Annihiler : définition de annihiler


Annihiler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ANNIHILER, verbe trans.

I.− Emploi trans.
A.− DR. [L'obj. désigne un acte, une donation, un testament, une loi] Rendre de nul effet. Synon. abroger :
1. Lorsque la législation des douze-tables, tombée trop tôt en désaccord avec les mœurs, se trouva, sinon abrogée, du moins presque annihilée par le droit prétorien, la jurisprudence dut acquérir une plus grande complication en perdant de sa régularité. Cournot, Essai sur les fondements de nos connaissances,1851, p. 407.
B.− Domaine matériel ou moral.[Le compl. désigne une pers. ou une chose] Réduire à néant, détruire radicalement :
2. ... la matière est, comme l'esprit, indestructible et éternelle; (...) Les machines les plus formidables ne pourront pas anéantir un grain de sable. Dieu lui-même n'annihile rien, car il est éminemment créateur; il transforme, mais il ne détruit jamais. Du Camp, Mémoires d'un suicidé,1853, p. 239.
3. On ne transporta pas l'École Normale en Sorbonne. Non. Il eût fallu y transporter Brunetière. Non, mes enfants, on supprima l'École Normale; on annula, on annihila l'École Normale. Ne pâlissez point, mes enfants, on devait la rétablir quelques instants après. Péguy, L'Argent,1913, p. 1179.
4. Maintenant? Que veux-tu? Que veux-tu, dis-moi? Me supprimer à mon tour? Mais c'est évident! Voilà! C'est simple! Profiter! ... Attendre! ... Saisir le moment favorable! ... Détente ... Confiance ... et m'occire! ... m'abolir! ... m'annihiler! ... Voilà ton programme! ... Où avais-je l'esprit? Ah! décidément Ferdinand! Ta nature! ton destin sont plus sombres que le sombre Érèbe! ... Ô tu es funèbre Ferdinand! sans en avoir l'air! Céline, Mort à crédit,1936, p. 453.
5. Souvent je me suis dit, messieurs, que si la critique avait le pouvoir magique d'effacer, d'abolir ce qu'elle condamne, et que si ces arrêts, s'exécutant à la rigueur, pouvaient annihiler ce qu'elle juge déplorable ou nuisible, les destins de la littérature en seraient fâcheusement affectés. Valéry, Variété 4,1938, p. 41.
En partic. Réduire à rien la volonté ou la personnalité de quelqu'un, par une paralysie des facultés, un engourdissement moral ou intellectuel :
6. Les eaux du Niger sont à leur étiage, et le vaste fleuve ne présente plus qu'une quantité de minuscules bras peu profonds que franchissent à gué les troupeaux, à la tombée du jour. L'été s'étale sur la plaine. Incapable de mouvement, de volonté, de pensée, je me laisse annihiler devant cette profuse splendeur. Gide, Journal,1944, p. 267.
7. Hier soir, dîner chez MmeMuhlfeld (...) Sentiment d'horrible tristesse : fuir ces gens arrivés, ces personnalités dévorantes qui vous annihilent, vous acculent au néant. Souffrance dans le désert. Une seule lumière : du côté de Dieu. Mauriac, Écrits intimes,Du côté de chez Proust, 1947, p. 160.
II.− Emploi pronom. réfl. [Le suj. désigne une pers. explicite ou implicite] Réduire à néant sa personnalité, en diminuant volontairement son amour-propre, son activité, etc. :
8. Sainte Catherine expose aussi que Jésus n'interdit le ciel à personne, que c'est l'âme même qui, s'estimant indigne d'y pénétrer, se précipite, de son propre mouvement, dans le purgatoire, pour s'y modifier, car elle n'a plus qu'un but, se rétablir dans sa pureté primitive; qu'un désir, atteindre à ses fins dernières, en s'anéantissant, en s'annihilant, en s'écoulant en Dieu. C'est une lecture probante, grogna Durtal, ... Huysmans, En Route,t. 1, 1895, p. 262.
9. ... le plus remarquable dans sa manière [de Mmede Loynes] un des secrets de son art amical consistait à s'effacer, à s'annihiler, à devenir, pour ceux qui la fréquentaient, une auditrice infiniment compréhensive... L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 18.
DÉR.
Annihiliste, adj.Rare, dans un texte philos.[En parlant d'une doctrine] Qui enseigne l'anéantissement final de l'âme, son annihilation : ,,... leurs conclusions panthéistes, optimistes, annihilistes, ôtent tout intérêt à l'histoire réelle de la vie.`` (Renouvier, Essais de crit. gén.,3eessai,1864, p. 149).Suff. -iste*.
PRONONC. : [an(n)iile], j'annihile [ʒan(n)iil]. Passy 1914, Dub., Pt Rob. et Pt Lar. 1968 transcrivent le mot avec un seul [n]. Barbeau-Rodhe 1930, Harrap's 1963 et Warn. 1968 donnent la possibilité d'une prononc. avec [n] et [nn] (cf. aussi Fouché Prononc. 1959, p. 317). Passy 1914 est le seul à noter le mot avec un h aspiré : anihile. Fér. 1768 et Fél. 1851 transcrivent le mot avec un seul [n], les autres dict. notent 2 [n]; Ac. 1835 : ,,on fait sentir les deux n.`` Enq. : /aniil/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1302 dr. part. passé adjectivé annillee « réduire à néant, annuler » (Ch. des Comptes de Dole, O 124, A. Doubs ds Gdf. Compl. : Donacion enffrainte, quassee et annillee); 1315 anichiller (Jumieg., Vimout, A. S.-Inf., ibid.), qualifié de vieux ds Trév. 1752; 1484 annihiler « abolir (une institution) » (Juin 1484 Ord., XIX, 368, ibid.). Empl. princ. comme terme de dr. (cf. ex. ibid. et Brunot t. 4, p. 26), et usité au xviiies. par les philosophes ds les discussions sur le vide (Trév. 1752, 1771); 2. a) xives. anichiller « détruire (l'objet est un inanimé abstrait) » (Brun de la Montagne, éd. P. Meyer, 1040 ds T.-L. : Mais quant s'amour premiere ert a sa fin alee, Et que du tout en tout sera anichillee, La voulenté de moi sera renouvelee); b) 1370 adnichiller « id. (l'objet est un inanimé concret) » (A.N. K 49, pièce 444ds Gdf. Compl.); c) apr. 1350? s'anichiler « (en parlant d'une pers.) se détruire » (Hist. des trois Maries, ibid.). Empr. au b. lat. adnihilare (ann-) « réduire à rien » (dep. Ves., St Jérôme, Ep., 106, 67 ds Blaise), attesté au sens 1. lat. médiév. annichilare (de ad et nichil, transcription médiév. du lat. class. nihil), jur. (1214, Van den Bergh, OB. Holland, I no244 ds Nierm., p. 45); au sens 2 a obj. inanimé (551, Gete, 29, 146 ds TLL s.v., 780, 61); au sens 2 b propre (xiies., Bruno Magd, Bell., 34, p. 36, 3 ds Mittellat. W. s.v., 223, 59); au sens 2 c l'obj. est une pers. (1180, Annal. Ottenb., [MG Script. XVII, p. 315, 42], ibid., 224, 16). Rem. La 1reattest. fr. en 1280 (J. de Meung, Rose, v. 20677-680 ds Lacurne, s.v. adnichiler : Chloto qui la quenouille porte Et Lachesis qui les filz file : Mais Atropos si anichile ce que les deux peuvent filer) ne semble pas devoir être retenue, cette leçon n'étant pas mentionnée dans l'éd. E. Langlois (t. 5, vers 19770 : Mais Atropos ront e descrie), ni dans l'éd. F. Lecoy (t. 3, vers 1940 : mes Atropos ront et descire), et les manuscrits utilisés par Lacurne ne datant que des xives. et début xves. (Langlois, Manuscrits du roman de la Rose, Paris, 1910, p. 5, 61 et 71).
STAT. − Fréq. abs. littér. : Annihiler. 126. Annihiliste. 1.
BBG. − Fromh.-King 1968. − Laf. Suppl. 1878. − Le Roux 1752. − Noter-Léc. 1912.

Annihiler : définition du Wiktionnaire

Verbe

annihiler \a.ni.i.le\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’annihiler)

  1. Rendre de nul effet.
    • On souffrait du froid jusque dans les chambres, et, sur un rayon de dix pieds autour du poêle, la chaleur s’annihilait complètement. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Non contents d’être inexistants eux-mêmes, les gens voulaient encore annihiler sa personnalité à lui, réglementer ses idées, enrayer l’indépendance de ses actes. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Une cause fondamentale, un fléau social, annihile en partie les richesses de cette grasse plaine : c’est le morcellement inouï des propriétés. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Annihiler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANNIHILER. v. tr.
Rendre de nul effet. Annihiler les efforts de quelqu'un. Annihiler toutes les bonnes volontés.

Annihiler : définition du Littré (1872-1877)

ANNIHILER (a-nni-i-lé)
  • 1 V. a. Mettre à néant.
  • 2S'annihiler, v. réfl. Devenir à néant.

HISTORIQUE

XIVe s. Il adnichilloient droiture Contre Dieu, sens et mesure, J. Bruyant, dans Ménagier, t. II, p. 27. La delettation que il a en sa vertu asorbe et anichille toute tristece, Oresme, Eth. 90.

XVe s. Les Anglois veant la prudence et la valeur du souverain prince, par lequel leur bonne fortune estoit malement adnichilée, Christine de Pisan, Charles V, l. II, ch. 39. Par lesquelles tribulations le dit duc de Bedfort fut très courroucé en cœur contre son frere, doutant que par telles divisions les alliances ne fussent du tout corrompues et annichillées, Monstrelet, II, ch. 23. L'evesque anichila le mariage de la cordouanniere au barbier, Louis XI, Nouv. LXVII.

XVIe s. Aucuns ne peuvent porter que la vertu de l'homme soit destruite et annichilée, pour edifier en lui celle de Dieu, Calvin, Instit. 180. Il nous faut amener la vraye definition : laquelle, quand elle sera approuvée par bons tesmoignages, elle annichillera facilement les autres, Calvin, ib. 480. Palais dont la superbe structure annihiloit la gloire des pyramides du Caire, Yver, p. 522. Iceux articles ne sont recevables pour ce qu'ils annichilent l'autorité des conciles, Sleidan, p. 27. Ariere donc, royne Pantasilée, Maintenant est ta gloire anichilée, Marot, II, 308.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANNIHILER. - HIST.

XVIe s. Ajoutez : De nichil [forme barbare] nous avons le mot françois annichiler ; au lieu duquel si nous voulions dire maintenant annihiler, Dieu sait comme on crieroit après nous, Jacques Pelletier, dans LIVET, Gram. franç. p. 170. On voit ce que peut la force de l'habitude dans le langage ; aujourd'hui on ne crierait pas moins si quelqu'un, inversement, disait annichiler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « annihiler »

Étymologie de annihiler - Littré

Bas-lat. annihilare, de ad, à, et de nihil, rien ; nihil est composé de ni pour ne (voy. NE), et de hilum, le hile de la fève (voy. HILE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de annihiler - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du latin annihilare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « annihiler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annihiler aniile play_arrow

Conjugaison du verbe « annihiler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe annihiler

Évolution historique de l’usage du mot « annihiler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annihiler »

  • Vous incarnerez encore une fois une lignée de souverains dont la tâche sera de tenter d'annihiler le mal. Et à chaque décès sur le terrain, à l'héritier de prendre la suite avec les connaissances accumulées par le joueur, et de nouvelles caractéristiques. Diabolique, addictif.... Gameblog, Rogue Legacy 2 : L'accès anticipé en juillet - JV - Gameblog.fr
  • Le peuple sénégalais, debout comme un seul homme, dans une remarquable impulsion patriotique et citoyenne, a su annihiler la volonté d’un pouvoir mû par une volonté inopinée de fouler aux pieds notre charte fondamentale, afin de faire respecter, au prix de maints sacrifices, les Principes de l’Etat de Droit et des Valeurs de la République. SenePlus, LA MAJORITE PRESIDENTIELLE SE REMEMORE LE 23 JUIN | SenePlus
  • Pour le syndicat, l’objectif de la direction est plutôt de « s’en débarrasser » ou de « l’annihiler » : , À Revel, mouvement de grève à l'usine Fontes après des sanctions envers un représentant syndical | Voix du Midi Lauragais
  • Le monde magique de Fairy Tail est parfaitement retranscrit dans le jeu afin de livrer aux fans du monde entier la meilleure expérience possible. Dans Fairy Tail, les personnages peuvent désormais combiner leurs pouvoirs et unir leurs sorts afin d'annihiler leurs ennemis grâce aux Unison Raids. Cette capacité originaire du manga et de l'anime, sera également présente dans le jeu, introduisant de supers nouveaux pouvoirs comme vous n'en avez jamais vu. GAMERGEN.COM, Fairy Tail : Unison Raid, magies extrêmes et Éveil exhibés à travers de nouvelles images - GAMERGEN.COM
  • La pub peut tuer. C'est d'ailleurs l'un de ses objectifs : tuer le citoyen responsable, annihiler ses mécanismes de défense, le convaincre que le sens vient de l'objet, qu'il n'en a pas assez, qu'il n'en aura jamais assez. De Jean Dion / Le Devoir - 4 Février 1999
  • Vivre ensemble, c'est partager. Le danger, c'est de s'annihiler l'un l'autre. De Hélène Rioux / J'Elle

Traductions du mot « annihiler »

Langue Traduction
Portugais aniquilar
Allemand zu vernichten
Italien annientare
Espagnol aniquilar
Anglais annihilate
Source : Google Translate API

Synonymes de « annihiler »

Source : synonymes de annihiler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « annihiler »



mots du mois

Mots similaires