toutes leurs chaloupes (Mérimée, Don Pèdre Ier,1848, p. 264).
Emploi pronom. réfl. Il fit signe à une escouade de se détacher et de le suivre, sans armes (Vogüé, Morts,1899, p. 376).
SP., emploi pronom. réfl. [Le suj. désigne un coureur cycliste] Prendre de l'avance sur d'autres coureurs, sur le peloton. Il a démarré, il s'est détaché seul (La Croix,30 juin 1976, p. 13).
c) Fam. [Le compl. désigne un geste rude, de mécontentement (coup de pied, ruade, soufflet, etc.)] Donner. L'homme détache un coup de pied à l'échelle, qui dégringole (Sardou, Rabagas,1872, II, 5, p. 60).
Emploi pronom. réciproque. Ils (...) se détachaient des bourrades à assommer un bœuf (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 144).
C.− Au fig., domaine de la pers., des facultés hum.
1. [Le compl. désigne un inanimé relatif au regard] Le détourner de quelqu'un, de quelque chose. Je ne pouvais détacher mes regards du village que j'apercevais encore dans l'éloignement (Musset, Confess. enf. s.,1836, p. 191).
Emploi pronom. réfl. Voilà un ouvrage admirable et dont les regards ne peuvent se détacher (Delacroix, Journal,1858, p. 172).
2. [Le compl. désigne une pers., une faculté intellectuelle] L'amener à se séparer de quelque chose, de quelqu'un auquel elle était attachée par des liens de dépendance, d'intérêt, ou, plus souvent, moraux (affectifs, intellectuels, etc.). Ne pas arriver à, ne pas pouvoir détacher son attention, sa pensée de. Le roi aurait détaché le khan de son alliance avec les cosaques (Mérimée, Cosaques d'autrefois,1865, p. 139).
Emploi pronom. réfl. :
4. Si Nicole s'est détachée de son mari et qu'elle aime ailleurs, le mieux est d'éclaircir la situation. Aymé, Les Quatre vérités,1954, p. 26.
Spéc. Une piété tendre et presque céleste la détache entièrement de la terre (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 251).
Emploi pronom. réfl. Se détacher de la vie :
5. ... la rue qui se fait en ce moment a changé de direction et chasse la pauvre femme de chez elle. « Cela m'aidera à me détacher du monde », dit-elle tristement... Green, Journal,1931, p. 65.
Rem. L'emploi pronom. est fréq.; on le rencontre, à qq. exceptions près, pour tous les sens de l'emploi trans.; il a même qq. sens qui lui sont propres.
Prononc. et Orth. : [detaʃe], (je) détache [detaʃ]. Ds Ac. 1694-1740, s.v. destacher; ds Ac. 1762-1932 sous la forme moderne. Étymol. et Hist. 1. 1165 destachier « délier, dégager d'une attache » (Benoit de Sainte-Maure, Le Roman de Troie, éd. L. Constans, 1969); 1640 au fig. « dégager d'attaches affectives » (Corneille, Horace, III, 4); 1640 d'un œil si détaché (Id, Polyeucte, V, 3); 2. 1616-20 « séparer un élément d'un ensemble » le mareschal destacha de ses bataillons ... huit files (A. d'Aubigné, Hist., II, 37 ds Littré); av. 1696 « envoyer en détachement » terme milit. (Mme de Sévigné, 231 ds Littré); 3. 1676 « faire ressortir les contours d'un objet; faire apparaître sur un fond » (Félibien Dict., p. 398). Anton. de attacher*; préf. dé(s)-*; cf. ca 1165 desatachier « détacher » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 58621). Bbg. André (P.). Le Vocab. du violoniste. Vie Lang. 1973, p. 52.

DÉTACHER2, verbe trans.

Enlever une ou plusieurs taches. Ma gouvernante est lasse de détacher ou de ravauder celle de ses deux soutanes qui garde un aspect décent (Bernanos, Soleil Satan,1926, p. 120).
Emploi abs. Pierre à détacher (cf. Jouy, Hermite,t. 1, 1811, p. 283).
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. détachage. Action de détacher, d'enlever une ou plusieurs taches dans un cadre professionnel ou non; son résultat (cf. Mathiot, Éduc. mén., 1957, p. 72).
Prononc. et Orth. : [detaʃe], (je) détache [detaʃ]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. Av. 1504 destachier (Petersen Dyggve, Destrees, Frère Chartreux et poète du temps de Marguerite d'Autriche d'apr. FEW t. 17, p. 295a); 1876 les qualités détachantes de la benzine adj. (Journ. offic., 11 déc., p. 7428 ds Littré Suppl.). Dér. de tache*; préf. dé(s)-*; dés. -er.
STAT. − Détacher1 et 2. Fréq. abs. littér. : 3 147. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 4 330, b) 4 564; xxes. : a) 4 507, b) 4 803.
DÉR.
Détacheur, euse, subst.a) Personne dont la profession est d'enlever les taches des tissus, des vêtements, de les nettoyer. Synon. plus cour. dégraisseur.Détacheur(-) apprêteur (cf. L'Œuvre, 27 févr. 1941). En ce sens, Littré et Rob. Suppl. 1970 n'attestent ce mot qu'au masc.; Besch. 1845, Guérin 1892, Lar. 19e-Lar. Lang. fr., Quillet 1965 lui donnent les deux genres.b) Subst. masc. Produit qui permet d'enlever les taches. Le baron (...) saisit un de ses vestons et une bouteille de détacheur (Montherl., Célibataires,1934, p. 858).Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr. attestent le syntagme flacon détacheur dans lequel détacheur est considéré comme étant en appos. avec valeur d'adj. Pour a et b, absent de Ac. et de DG. [detaʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1672 « celui qui nettoie les vêtements » (Denis, Septième Conférence ds Fr. mod. t. 23, p. 217); du rad. de détacher2, suff. -eur2*. Fréq. abs. littér. : 4.

Détacher : définition du Wiktionnaire

Verbe 1

détacher transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Débarrasser d’une tache, de taches.
    • Détacher un habit. Substance qui sert à détacher. Savon à détacher.

Verbe 2

détacher transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dégager une personne ou une chose de ce qui l’attachait, de ce qui la retenait, de l’objet auquel elle était attachée, fixée.
    • Détacher un chien. Détacher une tapisserie, un tableau. Détacher une barque du rivage.
    • Détacher un fruit de l’arbre. Un créneau qui commence à se détacher de la muraille. Un bloc énorme se détache de la montagne.
  2. Ôter, défaire ce qui sert à attacher.
    • Détacher une épingle. Détacher une agrafe. Détacher un ruban, une jarretière.
  3. (Par extension) Tenir écarté de.
    • L’Église post-grégorienne exploite ce que les Écritures et la Tradition lui offrent-pour "monachiser" ses clercs séculiers et les détacher de la femme tentatrice. — (Jacques Dalarun, « Dieu changea de sexe, pour ainsi dire » : La religion faite femme, XIe-XVe siècle, Fayard, 2008)
  4. (Par extension) Rendre distinct, isolé.
    • Détacher les notes du texte par un filet. Ce titre ne se détache pas assez du texte.
  5. (Peinture) Faire apercevoir et ressortir les contours d’un objet, lui donner de la saillie par le contraste de sa couleur avec celle du fond, ou par quelque autre moyen.
    • La grande forêt des Ardennes est une des plus chargée de mystères. […]. L’hiver, lorsque la neige a cessé de tomber depuis quelques jours, lorsque l’armée des sapins noirs immobiles se détache sur le sol blanc, le voyageur solitaire doit se défendre contre un sentiment de crainte, presque d’angoisse. — (Georges Blond, L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.130)
  6. Séparer d’avec ce qui est joint et fait en quelque sorte un même corps.
    • Détacher un pré, une vigne d’une ferme. Cette administration a été réunie au ministère dont on l’avait autrefois détachée.
  7. (Spécialement) (Militaire) Tirer une troupe d’un corps d’armée, des soldats d’un régiment, d’une compagnie, etc., pour un service particulier.
    • Au mois de juillet 1641, raconte Dom Grenier, la garnison de Péronne détacha une douzaine de cavaliers sur Allaines pour y faire des prisonniers et du butin. Ils pénétrèrent à l’improviste dans les basses-cours et s'emparèrent de tous les porcs qu'ils purent y rencontrer. — (Paul Decagny, Histoire de l'arrondissement de Péronne, Péronne : chez J. Quentin, 1865, p. 141)
    • (Marine militaire) On détacha de la flotte deux bâtiments légers, qui prirent les devants. Trois vaisseaux se détachèrent de la flotte.
  8. (Figuré) Déterminer une personne à quitter ses engagements, ses occupations, ses passions, ses affections, etc.
    • Détacher quelqu’un d’un parti, d’une alliance. Il s’est détaché de la passion qu’il avait. Il s’est détaché peu à peu de cette femme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Détacher : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉTACHER. v. tr.
Débarrasser d'une tache, de taches. Détacher un habit. Substance qui sert à détacher. Savon à détacher.

Détacher : définition du Littré (1872-1877)

DÉTACHER (dé-ta-ché) v. a.
  • Enlever les taches. Détacher un habit.

    Absolument. Savon à détacher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Détacher : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉTACHER, v. act. (Marine.) on dit détacher quelques vaisseaux pour aller à la découverte, ce qui ne peut se faire que par l’ordre du commandant de l’escadre. (Z)

Détacher, se dit en Peinture lorsqu’il n’y a point de confusion entre les objets représentés dans un tableau, qu’ils paroissent bien de relief, & qu’ils semblent quitter leur fond & venir au spectateur. Le peintre fait bien de détacher ses figures. On dit : cette maison, cet arbre se détachent bien, sont bien détachés du ciel. (R)

Détacher la ruade (Maréchall.) c’est ruer vigoureusement. Voyez Ruer.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « détacher »

Étymologie de détacher - Littré

Dé… préfixe, et tache.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de détacher - Wiktionnaire

(Verbe 1) → voir dé- et tacher
(Verbe 2) De l’ancien français destachier. → voir dé- et attacher
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « détacher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
détacher detaʃe play_arrow

Conjugaison du verbe « détacher »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe détacher

Évolution historique de l’usage du mot « détacher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « détacher »

  • Que nous aura appris cette période historique ? Face à l’urgence, à l’intérieur de l’hôpital comme à l’extérieur, les barrières entre métiers, entre services, entre institutions, entre pays même, sont tombées. Nous avons enfin su décloisonner un système trop figé. Galvanisé par un impératif d’efficacité, le collectif a pris le dessus sur les individualités. Nous avons osé emprunter des chemins de traverse, actionner nos propres réseaux, échanger nos postes en fonction des nécessités, accepter les coups de main entre médecins, personnel médical et paramédical, blouses blanches et pompiers, hôpitaux, régions, nations. Nous avons su nous détacher des organigrammes traditionnels pour travailler de manière nettement plus horizontale, en cassant les silos. Il faudra nous en souvenir. Ce virus a bougé nos lignes de crête et prouvé que nos schémas institutionnels et nos modes de fonctionnement habituels n’étaient plus les bons, encore moins en temps de crise, où la priorité doit être donnée à l’opérationnel. À l’issue de ces mois sur le front du Covid, je décèle dans notre réaction collective des forces qui, je l’espère, permettront de bâtir l’hôpital public de demain – l’agilité, la transversalité, la confiance donnée aux acteurs de terrain – et grâce auxquelles nous pourrons à nouveau être fiers de notre système de santé. Atlantico.fr, Les leçons du combat d’une urgentiste contre le coronavirus | Atlantico.fr
  • Deuxième étape et première victoire française sur le Tour de France virtuel ! Disputée sur la plateforme Zwift, cette épreuve permet aux coureurs de retrouver à distance les sensations de la compétition à quelques semaines de la relance des compétitions et de l'UCI World Tour. Après un parcours vallonné qui a vu Ryan Gibbons s'imposer à la surprise générale ce samedi lors de la première levée, c'est une étape de montagne que les organisateurs ont proposé aux coureurs. Longue de 29,5km, cette étape a proposé un dénivelé de 682m avec une ascension d'un peu plus de dix kilomètres. Le peloton est longtemps resté groupé, avec notamment Geraint Thomas qui s'est montré aux avant-postes aux côtés de son coéquipier chez Ineos Tao Geoghegan-Hart. Avec des pentes à 13% au maximum, Nicolas Edet s'est montré à l'aise et a pointé en tête à l'issue de cette ascension, soit à quatorze kilomètres de l'arrivée. Le début de la descente a vu un groupe de quatre coureurs composé de Nicolas Edet, Freddy Ovett, Tao Geoghegan-Hart et Michael Woods se détacher pour compter jusqu'à dix secondes d'avance. Orange Sports, Tour de France virtuel (E2) : Au sprint, Julien Bernard s'est montré le plus fort
  • Reprise gagnante pour Florian Sénéchal ! Engagé sur le GP Vermarc, la première course en ligne belge post-coronavirus, le Français ne pouvait pas prétendre à une meilleure rentrée que celle-ci. Faisant partie des principaux animateurs de cette kermesse, le coureur de Deceuninck-Quick Step est parvenu en fin de course à se détacher en compagnie d’Oscar Riesebeek et Victor Campenaerts avant de finir seul pour franchir la ligne d’arrivée. TodayCycling, Florian Sénéchal vainqueur dès la reprise au GP Vermarc
  • Mon père avait une grande collection de vinyles, et ma mère était professeure de littérature française. Dès mon plus jeune âge, la musique et la littérature faisaient partie de mon quotidien. À six ans, je fréquentais déjà les salles de cinéma avec mes parents. L’art représente pour moi une forme de repos. Il me permet de me détacher de moi-même et de voyager à travers la création d’autres personnes. Je me laisse aller à regarder, lire, écouter. Mais je le perçois aussi comme un outil qui m’aiderait à comprendre “l’autre”, puisque l’artiste n’est pas “moi”. Je trouve que le cinéma est l’art qui correspond le plus à ma façon de fonctionner. D’une part, je suis très attachée aux souvenirs, à la mémoire, aux images et aux sons qu’on recrée, qui défilent dans nos esprits comme sur une pellicule de film. D’autre part, raconter et inventer des histoires m’enchante. Artistikrezo, Sibil Çekmen : "L’art me permet de me détacher de moi-même et de voyager à travers la création d’autres personnes" - Artistikrezo
  • C'est forcément délicat vu la posture dans laquelle on se situe. Mais il est vraiment important qu'on réalise notre travail de manière très impliquée dans le quotidien. C'est à dire que les éléments sur lesquels on peut avoir une influence, ce sont les entraînements et on doit se détacher beaucoup de ce qu'il se passe en coulisse. Donc nous sommes très impliqués sur le bon déroulement des séances, des contenus d'entraînements pour mettre les joueurs dans les meilleures dispositions possibles. Il faudra être en situation de pouvoir gagner le premier match de championnat, peu importe la situation. Nous, on peut avoir une influence sur ça, pas sur le reste. France Bleu, Amiens SC : pour Luka Elsner il faut "se détacher de ce qu'il se passe en coulisse"
  • Il y a toujours moins de courage à emboîter le pas qu'à se détacher d'un ensemble. De André Gide / Journal
  • L'art de détacher de soi un être est infiniment plus difficile que l'art de se faire aimer. De Henry de Montherlant / Carnets
  • Définir ce qui nous attire dans une chose est souvent la meilleure façon de s'en détacher. De Paul Perreault / Quarante ans
  • Pourquoi se détacher de son passé, l'Humanité se détache-t-elle de l'histoire ? De Patrice Ireland

Images d'illustration du mot « détacher »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « détacher »

Langue Traduction
Corse staccà
Basque askatu
Japonais 切り離す
Russe открепление
Portugais separar
Arabe فصل
Chinois 分离
Allemand ablösen
Italien staccare
Espagnol despegar
Anglais detach
Source : Google Translate API

Synonymes de « détacher »

Source : synonymes de détacher sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « détacher »


Mots similaires